1001 BD.com: Jour J - Tome 10 - Le Clan Kennedy - 1001 BD.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Jour J - Tome 10 - Le Clan Kennedy Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Cox 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : 1001 Rédacteurs
  • Messages : 2 089
  • Inscrit(e) : 06-juin 04

Posté 05 octobre 2012 - 06:17

Image IPB

Série : Jour J
Titre : Le clan Kennedy
Genre : Uchronie, polar
Scenario : Jean-Pierre PÉCAU - Fred DUVAL - Fred BLANCHARD
Dessin : Colin Wilson
Couleur : Jean-Paul FERNANDEZ
Editeur : Delcourt
Parution :19/09/2012
Acheter sur bdfugue

1947. À la veille de se présenter à la candidature présidentielle, Joe Kennedy envoie ses fils charger une livraison d'alcool en provenance de la Nouvelle-Orléans, capitale française depuis l'indépendance américaine et port d'attache de tous les trafiquants du pays. Mais quand la mafia, un shérif et une grande actrice s'en mêlent, la virée des deux frères pourrait bien s'avérer être la dernière...

L’appréciation de ce 10ème opus de la série « Jour j » va dépendre du fait simple fait de connaitre ou non les petites histoires qui ont fait l’histoire des Etats-Unis. Si tout le monde a déjà entendu parler de Marilyn Monroe qui se souvient que son vrai nom était Norma Jeane Baker ? Qui se souvient que Jacky Kennedy –Onassis s’appelait Jacqueline Bouvier ? Qui se souvient de Leroy Johnson, le tout premier guitare-héro de l’histoire, on le soupçonnait d’avoir vendu son âme au Diable pour en jouer aussi bien. Il est le premier membre du « club des 27 », même si la plupart du temps on le considère seulement comme associé. (Le club des 27 regroupe les musiciens mort à 27 ans). Qui se souvient que les Kennedy ont fait fortune grâce à la vente d’alcool ?

Si l’on se rappelle de tout cela, on peut trouver la lecture de l’album extrêmement plaisant et savoureux dans le cas contraire, on peut se demander quel est l’intérêt d’un tel album où l’on donne le nom d’un des présidents les plus populaires des Etats-Unis à un petit trafiquant d’alcool sans réel envergure et dont le père rêve de devenir président des Etats-Unis.

Si l’uchronie permet de revisiter l’histoire, les auteurs ont su garder les traits de caractère des personnages réels pour les personnages de fiction.

Si j’ai bien apprécié ce album, je pense que malheureusement, ce ne sera pas forcément le cas de tout le monde.



Ma note :Image IPB

Cox
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com