1001 BD.com: Accueil 1001 BD.com

Aller au contenu

La Sélection Du Second Semestre 2018 Des Chroniqueurs

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 17-12-18 09:07 - 13 commentaires


Salut à tous !!

Fiouuuu l'été indien vient à peine de finir que le blizzard arrive et que Noel est déjà la. Et oui on était encore en t-shirt il y a 15 jours que Noël est déjà dans 10 jours. Mais ca laisse encore 10 jours pour braver les barrages et vous rendre chez votre libraire préféré pour donner un coup de main au père noël :). Et quoi de mieux pour cela que de piocher dans la sélection du deuxième semestre de 1001bd ?

Et ce deuxième trimestre nous attriste un peu car il met en avant une sélection plus orienté comics que BD européenne/manga. Alors je tiens à dire que la première partie de l'année nous avait sortie des titres de BD euro magnifiques... chacun sa période surement :) Et en relisant la note de la fin de l'année de l'an dernier, c'était l'inverse ;).

Je vous souhaite donc de bonnes fêtes de fin d'année accompagnées de bonnes lectures et vous dit à l'année prochaine pour une année de lecture avec 1001bd !

Poseidon2, pour toute l'équipe de www.1001bd.com


La sélection du deuxième semestre 2018 des membres et chroniqueurs


Selection deuxième semestre 2018


Selection deuxième semestre 2018


Selection deuxième semestre 2018

Le grand gagnant est donc le White Knight de Sean Murphy... pas vraiment étonnant :)
On vous donne tous rendez vous l'année prochaine pour toujours autant de critiques et un depart sur les chapeaux de roues avec la grande messe de la bd : Angoulème.
Lu 721 fois - dernier commentaire par alx23     

Scott Pilgrim - Perfect Édition - Tome 1

L'utilisateur est hors-ligne  
The_PoP 
- 19-02-19 09:39 - 0 commentaires

Scott Pilgrim - Perfect édition - Tome 1



Série : Scott Pilgrim
Scénario :Bryan Lee O'Malley
Dessin :Bryan Lee O'Malley
Genre : Humour - Vie jeune adulte
Edition : HI COMICS
L'acheter sur BDFugue

Résumé :Scott Pilgrim a une vie géniale. Il a vingt-trois ans, il joue dans un groupe de rock, il est « entre deux boulots », et il sort avec une mignonne petite lycéenne. Tout est fabuleux jusqu'au moment où une livreuse en rollers nommée Ramona Flowers, sérieusement atomique et dangereusement trendy, commence à traverser ses rêves et à le croiser à des fêtes. Mais le chemin qui mène à Mlle Flowers n'est pas couvert de pétales de roses. Ses sept ex-petits amis maléfiques barrent la route du véritable bonheur de Scott. Pourra-t-il vaincre les méchants et gagner le coeur de cette fille sans chambouler intégralement sa précieuse petite vie ?

Mon avis : Ok à priori Scott Pilgrim est un comics super connu. Bon ben moi je ne connaissais pas, mais alors pas du tout. Et autant vous dire que la couverture et le speech ne m'incitaient pas du tout à l'optimisme. Oui c'est comme ça, parfois (souvent même), on a des avis pré-conçus sur les BD qu'on a l'opportunité de lire. Et bon j'vous avoue que mon côté un brin têtu fais que globalement je change pas toujours d'avis en quelque sorte. Ben là je vais être très clair avec vous, j'ai adoré.
J'ai dévoré cette première intégrale. Première claque d'abord, les dessins sont clairement beaucoup plus travaillé que ce qu'ils dégagent au premier abord. Ce que je pensais se révéler un handicap pour ma lecture est finalement devenu un point fort. J'ai beaucoup aimé, car le style reste simple mais avec suffisamment de détails dans les émotions, les décors et les situations pour que je m'y retrouve clairement. A une exception prêt : certains personnages se ressemblent un poil trop pour moi. Dommage.
Côté histoire, bah, j'ai accroché. C'est un peu difficile pour moi à vous expliquer car il y a clairement un côté régressif et midinette dans la façon dont ce Scott Pilgrim m'a harponné. Du coup et bien je ne vais pas vous dire que c'est génial ou quoi, mais simplement que le dosage était pour moi parfait entre gags, réflexions débiles mais qui sentent le vécu, histoires relationnelles/amoureuses entre les personnages et gros gros moments de délires un peu geek et bien barrés. Mais j'ai clairement souris pendant toute ma lecture de ce Scott Pilgrim. Et ça ça fait plaisir.


Ma Note :Image IPB

The_PoP, qui le recommande pour ceux qui n'ont pas peur du régressif et de la guimauve rigolote.
Lu 19 fois - poster un commentaire     

Generation Gone - Volume 1

L'utilisateur est hors-ligne  
The_PoP 
- 18-02-19 15:33 - 0 commentaires

Generation Gone - Volume 1



Série : Generation Gone
Scénario : Ales KOT
Dessin : Andre LIMA ARAUJO
Couleur : Chris O'HALLORAN
Genre : Science Fiction - Super héros
Edition : HI COMICS
L'acheter sur BDFugue

Résumé :États-Unis, 2020.
Trois hackers adolescents en quête d’espoir et sans rien à perdre.
Un centre d’expérimentation gouvernemental ultra-secret.
Un plan simple.
Ils sont jeunes, laissés-pour-compte, doués et très en colère. La société ne leur a jamais facilité la vie. Pourquoi mettraient-ils leurs nouveaux super-pouvoirs à son service ?


Mon avis : J'ai lu ce Generation Gone un peu après avoir découvert le premier tome de Jupiter's Legacy, et sincèrement c'était plutôt cool tellement les deux approches sur le thème des super héros sont différentes.
Alors c'est sûr que ce Generation Gone m'a un peu moins emballé, mais je me demande au fond s'il n'aura pas plus de potentiel sur la durée. Le scénario ici est plutôt bien amené, avec ce qu'il faut d'originalité et des interactions fortes entre les personnages. C'est sûr que ce n'est probablement pas ce que vous aurez lu de plus innovant sur le sujet des humains dotés de super pouvoirs, mais c'est bien fait. Gros bonus, le Tome 1 se suffit presque à lui même, et vous ne resterez pas sur votre faim en attendant la suite.
Le graphisme est assez intéressant car je l'ai trouvé globalement un peu plus fin que sur beaucoup de comics que je peux lire, notamment au niveau des traits et des visages, avec des scènes d'actions plutôt réussies et bien dynamiques. Je ne dirai pas que j'ai complètement craqué pour ces graphismes, mais ils ont vraiment le mérite de la fraîcheur. Les traits auraient d'ailleurs peut être mérités une colorisation plus en nuances, mais ce n'est qu'une impression personnelle.

Ma Note :Image IPB

The_PoP, qui aurait du se mettre à l'informatique tout petit.
Lu 50 fois - poster un commentaire     

Descender T6: La Fin D'un Monde Ancien

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 18-02-19 11:18 - 1 commentaires



Série : Descender
Scenario : Jeff Lemire
Dessin : Dustin Nguyen
my 2 cents UNe fin... étrange
Edition : Urban Comics
Acheter sur BDfugue

Résumé :Toutes les factions lancées à la poursuite de Tim-21 convergent désormais vers la planète aquatique Mata, où sont censés se trouver le professeur Solomon et l'Ancien robot, le modèle à l'origine des androïdes domestiques et des Moissonneurs. Au même moment, dans le reste de la galaxie, la révolution des machines fait rage. La fin est proche, et rien ni personne n'est préparé à ce qui est sur le point d'arriver. Contenu vo : Descender #27-32.

Sixième et dernier tome de Descender avec une fin.... Étonnante. Étonnante car de l'aveu de Jeff Lemire lui même ce n'est pas la fin qu'il avait imaginé. C'est la fin qui s'est amenée à lui d'elle même.

Et cela se voit. Cela se voit car cette fin surprend. Même si elle a été légèrement amorcée dans le tome precedent, elle surprend à tel point qu'on ne sait pas vraiment quoi penser. On sent bien que nos auteurs auront des choses à raconter dans Ascender (la serie suivante) mais on ne peux s'empêcher d'avoir un sentiment de non finie.

Et au vu de l'ensemble de la serie c'est un peu dommage.

Ma Note : Image IPB
Lu 89 fois - dernier commentaire par alx23     

Number 5 Intégrale

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 17-02-19 20:13 - 0 commentaires



Série : Number 5
Scenario : Taiyou Matsumoto
Dessin : Taiyou Matsumoto
my 2 cents: Fiouuu
Edition : Kana
Acheter le tome 1 sur BDfugue
Acheter le tome 2 sur BDfugue

Résumé : Dans un monde futuriste imaginaire, Number Five, tireur d'élite au sein du Conseil Rainbow, une organisation armée pour la protection de la paix s'est révolté et personne ne semble pouvoir l'arrêter ! Il a entraîné dans sa fuite sa la jeune Matriochka. Les troupes du Conseil Rainbow n'auront de cesse de le rattraper et de l'éliminer... Sur cette base dramatique, l'aventure se mêle à l'onirique, la narration éclatée s'adjoint un graphisme époustouflant qui ont ensemble constitué la marque de fabrique de l'auteur. Bref, un must have de Taiyô Matsumoto à découvrir enfin en intégrale !

Kana continue dans sa lancée des titres méconnus et pourtant culte du manga avec un nouveau manga de Taiyou Matsumoto : Number 5. Un manga qui paraît donc chez nous en 2 tomes formant une integrale.

Autant vous le dire tout de suite, ce Number 5 n'est pas aussi accessible que Ping-Ping ou encore l'Eveil.
Ce Number 5 fait déjà deux belles intégrales de 576 pages chacune. En plus cette aventure est.... déroutante. Pour tout vous dire j'ai eu l'impression d'à peu près comprendre de quoi il retournait au milieu de la premiere intégrale. Donc après 250 pages de lecture.

Oui car Taiyou Matsumoto nous a conçu un scénario vraiment torturé, dont le personnage central ne se dévoile que dans les derniers chapitres de la deuxième intégrale. Un manga qui base donc son récit sur les ressentis et les émotions des différents membres des Rainbow et sur l'affrontement qui découle du départ de Number 5.

Un manga tout en réflexion et en émotion qui oblige le lecteur à dépasser la première intégrale pour bien entrer dans l'histoire. Ce n'est pas courant et ne plaira pas à tout le monde.

Ma Note: Image IPB
Lu 110 fois - poster un commentaire     

Black Hammer Presente Doctor Star & Le Royaume Des Lendemains Perdus

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 17-02-19 19:56 - 1 commentaires



Série : Black Hammer
Scenario : Jeff Lemire
Dessin : Max Fiumara
my 2 cents Le meilleur de Lemire... c'est pas peu dire
Edition : Urban Comics
Acheter sur BDfugue

Résumé : Sous l'identité du Docteur Star, James Robinson était l'un des plus grands compagnons d'armes de Black Hammer. Aujourd'hui, il n'est plus qu'un vieil homme tentant désespérément de renouer avec son fils dont sa carrière de justicier l'aura toujours tenu à l'écart. Au crépuscule de sa vie, James se remémore la découverte de son pouvoir cosmique, ses exploits durant la Seconde Guerre mondiale et le naufrage de sa vie de famille..

Bim hop coup de coeur ! Si j'ai pu être legerement déçu par la fin de Descender par mister Lemire(à venir :P), ce spin off de Black Hammer est tout bonnement génial. Une histoire qui a, cette fois, un rapport uniquement conjoncturelle à la serie mère. Une chance pour tous car vous avez donc tous la possibilité de lire cette petite merveille sans même avoir lu la serie mère.

Car Mr Lemire réussi à cumuler clin d'oeil, hommage et émotion. Et c'est assez rare. Avec un recit superbement bien maîtrisé et une histoire humaine avant tout, Jeff Lemire nous livre un recit intimiste et superbement émouvant sur le côté face du super héroïsme.

Ma larme et mon coup de coeur de la rentrée.

Ma Note : Image IPB
Lu 115 fois - dernier commentaire par alx23     

Kill Or Be Killed Tome 4

L'utilisateur est hors-ligne  
alx23 
- 16-02-19 09:32 - 2 commentaires



Kill or be killed tome 4
Scénario : Ed Brubaker
Dessin : Sean Phillips
Couleur : Elizabeth Breitweiser
Genre : Polar / Thriller
Edition : Delcourt
Date de parution : Dispo
L'acheter sur BDFugue

Résumé :
Dylan s'enfonce toujours un peu plus dans les ténèbres, tandis que les forces de police de New York sont aux trousses de ce type masqué qui s'en prend aux salopards de la ville. Le justicier malgré lui finit par se rendre... Mais coincé entre les murs d'un hôpital psychiatrique, il constate que le Mal et la corruption qui règnent à l'extérieur l'ont suivi là où il est maintenant...

Ed Brubaker clôture magistralement cette excellente série en quatre tomes très intenses avec un dernier chapitre où les auteurs peuvent se permettre ce genre de traitement original. Ed Brubaker est le scénariste qui reste constant dans la qualité de ses scénarios, surtout quand il collabore avec Sean Phillips pour exemple Fatal ou Criminal. L'histoire de ce quatrième tome nous emmène dans un hôpital psychiatrique pour donner une explication au côté fantastique du scénario. Le héros est toujours narrateur de l'histoire pour nous expliquer ses actions bonnes ou mauvaises. Les dessins de Sean Phillips ont beaucoup gagné en qualité ces dernières années. Les planches sont très détaillées et les couleurs d'Elizabeth Breitweiser donnent la touche finale pour un rendu de grande qualité.

Tous les tomes de Kill or be killed sont excellents et ce dernier est dans la continuité avec une conclusion parfaite. J'ai hâte de découvrir la prochaine série de ces deux auteurs, même si on aura le droit à un nouveau tome de Criminal prochainement.

Note : Image IPB

Alx23
Lu 161 fois - dernier commentaire par alx23     

Green Class - Tome 1 - Pandémie

L'utilisateur est hors-ligne  
The_PoP 
- 15-02-19 08:11 - 4 commentaires

Green Class - Tome 1 - Pandémie



Série : Green Class
Scénario : Jérome HAMON
Dessin : David TAKO
Couleurs : David TAKO
Genre : Survival
Edition : LE LOMBARD
L'acheter sur BDFugue

Résumé :De retour d'un voyage scolaire dans les marais de Louisiane, une classe de jeunes Canadiens se retrouve immédiatement plongée en plein cauchemar. Un mystérieux virus s'est répandu, transformant peu à peu les humains en inquiétants monstres végétaux. L'armée a pris le contrôle du territoire. Mis en quarantaine, forcés d'abandonner un des leurs, cinq d'entre eux décident de se rebeller. Fin du monde ou pas, ils resteront maîtres de leur destin...

Mon avis : Quel beau début de série pour ce Green Class. C'est vraiment porté par des personnages très très développés et intéressants. Cela s'explique par le processus de création expliqué par les auteurs : ils sont partis à 2 sur les personnages et ont développé autour l'histoire et le background. Là où d'habitude ça m'aurait vraiment vraiment flippé, là c'est bien fait. Car le scénario et l'histoire tient bien le choc et on a vraiment envie d'en savoir plus. Une vraie bonne idée donc au final de partir de ce groupe de jeunes très différents et très soudés, aux personnalités intéressantes.
Petit coup de coeur aussi pour la couverture, très très agréable au touché et qui donne vraiment du style à la BD.
Côté graphique c'est une vraie réussite pour David TAKO, pas encore trop connu dans le monde de la BD mais qui devrait à ce rythme assez vite ce faire un nom et une place. C'est dynamique, détaillé, stylisé, et les scènes d'actions rendent vraiment bien.

J'ai hâte de lire la suite de ce premier tome qui n'a pas attendu le second ou le troisième pour avancer et passer aux choses sérieuses.

Ma Note :Image IPB

The_Pop, enthousiaste
Lu 203 fois - dernier commentaire par poseidon2     

Yin Et Le Dragon - Tome 3 - Nos Dragons Éphémères

L'utilisateur est hors-ligne  
The_PoP 
- 15-02-19 08:10 - 3 commentaires

Yin et le Dragon - Tome 3 - Nos Dragons éphémères



Série : Yin et le Dragon
Scénario : Richard Marazano
Dessin : Xu Yao
Genre : Conte asiatique pour petits et grands
Edition : Rue de Sèvres
L'acheter sur BDFugue

Résumé :Une aventure captivante dans la Chine des années 30, sur fond historique de guerre sino-japonaise et de légendes traditionnelles.
La tempête que redoutaient Yin et ses amis est maintenant sur eux: Xi Qong, le grand dragon noir de la fin des temps a lancé son attaque sur le règne des hommes. L'armée japonaise est en déroute et rien ne semble pouvoir arrêter la folie destructrice du terrifiant dragon. Yin et ses amis ne baissent pas les bras pour autant et comptent bien se battre pour leur survie et celle de leur monde. Mais pour espérer vaincre Xi Qong, ils devront trouver des alliés pour les soutenir dans cette épreuve... car la bataille contre le grand dragon noir de la fin des temps s'annonce terrible.


Mon avis : Quelle chouette découverte que ce tome. Une découverte d'abord graphique car les dessins et les traits sont toujours somptueux, d'une grande douceur et cela se marrie tout à fait avec le propos, nous immergeant dans cette chine lointaine. Cela nous rappelle tout de suite le travail réalisé sur les films d'animation japonais. J'adore et cela ravira sans nul doute les petits et les grands. Côté scénario on est sur une histoire à plusieurs niveaux de lecture, très adaptée pour les enfants, mais loin d'être inintéressante pour les adultes. Le récit reste certes classique, mais les enseignements qu'il nous propose sont beaux et bien amenés.

Il y a une belle poésie et une vraie finesse dans cet ouvrage que j'ai beaucoup aimé. Je ne peux que le recommander aux plus jeunes, pour les plus vieux cela dépendra de votre capacité à vous émerveiller et votre sensibilité à la poésie.

Ma Note :Image IPB

The_Pop, dépaysé
Lu 134 fois - dernier commentaire par poseidon2     

Psycho-Pass Saison 2 T3

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 14-02-19 11:56 - 2 commentaires



Série : Psycho pass
Scenario : Saru Hashino
Dessin : Saru Hashino
my 2 cents Diptyque bouclé.... next....
Edition : Kana
Acheter sur BDfugue

Résumé :Il est désormais possible d’attribuer une valeur chiffrée à l’état psychologique et à la personnalité de chacun. Les gens ont pris l’habitude d’appeler cette valeur «Psycho-Pass». Dans ce monde où les criminels sont également jugés en fonction de leur «facteur criminel», le mystérieux Kamui et les gens qui le soutiennent organisent des opérations de plus en plus brutales. L’inspecteur Tsunemori et ses exécuteurs mènent l’enquête en ordre dispersé quand une tragédie survient : l’inspecteur Aoyanagi se fait tuer par l’exécuteur Sugô. Encore sous le choc, les membres de la SP se dirigent vers une zone de tests de drones militaires où pourrait se trouver la cachette de Kamui, mais c’est peut-être une autre tragédie qui les y attend…

Comme je le dis souvent : il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis. Et c'est encore le cas pour cette saison 2 de Psycho-pass. Apres 'excellente saison 1 j'avais remis en question l'intérêt de faire une saison 2... Et bien ce tome 3 vient de me prouver qu'elle n'était pas juste un copié coller de la première. En effet le contexte avec l'arrivée de la nouvelle, Ginoza en exécuteur tout ça faisait tellement penser au début de la saison un que je pensais qu'il en serait de même pour le reste mais pas du tout.

Dans ce tome 3 on se rend compte que les deux saisons sont liés et l'auteur a prévu bien plus que ce que la deuxième saison (et même la première) laissait paraître.
ON se retrouve donc avec un manga bien plus intéressant que ce que laissait entendre les deux précédents.

Et c'est tant mieux :)

Ma Note : Image IPB
Lu 202 fois - dernier commentaire par poseidon2     

La Cité Sans Nom - Tome 3 - La Terre Déchirée

L'utilisateur est hors-ligne  
The_PoP 
- 14-02-19 09:19 - 0 commentaires

La cité sans nom - Tome 3 - La terre déchirée



Série : La cité sans nom
Scénario et Dessin : Faith Erin Hicks
Genre : Fiction fantastique
Edition : Rue de Sèvres
L'acheter sur BDFugue

Résumé :Dandao annexée par le général Erzi et ses troupes font régner la terreur. La tribu Dao déterminée à mettre à mal cette invasion et à reprendre le pouvoir va s'allier aux Yisun. L'offensive est imminente, c'est Kata du clan des Liuyadao, la femme d'Andren qui dirigera les opérations. De leur côté, Rat et Kai de la tribu des Dao décident d'aller voler le livre de Napatha contenant la formule de destruction massive, actuellement détenue au Palais d'Erzi et que l'habile Mura s'apprête à revendre à toutes les nations pour entretenir les guerres. L'intervention des moines et la tentative de pacification auront-ils raison des mauvaises âmes ? L'amitié entre Rat et Kai sera-t-elle épargnée alors les autres feront naître le doute ?

Mon avis : Dernier tome et conclusion de cette trilogie fantastique dessinée et imaginée par Faith Erin Hicks. Cette série nous présente une histoire de fantasy originale qui permet assez facilement à l'auteur de nous parler de notre propre société.
Le scénario avance bien et tous les éléments se mettent en place pour un final logique et bien construit. Les personnages sont assez fouillés et intéressants, sans questions restant en suspens à la fin de cette trilogie. Côté dessin, on est sur un style assez rapide et avec des traits accentués malheureusement pas toujours hyper détaillés au niveau des visages mais très efficace dans les scènes d'actions nombreuses dans ce tome.

Je pense que cette trilogie plaira beaucoup et sera une bonne base de réflexion pour un public d'adolescents. Un public plus âgé regrettera peut être un léger manque de complexité.

Ma Note :Image IPB

The_Pop, une conclusion agréable à une trilogie sympa.
Lu 127 fois - poster un commentaire     

Colonisation Tome 3 : L'arbre Matrice

L'utilisateur est hors-ligne  
alx23 
- 14-02-19 08:00 - 2 commentaires



Colonisation
Tome 3 : L'arbre matrice
Scénario : Denis-Pierre Filippi
Dessin : Vincenzo Cucca
Couleur : Vincenzo Cucca
Genre : Science-Fiction
Edition : Glénat
Date de parution : Dispo
L'acheter sur BDFugue

Résumé :
L’espace cache bien des secrets

Voilà plusieurs missions de sauvetage que Milla et son équipe de récupérateurs réalisent en vain. Des signaux agissant comme des leurres les attirent sur des planètes sans la moindre trace de vie – du moins, humaine. Qui peut bien être aux commandes de cette manœuvre ? Les Atils, cette race alien évoluée à qui l’humanité doit sa capacité à voyager dans l’espace mais dont les motivations restent obscures ? Ou bien les Écumeurs, ces pillards de l’espace qui s’attaquent aux nefs des colons perdus ? Quoi qu’il en soit, la réponse à cette énigme risque bien de remettre en cause les fondements même de la colonisation galactique… en même temps que le sort de l’humanité toute entière.


Denis-Pierre Filippi poursuit son récit de science-fiction avec ce troisième tome de colonisation. L'équipe de sauveurs voyage de planète en planète à la recherche de nefs avec des survivants humains. L'intrigue va avancer avec quelques révélations entre les différents groupuscules et leur intérêt. Leur dernier voyage les emmène sur une planète extraterrestre comme la couverture de ce tome nous le fait découvrir. Les planches de Vincenzo Cucca participent grandement à l'intérêt de cette série. En effet, l'auteur dépeint les décors avec beaucoup de détails. Il nous permet de visiter une planète avec une faune étrange et une flore très luxuriante.

Actions et révélations sont au cœur de cet épisode qui poursuit cette aventure intergalactique de science-fiction, grand public.

Note : Image IPB

Alx23
Lu 138 fois - dernier commentaire par ArnLeRouge     

L'éveil

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 13-02-19 15:18 - 0 commentaires



Série : L'éveil
Scenario : Taiyou Matsumoto
Dessin : Taiyou Matsumoto
my 2 cents belle poesie
Edition : Kana
Acheter sur BDfugue

Résumé : Dans un futur où notre civilisation a disparu, au coeur des montagnes, vit un peuple profondément lié à la nature. Au sein de ce peuple, deux familles jouent un rôle important : les «danseurs» et les «sculpteurs» pour obtenir la protection des esprits de la nature. La relève du doyen des sculpteurs approche avec deux prétendants au titre. Qui sera choisi ? Yuri, l’aîné, doté d’un don exceptionnel mais qui, du fait de sa trop grande sensibilité n’est jamais sorti de chez lui ? Ou bien Tsubaki, le cadet, qui n’arrive pas encore à communier avec les esprits ?

Apres la déferlante des mangas standards japonais, nos éditeurs de mangas préférés se décident à remettre au gout du jour des classiques de la littérature japonaise des années 70 à 90. Que ce soit via les œuvres de Kazuo Kamimura chez Kana, celle de Otomo avec la version N&B originel de Akira chez Glénât ou encore la parution en version collector de Ping-Pong de Taiyou Matsumoto cher Tonkam, l'année de parution 2018-2019 est sous le signe du rattrapage culturel.

Et il va sans dire que "L’éveil " du même Taiyou Matsumoto en fait partie. Je dirais même plus que cette œuvre en est le plus bel exemple de la diversité du manga. Car L’éveil est une poésie plus qu'un manga. C'est un conte avec tout ce qu'il faut de sous-entendu, de calme et de moral. Un conte dont kana a bien pris la mesure en le sortant dans une version hors normes : Cartonnés en grand format.

Une édition hors norme pour une œuvre qui nous montre bien que limiter le manga aux seuls shonen/Seinen/shojo n'a jamais autant été ridicule.
Une belle découverte même pour les personnes hermétiques à la poésie comme votre serviteur

Ma Note : Image IPB
Lu 114 fois - poster un commentaire     

Arthus Trivium T4 : L'armée Invisible

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 13-02-19 14:25 - 4 commentaires



Série : Arthus Trivium
Scenario : Raule
Dessin : Juan Luis Landa
my 2 cents Diptyque bouclé.... next....
Edition : Dargaud
Acheter sur BDfugue

Résumé :Le fils et les disciples de Nostradamus se sont scindés en deux groupes. D'un côté, Angélique et Angulus enquêtent dans l'atelier du peintre Caron sur la disparition de Gabrielle, une jeune noble. Entrant en transe grâce à ses potions, Angélique parvient à retrouver la trace de la jeune fille. Celle-ci avait été attirée par un groupe de femmes tentant de la rallier à leur cause : s'émanciper de la loi et des hommes. De l'autre côté, Arthus et César font face aux femmes de Cucuron qui, dirigées et contrôlées par la sorcière Mélusine, ont bien l'intention de venger leurs filles violées et assassinées par des hommes du village. L'émancipation de la femme est en marche. Ayant ouvert les yeux sur leurs conditions, les femmes se rassemblent et s'unissent dans un but commun : reprendre le pouvoir qui leur a été enlevé depuis la nuit des temps ! Que l'homme craigne la femme ; l'armée invisible est là ! Et Arthus semble personnellement impliqué dans cette affaire...

Quatrième tome de Arthus Trivium et aussi étrange que cela puisse paraître, fin de l'introduction. Enfin fin de la deuxième introduction. En effet Raule avait pris le temps du premier diptyque pour nous présenter Nostradamus et ses trois élèves. Il a pris le temps dans ce deuxième diptyque de nous présenter les ennemis de ces derniers et l'on se prépare donc à un (dernier ?) prochain diptyque qui sera encore plus intense.

Alors je vous rassure, ce tome ci ne manque pas d'intensité. De toute façon le précédent nous avait laissé dans une situation qui obligeait Raule à nous donner un tome dynamique et plein d'action. Le problème c'est que scènes d'actions semble anecdotiques au regard des quelques planches sur Nostradamus et sur ce que Raule met en place pour le prochain. Ce qui fait que l'on se retrouve étrangement en train de vite tourner les pages d'action pour en savoir plus sur le mystère qui entoure Nostradamus et sur cette fameuse armée invisible qui est le titre de ce tome 4.

Un bon tome 4 donc mais qui est plus une piste d'atterrissage du précédent et une rampe de lancement vers le prochain diptyque qu'un très bon album à lui tout seul.

Ma Note : Image IPB
Lu 231 fois - dernier commentaire par ArnLeRouge     

L'herbier Sauvage Volume 2

L'utilisateur est hors-ligne  
The_PoP 
- 13-02-19 13:37 - 0 commentaires

L'herbier sauvage Volume 2



Série : L'herbier sauvage
Scénario : Fabien Vehlmann
Dessin : David Prudhomme
Genre : Erotique soft
Edition : Noctambule - SOLEIL
L'acheter sur BDFugue

Résumé :Un second opus, illustré par David Prudhomme, à effeuiller avec autant de curiosité et de plaisir que le précédent !
Ne vous y trompez pas… Même si cet Herbier sauvage pourrait donner l’impression que de parfaits inconnus – femmes et hommes de tous âges – ont soudainement dévoilé leur vie sexuelle sans inhibition, il n’en est rien.
Après avoir pris contact avec ses interlocuteurs, Fabien Vehlmann leur donne rendez-vous dans un lieu de leur choix, généralement un café. Parfois, il peut lui arriver d’utiliser un jeu de cartes « questions/réponses », réalisé pour l’occasion, qui lui permet d’entrer plus rapidement dans le vif du sujet : à lui de débusquer – au milieu du foisonnement de souvenirs évoqués – le détail intriguant, la formulation juste, le mot frappant, la pensée
originale, l’expérience édifiante.
Ces chemins buissonniers de la pensée permettent in fine de repérer les herbes folles ces plantes rares et sauvages qui enrichissent cet herbier, illustré de manière charnelle, sensuelle et/ou surréaliste par le talentueux David Prudhomme.


Mon avis : Petit ouvrage plus proche du recueil de nouvelles que de la BD, ce recueil d'interviews et d'anecdotes transcrites par Fabien Vehlmann sort tout juste pour la Saint Valentin. Comme de par hasard :)
Ceci dit, c'est très bien fait. Il y a une vraie finesse dans cet ouvrage, que ce soit au niveau des histoires elles même, peu racoleuses et parfois pleines de poésie et de justesse, au niveau des illustrations très stylisées et ne versant pas non plus dans le racoleur. Je tire aussi mon chapeau pour le travail effectué sur la mise en page, et les quelques bonnes idées de pagination qui renforce l'aspect bel objet de ce livre.
Côté déception, j'aurais aimé un peu plus d'illustrations car la qualité du travail de David Prudhomme l'aurait mérité.

Une belle idée cadeau, pleine de tendresse, de réflexion et d'érotisme plus que d'histoires de cul débridées. A conseiller à un public averti

Ma Note pour lecteurs avertis :Image IPB

The_PoP
Lu 163 fois - poster un commentaire     


IcônePartagez nous !

Icône Ephémérides

IcôneNos interview dessinées



Plus d'interviews

Février 2019

  L M M J V S D
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28

Derniers sujets


Icône MiniChat

  • Phileas - Oui, certes. Ca reste une "méchante" quand même, ce que Cat n'est pas :)
  • The_PoP - Milady a il me semble plus de part d'ombre que Catwoman non ?
  • Phileas - @Pop : si j'apprécie Milady, c'est justement parce que sa personnalité ressemble à celle de Selina. C'est un peu une "Catwoman du XVIIe siècle" :)
  • poseidon2 - Je te la laisse sans soucis :)
  • The_PoP - Cat' ne va pas franchement apprécier... si elle file entre les bras de batou tu l'auras pas volé... (ah ah ah voler Cat'...)
  • Phileas - Entre Milady de Winter et moi, c'est une vieille histoire... :)
  • Phileas - J'aimerais me réserver la critique de Milady (paru chez Futuropolis) si personne n'a l'intention de le faire.
  • poseidon2 - Lemire est un genie. Le Doctor Starr toré de l'univers de Black Hammer a failli me faire verser une larme !
  • poseidon2 - ........ j'ai pensé ..... a le mettre sur la pil des trucs à lire :)
  • The_PoP - Pos', tu en as pensé quoi du coup de mon traître ? je viens de poster la chronique de la suite
  • poseidon2 - pareil !
  • redfoxone - ploup
  • redfoxone - purée, ça me disait quelque chose mais j'arrivais pas à mettre le nom dessus :D
  • Phileas - En fait, le nom du pays est la Syldavie mais bon... vous m'aurez compris ;)
  • Phileas - C'est la devise du pays (imaginaire) Ottokar dans Le Sceptre d'Ottokar
  • redfoxone - sur la recherche de ce qu'a tapé Arn, on est en 5eme place sur google, joli :D J'en déduis que ça veut rien dire (en fr)
  • redfoxone - heuuu Hey Arn, j'ai bon ?
  • ArnLeRouge - hey benek hey blavek
  • The_PoP - T'inquiètes Phil', comme dirait l'autre : j'y suis j'y reste :)
  • Phileas - On se rattrape comme on peut ;)

Utilisateurs connectés

0 membre(s), 88 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)



Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com