Exilium Tome 1 : Koïos (Voir le sujet original)



alx23

Posté 13 mars 2018 - 10:27

<IMG SRC="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782344019382_1_75.jpg" HEIGHT=320 WIDTH=240/>

Exilium
Tome 1 : Koïos
Scénario : Cédric Simon & Eric Stalner
Dessin : Eric Stalner
Couleur : Eric Stalner
Genre : Science-fiction
Edition : Glénat
Date de parution : Dispo
L'acheter sur BDFugue

Résumé :
Sur Terre, l’homme a réussi à dominer la nature. Ici, c’est plutôt l’inverse. 2189, Milan. Le Glory, joyau de la flotte spatiale humaine, s’apprête à effectuer son voyage interstellaire vers la station balnéaire « Paradis Lunella ». Pour le capitaine Sonntag, il s’agit d’un simple vol de routine, 27 petits jours à rêver en chambre de stase... Mais à son réveil, rien ne s’est passé comme prévu : le Glory a dérivé pendant 179 ans pour finalement s’écraser sur une tout autre destination ! Sonntag, comme beaucoup d’autres, est désormais piégé sur Kayenn. Un enfer vert où la forêt est vivante mais mortelle, et où les survivants du crash tentent de survivre dans une cité de fortune construite autour de l’épave du vaisseau. Qui sait les véritables raisons de leur présence dans ce lieu maudit et s’ils seront capable d’en repartir un jour ?

Eric Stalner revient avec une intrigue de science-fiction en collaboration avec Cédric Simon pour l’écriture de cette histoire. Cette série est prévue en trilogie avec l’intégralité à paraitre en moins d’une année. Eric Stalner qui gère la partie graphique devra soutenir le rythme de parution intense pour une bande dessinée. Au niveau de l’histoire, les auteurs installent doucement le contexte avec un vaisseau spatial qui part pour un voyage interstellaire d’une trentaine de jours avec un équipage restreint et des voyageurs en grande majorité. Après un réveil brutal, le commandant du vaisseau s’aperçoit que son vaisseau s’est écraser sur une planète hostile après un voyage qui dura de 179 ans. Au-delà des problèmes occasionnés par cette situation, on découvre les derniers survivants du vaisseau et leur descendance qui ont construit une ville autour de l’épave et entouré d’une végétation dangereuse.

Il va falloir attendre la suite pour vraiment pouvoir juger Exilium et apprendre d’avantage sur le déroulement de l’histoire.

Note : Image IPB

Alx23

ArnLeRouge

Posté 13 mars 2018 - 13:29

le rythme soutenu n'altère pas la qualité du dessin de Stalner ?

alx23

Posté 13 mars 2018 - 16:54

Je sais pas mais en général il assure bien au dessin Stalner.

redfoxone

Posté 22 mars 2018 - 13:53

Je vais attendre la suite perso, même si j'étais tenté de le prendre.

ArnLeRouge

Posté 26 mars 2018 - 08:13

pareil... Stalner, j'aime bien en général, mais la note me refroidit un peu. Je vais attendre un peu !

poseidon2

Posté 27 mars 2018 - 19:33

Moi Stalner j'ai deja tendance a trouvé son dessin trop froid alors la :P :P :P