1001 BD.com: Les Beaux Étés T5 - 1001 BD.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Les Beaux Étés T5 Noter : -----

#1 L'utilisateur est en ligne   poseidon2 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 22 532
  • Inscrit(e) : 05-août 03

Posté 29 novembre 2018 - 19:56



Série : les beaux étés
Scenario : Zidrou
Dessin : Lafebre
my 2 cents: Y'a plus d'saison
Edition : Dargaud
Acheter sur BDfugue

Résumé :La fin de l'année 1979 approche doucement. Les Faldérault ne peuvent pas dire qu'ils en gardent un bon souvenir : Madeleine déteste aussi bien son travail de vendeuse de chaussures que la femme qui l'a engagée, cette pingre de Delmotte, et Garin a proposé à Pierre de reprendre la série « Zagor », celle-là même que Pierre ne peut décidément plus voir en peinture ! Bref, il est vraiment temps que l'année se termine ! Pour se changer les idées, les Faldérault décident de fêter Noël au soleil ! Néanmoins, toute la petite famille ne sera pas de la partie puisque Julie-Jolie reste à la maison pour préparer ses examens. Ce n'est pas non plus du goût de Louis qui avait prévu d'assister au concert de Pink Floyd à Londres et dont les plans sont bouleversés à la dernière seconde. Les voilà donc partis pour des vacances qui s'annoncent mouvementées... surtout lorsque Louis décide de fuguer en cours de route...

Les beaux étés étaient pour moi une série qui avait eu une super idée de depart mais qui peinait se renouveler. En effet les tomes 3 et 4 étaient sympathiques mais guère plus et surtout vraiment déjà vu.
Alors que ce tome 5 sorte à noel avec une jacquette alternative en forme de sapin, ca a reveillé une curiosité disparu depuis le tome deux : comment faire de beaux "étés" à Noël ?

Et bien Zidrou y arrive et de bien belle facon. Il nous replonge au coeur de la série : la famille. Une famille qui cherche à casser la morosité de l'hivers en... décalant son été. Mais qui dit hiver dit moins de possibilité de "gags" extérieurs et donc une nécessité de se concentrer beaucoup plus sur les sentiments de tous les membres de la famille et de trancher avec l'énervant : "ensemble tout va bien et on oubli tout" devenu la roue de secours de deux derniers tomes. La même ensemble les caractères s'affirment, les discussions sont plus animées et les parents eux meme doivent se rendre compte que l'unique bonne humeur ne les sauvera plus de l'évolution de leurs enfants.

Une vraie BD sur la famille plustot qu'une bd sur les vacances de la famille.

Un vrai plus pour moi.

Ma Note: Image IPB

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com