1001 BD.com: Speak - 1001 BD.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Speak Noter : -----

#1 L'utilisateur est en ligne   The_PoP 

  • Monstre du donjon
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 1 593
  • Inscrit(e) : 19-avril 06

Posté 09 janvier 2019 - 12:58

Speak



D'après l'oeuvre de : Laurie Halse Anderson
Dessin et scénario : Emily Carroll
Genre : Roman graphique / BD Drame
Edition : Rue de Sèvres
L'acheter sur BDFugue

Résumé :" Melinda a 15 ans. Ce soir d'été, au beau milieu d'une fête, la jeune fille est victime d'un drame. Elle appelle la police. Personne ne saura jamais pourquoi elle a lancé cet appel, ni ce qu'il lui est arrivé cette nuit-là. Tout simplement parce que Melinda, murée dans son silence, ne parvient pas à l'exprimer..."

Mon avis : Pouah, là voilà ma grosse lecture marquante de ce début d'année BD. Et quelle claque ! Lu d'une traite, et pourtant dieu sait que je n'avais pas envie de l'ouvrir, presque même pas envie de la lire tellement le thème s'annoncait pesant. Et puis bon le côté chronique lycéenne + drame, pffff... J'avais pas envie. Ben Emily Carroll, elle en a rien eu à faire que j'ai pas trop envie de lire cette BD. Dès la première page on est happés. Je suis tombé dans ce livre et n'en suis pas ressorti indemne.
Maintenant que c'est clair que je ne serais absolument pas impartial, on va pouvoir développer un peu et tresser les louanges de cette pure réussite.

Graphiquement c'est superbe, les noirs et blancs sont juste parfaitement maitrisés, cela m'a rappelé Le Sculpteur ce qui n'est pas un mince exploit, le tout se permettant d'être à la fois très classique et souvent très créatif. Oui oui les deux c'est possible, cela alterne. Et d'un point de vue du lecteur, cela permet aussi de se reposer un peu entre chaques trouvailles graphiques et artistiques qui font également avancer l'intrigue. Le dessin est donc souvent assez simple, mais il regorge toutefois de petits détails, et surtout il réussit à rendre les personnages très très vivants. Bref, vous n'aurez pas envie de refermer cette BD sans continuer à la lire. Oui la couverture fait un peu drame austère, mais la suite est un vrai régal. D'un point de vue plus pragmatique je ne saurai guère vous dire si l'on est dans le roman graphique ou dans la BD, pour moi les deux sont ici profondément mêlés, et cela ne sert que le propos.

Côté histoire maintenant et fond, franchement je ne veux rien dire. Non qu'il y est de grosses surprises hein, mais l'intelligence du propos, des leçons, des morales et enseignements et tel que franchement je ne saurais pas y faire honneur. Sachez juste que c'est pédagogique, qu'on soit un mâle lambda dans la trentaine sans enfant, ou une demoiselle. Il y a juste tellement de vrai là dedans que même en tant qu'homme ça va vous secouer les tripes. Vous êtes prévenus. Rajoutez à ça une maitrise évident des flashbacks, du tempo et du suspens et vous vous rendrez vite compte que vous avez affaire à une oeuvre de maître.

Pour ceux qui craindrait le larmoyant, rassurez-vous, je n'ai pas versé de larmichette, j'ai peut être même fini le livre avec un demi sourire, et surtout surtout avec matière à réflexion. Ce qui est d'autant plus étrange qu'une fois le livre refermé, une fois réfléchi à tête reposée, j'me dis que la trame de l'histoire est pourtant pas nouvelle, que j'ai déjà lu des trucs un peu similaires ou se rapprochant, que finalement il n'y avait pas grand chose de neuf en terme d'histoire et que le cheminement en reste plutôt classique... Oui indéniablement, mais c'est juste très très bien fait.

Est-ce le bouquin qui était tellement bon que l'adaptation bd ne pouvait qu'être intéressante ? Je crois oui. Mais ets-ce que cette adaptation bd a su sublimer le roman ? Je le crois encore plus volontiers, et c'est suffisamment rare pour le souligner, il me semble ces dernières années que les adaptations de livres en BD apportent un vrai plus (La horde du Contrevent, Mon Traitre, Bonjour Tristesse, et j'en oublie certainement encore d'autres).


Franchement je ne vais pas y aller par 4 chemins : si vous avez des ados, garçons ou filles, c'est juste un indispensable. Et pour les adultes, c'est pire, c'est une réussite totale.
Pour les lecteurs assidus de www.1001bd.com il ne me reste plus que 4 bd à trouver pour mon premier semestre 2019...

Ma Note :Image IPB

The_PoP encore sous le choc !

#2 L'utilisateur est hors-ligne   poseidon2 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 22 889
  • Inscrit(e) : 05-août 03

Posté 09 janvier 2019 - 14:34

Pff c'est mal de faire ca !

Hop je devais passer demain chez mon libraire.... :rolleyes:

#3 L'utilisateur est en ligne   The_PoP 

  • Monstre du donjon
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 1 593
  • Inscrit(e) : 19-avril 06

Posté 09 janvier 2019 - 16:23

Bah tu verras, tu me diras peut être que je me suis un peu emballé. mais franchement c'est une très belle surprise pour selon que j'avais vraiment pas trop envie de le lire au début.
J'ai trouvé ça très très réussi et intelligent. Mais bon je ne suis pas encore papa aussi :)

#4 L'utilisateur est hors-ligne   poseidon2 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 22 889
  • Inscrit(e) : 05-août 03

Posté 17 janvier 2019 - 18:09

Bon alors moi je vais nuancer un peu. Deja il NE FAUT PAS lire l'introduction.

Car inon on se fait chier le debut de l'album. Car on sait ourquoi elle va mal et tout... on devine aisement le reste et c'est dommage. Sinon c'est pas mal fait je suis d'accord.

J'adore le personnage du prof de dessin. C'est une bien belle lecture en effet. Dans le meme "genre", je te conseil "Petite maman" chez dargaud

mais si tu as été ému par celui ci tu risque de verser une larme sur l'autre ;)

#5 L'utilisateur est en ligne   The_PoP 

  • Monstre du donjon
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 1 593
  • Inscrit(e) : 19-avril 06

Posté 17 janvier 2019 - 18:45

Merci pour le retour Pos'

Je met le reste dans une balise spoil du coup :)

Spoiler


Alors je sais pas si je dirai que j'ai été ému, mais vraiment c'est l'intelligence globale de l'histoire, de ses morales et enseignements qui m'a marqué. Surtout sur un sujet aussi casse gueule, qui a quand même déjà pas mal été traité, avec un fond aussi connu que les histoires d'un lycée.

Et promis je me suis noté petite maman pour mon prochain passage chez le libraire. J'aime bien être un peu bousculé par mes bd :)

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Phileas 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 117
  • Inscrit(e) : 04-juillet 10

Posté 17 janvier 2019 - 22:04

Voir le messageThe_PoP, le 09 janvier 2019 - 12:58, dit :

Mon avis : Pouah, là voilà ma grosse lecture marquante de ce début d'année BD.

Mais non, pas "pouah" ! C'est le contraire de "miam !".
Tu récidive, là Image IPB




#7 L'utilisateur est hors-ligne   poseidon2 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 22 889
  • Inscrit(e) : 05-août 03

Posté 18 janvier 2019 - 14:22

Alors moi j'ai trouvé que ca faisait très caricatural du lycée americain..... mais peut être que c'est vraiment comme ca au US (pompom girl, intégration a tout prix et à tout mépris surtout (je l('aime bien celui la :) )

#8 L'utilisateur est en ligne   The_PoP 

  • Monstre du donjon
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 1 593
  • Inscrit(e) : 19-avril 06

Posté 18 janvier 2019 - 14:43

Intéressant Pos', perso j'me suis dit que c'était caricatural car c'était aussi sa perception à elle des choses, amplifiée par son traumatisme mais que sur quelques exemples elle pouvait se rendre compte que les choses n'étaient pas vraiment comme elle avait pu les percevoir...

J'me demande du coup si j'ai pas sur interpêté ou mal interprêté, parce que pour le coup j'ai eu l'impression de voir une vraie mise à distance entre perception des choses par un/une ado traumatisée vs réalité ... une sorte de nuance entre tout le monde te méprise, et tu imagines que tout le monde te méprise...

bref. faudra que je le relise. Ton "petite maman" a effectivement l'air rude...

#9 L'utilisateur est hors-ligne   poseidon2 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 22 889
  • Inscrit(e) : 05-août 03

Posté 18 janvier 2019 - 15:06

En fait c'est plus que ca correspond "trop" au films et série americaine et à la facon dont ils decrivent la vis au lycée/etude

mais c'est peut etre vraiment comme ca apres tout... par contre ca me fait dire que je suis bien content que mes gosses n'aillent pas dans ce genre d'endroit...

#10 L'utilisateur est hors-ligne   Phileas 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 117
  • Inscrit(e) : 04-juillet 10

Posté 18 janvier 2019 - 17:40

Je me mêle de votre conversation mais je crois que la perception de ce qui semble caricatural est subjective. Caricature et réalité ne sont pas forcément antithétiques.
Moi aussi, quand je vois certains films américains ou séries avec des lycéens américains, je me dis souvent "ils exagèrent là".
Et puis, je lis un bouquin documentaire comme "Une Amérique qui fait peur" d'Edouard Berh, et je réalise que non seulement c'est comme ça mais que la fiction est même en-dessous de la réalité.
C'est comme quand je parlais des Texans dans le mini-chat. J'ai vu des reportages à la télé qui montraient des texans plus cons primaires que nature.
Et puis... regardez un peu Donald Trump. Franchement, si on mettait un président pareil dans un film, le spectateur dirait que ce n'est pas crédible, que l'acteur en fait trop.

Moralité : ne jamais sous-estimer la bêtise et la cruauté de l'être humain. Surtout quand il est américain.

#11 L'utilisateur est hors-ligne   poseidon2 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 22 889
  • Inscrit(e) : 05-août 03

Posté 20 janvier 2019 - 18:22

Voir le messagePhileas, le 18 janvier 2019 - 17:40, dit :


Moralité : ne jamais sous-estimer la bêtise et la cruauté de l'être humain. Surtout quand il est américain.


Non mais je suis bien d'accord mais c'est tellement eloigné de nous ce genre de comportement...

Mais il suffit de lire Soiuthern Bastards et voir que Jason Aaron raoncte qu'il a a peine "enjoliver" ce qu'il avait vecu dans le sud.... mais je n'arrive pas à m'y faire....

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Phileas 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 117
  • Inscrit(e) : 04-juillet 10

Posté 20 janvier 2019 - 22:25

J'ai vu il y a quelques mois une vidéo d'une Youtubeuse qui était allée aux USA. Et elle parlait de son étonnement, voir de sa perplexité, dans les us et coutumes des américains. Et elle ne parlais pas des Etats du Sud.
En fait, on avale beaucoup de fictions américaines (romans, BD, films, séries) sans trop réaliser à quel point certains "détails" peuvent être perturbant pour nous. Sans doute parce que, dans les fictions, on "sélectionne" ce qui nous arrange et on laisse le reste. Ca nous semble pareil (ou presque) qu'en Europe parce que tout ça reste de la "culture occidentale" mais quand on se penche sur les détails... ça peut parfois paraître aussi exotique qu'une coutume ouzbek ^^

Il y a encore pas mal de familles américaines traditionalistes qui pratiquent le "bénédicité" avant le repas par exemple. Vous imaginez un peu la tête d'un touriste français logeant dans une famille de ce genre ? La police est aussi nettement plus sévère que chez nous. J'ai connu un type qui était allé aux USA et qui m'a dit à ce sujet un truc du genre "les policiers de chez nous, ils ressemblent plus à des assistants sociaux comparés aux flics américains". Le patriotisme aussi est agaçant tellement il est partout. Autre remarque du type en question "pas moyen de faire cent mètres sans tomber sur un drapeau américain".
Et, contrairement en France où la critique du gouvernement est un sport national Image IPB, là-bas c'est...hum... toléré mais mal vu quand même, surtout en public.

Et de menus détails marrants : quand tu demandes un coca, l'employé plonge d'abord un énorme gobelet en carton dans... un bac à glaçons qui le remplit à ras-bord et met ensuite le coca. Résultat : si tu tardes à le boire, vu la quantité de glaçons qui se mettent à fondre, tu te retrouve avec plus de flotte que de coca Image IPB
Et puis bon... pour tout ce qui est couverture sociale et médicale : si t'as pas les moyens, tu peux crever. Littéralement ^^
Et laisse ton gilet jaune à la douane, hein, le camembert !
Par ailleurs, les Français ont la réputation aux USA d'avoir une hygiène douteuse !

Bref, pour ceux qui rêvent d'aller (re)faire leur vie aux States... renseignez-vous bien avant Image IPB

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com