L'Homme Gribouille (Voir le sujet original)



poseidon2

Posté 05 mars 2018 - 19:47

<img src="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782756096254_1_75.jpg" HEIGHT=320 WIDTH=240/>

Série : L'homme gribouille
Scenario : Serge Lehman
Dessin : Frederik Peeters
Genre : Meilleure BD de l'année
Edition : Delcourt
Acheter sur BDfugue

Résumé :A 40 ans passés, Betty Couvreur vit dans l'ombre de sa mère Maud, auteur de livres pour enfants. Pourtant, depuis des années, Maud subit l'emprise d'un terrifiant maître-chanteur, Max Corbeau. Betty l'apprend et se retrouve projetée dans une quête des origines en compagnie de sa propre fille, Clara. Voyage initiatique au pays des monstres et des merveilles avec au bout, peut-être, un secret venu du fond des âges.

Depuis le debut de l'année je cherche la lecture qui va me faire rester quoi. Celle qui vous fait dévorer un album et le reposer en ayant le regard dans le vague.... Et bien cette BD je l'ai trouvée ! Et de facon pas forcement étrange, elle est signée (pas que hein) Mr Peeters.
Mais Mr Peeters aux manettes d'une histoire plus proche de Koma que du très étrange Aâma. Pas étonnant que cela m'ait plu. Je pense que Koma est LA bd qui m'a fait sortir de mon conford mainstream.

Et avec l'homme gribouille j'ai retrouvé le même plaisir qu'avec Koma mais avec la joie de l'avoir en un seul gros et bon tome. Quasiment 200 pages de lecture d'une histoire aussi intriguante que touchante. Un peu comme dans Koma, Peeters et Velhman arrivent à allier les dessins sympathiques de Peeters à une histoire vraiment angoissante. En effet cette histoire aurait pu être interprétée en tant qu'une Thriller fantastique/horrifique. Mais nos deux auteurs ont choisi d'en faire un mystère de famille. Une famille banale comme il en existe beaucoup avec ses secrets, ses cachoteries et ses mensonges. Mais une famille que l'adversité va rapprocher. Et quelle adversité !
En me relisant je me dis que cette histoire de famille parait banale. Et c'est encore une fois le talent de nos deux auteurs : marier le thriller horrifique à l'histoire banale de vie de famille pour en sortir un mix entre les deux qui n'est rien de moins que la meilleure BD de l'année.

Bon maintenant j'arrête car sinon je vous en révélerais trop... et de toute manière j'ai un étrange corbeau à chasser sur mon balcon.....

Ma Note : Image IPB

Phileas

Posté 05 mars 2018 - 20:05

Voir le messageposeidon2, le 05 mars 2018 - 19:47, dit :

rien de moins que la meilleure BD de l'année.

Plutôt la meilleure BD depuis le début de l'année, non ?
Car il y a encore 9 mois avant que l'année ne soit finie Image IPB



poseidon2

Posté 05 mars 2018 - 20:58

Je doute que mieux ne sorte.... grosse claque !!!!

The_PoP

Posté 21 mars 2018 - 08:20

Je rejoins l'avis de Pos', j'ai adoré cette BD. je l'ai lu en deux fois car la première fois, j'ai senti que si j'allais plus loin j'allais me faire happer. La seconde j'ai été obligé de terminer malgré (grâce à ?) l'heure tardive.

L'ambiance est juste magnifique. Ca fait longtemps que je n'avais pas ressenti ça dans une bd. Cela donne un ressenti assez exceptionnel.

Petit regret j'aurais aimé en savoir un peu plus sur Max in fine.

5 étoiles également pour moi sans hésitations.

ArnLeRouge

Posté 26 mars 2018 - 08:16

ben dites donc, vous avez l'air plus que conquis là !
Je vais peut-être bien la prendre du coup !

alx23

Posté 10 mai 2018 - 09:36

Et bien, j ai eu beaucoup de mal pour terminer cette bd !!! Deja, j accrochais pas les dessins et l histoire ne m a pas plus interessé.... c est difficile les gouts et les couleurs. Je l ai deja revendu.

The_PoP

Posté 10 mai 2018 - 10:05

C'est vrai que les dessins sont particuliers. Mais franchement en terme d'ambiance je l'ai trouvée très réussie.

poseidon2

Posté 10 mai 2018 - 10:21

C'est vrai ? rhoo comme quoi... moi c'est la meilleure que je lu depuis le debut de l'année

Phileas

Posté 10 mai 2018 - 14:46

Le ressenti personnel, ça ne s'explique pas vraiment. Question de feeling.

Je dois dire qu'en le feuilletant dernièrement, je n'ai pas trop accroché au dessin non plus. C'est un style assez typique des romans graphiques pour moi et j'ai du mal à adhérer à ce style. Mais il arrive aussi que j'apprécie tellement le scénario que je passe outre le dessin.
Par exemple, je n'ai pas du tout aimé le dessin de Jean-Pierre Mourey pour L'invention de Morel mais l'histoire me fascine tellement (j'étais déjà un fan du roman dont la BD est tirée) qu'il est dans mon top personnel.

Pour L'homme gribouillé, je crois que je vais plutôt le chercher en bibliothèque. Et s'il m'a vraiment plût, je l'achèterai alors (sans risque) pour le relire.