1001 BD.com: La Forêt Des Renards Pendus - 1001 BD.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

La Forêt Des Renards Pendus Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Cox 

  • Monstre du donjon
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : 1001 Rédacteurs
  • Messages : 1 998
  • Inscrit(e) : 06-juin 04

Posté 19 septembre 2016 - 06:23



Titre : La forêt des renards pendus
Genre : Roman graphique
Scenario : Nicolas Dumontheuil d'après Arto Paasilinaa
Dessin : Nicolas Dumontheuil
Couleur : Nicolas Dumontheuil
Pages : 144
Editeur : Futuropolis
Parution :25/08/2016
Acheter sur bdfugue

Rafael Juntunen a peur. À la suite d'un braquage qui avait mal tourné, il avait pu s'échapper avec le butin, un magot important en lingots d'or, alors que son complice avait été arrêté. Mais le temps a passé et ce dernier va bientôt sortir de prison et se mettre à réclamer sa part. Seulement voilà, Rafael ne veut plus partager. Il ne lui reste plus qu'une seule solution : la fuite. Il se réfugie au fin fond de la Laponie avec ses lingots. Il est bientôt rejoint par un ex-major de l'armée, Remes, viré pour alcoolisme, Naska, la plus ancienne skolte du monde, qui s'est enfuie de sa ferme pour ne pas être enfermée dans un asile de vieillards et un renardeau, baptisé Cinq-cent-balles. Dans la forêt des renards pendus, les trois compères vont résister à tout, au complice du gangster bien décidé à se venger et mettre la main sur le magot, autant qu'aux représentants de ce qu'il est convenu d'appeler «la civilisation » ...

Sans aucun conteste, l'un des meilleurs albums de cette rentré. Dumontheuil adapte le roman d'un auteur finnois en bande dessinée et tous ce qu'on peut dire c'est qu'il s'agit d'une grande réussite. Au fin fond de la Laponie, les auteurs se font se rencontrer les personnages les plus improbables qui ont tous un compte à régler avec la société. Tout d'abord Raphaël, un voleur qui fuit son complice. Le major qui fuit l'ennui de l'armée, Naska, qui fuit la maison de retraite et deux prostituées. Le tout sous le regard curieux d'un renard qui peu à peu se laisse apprivoiser. Cette petite troupe que tout sépare, recrée une entité familiale, un début de civilisation.

Nicolas Dumontheuil nous offre un album très drôle où chaque personnage est une parodie, mais pas trop. On finit par s'y attacher très vite. Je suis triste lorsque Naska meurt et j'approuve quand les deux héros décident d'enterrer le complice de Raphaël très loin d'elle pour que se ne sont pas les mêmes vers qui les mangent. Arrivé au bout des 144 pages, on regrette de ne pas en avoir eu plus.

Le dessin est superbe, il convient à merveille à cette histoire.

Un vrai coup de cœur.


Ma note :Image IPB

Cox
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   poseidon2 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 21 113
  • Inscrit(e) : 05-août 03

Posté 20 septembre 2016 - 07:02

Dumontheuil c'est toujours un peu bizarre je trouve. Son Baron m'avait complétement perdu....
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com