Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'anti-héros'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


2 résultats trouvés

  1. The_PoP

    The Cape

    Titre de l'album : The Cape Scenariste de l'album : Jason Ciaramella Dessinateur de l'album : Zach Howard Coloriste : Nelson Daniel Editeur de l'album : Hi-Comics Note : Résumé de l'album : Qui n'a pas rêvé de s'élancer dans les airs ? De détenir d'extraordinaires pouvoirs ? Mais qu'arriverait-il si ce rêve se réalisait ? Éric est un homme brisé. Depuis l'accident tragique qui a bouleversé sa vie, à huit ans, et lui a arraché ses rêves de grandeur, rien n'a plus de sens. Si seulement il remettait la main sur la cape de son enfance, l'impossible serait à portée de main. Il pourrait s'envoler vers le ciel... et assouvir enfin ses désirs de vengeance. Critique : Bon tout d'abord rétablissons une vérité importante : contrairement à ce que la couverture nous laisse supposer, ce The Cape n'est pas un comics signé par Joe Hill. C'est l'adaptation en comics d'une nouvelle écrite par Joe Hill. Et c'est réalisé par Zach Howard et Jason Ciaramella. Je comprends que l'éditeur communique sur le nom de Joe Hill car il est clairement un auteur que l'on s'arrache, mais j'aurais aimé quand même voir les noms des dessinateurs et scénaristes. Un simple adapté de l'oeuvre de Joe Hill c'est bien aussi. Bon, après cette introduction sous forme de douche froide, venons en aux faits. Ce The Cape est un indispensable du lecteur de comics indé et amateur de super héros à ces heures perdues. C'est un savant mix de No Héro et de The Boyz mais ramenés à une échelle bien plus humaine. Graphiquement c'est très très beau et parfaitement adapté à l'histoire sombre de The Cape. Les personnages sont crédibles, bien amenés, avec un soin apporté aussi bien aux seconds rôles qu'à notre anti héros. La narration est rythmée et parfaitement adaptée à l'histoire et au nombre de pages. Bref, foncez, j'ai adoré. Par contre, oubliez votre âme douce et charitable, ce The Cape est décidément une sombre affaire. Autres infos : Inspiré d'une nouvelle de Joe Hill Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-cape-231811?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  2. The_PoP

    The Cape

    Bon tout d'abord rétablissons une vérité importante : contrairement à ce que la couverture nous laisse supposer, ce The Cape n'est pas un comics signé par Joe Hill. C'est l'adaptation en comics d'une nouvelle écrite par Joe Hill. Et c'est réalisé par Zach Howard et Jason Ciaramella. Je comprends que l'éditeur communique sur le nom de Joe Hill car il est clairement un auteur que l'on s'arrache, mais j'aurais aimé quand même voir les noms des dessinateurs et scénaristes. Un simple adapté de l'oeuvre de Joe Hill c'est bien aussi. Bon, après cette introduction sous forme de douche froide, venons en aux faits. Ce The Cape est un indispensable du lecteur de comics indé et amateur de super héros à ces heures perdues. C'est un savant mix de No Héro et de The Boyz mais ramenés à une échelle bien plus humaine. Graphiquement c'est très très beau et parfaitement adapté à l'histoire sombre de The Cape. Les personnages sont crédibles, bien amenés, avec un soin apporté aussi bien aux seconds rôles qu'à notre anti héros. La narration est rythmée et parfaitement adaptée à l'histoire et au nombre de pages. Bref, foncez, j'ai adoré. Par contre, oubliez votre âme douce et charitable, ce The Cape est décidément une sombre affaire.
×
×
  • Créer...