Starve (Voir le sujet original)



poseidon2

Posté 19 avril 2017 - 16:23

<img src="http://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9791026811268_1_75.jpg" HEIGHT=320 WIDTH=240/>

Série : Starve
Scenario : Brian Wood
Dessin : Danijel Zezelj
Genre : Critique societale
Edition : Urban comics
Acheter sur BDfugue

Résumé :Dans un monde où les inégalités ont achevé de fracturer la société en deux, puissants comme laissés pour compte se réunissent autour d'un programme de télé-réalité culinaire : Starve. Créé par le célèbre chef Gavin Cruikshank, Starve met en scène une série de défis tous plus obscènes les uns que les autres, de la préparation du dernier espadon pêché en mer à l'accommodation de la viande de chien pour la table des plus riches. En exil choisi depuis plusieurs années, le chef Gavin décide de revenir mettre de l'ordre dans son émission en enseigner à l'élite une leçon qu'elle n'est pas prête d'oublier. Contient : Starve #1-10

Bryan Wood c'est une des références du moment lorsqu'on parle de comic indépendant. Pas forcement une reference d'innovation comme peut l'être Rick Remender mais une réference d'histoire bien ficelée que se soit sur DMZ, Northlander ou encore les New york four.
Mais cette fois ci l'oeuvre qu'il nous fournit avec son compère de tous les bons coups Danijel Zezelj à de quoi tenir la dragée haute à notre autre référence. Car ce Strave est tout simplement excellent. Une critique acerbe de notre société de consommation et du manque de dicernement que peut amener le couple richesse/ communication extreme.

Par Starve il nous livre sa vision bien sombre mais pas fataliste de l'avenir de l'humanité en terme de developpement economique et sociale. Porté par des dessins de Zezelj plus agressifs que jamais, on devore (c'est le cas de le dire) ce pastiche de "top chef" à une vitesse surprenante au vu du graphisme pourtant pas évident. Car comme souvent pour imposer leurs visions, nos auteurs ont illustrés leur histoire de facon très brutale. Les dessins sont durs, la colloration sombre et le tout pas tres facile d'acces.

Mais comment aurait-il pu en etre autrement quand on veut parler d'un futur ou l'humanité ne s'assume plus comme elle devrait et ou certains se delectent de gacher tout quand d'autres n'ont rien.
Un chef d'oeuvre qui perd une demi étoile à l'équivalent michelin des critiques (rien que ca :) ) pour son coté difficile d'acces.

Mais amis amateurs de BD vous auriez grand tord de vous arreter à ce détail...

Ma Note:Image IPB

alx23

Posté 21 avril 2017 - 07:51

J'ai pas été convaincu le thème et parce que j'ai lu, dommage j'aime bien les deux auteurs