1001 BD.com: alx23 - Affichage d'un profil - 1001 BD.com

Aller au contenu

Profil de alx23 Note du membre : -----

Groupe :
Les gardiens du post
Messages :
9 825 (2,5 par jour)
Plus actif dans :
BD Européenne (3423 messages)
Inscrit(e) :
10-avril 08
Visualisations :
45 298
Dernière activité :
L'utilisateur est hors-ligne Aujourd'hui, 09:42
Actuellement :
Hors-ligne

Mes informations

Titre :
Silver surfer
Âge :
42 ans
Anniversaire :
Décembre 21, 1976
Gender:
Homme Homme
Location:
Muflin

Informations de contact

Courriel :
Privé

Derniers visiteurs

  • Photo Invité
    18 juil. 2018 - 12:11
  • Photo redfoxone 
    10 juin 2018 - 16:16
  • Photo poseidon2 
    29 mai 2018 - 15:26
  • Photo Invité
    26 août 2017 - 09:01
  • Photo zakaria 
    18 mai 2017 - 13:59

Sujets que j'ai initié

  1. L'orphelin De Perdide Tome 2 : Silbad

    Hier, 07:31



    L'orphelin de Perdide
    Tome 2 : Silbad
    Scénario : Régis Hautière
    Dessin : Adrian
    Couleur : Adrian
    Genre : Science-ficton
    Edition : Glénat
    Date de parution : Dispo
    L'acheter sur BDFugue

    Résumé :
    Survie. Suite à l’arrêt de l’astronef sur Gamma 10, Martin est tué et Belle est enlevée par d’anciens bagnards avec l’oeuf, seul moyen de communication avec le petit Claudi désormais seul face aux nuées de frelons, toujours plus proches de lui... Tandis que Max part à l’assaut du repère des mercenaires, Silbad, resté seul à bord du vaisseau, visualise d’anciennes images de Perdide... Et s’il était lié à Claudi bien avant sa rencontre avec Max ? Après avoir réussi à s’échapper des terribles arènes du Maître des troglodytes, Belle, Max et l’oeuf rejoignent le vaisseau, poursuivis les habitants de Gamma 10. Malheureusement, Silbad est blessé. Le Grand Max finit par décoller en direction de Perdide afin de retrouver Claudi et de sauver Silbad. Mais à force de voyager contre la vitesse de la lumière, Max aurait-il fini par altérer le temps ?

    En septembre dernier j'avais pu découvrir l'excellent premier tome de l'orphelin de Perdide, un diptyque de science-fiction tiré des œuvres de Stefan Wul. Régis Hautière a écrit une aventure très prenante avec un contrebandier de l'espace, l'exploration de planètes dans un récit prenant. Avec cette suite, on reprend l'aventure pour aller sauver l'enfant devenu orphelin sur une planète hostile. Régis Hautière maitrise son sujet jusqu'à la fin même si l'on devine assez vite le retournement de situation finale. On se laisse prendre dans l'histoire plaisante avec les personnages charismatiques. Au niveau dessin, Adrian poursuit avec son style pour décrire cette aventure de science-fiction.

    Je n'ai pas été déçu par la suite de ce titre qui donnait envie de poursuivre pour connaitre le sort de l'enfant seul et isolé sur Perdide et comprendre les paradoxes temporels.

    Note : Image IPB

    Alx23
  2. Babylon Berlin

    10 janvier 2019 - 07:30



    Babylon Berlin
    Scénario : Volker Kutscher & Arne Jysch
    Dessin : Arne Jysch
    Couleur : Arne Jysch
    Genre : Policier
    Edition : Glénat
    Date de parution : Dispo
    L'acheter sur BDFugue

    Résumé :
    Berlin. Dans les années 1920, alors que l’Allemagne connait de graves difficultés économiques et politiques, la naissance de la République de Weimar se fait au rythme de la corruption, du trafic et du scandale. À la suite d’un malencontreux homicide involontaire dans une période où le pays connait des changements radicaux, l’inspecteur Gereon Rath est muté de Cologne à Berlin. Il se heurte alors à une enquête criminelle liée aux cercles de la nuit. En fréquentant la vie nocturne berlinoise, Roth va vite se rendre compte qu’ici, on ne peut faire confiance à personne. Pas même la police.

    Babylon Berlin nous propose une adaptation des romans policiers de Volker Kutscher en bande dessinée. L'auteur participe à cette adaptation avec Arne Jysch qui gère également les dessins. Les amateurs des romans de Volker Kutscher ou de la série éponyme sur Netflix devraient être intéressés par ce titre. L'histoire se déroule dans l'entre-deux guerres dans le Berlin des années 20. On suit les enquêtes officielles et non-officielles de l'inspecteur Gereon Rath, nouveau venu dans les services de Berlin. On découvre alors la république de Weimar et toute la corruption au plus niveau des dirigeants de la capitale. Pour la partie graphique, Arne Jysch a choisi le noir et blanc avec des dégradés de gris pour retranscrire l'ambiance sombre des nuits berlinoise en compagnie de l'inspecteur. Le style est réaliste et les planches bien travaillées.

    L'originalité de ce tire provient de l'époque où se déroule l'action avec un contexte historique très chargé et peu connu du public français ou du moins à mon niveau. Les amateurs de récits policier seront comblés avec une époque historique bien ciblée.

    Note : Image IPB

    Alx23
  3. Agata Tome 1 : Le Syndicat Du Crime

    08 janvier 2019 - 07:23

    <IMG SRC="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782344025338_1_75.jpg" HEIGHT=320 WIDTH=240/>

    Agata
    Tome 1 : Le syndicat du crime
    Scénario : Olivier Berlion
    Dessin : Olivier Berlion
    Couleur : Olivier Berlion
    Genre : Policier
    Edition : Glénat
    Date de parution : Dispo
    L'acheter sur BDFugue

    Résumé :
    Ellis Island, 1931. Agata Lietewski, une jeune polonaise de 19 ans, en fuite après avoir avortée clandestinement, immigre aux États-Unis et trouve refuge chez son oncle américain, au cœur du quartier polonais de Jackowo, à Chicago. Prête à démarrer une nouvelle vie tranquille, sa vie bascule alors que les principales bandes rivales de la côte Est s’affrontent dans une guerre de territoire sans merci. Kidnappée, son chemin croisera, malgré elle, celui de Lucky Luciano, alors chef de la mafia italienne et le gangster le plus puissant du pays depuis l’arrestation d’Al Capone…

    Après avoir signé plusieurs scénarios de la série l’art du crime, Olivier Berlion revient avec Agata une série qu’il réalise intégralement. L’auteur choisit la période de grande dépression aux Etats-Unis où des vagues d’immigration arrivent depuis l’Europe en quête de fortune ou pour refaire sa vie sur le nouveau continent. Olivier Berlion est un habitué des récits policiers voir des polars. Ce premier tome de plus de 70 pages nous met dans le contexte dès les premières planches avec une scène de torture pour débuter. La mafia agit en toute impunité avec des politiciens, policiers et autres personnes de pouvoir corrompus. Au milieu de ces truands, une jeune femme polonaise débarque pour refaire sa vie chez son oncle. Elle va se retrouver confronter aux mauvaises personnes. Pour la partie graphique, Berlion fait des merveilles pour retranscrire l’ambiance de cette époque avec des planches très détaillées. En fin d’album, on retrouve plusieurs planches d’esquisses et autres dessins préparatoire de Berlion en bonus.

    On est proche de l’ambiance de la série Tv Boardwalk empire pour l’époque et les mafieux qui tentent de faire de la légalité en même temps que leur affaire illégale sur l’alcool prohibé.

    Note : Image IPB

    Alx23
  4. Les Métamorphoses 1858 Tome 1 : Tyria Jacobaeae

    06 janvier 2019 - 17:20



    Les métamorphoses 1858
    Tome 1 : Tyria Jacobaeae
    Scénario : Alexie Durand
    Dessin : Sylvain Ferret
    Couleur : Sylvain Ferret
    Genre : Fantastique
    Edition : Delcourt
    Date de parution : Dispo
    L'acheter sur BDFugue

    Résumé :
    Été 1858 : Au coeur de l'atmosphère étouffante des rues de Paris, une jeune couturière disparaît dans la plus totale indifférence. Seul Stanislas Andrzej, détective amateur, décide d'enquêter en compagnie de Joseph, son colocataire et ami d'enfance. Alors que leurs recherches les mènent à une horrible machination bouleversant toutes leurs certitudes, leur quête va se métamorphoser en un prodigieux voyage initiatique.

    Avec les métamorphoses 1858, deux jeunes auteurs nous proposent de suivre une enquête policière dans le Paris du dix-neuvième siècle. Les premières planches nous présentent les deux héros qui vont accepter une affaire de fugue banale qui semble cacher un bien plus important mystère. L’ambiance rappellera évidement les aventures du célèbre enquêteur Sherlock Holmes, avec une partie fantastique beaucoup plus poussée. Une touche de steampunk est ajoutée pour parfaire ce thriller qui commence très fort. La partie graphique est un atout majeur dans cette série, en effet les planches de Sylvain Ferret sont absolument magnifiques. On pourra reprocher les nombreux dialogues au départ pour donner le contexte mais les lecteurs resteront en admiration devant les planches muettes lors des scènes d’action. Le découpage nerveux est original lors de ses scènes participent à cette réussite. L’auteur mélange les genres et l’on retrouve du style manga dans les visages des personnages, des comics et de la bande dessinée franco-belge aussi.

    Cette série est prévue en trilogie avec un deuxième tome déjà annoncé pour le mois de juin prochain et un dernier tome début 2020. Ce premier tome pose les bases et devrait convaincre de nombreux lecteurs avec déjà une couverture qui attire l’œil.

    Note : Image IPB

    Alx23
  5. Ucc Dolores Tome 1 : La Trace Des Nouveaux Pionniers

    05 janvier 2019 - 08:54



    UCC Dolores
    Tome 1 : La trace des nouveaux pionniers
    Scénario : Didier Tarquin
    Dessin : Didier Tarquin
    Couleur : Lyse Tarquin
    Genre : Science-fiction
    Edition : Glénat
    Date de parution : Dispo
    L'acheter sur BDFugue

    Résumé :
    Quoi de mieux qu'un vaisseau spatial pour voler de ses propres ailes ?C'est un grand jour pour soeur Mony. À 18 ans, il est temps, pour cette orpheline recueillie à la porte du couvent des Nouveaux Pionniers, de quitter le nid et de trouver sa voie. Mais à peine propulsée dans le monde extérieur, voilà que la jeune fille découvre être l'héritière du UCC Dolorès, un croiseur de guerre de l'armée confédérée ayant appartenu au général Mc Monroe, de sinistre mémoire ! Incapable de manoeuvrer un tel engin, la candide Mony se met en quête d'un pilote et « trouve » Kash, vétéran taciturne et désireux de changer de vie. Ensemble, ils prennent la direction de la Frontière aux commandes du Dolorès, un vaisseau au passé mystérieux !

    Didier Tarquin est le dessinateur des nombreuses séries à succès autour de Lanfeust aux éditions Soleil en compagnie d’Arleston. Aujourd’hui, l’auteur propose une nouvelle série annoncée en trilogie pour le premier cycle et des one shot pour les autres cycles suivant les ventes. Tarquin écrit également le scénario d’UCC Dolores, une série de science-fiction avec tous les éléments majeurs réunis dans cette introduction. L’histoire nous présente une jeune adolescente qui hérite d’un vaisseau de guerre sans réel but précis. Son héritage va la rattraper et d’autres personnes intéressées semblent suivre son parcours maintenant qu’elle est sortie de son orphelinat. Pour la partie graphique, on retrouve évidement le style de l’auteur. Les planches sont très détaillées pour permettre aux lecteurs de rentrer dans l’histoire dès les premières cases. L’humour est bien présent dans les dialogues ou situations. Tarquin avait pensé UCC Dolores comme une série d’humour à la base, avant de repartir sur quelque chose de plus sérieux. A noter qu’une version luxueuse en noir et blanc sera disponible le même jour en librairie. D’ailleurs les albums en noir et blanc sont très tendances actuellement chez les éditeurs.

    Ce premier tome devrait ravir tous les lecteurs adolescents et les autres en quêtes de space opéra léger comme le scénario ne révolutionne rien pour l’instant.

    Note : Image IPB

    Alx23

Amis

Commentaires

alx23 n'a pas encore de commentaires. Pourquoi ne pas lui dire bonjour ?


Depuis 6/2000
Visites

© 2000/2099 - 1001 BD.com