1001 BD.com: Accueil 1001 BD.com

Aller au contenu

La Sélection Des Membres Du Deuxième Semestre 2017

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 15-12-17 08:18 - 4 commentaires


Salut à tous !!

Alors cette année en tant que bon grenoblois je ne vais pas me plaindre : il y a plein de neige ! oui oui ceci n'est pas de la publicité pour les stations de ski. Il est vraiment tombé plein de neige ! Quoi de mieux que de prévoir des vacances aux ski, avec de belles soirées lecture devant un feu de cheminée ? Ou tout simplement regarder l'hiver s'installer par la fenetre de chez soit avec la selection de 1001bd sous le coude.

Et cette année le choix fut difficile. En effet si le premier semestre fut assez pauvre en titre vraiment remarquable, cette deuxième partie d'année fut, elle, prolifique. A un tel point que cette année nous avons invité tous les membres actifs à donner leur avis pour décrire vraiment l'étendue de la qualité des parutions de cette fin d'année.

Les observateurs noteront l'absence de manga dans cette sélection. Très honnetement ce n'est pas faute d'en lire mais je dois avouer qu'ils ne tiennent pas la compariason avec le feu d'artifice BD Européene et US.
Je vous souhaite donc de bonnees fêtes de fin d'année accompagnées de bonnes lectures et vous dit à l'année prochaine pour une année de lecture avec 1001bd !

Poseidon2, pour toute l'équipe de www.1001bd.com


La sélection du deuxième semestre 2017 des membres et chroniqueurs


Selection deuxième semestre 2017


Selection deuxième semestre 2017


Selection deuxième semestre 2017


Selection deuxième semestre 2017


Selection deuxième semestre 2017


Selection deuxième semestre 2017

Et il y a tellement de bonnes parutions durant ces 6 mois passés que l'on peu aussi vous conseiller de prendre les yeux fermés : Punk Rock Jesus, ls gens honnêtes, Corto maltese T14, Private Eye, Levius est t3 (et oui une manga quand meme), le tome 4 des vieux fourneaux, Black hammer, Arthus trivium t3 et j'en passe.....

On vous donne tous rendez vous l'année prochaine pour toujours autant de critiques et un depart sur les chapeaux de roues avec la grande messe de la bd : Angoulème.
Lu 521 fois - dernier commentaire par ArnLeRouge     

Le Blond 2

L'utilisateur est hors-ligne  
The_PoP 
- 22-02-18 17:26 - 2 commentaires

LE BLOND 2

Image IPB

Série : Le Blond
Scenario : Gad Elmaleh
Dessin : Spoon
Genre : Humour
Edition : Michel LAFON
L'acheter sur BD Fugue

Résumé : Dans ce tome 2, le Blond ne cesse de nous surprendre : il a un troisième Blond (easy, évidemment, ça ne change rien si ce n'est une dose de bonheur supplémentaire) ; il change de boulot (oui, il excelle dans son travail de chercheur - ou plutôt de « trouveur » puisqu'il est le seul chercheur à trouver -, mais à quoi bon stagner et ne pas pimenter sa vie ?) ; il concilie à merveille vie de famille, vie sociale et vie amicale, les sorties scolaires, les activités sportives (les siennes mais aussi celles des enfants, bien entendu), sans jamais négliger sa douce qu'il aime par-dessus tout... Le Blond, quoi !!! Dans ce tome 2, le Blond et l'Autre se connaissent, se côtoient, se rendent des services, leurs enfants s'invitent à leurs goûters d'anniversaire... un peu comme dans notre vie à tous, en somme. Car oui, vous aussi, enfin nous aussi, nous avons une famille de Blonds autour de nous. Et aussi agaçants, déconcertants, exaspérants, crispants soient-ils, on n'y peut rien, ils sont attachants, les Blonds. Et ça, c'est fort. Du Blond, du vrai.

Mon avis : Une BD scénarisée par Gad Elmaleh sur la base de l'un de ses sketchs, l'idée m'a d'abord fait sourire, et puis je me suis dit, et pourquoi pas. De l'humour écrit par un humoriste redoutable ça peut très bien marcher. Il faut avouer que le résultat final ne m'a pas emballé du tout. On sent que l'idée de base de ce super personnage qui met en relief nos galères et nos looses quotidiennes est sympa, la bd arrive même à nous rendre ce personnage parfait sympathique. Le vrai problème finalement c'est son alter ego le mec lambda qui n'arrive pas à faire écho finalement. De même j'ai trouvé qu'il y avait un petit manque d'inventivité finalement ou on sent que Gad Elmaleh a eu du mal à se sortir de son idée de base pour la sublimer.

L'humour présent est clairement du tout public. Pas d'humour grinçant, sexué, ou même légèrement vulgaire.

Bon après comme amateur de bd j'avoue que j'ai été bien déçu. J'ai trouvé les dessins assez pauvres et peu travaillés. On n'est pas non plus dans un style strip ou épuré, j'ai trouvé les visages peu détaillés, car il y avait là matière à faire rire. C'est quand même l'un des points forts du dessin strip, j'ai trouvé que là les émotions n'étaient pas assez rendues. Et c'est bien dommage car ce qui fonctionne assez bien dans les sketchs de gad elmaleh c'est aussi l'interprétation, le visuel, la retranscription des émotions. Et là, ben whalou. Je ne m'y suis pas retrouvé malheureusement.

Côté positif, ça se lit globalement bien excepté deux histoires courtes un peu inutilement surchargées, cela fait sourire, il y a quelques bonnes situations et quelques bulles bien senties.

A lire comme une bd de détente et de petites blagues gentilles dans l'univers de Gad Elmaleh.

Ma Note pour les bdphiles :Image IPB
Ma Note pour l'humour :Image IPB
Lu 167 fois - dernier commentaire par The_PoP     

La Déconfiture T2

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 22-02-18 16:27 - 0 commentaires



Série : La déconfiture
Scenario : Pascal Rabaté
Dessin : Pascal Rabaté
Genre : Guerre perdue
Edition : Futuropolis
Acheter sur BDfugue

Résumé : Juin 1940. Videgrain, soldat du 11e régiment, est sur les routes... Les Allemands ont enfoncé tous les fronts, c'est la débâcle. Les Stukas viennent faire des incursions meurtrières sur les colonnes de réfugiés qui fuient l'avancée allemande. Videgrain, qui a été séparé de son régiment, le rejoint à temps pour être fait prisonnier par l'armée allemande avec tous ses camarades. Au fil du chemin qui les emmène vers leur camp de détention, leur nombre s'accroît de jour en jour, confirmant l'étendue de la défaite française. Videgrain, son copain Marty et quelques autres soldats, veulent profiter de la pagaille créée par cette colonne de prisonniers qui s'étire de plus en plus, pour s'évader...

Pascal Rabaté nous livre le second tome de son récit historique qu'est la déconfiture. Un récit qui traite donc de la douloureuse défaite de l'armée française au tout début de la seconde guerre mondiale. Mais plutôt que de s’apitoyer sur le sort des pauvres perdants, Rabaté nous parle des hommes qui font routes vers les camps allemands et qui s'interrogent à juste titre sur les avenirs. Des hommes qui pour la plupart aimeraient s’enfuir mais sans vraiment s'en sentir le courage.

Cette belle fresque humaine nous montre bien les différents états d'esprits de soldats qui avaient avant tout envie de rentrer chez eux.
Encore un bel ouvrage de Pascal Rabaté ou son trait fait merveille pour mettre en avant les sentiments de chacun des soldats.

Ma Note : Image IPB
Lu 134 fois - poster un commentaire     

La Petite Souriante

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 21-02-18 17:36 - 1 commentaires



Série : La petite souriante
Scenario : Zidrou
Dessin : Springer
Genre : Mhhhhhh pas sur....
Edition : Dupuis
Acheter sur BDfugue avec un ex libris offert

Résumé : Josep Pla, dit Pep, est éleveur d'autruches dans une tienda isolée. Une nuit, après treize ans d'un abominable mariage, il massacre sa femme avant de balancer son corps au fond d'un puits et de se débarrasser des traces. Enfin, il va pouvoir se la couler douce avec Isabela, sa belle-fille pourrie par la haine, qui rêvait de ce meurtre comme d'autres rêvent de leurs fiançailles. Sauf que... De retour chez lui, soulagé de son devoir accompli, Pep ne s'attendait pas à y être accueilli... par son épouse. Laide et bien vivante, et toujours aussi insupportable. Une découverte incompréhensible qui enflamme la colère d'Isabela, persuadée que son amant ne vaut pas un clou. Car si la morte est encore en vie, alors qui est dans le puits ? Et combien de fois faudra-t-il encore la tuer pour qu'elle ne revienne plus jamais leur gâcher l'existence ? Gore et épouvantable, « La petite souriante » ? C'est oublier le talent de conteur de Zidrou, allié aux sombres ambiances de Springer, qui nous offrent avec cet album un récit noir, une excellente spirale d'horreur et de folie. Une BD de genre terriblement grinçante, à vous filer la chair d'autruche.

Étrange album que ce "la petite souriante" de Zidrou. Je suis un grand fan des scénarios du Monsieur mais j'avoue que là il me laisse un peu dubitatif... Pour tout vous dire j'ai l'impression d'avoir raté un truc. Car en tournant la dernière page je n'ai pu m’empêcher de me dire : "Et ?"

En y réfléchissant bien, mon esprit trop cartésien à dû prendre le dessus. Car, et sans vous la révéler, cette fin laisse une très grande part à notre propre interprétation. Et ce qui est surprenant c'est que le traitement de la BD (et le dessin) la rapproche énormément d'un thriller policier et on s'attend donc à des réponses....alors que point du tout. On reste complètement dans le flou...

Et c'est perturbant et dommage dans mon cas car le reste est super. La couverture et le design des éditions Dupuis sont superbes (une couverture en relief magnifique). Les dessins très beaux et l'idée originale.

Mais cette fin m'a vraiment coupée la chique.
Dommage....

Ma Note : Image IPB
Lu 152 fois - dernier commentaire par alx23     

Nirvana T3

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 21-02-18 08:11 - 0 commentaires



Série : Nirvana
Scenario : Sayuki
Dessin : Sayuki
Genre : Shonen bien sympa au final
Edition : Doki doki
Acheter sur BDfugue

Résumé : Yachiyo Hitotose, surnommée “la nouvelle mère Teresa”, est victime d’un accident d’avion et se retrouve transportée dans un autre monde : le Gurgrah.Yachiyo apprend qu’elle est la réincarnation de Sakuya, la déesse de l’harmonie. Sa mission : rassembler ses compagnons, les Douze Signes, et partir en quête pour vaincre les forces du mal. Bientôt, elle se heurte à un jeune homme du nom de Tenka. Dans sa nouvelle vie, la jeune fille est-elle vraiment capable de porter l’espoir de tout un peuple ? Et dans le cas contraire, qui sera le sauveur tant attendu ?

Cette série est longue à venir mais à le bon goût de se bonifier au file des tomes. Fini les introductions des personnages et bienvenu dans les découvertes du monde tel qu'il est.
Mais plus que découverte pure du monde, on a le droit à pas mal de pistes sur les forces obscures qui rôdent tout comme des explications sur les caractères de nos différents personnages "annexes".

Bien construit avec la fin des combats débutés dans le 2 mais aussi le début de nouvelles aventures pour calmer le jeu, ce tome 3 est une très bonne suite à une série qui s'annonce beaucoup plus dense qu'imaginé au début.

Ma Note : Image IPB
Lu 131 fois - poster un commentaire     

Ballistic

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 20-02-18 08:44 - 4 commentaires



Série : Ballistic
Scenario : Adam Egypt Mortimer
Dessin : Darick Robertson
Genre : WTF Second Amendement
Edition : Glenat Comics
Acheter sur BDfugue

Résumé : Bienvenue dans la ville où tout peut arriver. Surtout le pire. Bienvenue dans un futur pas si éloigné que ça du nôtre, bienvenue à Repo-city, la ville où tout le monde est un salopard, y compris les réparateurs d’air conditionné. Dans cet enfer cyberpunk, on rencontre Butch, un gros bourrin, et son pote Gun, une arme à feu génétiquement modifiée, grande gueule et dopée aux drogues les plus dures. Cette paire de brutes aussi improbable que violente va essayer de propulser Butch lui-même sur le devant de la scène criminelle de Repo City. Finies les heures passées à réparer les stations de refroidissement, Butch va enfin pouvoir se laisser aller à ses instincts les plus vils. Sauf qu’évidemment, ça ne va pas se passer comme aimeraient nos deux acolytes… Après le culte Transmetropolitan, Darick Robertson s’associe au cinéaste Adam Egypt Mortimer et nous plonge dans une nouvelle métropole futuro-psychédélique où se mêlent SF, polar, pulp et anticipation dans un cocktail nihiliste parfaitement jubilatoire. Un « buddy movie » grand-guignolesque et ultra violent à la manière de The Boys qui emprunte autant à la littérature de William Gibson qu’à Judge Dredd.

Alors à force de lire des comics, on a l'habitude de tomber sur des ovnis dans l'univers comics. Des Lobos, des Harley Quinn et autres personnages fort parsèment déjà le panel comics, mais à ce point-là.... fiouuuu là on est encore plus loin que ce que pourrait faire un Marc Millar. On est vraiment dans une catégorie What The Fuck souvent usurpée.

Là c'est juste ouahouuuuuu on parle bien de pistolet parlant prenant de la drogue, de voitures volants grâce à des ailes, des mutants, des bras qui repoussent et tout ça dans un univers qui se "veut" dériver du monde normal.... rien de tout ça n'est logique, rien de tout ça n'a de sens mais le loufoque l'emporté sur tout...

Les amateurs de comics décalés adoreront, les autres passeront.

Ma Note : Image IPB
Lu 205 fois - dernier commentaire par poseidon2     

Chère Créature

L'utilisateur est hors-ligne  
alx23 
- 19-02-18 19:36 - 0 commentaires



Chère créature
Scénario : Jonathan Case
Dessin : Jonathan Case
Couleur :
Genre : Fantastique
Edition : Glénat
Date de parution : Dispo
L'acheter sur BDFugue

Résumé :
La vie de Grue, étrange humanoïde des profondeurs de l’océan, bascule lorsqu’il découvre des œuvres de Shakespeare enroulées dans une bouteille de coca... Venu à la surface pour tenter de se faire des amis, Grue est rejeté et se met alors en tête de retrouver la personne qui a jeté les pièces dans la mer. Ce qu'il trouve, c'est l'amour dans les bras de la belle Giulietta... Mais avec son passé trouble et sordide, Grue doit décider s’il est prêt à renoncer à sa véritable nature pour devenir un homme nouveau.

Jonathan Case revient avec un titre fantastique en hommage aux films de série B des années 50. L’auteur s‘interroge sur l’amour et ces limites entre une créature des fonds marins et une femme isolée. L’introduction est assez surprenante car amusante par la situation créée par la créature qui souhaite rencontrer l’amour. En effet, la créature qui vivait seule avec des crabes pour compagnie, découvre des pages des œuvres de Shakespeare enfermées dans des bouteilles jetées à la mer. Dès lors, elle désire établir un contact avec la gente féminine, alors qu’elle se nourrit des hommes. Jonathan Case nous surprend avec un récit mélangeant les genres entre l’humour, le fantastique, l’horreur et le drame. La partie graphique apporte beaucoup à ce titre. Case propose des planches en noir et blanc magnifiques, dans un style réaliste en général sauf pour la créature qui possède une tête cartoon.

Chère créature est un one shot original que Jonathan Case gère intégralement et qui nous est proposé dans une édition de qualité pour un comics.

Note : Image IPB

Alx23
Lu 146 fois - poster un commentaire     

Re:Load T1

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 19-02-18 14:50 - 0 commentaires



Série : Re:load
Scenario : Takumaru Sasaki
Dessin : Takumaru Sasaki
Genre : thriller
Edition : Doki doki
Acheter sur BDfugue

Résumé : Ancien flic à la dérive, Shôkichi Inui a coupé les ponts avec l’humanité et perdu tout appétit de vivre. Une nuit, des coups de feu déchirent le silence de la nuit et réveillent ses vieux instincts… Sa rencontre avec Makoto donne un nouveau sens à sa vie : menacée par la pègre, cette petite fille a hérité des lourds secrets de son beau-père véreux.Personne n’échappe à son destin sanglant, surtout pas Inui, alias «le chien enragé». Parviendra-t-il à se canaliser pour protéger cette fille, seule lueur d’espoir dans son monde violent et corrompu ?

Nouvelle trilogie de doki doki et pour une fois un vrai thriller pur et dur.
Et il faut avouer que c'est assez rafraîchissant dans le catalogue doki doki. Très adulte, sans artifices, cette histoire nous plonge dans les méandres des mafias japonaises. Entre combats violents, petite fille réfléchit et tueur de sang-froid, on a tout ce qu'il faut pour faire un vrai bon thriller.

Le seul petit défaut de ce premier tome sont les dessins un peu trop moyens en regard du standard actuel avec une gestion des scènes de combats par forcément optimale.
Mais rien qui n’empêche de vouloir lire la suite.

Ma Note : Image IPB
Lu 139 fois - poster un commentaire     

La Légende Du Héros Chasseur D'Aigles - T#4

L'utilisateur est hors-ligne  
edo 
- 18-02-18 23:43 - 0 commentaires

LA LEGENDE DU HEROS CHASSEURS D'AIGLES - T#4Image IPB


Série:
La légende du Héro chasseur d'Aigles - T#4
Scénario : Jin Yong
Dessin : Li Zhiging
Genre : Seinen
Edition : Urban China
>Acheter sur BDfugue<


Résumé :
(général)
Au XIIe siècle, dans une Chine divisée entre la dynastie Jin et celle des Song du Sud, deux frères d'armes sont lâchement assassinés par l'envahisseur. Leurs femmes, toutes deux enceintes, échappent de justesse à la mort et donnent naissance à deux fils. Jurant de venger leurs pères, ces derniers vont alors se lancer dans l'apprentissage des arts martiaux, mais suivront chacun des voies bien différentes... Considéré comme un des plus grands chefs-d'oeuvre de Jin Yong, La Légende du héros chasseur d'aigles offre au lecteur un récit initiatique passionnant, doublé d'une superbe épopée dans la Chine impériale. Les pinceaux énergiques de Li Zhiqing contribuent à faire de cette fresque épique une superbe introduction au wuxia.


(Tome 4)
Il ne reste que peu de temps avant l'affrontement entre Guo Jing et Yang Kang. Cependant, notre héro a trouvé un nouvel adversaire : Wanyan Kang. Avec l'aide de la jeune Huang Rong, Guo Jing s'introduit chez ce dernier et fait des découvertes plus que surprenantes...



Ce tome 4 reste toujours aussi fidèle et tout comme le dessin, magnifique à souhait. Guo Ming et Huang Rong sont toujours en infiltration au Palais Jin. Pendant que notre jeune héros recherche les médicaments pour son maître, Huang Rong quant-à elle fait face aux redoutables maîtres choisis par le Prince Wanyan Honglie, qui souhaite grâce à eux, s'emparer du testament du général Yue Fei afin de connaitre les secrets militaires des Song.

La relation entre Guo et Huang est subtile mais bien présente. Il s'attache de plus en plus à elle et Huang n'en semble pas insensible. L'évolution se fait de manière naturelle. Comment vas-t-il faire face à Hunzeng, sa jeune fiancée ?

Un tome remplis d'actions, de combats, d'alliances ... une jolie histoire d'amour de deux personnes qui s'étaient perdus mais qui se retrouve. Les amoureux n'eurent pas beaucoup de répit et son pris en chasse par le Prince Wanyan et ses hommes car il s'agit de sa femme et de Yang Tiexin, que son fils avait fait enfermé avec sa fille dans une prison du palais. Ils s'enfuiront afin de mener une vie paisible ou mourront ensemble..!

Un volume riche en émotion et en rebondissement !


Ma Note : Image IPB
Date de sortie : 12/01/2018
Lu 157 fois - poster un commentaire     

Winged Mermaids T3/3

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 18-02-18 15:02 - 0 commentaires



Série : Winged mermaids
Scenario : Etorouji Shiono
Dessin : Etorouji Shiono
Genre : Combats
Edition : Doki doki
Acheter sur BDfugue

Résumé : Le royaume d’Aizen est menacé d’invasion par les forces militaires de l’impitoyable princesse Nadarika, qui s’est alliée avec Yggländ, la grande puissance émergente. Ishito Suzuki, un as du pilotage qui s’était particulièrement distingué pendant la dernière guerre, est entraîné dans une vaste opération secrète menée par sa sœur Misuzu, capitaine dans l’armée royale. Le voilà obligé de remplacer l’héritier de la couronne, tué par ses adversaires politiques ! Ishito déclare devant les caméras de télévision qu’il revendique le trône et qu’il forme un gouvernement temporaire. L’affrontement avec Nadarika devient inévitable, et Aizen est entraîné dans la crise...

Suite et fin de la mini série Winged mermaids. Je ne reviendrais pas sur l'aspect "dommage" du dessin ou tous les personnages se ressemblent et où l'on ne voit pas les différences d'âges. Mais je vais plus vous parler de la réussite de l'auteur qui boucle son histoire de bien belle façon. En utilisant un twist honnête, il remet tout dans le bon sens et nous livre une fin aussi logique qu'intressante.

Une belle trilogie qui aurait juste mérité un meilleur dessin

Ma Note : Image IPB
Lu 146 fois - poster un commentaire     

Justice League Vs Suicide Squad

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 18-02-18 10:18 - 0 commentaires



Série : Justice league
Scenario : Collectif
Dessin : Collectif
Genre : Fin du monde programmée
Edition : Urban Comics
Acheter sur BDfugue

Résumé : La Ligue de Justice défend depuis des années la Terre des menaces cosmiques les plus redoutables ! La Suicide Squad, elle, remplit les missions les plus dangereuses pour le compte du gouvernement et, surtout, de leur chef, Amanda Waller. Bien que Batman voie d'un mauvais oeil ce groupe, un nouvel adversaire surpuissant va forcer les deux équipes à s'allier... si elles ne s'entredéchirent pas avant !

Je ne suis pas un client habituel des crossover et surtout pas de ce de DC qui sont souvent soit trop compliqués avec une implication de l'entièreté du monde dc ou trop n'importe quoi au point de ne pas comprendre de quoi il retourne.

Et bien autant le dire tout de suite, celui ci est vraiment bon. Cohérent, bien rythmé et plein de surprise, il est vraiment à l'inverse de ce que je reprochais aux autres. Tout d'abord il est auto porté : on peut ne rien savoir de l'univers DC et lire quand même ce crossover. Je vous avouerais qu'un peu de background sur Amanda Waller rend la lecture encore plus savoureuse.

Ensuite il est vraiment bien construit. Beaucoup de surprises (plus que n'en laisse paraître la couverture) mais aussi de beaux combats, une intrigue en tâche de fond plus compliquée qu'imaginé et surtout un épilogue aux petits oignons pour tout ceux qui connaissent la scuicide squad, ce crossover nous amène un excellent moment de lecture !

Messieurs de DC, refaites des crossovers comme cela quand vous voulez

Ma Note : Image IPB
Lu 159 fois - poster un commentaire     

Mon Homme (Presque) Parfait

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 17-02-18 10:39 - 0 commentaires



Série : Mon homme (presque) parfait
Scenario : Bernard Jeanjean
Dessin : Louis
Genre : Amours et confidences
Edition : Grand Angle
Acheter sur BDfugue

Résumé : Eloïse, institutrice de province et mariée à Marc, est troublée par Antoine, vétérinaire et veuf, qui donne l'impression de la connaître. Mais elle ignore que son mari consulte chaque semaine un psychologue qui n'est autre qu'Antoine. Celui-ci se nourrit des confidences de Marc sur Eloïse et, persuadé qu'il est le seul à pouvoir la rendre heureuse, décide de provoquer une rencontre.

En voilà une histoire d'amour sympathique. Sans casser des briques avec un scénario trop vite révélé, cette histoire reste un traitement original des relations de couples. En effet cette rencontre providentielle avec une personne qui nous correspond parfaitement est toujours ce que l'on craint ou espère en fonction de si on est en couple ou non. Car rencontrer quelqu'un qui a l'air de nous correspondre à 100% ne fait que mettre en avant les défauts de notre relation actuelle. Et cela les auteurs le montre parfaitement dans cette sympathique histoire.

Histoire sympathique en grande partie grâce au tres bon dessin de Louis qui sort de la SF pour nous livrer un très bon travail qui fait de cette album une bonne lecture.

Ma Note : Image IPB
Lu 202 fois - poster un commentaire     

Taboo Tatoo T13 : La Fin

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 16-02-18 13:16 - 0 commentaires



Série : Taboo Tatoo
Scenario : Shinjirô
Dessin : Shinjirô
Genre : Combats
Edition : Doki doki
Acheter sur BDfugue

Résumé : Pour Seigi, le héros au glyphe absolu, il est temps de rejoindre le pôle Nord, où l’attend la princesse Âryabhata, pour la dernière grande explication finale.D’emblée, il réussit à percer la bulle quasi-indestructible à l’intérieur de laquelle elle s’était réfugiée. Mais une fois dans l’antre de l’ennemi, Seigi et ses compagnons doivent faire face au terrifiant duo composé de Harsha, la créature du diable, et de Bukka, sa marionnette.!

Ça y est c'est finit et c'est affirmatif cette fois ci. Et si l'auteur réussit à globalement retomber sur ses pattes sur les sujets les plus importants, cela reste à mon avis tres brouillon. Que ce soit au niveau des dessins tellement complexes qu'il faudrait imprimer chaque case en A3 pour bien comprendre ou au niveau de la définition des glyphes, le manga est tellement ambitieux qu'il est en difficilement compréhensible.

On ne peux s'empêcher d'avoir l'impression de rater quelque chose.
Et après 13 tomes c'est quand même dommage....

Ma Note : Image IPB
Lu 187 fois - poster un commentaire     

Le Grand Café Tortoni

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 15-02-18 18:26 - 0 commentaires



Série : Le grand café Tortoni
Scenario : Philippe Charlot
Dessin : Winoc
Genre : Danse
Edition : Grand Angle
Acheter sur BDfugue

Résumé : Rodolfo était danseur de tango, disciple exclusif du mythique Maestro… jusqu’à sa rencontre avec La Mina. Peu douée pour la danse, elle a charmé le séduisant tanguero dont le talent lui a permis de briller dans la capitale argentine. Mais Rodolfo a vieilli. La Mina, elle, a gardé le même désir, la même ambition. Un nouveau faire valoir, plus jeune, lui assurerait un regain de notoriété… Elle jette son dévolu sur un danseur nouvellement débarqué et réussit à convaincre Roldolfo de l’aider à le préparer à sa rencontre avec le Maestro. Le Gran Cafe Tortoni est le lieu d’initiation rêvé. Mais le tango et l’innocence de la jeunesse ne font que rarement bon ménage.

Grand café tortoni c'est l'album ou Grand angle fait du Air Libre. Et ce avec tout le bien que je pense de la collection de Dupuis. Et c'est quasiment au niveau de la comparaison. Scenaristquement c'est super bien pensé. En prenant comme excuse les rencontres que peux faire notre jeune premier dans le café Tortoni, Philippe Charlot nous raconte le Tango et son histoire. Son histoire sulfureuse, charnelle mais aussi passionnelle et sublime.

On se laisse transporter par l'atmosphère de bohème que dégage cet album et on se prend à rêver de tango au bras d'une belle et jeune sud-americaine.

Le presque du début de la critique est une nuance du à l'absence de fil rouge qui fait que les petites histoires restent globalement indépendantes les unes des autres la ou un fil rouge nous aurait encore plus plonger sans cet étrange univers. Mais c'est pour trouver quelque chose.

Mention spéciale aux deux dernières pages qui m'ont bien fait rire !!

Ma Note : Image IPB
Lu 191 fois - poster un commentaire     

Batman Rebirth T3 : Mon Nom Est Bane

L'utilisateur est hors-ligne  
poseidon2 
- 15-02-18 10:01 - 3 commentaires



Série : Batman Rebirth
Scenario : Tom King
Dessin : Collectif
Genre : Super héros
Edition : Urban Comics
Acheter sur BDfugue

Résumé : Après avoir enlevé le Psycho-Pirate de la prison de Santa Prisca, Batman apparaît plus que jamais comme l'homme à abattre pour son ennemi juré, Bane. Bien décidé à briser le héros une fois pour toutes, Bane l'attaque sur son point faible : sa famille recomposée, Nightwing, Red Hood et Robin !

C'est marrant les goûts et les couleurs... j'ai lu pas mal de critique au sujet de cette trilogie de Tom King qui incarne le reboot de Batman. Des critiques sur le rythme ou sur l'interet des intrigues.

Et bien moi de façon étonnante c'est, après lecture de ce tome 3, une des meilleurs trilogie que j'ai pu lire. En effet Mon nom est Gotham, Mon nom est Suicide et Mon nom est Bane forment une trilogie humaine de présentation de batman. Et c'est assez rare.... on a l'habitude de voir nos super héros sur leur côté "pouvoir/responsabilité/honneur" et toujours en train de sauver le monde.

Sur cette trilogie Tom King choisit de prendre trois personnages uniquement humains pour présenter l'histoire de batman. Trois personnages ayant la même histoire mais ayant pris 3 directions différentes et trois directions qui marquent bien l'univers batman : le gentil, la voleuse qui oscille entre le bien et le mal mais aussi celui qui a basculé du mauvais côté.

Ce qui ne se concentre que sur l'aspect aventure de ces batmans ont, à mon humble avis, raté l'essentiel. Car l'essentiel est ici sur les subtils mais super intéressantes comparaisons qui sont faites entre les parcours de notre batman et des autres protagonistes. Parcours qui ne parlent ni de super pouvoirs, ni de monstres, ni de rien de tout ce qui fait vendre des comics à l'heure actuelle.

Un parcours qui parlent d'homme.... et c'est tant mieux.


Ma Note : Image IPB
Lu 236 fois - dernier commentaire par Phileas     


IcônePartagez nous !

Icône Ephémérides

IcôneNos interview dessinées



Plus d'interviews

Février 2018

  L M M J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28

Derniers sujets


Icône MiniChat

  • poseidon2 - Yo les amateurs de comics. C'est normalement pas trop ma came les Cross Over mais le Ligue de justice VS Suicide squad est VRAIMENT bon
  • Phileas - Merci :)
  • poseidon2 - Yo phil. Des news sur fable pour toi dans le sujet idoine
  • poseidon2 - j'aime bien l'idée de se challanger pour couper court aux "on dit"
  • Phileas - Une histoire d"imposture" amusante : http://www.planetebd.../200.html#image
  • poseidon2 - Attentin le dernier Jeff Lemire est une merveille de comics...
  • Phileas - On est moins sévère que lui, en tout cas. Ou plus cohérent. Ou les deux. :)
  • Phileas - Et en plus il ajoute : "scénario haletant" (et bon dessin). Exigeant, le mec. Ou incohérent.
  • poseidon2 - J'aime bien le : inattendu et irrésistible... 2 etoiles :)
  • alx23 - Trop fort :)
  • Phileas - Spécialement destiné à Pos, amateur de Corto : http://www.planetebd...4922.html#image
  • Phileas - Oui mais c'est pas du franco-belge
  • Renardrouge - les watchmens, l'adaptaion était bien
  • poseidon2 - Je pense sincerment que le rythme de la bd (avec 48 à 64 pages pas plus) laisse trop part à l'imaginaire des lecteurs et est donc inadaptable en film...
  • ArnLeRouge - mon pere avait bien aimé le téléfilm XIII... perso j'ai pas vu...
  • Phileas - Est-ce qu'il existe seulement une seule bonne adaptation de BD franco-belge ?
  • Renardrouge - Seuls le film, tiré de la bd
  • Renardrouge - Je viens de regarder seuls et heu je suis pas dans'le bon état d'esprit sans doute, parce qu'on s'y ennuie ferme

Utilisateurs connectés

0 membre(s), 1149 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)



Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com