1001 BD.com: Strange Brigade : Le Jeu Pur Pulp - 1001 BD.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Strange Brigade : Le Jeu Pur Pulp

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Phileas 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 059
  • Inscrit(e) : 04-juillet 10

Posté 12 janvier 2019 - 17:54

Image IPB

Strange Brigade est un jeu développé par Rebellion (les Sniper Elite, c'est eux) sorti en aôut 2018 et qui est un peu passé inaperçu à côté des mastodontes Spider-Man, Red Dead Redemption 2 et autres qui ont fait l'actualité de ces derniers mois.
Par ailleurs, les critiques pros n'ont pas été tendres avec le jeu, jugé trop limitatif et classique par rapport aux standards vidéoludiques actuels. 12/20 sur jeuxvideo.com (mais 16/20 pour la moyenne des avis des joueurs ^^), 5/10 sur gamekult...
Et c'est vrai qu'il s'agit d'un jeu d'aventure TPS assez basique dans son gameplay.

Toutefois, ce qui le distingue, c'est son ambiance pulpesque assumé et, personnellement, j'aime ce genre de références. D'où mon envie de lui consacrer un topic.
Dans Strange Brigade, qui se veut avant tout un jeu coopératif mais peut aussi se jouer en solo, les joueurs incarnent des héros archétypaux des années 30 qui vont vivre une aventure échevelée dans une Egypte fantasmée et largement fantastique, affrontant des hordes de momies, squelettes, scorpions géants, pseudo-minotaures et monstres divers, pour mettre fin au règne maléfique de la reine Seteki (non, je ne relèverai pas le jeu de mots...)

Pas besoin d'en dire plus : on est bien dans le registre du film La Momie (avec Brendan Fraser), le jeu puisant surtout dans les pulps des années 20 et 30 avec leurs explorateurs-archéologues-militaires à la retaite intrépides (et de préférence britanniques, my dear !) et les vieux serials en noir et blanc.
Et à ce sujet, Stange Brigade joue à fond la carte du kitsch, allant même jusqu'à proposer des cinématiques en noir et blanc à l'image volontairement vieillie et, surtout, un narrateur au ton emphatique qui commente la progression des joueurs tout au long de la partie, ponctués de "Good Heaven !" et "By jove !" tout droit sorti d'une aventure de Blake et Mortimer.
Et, personnellement... j'ADORE ! Image IPB

Image IPB

A l'heure où je ne me reconnais plus trop dans un paysage vidéoludique qui se complait trop souvent dans la noirceur et le sérieux (Read Dead, Last of Us, The Witcher, Tomb Raider version contemporaine, etc...) quel vent de fraîcheur apporte ce modeste Strange Brigade léger, coloré, fun, drôle et pas prise de tête !
Et-au delà de son ambiance pulp haute en couleur (il y a même un dirigeable, qui fait office de QG pour les personnages), le gameplay est fort accessible, se prenant en main très vite sans s'encombrer d'éléments RPG tellement à la mode (ou de looongues cinématiques)

Image IPB

Le gameplay de Strange Brigade ?
L2 pour viser, R2 pour tirer, X pour esquiver, O pour activer une compétence d'amulette magique spécifique à chaque personnage (après que sa jauge ait été remplie avec les âmes de vos adversaires), triangle pour interagir avec le décor, L1 pour lancer grenades et autres explosifs et... c'est à peu près tout.
Pour le reste, vous pourrez récolter des munitions, upgrader vos armes avec des artefacts, trouver des armes à usage limité (du fusil de sniper au lance-flammes) dans des coffres et acheter de l'équipement.

Contrairement à ce que je croyais (où que l'on m'avait fait croire Image IPB), Strange Brigade n'est pas un FPS où l'on se contente de faire cracher sa sulfateuse sur des vagues d'ennemis.
A la manière des Tomb Raider et Uncharted, le jeu reprend en fait la recette éprouvée gunfights, énigmes et exploration.
Bon... disons que ça défouraille un peu plus que dans le dernier TR en date mais guère davantage que dans un Unchairted 3 si on y réfléchit.
Mais contrairement à Lara Croft ou Nathan Drake, on est ici beaucoup plus dans la caricature et l'esprit comics andédiluviens.

Une des idées les plus jouissives du jeu est la possibilité de déclencher des pièges de différents types pour zigouiller les ennemis plus efficacement encore (alors que, d'habitude, c'est plutôt l'inverse). Et comme la plupart des ennemis sont relativement lents (ils compensent par leur nombre), on a le temps de les attirer de-ci de-là, ce qui ajoute un petit aspect tactique très attractif (c'est pas X-Com non plus, hein !).
Pour finir, sa durée de vie est appréciable : une vingtaine d'heures pour la campagne, à laquelle on peut ajouter deux modes supplémentaires, plus répétitifs (le genre mode Horde).

Image IPB

Alors, oui, objectivement, le jeu ne mérite sans doute pas une note supérieur à 13/20.
Mais, subjectivement, comme j'adore son esprit pulp, son ambiance, ses décors et son gameplay simple et efficace, je lui mettrai facilement un 18/20.
C'est une note coup de coeur, voilà tout. Et le coeur a ses raisons que... etc...etc...
En fait, je suis devenu accroc et je regrette de ne pas avoir acheté la version collector.

Image IPB

Des extensions sont déjà disponibles sur PS Store, ainsi que de nouveaux personnages.
Ce qui présage pour moi de longues heures d'aventures au sein de la Straaaaange Brigaaaade !

#2 L'utilisateur est hors-ligne   The_PoP 

  • Monstre du donjon
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 1 531
  • Inscrit(e) : 19-avril 06

Posté 13 janvier 2019 - 12:59

ça donne bien envie ton truc Phil' :)

Multi possible sur la même télé/console ?

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Phileas 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 059
  • Inscrit(e) : 04-juillet 10

Posté 13 janvier 2019 - 13:25

Voir le messageThe_PoP, le 13 janvier 2019 - 12:59, dit :

Multi possible sur la même télé/console ?

Tu veux dire en écran splitté je suppose. Non, pas à ma connaissance.

Ce jeu m'a rappelé une chanson de Robert Charlebois, Fu-Manchu, qui évoque les vieux sérials dont le jeu s'inspire :

Cela se passait autrefois
Sur un écran noir et blanc sale
Quand je croyais au cinéma
Les samedis de salles paroissiales

Cela se faisait en série
Après la vue d'amour trop longue
C'est Fu Man Chu et Gene Autry
Qui firent que je me ronge les ongles


Y'avait les bons et les méchants
Y'avait le ketchup pour le sang
Les jeunes barbeaux des derniers rangs
Qui pitchaient des chips dans l'écran
Lorsque le héros attaché
Par le cou sur la voie ferrée
Constate qu'il est abandonné
Et que le train va arriver
HELP SOMEBODY HELP SOMEBODY

Je fais un rêve réveillez-moé
Le train s'en vient
Tch tch tch tch

Le train le train va arriver

Cela se passa mille fois
Cela se passa mille nuits
Où je revivais les émois
Des héros de l'après-midi

Cela se faisait en série
Mon père me renvoyait au lit
Où je sombrais dans la folie
Sous mes couvertures refroidies

Y'avait les ongles de Fu Man Chu
Y'avait ses yeux gros comme des choux
Pi y'avait le train tchou tchou tchou
Qui me coulait le long du cou
Qui me descendait le long du dos
J'étais devenu le héros
Attaché sur la voie ferrée
Qui entend le train arriver
HELP SOMEBODY HELP SOMEBODY
C'est pas un rêve j 'me suis trompé
Le train s'en vient y arrive y fonce sur moé
Aiiiiieeeee Aiiiiieeeee Aiiieeeee


Chu de dans
En plein de dans jusqu'aux dents
Le drame c'est que même en
voulant pas être dedans
C'est pareil chu de dans
Jusqu'aux as jusqu'aux dents

Au pain sec et pi à l'eau
Avec un coeur en plein milieu
Des yeux
Et des aïeux au bout des cheveux
Et ma queue entre mes longs jeux
Me voilà me voilà
Tout pitché curvé drop et submarine

Tout flyé comme une garnotte
Toute score
Me voilà de dans
Oh bébé ch'pas tout à fait dedans
Mais je m'en viens tranquillement
En grimpant tout le temps

Au pain sec et pi à l'eau
Avec une croix en plein milieu
Des yeux
Mon bâton fort en queue de castor
Et tout mon corps qui cri marnard
Me voilà me voilà
Tout pitché curvé drop et submarine

Tout flyé comme une garnotte
Toute scoré
Me voilà de dans
Oh bébé ch'pas tout à fait dedans
Mais je m'en viens tranquillement
En grimpant en montant
Tout le temps tout le temps

Au pain sec et pis à l'eau
Avec une bombe en plein milieu

Des yeux
Un buffalo de travers dans ma
Choèrne mon grand bumpeur prêt aux pawas
Me voilà me voilà
Tout pitché curvé drop et submarine

Tout flyé comme une garnotte
Toute scoré
Me via de dans
Oh bébé ch'pas tout à fait dedans
Mais j 'm'en viens tranquillement
En grimpant en tirant en poussant
Tout le temps tout le temps tout le temps

Oin dedans oin dedans oin dedans oin dedans

Mais le héros s'en déprenait
Autant par justesse que justice
Et le scénario continuait
Et la chanson et la réglisse

Qui nous coulait dans nos mains sales
La morve au nez la bouche ouverte
Y'avait plus de salle paroissiale
L'univers était en alerte

Trudeau speak up


Devant la chambre des tonures
Les appartements qui rapetissent
Les bons qui pansent leurs blessures
Dans les antichambres à supplices
Et la belle fille cheveux au vent
Qui s'en va chercher du secours
Pourra-t-elle revenir à temps
Lady Trenton réussira-t-elle
A sauver Bill Inquiétude
Afin d'en savoir plus long sur le cours
Transportons-nous à bord du porte-avion
York Town
Où les petits spectateurs de la salle paroissiale
St-Stanislas
Attendent avec impatience le retour de Lady Trenton
Le sauvetage de Bill Inquiétude
Et des cosmonautes d'Apollo Seize


La voie lactée est déviergée
La voie lactée est L S D
Lady Trenton est épuisée
En dessous de Bill retrouvé
Le cosmonaute s'est réveillé
En plein milieu de la voie ferrée
Comme ça en pleine réalité
Son père l'a renvoyé se coucher
Rêver rêver rêver rêver
C'est voyager.


J'adore Image IPB


#4 L'utilisateur est hors-ligne   Phileas 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 059
  • Inscrit(e) : 04-juillet 10

Posté 15 janvier 2019 - 17:27

Le Professeur Achimedes De Quincey (c'est moi !) est toujours sur la brèche, prêt à entamer le chapitre 7 (il y en a 8 en tout) de ses aventures incroyables en Egypte, combattant les infâmes affidés de la reine-sorcière Seteki (momies, goules, minotaures, scorpions géants, boss à l'apparence d'Anubis, gardiens du temple armés de lance, etc... etc...), évitant les pièges les plus perfides, résolvant les énigmes les plus retorses (euh... en fait, elles sont assez simples mais bon...) avec comme seuls armes son fidèle Hyde & Sons .303 Huntsman, quelques bâtons de dynamite, son pouvoir magique mais surtout surtout sa bravoure légendaire et sa détermination indéfectible.

Archimedes De Quincey contre tous chacals ! Image IPB

Image IPB



#5 L'utilisateur est hors-ligne   Phileas 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 059
  • Inscrit(e) : 04-juillet 10

Posté 17 janvier 2019 - 21:24

Fini la campagne principal (en mode solo).
Et c'était vraiment excellent, malgré le fait que le jeu est forcément plus fun (encore) en coop.
D'ailleurs, à ce sujet, les combats en arène du chapitre 7 étaient tellement ardus que j'ai dû me résoudre à mettre le mode facile pour cette phase précise. Car si à 4 joueurs (ou même 2), c'est faisable, à un joueur ça devient du domaine du quasi impossible (trop d'ennemis à gérer).
Mais j'ai tout de même bien kiffé ma partie, avec cette ambiance "pulp" extravagante et son gameplay classique mais addictif.

Je vais continuer sur ma lancée avec les trois DLC.
Pas de repos pour la Straaaaange Brigade ! Image IPB


Et je suis récemment tombé sur des images d'une XBoX-One aux couleurs du jeu.
Attention les yeux Image IPB :

Image IPB

et encore mieux en version noire Image IPBImage IPB :

Image IPB

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com