Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'bd jeunesse'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


12 résultats trouvés

  1. Le premier tome Les antres démarre une trilogie pour un public jeune mais qui ne laissera pas indifférent les adultes avec cet univers riche et original. En effet, Eric Puybaret nous emmène dans une aventure loufoque où le héros est un homme qui vient de mourir mais le passeur n'a pas eu le temps de lui dessiner sa ligne post-mortem, pour son passage dans le monde des morts. Ce héros ne pèse rien et s'envole au grès des vents qui souffrent. Ainsi, le héros fera des rencontres hautes en couleur comme Napoléon qui tient dans une boule à neige pour exemple et d'autres personnages farfelus. Ce monde fantastique et étrange est assez surprenant avec de nombreuses idées étonnantes qui nous donnent envie de poursuivre cette aventure assez folle. Les dessins de l'auteur fonctionnent bien avec un trait déformants les personnages et tout en rondeur. Le monde des morts n’est pas effrayant dans les antres qui définit justement la zone bizarre où se trouve notre héros sans poids. Cette introduction devrait ravir les plus jeunes lecteurs.
  2. Titre de l'album : Les Antres Tome 1 : L'homme sans poids Scenariste de l'album : Eric Puybaret Dessinateur de l'album : Eric Puybaret Coloriste : Eric Puybaret Editeur de l'album : Delcourt Note : Résumé de l'album : Lorsque notre héros meurt dans le naufrage de son voilier, le passeur qui vient à sa rencontre ne parvient pas à graver sur sa paume sa ligne post-mortem qui décidera de sa destination finale après sa mort. Privé de poids et balayé par les vents, celui-ci s'envole alors pour les Antres. Le malheureux est désormais une âme errante dans un monde à la logique et aux habitants bien particuliers. Critique : Le premier tome Les antres démarre une trilogie pour un public jeune mais qui ne laissera pas indifférent les adultes avec cet univers riche et original. En effet, Eric Puybaret nous emmène dans une aventure loufoque où le héros est un homme qui vient de mourir mais le passeur n'a pas eu le temps de lui dessiner sa ligne post-mortem, pour son passage dans le monde des morts. Ce héros ne pèse rien et s'envole au grès des vents qui souffrent. Ainsi, le héros fera des rencontres hautes en couleur comme Napoléon qui tient dans une boule à neige pour exemple et d'autres personnages farfelus. Ce monde fantastique et étrange est assez surprenant avec de nombreuses idées étonnantes qui nous donnent envie de poursuivre cette aventure assez folle. Les dessins de l'auteur fonctionnent bien avec un trait déformants les personnages et tout en rondeur. Le monde des morts n’est pas effrayant dans les antres qui définit justement la zone bizarre où se trouve notre héros sans poids. Cette introduction devrait ravir les plus jeunes lecteurs. Autres infos : Type de l'album : Livre pour enfants Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-antres-tome-1-l-homme-sans-poids?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. alx23

    Le silence de l'ombre

    Avec le silence de l'ombre, les auteurs proposent un conte fantastique pour les enfants sur le thématique de la perte d’un proche. En effet, un enfant voit son grand-père mourir devant lui alors qu'ils étaient très proche. La tristesse que ressent l'enfant semble impossible à surmonter. Sa mère va alors lui raconter sa propre expérience avec le décès de sa sœur jumelle quand elle était encore qu’une enfant. Progressivement, on comprend alors le titre de cette bande dessinée, Xavier Bétaucourt met en évidence justement cette ombre et la personnifie dans un conte fantastique que la mère raconte. Par le biais du conte, la mère explique comprend accepter et surmonter sa peine face à la mort d'un membre de sa famille. Élodie Garcia illustre avec beaucoup de maitrise ce sujet et ses planches sont magnifiques. Cette bande dessinée est destinée avant tout à un public jeune pour leur apprendre à accepter de perdre une personne qui leur est cher.
  4. Titre de l'album : Le silence de l'ombre Scenariste de l'album : Xavier Bétaucourt & Élodie Garcia Dessinateur de l'album : Élodie Garcia Coloriste : Élodie Garcia Editeur de l'album : Jungle Note : Résumé de l'album : Nao est inconsolable, il vient de perdre son grand-père et ne l'accepte pas. Aïko, sa maman, a vécu un chagrin identique lorsqu'elle était une petite fille. Elle emmène alors son fils dans son monde imaginaire, là où elle a combattu l'ombre, une créature qui voulait geler son coeur. Commence alors un voyage fantastique qui aidera le jeune garçon à accepter la disparition de son grand-père. Critique : Avec le silence de l'ombre, les auteurs proposent un conte fantastique pour les enfants sur le thématique de la perte d’un proche. En effet, un enfant voit son grand-père mourir devant lui alors qu'ils étaient très proche. La tristesse que ressent l'enfant semble impossible à surmonter. Sa mère va alors lui raconter sa propre expérience avec le décès de sa sœur jumelle quand elle était encore qu’une enfant. Progressivement, on comprend alors le titre de cette bande dessinée, Xavier Bétaucourt met en évidence justement cette ombre et la personnifie dans un conte fantastique que la mère raconte. Par le biais du conte, la mère explique comprend accepter et surmonter sa peine face à la mort d'un membre de sa famille. Élodie Garcia illustre avec beaucoup de maitrise ce sujet et ses planches sont magnifiques. Cette bande dessinée est destinée avant tout à un public jeune pour leur apprendre à accepter de perdre une personne qui leur est cher. Autres infos : Type de l'album : Livre pour enfants Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/le-silence-de-l-ombre?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. alx23

    Amanda Sparks Enquête à Las Vegas

    Les éditions Auzou sont spécialisés dans les bandes dessinées pour les enfants comme cette nouvelle série qui conviendra parfaitement à partir de 10 ans. Cette série permet de suivre les enquêtes de cette jeune investigatrice lors de son déménagement pour Las Vegas. La jeune Amanda est accompagnée de son furet soit d'un major d'homme qui doit la surveiller ou alors d'un ami qu'elle a rencontré sur place. Il y a pas mal d'action pour cette jeune intrépide et quelques bonnes informations sur les problématiques climatiques dans cette histoire. Les dessins d'Auriane Bui sont inspirés à partir de photographies des années 70 de Las Vegas pour donner une touche originale au récit. Les couleurs de Caroline Souclier terminent cette ambiance coloré et acidulé de l'époque des seventies. Le jeune public devrait être ravis avec cette nouvelle série.
  6. Titre de l'album : Amanda Sparks Enquête à Las Vegas Scenariste de l'album : Séverine Vidal Dessinateur de l'album : Auriane Bui Coloriste : Caroline Souclier Editeur de l'album : Autres Editeurs/Auto editions Note : Résumé de l'album : Amanda est une jeune fille très proche de la nature. Alors qu'elle et sa famille emménagent à Las Vegas, elle est révoltée car cette ville est à ses yeux une réelle catastrophe écologique. Un soir, elle surprend une étrange conversation entre son père et un inconnu. Persuadée que son père a repris ses activités militantes, elle le prend en filature. Critique : Les éditions Auzou sont spécialisés dans les bandes dessinées pour les enfants comme cette nouvelle série qui conviendra parfaitement à partir de 10 ans. Cette série permet de suivre les enquêtes de cette jeune investigatrice lors de son déménagement pour Las Vegas. La jeune Amanda est accompagnée de son furet soit d'un major d'homme qui doit la surveiller ou alors d'un ami qu'elle a rencontré sur place. Il y a pas mal d'action pour cette jeune intrépide et quelques bonnes informations sur les problématiques climatiques dans cette histoire. Les dessins d'Auriane Bui sont inspirés à partir de photographies des années 70 de Las Vegas pour donner une touche originale au récit. Les couleurs de Caroline Souclier terminent cette ambiance coloré et acidulé de l'époque des seventies. Le jeune public devrait être ravis avec cette nouvelle série. Autres infos : Type de l'album : Livre pour enfants Lien BDfugue : http://www.bdfugue.com/?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  7. Nickad

    La sentinelle du petit peuple 1

    Elina va rendre visite à sa grand-mère qui s’est cassé la jambe, sa mère souhaite la mettre en maison de retraire et vendre la maison. Mais la mamie n’est pas de cet avis, outre le fait qu’elle tienne à son logement et qu’elle se sente tout à fait apte à y vivre encore, cette maison est un lieu sacré et le grand chêne en son jardin et loin d’être un arbre quelconque. Immobilisée à l’hôpital, elle va confier son plus grand secret à sa petite fille qui va plonger alors dans un monde féérique. L’univers se situe un peu entre Arrietty et la fée Clochette, on a d’un côté le monde actuel, bien ancrée dans ses réalités et préoccupations pratiques et aussi, toute un monde de croyance et de magie. Le dessin est agréable, adapté aux jeunes, et les couleurs sont très belles. Il ne tient qu’à vous d’y croire et de vous laisser emporter !
  8. Titre de l'album : La sentinelle du petit peuple 1 Scenariste de l'album : BARRAU Véronique / Carbone Dessinateur de l'album : FORNS Charline Coloriste : Editeur de l'album : Dupuis Note : Résumé de l'album : Il est temps pour Adélaïde, loin de chez elle, immobilisée en maison de repos, de léguer à sa petite-fille son plus grand secret. Elle est la sentinelle du Petit Peuple, la protectrice des êtres féeriques qui sont les garants de l'équilibre de notre Terre. Elle lui transmet la recette de la pommade de fée : à son tour, Elina pourra voir ce monde merveilleux et découvrir sa nouvelle mission. Car l'heure est grave. Au lac, l'ondine a disparu et le Petit Peuple a besoin de son aide. Pour protéger les humains et les êtres féeriques, en poursuivant son apprentissage auprès de sa grand-mère, Elina devra aussi dissimuler à sa mère ses nouveaux pouvoirs... Critique : Elina va rendre visite à sa grand-mère qui s’est cassé la jambe, sa mère souhaite la mettre en maison de retraire et vendre la maison. Mais la mamie n’est pas de cet avis, outre le fait qu’elle tienne à son logement et qu’elle se sente tout à fait apte à y vivre encore, cette maison est un lieu sacré et le grand chêne en son jardin et loin d’être un arbre quelconque. Immobilisée à l’hôpital, elle va confier son plus grand secret à sa petite fille qui va plonger alors dans un monde féérique. L’univers se situe un peu entre Arrietty et la fée Clochette, on a d’un côté le monde actuel, bien ancrée dans ses réalités et préoccupations pratiques et aussi, toute un monde de croyance et de magie. Le dessin est agréable, adapté aux jeunes, et les couleurs sont très belles. Il ne tient qu’à vous d’y croire et de vous laisser emporter ! Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/la-sentinelle-du-petit-peuple-tome-1-la-pommade-de-fee?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  9. Nickad

    Birdy melody

    Titre de l'album : Birdy melody Scenariste de l'album : PERIMONY David Dessinateur de l'album : PERIMONY David Coloriste : Editeur de l'album : Autres Editeurs/Auto editions Note : Résumé de l'album : Deux oiseaux amoureux et mélomanes préparent leur petit nid douillet pour l'arrivée d'un œuf. Un jour, cette tranquillité est perturbée par l'arrivée d'un chat, qui s'attaque au futur papa. L'oiselle se retrouve contrainte à quitter le cocon avec son œuf sous l'aile. Sa quête pour retrouver celui qu'elle aime sera ponctuée de rencontres musicales et d'aventures inattendues ! Critique : Birdy melody est une bande dessinée pour les jeunes, il n’est pas nécessaire de savoir lire car il n’y a pas de textes mais ce n’est pas pour ça que c’est une histoire qui n’a rien à dire ou juste un conte avant d’aller se coucher. C’est d’abord une histoire d’amour toute mignonne entre deux oiseaux, pleine de poésie et de musique ; puis c’est la séparation, la violence, l’intolérance, c’est la lutte pour la liberté et pour le droit de jouer de la musique. Les traits des gentils, la tenue des méchants ne sont pas sans rappeler l’intolérance sudiste américaine. Birdy melody est un hymne à la liberté sous toutes ses formes ! Le dessin tout en finesse dans les tons pastels est à l’opposé de ‘histoire, le drame quand l’oiseau tombe dans l’eau avec son découpage graphique est de toute beauté. Les mots auraient été inutiles car le dessin se suffit à lui-même. Un très beau livre ! Autres infos : Les éditions de la Gouttière Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/birdy-melody?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  10. Nickad

    Birdy melody

    Birdy melody est une bande dessinée pour les jeunes, il n’est pas nécessaire de savoir lire car il n’y a pas de textes mais ce n’est pas pour ça que c’est une histoire qui n’a rien à dire ou juste un conte avant d’aller se coucher. C’est d’abord une histoire d’amour toute mignonne entre deux oiseaux, pleine de poésie et de musique ; puis c’est la séparation, la violence, l’intolérance, c’est la lutte pour la liberté et pour le droit de jouer de la musique. Les traits des gentils, la tenue des méchants ne sont pas sans rappeler l’intolérance sudiste américaine. Birdy melody est un hymne à la liberté sous toutes ses formes ! Le dessin tout en finesse dans les tons pastels est à l’opposé de ‘histoire, le drame quand l’oiseau tombe dans l’eau avec son découpage graphique est de toute beauté. Les mots auraient été inutiles car le dessin se suffit à lui-même. Un très beau livre !
  11. The_PoP

    Les omniscients - Tome 1

    Voilà une chouette série jeunesse intelligente bien lancée par un premier tome très agréable. Sincèrement, remplacez les héros par des adultes, et les dessins par un graphisme plus adulte et vous voilà projetés dans un Prométhée ou un Olympus Mons. Et ça finalement c'est quand même assez cool et je pense une belle garantie de succès pour cette série qui devrait rapidement connaitre le destin d'un Klaw. Il faut dire que Vincent Dugommier le scénariste c'est fait connaitre sur la série Les enfants de la résistance, qui était déjà une belle réussite. Le voici cette fois-ci lancé dans une série de fantastique/SF pour jeunesse et tant mieux. Le pitch, sans être original tient ses promesses, car un savoir quasi "absolu" apporte heureusement autant de possibilités que de questions. Je ne me fais donc pas vraiment de soucis pour la suite, en espérant simplement un poil plus de complexité dans l'opposition qui leur sera amenée. Graphiquement c'est chouette, très propre et bien adapté à un public jeunesse. Clairement une lecture agréable, divertissante et pour le moment bien pensée qui sera idéale pour les ados et leurs parents. Espérons que les tomes suivants confirment les promesses du scénario en évitant les écueils qu'on pu rencontré Olympus Mons ou Prométhée.
  12. Titre de l'album : Les omniscients - Tome 1 Scenariste de l'album : Vincent Dugommier Dessinateur de l'album : Renata Castellani Editeur de l'album : Le Lombard Note de l'album : 3.5 Résumé de l'album : À New York, cinq adolescents se réveillent un jour dotés du savoir absolu. L'information se répand sans tarder, et les jeunes prodiges sont immédiatement mis à l'abri par le FBI. Que faire quand on a 15 ans et plus besoin d'apprendre la moindre leçon ? Nos héros n'auront pas le temps d'y réfléchir longtemps. Une organisation gouvernementale secrète est décidée à les capturer. Et ils ont une énigme à résoudre : d'où vient leur faculté ? Qui sont ces créatures aux pouvoirs divins qui ont décidé de changer leur destin ? Critique : Voilà une chouette série jeunesse intelligente bien lancée par un premier tome très agréable. Sincèrement, remplacez les héros par des adultes, et les dessins par un graphisme plus adulte et vous voilà projetés dans un Prométhée ou un Olympus Mons. Et ça finalement c'est quand même assez cool et je pense une belle garantie de succès pour cette série qui devrait rapidement connaitre le destin d'un Klaw. Il faut dire que Vincent Dugommier le scénariste c'est fait connaitre sur la série Les enfants de la résistance, qui était déjà une belle réussite. Le voici cette fois-ci lancé dans une série de fantastique/SF pour jeunesse et tant mieux. Le pitch, sans être original tient ses promesses, car un savoir quasi "absolu" apporte heureusement autant de possibilités que de questions. Je ne me fais donc pas vraiment de soucis pour la suite, en espérant simplement un poil plus de complexité dans l'opposition qui leur sera amenée. Graphiquement c'est chouette, très propre et bien adapté à un public jeunesse. Clairement une lecture agréable, divertissante et pour le moment bien pensée qui sera idéale pour les ados et leurs parents. Espérons que les tomes suivants confirment les promesses du scénario en évitant les écueils qu'on pu rencontré Olympus Mons ou Prométhée. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-omniscients-tome-1-phenomenes?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
×
×
  • Créer...