1001 BD.com: La Mystérieuse Baleine - 1001 BD.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

La Mystérieuse Baleine Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   The_PoP 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 2 236
  • Inscrit(e) : 19-avril 06

Posté 06 février 2020 - 19:02

La mystérieuse baleine




Scénario : Daniel Frost

Dessin : Daniel Frost

Genre : Livre illustré pour enfants : de 3 à 6 ans

Edition : L’école des loisirs

L'acheter sur le site de l'éditeur



Résumé : Le père d’Anna et de Nils leur raconte avoir aperçu une baleine gigantesque faisant six fois la taille de leur maison. Depuis, Nils rêve de voir cette mystérieuse baleine. Un matin, il part à sa recherche dans l’immensité des eaux arctiques, sans savoir que sa petite sœur est bien décidée à faire partie de l’aventure.



Mon avis : Un album assez grand format où les illustrations pleine page nous plongent dans un monde presque immobile, paisible, baigné de bleus et de lumière, où seule la petite voix d’Anna vient briser ce silence du froid. Quelques phrases de récit ou de dialogue se posent sur les illustrations, page après page, mais c’est l’image, montrant l’immensité de la banquise et celle de l’océan qui l’entoure, qui embarque avant tout son lecteur. Le texte se dispense ainsi d’éventuels passages descriptifs. Cela se passe en images : le lecteur suit le périple des deux enfants, Nils et Anna, dans cette région du pôle Nord plutôt méconnue, et ouvre grands ses yeux devant ce paysage grandiose si singulier. Le trait est doux, plein et rond, relativement figuratif. Et la vraie réussite de ces illustrations réside, me semble-t-il, dans la façon dont l’illustrateur a rendu la présence d’une lumière bien spécifique au paysage dessiné. Cette lumière jaune-orangé qui fait parfois se fondre l’océan et l’horizon, celle de l’aurore ou du coucher de soleil sur la banquise, cette lumière blanche de la glace qui, dans le cercle polaire, éclaire la nuit même.

Côté récit, on pourrait peut-être simplement regretter que « l’histoire » du père, -qui a, un jour, vu une gigantesque baleine- élément déclencheur des péripéties de Nils et Anna, n’ait pas pris plus d’épaisseur. Le récit aurait probablement gagné en intensité si ce « récit » initiale avait pris la forme d’une véritable légende, si le narrateur avait pris plus de temps pour la faire vivre sous les yeux et les oreilles attentives de Nils et de sa sœur dans les premières pages de l’album. Notamment afin que la fascination de Nils pour cette créature extraordinaire prenne peut-être plus de sens et que le lecteur enfant désire, lui aussi, ardemment cette quête.

Cet album reste la promesse de passer un beau et bon moment en compagnie de ces deux petits Inuit téméraires qui nous apprennent les vertus de la patience, de l’observation et d’une généreuse bienveillance.



Ma Note :Image IPB

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


© 2000/2099 - 1001 BD.com