1001 BD.com: La Mano T2 : Bologne - 1001 BD.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

La Mano T2 : Bologne Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   poseidon2 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 21 783
  • Inscrit(e) : 05-août 03

Posté 07 janvier 2013 - 16:43



Série : La Mano
Scénario : Philippe Thirault
Dessin : Alberto Pagliaro
Genre : Histoire
Edition : Dargaud
Acheter sur BDfugue

Résumé :Bologne est le 2e tome de La Mano, une série dans laquelle Thirault et Pagliaro nous font vivre la lutte de cinq amis qui, pour changer le monde, s'engagent dans l'action révolutionnaire. Ce 2e épisode de La Mano s'ouvre à Bologne en 1966. Alors que la colère ouvrière et étudiante gronde, on retrouve Sandro qui suit tant bien que mal ses cours à la faculté de médecine. Le jeune homme reste obsédé par la disparition de la superbe Raffaella et de son ami Aristo. Mais, ce qu'il ignore, c'est qu'Aristo et Raffaella sont entrés en clandestinité et que La Mano a été remplacée par Pugno, un mouvement plus radical qui ne rechigne pas à l'action directe et qui est prêt à recourir à la violence... La Mano est une bande dessinée qui tient à la fois de la chronique politique, du polar et de l'histoire d'amour.


Plus que l'histoire de La Mano, j'ai envie, en critiquant cet album, de critiquer plus la forme que le fond.
En effet cette histoire suis bien son petit chemin. Les auteurs mènent bien leur barque pour une histoire qui, sans être magistrale, restera sympa sur une époque en Italie que l'on ne connait pas.

Donc voilà pour cette bonne histoire. Sur la forme, je tiens quand même à saluer Dargaud. Pourquoi ? Et tout simplement parce que cette série était annoncée en 3 tomes lors de la sortie du premier (pas de mensonge possible, c'est marqué au dos !). Et il se trouve que ce tome ci est bel et bien la fin de cette trilogie devenue diptyque.

Et donc je tenais à saluer le geste de Dargaud qui, plutôt que de laisser complétement tomber une série qui ne s'est pas assez bien vendu, a pris le choix de l'écourter mais de quand même nous livrer la fin. Et mine de rien c'est de plus en plus rare. On a trop souvent des séries dont on ne voit jamais la suite sans aucune justification de la part de l'éditeur.

Ici les gens de Dargaud ont même le bon gout de rallonger ce deuxième tome avec 64 pages au lieu des 56 du premier. Alors certes les auteurs ont dû condenser à grand renfort de cases descriptives à la Blake et Mortimer. Mais au moins on a notre fin et on peut ranger ce diptyque en étant.... satisfait.

Pos2, content de l'effort

Ma Note : Image IPB
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com