1001 BD.com: Le Troisième Fils De Rome Iv César Et Vercingétorix - 1001 BD.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Le Troisième Fils De Rome Iv César Et Vercingétorix Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   The_PoP 

  • Monstre du donjon
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 1 816
  • Inscrit(e) : 19-avril 06

Posté 21 novembre 2018 - 15:14

Le troisième fils de Rome IV César et Vercingétorix



Série : Le troisième fils de Rome
Scénario : Laurent MOENARD
Dessin : Manuel Garcia
Couleurs : Facio
Genre : Histoire fiction
Edition : Soleil
L'acheter sur BDFugue


Résumé :"Au début de l'année 52 avant J.-C., le triumvirat Pompée-César-Crassus n'est plus qu'une chimère ballottée par les manoeuvres politiques. L'anarchie règne à Rome. César décide alors de s'y rendre pour regagner le pouvoir, mais les tribus gauloises se soulèvent et la situation requiert sa présence en Gaule. de leur côté, les druides peuvent compter sur le soutien de l'ordre du " troisième fils de Rome "..."


Mon avis : En préambule pour ceux qui veulent relire la chronique du tome III : Chronique du tome 3 du troisième fils de Rome sur www.1001bd.com et celle du premier tome : Ici

Et bien, je vous avoue que cette série m'échappe de plus en plus. Je la vois comme une façon originale de balayer l'histoire de Rome à travers une secte fictive qui tente d'influencer les choses. Le problème c'est que finalement cette secte du troisième fils de Rome n'a que très peu de poids, très peu d'influence, et ne change strictement rien. Alors finalement pour ce résultat là, ne valait il pas mieux retracer l'histoire de Rome réelle dans cette série ? Qu'apporte vraiment l'existence de cette uchronie ? A mon sens rien, et c'est bien regrettable tant j'ai l'impression en lisant cette BD que le traitement historique et scénaristique n'est pas à la hauteur.

Pas à la hauteur car ici, j'ai pris plus de plaisir à lire ce tome que le précédent, notamment grâce au talent de Manuel Garcia qui nous livre des planches de belle qualité. On aurait pu souhaiter un peu plus de détails dans certaines visages secondaires ou arrières plans, mais c'est un peu histoire de chipoter car l'empreinte visuelle est bien présente dans ce tome.

C'est dommage car cette période de l'histoire fascine toujours autant et cela aurait été une belle occasion de redécouvrir le mythe Vercingétorix. C'est il me semble un peu court sur un seul tome.

Ma Note :Image IPB

The_PoP, qui ne comprend toujours pas.

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com