1001 BD.com: Astérix Et Obélix T.38 : La Fille De Vercingétorix - 1001 BD.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Astérix Et Obélix T.38 : La Fille De Vercingétorix Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Phileas 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 412
  • Inscrit(e) : 04-juillet 10

Posté 31 octobre 2019 - 16:06

Image IPB






Astérix
T. 38 : La fille de Vercingétorix

Scénario : Jean-Yves Ferri
Dessin : Didier Conrad
Edition : Albert René
Genre : exploitation commerciale
Date de parution : octobre 2019

Une fois n'est pas coutume, je ne vais être très Prolix (ah ah !) car l'album ne le mérite pas, que je ne vois pas trop quoi dire si ce n'est que ce 38iè tome d'Astérix et Obéix est, à l'instar du précédent, extrêmement volatile. La preuve ? Je l'ai lu hier et j'ai déjà dû faire un effort de mémoire pour écrire ces lignes (et ce n'est pas une blague !).
Banal, prévisible, insipide, "vaudevillesque" : aucune aventure ici mais une succession de scènes qui jouent sur un humour très moyen et fort répétitif dans un cadre plutôt restreint : le village, un peu de forêt (si peu) et le sempiternel navire des pirates qui se trouve à quelques encablures du rivage. C'est tout. Les romains sont étonnements peu présent et sans intérêt, l'histoire très mince (Adrénaline, fille de vous-savez-qui, ado forcément rebelle qui est menacée par un agent de Rome et refuse d'être utilisée comme symbole par une bande de gaulois arvernes radicaux et rêve de liberté... point) et les nouveaux persos secondaires sans aucun relief. Même Obélix est plus lourd que drôle, Astérix se contente d'être fonctionnel et les pirates - qui occupent nettement une plus grande place que dans les autres albums - ne gagnent pourtant pas au change, bien au contraire !

Je finirai ce seul paragraphe (pourquoi prolonger ?) par une dernière observation qui, hélas, enterrera l'album définitivement : pour la première fois dans la reprise de la série, il y a de fortes similitudes dans le postulat entre celui-ci et un des chef-d'oeuvres de Goscinny, à savoir Astérix en Hispanie. Un(e) gosse au caractère pas facile que doivent protéger nos deux compères d'un espion/traître chargé de ramener l'enfant/ado à César : franchement, ça ne vous rappelle rien ?
Ben oui : la savoureuse aventure (une vraie, celle-là !) avec le mémorable Soupalognon Y Crouton.
Et de constater alors la différence éclatante entre le génie de Goscinny et l'inspiration au ras des pâquerettes du "faiseur" Jean-Yves Ferri.
Une comparaison qui fait plus mal qu'une baffe d'Obélix !

PS : bon, évidemment, l'album se vend déjà comme des petits pains ^^

Ma note : Image IPB

#2 L'utilisateur est hors-ligne   redfoxone 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 15 709
  • Inscrit(e) : 16-octobre 02

Posté 31 octobre 2019 - 17:24

Je serais passé à côté de la pile gigantesque et de l'édition spéciale sans voir l'album il parait (d'après le pote qui m'accompagnait la semaine dernière à mon Album préféré). Sinon je l'aurais pris je pense..... même si je ne me souviens pas du dernier....

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Phileas 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 412
  • Inscrit(e) : 04-juillet 10

Posté 31 octobre 2019 - 22:38

Voir le messageredfoxone, le 31 octobre 2019 - 17:24, dit :

même si je ne me souviens pas du dernier....

La Transitalique ? Normal : il était encore plus oubliable que celui-ci, un des pires de toute la série et le plus mauvais des 4 de la reprise (il n'y a que Le Papyrus de César que j'ai apprécié dans les 4 du duo Ferri-Conrad). C'était une simple course de chars, sans histoire, avec très peu d'humour et - mis à part ça - je ne m'en souviens plus du tout.
A choisir, celui-ci est encore préférable !




#4 L'utilisateur est hors-ligne   poseidon2 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 23 582
  • Inscrit(e) : 05-août 03

Posté 01 novembre 2019 - 10:38

Ouais.... ca fait parti des séries pour lesquels il faurait fallut rester sur les 20 premiers tomes....

#5 L'utilisateur est hors-ligne   redfoxone 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 15 709
  • Inscrit(e) : 16-octobre 02

Posté 19 novembre 2019 - 15:49

Bon finalement, je le trouve pas si mal. L'album respecte la norme Astérix avec un dessin impeccable, de bons mots et tout l'inventaire habituel (pirates / villages / villageois / potion). Il y a aussi quelques blagues pour les plus grand du côté des pirates et du poste de vigie. Je crois que les jeunes lecteurs s'y retrouvent sans problème.



Je pense qu'on vieillit par contre, et que nos bons souvenirs sont sur les anciens.

Et je suis d'accord, la semaine prochaine je l'aurais oublié, non parce qu'il est mauvais. Mais plutôt parce que le monde m'a changé depuis mes 10 ans.
:)






#6 L'utilisateur est hors-ligne   Phileas 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 412
  • Inscrit(e) : 04-juillet 10

Posté 19 novembre 2019 - 16:47

Voir le messageredfoxone, le 19 novembre 2019 - 15:49, dit :

Je pense qu'on vieillit par contre, et que nos bons souvenirs sont sur les anciens

Je ne suis pas d'accord car ça voudrait dire que les albums scénarisés par Goscinny seraient au même niveau que les derniers et que seule la nostalgie nous donneraient l'impression qu'ils étaient meilleurs. Ca revient même à nier carrément le talent de Goscinny.
Hors, objectivement, les scénario de Goscinny étaient meilleurs.

Tu dis que ça respecte les codes des autres Astérix mais ils ne suffit pas de simplement utiliser ces codes (les jeux de mots, etc...) pour faire un Astérix de qualité : c'est la manière de les utiliser, les intégrer, qui fait toute la différence. Et, ici, je regrette mais c'est grossièrement amené, en plus d'une histoire bateau (c'est le cas de le dire ^^) et de nouveaux persos sans relief.
Contrairement à la potion magique, il ne suffit pas de connaître la recette et jeter les mêmes ingrédients dans la marmite pour que ce soit savoureux.


Comme je l'ai déjà dit, il suffit de comparer avec Astérix en Hispanie (qui en est le plus proche) pour voir toute la différence.


Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com