1001 BD.com: Douce Pincée De Lèvre En Ce Matin D'Été - 1001 BD.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Douce Pincée De Lèvre En Ce Matin D'Été Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   poseidon2 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 23 757
  • Inscrit(e) : 05-août 03

Posté 08 février 2013 - 17:11



Série : Douce Pincée De Lèvre En Ce Matin D'Été
Scénario : Laurent Bonneau
Dessin : Laurent Bonneau
Genre : Introspection
Edition : Dargaud
Acheter sur BDfugue

Résumé :
Après le thriller Metropolitan, Laurent Bonneau se lance dans le récit intimiste avec Douce pincée de lèvres en ce matin d'été. Max est un jeune entraîneur de tennis de table de haut niveau. Quelques jours avant une compétition importante en Chine, et au lendemain de sa rupture amoureuse, le jeune coach va se perdre dans ses réflexions sur le sport, la réussite, et les relations humaines. Au plus près de sa perception, nous voyageons au sein de cette journée au temps dilaté, emportés par des couleurs envoûtantes et les mouvements que Laurent Bonneau, d'un trait affirmé, rend avec une grande maîtrise. Laurent Bonneau nous livre avec pudeur le premier jour du reste de la vie de Max



Après une trilogie Metropolitan passionnante, il était intriguant de voir vers quoi allait se pencher Bonneau. Et bien la réponse est : rien à voir !
Il nous livre une introspection. A l'instar du film "le premier jour du reste de ma vie" il nous livre le récit d'une journée comme tant d'autre dans la vie d'une personne. Une journée ou quelque chose bascule. Mais rien de tragique, rien de violent. La fin d'un cycle, la fin d'une histoire.

Alors pour etre tout à fait honnête, je ne pourrais pas être vraiment objectif car je suis moi même pongiste depuis un petit moment déjà. C'est un sport à la fois frustrant et passionnant nécessitant une grande maitrise de sois... comme le présente superbement Bonneau dans cette album. A l'aide de son dessin caractéristique entre dessin et aquarelle, il nous montre à quel point c'est un sport qui psychologiquement peut ressembler aux dilemmes qu'on peut avoir dans la vie. L'envie ne suffit pas. Elle est nécessaire mais ne suffit pas. Tout comme dans la vie il faut apprendre à gérer ces émotions, apprendre à rebondir malgré les surprises...

Servant de ce rapport au sport, Bonneau nous montre à quel point quelque chose qui parait un detail à la fin d'une vie, comme une rupture, peut paraitre important le jour ou cela nous arrive. Mais il nous montre aussi qu'en regardant au bon endroit il est toujours possible de se sortir des situations que l'on pense insoluble.

Si cet album n'était pas trop vite lu, il aurait vraiment été, pour un pongiste comme moi, un de mes coups de coeur de l'année.

Pos², pongiste de tout le monde

Ma Note : Image IPB

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


© 2000/2099 - 1001 BD.com