Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'guerres indiennes'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


2 résultats trouvés

  1. Titre de l'album : Jeremiah Johnson - Chapitre 3 Scenariste de l'album : Fred Duval & Jean Pierre Pecau Dessinateur de l'album : Jack Jadson Coloriste : Nuria Sayago Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : Jeremiah Johnson, le tueur de Crows, continue d'exercer sa féroce vengeance contre une tribu de Flathead qui l'avait fait prisonnier. Puis, pendant la guerre civile, il s'engage au sein des armées de l'Union et revient bien vite dans ses montagnes sauvages. Mais l'épopée tire à sa fin, il tue le vingtième Crow et se rend compte à cette occasion de la noblesse des tribus indiennes. Critique : Décidément les parutions chez Soleil se font toujours à un rythme effréné puisque nous voilà déjà rendus sur le tome 3 de Jeremiah Johnson. Et je vous avoue que j'ai encore du mal à m'attacher réellement à cette série pourtant objectivement plutôt réussie. La faute je pense à plusieurs points qui me sont propres. En premier lieu, cela fait désormais 2 tomes qu'on empile beaucoup de massacres je trouve, et finalement cela rejaillit pas mal sur notre vision du personnage central. L'histoire commence à devenir même franchement malaisante par moment. Ok c'est l'Ouest et c'était très probablement très rude comme milieu, mais là le personnage se déshumanise progressivement et comme il ne partait pas avec un capital sympathie si élevé, et bien je crois qu'à la fin, le lecteur se désintéresse de son sort. et se désolidarise de cette histoire de vengeance devenue absurde. Le second point qui vient pour moi renforcer cette impression tient au trait de Jack Jadson, dont je trouve les visages assez peu expressifs et très statiques. C'est encore une impression personnelle, et il faut bien reconnaître que globalement les planches de ce Jeremiah Johnson sont encore une fois de belle facture avec des décors et des scènes d'actions bien travaillées. Mais la représentation des visages des personnages vient pour moi renforcer le manque d'empathie que l'on peut ressentir pour eux en les déshumanisant. Au final, et je reconnais que je suis relativement dur avec ce Jeremiah Johnson, on se retrouve avec un western âpre, terrible, représentant probablement au plus près la réalité des guerres indiennes. Cela reste une lecture intéressante, mais qui ne marque pas forcément le lecteur autant qu'elle aurait pu avec cette histoire pourtant hors du commun. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/jeremiah-johnson-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  2. The_PoP

    Jeremiah Johnson - Chapitre 3

    Décidément les parutions chez Soleil se font toujours à un rythme effréné puisque nous voilà déjà rendus sur le tome 3 de Jeremiah Johnson. Et je vous avoue que j'ai encore du mal à m'attacher réellement à cette série pourtant objectivement plutôt réussie. La faute je pense à plusieurs points qui me sont propres. En premier lieu, cela fait désormais 2 tomes qu'on empile beaucoup de massacres je trouve, et finalement cela rejaillit pas mal sur notre vision du personnage central. L'histoire commence à devenir même franchement malaisante par moment. Ok c'est l'Ouest et c'était très probablement très rude comme milieu, mais là le personnage se déshumanise progressivement et comme il ne partait pas avec un capital sympathie si élevé, et bien je crois qu'à la fin, le lecteur se désintéresse de son sort. et se désolidarise de cette histoire de vengeance devenue absurde. Le second point qui vient pour moi renforcer cette impression tient au trait de Jack Jadson, dont je trouve les visages assez peu expressifs et très statiques. C'est encore une impression personnelle, et il faut bien reconnaître que globalement les planches de ce Jeremiah Johnson sont encore une fois de belle facture avec des décors et des scènes d'actions bien travaillées. Mais la représentation des visages des personnages vient pour moi renforcer le manque d'empathie que l'on peut ressentir pour eux en les déshumanisant. Au final, et je reconnais que je suis relativement dur avec ce Jeremiah Johnson, on se retrouve avec un western âpre, terrible, représentant probablement au plus près la réalité des guerres indiennes. Cela reste une lecture intéressante, mais qui ne marque pas forcément le lecteur autant qu'elle aurait pu avec cette histoire pourtant hors du commun.
×
×
  • Créer...