1001 BD.com: L'Ami Fritz - 1001 BD.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

L'Ami Fritz Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Cox 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : 1001 Rédacteurs
  • Messages : 2 118
  • Inscrit(e) : 06-juin 04

Posté 05 décembre 2012 - 21:47

Image IPB

Titre : L'ami Fritz
Genre : Conte traditionnel Alsacien
Scenario : Roger Seiter d'après une nouvelle d'Erckmann - Chatrian
Dessin : Vincent Wagner
Couleur : Vincent Wagner
Editeur : Editions du Signe
Parution :07/11/2012
Acheter sur le site des éditions du Signe

L’héritage de son père l’ayant mis à l’abri du besoin, Fritz Kobus a décidé de profiter de la vie ! Et pour cela, il n’entend ni travailler ni se marier afin de profiter du bon vin, de la bonne chair, des amis qu’ils soient juifs, bohémiens ou voisins…

Cette philosophie de vie n’empêche pas Fritz d’être un homme bon, généreux : volontiers protecteur des opprimés : prêtant aux pauvres et défendant les étrangers…

Mais son refus du mariage chagrine l’ami de son père, le vieux Rabbin David, qui lui suggère régulièrement de prendre épouse et ne comprend pas que Fritz refuse l’amour.

Jusqu’au jour où... il rencontrera Süzel, la fille de ses métayers de Meisenthal.



La culture alsacienne s’est immédiatement appropriée la nouvelle d’Erckmann Chatrian, et ce malgré le fait qu’il n’est jamais fait mention de l’Alsace ou des Alsaciens.

Touche à tout, Roger Seiter vient de scénarisé l’Ami Fritz pour son camarade de jeu, le jeune Vincent Wagner. Si le scénario est impeccable, le dessin quant à lui laisse un peu à désirer, on est à la limite du dessin de jeunesse. On a connu un Wagner mieux inspiré.

Cette bande dessinée veut atteindre un public bien plus large que les seuls amateurs de bandes dessinées. Elle cible avant tout la population alsacienne fière de sa culture ou tous ceux qui sont à la recherche de leur racine Alsacienne.

Pour le reste, l’ami Fritz vaut largement tous les films de série B où l’on nous parle de grand amour.

On ne peut être que d’accord avec Fritz Kobus : « une vie sans amour ne vaut pas la peine d’être vécue ».


Ma note :Image IPB

Cox
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com