Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Salut,

    Vous trouverez ici les dernières critiques/infos et sujets qui ont été réalisés sur 1001bd.

    SI vous cherchez d'autres informations ou si vous avez des questions venez en discuter avec nous sur le forum !

Dernières Critiques

Meilleur contenu de la communauté, rassemblé manuellement par l’équipe.

Les damnés du grand large
Scenariste: Kristof Mishel Dessinateur: Beatrice Penco Sechi Editeur: Drakoo
Allez on va dire que ce "Damnés du grand large" profite de l'effet "rentrée" de vacances sans BD. Mais la date de sortie fait partie du jeu et du pari de chaque éditeur.

Pourquoi est-ce que je commence ma critique par cela ? Eh bien tout simplement parce que j'ai été subjugué par cette BD. Dès les premières pages, le dessin et la coloration accrocheuse de Beatrice Penco Sechi m'ont transporté dans le bar mal famé avec les marins. Les premiers somptueux croquis m'ont automatiquement déplacé derrière le rêveur, au cœur d'un bateau en proie à une malédiction. 

Et ensuite le scenario a pris le relais : Kristof Mishel réussi à nous livrer un récit ou le fantastique, aussi bien que l'explication finale, paraissent tous deux trames crédibles. L'ambiance est telle que l'on accepterait quasiment n'importe quelle fin tant qu'elle ne nous sort pas de notre taverne de marin et ne nous ramène pas au XXIieme siècle.

En gros, une superbe histoire de pirate, à laquelle on pourra, en cherchant la petite bête, reprocher des visages parfois un peu trop expressifs. 
Note :
  • 6 réponses

Golden Guy tome 1
Scenariste: WATANABE Jun Dessinateur: WATANABE Jun Editeur: Mangetsu
Si les querelles entre des clans de yakuzas sont courantes, leurs motivations ne sont pas toujours les mêmes, et si en plus il y a un trésor mythique à trouver, certains ne vont reculer devant rien pour arriver à leur fin. Est-ce que les liens de la « famille » au sens mafieux pourront survivre à de tels événements ?

Le manga se situe entre thriller et aventure car ce n’est pas juste une chasse au trésor, il s’agit aussi de relations humaines et des liens qui sont très forts entre les membres d’un clan de yakuza. Complots, meurtres, manipulations, combats, le clan Osaragi arrivera-t-il à s’en sortir surtout que l’argent fait tourner les têtes et que personne n’est à l’abri d’une trahison ?

Soutenu par un graphisme fort et des personnages facilement identifiables avec des visages masculins bien marqués, le manga va droit au but avec ce qu’il faut de violence et de tension. On aime ça et on en redemande, vivement la suite !



golden-guy-trailer.mp4
Note :
  • 0 réponse

Le printemps d'un cœur brisé
Scenariste: COCOMI Dessinateur: COCOMI Editeur: Hana
C’est l’histoire d’un homme de 32 ans, Eisuke, célibataire, un peu déçu par la vie qui a mis son rêve d’être photographe de côté, dont l’un des rares plaisirs est de profiter de la vue sur les cerisiers depuis son appartement. Un homme qui un jour perd ce dernier réconfort car une maison s’est construite devant chez lui et qui pense détester ses voisins jusqu’au jour où il rencontre le fils de la famille, un jeune lycéen qui va prendre une place non négligeable dans sa vie.

L’histoire est toute en douceur, les deux hommes se côtoient sans arrière-pensée, passent du temps ensemble, partageant des moments tranquilles, l’un travaillant sur ses reportages photos, l’autre pour ses études. Et puis sans s’en rendre vraiment compte, la place que chacun va prendre dans le cœur de l’autre va s’agrandir. Seulement il est difficile pour Eisuke de franchir le pas, lui qui a 15 ans de plus, il se pose plus de questions sur ce qu’une relation avec un homme âgé peut avoir comme inconvénients.

C’est une belle histoire d’amour racontée simplement avec beaucoup de tendresse, une histoire attachante.
Note :
  • 0 réponse

Peach boy riverside tome 1
Scenariste: COOLKYOUSINNJYA Dessinateur: JOHANNE Editeur: Noeve Grafx
Dans le monde du manga, les hommes se sont réfugiées dans des villes défendues par de hautes murailles car des monstres dangereux et tueurs d’hommes vivent à l’extérieur. Parfois il y a des voyageurs comme Mikoto, un jeune homme qui souhaite exterminer tous les ogres ou Sally, une princesse en quête d’exploration qui va voyager avec Frau, un homlap (comprendre homme-lapin). Parmi ces voyageurs certains seraient la réincarnation de Momotarô, le garçon du conte, celui qui est né dans une pêche, doté d’une très grande force et parti combattre les démons.

A sa façon, le manga exploite le conte en supposant qu’il n’y aurait pas qu’un Momotarô mais plusieurs, à part ça, le reste de la trame reste flou. D’abord on ne sait pas vraiment qui est le personnage principal, car si on suit surtout le périple de Sally, on s’attarde beaucoup sur Frau et Mikoto et comme chacun semble avoir un objectif différent on ne sait pas vers quoi tend le manga. Ensuite, on ne voit pas vraiment l’importance du conte : si c’était pour dire que plusieurs personnes ont des super pouvoirs et peuvent vaincre les ogres, était-ce bien la peine d’y faire référence ?

J’ai découvert cette histoire avec son anime que j’ai un peu laissé de côté car je m’y ennuyais : les personnages parcourent le monde chacun de leur côté et après ? Certes le manga se lit bien, il est plutôt agréable et n’a pas de temps mort mais il manque un fil conducteur qui nous permettrait d’y voir plus clair.
Note :
  • 1 réponse

Zone fantôme tome 1
Scenariste: ITO Junji Dessinateur: ITO Junji Editeur: Mangetsu
Zone fantôme est le dernier manga en date de Junji Itô, d’abord publié sous forme de nouvelles sur l’application Line Manga, il est ensuite sorti en version reliée en mars 2021 au Japon. Le 1er aspect à noter c’est le format de ces 4 histoires, en changeant de mode de publication (en partie dû au coronavirus), Junji Itô a pu prendre plus de temps sur les planches de zone fantôme, il n’a pas eu de contraintes quant aux nombres de pages à respecter, ce qui selon ses dires lui a permis de finir ses nouvelles sans avoir besoin de les remanier pour respecter un format imposé. Il a pu ainsi aller au bout de ses envies. L’autres aspect et qui ne se ressent absolument pas, c’est qu’il a travaillé uniquement en numérique.

Zone fantôme regroupe 4 nouvelles autour de phénomènes plus ou moins psychiques/paranormaux. Les deux premières le coteau aux pleureuses et maudite madone sont particulièrement réussies : contenant des aspects fantastiques et inexplicables, ces histoires arrivent à nous captiver, on est à la fois dérouté et fasciné. La 3eme est plus mystique avec une recherche transcendantale de l’être. En ce qui me concerne, la dernière est un peu à part car elle relève moins du fantomatique que de la manipulation psychologique, l’histoire est très bien mais un peu moins dans le thème. En conclusion, ce recueil est un ouvrage très bien fait et intéressant qui nous prouve encore une fois que le maître peut toujours nous surprendre et nous amener sur des chemins inédits et énigmatiques.
Note :
  • 2 réponses

Mundus Tome 1
Scenariste: Laurent Queyssi Dessinateur: Oriol Roig Editeur: 404 comics
Le scénariste Laurent Queyssi est un romancier et traducteur, il est spécialisé dans les œuvres de Philip K. Dick dont il a écrit la biographie pour la bande dessinée. Avec Mundus, Queyssi nous propose une aventure de science-fiction très prenante qui se déroule sur plusieurs univers parallèles. Cette thématique est très tendance actuellement au cinéma avec les super-héros mais aussi en bande dessinée. La particularité de Mundus est de nous faire voyager dans des univers d'œuvres fictionnelles à partir de l'univers principale des trois jeunes héros. Ces derniers vont traverser un portail par accident suite à une panne électrique criminelle causée par une bombe. L'histoire nous entraine dans plusieurs monde de fiction avec des problématiques à résoudre même quand les héros retournent dans leur monde. Alors Laurent Queyssi pousse la réflexion de son intrigue jusqu'à penser que les héros eux-mêmes pourraient vivre dans un monde fictif comme ceux dans lesquels ils ont déjà voyagé. Pour la partie graphique, Oriol Roig réalise des planches de grande qualité avec un trait très dynamique. L'album se termine sur un cahier graphique et toutes les étapes de la  construction d’une planche depuis le texte jusqu'à la mise en couleur.
Une fois de plus l'édition de l'album est très soignée, les éditions 404 Comics peaufinent leur album pour notre plus grand plaisir. Les amateurs de SF seront séduit par cette nouvelle série.

 
Note :
  • 2 réponses

Re:zero chronicles : la ballade amoureuse de la lame démoniaque tome 2
Scenariste: NAGATSUKI Tappei Dessinateur: NOZAKI Tsubata Editeur: Ototo
Ce manga se passe dans l’univers de re :zero mais bien avant la série principale et il n’y a pas vraiment de lien entre les deux. En fait, cette série peut être lue indépendamment et sans avoir aucune connaissance de re :zero : c’est une aventure dans un monde de fantasy qui raconte l’histoire d’un épéiste au milieu d’une guerre entre humains et semi-humains.

Donc à part les rencontres de notre héros Wilhelm avec une jeune fille mystérieuse qui aime les fleurs, tout le reste est l’histoire du conflit où se mêlent combats classiques (épée, flèches, boucliers…) et magie. On suit Wilhelm et ses compagnons, on y rencontre ses alliés et ses ennemis mais surtout c’est l’évolution de notre héros qui est importante : lui qui ne souhaitait être qu’une épée dépourvue de sentiment va commencer à changer suite à la rencontre de la jeune fille.

Si le scénariste est le même que pour les autres arc de re :zero vu que les mangas sont issus de light novels, on a affaire à un nouveau dessinateur dont le graphisme reste cohérent avec les autres arcs et surtout avec ce genre de récit. Ce spin-off n’est pas construit de la même façon (avec des boucles temporelles) et suit une histoire de façon chronologique, ce qui évitera peut-être certaines longueurs présentes dans la série principale. C’est une aventure plutôt agréable à lire qui a aussi sa part de mystère.
Note :
  • 0 réponse

Lord Gravestone - Tome 1 - Le baiser rouge
Scenariste: Jérôme Le Gris Dessinateur: Nicolas Sinner Editeur: Glenat
Vous avez aimé Horcaio d'Alba ? Foncez sur ce Lord Gravestone

Vous ne connaissez pas Horacio d'Alba ? Bonne nouvelle, vous avez donc 4 excellents tomes à acheter et lire devant vous : les 3 Horacio d'alba et ce tome de Lord Gravestone.

Bon je caricature un peu mais chez 1001bd, il est peu dire qu'on est nombreux à avoir beaucoup beaucoup apprécié la masterclass délivrée par Jérôme Le Gris et Nicolas Sinner sur Horacio d'Alba. Alors les voir se remettre ensemble pour nous livre un nouveau triptyque cela ne pouvait que nous exciter.

Personnellement ce que je trouve le moins réussi sur ce Lord Gravestone c'est la couverture et pourtant vous serez nombreux à l'aimer je n'en doute pas. Cela en dit long sur la qualité de l'ouvrage. Tout y est réussi : de la densité de la narration, qui transforme un tome d'introduction en aventure partant tambour battant en passant par les personnages, les enjeux, l'intensité dramatique déjà présente et surtout le dessin tout en finesse, en expressivité et en vivacité de Nicolas Sinner c'est une nouvelle fois un coup de maître. J'y ai retrouvé les mêmes ingrédients que sur Horacio d'Alba, et le format de la série prévu en 3 tomes n'y est probablement pas pour rien. 

Messieurs prenez votre temps, on vous fait confiance, on sera là pour les deux prochains tomes.

Pour l'anecdote, Enrico Marini avait un peu râlé sur Facebook en découvrant l'allure du personnage principal et en mettant en avant la ressemblance avec son Scorpion. Je l'invite à ouvrir cette BD pour y découvrir toutes les subtiles différences qui transforment un personnage légèrement ressemblant au départ en un individu tout à fait distinct et dont le personnage n'a finalement rien à envier à son inspiration. 
Note :
    • Like
  • 13 réponses

Darling in the franxx tomes 2 et 3
Scenariste: YABUKI Kentaro Dessinateur: YABUKI Kentaro Editeur: Delcourt
Hiro a réussi à piloter avec Zero Two, il essaye avec Ichigo mais s’il arrive à faire bouger le franxx il reste vite immobilisé. Devant cette incapacité, il ne peut obtenir son statut d’étamine, il est donc obligé de rester sur la touche quand une mission d’extermination d’hurleurs arrive. Pour sauver ses amis, il part quand même se battre avec Zero Two et fait mouche, seulement la malédiction liée à Zero Two semble réelle, la santé d’Hiro se détériore, ne lui reste-t-il qu’un vol à accomplir avant de mourir ?

Les deux tomes sont centrés sur les premières missions de combats de l’équipe 13 : leur travail d’équipe et surtout la synchronisation entre les deux pilotes indispensables au bon fonctionnement du franxx. Si Hiro est un pilote hors pair, il ne semble pouvoir travailler qu’avec Zero Two et celle-ci semble cacher bien des mystères ! Un gros combat est annoncé pour le tome 4 et l’on découvrira peut-être plus d’informations sur la malédiction.
Note :
  • 0 réponse

De retour de la Japan expo n°2 : présentation et conseils
On parle beaucoup de la Japan expo, on s’en fait une certaine idée mais au fait c’est quoi exactement ?

La Japan expo est le plus grand événement européen autour de la culture du Japon, situé au parc des expositions de Villepinte au nord-est de Paris, pas très loin de l’aéroport Charles de Gaulle. L’exposition se déroule sur 4 jours (en général le 1er week-end de juillet) il s’étend sur plusieurs halls du parc des expositions, comme vous pouvez le voir sur le plan ci-dessous.
  • 0 réponse

Baltzar tome 12
Scenariste: NAKAJIMA Michitsune Dessinateur: NAKAJIMA Michitsune Editeur: Meian
Partis en train pour protéger le roi de WeiBen devant les manigances de l’Etat-major, la petite équipe de Baltzar se fait rattraper par des terroristes en automobiles, hélas la situation tourne à la catastrophe et il faut agir vite pour empêcher un coup d’état.

Une première partie de livre très dynamique avec des combats dans le train suivie d’une course contre la montre pour tenter de stabiliser la situation politique avant qu’il ne soit trop tard. Baltzar va finir par comprendre qu’impliqué comme il est, il ne peut plus prétendre à une petite vie tranquille et qu’il a un rôle à jouer. Le graphisme est toujours superbe et détaillé et appuie vraiment le récit, le rythme de l’action est soutenu et les événements vont en s’accélérant tenant le lecteur en haleine. Le manga ne s’essouffle pas et trouve même de nouveaux rebondissements, on ne s’en lasse vraiment pas !
Note :
  • 0 réponse

Les enfants d'Hippocrate tomes 1 et 2
Scenariste: HIGASHIMOTO Toshiya Dessinateur: HIGASHIMOTO Toshiya Editeur: Mangetsu
Des mangas sur le monde hospitalier, il y en a déjà eu plusieurs, certains étaient centrés sur les services d’urgence, sur les équipes d’intervention sur les lieux des accidents, sur des chirurgiens, sur des infirmières… Celui-ci se penche sur le domaine de la pédiatrie : on y suit le quotidien d’un jeune pédiatre, un peu étrange, ses relations avec ses patients, sa conception de son métier mais aussi une partie sur sa vie privée et les relations compliquées avec sa famille.

Ce qui frappe d’abord, et c’est un aspect que j’avais déjà noté dans d’autres livres : c’est l’aspect financier des hôpitaux. Au Japon, il est possible de fermer un service parce que celui-ci n’est pas rentable même si ce service existe pour sauver des vies ! Le service administratif est également très regardant sur tout ce qui peut lui apporter des problèmes : par exemple, on ne va s’occuper d’un patient si le risque que la famille porte plainte est trop important. Il y a un passage très marquant dans le livre où des médecins parlent entre eux « Quand on est dans un avion et qu’on demande s’il y a un médecin à bord, est-ce qu’on lève la main ? Ben non ! Parce que le faire, ça revient à prendre ses responsabilités. »

L’autre thème important est bien sûr autour de l’enfant : sa façon d’exprimer sa douleur ou plutôt de ne pas l’exprimer, ce qui apporte de la difficulté pour établir des diagnostics. Le rôle du pédiatre est également mis à l’honneur, son comportement vis-à-vis de l’enfant pour le rassurer et aussi par rapport aux parents pour arriver à s’imposer et à faire comprendre la maladie. Et en plus de tout ça, il y a aussi les relations parents-enfants qui sont abordées et comment celles-ci peuvent mettre l’enfant en danger.

Avec son drôle de médecin, les enfants d’Hippocrate aborde pleins d’aspects autour de l’enfance et de la santé mais parle aussi de relations familiales. C’est un récit qui se lit bien et qui interpelle quand il le faut. Un très bon début.
Note :
  • 0 réponse

Wolf won't sleep - coffret intégrale
Scenariste: SHIENBISHOP Dessinateur: SHINKAWA Gonbe Editeur: Delcourt
Les éditions Delcourt / Tonkam nous propose une intégrale en 3 tomes du manga Wolf Won’t Sleep issu d’un roman de Shienbishop dans un coffret très simple (juste un cartonnage léger). L’histoire nous permet de suivre les aventures de Lican, un aventurier d’un monde de fantasy, explorateur de donjons et plutôt doué dans son domaine qui va se retrouver projeté dans un autre monde de fantasy à la recherche de nouvelles aventures et surtout de monstres de plus en plus forts pour satisfaire sa soif de combat.

Si le graphisme est absolument remarquable, avec une finesse du trait et des dessins très détaillés, l’histoire nous laisse sur notre faim. D’abord parce que le personnage principal Lican ne semble rien chercher de plus que des explorations de donjons dans le but d’être encore plus fort ; il ne s’inquiète même pas de ce qu’il a pu advenir de son compagnon ! Et ensuite car au bout du 3eme tome, qui est censé être la fin de l’histoire, il n’y a pas de vraies conclusion et on a même l’impression que c’est la début d’une nouvelle quête ! Ne connaissant pas le roman d’origine, je ne sais pas s’il existe une suite ou si c’est juste l’adaptation manga qui est succincte.

Du coup, on obtient un manga très intéressant graphiquement dont l’histoire n’est pas exaltante, qui n’a pas de conclusion et dont le potentiel relecture est limité.

Extrait
Note :
  • 0 réponse

From the red fog tome 1
Scenariste: NOHARA Mosae Dessinateur: NOHARA Mosae Editeur: Panini
L’Angleterre de 19e siècle a souvent donné lieu à des histoires horrifiques (Jack l’éventreur) ou des univers où la bonne société cache souvent des dessous plus sombres, voire glauques où les bas-fonds abritent toutes sortes de dérives. Si dans les mangas, on en a un aperçu dans Moriarty, From the red Fog en présente un autre : un enfant devenu un monstre sanguinaire après avoir été élevé dans une cave et forcé de dépecer des cadavres, victimes de sa mère.

Quand ce garçon, Ruwanda, se retrouve seul au monde après avoir été éduqué de cette manière, il n’a aucune notion du bien et du mal, de ce qui est normal ou non et il va devenir un tueur que certains vont essayer d’utiliser. Très brut et sanglant dans les scènes d’action, l’auteur a bien su rendre la violence des situations et la folie meurtrière de Ruwanda, on retrouve également l’ambiance de cette Angleterre où les classes sociales étaient très marquées.
Note :
  • 0 réponse

Tower of god tome 6
Scenariste: SIU Dessinateur: SIU Editeur: Ototo
La prochaine épreuve commence, les candidats sont répartis en 2 équipe et doivent jouer à cache-cache avec un ranker, il faudra user de subtilité pour arriver à s’en sortir.

J’avoue être assez inquiète sur le devenir de la série, à l’heure actuelle le webtoon est arrêté au chapitre 550 (ou saison 3 chapitre 133), l’auteur SIU est en pause pour raison de santé et quand on voit où en est l’ascension de Bam, on se demande si l’auteur pourra finir son histoire un jour (pour information la série a commencé en juillet 2010).

Quoi qu’il en soit, si la série souffre parfois de certaines longueurs, elle reste très intéressante, le plus compliqué étant de suivre tous les personnages car plus ça va, plus il y en a et SIU essaye de tous les développer… Il déploie également beaucoup d’inventivité dans son univers, les techniques de combats, les capacités des personnages, une imagination sans fin qui nous permet de découvrir sans cesse de nouveaux aspects. Alors même si le graphisme n’est pas le point fort de la série (il y a quand même de belles illustrations dans les combats à venir) on s’attache aux personnages et on a envie de suivre leurs aventures.
Note :
  • 0 réponse

Dai Dark tome 2
Scenariste: HAYASHIDA Q Dessinateur: HAYASHIDA Q Editeur: Soleil
Avec son graphisme très particulier loin des rondeurs souvent habituelles dans les mangas et ses cases parfois très chargées, le manga interpelle forcément et nous entraine sur d’autres sentiers. Si en plus on prend en compte une histoire qui n’a pas de début et qui ne semble mener nulle part, on peut comprendre que certains lecteurs le note très mal (j’ai vu des 1/20…). C’est le genre d’œuvre que l’on aime ou que l’on déteste mais qui ne laisse pas indifférent.

Ce genre de science-fiction n’est déjà pas grand public mais là, les personnages mènent leur vie au jour le jour (quelques retours en arrière qui n’éclairent en rien le scenario du livre) avec des parties assez glauques, déjantées ou complètement irrationnelles ce qui risque de perturber encore plus le lecteur. Car sous son côté sci-fi évident, le manga est un peu inclassable. Je ne sais pas pour les autres mais j’ai été surprise d’aimer ça, et encore plus surprise d’apprendre que l’auteure est une femme ! Il y a quelque chose dans cet ensemble qui fonctionne, sans se poser trop de questions, sans y chercher un sens quelconque les aventures de Sanko et son Sakado sont assez déroutantes et originales pour donner envie de continuer la lecture ! Le seul bémol, le prix du livre qui n’est pas forcément justifié par l’édition.
Note :
  • 2 réponses

Le petit monde de Machida tomes 1 et 2
Scenariste: ANDÔ Yuki Dessinateur: ANDÔ Yuki Editeur: Akata
Au premier abord Machida semble plutôt quelconque, comme il est l’ainé d’une grande fratrie, il aide sa mère à la maison, en dehors de ça, il n’a pas vraiment de bonnes notes, il n’est pas très doué en sport et ne semble avoir aucun talent particulier. Il ne se rend pas compte de son plus grand don : il aime les gens et il est très attentif à ce qui se passe autour de lui et il est toujours prêt à rendre service.

Avec son apparence de tranche de vie d’un lycéen et son personnage principal un peu fade, le manga s’impose peu à peu au fur et à mesure de sa lecture. Machida a un caractère positif, il aime les gens et voit toujours le bon côté de la situation, il n’y a rien d’exceptionnel dans son quotidien mais tout un tas de petites actions qui apportent sérénité et bonheur à son entourage et aussi aux lecteurs. Une histoire positive pleine de tendresse qui a su trouver un public puisque le manga a remporté le prix culturel Osamu Tezuka 2016 et le meilleur manga 2015 au Japan Media Art Festival.

Extrait
Note :
  • 0 réponse

86 : [eighty six] tome 2
Scenariste: ASATO Asato Dessinateur: YOSHIHARA Motoki Editeur: Delcourt
La commandante Léna se synchronise tous les jours avec les 86, après la mort d’un membre de l’équipe, elle prend conscience que son comportement qu’elle croyait amical était en réalité hypocrite et qu’elle n’avait pas pris la peine de les connaitre vraiment. Elle décide alors de faire des efforts pour mieux comprendre la situation des 86.

Tout d’abord, il faut savoir que le manga ne comptera que 3 tomes, l’auteur étant actuellement malade, un accord a été passé pour l’arrêter, il en est de même avec le spin off 86 – run through the battlefront, seul le spin-off 86-fragmental neotenysera achevé en 3 tomes. L’anime, qui compte 2 saisons, ne couvre pas non plus tous les light novel, donc si vous aimé la série, investissez plutôt dans le roman qui a 11 tomes pour le moment et qui est bien plus riche que le manga (le tome 1 est disponible aux éditions Mahô, le tome 2 sort le 26 août).

Pour en revenir au manga, c’est une très bonne histoire, il y a à la fois un affrontement contre un ennemi essentiellement composé de robots mais surtout un thème très important sur la discrimination et l’éradication de tout un peuple. Il est difficile de ne pas penser à certains génocides quand on lit certains propos et c’est assez bien fait pour que ce soit choquant et marquant, si cela pouvait réveiller certaines consciences, ce serait déjà ça ! 86 n’a pas fini de faire parler de lui alors n’hésitez pas à découvrir l’œuvre, quel que soit le format.
Note :
    • Like
  • 0 réponse

L'extraordinaire apothicaire tome 2
Scenariste: TACHIBANA Yuka Dessinateur: FUJIAZUKI Editeur: Delcourt
Sei passe la journée en ville avec le capitaine Hawke, n’ayant jamais fréquenté de garçon, elle ne se rend pas compte qu’il s’agit d’un rendez-vous galant. Elle décide ensuite d’apprendre à enchanter des pierres en leur octroyant différentes magies.

Voici une héroïne qui espère bien mener une petite vie tranquille tout en ayant conscience que cela ne durera pas. Elle profite ainsi des jours dans une ambiance paisible et studieuse mais de temps en temps, certains signes nous indiquent que ce serait elle la véritable Sainte invoquée. Avec son graphisme relativement shojo et certains aspects romanesques, le manga plaira sans doute plus aux filles par la relation qui existe entre Sei et Hawke. Le côté aventure et magie est présent mais reste au second plan, l’histoire est vraiment centrée sur Sei. Les personnages sont attachants (sauf le prince Kyle) et la lecture agréable, c’est un bon divertissement un peu plus fleur bleue qu’aventure.
Note :
  • 0 réponse

Le cri du désespoir tomes 1 et 2
Scenariste: SHINOU Ryo Dessinateur: SHINOU Ryo Editeur: Hana
Utsumine vient de se faire muter dans le service d’Akamine et ce n’est pas par hasard, il cherche à se venger d’événements qui ont eu lieu 6 ans auparavant. Mais les choses vont aller encore plus loin puisque tout se déroule dans un contexte particulier où des informations sur leur entreprise ont été vendues à la concurrence.

Les manipulations et les trahisons vont bon train dans cette histoire, que ce soit d’un point de vue personnel ou professionnel, on ne sait pas à qui se fier et les apparences sont trompeuses. Les personnages se débattent dans tout ça et surtout dans leurs sentiments, car il n’est pas facile d’assumer ses fautes ou de prendre conscience qu’on est seul dans la vie.

Au passage, on a un bel exemple que l’abus d’alcool est dangereux et entraine des comportements plus que déplacés (attention, manga à réserver aux adultes !!). Une histoire plus complexe qu’il n’y paraît, intéressante et bien dessinée.
Note :
  • 0 réponse

Sôten no Ken tome 4
Scenariste: HARA Tetsuo Dessinateur: HARA Tetsuo Editeur: Mangetsu
L’union du pavot est bien décidée à prendre le contrôle de la ville, quitte à déclarer une guerre totale avec les concessions et la police. Kenshirô est bien décidé à arrêter la horde de brigands qui a été envoyée.

L’arrivée de Zhang Taiwan, le numéro 2 de l’Union permet une avancée dans la vie de certains personnages, notamment pour de Guise et sa sœur qui vont avoir des retrouvailles déchirantes. Cela va aussi nous permettre de voir un affrontement entre deux hokuto et de comprendre que Kenshirô n’est pas tout puissant.

Si les tensions entre gangs ainsi que le contexte historique est décrit de façon assez réaliste, je regrette l’exagération physiques de certains personnages qui en plus d’être invraisemblable coupe le lecteur dans sa lecture tant c’est peu crédible. La fin du tome promet un moment plus personnel pour notre héros et un choix difficile à faire.
Note :
  • 0 réponse

La petite faiseuse de livres saison 2 tome 3
Scenariste: KAZUKI Miya Dessinateur: SUZUKA Editeur: Ototo
Maïn a été nommée directrice de l’orphelinat, la voilà qui doit gérer la paperasse, l’organisation, les enfants et les robes grises… beaucoup de boulot en perspective en plus de son entrainement pour devenir une robe bleue digne de ce nom.

Un peu moins de créations dans ce tome qui se consacre essentiellement à la nouvelle tâche de Maïn : la gestion de l’orphelinat. Le manga est toujours aussi agréable à lire et on voit que petit à petit, avec ses connaissances, elle arrive à changer certaines situations. L’histoire prend bien en compte l’âge et la santé du personnage principal et ne cherche pas à sauter des étapes. C’est un vrai plaisir de retrouver l’univers de la petite faiseuse de livres, on ne s’en lasse pas.
Note :
  • 0 réponse

Failure frame tomes 3 et 4
Scenariste: SHINOZAKI Kaoru Dessinateur: UYOSHI Shô Editeur: Meian
Tandis que les anciens camarades de classe de Tôka suivent un entrainement pour devenir les héros à la solde de l’infâme déesse Vicius, Tôka part explorer un labyrinthe avec la jeune femme chevalier qu’il a rencontré plus tôt. Au cours de ce périple, il découvre sa véritable identité et décide de l’aider contre les puissants chevaliers de l’ordre des dragons noirs qui la pourchassent.

Ce qui est intéressant dans le personnage de Tôka c’est sa dualité, d’un côté il est prêt à venir en aide à certaines personnes quitte à se mettre en danger, de l’autre, il est sans pitié avec les humains qui sont sur sa route et les extermine de façon assez cruelle. Bien que l’histoire suive certains codes de la fantasy, on ne s’y ennuie pas du tout, cela vient peut-être des compétences de Tôka et sa façon un peu moins habituelle de combattre. Peu à peu, notre personnage principal se laisse aller à sa vengeance et n’hésite pas à emprunter de vils chemins pour y parvenir, cela va être intéressant de suivre son évolution et de voir jusqu’où il va pouvoir aller.
Note :
  • 0 réponse

A tropical fish yearns for snow tome 1
Scenariste: HAGINO Makoto Dessinateur: HAGINO Makoto Editeur: Taifu
Konatsu va vivre en province dans une petite ville au bord de mer, dès son arrivée elle découvre l’aquarium du lycée et sa seule membre Koyuki. Cette dernière bien que populaire, est assez renfermée sur elle-même. Cette rencontre est le début d’une amitié où chacune va pouvoir s’épanouir et trouver sa place.

On a une ambiance douce de bord de mer, où la vie semble s’écouler lentement, des élèves un peu timides qui se font des amies petit à petit et qui semblent profiter de chaque instant, profiter de ces petits rien qui font sourire et apportent du baume au cœur. Le dessin est agréable, tout en rondeur ce qui renforce le côté paisible et mignon du manga. Une histoire toute en tendresse pour tout public.
Note :
  • 0 réponse

BABEL tome 1
Scenariste: SHIGEMATSU Narumi Dessinateur: SHIGEMATSU Narumi Editeur: Akata
Voilà un manga assez étrange où l’on ne sait pas trop à quoi s’en tenir. Il y a un côté hyper moderne avec une société où toute forme de culture est numérisée (l’histoire se déroule en 2050) et un côté très ancien, mystique où d’anciens écrits perdus auraient des pouvoirs. Au milieu Olsen, un jeune homme qui cherche à découvrir ce qui est arrivé à son père…

Et finalement en dehors de Bibliotheca, l’endroit où sont stockés tous les ouvrages, on ne sait pas grand-chose de ce monde moderne. C’est à peine si on effleure le caractère d’Olsen, il y a ces images de bug informatique qui sont comme des hallucinations au milieu du récit, ces personnages de l’Eglise un peu fantomatiques et un graphisme qui flirte entre précision et indécision.

Bien que l’on ait l’impression d’être comme Olsen, perdu entre différentes réalités, le manga laisse son empreinte et interpelle, nous laissant à la fois perplexe et curieux d’en savoir plus.
Note :
  • 1 réponse

×
×
  • Créer...