1001 BD.com: Accueil 1001 BD.com

Aller au contenu

La Sélection Du Second Semestre 2018 Des Chroniqueurs

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 17-12-18 09:07 - 13 commentaires


Salut à tous !!

Fiouuuu l'été indien vient à peine de finir que le blizzard arrive et que Noel est déjà la. Et oui on était encore en t-shirt il y a 15 jours que Noël est déjà dans 10 jours. Mais ca laisse encore 10 jours pour braver les barrages et vous rendre chez votre libraire préféré pour donner un coup de main au père noël :). Et quoi de mieux pour cela que de piocher dans la sélection du deuxième semestre de 1001bd ?

Et ce deuxième trimestre nous attriste un peu car il met en avant une sélection plus orienté comics que BD européenne/manga. Alors je tiens à dire que la première partie de l'année nous avait sortie des titres de BD euro magnifiques... chacun sa période surement :) Et en relisant la note de la fin de l'année de l'an dernier, c'était l'inverse ;).

Je vous souhaite donc de bonnes fêtes de fin d'année accompagnées de bonnes lectures et vous dit à l'année prochaine pour une année de lecture avec 1001bd !

Poseidon2, pour toute l'équipe de www.1001bd.com


La sélection du deuxième semestre 2018 des membres et chroniqueurs


Selection deuxième semestre 2018


Selection deuxième semestre 2018


Selection deuxième semestre 2018

Le grand gagnant est donc le White Knight de Sean Murphy... pas vraiment étonnant :)
On vous donne tous rendez vous l'année prochaine pour toujours autant de critiques et un depart sur les chapeaux de roues avec la grande messe de la bd : Angoulème.
Lu 973 fois - dernier commentaire par alx23     

Histoires Sans Fin - T#1

L'utilisateur est hors-ligne  
edo 
- 25-03-19 23:50 - 0 commentaires

HISTOIRES SANS FIN - T#1Image IPB


Série : Histoire sans fin
Scénario : Geco Hirasawa
Dessin : Geco Hirasawa
Genre : Seinen
Edition : Ki-oon
Acheter sur BDfuges.

Résumé : Marie est une jeune fille fantasque et exubérante, qui n'a pas sa langue dans sa poche. En pleine course-poursuite avec son chat fugueur, elle se retrouve aspirée dans les pages d'un étrange magazine de bandes dessinées ! Elle se réveille aux côtés du rédacteur-en-chef, lui aussi coincé dans le désert des histoires sans fin du Nomad Comics. Il attend depuis des lustres la venue de quelqu'un doté du pouvoir de relancer la dynamique de ces récits en suspens... et Marie est l'élément perturbateur parfait ! Pour retrouver son monde, elle va tout chambouler à sa manière. Première étape, un monde d'heroic-fantasy en pleine perdition, où Marie se retrouve dans le camp ... des démons ! Drôle et rocambolesque, ce manga en couleur ne vous laissera pas une minute de répit ! Toutes les conventions de genre sont bousculées dans ce récit au rythme endiablé. Laissez-vous surprendre par Marie, la plus improbable des héroïnes !

C'est changeant mais pas perturbant. Le manga se lit dans le même sens qu'une Bande Dessinée et est entièrement en couleur. Le style de dessin est proche d'une BD et j'ai eu l'impression d'en avoir une entre les mains mais sous un format de poche.

J'ai passé un bon moment, bien qu'un peu court. L'idée du scénario est chouette, j'aime beaucoup le principe que Marie ait pour mission d'écrire la fin de chaque scénario. C'est comme si le flambeau avait été donné à la nouvelle génération afin de perduré l'œuvre commencé.. ! Ou de la terminer, pour éviter de la laisser inachevée. (Même si techniquement l'auteur n'a pas donné son avis.. haha) Les « mini » histoires dans ce volume paraissent courtes (j'ai l'impression qu'un tome = une histoire terminée) l'atmosphère est sympa.

Pour quelqu'un qui n'est pas familier avec les mangas, mais apprécie la bande dessinée, il trouvera son bonheur. Il faut apprécier l'univers fantastique également ! En tout cas c'est une belle aventure et je suis curieuse des prochaines escapades de Marie.



Ma note : Image IPB
Lu 11 fois - poster un commentaire     

Félin Pour L'autre T1

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 25-03-19 09:04 - 1 commentaires



Série : Félin pour l'autre
Scenario : Wataru Nadatani
Dessin : Wataru Nadatani
my 2 cents Pas pour moi
Edition : Doki-Doki
Acheter sur BDfugue

Résumé :Une comédie délirante et pleine d'action sur les fous des chats ! Kensuke Fuji vit un drame... Il adore les chats, mais ces derniers ne le calculent pas ! Ses soeurs y étant allergiques, le lycéen n'a jamais eu la chance d'avoir un matou à la maison, et il n'a pas vraiment le mode d'emploi pour leur plaire... Sa vie bascule le jour où disparaît Tamako, une charmante chatte de gouttière qu'il croisait tous les matins. Parti à sa recherche, Kensuke va faire la rencontre de Jin Nekoya, un "maître-chat", qui comprend parfaitement le langage félin. Désormais, le lycéen fera tout pour devenir le disciple de Jin, quitte à accepter les défis les plus improbables, et enfin se faire aimer des chats ! Tout ça sous le regard halluciné de Yamada, une copine de lycée...

Il y a des albums qui vous dépasse et bien de Félin pour l'autre en est un. J'ai pourtant l'habitude de lire de tout et tout le temps mais celui-là je n'ai pu aller au bout.
En effet ce manga n'est rien de moins qu'une transposition du manga de sport sur un thème.... de chats. Mais attention par de chat comme dans street Fighting cat. Non là il s'agit d'un jeune humain qui cherche à progresser pour devenir un maître ami des chats.

Sincèrement j'ai essayé. J'ai cherché de l’intérêt dans ce manga mais je n'en ai pas trouvé. J'aime bien les chats mais de la a me projeter dans un personnage qui les adule et en va à passer ses journées à les espionner aux jumelles, il y a un pas que je n’ai pas réussi à franchir.

Il semblerait que les copines de ma fille trouvent ça très mignons... Cela prouve bien que je ne suis pas la cible. Je préfère donc ne pas mettre de note et vous laisser vous faire votre avis. Ou de laisser vos enfants se faire un avis ;)

Ma Note : Image IPB
Lu 85 fois - dernier commentaire par The_PoP     

Solo : Chemins Tracés Tome 1 : Fortuna

L'utilisateur est hors-ligne  
alx23 
- 23-03-19 10:09 - 11 commentaires



Solo : chemins tracés
Tome 1 : Fortuna
Scénario : Oscar Martin
Dessin : Iglesias Alvaro
Couleur : Iglesias Alvaro
Genre : Action / Fantastique
Edition : Delcourt
Date de parution : Dispo
L'acheter sur BDFugue

Résumé :
Après un tragique accident, Fortuna, jeune chatte vivant dans le monde cannibale, doit retracer le long chemin qu’elle a parcouru avec sa famille. Durant ce voyage vers ses origines, la féline va revivre les terribles incidents qui ont forgé son destin, trouver l’amour et devenir adulte. Mais à l’issue de ce douloureux périple semé d’embuches, l’héroïne saura-t-elle trouver sa véritable mission ?

Oscar Martin est le créateur de Solo une excellente série post apocalyptique où les animaux sont dotés de la parole avec un rat pour héros. Le quatrième tome donnait la conclusion à la série principale mais l'auteur revient aujourd'hui au scénario d'un spin-off, avec le peuple des félins. Cette introduction nous présente Fortuna et toute sa famille qui survit dans ce monde dévasté et dangereux. Pour l'instant, l'histoire est trop proche de celle de Solo, avec un personnage animal qui perd sa famille et doit apprendre à survivre, sauf la fin apportera une nouveauté pour la suite. Iglesias Alvaro succède à Oscar Martin avec la lourde tache de reprendre la partie graphique. Le trait de l'auteur est de grande qualité et les transitions de flashbacks en noir et blanc sont magnifiques et contraste à merveilles avec la couleur durant l’action présente. L'album se termine d'ailleurs sur des esquisses et autres recherches graphique de l'auteur.

Ce spin-off nous permet de poursuivre l'aventure dans l'univers de Solo, avec le peuple des chats après celui des rats et des chiens.

Note : Image IPB

Alx23
Lu 199 fois - dernier commentaire par Phileas     

Atrail T2

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 22-03-19 09:05 - 0 commentaires



Série : Atrail
Scenario : Goro Taniguchi
Dessin : Akihiko Higuchi
my 2 cents Ben voila, c'est mieux en prenant son temp
Edition : Doki-Doki
Acheter sur BDfugue

Résumé :Comment reprendre une vie normale après l'apocalypse ? L'Atrail, le mystérieux objet cubique qui est soudainement apparu devant Iori, se révèle être un outil bien commode pour réaliser tous ses souhaits. Mais s'il est mal utilisé, il peut provoquer la destruction de la planète. Cependant, ce danger éventuel n'empêche pas les deux organisations rivales, le Régime et l' Innovation , de convoiter l'Atrail et l'unique être humain capable de communiquer avec lui, c'est-à-dire Iori. Mais les représentants du Régime et de l'Innovation finissent par faire la paix et cohabiter chez Iori dans la joie et la bonne humeur. Le monde semble alors retrouver le calme et la sérénité d'avant l'apparition de l'Atrail. C'était sans compter sur l'irruption d'une troisième organisation qui semble prête à tout pour s'emparer du cube géant...

Ah ben voila. Voila comment il faut faire un premier tome.. enfin deuxième en l'occurrence.
J'avais beaucoup reprocher au premier tome d'ATRAIL la volonté de l'auteur d'aller trop vite et de nous présenter pleins de trucs en très peu de temps. Et bien c'est un chose corrigée dans ce tome 2. En effet ce tome deux prend beaucoup plus son temp pour enfin nous raconter une histoire et non pas accumuluer les faits.

On découvre enfin notre personnage principale et son histoire. Celle de son "père" et celle de son entourage. Un vrai tome de manga avec tout ce qu'il faut pour avoir une lecture bien plus agreable que le premier tome.
Et c'est pas un mal !

Ma Note pour jeune: Image IPB
Lu 115 fois - poster un commentaire     

Les Damnés De La Commune Tome 2 : Ceux Qui N'étaient Rien

L'utilisateur est hors-ligne  
alx23 
- 22-03-19 07:16 - 0 commentaires



Les Damnés de la Commune
Tome 2 : Ceux qui n'étaient rien
Scénario : Raphael Meyssan
Dessin : Raphael Meyssan
Couleur : Raphael Meyssan
Genre : Historique
Edition : Delcourt
Date de parution : Dispo
L'acheter sur BDFugue

Résumé :
18 mars 1871. La Commune de Paris est proclamée devant l’Hôtel de Ville. Lavalette est de ceux qui prononcent des discours couverts par la clameur et les chants de la foule. Débute alors une étrange révolution dans laquelle ceux qui prennent le pouvoir commencent par le rendre en organisant des élections. Personne n’imagine que tout finira dans un bain de sang 72 jours plus tard…

Raphael Meyssan poursuit de retracer l'histoire de la commune avec le personnage de Lavalette un communard. L'auteur a regroupé plus de 15000 gravures d’époque et autres articles de journaux de cette période pour réaliser cette trilogie. En effet, Meyssan utilise toutes les gravures de l'époque et autres illustrations pour remplacer les dessins d'une bande dessinée traditionnelle. il ajoute ensuite les bulles pour les dialogues et autres textes informatifs sur l'époque ou le contexte. Avec cette technique originale, Meyssan peut ainsi raconter les événements de la commune.

Les amateurs de récits historiques seront comblés par cette suite réalisée avec des illustrations d'époque.

Note : Image IPB

Alx23
Lu 111 fois - poster un commentaire     

Grass Kings T2

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 21-03-19 16:41 - 1 commentaires



Série : Grass Kings
Scenario : Matt Kindt
Dessin : Jenkins
my 2 centsQuand huit clos et polar font bon menage
Edition : Futuorpolis
Acheter sur BDfugue

Résumé :Grass Kingdom est une petite communauté de marginaux vivant au fin fond des USA. Un bien étrange royaume dominé par trois frères, Bruce, le shérif au passé tumultueux, Ashur, le plus jeune et surtout Robert. Robert est devenu alcoolique à la suite de la disparition de sa fille des années auparavant. L'arrivée de la femme en fuite d'Humbert Jr, le shérif du comté voisin, a ravivé les tensions. Robert a vu en elle sa fille devenue adulte. Mais pour beaucoup, elle a été victime d'un tueur en série, peut-être un membre de la communauté. C'est ce que voudrait démontrer Humbert Jr. Alors que la paranoïa s'installe, Bruce et Ashur doivent décider si leur frère est encore apte à diriger... Ce nouveau chapitre de la vie des trois frères ne naît pas dans un vagissement, mais dans une explosion.

Au qu'il est bon ce tome 2 ! Le 1 était déjà excellent mais je trouve ce tome 2 meilleur. Meilleur car il réussit à faire monter la mayonnaise d'un cran supplémentaire en nous présentant la même enquête mais par des bouts différents qui permet à l'auteur de nous expliquer le passé de la quasi-totalité des personnes présentes à Grass Kingdom.

Et c'est le seul truc qui manquait au premier. En effet le premier était tourné autour de Bruce et Robert et sur la relation du royaume avec le reste du monde. Là on rentre vraiment dans l'enquête. On comprend qu'aussi bien que soit ce royaume tout le monde a des secrets pour tout le monde et que si ces vérités sortent elles risque de faire exploser le royaume plus facilement qu’Humbert et tous ses policiers.

Un excellent tome porté par des aquarelles superbes qui promet un dernier tome intense.

Ma Note : Image IPB
Lu 171 fois - dernier commentaire par alx23     

Criminal - Mes Héros Ont Toujours Été Des Junkies

L'utilisateur est hors-ligne  
alx23 
- 21-03-19 07:16 - 0 commentaires



Criminal
Hors-série : Mes héros ont toujours été des junkies
Scénario : Ed Brubaker
Dessin : Sean Phillips
Couleur : Jacob Phillips
Genre : Polar
Edition : Delcourt
Date de parution : Dispo
L'acheter sur BDFugue

Résumé :
La jeune Ellie s’est toujours représentée les camés comme des romantiques. Pour elle, depuis que sa mère est morte d’une overdose il y a dix ans, âmes égarées et destins brisés sont autant de raisons qui poussent vers les seringues et les paradis artificiels, Mais rien n’est comme elle l’imaginait et quand elle atterrit en désintox, elle débute une drôle d’histoire d’amour où drogue rime avec meurtre.

Le duo Ed Brubaker et Sean Phillips nous revient avec Mes héros ont toujours été des junkies qui est une histoire courte dans l'univers de la série Criminal. On est loin des traditionnels plans foireux ou autres braquages de Criminal mais on retrouve cette ambiance de polar qui est la marque de fabrique de la série. On suit la jeune Ellis qui débute une cure de désintoxication dans un établissement pour riche. Elle ne souhaite pas pour autant arrêter de se droguer. Brubaker signe une fois de plus une histoire prenante et très captivante dès les premières pages. Les dessins de Sean Phillips sont toujours de qualité pour dépeindre les histoires sombres de Brubaker. Son fils Jacob réalise les couleurs dans un style différent de ce que pouvait faire Dave Stewart ou plus récemment Elizabeth Breitweiser. Le jeune coloriste laisse des passages blancs pour créer une ambiance très réussie.

Je recommande fortement la lecture de Mes héros ont toujours été des junkies pour tous les amateurs de Criminal avec les personnages connus de la série qui font des apparitions.

Note : Image IPB

Alx23
Lu 120 fois - poster un commentaire     

March Comes In Like A Lion T12

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 20-03-19 16:53 - 0 commentaires



Série : March Comes in like a Lion
Scenario : Umino Chica
Dessin : Umino Chica
my 2 cents Mais ou va t on ?
Edition : Kana
Acheter sur BDfugue

Résumé : Rei est invité à Kagoshima par Raidô à assister à sa rencontre contre Dobashi pour le tournoi de titre. Il décide d’y emmener Akari, Hinata et Momo, épuisées par leurs retrouvailles avec Seijirô. De retour à Tokyo, Rei doit affronter pour la première fois Namerikawa pour une rencontre officielle. C’est une histoire chaleureuse dans laquelle des personnes vont peu à peu retrouver ce qu’elles avaient perdu.

Pas facile de rebondir apres l'excellence du traitement de la rencontre avec le père. En effet on avait atteint un niveau de dramaturgie et de fourberie XXL avec le père qui se pointaient à un rendez vous avec son autre fillle en mode "Pensez à cette petite, reprenez moi".
Alors la on retombe dans le tout venant de la série et ca fait bizarre. Rei s'est mit en tête de trouver un mari à Akari qui ne manque pas de prétendant mais est trop occupée avec les filles et la boulangerie.

On passe donc en revu tous les copains "adultes" de Rei et suivant de loin la rencontre pour le titre de Raidô. Ce tome n'est pas "ininteressant" mais trop standard par rapports au 3 précédents.
Vivement que l'auteure redémarre sur un sujet impliquant plus la famille de Akari ou la carrière de Rei lui même.

Ma Note: Image IPB
Lu 113 fois - poster un commentaire     

Croix Sanglante Tome 1 : Guerre Sainte

L'utilisateur est hors-ligne  
alx23 
- 20-03-19 07:12 - 0 commentaires



Croix sanglante
Tome 1 : Guerre sainte
Scénario : Marko Stojanovic
Dessin : Drazen Kovacekiv, Ianos Dan Catalin
Couleur : Desko
Genre : Historique
Edition : Delcourt
Date de parution : Dispo
L'acheter sur BDFugue

Résumé :
1204. La quatrième Croisade est lancée par le Pape Innocent III, qui n’aura jamais aussi mal porté son nom. Les croisés sont déterminés à arriver en Égypte pour reconquérir les lieux saints. Mais pour ce faire, ils devront passer par Venise et obtenir l’aide matérielle du doge Enrico Dandolo. Malgré sa cécité, le vieil homme se montre un redoutable homme d’affaires et un dangereux homme politique.

La Croix sanglante commence une nouvelle série historique sur la période de la quatrième croisade en 1204. On suit le parcours d'un jeune homme qui quitte sa famille pour rejoindre les croisés afin de combattre pour les idéaux religieux. Le scénariste Marko Stojanovic nous raconte ainsi toute la route que le héros doit faire pour arriver jusqu'à Venise. Il va rencontrer beaucoup de difficulté et se fera des ennemis parmi les croisés expérimentés. Les auteurs tentent de nous démontrer les enjeux économiques de cette croisade et le rôle du pape et de la cité de Venise. Les dessins de Drazen Kovacekiv et Ianos Dan Catalin sont de qualité moyenne pour dépeindre cette fresque historique. Il n'y a pas beaucoup d'action dans ce premier tome qui installe le contexte historique.

Il faudra attendre la suite de la série pour vraiment pouvoir la juger.

Note : Image IPB

Alx23
Lu 128 fois - poster un commentaire     

Killing Maze T4/4

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 19-03-19 16:34 - 0 commentaires



Série : Killing maze
Scenario : Shinichi Okada
Dessin : J-ta Yamada
my 2 cents Une vraie bonne fin
Edition : Doki-Doki
Acheter sur BDfugue

Résumé :Un thriller noir inextricable ! De retour dans le passé, Yûhei se démène pour sauver Saeko, qu'il retrouve alors qu'elle n'est encore que collégienne. Une rencontre qui enclenche peu à peu l'engrenage du destin... Peu à peu, la relation entre Kyôko Hanamure et Mamoru Terakado s'éclaircit. De la sorcière, il reste un autre organe que le coeur. L'ultime "pouvoir" apparaît ! Dans le cours du temps perturbé, quel futur Yûhei trouvera-t-il ?

En voilà une fin qu'elle est bonne ! Et il faut reconnaître quand on s'est trompé ce qui est mon cas je ne l'avais pas vu venir. Cette série s'est bonifiée de tome en tome pour finir par donner une super mini-série. A moitié enquête, à moitié survival. Bien équilibré avec cette histoire de sorcière qui, si elle paraissait sortie du chapeau sur le tome 3, se retrouve bien expliqué et super cohérente sur ce tome 4.

On a donc au final une série super bien équilibré qui, si elle n'est pas la plus originale de l'année, forme une lecture agréable qui gagne en intensité tome après tome.

Ma Note pour jeune: Image IPB
Lu 113 fois - poster un commentaire     

Walking Dead Tome 31 : Pourri Jusqu'à L'os

L'utilisateur est hors-ligne  
alx23 
- 19-03-19 07:15 - 5 commentaires



Walking Dead
Tome 31 : Pourri jusqu'à l'os
Scénario : Robert kirkman
Dessin : Charlie Adlard, Stefano Gaudiano
Couleur :
Genre : Fantastique
Edition : Delcourt
Date de parution : Dispo
L'acheter sur BDFugue

Résumé :
Eugene rapporte le sabre de Michonne à Rick et celui-ci comprend alors qu’elle a choisi de rester au sein du Commonwealth au côté de sa fille. La Gouverneuse Milton arrive à Alexandria et Rick lui fait les honneurs de la visite. Tout semble se dérouler pour le mieux, mais il semble évident que les deux leaders ne partagent pas la même vision quant à la façon de gérer leurs communautés respectives…

Il est très rare qu'une série de comics indépendants dépasse les 200 numéros mais Robert kirkman et Charlie Adlard vont réaliser ce défi sans problème. Les lecteurs sont désormais bien habitués aux techniques scénaristiques de kirkman. Ce dernier tome est un épisode de transition très calme avant un très certainement un prochain tome qui sera porté sur l'action. Les zombies ne sont que secondaires, avec une horde au début pour ensuite passer sur l'intrigue principale sur la nouvelle communauté que rencontre Rick. Michone semble s'apaiser dans cette nouvelle communauté et surtout avec sa fille qu'elle vient de retrouver. Aux dessins, Charlie Adlard secondé par Stefano Gaudiano assurent des planches de qualité dans la continuité de la série.

Pour les amateurs de Walking dead, Robert Kirkman renouvelle toujours l'histoire même si l'on devine toujours la finalité et les personnages secondaires qui sont susceptibles de mourir.

Note : Image IPB

Alx23
Lu 181 fois - dernier commentaire par poseidon2     

Rattrapage : La Guerres Des Gaules - Intégrale

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 18-03-19 19:54 - 0 commentaires



Série : La guerres des Gaules
Scenario : Tarek
Dessin : Pompetti
my 2 cents L'Histoire avec un grand H
Edition : Tartamudo
Acheter sur BDfugue

Résumé : Après le succès rencontré par les deux volumes de La Guerre des Gaules (Livre 1 - Caius Julius Caesar et Livre 2 - Vercingétorix, éditions Tartamudo) les éditions Tartamudo vous présentent l'intégrale de cette mini série, assortie en bonus d'un cahier historique de 40 pages en fin d'album. Ce dernier sera richement orné par les illustrations à l'aquarelle de Vincent Pompetti, sur un texte fort pédagogique et documenté, élaboré par l'auteur Tarek.

Nouveau rattrapage chez nos amis de Tartamudo et nouveau Pompetti épaulé cette fois par Tarek au scénario.
Le retour du couple gagnant de l'inoubliable Sir Arthur Benton. Mais un retour cependant moins inoubliable. Enfin non ce n'est pas ça. On dira "plus scolaire". En effet Cette guerre des Gaules n'est rien de moins qu'un recit qui devrait etre lu à l'école primaire lors de l'apprentissage de la partie romaine de l'histoire de france.

Et c'est autant la qualité que le probleme de cet album. Très bien illustré, comme d'habitude avec Pompetti, le recit est par contre vraiment alourdis par notre méconnaissance des forces en présence. En effet mise à par les romains et les Germains, les autres peuplades nous sont inconnus alors même qu'elle sont légions. Ce qui fait qu'en plus de se rendre compte de notre manque de culture, on a du mal à suivre avec et contre qui se battent les romains.

On retombent sur nos pattes sur le deuxième tome avec Vercingetorix et une histoire que l'on connait (Alesia ???? c'est ou Alesia ???? ) (ou encore une sombre histoire de bouclier) deja un peu mieux (merci idefix !).
Cela fait de cette adaptation des mémoires de césar une oeuvre intéressante mais un peu trop difficile d'accès.

Un brin dommage

Ma Note: Image IPB
Lu 136 fois - poster un commentaire     

Moriarty T4

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 18-03-19 13:40 - 0 commentaires



Série : Moriarty
Scenario : Ryôsuke Takeuchi
Dessin : Hikaru Miyoshi
my 2 cents Un demi-tome
Edition : Kana
Acheter sur BDfugue

Résumé : Le MI6 a reçu pour mission de sortir l’Empire britannique de la guerre en Afghanistan dans laquelle il est embourbé. William demande donc au colonel Moran de trouver une solution. Moran a effectivement des « souvenirs » là-bas, et quand il cherche des puces à ceux qui aiment bien la guerre, surtout quand elle se passe chez les autres, c’est le vrai visage de l’Empire britannique qui apparaît en pleine lumière !!

Il fallait bien que cela arrive. Avoir tenu 3 tomes c'est déjà pas mal.
Voici venu le tome quelconque de Moriarty. Quelconque car la moitié de ce tome nous raconte une histoire aussi obscure que moyennement intéressante sur Moran. Alors le coté historique sur l'empire britannique est toujours bien documenté et cela sauve la première partie du manga. En effet si l'histoire est courue d'avance et sans grande saveur, juste là pour nous faire penser "Non ce n'est pas juste un bourrin ce Moran", l'aspect histoire sur la fin de l'empire britannique et la guerre par procuration entre la Russie et la grande Bretagne est-elle vraiment intéressante.... juste assez pour permettre d'arriver à la partie intéressante de ce tome 4 : la dernière partie.

Car la dernière partie remet Moriarty au centre des débats mais aussi le confronte à Sherlock Holmes et nous lance dans une joute qui nous promet un tome 5 aux petits oignons. Dommage qu'il ait fallu pour cela se farcir l'histoire de sieur Moran...

Ma Note pour jeune: Image IPB
Lu 132 fois - poster un commentaire     

Trolls & Légendes 2019... Prétexte À Parler De Graham Masterton

L'utilisateur est hors-ligne  
Phileas 
- 17-03-19 18:45 - 0 commentaires

Image IPB

Le site : https://trollsetlegendes.com

Du beau monde cette année lors du festival Trolls & Légendes de Mons (au plat pays qui est le mien), parmi lesquels en guest-stars Ted Naifeh et le romancier Graham Masterton !
(et... euh... Kevin "Hercule" Sorbo aussi).

Bon... Ted Naifeh, je ne vais pas vous faire l'injure de vous le présenter.
Courntey Crumrin, j'adore. Polly et les pirates, beaucoup moins. Gloomcookie, pas du tout.
Mouais... c'est ce qu'on peut appeler une oeuvre en dents de scie...

Quelques mots en revanche, en guise de chronique nostalgique, sur ce grand Manitou-fou de Graham Masterton (73 ans aujourd'hui)

Image IPB

un des plus célèbres romanciers de fantastique et d'horreur qui cartonna surtout dans les années 90, notamment en France grâce à la collection de Presses Pocket Terreur (souvenirs... souvenirs...) qui connu la notoriété en 1975 avec son best-seller Manitou.
A une époque, on le plaçait même à côté des Stephen King ou Peter Straub, ce que j'ai toujours trouvé fort exagéré - surtout pour King - car il n'a jamais eu pour moi la même qualité d'écriture, ni la même science du suspense que le maître de Castle Rock. Tout au plus le mettrais-je à côté d'un Dean Koontz ou un James Herbert, honnêtes "faiseurs" qui connaissent leur affaire mais sans plus.

Une autre différence, c'est que le fantastique de Masterton a toujours été plus excessif et surtout gore que celui de ses confrères ci-dessus et on pourrait davantage le comparer à un Clive Barker... en plus sympa et (parfois) rigolo.
Car c'est surtout cet aspect (sympa et parfois rigolo) qui m'a fait lire une dizaine de romans de Masterton dans les années 90 : ces histoires, le plus souvent à propos de démons du folklore de tous les pays (indiens, incas, aztèques, asiatiques, nordiques, africains et même judéo-chrétiens) qu'affrontent généralement un personnage américain lambda des plus banals (plombier, assureur, restaurateur, auteur, intermittent du spectacle et que sais-je encore...) avec l'aide providentielle d'un chaman/sorcier/rebouteux/prêtre/occultiste/et ta soeur... (et que sais-je encore) donne souvent (pas toujours mais souvent) à ses romans un ton décalé et un humour so british (Masterton est écossais d'origine).
Le bonhomme lui-même n'est pas du genre à se prendre au sérieux et a toujours affiché une certaine excentricité. Un anglais comme on les aime, quoi !
Le succès de Masterton vient peut-être de là, davantage à mon sens qu'à un grand talent de conteur (comme S. King). C'est en tout cas mon avis, sans pour autant déprécier ses qualités.

Image IPB
La "grande" époque de la collection Terreur chez Presses Pocket.

Bref, ça m'aurait bien plus de rencontrer cet auteur indéniablement sympathique (et un chouia givré) qui a "décoincé" le fantastique/horreur en lui donnant une pince d'extravagance.
Du moins... à une certaine époque où je le lisais encore.
Depuis, je suis passé à autre chose.
Et je dois dire que l'aspect trop gore de certains passage de ses romans, même à l'époque où je le lisais, me déplaisait, contrairement aux deux autres aspects de son oeuvre : l'exploitation intéressante des diverses mythologies du monde entier et son humour.
Si Masterton n'avait pas autant privilégié l'horreur (trop complaisante, voir gratuite) à mon goût, j'aurais pu être un vrai fidèle de son oeuvre.
Mais hélas... non.
Car j'aime davantage le fantastique que l'horreur.

Me reste de bons souvenirs quand même...
Mes 10 lectures de l'époque :

Manitou (1975)
La Maison de chair (1978)
Le Jour J du jugement (1978)
Le Sphinx (1978)
Les Puits de l'enfer (1979)
Le Portrait du mal (1985)
Démences (1989)
La Nuit des salamandres (1990)
L'ombre du Manitou (1992)
Magie des neiges (1999)


PS : je m'en voudrais quand même de laisser ce pauvre Kevin "Hercule" Sorbo au bord de la route, même si je n'ai jamais regardé cette... hum... série des années 90.
Alors voilà pour lui et une occasion de rectifier une erreur histor... euh... mythologique tenace : Hercule n'a pas accompli 12 travaux mais 13, ce dernier étant une épreuve de canotage reliant Athènes à Shakira-Sekou-Léfez (Basse Egypte) comme en témoigne cette photo d'époque :

Image IPB
Lu 134 fois - poster un commentaire     


IcônePartagez nous !

Icône Ephémérides

IcôneNos interview dessinées



Plus d'interviews

Mars 2019

  L M M J V S D
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Derniers sujets


Icône MiniChat

  • Phileas - Je dois dire que j'ai plus galéré sur The Raven que sur ARQ. Comme quoi,... y a de l'espoir ;)
  • The_PoP - Je lis ça comme un schéma électrique ou comme une énigme de The raven ?
  • Phileas - The_Pop (et Cie) : jette donc un oeil à ce schéma narratif de ARQ :) : https://upload.wikim...3%A9matique.jpg
  • poseidon2 - Amis de la moselle, on est invité le 29/03 pour l'inauguration de l'expo tintin... Quel'qun' qui nous repsente ?
  • Phileas - Et c'est quand il est arrivé au 4 que Leia l'a réveillé dans RdJ. Il lui en fut tellement reconnaissant qu'il tomba définitivement amoureux d'elle :)
  • Phileas - A propos : vous connaissez cette théorie selon laquelle les Indiana Jones ne seraient en réalité que des rêves faits par Han Solo alors qu'il est plongé dans la carbonite ? (source : You Tube)
  • Phileas - Ce film n'existe pas. Tu l'as probablement rêvé (et c'était un cauchemar) :)
  • The_PoP - Ah oui j'y suis ça me fait penser à Indy n°4 :D
  • Phileas - En fait, c'est pour être raccord avec ma signature
  • Phileas - @Pop : non mais c'est vrai que ça y fait penser. Sauf que Bogart ne court pas. C'est pas son style. :)
  • Phileas - @Pos : j'y avais pensé. Sans regarder le pseudo, tu aurais pu te dire "c'est qui ce nouveau qui n'a même pas la courtoisie de se présenter ?" :)
  • The_PoP - Casablanca ?
  • poseidon2 - Moi je ne t'avais pas reconnus au debuut :)
  • Phileas - Chuis content de voir mon nouvel avatar. Car, au début, il ne s'affichait pas.
  • poseidon2 - Rhooo Deezer m'a sorti du Matmatah ! Fiou ca ramene..... loin :) Mais ca ramene du bien :)
  • The_PoP - oui.... c'est assez addictif
  • Phileas - Avec un titre pareil, y a des chances :)
  • poseidon2 - c'est un jeu de societe ca non ?
  • The_PoP - zut je viens de tomber dans board game arena avec Though the ages...
  • Phileas - Merci (bis) :)

Utilisateurs connectés

0 membre(s), 75 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)



Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com