Aller au contenu
  • S’inscrire

alx23

Les gardiens du post
  • Compteur de contenus

    11 880
  • Inscription

  • Jours gagnés

    37

Tout ce qui a été posté par alx23

  1. @kvin : C'est clair que c'est un abusé l'état du collector surtout si t'en as pris soin !! ça me fait un peu peur donc je vais regarder directement quand je le recevrai...
  2. Je la recevrais certainement la semaine prochaine maintenant... @kvin : Ils ont déjà vendu les 10000 tomes collector ??!! Ou alors des malins essaient de les revendre plus cher alors qu'il reste des albums dispos en commerce.
  3. alx23

    Derniers Achats

    Je dois dire que je suis assez bon pigeon pour les version collector ou je dirais plus grand format des BD qui m'attirent beaucoup. Peut-être ma vue baisse et j'ai besoin de loupe ou de page plus grande @The_PoP : Tu nous diras pour Fang mais je pense la prendre cette BD
  4. alx23

    Un monde d'art brut

    Ce roman graphique nous permet de comprendre cette catégorie peu ou pas connu comme forme d'art, l'art brut. Le spécialiste du genre Christian Berst accompagné du scénariste Oriol Malet nous exposent sept des plus grands artistes dans le domaine. L'album nous présente une jeune étudiante en art qui choisit de visiter le musée de l'art contemporain Kunsthallede Berne en Suisse pour nous expliquer l'histoire de l'art brut. La jeune femme se voit offrir une visite guidée par trois fantômes qui ont joué un rôle important dans la reconnaissance de cet art. Au fur et à mesure de l'album on peut découvrir la vie de ces artistes de l'art brut qui ne cherchent aucune reconnaissance et ne veulent pas exposer leur art. On s'aperçoit alors de l'étendue des œuvres qui ne rentrent pas les codes de l'art contemporain en général. D'ailleurs de nombreux chanteurs, musiciens et autres qui se sont inspirée de cet art brut, comme pour exemple David Bowie et Brian Eno. Les dessins d'Oriol Malet sont parfaits pour mettre en place une histoire mais aussi retranscrire les œuvres d'art brut dans chaque petite biographie des auteurs cités dans ce recueil. L'album se termine avec plusieurs photos d'art brut. Un monde d'art brut est un album très instructif et bien réalisé qui m'a fait découvrir cet art que je ne connaissais pas du tout.
  5. alx23

    Un monde d'art brut

    Titre de l'album : Un monde d'art brut Scenariste de l'album : Christian Berst & Oriol Malet Dessinateur de l'album : Oriol Malet Coloriste : Oriol Malet Editeur de l'album : Delcourt Note : Résumé de l'album : Au-delà de l'art des fous, bien plus que l'outsider art (l'art des marges), les artistes bruts sont avant tout de fabuleux créateurs. Plongez dans les mythologies individuelles de 7 artistes emblématiques, Henry Darger, Carlo Zinelli, Madge Gill, Aloïse Corbaz, Adolf Wölffli, Jean Perdrizet, Mary T. Smith et découvrez leur influence majeure dans la pop culture contemporaine. Critique : Ce roman graphique nous permet de comprendre cette catégorie peu ou pas connu comme forme d'art, l'art brut. Le spécialiste du genre Christian Berst accompagné du scénariste Oriol Malet nous exposent sept des plus grands artistes dans le domaine. L'album nous présente une jeune étudiante en art qui choisit de visiter le musée de l'art contemporain Kunsthallede Berne en Suisse pour nous expliquer l'histoire de l'art brut. La jeune femme se voit offrir une visite guidée par trois fantômes qui ont joué un rôle important dans la reconnaissance de cet art. Au fur et à mesure de l'album on peut découvrir la vie de ces artistes de l'art brut qui ne cherchent aucune reconnaissance et ne veulent pas exposer leur art. On s'aperçoit alors de l'étendue des œuvres qui ne rentrent pas les codes de l'art contemporain en général. D'ailleurs de nombreux chanteurs, musiciens et autres qui se sont inspirée de cet art brut, comme pour exemple David Bowie et Brian Eno. Les dessins d'Oriol Malet sont parfaits pour mettre en place une histoire mais aussi retranscrire les œuvres d'art brut dans chaque petite biographie des auteurs cités dans ce recueil. L'album se termine avec plusieurs photos d'art brut. Un monde d'art brut est un album très instructif et bien réalisé qui m'a fait découvrir cet art que je ne connaissais pas du tout. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/un-monde-d-art-brut?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  6. alx23

    Derniers Achats

    J'ai reçu un mail pour me dire que la BD de goldorak était envoyée ce matin.
  7. alx23

    Vampire la mascarade Tome 1

    Vampire la mascarade est l'adaptation du jeu de rôle culte du début des années 90 en comics, après le jeu vidéo, le téléfilm et les romans. Je ne connais pas le jeu de rôle mais on retrouve bien un univers gothique-punk dans ce comics avec toutes les familles de vampires qui se partagent les villes pour leur terrain de chasse ou leur réservoir de sang. Les castes vampiriques sont très organisées avec plusieurs rôles pour les membres du clan. Il y a un côté complexe au départ pour comprendre tous les thermes utilisés si l'on ne connait pas, d'ailleurs il est préférable de lire les pages de textes d'explication en fin d'album avant de commencer la lecture. On retrouve aussi les compétences des personnages comme dans les jeux de rôles classiques. Au niveau de l'histoire, on suit les aventures de Cecily Bain, la botte crottée du prince Samantha Merrain ainsi qu'un autre groupe de jeune vampire sans famille attitrée. Les dessins de Devmalya Pramanik et Nathan Gooden sont dans un style réaliste très sombres comme la plupart du temps, l'histoire se déroule la nuit. Aaron Campbell est aussi présent dans cet album en signant toutes les couvertures, c'est un auteur très tendance actuellement. L'histoire est intéressante et riche en intrigue avec tous les conflits d'intérêts de chacun dans cette organisation vampirique. J'ai bien apprécié ce premier tome même sans connaitre l'œuvre d'origine ou les autres adaptations des autres médias.
  8. Titre de l'album : Vampire la mascarade Tome 1 Scenariste de l'album : Tim Seely, Tini Howard & Blake Howard Dessinateur de l'album : Devmalya Pramanik & Nathan Gooden Coloriste : Addison Duke Editeur de l'album : Urban Comics Note : Résumé de l'album : Quand Cecily Bain, lieutenante brutale du Prince de Minneapolis, prend une jeune vampire sous son aile, elle est entraînée dans une conspiration dont elle peine encore à prendre la pleine mesure. Cecily pourra-t-elle s'échapper et sauver ce qui reste de sa famille ou sera-t-elle un autre pion sacrifié pour maintenir la seule chose sacrée aux yeux de la Mascarade : garder secrète l'existence des vampires au yeux de l'humanité ? Au même moment, à la périphérie de la ville, une famille de vampires anarques enquête sur un meurtre particulièrement vicieux... même pour les membres de leur espèce. Critique : Vampire la mascarade est l'adaptation du jeu de rôle culte du début des années 90 en comics, après le jeu vidéo, le téléfilm et les romans. Je ne connais pas le jeu de rôle mais on retrouve bien un univers gothique-punk dans ce comics avec toutes les familles de vampires qui se partagent les villes pour leur terrain de chasse ou leur réservoir de sang. Les castes vampiriques sont très organisées avec plusieurs rôles pour les membres du clan. Il y a un côté complexe au départ pour comprendre tous les thermes utilisés si l'on ne connait pas, d'ailleurs il est préférable de lire les pages de textes d'explication en fin d'album avant de commencer la lecture. On retrouve aussi les compétences des personnages comme dans les jeux de rôles classiques. Au niveau de l'histoire, on suit les aventures de Cecily Bain, la botte crottée du prince Samantha Merrain ainsi qu'un autre groupe de jeune vampire sans famille attitrée. Les dessins de Devmalya Pramanik et Nathan Gooden sont dans un style réaliste très sombres comme la plupart du temps, l'histoire se déroule la nuit. Aaron Campbell est aussi présent dans cet album en signant toutes les couvertures, c'est un auteur très tendance actuellement. L'histoire est intéressante et riche en intrigue avec tous les conflits d'intérêts de chacun dans cette organisation vampirique. J'ai bien apprécié ce premier tome même sans connaitre l'œuvre d'origine ou les autres adaptations des autres médias. Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/vampire-la-mascarade-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  9. alx23

    Parlottes BD

    Carrément, Fasbender est un très bon choix.
  10. non c'est dans un format plus petit et avec couverture souple, je le trouve pas terrible d'ailleurs ce format, ça met pas en avant les planches.
  11. alx23

    Parlottes BD

    Oui j'ai vu Old mais je n'avais pas lu la BD.
  12. alx23

    Parlottes BD

    Oui j'en reviens pas aussi.
  13. Ils vont ressortir les trois albums au format comics à partir de 2022 Plus d'infos : https://www.urban-comics.com/serie-something-is-killing-the-children-change-de-label-2022/?fbclid=IwAR2W_2kBKyIroI3twLs2GuV4N3DScxTiPV25Pqr0Z1S1pJdfERNKjtqpMjI
  14. alx23

    Parlottes BD

    Je viens de lire que le prochain film de David Fincher sera l'adaptation de la série le tueur avec Tilda Swinton et Michael Fassbender !! Bon réalisateur et bons acteurs pour le moment, donc je pense que ça devrait être une bonne adaptation.
  15. alx23

    La part merveilleuse t1

    J'avais quelques planches et elle m'intriguait cette BD, je vais me laisser tenter vu ta note.
  16. Je suis d'accord, cet album est vide et ils pourront en faire beaucoup dans ce genre malheureusement comme ils n'ont pas choisis d'expliquer quoi que se soit du passé du héros. J'aurais pas dit rambo mais plus John McClane , après c'est une lecture sympa mais je ne suis pas sur de continuer comme c'est une fin de cycle en plus. J'aurais mis 3 étoiles.
  17. alx23

    Derniers Achats

    Ok, je vais attendre pour les trois jokers de lire une critique
  18. alx23

    Derniers Achats

    Okok, je trouve ça étrange comme je n'ai vu ou lu aucune critique de cet album pour l'instant
  19. alx23

    Derniers Achats

    Si j'ai le temps pas de pb. Sinon, j'ai commandé Infidel chez Urban car j'ai vu que c'était le dessinateur du dernier John Constantine Hellblazer qui m'avait bien impressionné. Quelqu'un sait ce que ça vaut les trois jokers ?
  20. alx23

    KAIJU N°8 tome 1

    Je ne suis pas sur de vouloir le comprendre le phénomène Manga c'est vrai que l'histoire annoncée n' arien d'exceptionnelle même pour moi et même avec la surprise à la fin.
  21. alx23

    Derniers Achats

    J'ai reçu ma dernière commande : Tango 6 Vampire la mascarade Moonshine 3
  22. Après l'énorme succès de L'Homme gribouillé, les deux auteurs se retrouvent sur une nouvelle collaboration autour d'un polar qui commence très fort. Serge Lehman est doué pour créer des ambiances particulières pour passionner les lecteurs. Avec ce premier tome, on suit le parcours de plusieurs personnes avec des histoires différentes qui se déroulent toutes à Saint-Elme. Une ville riche par la production de son eau de source. On suit des petits truands kidnappeurs d'enfants, un détective à la recherche d'un jeune adulte, le maire et ses enfants, une vacancière et son père en visite à Saint-Elme et une invasion de grenouilles qui profitèrent. Toutes ses histoires n'ont pas de liens communs ou peu pour l'instant mais la violence est bien présente dans cette histoire. On notera à la lecture une étrangeté dans le lieu mais aussi des habitants. Les dessins de Frederik Peeters sont parfaits comme d'habitude avec cet auteur. Peeters abandonne le noir et blanc de L'Homme gribouillé pour proposer une palette de couleur assez sombre. Saint-Elme annonce une excellente série à venir et les interrogations sont nombreuses à la fin des quelques 80 pages de ce premier tome. J’ai adoré l’atmosphère général grâce au scénario et aux dessins.
  23. Titre de l'album : Saint-Elme tome 1 - La vache brûlée Scenariste de l'album : Serge Lehman Dessinateur de l'album : Frederik Peeters Coloriste : Frederik Peeters Editeur de l'album : Delcourt Note : Résumé de l'album : Le détective Franck Sangaré, accompagné de son assistante, l'étrange madame Dombre, débarquent à Saint-Elme, une petite ville de montagne réputée pour son eau de source. Ils sont sur les traces d'un fugueur disparu depuis trois mois : enquête apparemment facile. Sauf qu'à Saint-Elme, tout le monde vous le dira : « Ici, c'est spécial. » Critique : Après l'énorme succès de L'Homme gribouillé, les deux auteurs se retrouvent sur une nouvelle collaboration autour d'un polar qui commence très fort. Serge Lehman est doué pour créer des ambiances particulières pour passionner les lecteurs. Avec ce premier tome, on suit le parcours de plusieurs personnes avec des histoires différentes qui se déroulent toutes à Saint-Elme. Une ville riche par la production de son eau de source. On suit des petits truands kidnappeurs d'enfants, un détective à la recherche d'un jeune adulte, le maire et ses enfants, une vacancière et son père en visite à Saint-Elme et une invasion de grenouilles qui profitèrent. Toutes ses histoires n'ont pas de liens communs ou peu pour l'instant mais la violence est bien présente dans cette histoire. On notera à la lecture une étrangeté dans le lieu mais aussi des habitants. Les dessins de Frederik Peeters sont parfaits comme d'habitude avec cet auteur. Peeters abandonne le noir et blanc de L'Homme gribouillé pour proposer une palette de couleur assez sombre. Saint-Elme annonce une excellente série à venir et les interrogations sont nombreuses à la fin des quelques 80 pages de ce premier tome. J’ai adoré l’atmosphère général grâce au scénario et aux dessins. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/saint-elme-tome-1-la-vache-brulee?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  24. alx23

    Les couloirs de l'abîme tome 1

    J'aime bien la couverture
  25. alx23

    Jungle beef

    Jungle beef est un fascinant roman graphique documentaire adapté par Cyrille Meyer d'après le récit d'Olivier Behra. Cet album rejoint la collection Témoins du monde aux éditions Steinkis pour faire découvrir aux lecteurs la réalité sur le terrain aux quatre coins du monde par le biais de roman graphique. Avec jungle beef, on suit le parcours d'Olivier Behra un ethnobotaniste qui part en repérage pour le tournage d'un documentaire sur la cité blanche dans la jungle primaire où vivent les peuples indigènes Pechs et Mosquitos en harmonie avec la nature. Olivier Behra part accompagné d'un guide pour trouver un endroit où un hélicoptère pourrait se poser pour l'équipe de tournage. En route, Behra va rencontrer plusieurs personnes, des villages, la nature dense pour notre émerveillement. Mais en parallèle, le guide rappelle toujours la fragilité de l'équilibre avec le gouvernement corrompu, le trafique de cocaïne et le blanchiment d'argent par l'élevage de bœuf ou le trafique de bois. Les dessins sont réalistes pour représenter la jungle et les habitants du Honduras. L'auteur utilise un autre style pour relater l'histoire du pays, les narcotrafiquants en utilisant plusieurs icones de la pop culture mais aussi les marques qui contribues à ce désastre. Jungle beef est un roman graphique impressionnant par les informations mise en avant mais aussi par la beauté de la jungle et des animaux encore présent même si l'impact de l'homme est dévastateur.
×
×
  • Créer...