Macao Tome 1 : La Cité Du Dragon (Voir le sujet original)



alx23

Posté 09 janvier 2018 - 19:43

<IMG SRC="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782344015193_1_75.jpg" HEIGHT=320 WIDTH=240/>

Macao
Tome 1 : La cité du dragon
Scénario : Willy Durafourg & Philippe Thirault
Dessin : Federico Nardo
Couleur : Federico Nardo
Genre : Polar
Edition : Glénat
Date de parution : Dispo
L'acheter sur BDFugue

Résumé :
Macao, de nos jours. L’ancienne colonie portugaise de Chine est devenue la capitale mondiale du jeu. Les obscurs casinos d’arrière-salle tenus par la mafia ont laissé la place à d’immenses complexes dernier cri, proposant 24h/24 à leur riche clientèle le rêve, le luxe et le vice. León, un jeune journaliste hongkongais, est retenu dans l’un de ces mégacasinos par son propriétaire, Kwan Tao, un richissime magnat qui lui a commandé l’écriture de ses mémoires. Ce chef de la plus puissante des triades a des ambitions électorales et a besoin de se racheter une vertu. León lui servira de nègre pour écrire sa légende.

Macao débute une nouvelle série originale puisqu’elle se déroule à Macao et plus particulièrement dans le milieu des triades. Willy Durafourg et Philippe Thirault choisissent de nous raconter leur histoire avec le point de vue d’un journaliste qui se laisse convaincre d’écrire la biographie d’un chef de triade en échange d’une somme importante d’argent. Le chef de la triade possède plusieurs casinos et le journaliste doit vivre dans l’hôtel du plus grand casino, sans jamais sortir durant l’écriture du livre. Le héros rencontre une jeune prostitué obligée de vivre également dans ce monde malsain, puisqu’elle travaille uniquement pour les VIP de l’hôtel. Les deux auteurs nous passionnent avec ce scénario intéressant pour proposer ce polar. Au niveau graphique, Federico Nardo livre des planches de grande qualité pour dépeindre cet univers de machine à sous très festif.

Ce premier tome possède les éléments nécessaires pour appâter les lecteurs avec ce thriller et leur donner envie de poursuivre l’aventure avec le journaliste.

Note : Image IPB

Alx23

Phileas

Posté 09 janvier 2018 - 21:26

Ca me fait penser à un couplet d'une chanson de Brel Image IPB :

Même si un jour à Macao
J'deviens gouverneur de tripot
Cerclé de femmes languissantes
Même si lassé d'être chanteur
J'y sois devenu maître chanteur
Et qu'ce soit les autres qui chantent
Même si on m'appelle le beau Serge
Que je vende des bateaux d'opium
Du whisky de Clermont-Ferrand
De vrais pédés, de fausses vierges
Que j'aie une banque à chaque doigt
Et un doigt dans chaque pays
Et que chaque pays soit à moi
Je sais quand même que chaque nuit
Tout seul au fond de ma fumerie
Pour un public de vieux Chinois
Je rechanterai ma chanson à moi
Celle du temps où j'm'appelais Jacky

poseidon2

Posté 10 janvier 2018 - 10:21

La couverture m'avait faite de l'oeil !

Phileas

Posté 11 janvier 2018 - 21:41

Voir le messageposeidon2, le 10 janvier 2018 - 10:21, dit :

La couverture m'avait faite de l'oeil !

Vu les regards des deux types, ça se comprend



poseidon2

Posté 12 janvier 2018 - 08:09

:lol: :lol: :lol: