1001 BD.com: Aspirine T1 - 1001 BD.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Aspirine T1 Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   The_PoP 

  • Monstre du donjon
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 1 924
  • Inscrit(e) : 19-avril 06

Posté 08 juin 2018 - 08:26

ASPIRINE Tome 1





Série : Aspirine
Scenario : Joann Sfar
Dessin : Joann Sfar
Genre : Crise d'ado / Fantastique /philosophie
Edition : Rue de Sèvres


L'acheter sur BDFugue


Résumé :Aspirine, étudiante en philosophie à la Sorbonne a la rage, elle ne supporte plus de revivre sans cesse les mêmes épisodes de sa vie pourrie. Et ça fait 300 ans que ça dure car ASPIRINE est vampire, coincée dans son état d’adolescente de 17 ans. Elle partage un appartement avec sa soeur Josacine, heureuse et sublime jeune femme de 23 ans, qui elle au moins, a eu l’avantage de devenir vampire au bon âge. En perpétuelle crise d’adolescence, elle passe ses nerfs sur son prof, sa soeur et tous les hommes «relous » qui croisent sa route. Assoiffée de sang, elle n’hésite pas à les dévorer (au sens propre) ou les dépecer. C’est même devenu un rituel avec les amants que sa jolie grande soeur collectionne. Malgré tout, elle attise la curiosité d’Ydgor ado attardé, un étudiant de type « no-life » : vaguement gothique, légèrement bigleux et mal peigné… avec comme kiff dans la vie, le fantastique et la légende de Cthulhu… Il rêve de vivre un truc magique, d’un destin exceptionnel et a compris qu’ASPIRINE est une vampire. Pour acquérir le privilège de pouvoir l’accompagner, il s’engage à garder le secret et à devenir son serviteur… son esclave. Parviendra-t-il à gagner sa confiance voire même son amitié ? Arrivera-t-il à la calmer de ses pulsions mortifères ? Au final, lequel sera le plus enragé des deux ?


Mon avis : Bon, je vous l'avoue tout de suite, je ne suis pas un grand connaisseur de l'oeuvre de M. Sfar. Je connais plus de réputation qu'autre chose. Et il a tout de même une bien belle réputation. Autant vous dire alors que j'étais plutôt impatient de voir ce que ça allait donner sa "crise d'ado vampirique". Clairement le sujet ne me parlait pas, mais pas DU TOUT, mais j'étais très clairement intrigué.
En terme de dessins, soyons clair il reste dans son style très caractéristique, une fois encore il ne plaira probablement pas à tout le monde mais le moins que l'on puisse dire c'est que c'est travaillé et bien travaillé. Il y a du style et un vrai punch dans ses dessins, même pour moi qui ai plus d'appétence en règle général pour les lignes claires ou le dessin à tendance réaliste. Si le début peut se révéler surprenant, le tout devient vite relativement immersif. On se prend vite au début à rater des détails importants, et à y revenir assez vite plus tard, voir à lire plus attentivement encore. Qui plus est, ce style tranche fortement avec le traitement plus photogénique habituellement réservé au thème des vampires. Pas de grosse surprise donc, mais un travail sérieux me semble-t-il qui colle bien au propos.

Le propos justement parlons-en parce que je vous avoue qu'après avoir fini ma lecture, j'ai encore du mal à avoir les idées claires à ce sujet. D'abord, à priori ce n'est que le tome 1 et si celui-ci pourrait presque se suffire à lui même, une grosse nuance est à apporter dans ce presque. Presque car à la fin on pourrait avoir tendance à se demander "tout ça pourquoi ?". Ce serait à mon avis regrettable. Alors pour ceux qui s'interrogent ainsi l'idée d'un second tome a ceci de réjouissant qu'on se dit que Sfar va nous emmener encore plus loin, et que le voyage en compagnie de ces acolytes là pourrait continuer de pousser à la réflexion, partageant par là même l'humour et le charme des personnages hauts en couleurs et nous dévoilant peut être au passage un but que l'on n'a jusqu'ici que trop effleuré.

Et puis il y a ceux dont je fais un peu parti aussi, qui trouveront déjà bien leur compte sur cet ouvrage singulier. Singulier par sa façon d'aborder philosophie, existence et humour dans un cadre imaginaire des plus rafraichissants, brocardant allègrement au passage quelques stéréotypes de notre quotidien, le tout en savourant les perles de références disséminées ça et là.

Alors est-ce une nouvelle perle de Sfar ou une production plus quelconque de sa part, pour le moment je vous avoue que je me sens bien incapable de trancher. Je ne me déroberai toutefois pas à l'heure de donner une note, mais soyez assurés que celle-ci ne vous donnera aucun gage quand à votre plaisir et intérêt de lecteur et ne sera que le reflet de mon propre ressenti.



Ma Note :Image IPB

The_PoP, un brin perplexe.

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com