1001 BD.com: Accueil 1001 BD.com

Aller au contenu

La Selection Du Premier Semester 2018

L'utilisateur est en ligne  
poseidon2 
- 07-07-18 13:02 - 4 commentaires


Salut à tous !!

Oui je sais je sais je suis encore à la bourre. Mais c'est pas uniquement de ma faute ! Entre le soleil qui a enfin fait son apparition et une équipe de France qui tient ses promesses en nous offrant des buts et au moins une demi finale de coupe du monde, j'avais un peu la tête ailleurs. Mais la c'est bon ca sent les vacances. Le soleil a enfin decidé de se pointer et les routes du travail commencent à se libérer... une bonne atmosphère de détente propice à de bonne lectures. Et quoi de mieux que de choisir des titres surs ? Des titres choisit par vos honorables serviteurs pour vous permettre de rendre l'attente des vacances passionnante !
Comment vous le voyez, il y en a pour tout les gouts !
Sur ces bonnes paroles je vous souhaitent donc de très très bonnes vacances d'été. !


Poseidon2, pour toute l'équipe de www.1001bd.com


La sélection du premier semestre 2018 des chroniqueurs


Selection premier semestre 2018


Selection premier semestre 2018


Selection premier semestre 2018

Pour ceux qui s'inquiéteraient, le site ne dors jamais et le critiques continuerons à paraitre tout l'été !
Lu 4 629 fois - dernier commentaire par alx23     

Contro Natura Omnibus

L'utilisateur est en ligne  
poseidon2 
- 08-12-18 11:05 - 2 commentaires



Série : Contro Natura
Scenario : Mirka Andolfo
Dessin : Mirka Andolfo
my 2 cents: Excellent rapport qualité prix
Edition : Glenat Comics
Acheter sur BDfugue

Résumé :Une loi est faite pour être transgressée...Dans un monde peuplé d'animaux anthropomorphes, la loi n'admet que l'union d'individus de même race. Les transgresseurs sont sanctionnés et emprisonnés, accusés d'être « Contre nature ». Leslie, elle, est un cochon simple qui aime les sushis et la musique, forcée de faire un travail qu'elle déteste pour survivre. Cette jeune femme de vingt-cinq ans vit avec Trish, sa meilleure amie, rêvant, comme tous les gens de leur âge, d'une vie différente. Mais les rêves peuvent être dangereux, surtout lorsque c'est un loup inquiétant qui les peuple et que, au réveil, Leslie commence à se sentir observée...Au croisement de SkyDoll et Blacksad, Contro Natura est une aventure bestiale et sexy où, derrière le masque animal, se cachent des pulsions bien humaines.

Decidement je suis de plus en plus copain avec les Omnibus de la collection Glenat Comics. Apres l'excellent Hexed, voici venir un très bon Contro Natura. Très bon en partie parce que l'on a disposition toute l'histoire, du début à la fin. Pas besoin d'attendre la parution du prochain tome.
Et cela se prete bien à cette histoire mangaïsante. Et c'est l'autre bon point, pour moi amateur de manga, de ce Contro Natura : Ce comcis allie la qualité graphique et les couleurs vivent d'un comics à l'histoire et au dynamisme d'un manga.

En effet cette histoire de possession par des esprits anciens donnant des pouvoirs c'est vraiment plus un thème manga qu'une base du comics américains. De plus les enchainements de type combats, défaite, apprentissage, revanche c'est vraiment l'archétype du manga. Et ce mélange est super éfficace. On enlève les défauts du manga, à savoir le noir et blanc, les petits cases et la qualité médiocre de l'ouvrage, les remplacant par une belle éditions et une coloration au top.

Mais on garde le coté dynamique et sans temp mort ainsi que le scénario d'un manga pour nous offrir une lecture super agréable.

Ma Note: Image IPB
Lu 125 fois - dernier commentaire par poseidon2     

Multiversity

L'utilisateur est en ligne  
poseidon2 
- 07-12-18 15:21 - 0 commentaires



Série : Multiversity
Scenario : Grant Morisson
Dessin : Collectif
my 2 cents:
Edition : Urban Comics
Acheter sur BDfugue

Résumé :Le Multivers est composé de 52 Terres parallèles, chacune défendue par ses propres super-héros. Mais quand la Noblesse, une race surpuissante de créatures inter-dimensionnelles, décide de s'en prendre à l'intégralité de ces dimensions, les justiciers des différentes Terres vont devoir apprendre à agir de concert. Et leur seule arme pour communiquer entre eux se révèle être les comic books ! Contenu vo : Multiversity The Deluxe Edition (THE MULTIVERSITY #1 and 2, THE MULTIVERSITY GUIDEBOOK #1 and MULTIVERSITY issues: THE SOCIETY OF SUPER-HEROES #1, THE JUST #1, PAX AMERICANA #1, THUNDERWORLD #1, MASTERMEN #1 and ULTRA COMICS #1).

Ah Morisson Morisson.... l'homme qui a toujours tellement plein d'idée qu'il ne peut s’empêcher de complexifier tout ce qu'il touche. Et c'est encore une fois malheureusement le cas ici.
Alors ne vous y tromper pas, pour ce Multiversity est un album que tout fan de l'univers DC se doit d'avoir lu. C'est une obligation pour bien comprendre comment tourne le monde DC actuel. Rien que le "THE MULTIVERSITY GUIDEBOOK" est juste génial. Il nous présente les 52 terre (enfin les 45 connues), mais nous dresse aussi une carte du multivers avec l’emplacement des Neo-dieux ou encore de l'antre des pouvoirs de la famille Marvel. Tout ce que vous n'avez jamais compris est dans ce guide. Mieux que cela. Par terre il nous présente aussi les différents protagonistes de chaque terre. Et autant vous dire que cela fait saliver....

Je reverrais de série sur les héros des terres 13, 18, 31 et 37 .... Surtout que Morisson nous met l'eau à la bouche en nous proposant des histoires sur certains de ces 45 mondes.... Donc la bible absolue du multivers.... Sauf que Morisson a voulu en faire plus. Et pus c'est... trop ! Trop car il complexifie tout avec une histoire abracadabrantesque d'un comic book viral par lequel un super méga vilain cherche à envahir tous les mondes.

Alors certes il faut rendre à César ce qui est à César : cela nous donne quelque planche au découpage intéressant ou des recherche de discussion entre le comic et le lecteur (oui oui nous) qui sont marrantes. Mais on ne comprend pas tout et surtout cela nous mélange les héros des différents mondes pour faire un melting-pot de héros qui embrouille ce que nous a fait comprendre le guide.

C'est donc dommage car on perd de vu ce qui aurait dû être un essentiel de l'univers DC des 15 dernières années...

Ma Note: Image IPB
Lu 99 fois - poster un commentaire     

Xiii Mystery T13

L'utilisateur est en ligne  
poseidon2 
- 07-12-18 10:06 - 1 commentaires



Série : XIII Mystery
Scenario : Jean Van Hamme
Dessin : Olivier Grenson
my 2 cents: Fin des spin off
Edition : Dargaud
Acheter sur BDfugue

Résumé :Hantée par les crimes qu'elle a commis sur ordre par le passé, Jessica Martin, poursuivie par le FBI, tente d'échapper à son ancienne vie et se retrouve à Santa Barbara (Californie) où elle loue une chambre à Judith Warner au dessus de la pharmacie de cette dernière. Les deux femmes ne se connaissaient pas, mais sont attirées l'une par l'autre. Outre qu'elles se découvrent un amour passé commun pour un certain amnésique à la tempe blanche. Seulement Judith, amateur d'amants d'un soir, se refuse à accepter l'idée d'être amoureuse d'une femme. Elle chasse donc Jessica, qui, repérée par ses poursuivants, doit fuir à nouveau. Mais en entraînant Judith avec elle, l'arme à la main. Leur fuite est évidemment houleuse. Tant par les dangers extérieurs qu'elles courent que par l'alternance de domination qu'elles exercent l'une sur l'autre, entre attirance et rejet. Leur fin de course sera très, très problématique.

Arf je me demande si j'ai le droit ? On a le droit d’être méchant avec Jean van-Hamme ? J’hésite vraiment...
Au et puis au final je ne serais pas vraiment méchant alors j'y vais : J'ai toujours trouvé que ces XIII Mystery étaient des super one shot avec de vraies perles et globalement de très bons albums.

ET là ou je vais devoir être méchant c'est que... et bien ce dernier n'est pas au niveau des autres. L'intrigue est sans vrai lien avec la série mère, se passe après et surtout, surtout, la fin est bâclée. C'est surement la faute du format qui oblige nos auteurs à respecter les 54 pages mais reste pour le lecteur une fin beaucoup trop rapide qui n'explique rien et nous laisse vraiment frustré. Alors oui l'histoire est sympa et les premières pages sont biens. Mais sans fin qui tient la route tout s'écroule.

Et c'est bien dommage de finir les spin off sur ce genre d'album....

Ma Note: Image IPB
Lu 120 fois - dernier commentaire par ArnLeRouge     

Tenjin T8

L'utilisateur est en ligne  
poseidon2 
- 06-12-18 16:17 - 0 commentaires



Série : Tenjin
Scenario : Yôichi Komori
Dessin : Tasuku Sugie
my 2 cents:
Edition : Kana
Acheter sur BDfugue

Résumé :La sirène de l’alerte scramble retentit pendant le quart de Riku surnommé « Third ». Le contrôleur aérien chargé de lui donner des ordres pour cette première sortie en combat réel n’est autre que Takaoka ! Leurs chemins s’étaient séparés mais, persuadés de leur succès futur, ils s’étaient juré de se retrouver. C’est maintenant chose faite… !

Ce tome 8 était un vrai test pour la série. En effet la partie "facile" de l'apprentissage s'est finie au tome 7 et on se demandait comment nos auteurs allaient pouvoir continuer à nous intéresser à la série, vu qu'une guerre "mondiale" n'est pas réaliste... Et je dois dire que la décision prise est vraiment la bonne : plutôt que de chercher à faire du sensationnel, nos auteurs nous montrent que le tout-venant journalier d'un pilote de chasse est suffisamment prenant pour ne pas en faire trop.

On est donc d'autant plus intrigué et intéressé que si c'était une énième guerre. D'autant plus que Riku continu d'apprendre et se rend vraiment compte que sur le "terrain opérationnel" aucune erreur n'est permise.

Une très bonne suite pour une série qui n'en finit plus de se renouveler.

Ma Note: Image IPB
Lu 116 fois - poster un commentaire     

Sambre T8 : Celle Que Mes Yeux Ne Voient Pas

L'utilisateur est en ligne  
poseidon2 
- 05-12-18 14:06 - 0 commentaires



Série : Sambre
Scenario : Yslaire
Dessin : Yslaire
my 2 cents: Yslaire reste Yslaire etc'est tant mieux
Edition : Glenat
Acheter sur BDfugue

Résumé : L'apothéose d'une série culte. Le chef-d'oeuvre romantique d'Yslaire.En cette fin d'année, trente ans après sa création, sept tomes parus et plus d'un million d'exemplaires vendus, se poursuit le dernier chapitre de la plus grande tragédie romantique du neuvième art. Écrite et dessinée par Yslaire, Sambre est l'oeuvre d'exception d'un artiste inspiré, mêlant les qualités rares d'une bande dessinée d'auteur et d'un ouvrage grand public. Best-seller dès sa sortie, encensée par la critique et les professionnels, multi-récompensée internationalement, la série culte traverse le temps sans démentir son succès, et s'impose aujourd'hui comme un classique.Ce huitième volume de la saga qui en comptera neuf, marque le point d'orgue de l'ultime trilogie qui verra la fin des Sambre. Après trente ans de maturation, une apothéose, pour conclure l'oeuvre d'une vie. Le chef-d'oeuvre d'Yslaire.

Vous connaissez l'adage qui dit que lorsque l'on attends longtemps quelque chose, on est invariablement déçu à force d'avoir conceptualisé l'objet ?
Et bien ce n'est pas du tout vrai pour Yslaire. Car ce tome 8 de Sambre, l'avant dernier, c'est fait attendre plus de deux ans. Et deux ans dans la BD c'est long. Mais pas pour Yslaire. Pas long car c'est le temps qu'il lui faut pour nous donner, à chaque fois, un album sublime.
Et c'est encore le cas ici. Graphiquement Yslaire est toujours à un niveau stratosphérique par rapport au dessinateur moyen. Sa gestion de la couleur, des corps et de la mise en scène sont majestueux.

Pour ne rien gacher, sa facon de raconter les histoires l'est tout autant ! Dans une histoire que l'on sait forcement mener au drame, il réussit à nous passionner pour ces deux êtres différents mais que tout attire.
Il réussit surtout à nous faire une histoire comparable à cette de Bernard et Julie mais sans pour autant que se soit la même.... Et si l'on ajoute à cela trois première pages magistrales nous révélant la fin tragique à venir..... on a un tome 8 encore une fois de toute beauté qui marque encore plus l'emprise de la série Sambre sur le genre de la saga familiale en BD....

J'attends autant que je regrete le neuvieme et dernier tome qui cloturera la saga de lignée des Sambres....

Ma Note: Image IPB
Lu 153 fois - poster un commentaire     

Texas Jack

L'utilisateur est hors-ligne  
The_PoP 
- 04-12-18 18:36 - 22 commentaires

Texas Jack



Série : "Préquel" de Sykes
Scénario : Pierre DUBOIS
Dessin : Dimitri ARMAND
Genre : Western
Edition : Le Lombard - Collection Signé
L'acheter sur BDFugue

Résumé :" Texas Jack est un as du revolver. Mais contrairement à sa légende, il n'a jamais exercé ses talents ailleurs que dans un cirque. Il reçoit un jour un défi : partir à l'Ouest, affronter le sanguinaire Gunsmoke et sa horde de tueurs. La mission est suicidaire, mais impossible de refuser sans perdre sa réputation. Heureusement pour Texas Jack, Gunsmoke est aussi la cible du marshal Sykes..."

Mon avis : Pouah, voilà le western de cette fin d'année, qui tire la bourre pour notre plus grand palisir avec The Undertaker. On a là le préquel officieux de Sykes, western déjà très très réussi sorti il y a 3 ans : La chronique de Sykes est ICI sur www.1001bd.com

Pas de blabla, pour ceux qui ont raté le premier opus, voilà l'occasion de tout rattraper.
Déjà chapeau pour le contenu car on en prend plein les mirettes sur 124 pages. Graphiquement c'est toujours aussi superbe même si pour chipoter on pourrait regretter quelques arrières plans un peu trop épurés (enfin je chipote grave là hein...). Mais quelle magnifique réalisation sur les scènes d'actions, les mouvements, les visages... Bref, au diapason d'une histoire et d'un scénario... original, prenant, porteur de thèmes forts et qui met en valeur des personnages puissants.
C'est une vraie réussite et je ne vous en dirais pas plus si ce n'est FONCEZ, c'est l'un de mes coups de coeur de cette année !

Bref, Sykes c'était très bon. Texas Jack est peut être encore meilleur. A noter qu'il y a une parution en édition spéciale noir et blanc.

Et puis si vous êtes en train de jouer à Red Dead redemtpion bah... quittez pas vos santiag'

Ma Note :Image IPB

The_PoP, avec un air d'harmonica dans la tête...

P.S : Phil' je te laisse découvrir l'héroine féminine de Texas Jack et son fouet...
Lu 525 fois - dernier commentaire par ArnLeRouge     

Gunm Last Order - Edition Originale T1

L'utilisateur est en ligne  
poseidon2 
- 04-12-18 15:04 - 0 commentaires



Série : Gunm last order
Scenario : Yukito Kishiro
Dessin : Yukito Kishiro
my 2 cents: toujours aussi bon
Edition : Glenat manga
Acheter sur BDfugue

Résumé :Le chaînon manquant entre Gunnm et Gunnm Mars Chronicle. À l'issue de son combat contre Nova, un piège terrifiant attendait Gally... Mais c'était sans compter sur les capacités du génie du mal et sa maîtrise de la cybernétique. Son cerveau transféré sur Zalem et associé au corps ultime de l'Imaginos, Gally renaît ! Seulement, une véritable tornade de sang et de mort balaie Zalem... Autre époque, autre monde... Cette nouvelle édition de Gunnm Last Order est le chaînon manquant entre Gunnm et Gunnm Mars Chronicle. Reprenant les fortes paginations des versions japonaises, Gunnm Last Order Édition originale se propose à vous pour la première fois en sens de lecture japonais avec onomatopées sous-titrées, dans le plus pur respect du travail originel de Yukito Kishiro. Une pépite à ne pas manquer.

Apres la série principale, Les éditions Glenat nous proposent cette fois ci la version originale de la suite : Gunm last order.
Et si vous avez investi dans la version originale de Gunm... e bien vous savez déjà que vous aurez besoin de celle-ci. Ou plutôt que celle-ci n'est lisible que si on a la version originale. En effet le gros changement entre les deux versions, outre le sens de lecture, c'est que ce last order ci ne commence pas au même moment que le précédent. En effet on commence ici à la fin de l'édition originale de Gunm qui est différente de celle de l'édition française de base.

Ici on commence directement dans les laboratoires de Nova..... Et on part à fond dans cette superbe histoire (surtout le début) qu'est Gunm last order. Si tout n'est pas au niveau sur la longueur de la série, ce premier tome est lui une vraie réussite et un tome qui lance vraiment Gally vers les créateurs de Zalem et son passé.

En gros un must have ... encore plus pour ceux qui ont investi dans la version originale de Gunm....

Ma Note: Image IPB
Lu 172 fois - poster un commentaire     

Nils Tome 3 : L'arbre De Vie

L'utilisateur est hors-ligne  
The_PoP 
- 03-12-18 14:39 - 0 commentaires

NILS Tome 3 : L'arbre de vie



Série : Nils
Scénario : Jérôme HAMON
Dessin : Antoine CARRION
Genre : Fantastique
Edition : Soleil Collection Métamorphose
L'acheter sur BDFugue

Résumé :" Selon de vieilles légendes, il existerait un monde au-delà de la matière. Un monde constitué d'êtres lumineux - les élémentaires -, sans lesquels cette matière resterait inerte. Ainsi, quand les territoires du Nord, jadis fertiles et florissants, se muent en terres arides où plus rien ne pousse, ces légendes ressurgissent. Jeune garçon dans la fleur de l'âge, Nils détient à présent le pouvoir de la téléportation et l'omniscience. L'esprit de la déesse Verdandi le guide, avec l'espoir qu'il réussisse à sauver les neuf mondes de la colère de la déesse Skuld, sa soeur. Après une lutte sans merci, le destin de l'humanité semble scellé... Skuld réaliserait- elle que son comportement est finalement peu différent de celui des Hommes ?"

Mon avis : Tout d'abord : Le lien vers la chronique du tome 2 sur www.1001bd.com
Après 2 tomes salués presque unanimement par la critique, cette belle trilogie écologique, poétique et fantastique prend fin avec ce tome. Et ce n'est que peu dire qu'il y en a des événements dans cet opus, le rythme est d'ailleurs particulièrement soutenu !

Pas de doutes c'est très réussi. Le graphisme est vraiment parfait pour l'ambiance rendue, cela m'a beaucoup fait pensé aux séries d'Alex Alice notamment et c'est un beau compliment je trouve. L'histoire, universelle et prenante est du coup magnifiquement mise en image. Les décors et arrières plans sont somptueux, et les visages très stylisés donne un effet assez réussi.
La dramaturgie du dénouement est superbe de maîtrise.

Le point fort de cette BD est qu'elle plaira aussi sûrement aux enfants qu'aux adultes tout en portant un message universel.

Ma Note :Image IPB

The_PoP, enthousiaste
Lu 157 fois - poster un commentaire     

Zombillenium T4

L'utilisateur est en ligne  
poseidon2 
- 03-12-18 11:32 - 5 commentaires



Série : Zombillenium
Scenario : Arthur De Pins
Dessin : Arthur De Pins
my 2 cents: toujours aussi bon
Edition : Dupuis
Acheter sur BDfugue

Résumé :Le parc Zombillénium ne s'est jamais aussi bien porté : sa cote de popularité atteint des sommets suite aux réformes démoniaques opérées par Behemoth, qui décide alors de jouer sa propriété au cours d'une compétition bien spéciale... Un sabbat de sorcières ! Gretchen, Aurélien et Von Bloodt ont quant à eux monté un réseau d'évasion clandestin afin d'offrir aux damnés la chance d'une reconversion, loin des neuf cercles de l'Enfer. Des opérations périlleuses, sous le manteau, qui ne font pas du tout les affaires des dirigeants. Déterminés à y mettre un grand coup de balai, ils s'offrent les services d'une redoutable enchanteresse qui donnera du fil à retordre à sa rivale attitrée : Gretchen. Sous terre comme dans les airs, le combat promet d'être épique ! La résistance s'organise dans ce quatrième tome de Zombillénium, la monstrueuse série d'Arthur de Pins, attendue avec tellement d'impatience ! Après le succès de son film d'animation éponyme, l'auteur retourne à ses planches pour nous offrir la suite des aventures d'Aurélien et de Gretchen. Quelles sont les véritables intentions de cette dernière ? Les morts-vivants parviendront-ils à faire valoir leurs droits ? Qui sera le futur heureux propriétaire du parc Zombillénium ? Un titre à dévorer sans modération

Enfin le tome 4 ! Enfin ! En effet avec la sortie du film éponyme, Arthur de Pins avait dû laisser la BD de côté quelque temps. Quelques temps qui se sont avérés très longs pour les amateurs de la série ! Mais qu'importe au vu du résultat.

Car ce tome 4 est excellent ! On y retrouve avec plaisir nos protagonistes habituels mais surtout on trouve surtout u grand chamboulement dans notre univers de Zombies. Entre la vente du parc, l'arrivée de la nouvelle sorcière et la découverte du réseau d'évasion, ce tome 4 ouvre plein de possibilités mais cela sans jamais se perdre.

Un excellent tome qui peut se voir comme une nouvelle saison nous emmenant vers d’horribles aventures !

Encore !

Ma Note: Image IPB
Lu 279 fois - dernier commentaire par Phileas     

In One's Last Moment

L'utilisateur est hors-ligne  
The_PoP 
- 03-12-18 10:57 - 0 commentaires

In One's Last Moment



Série : ONE SHOT
Scénario : Kentaro Fukuda
Dessin : Kentaro Fukuda
Genre : Manga Seinen
Edition : Soleil Manga
L'acheter sur BDFugue

Résumé :" Mamoru Kaname, 16 ans, peut voir la mort de ceux qu'il touche, ce qui lui vaut le surnom de " dieu de la mort ". Un jour, il découvre comment Kana Shiraishi doit mourir. Il s'engage alors dans une lutte sans fin pour changer le destin de celle qu'il aime."

Mon avis : Je ne suis clairement pas un grand lecteur de manga mais j'avoue que celui-ci m'a intrigué car il est publié en One Shot et le synopsis semble intriguant. Mais il faut reconnaître que le format Manga en one shot est ici bien trop court, l'évolution des personnages est à peine esquissée, il y a beaucoup de moments importants passés sous silence. Du coup cela rend une histoire un peu décousue et plus difficile à suivre. Certains passages au milieu du manga étant clairement hors contexte. Pareil je n'ai pas panné un mot de la petite scène d'après la fin. Du coup ben le format one shot m'a semblé trop court finalement.

Graphiquement on est sur du manga classique, c'est à dire avec un dessin assez soigné et fluide sur les scènes d'actions et les doubles pages. Je ne suis pas un fan absolu, mais globalement ça tient bien la route et c'est très propre.

Par contre niveau narration bah j'ai l'impression que le mangaka est passé à côté de son sujet car on se retrouve clairement avec un débordement de sentiments (naïfs ?) et de sacrifices et le côté dilemme moral étant assez vite balayé. Bref, il y avait de bonnes idées, une réalisation graphique intéressante mais la narration ne m'a pas semblé à la hauteur.

In fine on passe un bon moment, mais c'est loin d'être mémorable alors même que ce manga aurait pu prétendre à une toute autre ampleur au vu de son sujet.

Bon faut m'excuser je ne suis guère familier ni amateur de Manga.
Ma Note :Image IPB

The_PoP, déçu
Lu 153 fois - poster un commentaire     

Aquaman Rebirth T4

L'utilisateur est en ligne  
poseidon2 
- 02-12-18 11:46 - 3 commentaires



Série : Aquaman
Scenario : Dan Abnett
Dessin : Max Fiumara / Riccardo Federici
my 2 cents: Vraiment bien
Edition : Urban Comics
Acheter sur BDfugue

Résumé :Coupée du reste du monde par une barrière d'épines faite de magie atlante, l'Atlantide est maintenant dirigée d'une main de fer par un nouveau souverain, Corum Rath. Mais dans les bas-fonds, la résistance gronde. À sa tête, l'ancien roi Aquaman se remet difficilement du coup d'État qui l'a vu déchoir de son trône. Avec ses nouveaux alliés, Vulko et Dolphin, il a bien l'intention de reprendre les rênes et de briser cette couronne d'épines une bonne fois pour toutes !

Etrange que ce tome 4 d'aquaman. Etrange car commençant par un spin off très mal dessiné et passablement inintéressant. Une histoire hors continuité dont on se demande vraiment ce qu'elle fait la. Pour tout vous dire je me suis demandé si je n'avais pas raté un épisode complet. Et c'est bien dommage car ensuite on reprend la très bonne chasse au trone de fer d'Atlantide. Une chasse bien orchestrée qui nous montre les differents conflits entre les toutes les puissances du monde sous marin. Cette partie la est toujours super bien dessinée, bouge beaucoup et ce tome quatre nous entraine vers une bataille finale a venir dans le prochain tome.

Ce qui est vraiment sympa dans cet arc c'est qu'il nous montre bien qu'Aquaman peux se suffire à lui meme sans avoir besoin de la ligue de justice ou de méchants venus d'ailleurs pour nous proposer une bonne histoire.

Ma Note: Image IPB
Lu 379 fois - dernier commentaire par Phileas     

Contamination T2

L'utilisateur est en ligne  
poseidon2 
- 30-11-18 15:07 - 0 commentaires



Série : Contamination
Scenario : Ao Acato
Dessin : Ao Acato
my 2 cents: Mieux :)
Edition : Kana
Acheter sur BDfugue

Résumé :Le « bacille du diable », qui a semé la mort dans toute la ville de Yokobashiri, semble être devenu moins virulent grâce aux soins prodigués avec acharnement aux malades par le docteur Tamaki et le personnel de l’hôpital central. Mais cette situation connaît un brusque revirement lorsque les antibiotiques perdent soudainement leur efficacité, ce qui entraîne une augmentation rapide du nombre de morts. La mutation du bacille va-t-elle plonger la ville dans les ténèbres du Moyen-Âge… ?

Heyyyy dites donc ! Voilà un manga dont je n'attendais pas grand-chose et qui se révèle plutôt bon sur ce tome 2. En effet j'avais fini ma critique du premier en vous conseillant la série Regenesis plutôt que la lecture de ce tome 1. Et bien je retourne ma chemise en vous disant que mine de rien cette série s'annonce plutôt sympa et bien différente de la série télé suscitée.

Qu'est ce qui a changé me demanderez-vous ? Et bien l'histoire est passée du traitement du virus au rapport entre les personnes en quarantaines et les autres. Et ça c'est bien pensé. Plutôt que de se concentrer sur un virus, l'histoire se concentre sur le désespoir de ceux qui sont dans la zone de quarantaine et sur la peur de contamination de ceux qui sont en dehors.

Et c'est vraiment intéressant. Le rapport à la contamination est super bien décrit que ce soit par ceux qui sont prisonniers que par ceux qui traitent les autres comme des pestiférés.
UN tome 2 qui change donc beaucoup le ressentit sur la série et qui donne envie de lire le suivant !

Ma Note: Image IPB
Lu 187 fois - poster un commentaire     

Dungeons & Dragons : La Légende De Drizzt - Intégrale De La Trilogie De L'elfe Noir

L'utilisateur est hors-ligne  
The_PoP 
- 30-11-18 11:55 - 0 commentaires

Dungeons & Dragons : La légende de Drizzt - intégrale de la trilogie de l'elfe noir



Série : Dungeons & Dragons
Scénario : R.A. Salvatore & Andrew Dabb
Dessin : Tim Seeley
Genre : Fantasy Gothique
Edition : HI Comics
L'acheter sur BDFugue

Résumé :"« L'Outreterre : terre natale du jeune prince Drizzt Do'Urden, où se dresse la vaste cité exotique de Menzoberranzan. Drizzt atteint l'âge de la maturité dans l'univers implacable de sa ténébreuse espèce : les elfes noirs. Possédant un sens de l'honneur à toute épreuve, Drizzt fait face à un inévitable dilemme : peut-il vivre dans un monde qui rejette toute forme d'intégrité ? Cette intégrale regroupe les albums Terre natale, Terre d'exil et Terre promise de La légende de Drizzt, de R.A Salvatore, dans l'univers épique des Royaumes Oubliés."

Mon avis : Il s'agit ici d'une réédition sous la forme d'une intégrale des 3 premiers tomes de la légende de Drizzt. Drizzt est un personnage d'elfe noir incontournable pour les amoureux de l'univers de Donjons & Dragons. Je vous avoue que pour ma part je n'en connaissais que vaguement le nom. C'était donc une belle occasion pour moi de découvrir ce classique dans un Univers que j'affectionne particulièrement. Attention toutefois, cette intégrale propose certe une aventure complète et finie, mais les aventures de Drizzt se poursuivent quand même sur plusieurs tomes après celui-ci pour les amateurs.

Je n'ai franchement pas été déçu, car si le début m'a semblé un peu longuet et pour tout dire beaucoup trop "inhumain" (un peu à la façon d'un Arawyn même) le personnage s'étoffe considérablement par la suite, de même que les personnages secondaires et ses aventures. Si le ton devient certes beaucoup plus (un peu trop?) classique et en ce sens moins original, la lecture s'en est retrouvée pour ma part plus facilitée.
Si l'intrigue se révèle au fur et à mesure des pages très classique, elle n'en traite pas moins de thèmes importants et universels.
Le traitement graphique est de qualité et reste dans le style des comics américains, pas trop de surprises donc de ce côté là, si ce n'est peut être la très grande uniformité du dessin entre le premier et le troisième tome. On constate que peu d'évolution et cela renforce beaucoup le plaisir de la lecture car on a vraiment l'impression que dès le premier tome l'auteur était à maturité sur la maîtrise et l'évolution de son personnage.

J'ai donc passé un bon moment à arpenter l'Outreterre en compagnie de ce Drow pas comme les autres et je le recommande vivement aux fans de l'univers Dungeons & Dragons.


Ma Note :Image IPB

The_PoP, qui s'est plongé avec plaisir dans cet univers fantasy.
Lu 219 fois - poster un commentaire     

Les Beaux Étés T5

L'utilisateur est en ligne  
poseidon2 
- 29-11-18 19:56 - 0 commentaires



Série : les beaux étés
Scenario : Zidrou
Dessin : Lafebre
my 2 cents: Y'a plus d'saison
Edition : Dargaud
Acheter sur BDfugue

Résumé :La fin de l'année 1979 approche doucement. Les Faldérault ne peuvent pas dire qu'ils en gardent un bon souvenir : Madeleine déteste aussi bien son travail de vendeuse de chaussures que la femme qui l'a engagée, cette pingre de Delmotte, et Garin a proposé à Pierre de reprendre la série « Zagor », celle-là même que Pierre ne peut décidément plus voir en peinture ! Bref, il est vraiment temps que l'année se termine ! Pour se changer les idées, les Faldérault décident de fêter Noël au soleil ! Néanmoins, toute la petite famille ne sera pas de la partie puisque Julie-Jolie reste à la maison pour préparer ses examens. Ce n'est pas non plus du goût de Louis qui avait prévu d'assister au concert de Pink Floyd à Londres et dont les plans sont bouleversés à la dernière seconde. Les voilà donc partis pour des vacances qui s'annoncent mouvementées... surtout lorsque Louis décide de fuguer en cours de route...

Les beaux étés étaient pour moi une série qui avait eu une super idée de depart mais qui peinait se renouveler. En effet les tomes 3 et 4 étaient sympathiques mais guère plus et surtout vraiment déjà vu.
Alors que ce tome 5 sorte à noel avec une jacquette alternative en forme de sapin, ca a reveillé une curiosité disparu depuis le tome deux : comment faire de beaux "étés" à Noël ?

Et bien Zidrou y arrive et de bien belle facon. Il nous replonge au coeur de la série : la famille. Une famille qui cherche à casser la morosité de l'hivers en... décalant son été. Mais qui dit hiver dit moins de possibilité de "gags" extérieurs et donc une nécessité de se concentrer beaucoup plus sur les sentiments de tous les membres de la famille et de trancher avec l'énervant : "ensemble tout va bien et on oubli tout" devenu la roue de secours de deux derniers tomes. La même ensemble les caractères s'affirment, les discussions sont plus animées et les parents eux meme doivent se rendre compte que l'unique bonne humeur ne les sauvera plus de l'évolution de leurs enfants.

Une vraie BD sur la famille plustot qu'une bd sur les vacances de la famille.

Un vrai plus pour moi.

Ma Note: Image IPB
Lu 171 fois - poster un commentaire     


IcônePartagez nous !

Icône Ephémérides

IcôneNos interview dessinées



Plus d'interviews

Décembre 2018

  L M M J V S D
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31

Derniers sujets


Icône MiniChat

  • The_PoP - quelqu'un a prévu de chroniquer spirou l'espoir malgré tout ?
  • Phileas - :)
  • The_PoP - Moi c'est Azimuts... le jour où on finit débiles tout azimuts, on sera mal barrés.
  • Phileas - D'ailleurs, la librairie où je fais mes achats, c'est Bédébile. Autant dire que je suis, pour l'instant, plus débile que bédé. :)
  • Phileas - J'ai rien lu de neuf ce semestre, que des relectures. Et j'ai rien posté sinon des commentaires idiots. Triste bilan. :/
  • The_PoP - tu les veux où tes 5 titres ? :) crée le topic :)
  • redfoxone - je suis vieux, j'ai plus le temps de lire même des bd
  • poseidon2 - Et les jeun's. Pensez a vos 5 titres du semestre ;)
  • The_PoP - Bha tu sais j'm'appelle pas PEREZ pour rien :) et au bout de 3 semaines de voyage en backpack ...
  • redfoxone - yop
  • poseidon2 - Mais franchement pas de raison qu'ils soient plus agressifs que d'autre
  • poseidon2 - Apres ce n'est pas parce qu'on est pro-arme et qu'on soutiens Trump qu'on accueil mal un blanc de passage :) Si tu avais eu le type mexicain ca ne se serait peut etre pas passé pareillement ;)
  • Phileas - Cela dit, tu évoque là la cordialité. Hors, on peut être très cordial et aussi fêter joyeusement le soir d'une injection létale à Huntsville ^^
  • Phileas - Oui. Et je ne pense pas que TOUS les Texans sont pro-armes à feu et tous pour la peine de mort. Ou qu'ils ressemblent tous à JR. Une "vue d'ensemble", c'est toujours forcément un peu caricatural.
  • The_PoP - après c'est de l'anecdote perso hein... ça vaut pas plus que ça. Mais ça nous avait scotché à l'époque
  • The_PoP - @phil' : vu d'ici on n'en doute pas, mais franchement j'ai rarement été aussi bien reçu en frenchie pouilleux avec sac a dos et pas de thune qu'au fin fond du texas pour un festival de country...
  • Phileas - On va me dire que c'est un cliché mais non même pas : les Texans SONT des clichés
  • Phileas - Moi, je fais plutôt pouah ! envers le Texas tout court. J'aime pas cet état de cow-boys, de magnats du pétrole et de partisans de la peine de mort.
  • The_PoP - Sykes fait Pouah devant Texas Jack en tout cas :)
  • Phileas - Cette fois, j'arrête vraiment.

Utilisateurs connectés

0 membre(s), 73 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)



Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com