1001 BD.com: L'esprit De Lewis - Acte Ii - 1001 BD.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

L'esprit De Lewis - Acte Ii Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   The_PoP 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 2 048
  • Inscrit(e) : 19-avril 06

Posté 16 octobre 2019 - 07:55

L'esprit de Lewis - Acte II



Série : L'esprit de Lewis
Scénario : Bertrand SANTINI
Dessin : Lionel RICHERAND
Couleurs : HUBERT
Genre : Théatre victorien fantastique
Edition : Collection Métamorphose chez Soleil
L'acheter sur BDFugue

Résumé :Londres, neuf mois plus tard. Lewis Pharamond a quitté le manoir de Childwickbury ainsi que Sarah, le fantôme d'une Française qui, en échange de la promesse d'un amour éternel, lui avait offert le don de l'écriture. Depuis la parution de son premier roman, Jonas et le fantôme de la noyée, Lewis, devenu la coqueluche de tout Londres, mène une vie d'insouciance et de débauche. Mais, une nuit, Sarah réapparaît, jalouse des maîtresses de Lewis et bien décidée à lui faire payer le prix de sa trahison... Ainsi débute une descente aux enfers qui mènera Lewis bien au-delà de tout ce que le lecteur peut imaginer.

Mon avis : Je commence a diablement apprécier cette collection Métamorphose chez Soleil, on y a trouve de vrais prises de risques éditoriales avec un travail des auteurs que l'on sent beaucoup moins dirigé. Pour être franc j'avais raté le premier tome de ce conte gothique dans l'angleterre victorienne un brin macabre. Alors si comme moi vous découvrez l'esprit de Lewis avec ce tome 2, pas de soucis, vous ne serez absolument pas perdus. Le dénouement n'en sera d'ailleurs je pense que plus magistral.
A la manière d'une pièce de théatre que Tim Burton aurait pu réaliser, on suit l'ascension totalement imméritée d'un jeune parvenu, dont le mépris grandissant pour sa muse va finir par provoquer sa perte. Sondant les abîmes du fantastique, de la folie, sous un vernis social merveilleusement glauque, et servi par le trait fin, très stylisé, qui m'a même parfois semblé très proche de celui de Yoann Sfar dans Aspirine, on nage dans le gothique du début à la fin pour une histoire qui se boucle merveilleusement bien sur son dénouement final tellement logique que je ne l'ai pas vu venir... Une bien belle maîtrise pour une franche réussite et un bon moment de lecture.

A noter également que le scénariste Bertrand SANTINI est aussi connu pour ses livres, et que cela se ressent fortement sur sa qualité d'écriture.

Ma Note :Image IPB

The_PoP, ravi de voir les éditions Soleil retrouver des ambitions.

#2 L'utilisateur est hors-ligne   alx23 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 14 593
  • Inscrit(e) : 10-avril 08

Posté 16 octobre 2019 - 08:43

J'aime bien les titres de cette collection en général.

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com