1001 BD.com: Vos dernières lectures - 1001 BD.com

Aller au contenu

  • 95 Pages +
  • « Première
  • 93
  • 94
  • 95
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Vos dernières lectures Noter : -----

#1881 L'utilisateur est hors-ligne   Phileas 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 262
  • Inscrit(e) : 04-juillet 10

Posté 23 février 2019 - 20:42

Blake et Mortimer T. 24 : Le testament de William S.

Pfou ! Image IPB Là, je crois qu'on tient un record quand même : l'album de 60 pages le plus dense et (donc) le plus long à lire que j'ai rencontré dans ma vie de bédéphile.
Même Jacobs n'a pas été aussi loin à son époque.
J'ai cru que je devrais le lire en deux fois tellement c'est... textu (oui, c'est un nouveau mot ^^) et ce jusqu'à la dernière planche.
En un sens, vu le sujet (une enquête littéraire sur Shakespeare sous forme de jeu de pistes à la Da Vinci Code) et le peu de scènes d'action, c'est logique.
Mais merde... qu'est-ce que c'est textu !

Un extrait de la critique de planeteBD rend bien compte de la chose, ainsi que des défauts de l'album :

Les pages de cet album sont ainsi pleines de conversations de salon entre membres de la haute société londonienne ou de l'aristocratie italienne, une sorte de démultiplication de ces petites scènes qui faisaient la patte très british des albums de Jacobs. Le scénariste ne néglige pas pour autant les rebondissements et les surprises, mais s'affranchit totalement de les rendre un tant soit peu crédibles. Les trappes secrètes s'ouvrent avec une incroyable facilité, tandis que les indices se multiplient sur le chemin des enquêteurs.

Et c'est vrai que, sur ce dernier point, c'est vraiment abusé : le scénario est plein de "coïncidences heureuses" qui rend tout facile pour les personnages.
Le genre de truc où, si un personnage est blessé par balle, c'est à 300 mètres d'un hôpital ^^
Cela dit, j'ai quand même trouvé l'histoire très prenante, voir passionnante par moments.
Mais franchement, Mr Sente : un peu d'efforts au niveau de la vraisemblance des rebondissements quoi !
Note : 3,5/5

Et puis... si je suis quand même positif, c'est aussi parce que le tome précédent, Le Sanctuaire du Gondwana, était lui franchement médiocre : le plus mauvais B & M sans aucun doute.
Histoire pleines de clichés, zéro originalité, zéro inspiration.
Note : 1/5


Je m'interroge quand même sur les facultés de scénariste de Yves Sente.
En fait, j'ai remarqué un truc avec lui : ses scénarios sont généralement denses, touffus, et bien documentés (notamment ici sur Shakespeare) mais c'est au niveau de la narration que ça pose problème. Là, ça manque clairement de rigueur.

#1882 L'utilisateur est hors-ligne   poseidon2 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 23 256
  • Inscrit(e) : 05-août 03

Posté 24 février 2019 - 11:27

Tient le Sanctuaire c'est un des seuls que ne n'ai pas lu :)

#1883 L'utilisateur est hors-ligne   Phileas 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 262
  • Inscrit(e) : 04-juillet 10

Posté 24 février 2019 - 20:27

Tu n'as rien raté : il est vraiment en-dessous des autres.

#1884 L'utilisateur est hors-ligne   Phileas 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 262
  • Inscrit(e) : 04-juillet 10

Posté 25 février 2019 - 16:42

Blake et Mortimer T. 22 : L'onde Septimus.
Cet album-là est vraiment celui qui me faisait le plus peur : donner une suite à la cultissime Marque Jaune, c'était casse-gueule d'emblée, voir un "sacrilège". Et que pouvait-on d'ailleurs raconter qui ne soit pas à la fois redondant et artificiel ?
Finalement, j'ai trouvé cet album divertissant et intriguant, avec un aspect bien artificiel mais pas vraiment redondant : Dufaux (et plus Sente !) imagine un scénario un peu déconcertant, tarabiscoté et très rocambolesque (trop ?) mais au moins, ça surprend, avec quelques moments de délire même assez rare dans un B&M (la scène dans l'asile qui m'a d'ailleurs rappelé un épisode de Chapeau Melon et Bottes de Cuir). De même, Mortimer et Olrik obligés de s'allier contre la menace, c'est curieux.
Pendant un long moment, on ne comprends pas trop où le scénario va au juste et quand on se retrouve avec un vaisseau spatial extra-terrestre qui est lié à l'onde Méga... ben, c'est assez bizarre mais why not ?
Le plus curieux, au final, c'est qu'on ne saura jamais qui était cet E.T. ni quelles étaient ses intentions (belliqueuses selon B & M mais, pourtant, le seul mot que prononce l'alien est "asile" ^^).
Bref, un B&M différent, un peu trop bancal, nébuleux et avec une conclusion peu clair mais intriguant.
Note : 3/5



#1885 L'utilisateur est hors-ligne   Phileas 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 262
  • Inscrit(e) : 04-juillet 10

Posté 21 mars 2019 - 20:28

Lu Le Manuscrit Interdit.
Très classique mais bien fait. Mais de toute façon, je ne m'attendais pas à de l'originalité, ni ne la cherchait.
Le thriller ésotérique façon Triangle Secret (Jésus n'est pas mort sur la croix : il s'est cassé au Tibet ! Une vérité que les "men in black" du Vatican doivent étouffer à tout prix... mais aussi les maccarthystes !).
C'est d'ailleurs les liens (et parallèles) que le scénariste imagine entre le Vatican et la Commision des Activités Anti-Américaines (on est en 1953) qui permet à cette BD de se singulariser un peu par rapport aux autres du même genre. Ainsi que son ambiance 50's bien sûr.
Par contre, niveau dessin... je n'avais feuilleté que le 3iè tome et avait trouvé les planches belles mais pour les deux premiers tomes, c'est nettement plus moyen.
Et puis, les persos n'ont jamais vraiment le même visage d'une case à l'autre (surtout le détective) si bien qu'on doit compter sur les dialogues/les situations pour comprendre qui est qui.
Au final, j'ai eu plus ou moins ce à quoi je m'attendais et donc je ne me plains pas.
Note : 3,5/5



#1886 L'utilisateur est hors-ligne   The_PoP 

  • Monstre du donjon
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 1 849
  • Inscrit(e) : 19-avril 06

Posté 26 mars 2019 - 17:52

A l'occasion d'un week end bucolique, j'me suis refait les tomes 1 à 18 des Aigles décapités, série découverte dans ma prime jeunesse. Toujours aussi sympa même si je trouve que c'est une série bavarde suivant les standards actuels. Les dessins n'ont pas tant vieilli.

J'ai repris également les 3 premiers tomes des 7 vies de l'épervier. A mon sens plus intéressant.

Lu aussi le tome 1 de Sword : sympa mais sans âme, du soleil qu'on oublie vite.

#1887 L'utilisateur est hors-ligne   Phileas 

  • Grand vizir
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 3 262
  • Inscrit(e) : 04-juillet 10

Posté 27 mars 2019 - 20:22

Résumons : d'un côté, 18 aigles. De l'autre, 3 éperviers mais avec chacun 7 vies. Total : 21.
On dit toujours que quantité ne rime pas avec qualité mais il semble bien que ce soit le cas ici.

Bon, sinon, j'avais l'intention de parler du tome 2 des Montagnes Hallucinées mais je crois que je vais plutôt en faire une chronique, vu que ça n'a pas été fait et qu'il le mérite bien.

#1888 L'utilisateur est hors-ligne   redfoxone 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 15 650
  • Inscrit(e) : 16-octobre 02

Posté 27 mars 2019 - 20:37

L’epervier, et son grand frère masque rouge qui paraissait dans pif gadget. Sans oublier ses n spin off. :)

Je retomberais avec plaisir dedans, de même que pour les tours de bois Maury et les chemins de malefosse

#1889 L'utilisateur est hors-ligne   alx23 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 14 463
  • Inscrit(e) : 10-avril 08

Posté 23 avril 2019 - 20:22

Patience de Daniel Clowes, je me suis pris ue claque à la lecture de cette bande dessinée indépendante américaine. J'ai adoré l'histoire avec le voyage dans le temps et les vies glauques des héros.
Je vais me commander de suite un autre titre de cet auteur !!

#1890 L'utilisateur est hors-ligne   The_PoP 

  • Monstre du donjon
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 1 849
  • Inscrit(e) : 19-avril 06

Posté 13 juin 2019 - 18:46

Du coup je ne sais pas si j'dois vous remercier :

- Les derniers jours de Batman
- Les héros de la résistance : Général Leclerc
- le dernier Conan.


Mon libraire ceci dit semblait ravi...

#1891 L'utilisateur est hors-ligne   poseidon2 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 23 256
  • Inscrit(e) : 05-août 03

Posté 14 juin 2019 - 09:04

Moi c'est devenu un bon copain :)

#1892 L'utilisateur est hors-ligne   The_PoP 

  • Monstre du donjon
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 1 849
  • Inscrit(e) : 19-avril 06

Posté 14 juin 2019 - 16:26

Tu m'étonnes. J'en suis pas loin, mais comme il ne fait pas les BD d'occaz', je suis obligé d'alterner...

#1893 L'utilisateur est hors-ligne   redfoxone 

  • Silver surfer
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Les gardiens du post
  • Messages : 15 650
  • Inscrit(e) : 16-octobre 02

Posté 30 juin 2019 - 10:56

Renaissance de Duval et Blanchard et Emem.

J'arrive après la bataille vu qu'il est sorti il y a plus de 6 mois mais Excellent 1er tome je trouve. C'est bien amené, c'est malin, c'est bien exécuté. Ça mélange plusieurs thèmes de SF venant plutôt du cinéma mais pas seulement (difficile de ne pas penser à quelques scènes de independance day pour la mise en scène de certaines planches par exemple (je rappelle que j'aime ce film quasi uniquement pour la scène ou le vaisseau sort des nuages au dessus de LA). Un scénario s'attaquant à des préoccupations actuelles environnementales.

Des bonnes idées ou inspirations qui expliquent tout en quelques cases, (le synthétiseur par exemple, mais ma mémoire me joue un tour, je ne retrouve pas l'auteur ni le titre du livre où il se trouvait (car oui il n'était pas uniquement dans star trek)), du David Brin aussi, et j'en ai sûrement manqué beaucoup... Tout ça en fait une histoire presque nostalgique des mes jeunes années de lecteur SF.

J'en aurais bien mangé 200 pages de plus.Qu'est ce que j'ai soudain envie de relire Dune et quelques autres.

Partager ce sujet :


  • 95 Pages +
  • « Première
  • 93
  • 94
  • 95
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com