1001 BD.com: Souvenirs De L'Empire De L'Atome - 1001 BD.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Souvenirs De L'Empire De L'Atome Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   poseidon2 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 23 757
  • Inscrit(e) : 05-août 03

Posté 06 février 2013 - 11:38



Série : Le souvenir de l'empire de l'atome
Scénario : Smolderen Thierry
Dessin : Clérisse Alexandre
Genre : roman graphique SF
Edition : Dargaud
Acheter sur BDfugue

Résumé :
1953 : Le Monde est entré dans l'âge de l'Atome, mais un homme s'interroge sur la civilisation qui l'entoure. Cet homme, c'est Paul – un écrivain de science fiction qui depuis son enfance vit en contact télépathique avec le héros d'une épopée galactique située dans un lointain futur. Le cas de Paul devient célèbre à la suite d'un article. Gibbon Zelbub, consultant bien connu du Pentagone et de l'industrie américaine, commence alors à s'intéresser à lui. Dans un laboratoire du Vermont, "l'homme qui dialoguait avec le futur" va subir une expérience hypnotique qui lui fera commettre l'irréparable et briser l'honneur de son ami Zarth Arn, héros de l'Empire Galactique... Dans ce roman graphique aussi surprenant que captivant, Thierry Smolderen et Alexandre Clérisse se plongent avec délectation dans l'imagerie fluide et aérodynamique de la SF de des années 50. Très loin des parodies nostalgiques habituelles, ce récit chatoyant prend cependant la période au sérieux, et s'intéresse aussi bien aux sources du Zorglub de Franquin qu'aux techniques de persuasion utilisées dans les milieux publicitaires et militaires. S'inspirant d'un cas psychologique réel (qui a défrayé la chronique au milieu des années 50), l'intrigue tient à la fois de l'énigme psychiatrique et du space opera.


Etrange cet album. Etrange car en fin de lecture...ben j'ai l'impression d'avoir raté un truc. J'ai une impression bizarre. L'impression d'être un peu passé à côté de l'essentiel, de la partie psychologique de la BD.

Car mine de rien j'ai trouvé l'histoire pas mal mais sans plus. Le dessin est bien adapté au style rétro de la BD mais l'histoire est une peu survolé je trouve. La conclusion arrive vite et de façon assez troublante (je n'ai toujours pas bien compris comment Zelbub était déchu), l'introduction est elle vraiment longue pour un développement (au sens action au présent) lui aussi très court.

En découle une BD au rythme étrange mais avec un coté envoutant qui laisse un gout étrange dans la bouche. Un gout d'incompris....

Pos², qui a raté un truc...

Ma Note : Image IPB

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


© 2000/2099 - 1001 BD.com