1001 BD.com: Justice League Dark - 1001 BD.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Justice League Dark Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   poseidon2 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 21 463
  • Inscrit(e) : 05-août 03

Posté 07 décembre 2017 - 10:59



Série : Justice league dark
Scenario : Collectif
Dessin : Collectif
Genre : Super magiciens
Edition : Urban Comics
Acheter sur BDfugue

Résumé :Lorsque la voyante Madame Xanadu pressentit un danger imminent pour l'humanité, elle rassembla en un groupe les plus efficaces des mystiques. Dirigée par l'arnaqueur anglais John Constantine, cette Ligue des Ténèbres est constituée de Zatanna, une magicienne fille d'un célèbre prestidigitateur ; Deadman, un trapéziste fantôme, l'Orchidée Noire, une spécialiste du déguisement et Andrew Bennett, un vampire. Envoyé par le colonel Steve Trevor au secours du Docteur Mist, le groupe va devoir affronter un immortel sans foi ni loi : Felix Faust. Contenu : Justice League Dark #9-21 + annual #1 + #0 .

Autant vous le dire tout de suite, je ne suis pas partial quand on parle de cette partie du catalogue de DC. En effet, avec Vertigo bien sûr, l'aspect magique et sombre de l'univers DC est pour le moi le plus gros apport de la marque comparé au catalogue Marvel. La tête de proue John Constantine bien sûr mais pas que. L'aspect "magie" pur et impact des démons, créature du marais et autre dans l'univers DC apporte une diversité qu'on ne trouve pas chez les super héros de Marvel.

En moi j'adore ça :) Donc je ne serais pas partial dans cette critique. Car j'ai vraiment aimé l'histoire et surtout adoré l'ensemble sur lequel je reviendrais en fin de critique.
Concernant l'histoire, on retrouve ce qui fait l’intérêt du monde magique de DC : la fourberie de Constantine, l'ambiance magie noire inhérente à cet univers et la participation de gros bras comme la Créature du marais. Là où ce cross over est bien c'est que ce n'est pas une histoire de John Constantine avec ses amis mais bien une histoire globale dans un univers magique. On retrouve donc aussi bien l'ambiance sombre de Constantine mais aussi une aventure magique dantesque digne d'un cross over de super héros.

Bien mené avec des rebondissements bien trouvés (pour une fois dans un cross over), on a une histoire qui ne pèche que part (comme d'habitude) des dessins malheureusement inégaux.
L'énorme plus de cet album c'est surtout que pour un prix très correct de 20 euros, Urban Comics nous livre aussi l'animé sur cette Justice League Dark. Et j'ai fait l'effort de regarder cet animé et... j'ai vraiment été surpris par la qualité de l’animé. Déjà l'histoire n'est pas la même. Et ça c'est bien car on aura du mal à revoir une histoire qu'on vient de lire. Ensuite cette histoire est aussi bien rythmée, dure plus d'une heure, et respecte exactement l'ambiance du comic.

A 20 euros l'histoire plus le DVD, ceci fait donc de ce pack un cadeau par excellence pour le Noel à venir.

Ma Note pour l'histoire :Image IPB
Ma Note pour l'ensemble :Image IPB
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Phileas 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 423
  • Inscrit(e) : 04-juillet 10

Posté 07 décembre 2017 - 23:27

Enfin !
Enfin, la Justice League Dark éditée en français !
Car, en VO, ça existe depuis longtemps mais je n'ai jamais trouvé de parutions (en albums du moins) françaises de cette Ligue (du moins ces dernières années) qui, a priori, m'intéresse aussi beaucoup plus que celles de super-héros classiques. L'occulte et le surnaturel me parlent davantage que des histoires d'encapés.
Bref, ça fait des années que j'ai envie de découvrir ces personnages comme Mme Xanadu, Zatanna et autres, après avoir vu des planches en VO.

Maintenant... faut voir si je ne me fais pas de fausses idées.
Et deux regrets : qui dit "collectif' dit forcément dessins inégaux.
Et ensuite que ce soit apparemment un recueil unique et non le début d'une série.

Par ailleurs, j'entends parler depuis des années d'une éventuelle adaptation au cinéma et j'espérais justement que la sortie d'un tel film encourage les éditeurs français à sortir cette League dans la langue de Molière.
Je vais quand même le feuilleter avant pour voir si les dessins ne me rebutent pas mais, a priori, c'est déjà acheté. Image IPB
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   poseidon2 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 21 463
  • Inscrit(e) : 05-août 03

Posté 08 décembre 2017 - 09:46

Alors attention quand meme.

Comme je le dis on a quand meme le "travers" cross over qui fait que chaque personnage n'est pas creusé comme il pourrait l'etre dans une série individuelle.
Mais c'est surprenant et le coté magie est omniprésent.

Bon apres c'est a se demander un peu comment les super héros de base ne se font pas ridiculiser par les magiciens mais ca c'est une autre histoire :)
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Phileas 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 423
  • Inscrit(e) : 04-juillet 10

Posté 08 décembre 2017 - 21:38

Acheté aujourd'hui. C'était le dernier exemplaire et il était abimé mais bon... mon libraire en a recommandé et il me le remplacera.

Voir le messageposeidon2, le 08 décembre 2017 - 09:46, dit :

Comme je le dis on a quand meme le "travers" cross over qui fait que chaque personnage n'est pas creusé comme il pourrait l'etre dans une série individuelle.

Ce que je n'ai jamais compris, c'est pourquoi les aventures de la Ligue originale n'ont jamais, à ma connaissance, connu de publications en français.Certes, c'est moins vendeur que la Justice League des encapés mais quand même... on a publiés ces dernières années des tas de séries peu rentables et/ou bien moins connues encore.

Citation

Bon apres c'est a se demander un peu comment les super héros de base ne se font pas ridiculiser par les magiciens mais ca c'est une autre histoire :)

Je me suis posé la même question dans Spiderman où apparaît parfois Dr Strange et notamment dans un épisode de Strawcynski où il est clair que les pouvoirs de Strange dépassent largement ceux de tous les super-héros, notamment avec la possibilité de les envoyer dans une autre dimension ou une autre époque d'un claquement de doigts) Image IPB
Ce n'est pas une bonne idée de les faire se côtoyer au sein d'une même histoire.
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Phileas 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 423
  • Inscrit(e) : 04-juillet 10

Posté Hier, 20:14

Enfin lu.
Et j'ai beaucoup aimé. Une lecture très divertissante, très fun, car même si le scénario est sombre sur le fond, les situations, les personnages et leurs relations sont hautes en couleurs et l'humour toujours présent. Malgré la présence de Constantine, on n'est pas ici dans la même ambiance de Hellblazer (y compris au niveau graphique).
JLD, c'est plutôt ce que l'on pourrait appeler du "fantastique épique" et non pas du fantastique/épouvante oppressant.

A ce sujet, je trouve intéressant que Jeff Lemire s'affranchit finalement de l'éternelle question des genres puisqu'il pratique un synchrétisme où se mêlent finalement fantastique, fantasy et même science-fiction. C'est surtout le cas dans l'arc La mort de la magie (vers la moitié de l'album), où les persos se retrouvent dans un monde où se côtoient un univers de fantasy pur jus et une civilisation plus technologique.
Je dois dire que ça m'a un peu contrarié sur le moment car je préfère le fantastique occulte de la première partie (et de la dernière, Horror City). Et apprendre que les 4 grimoires de magie étaient en fait des artefacts technologiques (mêlés à un peu de magie quand même je suppose) m'a obligé à bousculer mes habitudes d'amateur d'occultisme classique.
Mais, finalement, ce n'est pas une mauvaise chose, permettant ainsi à l'histoire de prendre des directions plus imprévues et amusantes.
Cela dit, un auteur comme Neil Gaiman a lui aussi mélangé les genres au sein d'une même oeuvre depuis un bout de temps.

PS : par contre, j'ai trouvé la présence de Flash dans le dernier arc très dispensable et lui-même se demande un peu ce qu'il fiche là.
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   poseidon2 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 21 463
  • Inscrit(e) : 05-août 03

Posté Aujourd'hui, 15:37

Alors completement d'accord avec toi sur tout sauf sur flash. mois aussi au debut l'arrivée de la technologie m'a fait bizarre mais le fait que cela soit en rapport a un monde ou technologie lutte contre magie (comme dans la BD Wisher sympathique dans le genre) ca m'a bien plus alors que je suis de la partie Hellblazer de l'aspect magique de DC.

Pour Flash j'aime bien le fait qu"il est l'impression d'être perdu. J'aime aussi sa relation avec les autres et mise à part l'aspect boyscout je trouve que c'est bien d'avoir, dans un recueil comme celui la, la comparaison avec un des membre de la JLA.

Je ne sais pas si tu as regardé l'animé (tres bien) mais typiquement je me demande plus ce ue Batman fou la dans l'animé (bon ok c'est pour vendre) que flash dans le comics.
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Phileas 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 2 423
  • Inscrit(e) : 04-juillet 10

Posté Aujourd'hui, 21:15

Bah... de toute façon, je crois que ça fait partie des habitudes des comics et que le lectorat US n'y voit apparement pas d'inconvénients.
Certains cross-overs me semblent parfois un peu surréalistes. Mais je ne suis pas américain, ni un grand habitué des comics.
Sinon, je n'ai pas encore vu l'animé. Mais c'est prévu. Image IPB
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com