1001 BD.com: The_PoP - Affichage d'un profil - 1001 BD.com

Aller au contenu

Profil de The_PoP Note du membre : -----

Groupe :
Les gardiens du post
Messages :
1 859 (0,38 par jour)
Plus actif dans :
Les News du monde BD (568 messages)
Inscrit(e) :
19-avril 06
Visualisations :
18 321
Dernière activité :
L'utilisateur est hors-ligne août 02 2019 08:59
Actuellement :
Hors-ligne

Mes informations

Titre :
Monstre du donjon
Âge :
32 ans
Anniversaire :
Février 26, 1987
Gender:
Homme Homme
Location:
Aix en Provence

Informations de contact

Courriel :
Privé
Website URL:
Website URL  http://

Derniers visiteurs

Sujets que j'ai initié

  1. Le Tsarévitch Aux Pieds Rapides

    02 août 2019 - 09:00

    Le Tsarévitch aux pieds rapides



    Age : 6 à 8 ans
    Scénario : Victor Pouchet
    Dessin : Violaine Leroy
    Genre : Livre jeunesse
    Edition : Ecole des loisirs
    Le voir sur le site de l'école des loisirs

    Résumé :Manger, parler, marcher, grimper, compter… Ivan le tsarévitch ne fait rien au même rythme que tout le monde. C’est pour cela qu’on surnomme cet enfant pas comme les autres « le Tsarévitch-aux-pieds-rapides ». Mais quand on va trop vite, personne n’arrive à suivre. Et un accident est très vite arrivé.

    Mon avis : Un petit conte russe d’autrefois et de maintenant. Quelques belles illustrations suaves, acidulées et pleines d’énergie qui relancent avec justesse l’imagination du lecteur et où les personnages du conte, aux bonnes joues rondes et roses, nous emmènent avec eux dans cette étrange course contre et avec le temps. L’on se croirait presque parfois dans quelque tableau de Chagall.

    Trop vite, trop lent, un ordre du temps qui se brouille… Le Tsarévitch change de cadence et le lecteur avec lui, se perdant tout autant dans la « texture » du temps. C’est de notre perception du temps et du monde dont il s’agit dans ce récit : les moments d’attente, « les précipitations », « les tout de suite qui sont des trop tard », « l’impression d’être en retard », « la peur d’être en avance », « la sensation que le monde avance trop vite », le temps que l’on ne voit pas passer…

    Mais qu’est ce que le temps ? Quelle est la bonne mesure, l’équation parfaite de « l’Ordre et du Désordre du Temps et du Monde » ?

    On aime ce Tsarévitch parce qu’il nous ressemble, et comme nous, il est un peu perdu.

    Ce petit conte sans moralité, aux allures de récit d’apprentissage doucement philosophique, sagement raconté, réjouit et peut faire réfléchir à différents niveaux, les petits et les grands. Une belle découverte !

    Ma Note :Image IPB
  2. Flix

    29 juillet 2019 - 10:52

    Flix



    Age : 6 à 8 ans
    Scénario : Tomi Ungerer
    Dessin : Tomi Ungerer
    Genre : Livre jeunesse
    Edition : Ecole des loisirs
    Le voir sur le site de l'école des loisirs

    Résumé :Il paraît que les chiens ne font pas des chats. Comment se fait-il alors qu’à Chatville, M et Mme Lagriffe mettent au monde leur premier enfant... Et que c’est un chien qui s’appelle Flix ?

    Mon avis : Une drôle de fable, comme Tomi Ungerer sait nous en offrir, sur la différence, la tolérance et l’amour.

    La première de couverture est déjà un régal pour les yeux. Et la suite tient les promesses ainsi faites. Les illustrations sont généreuses et savoureuses. Elles plongent le lecteur dans un univers cocasse, parfaitement léché où rien n’est laissé au hasard.

    Récit et illustrations mêlent avec une grande finesse réalisme et fantaisie. Le texte prend parfois la forme d’un poème. La fable fonctionne ainsi. Et elle fonctionne bien. Des personnages auxquels on s’attache, on s’identifie tant ils sont humains. Un peu d’actions juste de raison, de l’émotion. Tout est juste et arrive au bon moment. Des références nombreuses dont on se délecte tant dans les illustrations que dans le récit.

    L’écriture est vive, précise, intelligente et drôle. Pas de didactisme forcé ; le récit est extrêmement plaisant et efficace. Et si « être chien et chat » ne signifiait pas tout à fait ce que l’on croit… Remettons dans le plat les idées reçues, ce qui est convenu et finalement inconvenant, ces dictons figés, remuons tout ça ! Vigoureusement ! Et ça donne quoi ? Flix. Du grand Ungerer dans Flix.


    Ma Note :Image IPB

    The_PoP
  3. Le Premier Petit Chien Du Monde

    25 juillet 2019 - 09:34

    Le premier petit chien du monde



    Age : 6 à 8 ans
    Scénario : Michel Gay
    Dessin : Michel Gay
    Genre : Livre jeunesse
    Edition : Ecole des loisirs
    Le voir sur le site de l'école des loisirs

    Résumé :A la préhistoire, les « toutes premières fois du monde » furent souvent vécues en s’amusant, par de très jeunes personnes. Dans sa série sur la préhistoire, Michel Gay nous raconte le début de l’écriture avec Cromignon, l’invention de la terre cuite avec la poupée de Cropetiteet, dans ce troisième album, comment un louveteau, seul et affamé, devient le premier petit chien du monde.

    Mon avis : Un titre qui inscrit ce récit dans la grande Histoire du monde, éveillant notre curiosité. Un récit mené au présent ; le lecteur suit ainsi pas à pas, un petit homme de Cro-Magnon qui part à la chasse. Puis ceux d’un petit loup solitaire et affamé. Et les voit tous deux apeurés, puis s'apprivoiser, se faire confiance, peut être pour la première fois dans l'histoire du monde. Une idée de genèse originale, que sert une écriture simple composant un récit simple, lui aussi, mais bien mené.

    L’album de Michel Gay ne triche pas sur les éléments pré-historiques convoqués dans cette jolie histoire. Mais s’il est certain que cet album peut donner à l’enfant, légitimement et tranquillement, quelques premières images et notions de ce qu’a été la préhistoire, il ne se constitue cependant pas en un documentaire bien fourni sur l’époque en question.

    Le plaisir du lecteur vient avant tout de cette rencontre entre le petit loup et Cromignon qui en émouvra plus d’un et de la douceur de ce récit qui ne peut que laisser rêveur.

    Une légère déception dans le rapport texte/illustrations ; entre ce texte qui me semble, assez justement, presque lapidaire et des illustrations qui, dans ce même élan, auraient selon moi mérité un trait plus brut. Dommage peut être que dans cette simplicité voulue, l’auteur n’ait pas franchement joué la carte de la peinture rupestre.

    Ma Note :Image IPB
  4. Teacher Killer - Tome 1

    19 juillet 2019 - 07:45

    Teacher Killer - Tome 1

    <img src="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782302076785_1_75.jpg" HEIGHT=320 WIDTH=240/>

    Série : Teacher Killer
    Scénario : Sharoh Hanten
    Dessin : Sharoh Hanten
    Genre : Shonen
    Edition : SOLEIL Manga
    L'acheter sur BDFugue

    Résumé :Riko Arisu cache un lourd secret. Témoin de la mort de ses parents étant enfant, elle ne vit que pour obtenir vengeance de leur assassin. Est-ce le hasard qui amène ce dernier, des années plus tard, à être son professeur de biologie au lycée ? Et pourquoi accepte-t-il de devenir son mentor et de faire d'elle la complice de ses multiples assassinats ? Mr Satou s'avère en fait être un chasseur d'assassins qui traque ses proies, tout en enseignant son « art » à Riko.

    Mon avis : Teacher Killer est une nouvelle série de manga parue chez Soleil Manga. Attention, c'est une lecture pour public averti puisqu'ici on est clairement dans la lignée d'un Dexter ou sur les traces Hannibal Lecter... Inutile de vous dire que certains passages sont particulièrement malsains, et gores. A noter que le personnage de la presque innocente jeune fille donne encore plus de malaise.
    Bref c'est bien bien tordu. Le réalisme n'est clairement pas le soucis du mangaka, on a donc une histoire glauque au possible servie par des graphismes de mangas pour ado classiques, ce qui crée un décalage très très particulier.

    Ceci dit, ce n'est qu'un tome 1 et pourtant cela avance déjà beaucoup et vite dans l'histoire.
    J'imagine que ce manga conviendra aux plus jeunes qui aiment jouer à se faire peur. Pour ma part je ne m'y suis pas du tout retrouvé.


    Ma Note :Image IPB

    The_PoP mal à l'aise
  5. Prison School - Tome 21

    18 juillet 2019 - 14:10

    Prison School - Tome 21

    <img src="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782302076754_1_75.jpg" HEIGHT=320 WIDTH=240/>

    Série : Prison School
    Scénario : Akira HIRAMOTO
    Dessin : Akira HIRAMOTO
    Genre : Seinen / Erotique
    Edition : SOLEIL Manga
    L'acheter sur BDFugue

    Résumé :Kiyoshi intègre un ancien lycée pour filles. Cette année est la première dans l'histoire de l'école où les garçons peuvent y accéder. À sa grande surprise, Kiyoshi se rend compte qu'il n'y a que quatre autres garçons dans le lycée, soit un garçon pour 200 filles ! Ils sont pleins d'espoir mais les filles les ignorent totalement... Alors qu'ils s'adonnent à une séance de voyeurisme, ils se font surprendre et séquestrer dans les sous-sols de l'établissement. Leur cauchemar ne fait alors que commencer.

    Mon avis : Prison School c'est une série clairement orientée pour les ados libidineux tellement le scénario est pauvre. Alors on est dans le Seinen graveleux. Place donc aux plastiques généreuses, aux situations grotesques qui tendent tant bien que mal vers un peu d'érotisme, aux gags bouffons et aux personnages peu marquants.
    Bref ne me demandez pas comment cette série peut en être à son tome 21, mais il faut bien reconnaitre que c'est un gros succès au Japon. Il y a donc un public, dont je ne fais pas parti. La finesse relative de Love Hina me manque quand je lis Prison School.
    Graphiquement c'est dans la norme des mangas actuels, avec quelques planches notablement plus travaillées.

    Ma Note :Image IPB

    The_PoP pas convaincu

Amis

The_PoP n'a pas encore ajouté d'ami.

Commentaires

The_PoP n'a pas encore de commentaires. Pourquoi ne pas lui dire bonjour ?


Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com