Lady Killer T.2 (Voir le sujet original)



Phileas

Posté 11 janvier 2018 - 23:09

Image IPB

Lady Killer
Tome 2 : Les vices de Miami

Scénario : Joëlle Jones
Dessin : Joëlle Jones
Editeur : Glénat
Collection : Glénat Comics
Date de parution : janvier 2018


Synopsis : La famille Schuller déménage du côté de Cocoa Beach, en Floride, et continue de mener son petit train de vie. Josie, elle, jongle toujours entre les réunions tupperware, les devoirs des enfants et quelques contrats d'assassinat. Jusqu'au jour où une ancienne connaissance qu'elle aurait préféré oublier fait son apparition. Son petit quotidien risque de rapidement devenir moins tranquille…

Il existe parfois des BD qui vous parlent. Non, je ne parle pas au figuré : elles vous parlent vraiment. Ou plutôt, dans le cas présent, elle vous susurre des trucs à l'oreille, d'une voix suave et câline. "Pssst. Phileas, mon lapin... c'est Josie Schuller... Tu te souviens de moi dans le tome 1, n'est-ce pas ?" Alors je bredouille comme un collégien : "euh... oui, oui, m'dame".
Ben oui, je m'en souviens de cette femme au foyer/tueuse à gages qui joue du couteau dans l'Amérique du début des années 60. J'avais pourtant été un peu déçu par un premier tome que j'avais espéré plus barré mais, lors d'une relecture, j'avais mieux apprécié le ton choisi de l'album en me disant qu'il ne fallait pas confondre Josie Schuller et Harley Quinn quand même. Pas le même style. Pas le même dressing non plus.

Alors, voilà : je rempile pour ce tome 2. Cette fois, la dessinatrice Joëlle Jones se retrouve aussi au scénario (bye bye Jamie S.rich) comme une grande fille. Et il faut bien reconnaître que l'on ne perd pas pour autant au change, tant Mrs Jones s'est totalement approprié le personnage.
On change de décor (Miami), on change aussi de partenaire criminel en prenant un (vieux) nettoyeur (logique pour accompagner une femme au foyer) au passé pas très net, il faut maintenant composer avec une belle-mère qui connaît le vilain secret de Josie mais qu'importe... les estafilades ne tardent pas à réapparaître. Toujours avec ce mélange de légèreté, d'hyper violence, de petites touches d'humour noir et d'esthétique sixties faussement innocente, Lady Killer se lit avec le même plaisir rafraîchissant que le premier et donne un peu le sentiment (le frisson même) d'une certaine complicité avec l'héroïne qui tue, certes, mais avec une telle élégance (et de toute façon, elle ne tue que des pourris) qu'on lui pardonne volontiers, d'autant que, comme un certain Dexter avec lequel elle n'a jamais été aussi proche (et pas seulement parce qu'ils pratiquent tous deux leur "art" à Miami), Josie a juste ce qu'il faut de conscience et de limites qu'elle se fixe elle-même pour ne pas être la psychopathe intégrale.
Après tout, comme le monsieur disait dans Certains l'aiment chaud, "nobody's is perfect".

Lady Killer est donc une lecture plaisante, rehaussée par un graphisme plein d'un charme volontairement un peu suranné, à laquelle il manque néanmoins - comme dans le premier opus - ce "petit quelque chose" en plus qui permettrait de ne pas oublier l'histoire au bout de quelques mois. C'est peut-être le prix à payer quand on choisit le registre de la désinvolture - même nuancée de quelques fulgurances rouges et noires - plutôt que celui de la densité dramatique.
En tout cas, celle que l'on oublie pas, c'est Josie. La mort lui va si bien.
Ce qui mérite bien une demi étoile de plus.

Note : Image IPB

alx23

Posté 17 janvier 2018 - 12:55

J'ai beaucoup aimé ce deuxième tome de Lady killer, on ne voit pas trop la différence avec le changement de scénariste.

Maintenant, je vais commencé l’exécuteur, pour rester dans le registre des tueurs.

Phileas

Posté 17 janvier 2018 - 15:54

Voir le messagealx23, le 17 janvier 2018 - 12:55, dit :

J'ai beaucoup aimé ce deuxième tome de Lady killer, on ne voit pas trop la différence avec le changement de scénariste.

Non, je ne l'ai pas vu non plus. La dessinatrice s'est très bien approprié le personnage (peut-être même trop bien au goût de son conjoint Image IPB)

Citation

Maintenant, je vais commencé l'exécuteur, pour rester dans le registre des tueurs.

Dans le registre, il y a de quoi faire Image IPB


Une petite carte de Josie :

Image IPB