1001 BD.com: Fondu Au Noir - 1001 BD.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Fondu Au Noir Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   alx23 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 13 472
  • Inscrit(e) : 10-avril 08

Posté 05 décembre 2017 - 12:52

<IMG SRC="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782756095042_1_75.jpg" HEIGHT=320 WIDTH=240/>

Fondu au noir
Scénario : Ed Brubaker
Dessin : Sean Phillips
Couleur : Elizabeth Breitweiser
Genre : Polar
Edition : Delcourt
Date de parution : Dispo
L'acheter sur BDFugue

Résumé :
Un film noir dont les scènes doivent sans cesse être retournées... Un scénariste de cinéma traumatisé, alcoolique et détenteur d'un terrible secret... La mort suspecte d'une starlette... Un directeur de studio hystérique prêt à tout pour boucler ses films avant l'effondrement de l'âge d'or du cinéma. "Fondu au noir" est un thriller hollywoodien où il est question de course à la célébrité, de sexe et de mort !

On attendait avec impatience le prochain titre du duo d’auteur Ed Brubaker et Sean Phillips depuis le dernier tome de Fatale. Et pour l’occasion, les éditions Delcourt proposent directement une intégrale qui regroupe les trois albums de la série, pour notre plus grand plaisir. Au niveau de l’histoire, Ed Burbaker scénarise un polar comme il en a le secret depuis Criminal, qui se déroule dans les années 50 et dans l’univers du cinéma. Dans la préface, Brubaker raconte comment lui est venue l’idée de cette période, avec la chasse aux sorcières parmi les scénaristes du cinéma accusés d’être communiste. On découvre donc un scénariste de film comme personnage principal, ce dernier est devenu alcoolique depuis son passage à la guerre. Il se réveille un matin allongé dans une baignoire encore dans les brumes de l’alcool avant de découvrir le cadavre d’une actrice étranglée, couché dans le salon de la maison. Il préfère s’enfuir sans laisser de traces mais la culpabilité le pousse à chercher le véritable coupable alors que les journaux déclarent que l’actrice s’est suicidée. Au niveau dessin, Sean Phillips assure des planches parfaitement maîtrisé et très détaillées. Dès les premières pages, on plonge dans le Hollywood des années 50. L’encrage est moins appuyé que sur ces titres précédents mais convient bien sur ce titre. Elizabeth Breitweiser assure la touche finale avec des couleurs parfaites.

Je ne comprends pas la traduction du titre pour la version française mais cette intégrale est une pure merveille dans le registre polar. L’histoire évolue doucement et l’on remonte la piste en même temps que le scénariste complètement perdu.

Note : Image IPB

Alx23
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   ArnLeRouge 

  • Captain ArnMérica
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 5 522
  • Inscrit(e) : 15-novembre 02

Posté 05 décembre 2017 - 14:34

gosh !! sur ma liste !

gosh !! sur ma liste !
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com