1001 BD.com: Tatiana K. L'Intégrale - 1001 BD.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Tatiana K. L'Intégrale Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Cox 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : 1001 Rédacteurs
  • Messages : 2 125
  • Inscrit(e) : 06-juin 04

Posté 10 décembre 2012 - 13:52

Image IPB

Titre : Tatiana K.
Genre : Espionnage
Scenario : François Corteggiani
Dessin : Félix Meynet pour les deux premiers tomes et Emanuele Barison pour le troisième tome
Couleur : Félix Meynet, Enrico Marini, Dominique Meynet et Greg Cruz
Editeur : Dargaud
Parution :09/11/2012
Acheter sur bdfugue

Voici enfin réunis en intégrale les trois tomes de Tatiana K., l'incroyable série imaginée par François Corteggiani et Félix Meynet, relayé dans le 3e album par Emanuele Barison. Au programme : clonage, espionnage, action et comédie !

Tatiana K., c'est Tatiana Kovolenko, ancienne espionne du KGB en rupture de ban après la chute du mur de Berlin. Elle part à la recherche de Strigoï, savant fou spécialiste de génétique, dont les expériences horribles firent les pires heures du régime soviétique et du règne des Ceaucescu. La belle est convaincue que l'homme n'est pas mort et qu'il pourra lui révéler le secret de ses origines...

Cette intégrale réunit les trois épisodes de Tatiana K., un thriller scientifique exemplaire, une BD à la fois distrayante et angoissante.


Pour les fêtes de fin d’années, différents éditeurs nous concoctent des intégrales. Parmi eux, Dargaud nous propose l’intégrale Tatiana K.

La série est parue entre 1998 et 2004 avec François Corteggiani au scénario et Félix Meynet puis Emanuele Barison au dessin. L’histoire est relativement basique, une jeune et belle capitaine des forces spéciales soviétiques est engagée par un service contre-espionnage français afin de faire la lumière sur les expériences d’un savant fou. Très vite on comprend que ces expérimentations touchent la jeune fille de près.

Un scénario qui permet à Félix Meyet de se donner à cœur joie, surtout quand il s’agit de dessiner les forme de la belle Tatiana. On remarque la similitude de la tenue de combat de Tatiana avec celle d’Uma /Mira, l’héroïne de la série « Les éternels ». (Série pour laquelle il a abandonné celle de Tatiana K.)

Malheureusement, après la lecture on a un peu le sentiment que la série a mal vieillie.

Ma note :Image IPB

Cox

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com