1001 BD.com: The_PoP - Affichage d'un profil - 1001 BD.com

Aller au contenu

Profil de The_PoP Note du membre : -----

Groupe :
Les gardiens du post
Messages :
2 240 (0,44 par jour)
Plus actif dans :
Les News du monde BD (767 messages)
Inscrit(e) :
19-avril 06
Visualisations :
31 030
Dernière activité :
L'utilisateur est hors-ligne Hier, 21:25
Actuellement :
Hors-ligne

Mes informations

Titre :
Grand vizir
Âge :
33 ans
Anniversaire :
Février 26, 1987
Gender:
Homme Homme
Location:
Aix en Provence

Informations de contact

Courriel :
Privé
Website URL:
Website URL  http://

Derniers visiteurs

  • Photo alx23 
    23 janv. 2020 - 20:35
  • Photo Invité
    16 janv. 2020 - 04:22
  • Photo blacksad 
    24 févr. 2019 - 18:17
  • Photo Phileas 
    15 janv. 2019 - 21:30
  • Photo redfoxone 
    15 juin 2018 - 15:27

Sujets que j'ai initié

  1. La Bdtheque De 1001Bd : Horacio D'alba

    Hier, 11:29



    Série : Horacio d'Alba
    Scénario : Jérôme Le Gris
    Dessin : Nicolas Siner
    Couleur : Nicolas Siner
    Genre : Aventure / Historique
    Edition : Glénat
    Date de parution : Dispo
    L'acheter sur BDFugue

    Résumé :
    XVIe siècle. Quelque part en Italie du nord, une société nouvelle a vu le jour : une « République » fondée sur les principes et les croyances de la Rome antique. Après plus d'un siècle de guerres, les princes et condottieres ont fait taire les canons et cesser les affrontements de masse. Désormais les conflits ne se règlent plus sur les champs de batailles mais au Sénat, et l'ordre est maintenu à travers deux écoles de duellistes experts. Horacio d'Alba est le plus célèbre d'entre eux : découvrez sa légende.

    Je viens de me plonger dans la relecture d'Horacio d'Alba.
    Puis j'ai jeté un oeil aux chroniques que j'avais pu en faire à l'époque, puis à celles qu'Alx en a fait lors de la réédition.

    A l'époque, j'avais osé comparer l'attente que j'avais pu ressentir pour le tome 2 d'Horacio d'Alba à celle que je ressentais pour le dernier tome de Long John Silver. Histoire de vous situer les espoirs que j'avais sur cette série.

    Dans ma mémoire le tome 3 m'avait laissé un vrai goût amer par sa dramaturgie et le destin de ces héros et de cette histoire. Il faut dire que je m'y étais attaché. J'avais donc ressenti une pointe de déception. J'ai eu le temps de la digérer.

    Et finalement, confiné, j'ai enfin eu l'occasion de relire les 3 tomes d'un coup. Et franchement je me suis trompé. Non pas sur la qualité de cette trilogie, que j'ai trouvé une nouvelle fois magistrale. Mais sur ce dernier tome, qui la complète juste parfaitement.

    Imaginez un héros magnifique. Vaillant. Fidèle. Séducteur mais honnête. Droit dans ses bottes et pleins de principes. Et imaginez ensuite que ce héros magnifique se trompe du début à la fin. Oui Horacio d'Alba est bien une tragédie. Et les dessins de Nicolas Sinner sont là pour nous la sublimer.

    Si vous n'en avez jamais eu l'occasion, plongez vous dans cette trilogie superbement aboutie. Vous ne le regretterez pas. C'est Shakespearien tellement tout y est : loyauté, principes, famille, relations père/fils, histoires d'amour, leçons d'histoire.

    Seul bémol, je préférais les couvertures originelles, et le changement d'éditeur en cours de route me laisse des BD dépareillées. Ca va je ne suis pas collectionneur dans l'âme.

    Comparaison n'est pas raison, mais je le signe, ça valait bien un Long John :) Cette BD devrait être un classique au même titre.

    Note : Image IPB

    The_PoP, enchanté
  2. Shinobi Iri - Tome 1

    27 mars 2020 - 16:11

    Shinobi Iri - Tome 1



    Série : Shinobi Iri

    Scénario : Leen
    Dessin : Leen
    Couleurs : Noir et blanc
    Genre : Manga à la française
    Edition : Auto éditée - Tengu Edition
    L'acheter sur le site de l'auteure

    Résumé :« Shinobi Iri s'inspire de faits réels qui se sont déroulés au XVIe siècle, dans l'archipel nippon, précédant le soulèvement des habitants de la province d'Iga, berceau des shinobi experts en ninjutsu.
    La jeune et intrépide protagoniste, Tomoe, est une kunoichi (femme ninja) désirant faire ses preuves dans un monde d'hommes. Difficile pour elle de trouver sa place! Son père, le chef du village Ueno, est de plus très protecteur avec elle. C'est ainsi que, accompagnée de son frère Genzô, elle se lancera tête baissée dans une mission qui scellera l'avenir de son clan...
    Vous découvrirez ainsi l'histoire du clan Hattori, dont le destin bascula lorsque le seigneur de guerre Oda Nobunaga se lança à l'assaut de la vallée d'Iga pour éliminer les guerriers ninja, dernier obstacle qui l'empêchait de régner sans partage sur le Japon. »


    Mon avis : Ceux qui me connaissent bien le savent, les mangas et moi ça fait deux. Bon c'est sûr que comme beaucoup j'ai eu ma période GTO, Albator, City Hunter, Kenshin et j'en passe. Mais je crois que depuis l'avènement de Naruto et One Piece, j'ai décroché. Vous allez me dire que c'est parce que je n'en lis pas de vraiment bons. C'est possible. Je crois plutôt que j'ai du mal avec la vision du monde globalement de mise dans le manga, que lorsque je suis un peu ronchon, il m'arrive, à tord, de qualifier de naïve.

    Bref, pourquoi je vous dis tout cela ? Parce qu'une fois n'est pas coutume je vais vous parler d'une série de manga, destinée aux ados et aux adultes plus ou moins jeunes, réalisés par une dessinatrice que je connais et qui travaille en indépendante. Elle est donc en auto-édition.
    Cette série de Shinobi Iri est constituée de 3 tomes à ce jour, mais ce premier tome vous met directement au coeur de l'action, pas trop de place pour la pose du décor, ici cela démarre fort avec une héroïne très vite en bute avec les brimades machistes et l'attitude parfois surprotectrice de sa famille. Elle va y opposer, sa fougue, mais aussi souvent sa naïveté, ce qui dans ce Japon Médiéval va entraîner pas mal de complications évidemment.
    Il faut tout de suite prévenir les lecteurs que les personnages sont ici des animaux anthropomorphes. Le dessin est soigné et assez stylé, même si l'on ne s'éloigne pas trop des carcans du manga classique. Le sens de lecture est à la française pour un ouvrage d'environ 180 pages.

    Je trouve que ce premier tome est assez réussi, car même si le ronchon que je suis continue de râler sur la naïveté des personnages, il faut reconnaitre que cela fonctionne relativement bien. Et puis, l'action s'enchaîne bien et les complots se mettent gentiment en place. L'héroïne est plutôt sympathique même si sa révolte et ses combats trouveront surement plus d'écho chez une lectrice que chez un lecteur. Ce Shinobi Iri reste frais malgré un thème déjà souvent exploité et une approche des problématiques parfois un peu naïve à mon sens.

    Ma Note :Image IPB

    The_PoP, qui le conseille aux amateurs de Manga.
  3. C'était Mieux Avant ?

    27 mars 2020 - 12:48

    C'était mieux avant ?






    Scenario : Hervé EPARVIER & Soledad BRAVI
    Dessin : Soledad BRAVI
    Genre : Nostalgie quand tu nous tiens
    Edition : Rue de Sèvres


    L'acheter sur BDFugue


    Résumé :Flash-back dans les années 60 à 80... Vous vous souvenez quand il fallait se lever pour aller répondre à l'unique téléphone fixe de la famille qui se trouvait généralement dans le couloir ? Des speakrines qui annonçaient le programme du soir juste après le jingle publicitaire d'Antenne 2 avec la pomme, celui qui faisait... A 222222 ou encore quand papa écoutait sur l'autoradio de la Renault 12, le dernier Sardou sur cassette doubles faces ? « Ah là là quel panard ! » Hervé Éparvier et Soledad Bravi reprennent et croquent toujours avec humour, des scènes de la vie quotidienne, des expressions, des modes que, nous, nos parents ou nos grands-parents avons connu. Au-delà du constat que les temps ont bien changé, c'est surtout l'occasion de sourire, se remémorer, partager avec les anciennes et nouvelles générations des souvenirs personnels, des instants oubliés. Alors, comme le disait Patrick Sabatier, Stop ou Encore ?!


    Mon avis : Voilà clairement un petit ouvrage qui procurera j'imagine beaucoup de plaisir à feuilleter pour une personne née dans les années 70 ou avant. Pour ceux qui sont nés après comme moi, ce sera plus comme une petite découverte ou re-découverte de choses qu'on oublie vite.
    Le soucis c'est que le potentiel de relecture de ce livre est quasi nul à mon avis, et qu'il est lu très très rapidement. Le propos reste léger, absolument pas polémiste pour un sou, et sans grande profondeur, le but visé étant ici plutôt la petite madeleine de proust.
    Le trait de Soledad Bravi reste toujours aussi minimaliste et personnellement j'ai beaucoup de mal avec son style, ce qui ne m'aide du coup pas beaucoup.

    Bref, je suis un peu passé à côté de l'intérêt de l'ouvrage, sans pour autant ne pas avoir apprécié ces dix quinze minutes de lecture. A voir peut être aussi pour lire avec ses enfants ou petits-enfants pour les quadra-quinqua et plus ?

    Ma Note: Image IPB

    The_PoP, qui est né dans les années 80... Ceci expliquant peut être cela...
  4. Magic The Gathering - Chandra

    24 mars 2020 - 10:37

    Magic The Gathering - Chandra



    Série : Magic The Gathering - Chandra
    Scénario : Vita Ayala
    Dessin : Harvey Tolibao
    Couleurs : Joana Lafuente
    Genre : Comics Fantasy dans l'univers Magic
    Edition : Hi Comics
    L'acheter sur BDFugue

    Résumé : L'univers éclatant de Magic : The Gathering (Magic : L'Assemblée) prend vie en couleurs dans un palpitant comics. Retrouvez-y la célèbre et ardente Planeswalker Chandra Nalaàr. Déterminée à protéger et défendre le Multivers, et à aider les plus faibles, Chandra Nalaàr part à l'aventure. Mais une menace surgie de son passé plane au-dessus d'elle. Elle devra faire face à des démons, réels et intérieurs, et il lui faudra bien davantage que quelques boules de feu pour en venir à bout.Magic: The Gathering Chandra franchit les frontières établies entre le jeu et la fiction et mène les lecteurs dans l'univers de Ravnica.

    Mon avis : Ce comics parut aux éditions HiComics, par Vita Ayala, la scénariste de Supergirl, Submerged et The Wilds, et Harvey Tolibao, dessinateur sur X-Men et Green Arrow est à mon avais avant tout destiné aux fidèles et habitués de l'Univers Magic. Pour les autres, l'entrée en matière par cette histoire risque d'être un peu raide. Ceci dit, avec quelques notions de l'univers de base, on n'est pas franchement déboussolé. L'histoire suit la remise en question de l'héroine Planeswalker Chandra après une cuisante défaite. Les auteurs vont ainsi interroger la culpabilité, les remords, l'oubli et les devoirs du héros. Pour les amateurs des univers Marvel ou DC, rien de bien surprenant ou novateur, même si cela est plutôt bien fait et bien amené.
    Graphiquement le travail de Harvey Tolibao est propre, sans trop de fioritures. C'est clairement un trait dans l'air du temps des comics actuels, qui manque un peu de détails pour moi, mais qui reste très adapté à une histoire de Fantasy sans prétention. Les scènes d'actions très nombreuses sont globalement assez lisibles et rende cette lecture assez dynamique.

    Par contre, à mon sens c'est un peu court en terme de nombre de pages, même si le prix est inférieur de 2€ au prix du tome 2 de Coyotes par exemple chez le même éditeur.

    En conclusion, je ne peux le conseiller qu'aux amateurs de Magic qui seraient ravis de prolonger un peu plus l'expérience d'un de leur monde préféré.

    Ma Note :Image IPB

    The_PoP, qui a trouvé le tout un peu léger.
  5. Tous Les Héros S'appellent Phénix

    23 mars 2020 - 14:09

    Tous les héros s'appellent Phénix

    [url="https://www.bdfugue.com/tous-les-heros-s-appellent-phenix?ref=44""][/url]

    Série : One shot
    D'après le Roman de : Nastasia Rugani
    Scénario : Jérémie ROYER
    Dessin : Jérémie ROYER
    Couleurs : Jérémie ROYER
    Genre : Roman graphique adaptation d'un roman
    Edition : Rue de Sèvres
    [url="https://www.bdfugue.com/tous-les-heros-s-appellent-phenix?ref=44""]L'acheter sur BDFugue[/url]

    Résumé :Peut-on monter dans la voiture de quelqu'un que l'on connaît à peine ? Difficile de résister à la tentation si l'automobiliste n'est autre que monsieur Smith, le professeur d'anglais le plus fascinant et le plus séduisant du lycée. Ce soir-là, il a proposé à Phénix et à sa petite soeur, Sacha, de les raccompagner chez elles, de l'autre côté du lac. Elles sont montées dans sa Chevrolet immaculée, et il les a conquises le temps d'un trajet. Quelques jours plus tard, c'est leur mère, Erika, qui se laissait séduire. Monsieur Smith est venu de plus en plus souvent à la maison, accumulant les bons points, avec son don pour la pâtisserie et ses faux airs de Gregory Peck. Phénix et Sacha ont bien remarqué qu'il était un peu trop strict et autoritaire, parfois dur et cassant sans raison. Oh, trois fois rien, pas de quoi s'inquiéter. Comment auraient-elles pu se douter qu'elles venaient de faire entrer le loup dans la bergerie ?

    Mon avis : Je n'ai pas lu le roman éponyme de Nastasia Rugani avant de découvrir cette BD, alors mon avis en est du coup fortement impacté.
    J'ai été pris par cette histoire poignante, d'une tristesse, d'une banalité sans nom. Effectivement à travers la pudeur de l'adaptation réalisée par Jérémie ROYER, on ressent très bien les sentiments et les pensées des personnages, sans voyeurisme malsain. Il y a de la justesse qui se dégage de ce propos, et une absence relative de jugements très intéressante. L'auteur nous guide sur le fil de sa narration sans pour autant nous tenir la main à chaque pas. Rien n'est banalisé pour autant.
    Graphiquement, je vous avoue que ce n'est pas le point fort qui m'a marqué dans ce roman graphique, mais il faut bien reconnaitre que le trait parfois minimaliste de l'auteur sert bien son propos et la pudeur avec laquelle il nous le livre.

    Une BD forcément instructive sur un sujet lourd, traité pourtant avec justesse et sans sensiblerie à outrance.

    Ma Note :Image IPB

    The_PoP, un peu triste après cette lecture poignante.

Amis

The_PoP n'a pas encore ajouté d'ami.

Commentaires

The_PoP n'a pas encore de commentaires. Pourquoi ne pas lui dire bonjour ?


© 2000/2099 - 1001 BD.com