Ucc Dolores Tome 1 : La Trace Des Nouveaux Pionniers (Voir le sujet original)



alx23

Posté 05 janvier 2019 - 08:54

<IMG SRC="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782344017722_1_75_1.jpg" HEIGHT=320 WIDTH=240/>

UCC Dolores
Tome 1 : La trace des nouveaux pionniers
Scénario : Didier Tarquin
Dessin : Didier Tarquin
Couleur : Lyse Tarquin
Genre : Science-fiction
Edition : Glénat
Date de parution : Dispo
L'acheter sur BDFugue

Résumé :
Quoi de mieux qu'un vaisseau spatial pour voler de ses propres ailes ?C'est un grand jour pour soeur Mony. À 18 ans, il est temps, pour cette orpheline recueillie à la porte du couvent des Nouveaux Pionniers, de quitter le nid et de trouver sa voie. Mais à peine propulsée dans le monde extérieur, voilà que la jeune fille découvre être l'héritière du UCC Dolorès, un croiseur de guerre de l'armée confédérée ayant appartenu au général Mc Monroe, de sinistre mémoire ! Incapable de manoeuvrer un tel engin, la candide Mony se met en quête d'un pilote et « trouve » Kash, vétéran taciturne et désireux de changer de vie. Ensemble, ils prennent la direction de la Frontière aux commandes du Dolorès, un vaisseau au passé mystérieux !

Didier Tarquin est le dessinateur des nombreuses séries à succès autour de Lanfeust aux éditions Soleil en compagnie d’Arleston. Aujourd’hui, l’auteur propose une nouvelle série annoncée en trilogie pour le premier cycle et des one shot pour les autres cycles suivant les ventes. Tarquin écrit également le scénario d’UCC Dolores, une série de science-fiction avec tous les éléments majeurs réunis dans cette introduction. L’histoire nous présente une jeune adolescente qui hérite d’un vaisseau de guerre sans réel but précis. Son héritage va la rattraper et d’autres personnes intéressées semblent suivre son parcours maintenant qu’elle est sortie de son orphelinat. Pour la partie graphique, on retrouve évidement le style de l’auteur. Les planches sont très détaillées pour permettre aux lecteurs de rentrer dans l’histoire dès les premières cases. L’humour est bien présent dans les dialogues ou situations. Tarquin avait pensé UCC Dolores comme une série d’humour à la base, avant de repartir sur quelque chose de plus sérieux. A noter qu’une version luxueuse en noir et blanc sera disponible le même jour en librairie. D’ailleurs les albums en noir et blanc sont très tendances actuellement chez les éditeurs.

Ce premier tome devrait ravir tous les lecteurs adolescents et les autres en quêtes de space opéra léger comme le scénario ne révolutionne rien pour l’instant.

Note : Image IPB

Alx23

ArnLeRouge

Posté 08 janvier 2019 - 15:54

A voir sur la longueur... il vaut mieux attendre la suite...

poseidon2

Posté 08 janvier 2019 - 16:05

Ouaip bien d'accord meme si la couv est très belle

Phileas

Posté 08 janvier 2019 - 23:24

J'ai lu en diagonale l'album dans mon hyper, je ne sais pas trop pourquoi.
Peut-être parce que j'y ai vu un mix improbable entre Albator (un vaisseau de guerre avec une tête de mort, le mécano débrouillard... sauf que, contrairement à l'Atlantis, le design du vaisseau est vraiment nul) et Angélique, marquise des Anges (la belle rousse plantureuse qui sort du couvent). Fallait oser. Image IPB
Sinon, on voit que Tarquin a longtemps collaboré avec Arleston : le scénario - très mince avec un postulat couillon ("vous avez hérité d'un vaisseau de guerre") avec des tas de petits trucs pittoresques pour donner l'impression qu'il se passe quelque chose - aurait pu être écrit par ce dernier.
Bref... Arleston peut prendre sa retraite : la relève est assurée.

Reste le dessin, bien sûr : c'est dingue de voir des planches aussi fouillées servant des scénarios aussi faméliques.
A croire que les unes compensent les autres.

The_PoP

Posté 09 janvier 2019 - 13:02

Peut être que si le postulat de départ était la série humour cela explique le scénario bien (trop?) mince ?

Je ne l'ai pas encore lu, mais il me donne envie a (e)feuille - ter ...