1001 BD.com: Dead Life Tome 2 : Les Ténèbres De Galdercross - 1001 BD.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Dead Life Tome 2 : Les Ténèbres De Galdercross Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   alx23 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 14 727
  • Inscrit(e) : 10-avril 08

Posté 05 février 2013 - 07:30



Dead life
Tome 2 : Les ténèbres de Galdercross
Scénario : Jean-Charles Gaudin
Dessin : Joan Urgell
Couleur : Folny
Genre : Horreur
Edition : Soleil
Date de parution : Dispo
L'acheter sur BDFugue

Résumé :
Un autobus remplis de touristes se dirige vers le carambolage qui bloque toute une route de campagne. Le chauffeur descend pour porter secours aux blessés qui avancent difficilement au milieu des voitures accidentées. Alors qu’il questionne la première personne, cette dernière lui saute à la gorge pour le dévorer. Les retraités à bord de l’autobus paniquent quand d’autres zombies se précipitent vers l’entrée. Un peu plus loin sur la route, Curtis et Enriks sont toujours enfermés à l’arrière de la voiture de police. Un motard qui évite les mort-vivants vient leur porter secours en les libérant de la voiture. Ils reprennent ensemble la route pour Galdercross la ville la plus proche.

Le premier tome introduisait rapidement l’intrigue avec l’origine de la contamination autour d’un calice datant du moyen-âge. Ce second épisode se concentre sur la propagation du fléau des zombies par le biais des animaux infectés par ce mal. On retrouve notre héros qui se réveille dans un camp de réfugiés organisés pour contenir les assauts des zombies. Les scènes d’action ne laissent pas de répits au lecteur en alternance avec celle d’horreur. Jean-Charles Gaudin respecte les codes du genre pour construire son récit où déjà les survivants s’organisent. La couverture annonce l’ambiance de cet épisode avec des zombies à perte de vue en décomposition à la recherche de nourriture et de préférence vivantes. Les dessins de Joan Urgel sont de qualités pour dépeindre l’atmosphère effrayante de l’histoire.

Dead Life ne réserve aucune surprise pour les lecteurs amateurs de gore et de zombies, les auteurs ne réinventent pas le genre mais le scénario reste toute de même efficace. Il reste encore deux albums pour conclure Dead Life et les survivants manquent déjà de vivres.

Note : Image IPB

A23

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


© 2000/2099 - 1001 BD.com