1001 BD.com: Une Aventure De Jacques Gipar - Tome 4 - La Femme Du Notaire - 1001 BD.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Une Aventure De Jacques Gipar - Tome 4 - La Femme Du Notaire Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Cox 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : 1001 Rédacteurs
  • Messages : 2 125
  • Inscrit(e) : 06-juin 04

Posté 19 janvier 2013 - 10:15



Série : Une aventure de Jacques Gipar
Titre : La femme du notaire
Genre : Policier, Automobile
Scenario : Thierry Dubois
Dessin : Jean-Luc Delvaux
Couleur : Béa Constant
Editeur : Paquet
Parution :23/01/2013


Etrange, ce meurtre d’un simple représentant de commerce, abattu près de sa voiture. On murmure qu’il connaissait bien la femme du notaire. Lequel notaire ne va pas tarder à le suivre dans la tombe ! La police a bien arrêté un gitan, mais cela semble trop simple pour Jacques Gipar, envoyé spécialement dans la Somme pour tenter de démêler les certitudes policières des incohérences de l’enquête… D’autant que les crimes continuent ! Mais, au fait, qui est vraiment la femme du Notaire ?



Jacques Gipar est une série qui s’améliore au fil des sorties. Petit rappel, J’avais émis quelques réserves concernant le concept de la série : raconter une histoire qui tourne autour d’une route. Le tome 3 nous proposait une série d’histoires courtes qui me paraissait mieux convenir à la série. Ici retour au 46 planches classiques, avec une très bonne histoire sur fond de secret de famille.
Ce qui change par rapport aux albums précédents : cette volonté de mettre une route en avant est moins présente. Sans cette contrainte, Thierry Dubois se révèle être un très bon scénariste, sachant emmener un suspense jusqu’au bout à la manière d’une Agatha Christie dans ses nouvelles.

Côté dessin, je ne suis pas très fan de la manière dont Jean-Luc Delvaux représente les personnages, mais force est de constater qu’il a un réel talent pour nous replonger dans les années cinquante grâce à un travail minutieux de reconstitution allant des vêtements, de la coupe de cheveux, des paysages et bien entendu de la représentation des véhicules de l’époque (ce qui est la moindre des choses lorsqu’on fait partie de la collection « Calandre »).

Cette série s’impose tout doucement comme l’une des séries phare de la collection tout comme les enquêtes de Margot.
Un bon moment garanti.





Ma note :Image IPB

Cox

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com