Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Salut,

    Vous trouverez ici les dernières critiques/infos et sujets qui ont été réalisés sur 1001bd.

    SI vous cherchez d'autres informations ou si vous avez des questions venez en discuter avec nous sur le forum !

Dernières Critiques

Meilleur contenu de la communauté, rassemblé manuellement par l’équipe.

Moriarty t7
Scenariste: Ryosuke Takeuchi Dessinateur: Hikaru Miyoshi Editeur: Kana
Bon là ils m'ont perdu. Je pense que je suis trop vieux.....ou j'ai trop lu d'histoires à cette période.

Car là je peux lâcher la bombe, vu qu'on est dans le tome 7 : à la fin du tome précédent, Irène Adler se transforme... en James Bond !! Oui oui. Comme ça pouf... C'est super irréaliste. Mais un truc de fou !!!

Et la bim on en remet une couche : Jack l’éventreur entre en scène et la...ben  bim on nous ressort une histoire abracadabrantesque pour rattacher Moriarty à Jack l’éventreur. Et ça devient tellement gros que l'on a du mal à se concentrer sur autre chose. Enfin moi.

Ma fille qui ne connait pas grand-chose à l'époque ni à Sherlock Holmes elle a adorée ! Elle n'a suivi que l'action et l'aspect : cool on suit les méchants.

Donc j'en viens à me dire que je suis peut-être trop vieux pour ce genre de manga....

Je vous encourage à venir en discuter avec moi !
Note :
  • 2 réponses

Incroyable
Scenariste: Vincent Zabus Dessinateur: Hippolyte Editeur: Dargaud
En voilà une excellente surprise. 

En effet cette BD ne paye pas de mine (sauf la superbe édition de Dargaud). Suivre les tribulations d'un enfant ressemble à une BD d'humour type Titeuf ou pico bogue alors que ce que nous avons là est d'un tout autre niveau. Sous couvert d’une histoire d'enfant légèrement névrotique, Vincent Zabus  nous surprend en nous offrant une histoire drôle mais profondément humaine sur la relation entre un enfant et ses parents. 

C'est difficile de parler de cette BD sans évoquer la fin. Sans trop en dire. Ce que je dirais juste c'est que Vincent Zabus met en place une histoire qui change totalement de dimension dans le dernier tiers. Et là où c'est très fort c'est que ce dernier tiers nous refait complètement penser les deux tiers précédents.

Et ce changement est aussi porté par le trait d'Hippolyte très enfantin qui nous laisse penser que cette histoire est juste une histoire sur un petit garçon mal dans sa peau... et qui change aussi une fois le dernier tiers venu.

Vous l'aurez compris, il est difficile de parler de cette histoire sans vous révéler la fin et cela serait super dommage. 
Je finirais donc uniquement : allez-y, vous ne le regretterez pas 🙂
Note :
    • Like
  • 4 réponses

Tales of weddings ring t8
Scenariste: Maybe Dessinateur: Maybe Editeur: Kana
Encore un manga qui... prend son temps. Plus ça va plus on respecte notre héros qui résiste encore et toujours à... une horde de femmes qui ne pense qu'à une chose.... On se croirait quand même dans une parodie de manga des fois 🙂
Mais c'est toujours aussi sympa.... pour un adulte. En  effet, et particulièrement sur celui-ci, si on enlève le côté sexy de m'affaire... il ne se passe pas grand-chose. Ils progressent un peu tous et acquiert de nouveaux pouvoirs....mais ça laisse juste un espoir pour la suite. 

Mais pas la suite tout de suite..... Bref un manga dont on apprécie, étrangement, le fait de n'avoir qu'un tome par ans 🙂

Tout à l'envers des parutions actuelles quoi....

 
Note :
  • 1 réponse

Dans mon village on mangeait des chats
Scenariste: Philippe Pelaez Dessinateur: Francis Porcel Editeur: Grand Angle
Quand on voit des films comme Mesrine ou encore des films sur les mafieux on se dit que leurs destins étaient prédéterminés. On s'imagine que depuis tout petit ils "devaient" être mafieux. Philippe Pelaez nous montre la qu'en fait il n'en est souvent rien.

Au travers de l'enfance de J'acques, il nous montre qu'il s'agit souvent de petits riens qui peuvent faire bacsuler des enfants dans la délinquance.... et même plus. Pour Jacques ce fut un chat. Un chat et être au mauvais endroit au mauvais moment. Un chat qui a lancé l'histoire. Et quelle histoire ! De ce fameux chat à la fin de l'album, la vie de Jacques est rempli à raz-bord. Pas une seconde de sa vie n'a été perdue.

Mais comme dans toute vie vécue à 200 à l'heure, le moindre dérapage incontrolé peu finir en drame. Si la vie de Jacques est intense, l'album l'est tout autant avec un recit manié de main de maitre avec une voix off nous racontant l'enfance de Jacques et nous amenant jusqu'à un dénouement... marquant. 

Le reproche que l'on pourrait faire à cette histoire est l'aspect reportage de la présentation. Poussé par la voix off, on se croirait en train de regarder un documentaire. Et un documentaire n'est jamais très immersif. Le choix du one shot ne permet pas de vraiment s'attacher aux personnages et c'est un poil dommage car la voix off cherche elle à créer de l'empathie pour Jacques.   

En ajoutant qu'une fois la fin connue on aura du mal à relire cette histoire.... on se retrouve avec un bon one shot sur une bonne histoire sur le parcours initiatique d'un mafieux. Mais une histoire à qui il manque quelque chose pour passer ce statut de bonne histoire. 
Note :
  • 2 réponses

Sky High Survival t18
Scenariste: Tsuina Miura Dessinateur: Takahiro Ôba Editeur: Kana
C'est reparti pour un tour ! Bon ok il faudrait plutôt dire : oh non c'est encore reparti pour un tour 😞

Comme on l'avait craint dans le tome précédent, on repart dans un nouveau cycle... Mais alors un  vrai nouveau cycle complet. Car en plus des nouveaux pouvoirs de Yuri, on bascule sur le suivi de Rika et... un nouvel humain "proche de dieux" qui décide de se battre contre lui. Du deja vu puissance mille....

C'est décevant. Franchement les auteurs avaient de quoi clôturer l'affaire et ils préfèrent la rallonger.

On est donc toujours dans le sympathique mais à peine. Si on ajoute le "deja vu"... il va vraiment falloir que cette série s'arrete !
Note :
  • 0 réponse

Black Squaw t1
Scenariste: Yann Dessinateur: Alain Henriet Editeur: Dupuis
Nouvelle série des auteurs de Dent d'ours avec encore une histoire d'époque et encore une histoire d'aviation de nos auteurs. 
Mais pas juste une histoire d'aviation. L'aviation est ici vraiment en tache de fond avec comme véritable centre d’intérêt le KKK et l'endroit où vie notre Black Squaw : Le sud des états unis.

En effet le résumé vente beaucoup l'aspect prohibition/Capone là ou au final ce n'est qu'une introduction au personnage. Et ça ma un poil déçu. J'avoue que l'aspect prohibition est ce qui m'avait attiré. Alors la partie KKK est sympa mais un peu moins original. Le fait de passer de Capone à la problématique de racisme du Sud plus la présentation de notre Squaw fait de ce Black Squaw t1 un pur tome d'introduction.

Une introduction qui promet de belle chose mais une introduction quand même 🙂
 

 

 
Note :
  • 4 réponses

Batman last Knight on earth
Scenariste: Scott Snyder Dessinateur: Greg Capullo Editeur: Urban Comics
Si j'aime bien Snyder et ce qu'il a fait pour Batman, je trouve que là il est allé un peu loin dans le besoin de connaissance de l'univers DC pour bien apprécier ce one shot.

Car ce n'est pas parce que c'est une one shot que c'est une aventure pour tout le monde. Loin de là. En effet il y a énormément de cases ou d'explications textuelles de ce qu'il s'est passé dans le monde des super héros... et chaque phrases est une référence. L'eau polluée pour Atlantis en une phrase, les orages de force véloce pour les flashs, une case pour la Vigie.... enfin même moi qui commence à maîtriser tout le monde cette univers il a fallu que je fasse des recherches.... 

Alors je n'ose imaginer une personne qui ouvre cette BD, voit les superbes dessins de Greg Capullo, et qui se dit : aller j’essaye.....

Bref une histoire plutôt pas mal mais à réserver aux fana de l'univers DC dans son ensemble.... 
Note :
  • 0 réponse

Bloom into you t5
Scenariste: Nio Nakatani Dessinateur: Nio Nakatani Editeur: Kana
Allez on va être honnête, je ne m'en souviens plus trop.... alors que j'ai lu ce manga il y a 3 jours.

Et ce n'est jamais très bon signe ça. Bon j'en rajoute un peu car ce tome se concentre sur la fin de l'écriture de la pièce et sur la première brouille entre Yu et Tôko.... mais bon on n’est pas au niveau des autres tomes. La série se remarquait par son juste traitement des sentiments des jeunes filles. Sentiments absent ici puisqu'on se concentre sur la "vraie" personnalité de Tôko.

On se retrouve donc la avec un tome bateau d'histoire de copine... et un tome qui rame... tout ce tome juste pour le dernier chapitre de la pièce. Le point positif de ce tome 5 c'est que l'on sent qu'une fois la pièce finie et la vraie Tôko révélée (oui oui c'est cousue de fil blanc cette affaire), l'histoire se terminera. 

Et cela sera une bonne idée de faire que cette série se termine au prochain tome pour éviter de diluer encore plus une bonne sauce, au risque de la rendre très fade.
Note :
  • 0 réponse

Coyotes T2
Scenariste: Sean Lewis Dessinateur: Caitlin Yarsky Editeur: Hi-Comics
Mouais. Mouais mouais mouais. C'est peu dire que ce titre a été globalement bien accueilli par la critique. Evidemment il surfe probablement sur les thèmes favorables (à juste titre) du moment, façon post me too. A titre personnel je me réjouis que la misogynie soit mise au pilori hein, et que les comportements malsains soient punis sévèrement. Ceci dit, une belle cause ne suffit pas toujours à faire une belle histoire.<br style="background-color:#ffffff;color:#353c41;font-size:14px;">Là où le bat blesse, c'est que je n'ai pas adhéré à la narration de cette histoire. En fait le fond militant ne m'a pas dérangé, même s'il est parfois volontairement outrancier, je peux comprendre et lire des choses différentes de mes opinions, je comprends la nécessité parfois de moins nuancer pour être plus percutant et pousser davantage à la réflexion.  Reste que là l'histoire va trop vite, empile métaphore et allégorie, mélange les thèmes, et finalement s'est révélée bien trop brouillonne pour moi. Hors ces défauts étaient déjà présents dans le tome 1 à mon sens. Du coup vraiment je ne m'y suis pas retrouvé dans ce comics, en dépit de l'approche brutale et originale. Dommage, d'autres y trouveront peut être leur marques, c'est avant tout une question de goûts je pense.

<br style="background-color:#ffffff;color:#353c41;font-size:14px;">C'est un peu dommage car graphiquement ça a le mérite d'avoir un vrai style, très orienté comics actuels certes, mais bien marqué de l'empreinte de la dessinatrice.
Note :
  • 0 réponse

Terence Trolley T1 : la fenetre sur le cerveau
Scenariste: Serge Le Tendre Dessinateur: Patrick Boutin-Gagné Editeur: Drakoo
Ça faisait longtemps que j'attendais ça : Un scénario de Serge le tendre sans aucune influence de la quête de l'oiseau du temps. Un scénario bien encré dans le XXI ieme siècle. Et c'est chose faite et bien faite avec ce Terence Trolley. 

Le Tendre nous livre ici une version relooké de notre ami Travis. Oui oui rien que cela. Un Héros au lourd passé menant des aventures à tombeau ouvert et ayant un charme certains sur ces dames, et ce dans une atmosphère de SF politico financière.

Au final rien de super original mais... un scénario efficace, qui happe le lecteur et ne le laisse ressortir qu'au profit d'une attente du tome 2. Rien que je n'avais ressenti depuis un moment avec monsieur le Tendre. 

Il faut dire qu'il est superbement aidé par Patrick Boutin-Gagné, ses dessins aux lignes franches et dynamiques, et a sa coloration qui réveillerait un mort. Un ensemble qui colle parfaitement au scénario tres punchy de monsieur Le Tendre.

Un vrai bon moment de détente qui prouve qu'il n'y a pas d'age pour se réinventer.

Bien joué monsieur Le Tendre.
Note :
  • 12 réponses

Révolution t1
Scénario : Younn Locard

Dessin : Florent Grouazel 

Editeur : actes sud
L'acheter sur bdfugue

Résumé: "Premier volume de "Révolution", une trilogie sur la Révolution française, "Liberté" ressuscite 1789 en se promenant dans tous les étages de la société. Une fresque grandiose, brassant de multiples personnages et qui totalisera près de 1000 pages. Un livre-événement, par les auteurs d'"Eloi". "

Le fauve d'or à Angoulême décerné à ce splendide ouvrage . Actes Sud a soigné cette sortie , l'objet est beau , bien relié , un bijou !

Les auteurs souhaitent nous faire vivre la Révolution à travers le prisme de plusieurs personnages , issus des différentes classes sociales .Et il est bien là le coup de force , car d'emblée on est immergé par les lieux dans lesquels évoluent ces protagonistes d'horizons divers . Le trait précis à 4 mains nous plonge dans les rues pavées  de Paris , au coeur même de l'insurrection naissante . La rumeur gronde , la fumée des incendies à la Bastille envahit les cases et l'on sent que plus rien ne  sera comme avant . Oubliez Marat , Danton , Louis XVI et Marie-Antoinette ; et transpirez avec ces inconnus et leurs propres soucis personnels . Car se révolter c'est louable , mais il faut se loger , se nourrir , en bref , continuer de vivre . D'une mendiante borgne , à un journaliste arriviste et plutôt royaliste , un épicurien et son frère que tout oppose , une galerie de personnages s'élevant grâce à cette Révolution naissante se croisent . On rêverait presque de rencontrer Charlotte Corday dans le tome 2 .

Danton a dit au bourreau avant de mourir exécuté : « Tu montreras ma tête au peuple, elle en vaut la peine. » Et bien , ce livre en vaut la peine et a sa place dans toute bédéthèque qui se respecte .

Par Nivek
  • 6 réponses

Panini lance les Must-Have
Apres Urban et sa sélection de l'été à 4.90, Panini lance ses Must Have avec des histoires reconnus et plébiscité à prix... plus raisonnable.

Pour tout ceux qui se navrent de ne pas quoi savoir choisir ou ne savent pas par quoi commencer, Panini va sortir a prix plus raisonnable ses plus grands succès en commençant par Civil War,  Old man logan, Avenger; Séparation et Spide-Verse.

Si l'idée est bonne, on aurait aimé une coup de plus plus importants sur la reduc. En effet quand on voit que l'injustice à 4.90 de Urban fera 400 pages,  ici les prix seront de 15€ pour les albums de moins de 300 pages à 22€ pour les albums de plus de 300 pages (par comparaison, les Marvel Deluxe d'un peu moins de 300 pages sont vendus à 32€). 

Pour des histoires déjà hyper rentabilisées... c'est dommage de ne pas être descendu sur un prix estival de 10 euro.

Mais l'idée est honorable et les titres présentés sont très sympa. De plus Panini va ajouter chaque mois des titres de tous ages à cette collection Must Have.

De quoi se faire un rattrapage des histoires de la maison des idées.

 
  • 11 réponses

Smokin parade t7
Scenariste: Jinsei Kataoka Dessinateur: Kondou Kazuma Editeur: Kana
Pfff qu'est ce que ce tome 7 est bon. Le meilleur depuis un bon moment. Déjà il clôt l'arc dans les régions du Nord pour nos héros et ne pas trop s'attarder sur chaque arc c'est bien 🙂 

Mais plus que cela... il le fait superbement bien. Entre des combats pas trop brouillons( ce qui n'a pas toujours été le cas sur cette série), une surprise de taille XXL et des personnages qui évoluent vachement... On a tous les ingrédients pour faire une tome dense, intéressant et bien rythmé.

Le genre de tome que l'on commence sans pouvoir s’arrêter. Le genre de fin de cycle qu'on aimerait voir dans toutes les séries de manga que l'on suis. Porté toujours par un graphisme somptueux. 

Le tome de manga du moment 🙂
Note :
  • 0 réponse

Les profs - l'album des 20 ans
Scenariste: Collectif Dessinateur: Collectif Editeur: Bamboo
Ouiiiii ouiiii vous ne rêvez pas. J'ai bien mis 4.5 à un album des "Profs"... moi aussi ca m'étonne. Mais c'est vrai. Cette album le mérite.

Alors non je vous rassure quand meme.... ce ne sont pas les blagues qui méritent un 4.5. (Desolé messieurs les auteurs, je dois maintenir un standing 😄😄 😄 😄 ) Blague à part les blagues sont ce qu'elles sont. Non ce qui mérite votre attention c'est la qualité de réalisation de cet album. Car outre les 20 pages d'histoires illustrées par 20 auteurs de la maison Bamboo, cet album retrace rien de moins que l'histoire de la transformation de bamboo. En effet cette série a transformé un petit editeur en un acteur majeure de la BD francaise. 

Et cet album montre bien que, n'en deplaise à la société bien pensante de la BD européenne, le commun des lecteurs à vraiment envie de s'amuser et de se detendre. Au travers d'une fresque historique, cet album retrace la progression de la série jusqu'à la consécration : le film.

Entre l'histoire de la maison d'édition, celle de la série et des descriptions d'auteurs, cette édition anniversaire à tout d'une édition collector.
Une édition qui récompense le pari osé d'un jeune gerant de maison d'édition.
Note :
  • 8 réponses

Le chateau des etoiles T5
Scenariste: Alex Alice Dessinateur: Alex Alice Editeur: Rue de sevres
Bon allez c'est ma journée et ma tournée : La journée des minimisations de succès attendus et critiques. Apres Chris Kyle, c'est partit pour le tome 5 du château de étoiles.

Bon Ok on va être claire des le debut : l'album est bon. On en attend pas moins d'Alex Alice. Il est bon et il est beau. Mais quand on à lu le reste de la production du monsieur, ce premier tome de cycle ressemble trop à une introduction... du spin off sur Venus.

 

Alros je ne dis pas hein.Ce spin off sur Venus s'annonce excellent mais notre histoire marsienne n'avance pas beaucoup. Je fais confiance à Alex Alice pour nous faire un super tome 6 mais étant dans ma journée "critique", je critique 🙂 

Rue de Sevres est en train de nous planifier un univers autour de l'Ether et je pense sincerement que tous les fans de Jules Verne comme moi s'en réjouiront. En esperant que la série principale ne se perde pas au profit des spin off sur les autres planètes. 
Note :
    • Like
  • 1 réponse

L'homme qui tua Chris Kyle
Scenariste: Fabien Nury Dessinateur: Bruno Editeur: Dargaud
Comme tout le monde j'ai beaucoup entendu parler de cette BD. Et pour tout vous avouer plus que du fait divers américains. Je fais parti de ces gens qui trouvent qu'il y a tellement de fait divers liés aux armes à feux aux États-Unis qu'il ne les remarques plus. Triste n'est pas ?

J’ai donc abordé cet album sans savoir de quoi il parlait et je dois avouer que ce fait divers est tout ce qui me repousse dans la culture américaine. Et en cela la BD est réussie : elle fait son office de reportage sans "vraiment" porter de jugement.

Et là ou Fabien Nury réussi un vrai travail d'écriture, c'est dans le "vraiment". En effet si le texte et la présentation semble neutre, le découpage l'est beaucoup moins. La façon de bien montrer la mise en avant de l'aspect financier de l'affaire, de l'aspect médiatique mais aussi de finir par Eddy Routh montre clairement le penchant des auteurs. On sait bien que ce qui restera d'une lecture, c'est la fin de celle-ci....

Ce qui me fera nuancer l'ensemble des critiques élogieuses, c'est le dessin de Brûno donc je ne suis pas forcement fan (mais ça c'est "chacun ses goûts") mais surtout la faible part que prend Eddy Routh dans le récit. La BD est vue comme "montrant le point de vue du tueur" alors qu'en fait non.

On nous montre la partie médiatique de l'affaire en effleurant tout juste la phycologie d'Eddy. On se concentre plus sur celle de la femme de Chris par exemple. Si l'épilogue corrige un peu tout cela, j'aurai préféré un traitement plus équilibré. Le choix de dénoncer l'aspect mercantile de cette affaire avec les interviews Fox News, les différents livres "best-seller" et l'affaire Jesse Ventura, masque un peu le problème de fond ce cette affaire qui est que si on ne fait pas de gonflette et qu’on n’a pas tué au moins une personne, on n’est pas un "bonhomme" aux états unis.

Je vous laisserais vous faire votre opinion et à venir en discuter ici, ça promet d’être intéressant 🙂
 

 
Note :
  • 3 réponses

Dune, 1 beau livre sur Ulule
Salut amis lecteurs.

Comme beaucoup de fan de BD, nous somme aussi fan de SF et de livre en générale.

Sachant que c'est le cas de beaucoup d'entre vous, on ne pouvait donc pas garder cet trouvaille pour nous : 

Tout le monde connaît Dune. Livre mythique des années 60, cette œuvre dantesque a bouleversé la littérature par sa créativité et sa folie. Une épopée magistrale qui questionne les notions de pouvoir et de religion et continue d’inspirer les amoureux de la science-fiction. Alors qu’une ambitieuse adaptation menée par le réalisateur Denis Villeneuve se prépare pour décembre 2020, les éditions L’Atalante, les éditions Leha et le podcast C’est plus que de la SF ont décidé de s’associer pour publier un mook (magazine-book), d'au moins 192 pages, entièrement dédié à ce monument littéraire.

L’ouvrage que nous souhaitons réaliser prendra la forme d’un mook d’au moins 192 pages servies dans un grand format : 27,2 cm x 19,2 cm.

13 autrices et auteurs incontournables de fantasy et de science-fiction :

Pierre Bordage (Les Guerriers du Silence)


Rodolphe Casso (Nécropolitains) 


Olivier Cotte (Le Lendemain d'un Monde) 


Sara Doke (La Complainte de Foranza) 


Catherine Dufour (Le Goût de l’Immortalité)


Laurent Genefort (Omale)


Jean-Luc Istin (Les Terres d'Arran) 


Romain Lucazeau (Latium)


Alex Nikolavitch (Trois Coracles cinglaient vers le couchant) 


Olivier Paquet (Les Machines Fantômes) 


Claude Scasso (Transfert ) 


Thomas Spok (Uter Pandragon) 


Joëlle Wintrebert (Pollen)


Disponible en précommande sur Ulule jusqu'au 3 juillet !

https://fr.ulule.com/dune

 


 
  • 10 réponses

5 minutes forward t1&2
Scenariste: Hiroshi Fukuda Dessinateur: Hiroshi Fukuda Editeur: Kana
Nouvelle série de Kana avec un lancement des deux premiers tomes en meme temps. Et... lecture intriguante.  Sous couvert de shonen de base, notre histoire bascule vite... vers un Gantz. Oui oui vous avez bien lu. On est a mis chemin entre Promised neverland et Gantz. 

Donc vous vous douterez bien que j'aurai du mal à savoir à qui conseiller ce manga. et pourtant, étrangement, j'ai vraiment aimé 🙂 Ce mélange des genre est rafraichissant. Les enfants, tirés d'un shonen, se retrouvent vite perdus face.... à une horde de Bouddahs qui massacrent tout ceux qu'ils croisent.

Oui oui vous avez bien lu.

Et ce n'est pas le seul point qui rappel Gantz. En effet il y aussi le fait que personne ne sache du tout qu'est ce que c'est que cette histoire de Statues vivantes mais aussi que les humains ne peuvent quasiment rien faire ! Le  petit plus de cette série est le "5 minutes forward". En effet notre héros à la possibilité de revenir 5 minutes AVANT l'attaque des Bouddahs. Mais quand le faire ? quand utiliser cette chance ? C'est la tout le sel de ces deux premiers tomes. 

Une bonne suprise qui plaira à .. ben je ne sais pas trop. Aux amateurs de mélange des genres 🙂

Esperons qu'elle continue à nous surprendre dans les prochains tomes !

 
Note :
  • 0 réponse

Harleen
Scenariste: Stjepan Šejic Dessinateur: Stjepan Šejic Editeur: Urban Comics
Somptueux.... c'est le premier mot qui vient quand on voit la couverture. Somptueux graphiquement mais aussi au niveau de sa conception. Cette image reflette à elle seule toute la dictotomie du personnage d'Harleen Quinzel : Une intelligence au service de la folie.

Avec une couverture tellement belle on se dit que l'interieur sera forcement moins bon, comme souvent dans l'univers du Comic. 
Et bien non. Non et non.  Stjepan Šejic nous livre un véritable récital. Graphiquement c'est une tuerie du début à la fin...

Et donc au final "c'est juste un beau recueil d'illustration ? "me demanderont les lecteurs saoulés par l'omniprésence-présence de ce personnage "secondaire" du monde DC. Et bien... meme pas.  Stjepan Šejic nous livre la première vrai histoire d'Haley Quinn depuis... fiouuu depuis un baille. Ici il n'est pas question d'une Harley Quinn gentille/méchante un peu bébête et sexy qui inondes les sorties et les écrans. 

 

Non la on parle de la jeune femme psychologue fraichement diplomée qui pense sincerement pouvoir aider les criminels à revenir dans le droit chemin.  Stjepan Šejic nous livre une vrai auto psychanalyse du personnage. Via une voie off, le personnage d'Harleen décrypte sa lente descente aux enfers. Descente guidée par le maitre des lieux : Monsieur J.

Entre manipulation du joker, véritable amour et relation interdite,  Stjepan Šejic nous livre un récit complet et complexe sur un personnage qui gagne une densité impressionnante au point d'être vraiment l'objet de toutes les attentions. 

Bref  Stjepan Šejic  a prit son temps mais nous a livré un album superbe qui, à L'instar du Luthor de Azzarello, met en avant un personnages méchant tout en le traitant de facon sérieuse et réfléchit. Et sur un personnage publique et délurée commme Harley Quinn, ca fait un bien fou 🙂

 

Merci monsieur  Stjepan Šejic 

 

PS: Attention tout de même, les lecteurs de comics qui espère des combats, des colants partout et un sauvetage de Gotham, vous risquez d'etre déçu. 
Note :
    • Like
  • 42 réponses

Au bonheur des dames
Scenariste: Agnès Maupré d'apres Emile Zola Dessinateur: Agnès Maupré Editeur: Casterman
Ahhhh celui la je l'ai lu 🙂 quand j'étais au collège... ou est-ce au lycée ? Bref vous l'aurez compris je ne m'en souvenais pas vraiment mise à part le thème.

Et bien autant vous dire que j'ai été happé dans ce paris du XIXieme largement plus maintenant que par le passé. Bon ok entre temps j'ai "muri" (je met des guillemets au cas ou madame me lise)  et je suis plus à meme de comprendre les problematiques de Denise et l'impact de la creation du "Bonheur des Dames" par Octave sur la vie parisienne.

C'est quand meme fou de voir à quel point le marketing et les grands magasins n'ont pas changé depuis cette époque. La tirade d'Octave sur les articles en soldes et la vente à perte est vraiment d'actualité. 

La mise en image d'un mythe comme celui ci est souvent compliqué mais Agnès Maupré y arrive très bien avec des personnages attachants et un style qui nous projette efficacement dans le XIXieme siecle.

Une vraie bonne adaptation pour une histoire qui n'a pas perdue de son interet !
Note :
  • 7 réponses

Une nuit a rome t4
Scenariste: Jim Dessinateur: Jim Editeur: Grand Angle
A lala.... quand le coeur et la raison se battent il est difficile de donner raison à l'un ou à l'autre. Et c'est exactement mon dilemme à l'aube de cette critique. En effet je sais... je sais que la fin que Jim nous livre est la plus logique. La plus juste au regard du jeu qu'il nous a presenté sur 4 tomes. 

Mais pas celle que j'aurais souhaité. Pas celle que mon coeur souhaite.... 

Parce que tout dans ce tome 4 respire une autre fin. Ce tome 4 qui marque la fin de 50 ans de cache cache et de poursuite. Un tome qui montre qu'il n'y a pas d'age pour s'assagir et qu'une bonne décision n'arrive jamais trop tard. Une bonne décision donne l'occcasion d'en profiter et si elle vient tard il suffit juste d'en profiter plus.

En grand connaisseur des sentiments humains, Jim  retranscris bien ce que j'ai pu voir au travers de mes parents (j'ai encore 10 ans de marge ouf !). Cette cinquantaine qui fait réfléchir à la phrase : "il sera bientot trop tard pour...." phrase que l'on ne se pose pas quand on est jeune et insouciant. Mais phrase lourde d'impact quand le bilan effectué derrière n'est pas celui qu'on aurait voulut. 

Il nous montre bien que malgré les fiestas et les conneries du vieux qui veux rester jeune, Raphael n'aspire qu'à une vie calme. L'instant ou il se dit qu'il serait mieux tout seul avec ses deux fillles est magique..... 

Reste la fin... qui tranche par sa logique implacable. Trop implacable au regard des trois precedents tomes guidés par les sentiments plus que par la raison. 

Je vous laisserais juge. 

On peut quand meme feliciter Jim pour cette fin de série et son analyse fine du temps qui passe et de son imapct sur les gens.

 
Note :
  • 8 réponses

Fire Force T14
Scenariste: Atsushi Ohkubo Dessinateur: Atsushi Ohkubo Editeur: Kana
Nouveau tome des aventures de nos pompiers favoris et.... un tome dont je ne sais si'l faut se réjouir ou non. 

En effet ce tome nous apprend beaucoup de choses sur le grand prédicateur. D'ou est ce qu'il viendrait, qui cela serait surement tout ca... mais ces réponses ouvrent le champ des possibles pour la série. Alors que l'on pensait que le combat était bien entamé entre les pompiers et leur ennemi, on se retrouve avec une certaine nombre de nouvelles perspectives intéressantes mais pouvant donner lieux à une cinquantaine de tome encore.

Et on sait bien qu'une série de manga qui s'enlise à souvent du mal à finir....

En résumé on dira que c’est un bon tome plein d'informations mais qui met un peu le doute sur une fin de la série en moins de 25 tomes....
Note :
  • 0 réponse

V pour Vendetta
Scenariste: Alan Moore Dessinateur: David Loyd Editeur: Urban Comics
Nouveau Label chez Urban et donc nouvelle version de V pou Vandetta. Je ne vous ferais pas l'affront de faire la critique du contenu. En effet tout le monde sait que V pour Vandetta est un monstre du comic indépendant de années 80. Un album indispensable dans chaque bédétheque qui se respecte. Le traitement du rapport à un régime autoritaire écrit sous Tatcher semble ne jamais avoir été autant d'actualité avec la montée du populisme dans tout les pays du monde. La question de ce que l'on serait prêt à sacrifier pour assurer sa tranquillité est le centre de toutes les attentions.

Mais j'ai dit que je ne parlais pas de contenu scrogneugneu !

 

Pour ce qui est du contenant, Urban a fait (comme a chaque fois ?) une superbe édition et a réussi à dénicher des croquis préparatoires inédits de David Loyd. Si trouver quelque chose d’inédit sur V pour Vandetta est impressionnant, autant vous dire que cela ne justifie pas l'achat d'une nouvelle version de ce monument du comics. 

 

Mais si jamais vous ne l'avez pas ou que vous voulez faire un beau cadeau (ou transformer quelqu'un en anarchiste convaincu) , cette nouvelle édition vous ravira 🙂
Note :
  • 19 réponses

Second Summer, Never see you again T1&2
Scenariste: Kei Sazane Dessinateur: Arikan Editeur: Doki-Doki
Les manga en deux tomes sont à double tranchant : soit ils sont réussis car l'auteur ne cherche pas trop à en faire, soit il sont trop dense et difficilement digérable.

A la lecture du premier tome, j'ai eu peur que l'on soit dans ce deuxième type. En effet je m’imaginais des sauts dans le passé, des scènes en boucles tout ça tout ça.... alors que non. En fait notre auteur nous livre "juste" deux tomes de plus à "Your lie in April". 

Alors non ce n'est pas le même auteur mais on a vraiment l'impression qu'il s'agit d'une suite à la célèbre histoire (edit : si vous n'avez pas lu Your Lie In April, vous n'avez jamais lu d'histoire dramatique) avec cette histoire de musicien, de maladie etc.... Et cela donne un ensemble très sympa et assez émouvant.

Ce n'est pas un manga fantastique ou l'on réécrit tout le passé en revenant en arrière plusieurs fois. C'est juste un moment éphémère ou l'on se dit "et si j'avais fait ça autrement, est ce que cela aurait été mieux ?" 

Ce genre de moment qu'il nous est tous arrivé d'avoir est ici mis en image sur deux tomes très sages, très délicats et au final très bien écrit.

Un superbe cadeau en coffret pour tout amateur d'histoire romantique.
Note :
  • 0 réponse

×
×
  • Créer...