Aller au contenu
  • S’inscrire

  • Nickad
    • Scenariste: ODA Eiichiro Dessinateur: ODA Eiichiro Editeur: Glenat Note :
      Résumé:

      Au cours de son périple aux côtés de Barbe Blanche, Oden fait la connaissance d’un homme que le destin semble avoir placé sur sa route : le grand Roger ! Qu’apportera donc au monde la rencontre de ces deux hommes ?! Pendant ce temps, dans le pays des Wa, Orochi profite de l’absence d’Oden pour manœuvrer en coulisses… Les aventures de Luffy à la poursuite du One Piece continuent !

      Type: Manga L'acheter sur bdfugue Genre: Aventure

    Inutile de présenter One piece, que l’on soit amateur ou pas de mangas, il est difficile de passer à côté.

    Si souvent les tomes de One piece se suivent et se ressemblent, j’avoue que celui-ci m’a épaté.

    On se trouve au cœur de l’aventure du pays des Wa, assez complexe à suivre tant il y a de nouveaux personnages, ça part un peu dans tous les sens avec des dessins très chargés, bref, j’ai failli décroché.

    Mais ce tome 96, !! une vraie réussite !!

    Tout d’abord, il y a le passé d’Oden (le père de Momonosuké qui aurait dû être le shogun du pays des Wa) qui permet de lier tous les éléments de cet arc. Mais en même temps, il y a le passé de Gold Roger et là, banco !! Pleins de révélations sur la série vous attendent si vous êtes attentifs ! car Oda aime semer des petits cailloux, c’est incroyable comme il aime laisser trainer une information qui servira 20 tomes plus loin. J’ai même trouvé que dans le « courrier des lecteurs » il y avait des infos intéressantes.

    Il y avait longtemps qu’un volume de One piece ne m’avait pas emballé à ce point !



    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    parfois il y a des longueurs mais celui ci est vraiment très bien

    pour le coup de coeur, je croyais l'avoir fait, ça ne se voit pas ??

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Alors il y a longueurs et long 😊

    Oui, One Piece fait partie de ces "manga fleuves" qui avec la centaine de tomes sont longs. 

    Pour les longueurs, il faut avoir en tête que les animes ont tendance à allonger la sauce avec des combats à rallonge, des fillers sans intérêts non présents dans le matériel d'origine. Ce n'est pas propre à One Piece, c'est la limite de l'adaptation animée d'un manga en cours de publication : il faut faire traîner pour ne pas rattraper le manga d'origine. Quant aux longueurs de One Piece le manga, je ne vais pas mentir, certains arcs sont plus ou moins prenants mais Oda est un vrai conteur qui sait gérer son histoire globale. Malgré le nombre de tomes conséquent, One Piece fait partie des rares séries qui me passionnent encore 😁

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Alors moi c'est le combat contre Don Flamingo qui m'a perdu ! 

    De mémoire ca dure 30 episodes au moins l'histoire sur l'ile... donc 30 fois 20 minutes ca fait quand meme 20h. Direct quoi....

    Mais il faudraitq ue je reprenne la lecture la ou j'ai arrété l'animé...

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Oui, c'est vrai que l'anime fait trainer en longueur, moi c'est à Enies lobby quand ils font face à la tour de la justice que j'ai trouvé ça vraiment long, on a revu le passé de chacun...

    Après, il faut bien se douter qu'on n'affronte pas un empereur en quelques épisodes ! Des fois dans le livre, ça va plus vite mais c'est parfois moins clair...

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Pour info, Oda a annoncé qu'il voyait la fin de one piece dans 5 ans

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 1 anonyme, 41 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Chatbox

    You don't have permission to chat.
    Load More
  • Dernières Critiques

    • l'oiseau rare t2 - la grande sarah
      Note :
      Fin du diptyque de Cedric Simon et Eric Stalner sur le Paris du début du vingtième siècle. Et une très belle fin qui me fait honnêtement regretter de ne pas avoir gardé le premier tome. Car ce tome ci est excellent. Excellent de maitrise graphique avec un Eric Stalner au sommet de sa forme.

      Mais surtout excellent au niveau de l'histoire. Tous les petits cailloux semés par Cedric Simon prennent leurs places. Même ceux qui pouvaient sembler négligeable dans le premier tome, comme l'histoire des animaux, se retrouve ici à une place bien precise dans une belle mise en scène d'Eugenie et de sa "famille". La grande Sarah Bernard en prends pour son grade mais on ne peut s'empecher de se dire que ce n'est que justice.

      La mise en scène de la petitef amille est vraiment surprenante et on se laisse agréablement suprendre par cette petite troupe. Les informations sont suffisament bien distillées pour que l'on ne rendent compte de rien jusqu'à quelques pages de la fin.

      Un super diptyque ! 
      • 2 réponses
    • Le chateau des millions d'années - Tome 1 - L'héritage des ancêtres
      Note :
      Les auteurs de la guerre des mondes poursuivent leur collaboration au commande de cette nouvelle série d'uchronie fantastique sur la seconde guerre mondiale. S'inspirant du succès de Wunderwaffen du même scénariste, les éditions Soleil nous replongent une nouvelle fois à dans les arcanes du troisième Reich et de sa fascination pour le paranormal et le fantastique...  

      C'est peu dire que ce résumé ne me donnait guère envie, en effet la suite de Wunderwaffen ne m'avait guère enthousiasmé. Pourtant j'ai été agréablement surpris. D'abord le travail de Zeljko Vladetic est de qualité, avec un style bien prononcé et une belle mise en couleur. Si la Couverture dessinée par Yvan Villeneuve m'a beaucoup plu, les planches intérieures sont aussi réussies avec de belles mises en couleur. Côté histoire, je m'y suis bien retrouvé, entre le mystère qui se dessine, les enjeux, et les personnages principaux, je me suis retrouvé replongé dans la période avant seconde guerre mondiale de montée en puissance du régime Nazie et des préparatifs de guerre.

      Alors non ce n'est pas l'une des lecture de l'année, mais cela reste une bonne BD d'uchronie teintée de fantastique dont je suivrais l'évolution à venir avec plaisir.
      • 2 réponses
    • Ion Mud
      Note :
      Ion mud est la première bande dessinée d'Amaury Bundgen, un auteur issu du monde du jeux vidéo. Pour commencer, Amaury Bundgen a choisi un one shot assez imposant, avec pas loin de 300 pages pour écrire son histoire de science-fiction. Les lecteurs de manga pourront reconnaitre l'inspiration de Blame avec des décors futuristes souvent désert mais surtout immense dans leur architecture. Dans Ion Mud, Lupo un humain parcourt ce vaisseau immense depuis une quarantaine d'année à la recherche de portes noires qui se déplacent sans cesse. Il croise quelques survivants humains mais aussi des extraterrestres en pleine mutation ou des drones lourdement armés. Les premières planches sont souvent sans dialogues ou voix-off pour nous situer dans cet étrange monde qu'on découvre progressivement.

      La couverture est très représentative des planches intérieures qui sont en noir et blanc. Les décors sont vertigineux et on reste contemplatifs devant le travail sur les dessins. Car la partie graphique est magistrale et nous permet de rentrer dans cette histoire et de vouloir en découvrir plus.

      Ce premier titre d’Amaury Bundgen est une réussite et je vais surveiller de très près ses prochaines bandes dessinées.
      • 1 réponse

    • Gamaran, le tournoi ultime t7
      Note :
      Ca y est ca commence ! Enfin non. Il faudrait dire : ca y est on est prêt ! Et ce tome aura été entièrement consacré à cette préparation.

      Si cela permet à l'auteur de presenter le shogun et son frère ainsi que le véritable but de ce tournoi, il ne se passe pas grand chose. Ca reste intéressant mais on se demande comment vont etre gérer ces combats entre des personnages tous presenter comme super fort. Enfin on se demande surtout comment vont survivre notre héroine et son cousin. Car même s'ils ont réussit à se qualifier, on nous les presente clairement comme les moutons au milieu d'une meute de loup.

      Il est à noter que l'auteur choisit agréablement de ne pas faire des combats en arène qui auraient donc completement hypothéqué les chances de notre héroïne. Ca titille un peu. Mais un peu.

      Un tome qui annonce donc des tomes suivant bien musclés mais qui est en lui-meme uniquement un tome de transition.

      Next !
      • 0 réponse
    • Nosferatu tome 2
      Note :
      Laura se retrouve maintenant accompagné d’un jeune humain et d’Elisa, jeune fille devenue Nosferatu à la suite des événements du 1er tome. Ensembles, ils décident d’aller à la rencontre de leurs pairs pour obtenir des réponses.

      Ce second tome m’a beaucoup moins emballé que le premier. Même si notre héroïne en apprend un peu plus sur elle-même et sur les Nosferatu, l’histoire semble surtout axée sur les scènes de combats et de massacres, dont certaines sont assez gores.

      Le style graphique complique parfois la compréhension et il ne faut pas compter sur l’auteur pour nous éclairer. On a un peu l’impression de survoler l’histoire, d’avoir juste le minimum syndical. Cela reste un manga d’action correct où l’intrigue mériterait d’être plus développée.
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...