Aller au contenu
Phileas

La BDtheque de 1001BD : Magda Ikklepotts

Messages recommandés

Couv_220065.jpg.57ee562b456e828a26a09305395425af.jpg    Couv_253435.jpg.bb66e9e7454e3c33114f1dc6026822d2.jpg    Couv_313939.jpg.503decab1a821667226ecd7e0c0d8a72.jpg

 

Magda Ikklepotts 

Scénario : François Debois (et Pascale Bélorgey)
Dessin : Krystel
Couleurs : Krystel
Editeur : Ankama
Date de parution : 2014-2015-2017
Genre : fantastique

Synopsis : Officiellement, Magda Ikklepotts, 19 ans, vit à Paris pour terminer ses études et chercher du travail… mais officieusement pour trouver une sorcière qui pourrait achever son initiation. Pour gagner sa vie, elle se met alors à utiliser ses connaissances pour arnaquer les antiquaires qui se sont approprié les biens de sorciers et revendent à prix fort certains objets prétendument magiques. Mais ce petit train-train se retrouve bouleversé lorsqu’elle se voit contrainte de collaborer avec la police…

Cette trilogie souffre un peu du même a priori que l'excellent Les Démons d'Alexia publié chez Dupuis : par ses couvertures et ses planches (de Krystel), sa jeune héroïne et son contexte, on pourrait la croire principalement destinée à un public jeune plutôt "pré-ado" que "ado-adulte". Par ailleurs, certaines influences mangas (dans le dessin) et quelques emprunts à l'univers des animés de Miyazaki (le ballon que chevauche Magda pour voler, sa pie parlante, les deux mandragores mignonnes et le carach design de sa grand-mère) contribuent aussi à cette vision... un peu trompeuse. 
Comme pour Alexia, que ce soit au niveau du scénario - dense, assez complexe, qui flirte même parfois avec la confusion à cause du nombre d'éléments que le(s) scénariste(s) instille dans son histoire (il me faut parfois revenir en arrière, même en relecture ^^), les personnages et leurs relations, Magda Ikklepotts est plus proche d'un Harmony que d'un Magic 7 par exemple. La BD demande une attention relativement soutenue. Bon... on n'est pas dans du Alan Moore non plus mais, dans sa catégorie de série pour ado, Magda n'a pas choisi la facilité/limpidité. Cela vient notamment - et peut-être outre l'intention de Dubois de proposer quelque chose d'assez mature - de la magie elle-même et de son utilisation sur le plan scénaristique. 

Car outre les (quelques) habituelles démonstrations de pouvoirs à coups de pyrotechnie, on est loin de la débauche visuelle peu subtile de certains comics traitant aussi du thème de la magie comme Justice League Dark. Ici, la magie (ou la sorcellerie, comme on veut) est plutôt souvent utilisée comme autant d'illusions qui peuvent tromper l'adversaire, lui cacher ses véritables intentions ou même cacher sa vraie identité. Ce "jeu de masques" me semble bien plus intéressant. Comme le disait l'affiche du film L'Illusionniste avec Edward Norton : "rien n'est ce qui semble être". Ainsi, ceux qui apparaissent comme les méchants nous oblige à revoir notre jugement ou le nuancer. Ce qui amène aussi la série à une absence de manichéisme, chacune des parties opposées ayant en fait des raisons valables - ou du moins compréhensibles - pour agir comme ils le font, que ce soit Vitali Petrov, Teodora la dogienne, l'extrémiste pro-humains Rachel Saint-Ange ou, dans l'opposition, les membres pro-sorciers - tout autant radicaux - de Trigrav ou encore ceux du CNSS (Centre National de Surveillance des Sorcières). Car outre son intrigue mêlant fantastique et policier tournant autour du passé traumatique de la jeune Magda, de son parcours initiatique, de son pouvoir rare et convoité (le "double-glyphe") et de Petrov, le triptyque montre aussi tout un contexte politique et des problématiques très proches des X-Men mais dans une version sorcellerie. Il est ainsi question pour certains de recensement des mutants sorciers/ières - voir de castration des pouvoirs magiques - pendant que les principaux intéressés, de leur côté, militent évidemment pour leurs droits, que ce soit pacifiquement ou... beaucoup moins.

La "magie digitale" est une des idées originales de Magda : ici, pas de baguettes ni autres instruments convenus de l'attirail du parfait petit magicien mais l'utilisation de glyphes inscrits sur les doigts et dont l'apposition combinatoire de tel et tel doigt  crée les sorts. Petit détail cocasse : les sorciers n'utilisent que leur main gauche qui ne peut créer que des sorts de protection et de localisation là où les sorcières n'utilisent que la main droite plutôt versée dans une magie de... destruction. 
Bref, la BD tord le coup, mine de rien, aux a priori sur la "douceur féminine". 
Magda, capable d'utiliser les deux, se révèle un cas particulier et, de fait, très convoité par les diverses factions.

Graphiquement, ceux qui connaissent déjà le travail de Krystel (Ash, End) y retrouveront son style reconnaissable au premier coup d’œil, aux influences manga évidentes et "kawaï" comme disent les nippons (traduction : mignon), notamment avec ses héroïnes au minois de poupée ou ses personnages masculins (auxquels j'adhère moins) également très typiques. On aime ou pas mais il faut bien avouer que les planches sont fort jolies (même si la qualité du trait de Krystel n'est pas toujours régulier), surtout qu'elles sont magnifiées par une colorisation (informatisée, certes et parfois ça se voit... un peu trop) chatoyante de toute beauté, capables aussi bien de transcender un Paris alternatif mais réaliste, une Venise hors du temps ou des décors plus ruraux où l'on retrouve, à nouveau, l'influence d'un Miyazaki.

Scénario fouillé et relativement complexe jouant beaucoup sur la dissimulation, parfois alambiqué mais prenant, personnages variés, contexte magico-politique classique "façon X-Men" mais ajoutant une touche de controverse idéologique bienvenue et un graphisme très agréable à l’œil, Magda Ikklepotts ne manque pas d'atouts pour plaire aussi bien aux ados qu'à un lectorat plus adulte qui peut apprécier sa fraîcheur autant que son scénario mature.
Si j'avais deux reproches à faire à cette BD, ce serait primo un dernier tome moins prenant que les autres où l'action traînasse un peu (ou bien se resserre ?) en se focalisant surtout sur le triangle Magda/Petrov/Teodora et, secundo, le contexte politique qui reste à l'arrière-plan et sans conclusion (mais peut-il vraiment y en avoir ?) 
Qu'importe : à titre personnel, elle est, avec Les Démons d'Alexia et Freak's Squeele (autre série Ankama), une de mes séries préférées dans sa catégorie.

Note4.5.png.54d68d9e9c3bb25776f8f1ad9321e700.png

Modifié par Phileas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah oui, c'est vrai : il y a une intégrale. Peut-être moins cher, je ne sais pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne connais pas du tout... et Tu sais, vilain garcon, que moi aussi j'aime les truc magique. Hop sur ma liste !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, poseidon2 a dit :

Je ne connais pas du tout... et Tu sais, vilain garcon, que moi aussi j'aime les truc magique. Hop sur ma liste !

Oui je sais. D'ailleurs, la référence à Magic 7 était un clin d'oeil à ton intention ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui bon Magic 7 c'est pour ma fille. Meme si ca reste très sympa 😛 

 

Mais on a Harmony aussi à la maison 🙂

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 42 minutes, poseidon2 a dit :

Oui bon Magic 7 c'est pour ma fille

Oui oui, on dit ça... :)

il y a 42 minutes, poseidon2 a dit :

Meme si ca reste très sympa 😛 

Hé hé :)

il y a 43 minutes, poseidon2 a dit :

Mais on a Harmony aussi à la maison 🙂

Rien de telle que l'harmonie dans une maison :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...