1001 BD.com: L'Armée De L'Ombre - Tome 4 - Nous Étions Des Hommes - 1001 BD.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

L'Armée De L'Ombre - Tome 4 - Nous Étions Des Hommes Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Cox 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : 1001 Rédacteurs
  • Messages : 2 009
  • Inscrit(e) : 06-juin 04

Posté 07 février 2017 - 09:18



Série : L'armée de l'ombre
Titre : Nous étions des hommes
Genre : Guerre
Scenario : Olivier Speltens
Dessin : Olivier Speltens
Couleur : Oivier Speltens
Pages : 48
Editeur : Paquet
Parution :07/12/2016
Acheter sur BDfugue

Août 1944. Les troupes allemandes sont repoussées vers l'Allemagne. Les ventres sont vides, les corps sont fatigués. Les longues colonnes de soldats sont impitoyablement massacrées par l'aviation soviétique maitresse des cieux. La politique de la terre brûlée n'a eu pour d'autres effets que de décupler la haine de l'ennemi. Février 1945. Dans une dernière tentative pour arrêter les russes, les allemands font sauter les ponts sur l'Oder, distant seulement de 90 km de Berlin. Le fanatisme de la SS pousse le peuple jusqu'a l'ultime sacrifice : les enfants sont enrôlés dans les troupes combattantes ! Le jeune Kessler a depuis longtemps perdu toute illusion concernant le sort de l'Allemagne. Les soldats sont face à un choix difficile : combattre les bolchéviques qui menacent Berlin et y trouver une mort certaine ou tenter de gagner le front ouest dans l'espoir de se rendre aux anglo-américains.


Ne tournons pas autour du pot : c'est pour moi la meilleure série de guerre depuis très longtemps. Le dessin réaliste d'Olivier Speltens est une pure merveille.

Dans ce dernier tome de la série, il nous raconte les derniers jours de guerre vu par les soldats allemands. Je mets volontairement allemand et pas nazi, car il nous parle du simple soldat de base. Il nous raconte que leur seul moteur est la survie et l'espoir d'être capturé par les anglo-américains, plus "cool" que les russes. Il nous raconte encore comment le jeune Kessler ne tient que pour retrouver sa fiancée Maria.

5 étoiles plus que mérité, et le gros coup de cœur pour cette série de la part d'un fan de bédé de guerre.

D'ors et déjà un album conseillé pour la lecture cet été, mais honnêtement ce serait dommage d'attendre jusque là.

note :Image IPB

Cox
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com