1001 BD.com: Accueil 1001 BD.com

Aller au contenu

Selection Du Premier Semestre 2019

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 29-06-19 13:15 - 4 commentaires


Salut à tous !!

Cette année je suis pile à l'heure !. Bien aidé par une chaleur à ne pas sortir un chameau dehors, j'ai pu prendre le temps de recouper les infos de tout le monde pour vous concocter la désormais mondialement attendue sélection du premier semestre. Du comic, de la BD euro et des titres incontournables. Entre suites excellentes et sublime réédition, la place pour les nouvelles séries est assez pauvre ce début d'année... sauf chez Rue de Sevres qui s'impose de plus en plus dans le panel de la BD avec, et on est tous d'accord, peut de titres mais qui font souvent mouche. On notera aussi une forte présence des comics dans cette sélection mais c'est devenu assez habituel depuis la déferlante Urban Comics et la libération du comic indépendant US et UK. Malheureusement aucun manga cette sélection ci (même si regardez en petit en bas) Mais autant vous dire que le choix fut très dur au point de s'autoriser un listing plus exhaustif après le classement officiel.
De toute la part de l'équipe, je vous souhaite à tous un excellente été, des très belles lectures et du repos pour tous !


Poseidon2, pour toute l'équipe de www.1001bd.com


La sélection du premier semestre 2019 des chroniqueurs


Selection premier semestre 2019


Selection premier semestre 2019


Selection premier semestre 2019


Selection premier semestre 2019

Et dans cette sélection aura pu figurer Mike Carey Presente Hellblazer T3, Face Cachée,Doctor Starr, Grass king tome 2, Kingdom t22, Zaroff, Jacob Kayne T1, Omega Men, Mister Miracle, nos vies prisonnières, l'excellente adaptation de montagnes hallucinées, le très bon Champignac ou encore le t2 de la complexe série Black Monday Murders et j'en oublie surement.
Autant de bon titre qui font de ces 6 mois un excellent cru.

Je vous souhaite une nouvelle fois un bel été au non de toute l'équipe et pour ceux qui s'inquiéteraient, le site ne dort jamais et les critiques continueront à paraître tout l'été ! (un peu moins nombreuse par contre :P )
Lu 1 802 fois - dernier commentaire par blacksad     

Chaplin En Amérique Tome 1

L'utilisateur est hors-ligne  
The_PoP 
- 19-09-19 13:34 - 0 commentaires

Chaplin en Amérique Tome 1



Série : Chaplin en Amérique
Scénario : Laurent SEKSIK
Dessin : David FRANCOIS
Genre : Biopic
Edition : Rue de Sèvres
L'acheter sur BDFugue

Résumé :Comment un garçon, né dans un quartier pauvre de Londres, de deux parents artistes ratés, père alcoolique, mère folle, a pu devenir, à 25 ans, le plus grand cinéaste de son temps, en mettant Hollywood ses pieds ; l'inventeur du cinéma moderne, un créateur visionnaire et un acteur d'exception, légende vivante, porte-parole des misérables, des moins que rien, des vagabonds, et producteur immensément riche, artiste engagé dans tous les combats de son temps, dictatorial avec les siens, et que son amour des femmes rend un colosse aux pieds d'argile dans l'Amérique puritaine. C'est cette conquête de l'Amérique que retracera ce premier volume. D'une vie de misère à la Oliver Twist à la gloire absolue d'un géant, adulé de New York à San Francisco que vient déjà menacer la passion de la chair et l'engagement politique. Cette première aventure débute en 1910 quand il quitte l'Angleterre pour les Etats-Unis et se termine vers 1920, en pleine notoriété puisqu'il est déjà une des personnalités les plus connues au monde.

Mon avis : Bel ouvrage et beau projet que ce premier tome de ce triptyque consacré à Chaplin. Cette exofiction est super intéressante pour moi, car finalement si je connais le monstre sacré Chaplin au cinéma à travers quelques uns de ses classiques, j'ignore tout de l'homme et de l'artiste.
Et le moins qu'on puisse dire est qu'il ne vous laissera pas indifférent. C'est un sacré caractère que nous brosse Laurent SEKSIK, parfois presque sympathique, souvent antipathique, egocentrique, et animé d'une foi inébranlable en lui même et d'une rage de réussir hors du commun. Le tout ests ervi par une narration habile, alternant flashbacks, hommages, et rebondissements maîtrisés.
Côté graphisme, David François nous livre un travail vraiment remarquable. Personnellement je n'ai pas trop aimé, mais il faut reconnaitre un vrai style, une patte graphique assez unique, et un vraie appropriation du thème, de l'époque et des personnages. Si bien qu'à la fin de la bd, les graphismes ne me gênaient plus du tout. Très intéressant donc, même si ce n'est pas ma tasse de thé. J'aurais toutefois aimé que certains personnages soient plus facilement reconnaissables.

Et puis je ne peux conclure cette chronique sans parler de cette brillante idée que de nous faire des hommages/rappels réguliers tout au long du déroulement de sa vie aux oeuvres cinématographiques marquantes de Chaplin... Très agréable, et superbement incrusté dans l'agencement des cases et la mise en page.

Ma Note :Image IPB

The_PoP, qui pense que ce Chaplin saura facilement trouver son public
Lu 22 fois - poster un commentaire     

Atrail T4

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 19-09-19 12:54 - 0 commentaires



Série : Atrail
Scenario : Goro Taniguchi
Dessin : Akihiko Higuchi
my 2 cents Un scénario qui se densifie vitesse grand V
Edition : Doki-Doki
Acheter sur BDfugue

Résumé :Après ce méfait, plus rien ne sera comme avant... Après son combat épique contre Kanan, Iori comptait retourner à sa vie ordinaire et retrouver son train-train quotidien. Mais le monde entier a été témoin de sa puissance qui a entraîné des cataclysmes un peu partout et un bouleversement politique inattendu. En effet, les deux clans rivaux qui se disputaient le contrôle de la planète jusqu'à présent, ont été unifiés au sein de la toute nouvelle «Alliance du progrès». Pour Ruri, Amadeus et Faï, l'heure du choix a sonné. Vont-ils rallier la toute nouvelle structure qui gouverne le monde ? Ou vont-ils rester fidèles à Iori ?

Décidément ce manga est étonnant car... il est scenaristiquement plus construit comme une BD que comme un manga. En effet chaque tome apporte son lot de changement et surtout chaque tome fait avancer l'intrigue en ligne direct vers la fin au sixième tome. Les mangas habituels ont plus un système de vague avec un gros coup d'avancé, un coup de mou, une avancée. De plus ce manga nous fait apparaître beaucoup de personnages au fur et à mesure de l'histoire, là ou un manga plus classique à tendance à se concentrer uniquement sur les mêmes personnes.

Bref un manga qui est de plus en plus intriguant, très dense et de plus en plus innovant dans son histoire.
En gros de mieux en mieux :)

Ma Note: Image IPB
Lu 36 fois - poster un commentaire     

Les 5 Terres Tome 1 : De Toutes Mes Forces

L'utilisateur est hors-ligne  
alx23 
- 19-09-19 11:38 - 5 commentaires



Les 5 terres
Tome 1 : De toutes mes forces
Scénario : Lewelyn
Dessin : Jérôme Lereculey, Lucyd
Couleur : Dimitris Martinos
Genre : Fantasy
Edition : Delcourt
Date de parution : Dispo
L'acheter sur BDFugue

Résumé :
Ce n'est un secret pour personne : le vieux roi Cyrus, héros de la bataille de Drakhenor, est mourant. Son neveu Hirus, jeune tigre brutal et ambitieux, et successeur désigné du roi, rêve d'imposer sa loi au reste des 5 Terres. Mais comme toujours chez les félins, rien n'est simple, et le trône est l'objet de toutes les convoitises, tandis que dans les royaumes voisins, on observe la situation, prêt à fondre sur Angleon au moindre faux pas…

Lewelyn est le nom donné à l'équipe de scénaristes composée de David Chauvel, Andoryss et Patrick Wong. Les trois auteurs ont développé un univers riche, avec de nombreux personnages et de nombreuses intrigues secondaires. Dans ce monde médiéval, les personnages anthropomorphes sont divisés en cinq grandes catégories ou peuplades pour les cinq terres. Ce premier tome se focalise sur le royaume des félins avec le roi Cyrus sur son lit de mort et les prétendants au trône qui attendent, complotent ou conspirent. L'histoire commence très bien mais je dois avertir que les auteurs partent sur l'idée de trente tomes pour leur intrigue. Il y aura cinq cycles de six albums dans un rythme de parution de trois albums par an. L'équipe artistique restera toujours la même durant toute la série. Ce rythme soutenu pourra être tenu comme trois artistes participent à la partie graphique, Lucyd gère l'encrage, Jérôme Lereculey les dessins et Dimitris Martinos fait les couleurs. Les dessins sont de grande qualité aussi bien pour les décors que pour les animaux aux expressions humaines. Les lecteurs de la série Wollodrïn connaissent l'excellent travail de Jérôme Lereculey pour les dessins. D'ailleurs, une version en noir et blanc est disponible en librairie pour profiter du travail des auteurs.

Ce premier tome commence très fort une histoire captivante. Vivement la suite !!!

Note : Image IPB

Alx23
Lu 66 fois - dernier commentaire par The_PoP     

Les Souris De Leningrad T1

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 19-09-19 07:55 - 0 commentaires



Série : Les souris de Leningrad
Scenario : Jean-Claude Van Rijckeghem
Dessin : Thomas Du Caju
my 2 cents Pas vraiment su zephir mais une bonne histoire
Edition : Dupuis/Zephyr
Acheter sur BDfugue

Résumé :En 1964, la célèbre violoniste ANKA est victime d'un attentat manqué. Elle se rappelle sa jeunesse pendant l'hiver de 1941 à Leningrad ou elle réussit à survivre avec l'aide de trois copains. LES SOURIS DE LENINGRAD, ce sont MAXIM, fils d'un père riche ; PYOTR, enfant d'intellectuels envoyés au Goulag ; GREGORY, fils d'un pilote exécuté par le gouvernement et ANKA, fille d'un violoniste. Les quatre adolescents sont en vacances pendant l'invasion allemande en été 1941. Ils réussissent à ramener un groupe d'enfants à Leningrad tout en humiliant leurs poursuivants allemands. Ils sont nommés héros de la guerre patriotique. Mais leur amitié sera mise à rude épreuve lors du siège de Leningrad...

En voilà une surprise qu'elle est bonne. Enfin pour moi :) Car c'est album est une vrai surprise. En effet n'en déplaise à la couverture et à la collection Zephir... cette album ne parle pas (enfin presque pas) d'avions.
Oui oui. Jusqu'alors la collection Zephir nous avait livré des histoires mêlant toujours aviation et guerre, peu importe la guerre.

Ici nos auteurs nous parlent d'une guerre mais vécue depuis l'arrière et par des enfants. Certes des enfants de militaires pour certains mais pas que. Cette histoire est en fait bien plus politique, sur la Russie de Staline et sur la deuxième guerre mondiale. Moi qui m'attendait à une autre aventure d'avion, toujours sympa mais un poil toute ressemblante, j'ai vraiment bien aimé cette histoire peut être moins ambitieuse en terme de spectacle mais intense en terme d'émotions.

Une vraie bonne lecture qui aurait supporté une coloration moins agressive pour laisser lus de place aux dessins.

Ma Note: Image IPB
Lu 50 fois - poster un commentaire     

Le Chevalier D'eon Tome 01

L'utilisateur est hors-ligne  
alx23 
- 19-09-19 06:30 - 0 commentaires



Le Chevalier d'Eon Tome 01
Scénario : Arnaud Delalande, Simona Mogavino
Dessin : Alessio Lapo
Couleur : Alessio Lapo
Genre : Historique
Edition : Glénat
Date de parution : Dispo
L'acheter sur BDFugue

Résumé :
La fin de l'innocence
Ne vous fiez pas aux apparences...
1753, Ruffec. Le prince de Conti, cousin du roi Louis XV, et le comte de Broglie s’entretiennent sur une affaire de la plus haute importance : la création des premier services secrets du Royaume de France, ordonnée par sa Majesté elle-même. Durant leurs discussions, le regard du prince s’attarde sur Charles d’Eon, fils d’un nobliau tombé en disgrâce et désormais sous la protection de Broglie. Un jeune homme brillant, aussi bien dans le maniement de la langue que dans celui des armes, aux traits étrangement androgynes... Ils se retrouveront plus tard, à Versailles, où Conti lui propose d’intégrer son cabinet noir nouvellement créé : le « Secret du roi ». Pour la mission qu’il veut lui confier, le chevalier d’Eon constitue le candidat idéal, tant par ses talents que par ses traits. Puisqu’il se fera passer... pour une femme !


Les deux scénaristes Arnaud Delalande et Simona Mogavino s'associent de nouveau après leur collaboration sur la série les reines de sang, Catherine de Médicis, la reine maudite. Les deux auteurs commencent à se spécialiser dans les récits historiques avec l'histoire du Chevalier d'Eon. On découvre Charles d’Eon encore jeune et durant son entrainement au maniement de l'épée, avant de devenir chevalier. En parallèle, on apprend la création du premier service secret du royaume de France dans lequel le chevalier d'Eon jouera un rôle important. Les complots, trahisons, espionnage et alliances sont au centre de ce premier tome avec le cousin du roi et le comte de Broglie. La partie graphique d'Alessio Lapo est dans un style réalise pour mieux servir ce récit. Le dessinateur réalise un bon travail pour restituer l'époque au niveau des décors ou costumes.

Les amateurs d'histoire devraient trouver leur compte cette série sur le Chevalier d'Eon, un espion qui se déguisait en femme pour mener à bien ses missions.

Note : Image IPB

Alx23
Lu 62 fois - poster un commentaire     

Jack Of Fables T1

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 18-09-19 14:57 - 2 commentaires



Série : Fables
Scenario :Matthew Sturges / Bill Willingham
Dessin : Tony Akins
my 2 cents Pas indispensable donc culte
Edition : Urban Comics
Acheter sur BDfugue

Résumé : Des années durant, Jack Horner a été l'un des Fables les plus populaires du pays, utilisant sa propre légende pour s'en mettre plein les poches et mener grand train à Hollywood. Mais ça, c'était avant. Depuis, Jack a dilapidé toute sa fortune, a été banni de Fableville et ère sur les routes comme un vagabond... Jusqu'au jour de son kidnapping. Retenu prisonnier dans une sorte de goulag duquel personne n'a jamais réussi à s'échapper, Jack ne se laisse pas abattre pour autant. Après tout, il a escaladé une tige de haricot magique plus d'une fois et a tué de nombreux géants. Pour lui, rien n'est impossible ! Contenu : Jack of Fables - The Deluxe Edition Book One (#1-16).

Allez on se lève tous et on dit tout fort : Merci Urban.
Voilà c'est fait. Hop on passe à critique suivante. Hein ? Pourquoi ? Et bien tous simplement car ce Jack Of fables (et sa suite) était LA partie de Fables qui n'avait jamais vu le jour chez nous pour l'instant.

Et c'est quasiment le plus important. En effet car pour le reste c'est exactement dans la lignée du reste avec un petit côté "léger" et "dispensable" en plus.
Cet album nous explique les deux trois trucs liés à la réapparition de Jack dans les épisodes précédents donc pour le fan c'est une bonne source d'information (à la sauce Jack).

Par contre dans l'ensemble cela n'impact que peu l'univers des fables et pourra faire des économies aux amateurs de la séries mère si besoin.

Ma Note: Image IPB
Lu 97 fois - dernier commentaire par poseidon2     

Univers T1

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 18-09-19 14:50 - 1 commentaires



Série : Univers
Scenario :Albert Monteys
Dessin : Albert Monteys
my 2 cents Delirant à souhait
Edition : Dargaud
Acheter sur BDfugue

Résumé : "Univers! "est une série d'histoires de science-fiction, indépendantes, délicieusement drôles, et connectées entre elles. On retrouve pêle-mêle un dirigeant d'entreprise mégalomane qui a inventé une machine à remonter le temps et qui se décide à breveter l'univers entier depuis sa création, des voyages vers des planètes lointaines à la recherche d'autres espèces intelligentes, des désynchronisations temporaires, des robots qui nous aiment un peu trop, des insectes anthropomorphes, etc. Albert Monteys laisse libre court à ses fantasmes et à ses peurs pour nous conter ces fables, irradiant de mille couleurs, résolument optimistes tout en étant fondamentalement inquiétantes.

Quand loufoquerie et SF font bon ménages, cela donne Univers. Cela donne des histoires courtes sur les dérives de notre société et ce à quoi cela peut nous mener dans les années à venir.
Porté par un dessin tout en rondeur et des couleurs très vive, Albert Monteys utilise avec brio l'ironie et les dialogues acerbes pour nous faire autant rire que frissonner sur notre avenir potentiel (enfin ce de nos petits petits petits enfants :) )

Pour ne rien gâcher à l'album, les éditions Dargaud nous livre ces strips au format américain mais contenu dans un fourreau qui rentrera parfaitement dans votre bibliothèque.
Et ça c'est super classe :)

Peut-être bien LA lecture humoristique de la rentrée.

Ma Note: Image IPB
Lu 88 fois - dernier commentaire par alx23     

Conan Le Cimmérien Tome 7 : Les Clous Rouges

L'utilisateur est hors-ligne  
alx23 
- 18-09-19 06:41 - 4 commentaires



Conan le Cimmérien
Tome 7 : Les Clous rouges
Scénario : Régis Hautière, d'après l'oeuvre de Robert E. Howard
Dessin : Olivier Vatine & Didier Cassegrain
Couleur : Didier Cassegrain
Genre : Fantastique
Edition : Glénat
Date de parution : Dispo
L'acheter sur BDFugue

Résumé :
L'une des plus grandes nouvelles de Conan

Conan, mercenaire louant son épée au plus offrant, débarque dans les contrées du Darfar, dont le territoire est presque entièrement recouvert par une immense forêt. Aux côtés de la farouche guerrière Valéria et après un affrontement contre un terrible dragon, le cimmérien se dirige ensuite vers une étrange cité fortifiée, apparemment déserte. Mais le duo va vite découvrir qu'une civilisation vit cachée à l'intérieure, et que la citadelle semble cacher un lourd secret...


La série sur les adaptations de Conan le Cimmérien se poursuit avec ce septième tome, Les Clous rouges. Régis Hautière se charge du scénario qui pour une fois ne tourne pas essentiellement autour du barbare. En effet, Valéria de la fraternité Rouge l'accompagne dans son combat contre un dragon antique et pour explorer une cité abandonnée. L'histoire se focalise ensuite sur ce personnage féminin à forte personnalité en laissant le cimmérien de côté dans la visite de la cité. Ce récit Robert E. Howard s'imposait comme l'un des plus abouti, avec beaucoup d'aventure et d'action. De plus, Conan et Valéria se retrouveront au milieu d'une guerre entre deux peuplades, inspirées par les civilisations aztèques et incas. Pour la partie graphique, Olivier Vatine a géré le story-board pour donner beaucoup de dynamisme au découpage de chaque planche. Il collabore avec Didier Cassegrain qui dessine l'album et réalise les couleurs directes. Le rendu final m'a agréablement surpris, même si je trouve que la représentation de Conan est simpliste mais en même temps tous les autres personnages sont très travaillés. Une version noir et album de l'album est prévu début octobre dans une version de luxe.

C'est avec beaucoup de plaisir que l'on peut lire les adaptations de Conan, avec pour l'instant que des albums de qualité et des styles de dessins tous différents depuis le début. Le prochain tome sera le Peuple du cercle noir avec Sylvain Runberg au scénario et Park Jae Kwang aux dessins.

Note : Image IPB

Alx23
Lu 135 fois - dernier commentaire par The_PoP     

Vasco - Ombres Et Lumières Sur Venise

L'utilisateur est hors-ligne  
The_PoP 
- 17-09-19 16:25 - 0 commentaires

Vasco - Ombres et lumières sur Venise



Série : Vasco
D'après l'univers de : Gilles CHAILLET
Scénario : Luc REVILLON & Gilles CHAILLET
Dessin : Gilles CHAILLET
Couleurs : Chantal CHAILLET
Genre : Aventures historiques
Edition : Le Lombard
L'acheter sur BDFugue

Résumé :Ténèbres sur Venise est un des albums les plus mémorables de Vasco. À l'occasion de la sortie du dernier tome de la série, l'album est réédité en noir et blanc, et accompagné d'un passionnant dossier historique sur Venise au Moyen-Âge.

Mon avis : Allez hop pour ceux qui ont raté la clôture de la série mythique vasco cela se passe ici : Lien vers la chronique du tome 30 de Vasco - L'or des glaces
Du coup à l'occasion de cette fin de série, l'éditeur nous offre la relecture d'un des albums mythiques de Vasco, le tome 6 : ténèbres sur Venise. Le tout est accompagné d'un super riche dossier illustré, documenté, et superbe sur la création de l'album, le contexte historique dans lequel il se situe, et la découverte du travail des auteurs.
Sincèrement c'est une super idée. Surtout que le noir & blanc choisi pour la réédition de la bd à l'intérieur de cet ouvrage met vraiment en avant la richesse du trait de Gilles CHAILLET.

A mettre dans les mains de vos enfants, ou à redécouvrir si comme moi vous avez découvert Vasco dans votre jeunesse dans une médiathèque.


Ma Note :Image IPB

The_PoP, qui salue une belle initiative éditoriale pour un prix pas trop raide.
Lu 125 fois - poster un commentaire     

Misères

L'utilisateur est hors-ligne  
alx23 
- 17-09-19 06:40 - 0 commentaires



Misères
Scénario : Grimalt
Dessin : Grimalt
Couleur : Grimalt
Genre : Fantastique / Conte
Edition : Mosquito
Date de parution : Dispo
L'acheter sur BDFugue

Résumé :
Jacinto est un enfant déguisé en indien avec une énorme plume sur la tête qui cherche à fuir, pour échapper à quelqu'un ou quelques chose. Il sort de la forêt qui donne sur une montagne où il peut apercevoir un village au sommet. Il se dirige à toute vitesse au village pour distancer la menace. Il rentre dans la première maison et renverse un escabeau avec un lutin qui est le maire du village. Ce dernier lui explique l'histoire du village composé de les trente maisons mitoyennes qui communiquent toute entre elles par une porte. Si Jacinto veut traverser le village il devra passer par toutes les maisons en rencontrant tous les habitants en l'espace d'une journée par maison. Ce dernier détail est très important pour éviter de rester prisonnier comme les habitants qui sont maudits.

Grimalt nous propose avec Misères, un conte magnifique aussi bien pour enfant que pour adulte. Dès les premières planches, ce sont les dessins de l'auteur qui émerveillent, comme Grimalt gère avec beaucoup de talent son œuvre. Ensuite, on comprend que l'histoire elle-même est très étrange mais très prenante. Le petit indien qui voyage de maison en maison doit traverser des univers très spécifiques avec des habitants surprenants dans leur attente ou leur passion. Le fantastique prend aussi toute son importance dans certaines maisons et l'on peut penser par moment à Alice aux pays des merveilles face à l'absurdité des situations. Par contre, une fois que l'on commence, on souhaite connaitre le sort de ce petit indien dans ce village de Misères. Je l'ai déjà dit au début mais la partie graphique permet de rentrer dans cette œuvre étonnante. Le découpage des planches est parfait et les doubles pages sont terribles.

Les éditions Mosquitos nous gâtent en cette rentrée avec des titres magnifiques.

Note : Image IPB

Alx23
Lu 122 fois - poster un commentaire     

Vasco - Tome 30 - L'or Des Glaces

L'utilisateur est hors-ligne  
The_PoP 
- 16-09-19 12:35 - 0 commentaires

Vasco - Tome 30 - L'or des glaces



Série : Vasco
D'après l'univers de : Gilles CHAILLET
Scénario : Luc REVILLON & Chantal CHAILLET
Dessin : Dominique ROUSSEAU
Couleurs : Chantal CHAILLET
Genre : Aventures historiques
Edition : Le Lombard
L'acheter sur BDFugue

Résumé :Pour sa dernière aventure, Vasco est envoyé en mission sur les terres de Russie. Ce sera l'occasion de l'ultime confrontation avec son redoutable frère, Lorenzo, et avec l'amour de sa vie, la princesse byzantine Sophie.

Mon avis : Pourfendeur de nostalgie, passe donc ton chemin. Lire et chroniquer cet ultime volet des aventures de Vasco est spécial pour moi, car j'ai découvert la bande dessinée notamment avec Vasco. Je crois que peu de médiathèques en France sont dépourvues de ses albums, tant cette lecture était instructive et ludique pour les jeunes. Je n'ai pas échappé à la règle, et même si le réalisme toujours choisi pour cette série a quelque peu freiné les ardeurs du jeune lecteur que j'étais, force est de constater, que Vasco figure au côté d'Alix, dans les lectures qui ont parsemé mon parcours de lecteur.
On sent tout l'héritage du journal Tintin et de sa devise d'instruire en amusant dans cette BD de la vieille école Franco Belge.

C'est donc avec un mélange de plaisir et de crainte que j'ai abordé cette lecture, tant celle-ci me semblait liée à mes plus jeunes années et ma découverte de la BD. Hors il faut bien le reconnaître, si le style de narration et la représentation de l'action a un peu vieilli, la capacité des auteurs à nous embarquer dans une autre époque de manière sérieuse mais ludique est restée intacte.
Quelque part, il y donc une belle dose de fraîcheur dans cette nostalgie là, et c'est avec plaisir que j'ai retrouvé ce Vasco plus âgé, voir vieillissant pour mettre un terme à ses aventures. La colorisation, assurée par l'épouse de feu M. CHAILLET comme sur beaucoup des albums de Vasco nous permet de garder une belle continuité, et c'est renforcé par le trait de Dominique Rousseau, très proche de ce qu'avait créé Gilles CHAILLET à l'origine.

Ceci étant dit, il faut reconnaître aussi que le sérieux voulu dans cette série entrave un petit peu l'action et le rôle joué par Vasco, parfois plus spectateur qu'acteur de ces bouleversements historiques. Mais qu'importe, puisqu'ici le voyage est autre et sa fin est réussie.

Ma Note :Image IPB

The_PoP, qui a goulûment avalé sa petite madeleine.
Lu 145 fois - poster un commentaire     

Les Indes Fourbes

L'utilisateur est hors-ligne  
Phileas 
- 16-09-19 12:20 - 4 commentaires


Image IPB



Les Indes Fourbes

Scénario : Alain Ayroles
Dessin : Juanjo Guarnido
Couleurs : Juanjo Guarnido, Jean Bastide et Hermine Janicot-Tixier
Edition : Delcourt
Collection Hors Collection
Genre : picaresque en cinémascope
Date de parution : 28/08/2019

Synopsis : De l'ancien au Nouveau Monde, la fabuleuse épopée d'un vaurien en quête de fortune…

Comment faire de la vraie littérature en bande dessinée sans passer obligatoirement par le "roman graphique" de 300 pages avec un dessin minimaliste comme c'est souvent le cas ?
Ayroles et Guarnido ont réussi cet exploit avec ce qui est sûrement le premier poids lourd de la rentrée BD. Comme on pouvait s'y attendre de la collaboration entre un prosateur usant d'une verve et d'une aisance qui n'est plus à démontrer depuis De Cape et de Crocs et de l'un des dessinateurs les plus célébrés de la BD contemporaine, Les Indes Fourbes est une fresque grandiose et imposante (déjà par son format 25X34 cm et ses 160 pages) qui tire son inspiration du roman picaresque, ce genre littéraire né en Espagne au XVIiè siècle qui a notamment donné le chef-d'oeuvre de Jean Potocki Manuscrit trouvé à Saragosse. Foisonnant et dynamique, truculent et aventureux, gorgé de situations extravagantes et de personnages - généralement de basse extraction et passablement roublards - hauts en couleur, ce genre tombé en désuétude flamboie de tous ses feux sous la plume non mouchetée d'Ayroles et la technique sans faille d'un Guarnido qui abandonne ici ses habituels animaux anthropomorphisés de Blacksad pour dessiner de vraies "gueules" humaines bien expressives.

On le sait : j'apprécie peu Blacksad et j'ai toujours considéré que les scénarios de Canalez, très "carrés" et peu susceptibles de fantaisie, ne rendaient pas vraiment justice à un dessinateur brillant mais trop cantonné dans les codes rigides du polar "hard-boiled".
C'est donc avec enthousiasme que je le vois ici se lâcher enfin en proposant un travail plus expressif, énergique et des environnements très variés - fort éloignés des décors urbains de Blacksad - où l'on passe de paysages naturels grandioses sud-américains aux intérieurs plus mondains, de tavernes interlopes à des champs de batailles fourmillant de détails.
Bref, le résultat graphique est le reflet parfait d'un scénario fouillé, plus morcelé que linéaire avec ses nombreux flash-backs, et ménageant de nombreux rebondissements et retournements de situations. Picaresque vous dis-je... quel autre terme employer ?

Fabuleux coquin né avec un poil dans la main mais de la ressource à revendre en matière de coups tordus et pendables autant qu'un sens inné pour se sortir de toutes les situations les plus épineuses, à l'aise dans toutes les couches de la société pour peu qu'il y trouve son profit, le personnage central, Pablos de Ségovie attire vite la sympathie par sa délicieuse immoralité et sa débrouillardise ainsi que - n'oublions pas que nous sommes dans un scénario d'Ayroles ! - une bonne dose d'éloquence et de maniement des mots dans le genre "ni vu ni connu j't'embrouille". Il rejoint ainsi la galerie des Sganarelle, Scapin, Jacques le Fataliste et autres figures bien connues de la littérature.
On pourra peut-être regretter l'absence de poésie que l'on pouvait trouver dans De Cape et de Crocs mais n'oublions pas que, si les histoires non moins mouvementées de Don Lope et Armand de Maupertuis (et Eusèbe) mettaient en valeur les vertus chevaleresques de courage et d'intégrité, Les Indes Fourbes - titre qui dit déjà tout - célèbrent les vertus (ou vices, comme on voudra) exactement inverses. La noblesse de coeur n'a pas sa place dans un monde où la survie se gagne à l'amplitude de la rouerie.
De même, l'album épouse aussi les limites de son genre, où les péripéties s'accumulant et la gouaille omniprésente empêche sans doute une réelle profondeur.
Mais nous ne sommes pas dans un drame psychologique et l'album est à l'image de son remuant (anti)héros qui n'est pas du genre à s'appesantir ou à jouer au penseur de Rodin.

Ma Note: Image IPB
Lu 193 fois - dernier commentaire par Phileas     

Le Royaume De Blanche-Fleur

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 16-09-19 11:10 - 0 commentaires



Série : le royaume de Blanche-fleur
Scenario : Feroumont
Dessin : Feroumont
my 2 cents Excellent one shot pour enfant
Edition : Dupuis
Acheter sur BDfugue

Résumé :Il était une fois un royaume dont le roi était devenu fou suite à la mort de son épouse adorée. Ce roi, Igor, devint colérique et violent. Quand il entreprit de mener une guerre de conquête, un de ses vassaux, le comte de Rose-Adieu, tenta de s'opposer à ses projets. La réaction du monarque fut brutale : il envahit le comté, pilla et détruisit tout. Seule Blanche-Fleur, la petite fille du comte, fut épargnée, sauvée par le frère du roi, le prince Serge. Puis elle disparut sans que personne ne sache ce qu'elle était devenue... Près de deux décennies plus tard, c'est le bon roi Serge qui règne sur le royaume des Six-Ponts. Et dans ce royaume où il fait bon vivre, tout le monde s'apprête à fêter dignement le mariage de la princesse Cécile. Anne, la tavernière, se réjouit de l'événement, non seulement parce qu'elle a été élevée avec Cécile, mais aussi parce que ce mariage va lui permettre de relancer sa taverne. Mais Anne est aussi la protégée du roi qui ne peut rien lui refuser. Ce qui suscite la jalousie de la reine qui déteste Anne, complote contre elle et ne sera satisfaite que quand cette "petite intrigante" aura été éliminée.

En voilà une belle surprise. Je ne connaissais pas du tout la série "le royaume" mais je cherchais une BD pour ma fille et je dois avouer que je suis tombé sur une petite perle. Une BD parfait pour les enfants. L'histoire est dense, intéressante et surtout pas déjà vu.

En effet malgré ses aires d'histoire de princesses Disney, ce Royaume de Blanche-Fleur se révèle être plein de surprises. On se lasse charmer par cette Anne au caractère de cochon et on se fait surtout happer par son histoire. On a beau se douter de la trame principale, celle-ci est suffisamment bien faite pour que la lecture passe comme une lettre à la poste.

Une excellente BD que ma grande a dévoré avant de la passé à son petit frère.

Je plains juste maintenant la bibliothécaire qui va se faire harceler pour trouver l’intégrale de la série de base :D :D

Ma Note: Image IPB
Lu 149 fois - poster un commentaire     

Rollergirl Sur Mars

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 16-09-19 09:53 - 0 commentaires



Série : Rollergirl sur mars
Scenario : Jessica Abel
Dessin : Jessica Abel
my 2 cents Super histoire de colonisation sur fond de sport
Edition : Dargaud
Acheter sur BDfugue

Résumé :Trish, une jeune martiate de 15 ans, se lance corps et âme dans sa passion : le sport-star de l'univers, le Roller Derby, dont elle souhaite devenir joueuse professionnelle. Mais l'ascension sera rude dans ce sport brutal et sur cette planète colonisée qui recèle de mystères et de dangers... Une intrigante aventure de SF sportive !

En tant que fan de sport ET fan de SF, je ne pouvais que m’intéresser à ce roller girl sur mars. Et je dois avouer que je n'ai pas été déçu.
Cet album réussi à subtilement marier une vraie histoire de SF avec des vrais questions de colonisation de mars, problème de gestion et l'eau et des martiens tout ça tout en étant aussi une vraie histoire de sport avec une évolution de l'équipe de roller derby du futur. Notre auteure réussi même à ne faire des deux sujets une seule et même histoire et le tout de façon très équilibré.

Alors certes on pourra regretter certaines phases un peu lourdes (comme l'ami fan de réseaux sociaux) et un dessin un peu commun mais on a quand même entre les mains une lecture aussi dense qu’intéressante qui fournira aux fans de SF mais aussi aux fans de sport 2 bonnes heures de lectures :)

Ma Note: Image IPB
Lu 139 fois - poster un commentaire     


IcônePartagez nous !

Icône Ephémérides

IcôneNos interview dessinées



Plus d'interviews

Septembre 2019

  L M M J V S D
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30

Derniers sujets


Icône MiniChat

  • redfoxone - oui, calme
  • poseidon2 - oui mais surement plus tranquille non ?
  • redfoxone - c'est risqué en septembre ^^
  • redfoxone - vacances finies, plein de vent et un peu d'eau sur la fin
  • redfoxone - ploup
  • Phileas - C'est "reculer pour mieux sauter" comme on dit :)
  • The_PoP - Pffff Pos', c'est un coup bas ça. D'ailleurs je crois que tu ne le mérites pas. Tu ne l'as même pas encore lu, c'est bien une preuve ça !
  • Phileas - Under pressure...under pressure (chanson connue) :)
  • Phileas - Ouais, Pop a raison. Enlève 5 mangas, Pos, et tu pourras lire une certaine BD picaresque...
  • alx23 - :D Le watchmen en noir et blanc me fait de l'oeil aussi
  • poseidon2 - allo oui quoi §? On me dit que le Jazz Maynard ets deja a ca place... je ne capte pas bien... :D :D
  • The_PoP - Je pense que tu devrais aussi garder un peu de place : T2 de Gagner la guerre, T7 de Jazz Maynard... hmmmm
  • The_PoP - Enlève les mangas Pos' :D et puis c'est bien beau de nous accuser mais t'es pas exempt de reproches hein !
  • poseidon2 - pfff franchement les mecs j'ai une pile de lecture aussi haute que mon lit et vous en rajoutez encore !!
  • alx23 - Ok, je regarderai lors de mon prochain passage en librairie
  • The_PoP - On va voir, mais j'aime bien le pari. Sinon jette un oeil aux Sans VIsages Alx...
  • alx23 - Je suis pas trop convaincu par le dessinateur du prochain Conan
  • The_PoP - Miam je viens de voir qui est aux commandes du prochain Conan :)
  • Phileas - Shit. Encore un truc à acheter :(
  • poseidon2 - et deja chez moi :)

Utilisateurs connectés

1 membre(s), 395 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)

redfoxone



Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com