Les Deux Vies De Pénélope (Voir le sujet original)



The_PoP

Posté 10 septembre 2019 - 14:03

Les deux vies de Pénélope

<img src="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782803672257_1_75.jpg" HEIGHT=320 WIDTH=240/>

Scénario : Judith Vanistendael
Dessin : Judith Vanistendael
Couleurs : Judith Vanistendael
Genre : Roman graphique
Edition : Le Lombard
L'acheter sur BDFugue

Résumé :« Je m'appelle Pénélope. Mais je n'attends pas. Je ne tisse pas. Je sauve des vies. » Chirurgienne pour une organisation humanitaire, Pénélope passe la plupart de son temps en mission dans des pays en guerre. Quand elle revient chez elle, elle retrouve un mari aimant, une fille adorable et un foyer rassurant. Et pourtant ces retours à la maison lui sont de plus en plus pesants. Comment s'intéresser à la vie de tous les jours quand on pense sans cesse aux morts qu'on a laissés derrière soi ? Chez elle, Pénélope se sent inadaptée, pas à sa place.

Mon avis : Voilà un bon livre sur un sujet difficile. Au lieu d'attaquer le sujet de l'humanitaire sur le front sensationnaliste, l'auteur nous livre ici une partition intimiste sur le délicat retour de ces gens qui sacrifient beaucoup aux autres dans leurs propres vies. C'est donc le portrait d'une mère avec sa culpabilité, mais aussi d'une famille formidable.
Sujet complexe donc, mais traité avec beaucoup de tendresse, peu ou pas de jugements, et surtout plein d'humanité dans cette succession de petites scènes de vie.

Graphiquement ce fut plus difficile pour moi, notamment car l'entrée en matière est assez rude, pas toujours très lisible intentionnellement. Puis le style se fluidifie, les personnages deviennent plus identifiables, les émotions plus prégnantes.
On se surprend à la fin du roman à apprécier certaines planches pleine de finesse, à la colorisation très travaillée, et au trait facilement identifiable.

bref, je vous en recommande la lecture, c'est intelligent, et même si cela aborde un sujet qui ne me concerne que peu, j'me suis senti un peu touché, et surtout intéressé par ce récit intimiste. Mention spéciale d'ailleurs au personnage du Père, très réussi également en contrepoint : une véritable Pénélope.

Ma Note :Image IPB

The_PoP, qui referme ce tome ému.