Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'humour'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


  1. poseidon2

    Dino Park t2

    Le retour d'une des BDs préférée de .... ma fille de 7 ans. Que voulez vous elle aime bien les dinosaures et a encore du mal à se concentrer plus que 10 minutes sur de la lecture. Alors le format bamboo lui va bien. L'enchainement de blagounettes avec des descriptifs informatifs sur ce que l'on sait sur les différents types de dinosaures. Si un adulte aura du mal à lire plus de 3 pages d'un coup, un enfant y trouvera lui de la détente et des vraies infos sur ses dinosaures préférés.
  2. poseidon2

    Dino Park t2

    Titre de l'album : Dino Park t2 Scenariste de l'album : Arnaud Plumeri Dessinateur de l'album : Bloz Coloriste : Bloz Editeur de l'album : Bamboo Note : Résumé de l'album : Partez à la découverte des dinosaures dans une BD à grand spectacle ! Bienvenue au Dino Park, un parc d'attractions hors du commun où tous vos dinosaures préférés sont revenus à la vie ! Vous voulez du lourd ? Le gigantesque Argentinosaure et ses 80 tonnes vont vous ravir ! Vous avez besoin de sensations fortes ? Admirez la charge du Carnotaurus, le dinosaure "taureau carnivore" ! Vous préférez contempler un beau sourire ? Le T. rex se fera un plaisir de vous dévoiler le sien... Et pour vous rafraîchir les idées, ne manquez pas la toute nouvelle zone aquatique du parc, consacrée aux reptiles marins du mésozoïque. Mais attention : la pêche y est interdite, sinon vous risqueriez de devenir un bel appât ! Inclus : des fiches signalétiques des dinosaures et un dossier paléontologique. Critique : Le retour d'une des BDs préférée de .... ma fille de 7 ans. Que voulez vous elle aime bien les dinosaures et a encore du mal à se concentrer plus que 10 minutes sur de la lecture. Alors le format bamboo lui va bien. L'enchainement de blagounettes avec des descriptifs informatifs sur ce que l'on sait sur les différents types de dinosaures. Si un adulte aura du mal à lire plus de 3 pages d'un coup, un enfant y trouvera lui de la détente et des vraies infos sur ses dinosaures préférés. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/dino-park-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. alx23

    Chloé densité

    Les trois albums de cette série étaient déjà parus dans la collection contrebande aux éditions Declourt, dans le format comics en version française. Aujourd'hui, l'intégrale sort dans une nouvelle mouture et dans la collection Shampooing pour permettre à un plus large public de pouvoir lire ce titre de Lewis Trondheim avec Vince & Stan aux dessins. D'ailleurs même le titre est différent pour cette intégrale et passe de Density à Chloé densité. Ma première impression est que le format convient d’avantage à l'histoire comme dans le premier épisode, il ne se passe pas grand-chose à part la découverte des pouvoirs pour Chloé. Cette introduction avec l'enchainement de la suite directe permet de ne pas rester sur sa faim. L'histoire ne joue pas sur l'originalité avec des pouvoirs, des extraterrestres et une menace pour l'humanité. Trondheim réussit à placer beaucoup de situation ou de dialogues humoristiques pour passer un bon moment de lecture. La partie graphique de Stan et Vince sont classiques. Super-pouvoir, braquage, humour et science-fiction sont au rendez-vous de Chloé densité qui trouvera peut-être de nouveaux lecteurs ayant boudés la sortie du titre dans le format comics.
  4. alx23

    Chloé densité

    Titre de l'album : Chloé densité Scenariste de l'album : Lewis Trondheim Dessinateur de l'album : Vince & Stan Coloriste : Julia Pinchuk & Walter Editeur de l'album : Delcourt Note : Résumé de l'album : Chloé, en voyage aux USA, se retrouve affublé d'un super pouvoir qu'elle ne désirait pas : pouvoir changer sa densité. S'ajoute à cela des extra-terrestres belliqueux qui veulent conquérir la Terre, et d'autres simplement suivre les feuilletons télé des humains... Il s'agit de l'intégrale de Density sous un format plus grand. Critique : Les trois albums de cette série étaient déjà parus dans la collection contrebande aux éditions Declourt, dans le format comics en version française. Aujourd'hui, l'intégrale sort dans une nouvelle mouture et dans la collection Shampooing pour permettre à un plus large public de pouvoir lire ce titre de Lewis Trondheim avec Vince & Stan aux dessins. D'ailleurs même le titre est différent pour cette intégrale et passe de Density à Chloé densité. Ma première impression est que le format convient d’avantage à l'histoire comme dans le premier épisode, il ne se passe pas grand-chose à part la découverte des pouvoirs pour Chloé. Cette introduction avec l'enchainement de la suite directe permet de ne pas rester sur sa faim. L'histoire ne joue pas sur l'originalité avec des pouvoirs, des extraterrestres et une menace pour l'humanité. Trondheim réussit à placer beaucoup de situation ou de dialogues humoristiques pour passer un bon moment de lecture. La partie graphique de Stan et Vince sont classiques. Super-pouvoir, braquage, humour et science-fiction sont au rendez-vous de Chloé densité qui trouvera peut-être de nouveaux lecteurs ayant boudés la sortie du titre dans le format comics. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/chloe-densite?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. Les veuves électriques poursuivent leur combat avec la prise en otage du directeur de la centrale nucléaire. La médiatisation de cet événement aux informations donne des idées à d'autres habitants avec des causes décalées pour servir l'humour. Ainsi les veuves vont se réfugier avec leur otage dans un village où les habitants viennent d'être privé de l'accès à leur source d'eau. Le scénariste Relom ajoute ainsi de nouveaux éléments pour parfaire sa satire politique, sociale et écologique. Le président et les forces de l'ordre sont toujours sur le devant de la scène pour être tourner en dérision. Si vous avez bien appréciés le premier épisode vous devriez trouver votre compte avec cette suite dans la continuité du premier. Les dessins de Damien Geffroy sont parfaits avec un style caricatural qui convient très bien au genre. Les veuves électriques est une série d'humour légère et sans prise de tête avec encore plus de personnages ridicules dans ce deuxième tome.
  6. Titre de l'album : Les veuves électriques tome 2 - La Fontaine-aux-Sources Scenariste de l'album : Relom Dessinateur de l'album : Damien Geffroy Coloriste : Degreff Editeur de l'album : Delcourt Note : Résumé de l'album : Encombré du directeur de la centrale nucléaire, dont elles s'acharnent à obtenir la fermeture suite aux décès de leurs maris, nos héroïnes et leurs chevaliers servants s'enfuient à Troucreux poursuivis par la maréchaussée. Mais un raccourci involontaire les projette à La Fontaine-aux-Sources dont la population s'oppose à la privatisation de son eau. Un nouveau défi pour les Veuves électriques ! Critique : Les veuves électriques poursuivent leur combat avec la prise en otage du directeur de la centrale nucléaire. La médiatisation de cet événement aux informations donne des idées à d'autres habitants avec des causes décalées pour servir l'humour. Ainsi les veuves vont se réfugier avec leur otage dans un village où les habitants viennent d'être privé de l'accès à leur source d'eau. Le scénariste Relom ajoute ainsi de nouveaux éléments pour parfaire sa satire politique, sociale et écologique. Le président et les forces de l'ordre sont toujours sur le devant de la scène pour être tourner en dérision. Si vous avez bien appréciés le premier épisode vous devriez trouver votre compte avec cette suite dans la continuité du premier. Les dessins de Damien Geffroy sont parfaits avec un style caricatural qui convient très bien au genre. Les veuves électriques est une série d'humour légère et sans prise de tête avec encore plus de personnages ridicules dans ce deuxième tome. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-veuves-electriques-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  7. alx23

    Effroyable Shermann

    Titre de l'album : Effroyable Shermann Scenariste de l'album : Lorenzo Palloni Dessinateur de l'album : Alessandra Marsili Coloriste : Alessandra Marsili Editeur de l'album : Ankama Note : Résumé de l'album : La disparition soudaine du vieil Arthur Stiegmann va bouleverser la vie de ses quatre héritiers : Cecil Shermann, cocher sans-le-sou et père de famille indolent ; Magdalena Shermann, irascible noble déchue ; Carl Christ Shermann, armurier à la soif insatiable d'aventures ; et enfin, Wilmina Steigmann, la seule à vivre à Tourneboussole et à avoir été élevée par cet homme acariâtre et cruel. Réunis pour la première fois par le testament d'Arthur, les quatre cousins vont rapidement découvrir ses effroyables secrets... Critique : Cette histoire de pirate est originale dans son traitement puisque l'on suit les aventures des héritiers d'un cruel et redoutable pirate. Au lendemain de sa mort, son avocat envoie les courriers à ses cousins et sa fille pour prendre connaissance des termes du testament. Les trois cousins et cousines sont des personnages haut en couleur entre une femme énorme endettée qui se fait porter sur un trône, un ancien soldat et un père de famille dépassé par sa femme et enfants. Puis la dernière héritière n'est autre que la fille directe du pirate. Les tensions sont palpables dès le rendez-vous chez le notaire et l'appât du gain peut vite transformer les personnes. L'humour est bien présent dans cette aventure de piraterie avec les personnages sans scrupules, mais aussi les dialogues ou les situations et même les dessins. La partie graphique est caricaturale avec une grosse partie d'encrage dans un style cartoon. Effroyable Shermann est un récit complet avec des personnages amusants en quête d'un trésor pour s'offrir une nouvelle vie et ils sont prêt à tous pour obtenir de l'or. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/effroyable-shermann?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  8. alx23

    Effroyable Shermann

    Cette histoire de pirate est originale dans son traitement puisque l'on suit les aventures des héritiers d'un cruel et redoutable pirate. Au lendemain de sa mort, son avocat envoie les courriers à ses cousins et sa fille pour prendre connaissance des termes du testament. Les trois cousins et cousines sont des personnages haut en couleur entre une femme énorme endettée qui se fait porter sur un trône, un ancien soldat et un père de famille dépassé par sa femme et enfants. Puis la dernière héritière n'est autre que la fille directe du pirate. Les tensions sont palpables dès le rendez-vous chez le notaire et l'appât du gain peut vite transformer les personnes. L'humour est bien présent dans cette aventure de piraterie avec les personnages sans scrupules, mais aussi les dialogues ou les situations et même les dessins. La partie graphique est caricaturale avec une grosse partie d'encrage dans un style cartoon. Effroyable Shermann est un récit complet avec des personnages amusants en quête d'un trésor pour s'offrir une nouvelle vie et ils sont prêt à tous pour obtenir de l'or.
  9. The_PoP

    Le goût du sang

    Après nous avoir livré un ouvrage originale avec son "De la nécessité d'avoir un ours chez soi", Debuhme nous revient cette fois-ci avec un polar humoristique en one shot, ou les règlements de compte entre mafiosos à la ferme vont s'enchaîner sur un rythme effréné pour notre plus grand bonheur. Si le scénario de cet ovni est rafraichissant et sans prétention, j'avoue avoir été un peu déçu par la partie graphique un brin minimaliste et que j'ai trouvée moins inspirée que sur sa précédente comédie en bd. Attention ce n'est pas mal du tout, il y a du style, mais l'ensemble m'a globalement moins emballé. Reste que dans le genre humoristique c'est plus qu'honorable. Le goût du sang est un polar drôle et sans prétention ou bêtise et meurtres font bon ménage chez les cochons
  10. The_PoP

    Le goût du sang

    Titre de l'album : Le goût du sang Scenariste de l'album : Debuhme Dessinateur de l'album : Debuhme Coloriste : Debuhme Editeur de l'album : Le Lombard Note : Résumé de l'album : Aldo est un truand. Mais Aldo ne supporte pas la vue du sang chaud. C'est pas de bol ! Et la malchance, Aldo, ça le connaît : à peine sorti de prison après avoir purgé sa peine, il plante sa voiture dans un ravin. Blessé, il atterri chez Lou. Peu accueillante, elle ne goûte gère d'avoir un étranger chez elle. Et pour cause, elle vient de tuer son mari dont les restes sont entreposés au congélo ! Pour seul héritage, ledit mari lui laisse les dettes contractées auprès de la mafia locale. Entre quiproquos et règlements de compte, une seule certitude : le sang chaud va couler à flots… Critique : Après nous avoir livré un ouvrage originale avec son "De la nécessité d'avoir un ours chez soi", Debuhme nous revient cette fois-ci avec un polar humoristique en one shot, ou les règlements de compte entre mafiosos à la ferme vont s'enchaîner sur un rythme effréné pour notre plus grand bonheur. Si le scénario de cet ovni est rafraichissant et sans prétention, j'avoue avoir été un peu déçu par la partie graphique un brin minimaliste et que j'ai trouvée moins inspirée que sur sa précédente comédie en bd. Attention ce n'est pas mal du tout, il y a du style, mais l'ensemble m'a globalement moins emballé. Reste que dans le genre humoristique c'est plus qu'honorable. Le goût du sang est un polar drôle et sans prétention ou bêtise et meurtres font bon ménage chez les cochons Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/le-gout-du-sang?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  11. Titre de l'album : Une famille épatante Scenariste de l'album : Sophie Ruffieux Dessinateur de l'album : Sophie Ruffieux Coloriste : Sophie Ruffieux Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : Céline et Jean sont les parents heureux mais parfois débordés de Jules, Émile et Chloé, sans oublier Monsieur Chat, gros matou débonnaire et patient. École, boulot, vacances, tout est prétexte à une joyeuse description de la vie quotidienne d'une famille formidable ! Croqué avec talent et justesse par Sophie Ruffieux, sans jamais être caricatural, ce feuilleton familial ravira petits et grands. Critique : Sophie Ruffieux est connue pour publier ses chroniques humoristiques chez Femme actuelle avec cette famille dont elle nous croque les mésaventures du quotidien. Les éditions Soleil publient donc un recueil de ces sketchs d'une page avec quelques inédits. Pour ceux qui ne lisent pas Femme actuelle, et je soupçonne que cela en concerne certains d'entre vous, ce Une famille épatante est une BD/roman graphique humoristique et gentille décryptant la vie d'une famille parisienne du point de vue de la maman. On sourit souvent, les dessins sont très jolis, c'est bien fait et bien pensé. Malheureusement j'ai aussi eu l'impression d'avoir déjà lu tout cela quelques fois, et le dessin renforce également cette sensation. Guère étonnant vu la génèse de cette bd mais dommage quand même, je me demande si un ton légèrement différent aurait pu nous éviter cela. Autres infos : Type de l'album : Roman graphique Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/une-famille-epatante-tome-1-six-a-la-maison?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  12. The_PoP

    Une famille épatante

    Sophie Ruffieux est connue pour publier ses chroniques humoristiques chez Femme actuelle avec cette famille dont elle nous croque les mésaventures du quotidien. Les éditions Soleil publient donc un recueil de ces sketchs d'une page avec quelques inédits. Pour ceux qui ne lisent pas Femme actuelle, et je soupçonne que cela en concerne certains d'entre vous, ce Une famille épatante est une BD/roman graphique humoristique et gentille décryptant la vie d'une famille parisienne du point de vue de la maman. On sourit souvent, les dessins sont très jolis, c'est bien fait et bien pensé. Malheureusement j'ai aussi eu l'impression d'avoir déjà lu tout cela quelques fois, et le dessin renforce également cette sensation. Guère étonnant vu la génèse de cette bd mais dommage quand même, je me demande si un ton légèrement différent aurait pu nous éviter cela.
  13. L'iéde de parodier Goldorak, Albator et les personnages et intrigues des dessins animés de notre enfance était plutôt savoureuse sur le papier. Las, le dessin clairement ciblé humour jeunesse ne m'a pas emballé plus que ça, et la teneur des gags finalement assez limités n'a pas été compensé par la richesse des références, dont je le concède j'en ai probablement loupé une bonne moitié. Ce Récré A3 est à réserver aux fans absolus de Golodrak et Albator ayant envie de rire un peu.
  14. Titre de l'album : Récré A3 - Tome 2 - Otto Largue et Goldo Tombe Scenariste de l'album : Sylxx Dessinateur de l'album : Yockwan Coloriste : Lily Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : Infatigable, le Prince d'OEufort dézingue encore et toujours les robots envoyés pour le détruire. Découragés, le grand stratosphère et la reine des Sylfilles cherchent de l'aide et croient trouver LA solution pour en finir avec lui. Pendant ce temps, malgré le soutien de Candide, Albatard vit mal la renommée croissante d'Actarustre qui pourrait en faire le plus grand héros de l'univers. Critique : L'iéde de parodier Goldorak, Albator et les personnages et intrigues des dessins animés de notre enfance était plutôt savoureuse sur le papier. Las, le dessin clairement ciblé humour jeunesse ne m'a pas emballé plus que ça, et la teneur des gags finalement assez limités n'a pas été compensé par la richesse des références, dont je le concède j'en ai probablement loupé une bonne moitié. Ce Récré A3 est à réserver aux fans absolus de Golodrak et Albator ayant envie de rire un peu. Autres infos : Parodie de Goldorak et Albator Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/recre-a3-tome-2-otto-largue-et-goldo-tombe?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  15. Je ne crois pas qu'il y ai de genre plus difficile en bd que l'humour. On a tous en tête des génies de l'humour en bd, mais il faut bien reconnaitre que si ces rares élus accèdent à une immense reconnaissance c'est aussi parce que la tâche parait difficile. Evidemment l'humour est subjectif, aussi ce qui est valable pour moi ne l'est pas pour tout le monde. Pourquoi je vous raconte cela ? Parce qu'une fois n'est pas coutume, je n'ai pas réussi à finir cette bd. Ce qui explique sa note très basse. Les dessins ne me font ni sourire ni rire, je ne les trouve pas spécialement mignons. Et les gags m'ont profondément blasé. Bref je n'ai pas ri, je n'ai pas accroché, je n'ai pas réussi. Et ce n'est pas le choix du sujet le problème, puisque étant moi même heureusement accompagné d'un chien j'étais tout disposé à rire sur ce sujet là. Bref. Ce n'était pas pour moi.
  16. Titre de l'album : Clebs - Tome 2 -Il était une fois dans l'os Scenariste de l'album : Olivier Supiot Dessinateur de l'album : Olivier Supiot Coloriste : Olivier Supiot Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : Clebs ! est une série de gags dont les héros ou plutôt les anti-héros sont nos plus fidèles compagnons, les chiens. Chaque personnage possède un caractère singulier : le crétin de service, l'obsédé sexuel myope, la fashion victime relookeuse, le gueulard maladroit etc. Des clebs avec des travers très humains qui nous rappellent notre côté cabot... Critique : Je ne crois pas qu'il y ai de genre plus difficile en bd que l'humour. On a tous en tête des génies de l'humour en bd, mais il faut bien reconnaitre que si ces rares élus accèdent à une immense reconnaissance c'est aussi parce que la tâche parait difficile. Evidemment l'humour est subjectif, aussi ce qui est valable pour moi ne l'est pas pour tout le monde. Pourquoi je vous raconte cela ? Parce qu'une fois n'est pas coutume, je n'ai pas réussi à finir cette bd. Ce qui explique sa note très basse. Les dessins ne me font ni sourire ni rire, je ne les trouve pas spécialement mignons. Et les gags m'ont profondément blasé. Bref je n'ai pas ri, je n'ai pas accroché, je n'ai pas réussi. Et ce n'est pas le choix du sujet le problème, puisque étant moi même heureusement accompagné d'un chien j'étais tout disposé à rire sur ce sujet là. Bref. Ce n'était pas pour moi. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/clebs-tome-2-il-etait-une-fois-dans-l-os?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  17. Titre de l'album : Vikings dans la brume t1 Scenariste de l'album : Wilfried Lupano Dessinateur de l'album : Ohazar Coloriste : Ohazar Editeur de l'album : Dargaud Note : Résumé de l'album : "Vikings Dans La brume" raconte les aventures burlesques de Vikings partis en mer pour accomplir une forme de routine : raids, pillages, meurtres et ripailles ! "Vikings Dans La brume" raconte aussi et surtout, l'histoire d'un monde qui bascule. Nos Vikings sont confrontés à l'évolution rapide du monde chrétien, qui se structure, se répand, et complique considérablement le bon déroulement des pillages. A la tête de sa bande de redoutables guerriers, le chef Reidolf est bien obligé de constater que ce mode de vie basé sur la prédation vit ses derniers instants... Mais comment changer quand on a toujours vécu ainsi ? Comment sortir de la brume... ? Critique : Lupano revient à ses premiers amours avec Vikings dans la brume. En effet il nous livre ici une BD d'humour pure et dure. Page après page, il nous montre son talent d'humoriste en décryptant les poncifs et ls mythes sur les vikings, et, surtout, il réussit à tenir un tome complet. Pour une BD d'humour, c'est déjà pas mal. Entre un chef viking bien mal aidé par un fils idiot et des marins qui n'ont pas inventé l'eau chaude et des curés pas bien plus malins, on se retrouve souvent à sourire et parfois à rigoler en lisant les aventures de ces Vikings pas forcement mit en valeur. Lupano a bien choisit sa période historique avec l'arrivée du dieu des chretiens dans le monde des vikings avec les incompréhensions et blagues qui peuvent aller avec. Un bon divertissement. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/vikings-dans-la-brume?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  18. poseidon2

    Vikings dans la brume t1

    Lupano revient à ses premiers amours avec Vikings dans la brume. En effet il nous livre ici une BD d'humour pure et dure. Page après page, il nous montre son talent d'humoriste en décryptant les poncifs et ls mythes sur les vikings, et, surtout, il réussit à tenir un tome complet. Pour une BD d'humour, c'est déjà pas mal. Entre un chef viking bien mal aidé par un fils idiot et des marins qui n'ont pas inventé l'eau chaude et des curés pas bien plus malins, on se retrouve souvent à sourire et parfois à rigoler en lisant les aventures de ces Vikings pas forcement mit en valeur. Lupano a bien choisit sa période historique avec l'arrivée du dieu des chretiens dans le monde des vikings avec les incompréhensions et blagues qui peuvent aller avec. Un bon divertissement.
  19. Allez, on va le dire : j'ai bien rigolé. Depuis que les Rugbymen sont passés en mode "enfant" et "féminin", je trouve que c'est bien plus drôle. Les enfants tout particulièrement. Ils apportent une fraicheur que Béka sait bien mettre en avant. En utilisant la naïveté enfantine elle nous livre des planches bien sympathiques. Le coté Rugby féminin est toujours bien utilisé et permet de tordre le coup à certains poncifs sur le sport pour "hommes". Sur ce côté je trouve par contre, mais ce n'est pas nouveau, que les noms que se donnent les filles sont débiles. Le côté "vulgaire" des noms qu'elles se donnent tranche un peu avec le reste des blagues qui sont plutôt bien trouvés. En bref un tome sympathique et plaira beaucoup au enfants (enfin chez moi ils adorent)
  20. Titre de l'album : Les rugbymen t20 : On va finir en botté ! Scenariste de l'album : Béka Dessinateur de l'album : Jean-Charles Poupard Coloriste : Jean-Charles Poupard Editeur de l'album : Bamboo Note : Résumé de l'album : La BD à l'humour implacable ! À Paillar, la ville aux ronds-points ovales, les filles aussi jouent au rugby. Et quand l'équipe des Paillettes travaille la « killer attitude » ou revisite les contes de fées de notre enfance, on peut s'attendre à ce qu'il y ait du sport ! Ajoutez à cela une leçon de vie de Sébastien Chabal, qui apprendra aux enfants du village à marcher dans les traces de leurs aîné(e)s, et cet album vous deviendra indispensable. Aussi inoubliable qu'une percée héroïque, une pénalité de 60 mètres... ou la plus belle des troisièmes mi-temps ! Critique : Allez, on va le dire : j'ai bien rigolé. Depuis que les Rugbymen sont passés en mode "enfant" et "féminin", je trouve que c'est bien plus drôle. Les enfants tout particulièrement. Ils apportent une fraicheur que Béka sait bien mettre en avant. En utilisant la naïveté enfantine elle nous livre des planches bien sympathiques. Le coté Rugby féminin est toujours bien utilisé et permet de tordre le coup à certains poncifs sur le sport pour "hommes". Sur ce côté je trouve par contre, mais ce n'est pas nouveau, que les noms que se donnent les filles sont débiles. Le côté "vulgaire" des noms qu'elles se donnent tranche un peu avec le reste des blagues qui sont plutôt bien trouvés. En bref un tome sympathique et plaira beaucoup au enfants (enfin chez moi ils adorent) Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-rugbymen-tome-20-on-va-finir-en-botte?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  21. poseidon2

    A pleines mains

    Titre de l'album : A pleines mains Scenariste de l'album : Thomas Cadène / Joseph Safieddine Dessinateur de l'album : Pierre Thyss Coloriste : Pierre Thyss Editeur de l'album : Dargaud Note : Résumé de l'album : Du haut de sa jeune trentaine, Pablo a tout du parfait loser. Il vit une histoire d'amour parfaite avec Gudrun, mais le hic, c'est qu'elle n'est qu'un fantasme, qui se vit « à pleines mains ». Côté business, ça ne va pas fort non plus, son sex-shop fait faillite et il est obligé de rentrer chez ses parents. Pour lui faire plaisir son père a réinstallé sa chambre d'adolescent. Et là surprise ! Sa chambre est comme un voyage dans le temps et recrée les conditions de ses fantasmes adolescents. Il a trouvé ce qu'il va faire : sauver les gens qui rêvent de retrouver de tels lieux et renouer avec leurs rêves les plus inavouables. Il va les leur fabriquer. Avec son pote Émile... Critique : Quelle couverture hein ? Vous vous demandez peut-être si vous vous trompez sur ce que l'on voit. Et bien je peux vous rassurez : pas du tout. Nous voyons bien un homme en train de se masturber devant l'image d'un femme tout en rondeur avec des licornes et des god. Et cette couverture n'est en rien racoleuse car elle montre ce qu'il y a vraiment dans l'album : l'histoire d'un jeune homme qui décide, suite à l'échec de son sex shop, de crée des espaces de masturbations personnalisés. Je vois tout de suite les esprits bienpensants du XXI ieme siècle se moquer de cette BD sans l'avoir lue. Et ils auraient bien tort. Car cette BD est vraiment très bonne et parle de sujets plus intéressants que beaucoup d'autre BDs "sérieuses". Le premier étant le problème de l'acceptation du besoin, pour certaine personne, de se masturber. Notre éducation "judéo-chrétienne" diabolise cet acte et cela reste bien ancré dans l'imaginaire commun. Le deuxième sujet parle.... De nos souvenirs. Nos beaux souvenirs de jeunesses qui, avec nos vies trop pleines, ont tendance à se mettre au second plan alors même qu'il faudrait les chérir et s'en servir comme moteur dans la vie. Sous couvert d'une BD ayant recours à des sujets graveleux, cette BD se montre être beaucoup émouvante et réfléchit. Je vous encourage à ne pas vous arrêter à votre premier mouvement de recul et a vous penchez sur ce A pleines mains. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/a-pleines-mains?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  22. poseidon2

    A pleines mains

    Quelle couverture hein ? Vous vous demandez peut-être si vous vous trompez sur ce que l'on voit. Et bien je peux vous rassurez : pas du tout. Nous voyons bien un homme en train de se masturber devant l'image d'un femme tout en rondeur avec des licornes et des god. Et cette couverture n'est en rien racoleuse car elle montre ce qu'il y a vraiment dans l'album : l'histoire d'un jeune homme qui décide, suite à l'échec de son sex shop, de crée des espaces de masturbations personnalisés. Je vois tout de suite les esprits bienpensants du XXI ieme siècle se moquer de cette BD sans l'avoir lue. Et ils auraient bien tort. Car cette BD est vraiment très bonne et parle de sujets plus intéressants que beaucoup d'autre BDs "sérieuses". Le premier étant le problème de l'acceptation du besoin, pour certaine personne, de se masturber. Notre éducation "judéo-chrétienne" diabolise cet acte et cela reste bien ancré dans l'imaginaire commun. Le deuxième sujet parle.... De nos souvenirs. Nos beaux souvenirs de jeunesses qui, avec nos vies trop pleines, ont tendance à se mettre au second plan alors même qu'il faudrait les chérir et s'en servir comme moteur dans la vie. Sous couvert d'une BD ayant recours à des sujets graveleux, cette BD se montre être beaucoup émouvante et réfléchit. Je vous encourage à ne pas vous arrêter à votre premier mouvement de recul et a vous penchez sur ce A pleines mains.
  23. poseidon2

    Grand Blue t7&8

    Titre de l'album : Grand Blue t7&8 Scenariste de l'album : Kenji Inoue Dessinateur de l'album : Kimitake Yoshioka Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : Je suis prête à jouer la petite soeur trop attachée à son frère jusqu'au bout ! Shiori, la petite soeur de Iori, fait subitement irruption au Grand Blue. Déterminée à ramener son bon-à-rien de frère à la maison, elle va user de tous les stratagèmes ! Critique : Ah le retour de mon manga de détente favoris. Avec cette fois un peu moins de déconne que d'habitude pour plus de relationnel. Si l'humour reste le principal trait du manga, ces deux tomes ci sont beaucoup plus orientés sur l'évolution de Iori. Que ce soit son passé avec la présence de sa sœur ou l'évolution des relations avec Chisa, on avance pas mal sur le personnage de Iori et plus uniquement sur la déconne entre copain. Et ce n'est pas un mal. Cela permet de voir que, mine de rien, les personnages murissent (un peu) et changent. Je vous rassure on rigole toujours mais c'est couplé avec une vraie évolution. Pile ce qu'il fallait pour éviter que l'on ne se lasse. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/grand-blue-tome-8?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  24. poseidon2

    Grand Blue t7&8

    Ah le retour de mon manga de détente favoris. Avec cette fois un peu moins de déconne que d'habitude pour plus de relationnel. Si l'humour reste le principal trait du manga, ces deux tomes ci sont beaucoup plus orientés sur l'évolution de Iori. Que ce soit son passé avec la présence de sa sœur ou l'évolution des relations avec Chisa, on avance pas mal sur le personnage de Iori et plus uniquement sur la déconne entre copain. Et ce n'est pas un mal. Cela permet de voir que, mine de rien, les personnages murissent (un peu) et changent. Je vous rassure on rigole toujours mais c'est couplé avec une vraie évolution. Pile ce qu'il fallait pour éviter que l'on ne se lasse.
  25. Décidément Zidrou est un scénariste prolifique, voici déjà le tome 53 de Léonard, qui St Valentin approchant oblige va nous livrer sa palette de gags autour de l'amour. Bien leur en prend car l'apparente légèreté du traitement de ce thème universel permet de redonner un peu d'humanité, d'entrain, et de fraicheur à nos héros, où le côté masochiste du Disciple n'est plus le seul moteur de gags. J'aurais préféré cependant explorer un peu plus la piste de gags menant à l'amour de jeunesse de Léonard mais l'ensemble reste plaisant à lire. Difficile de dire quoi que ce soit du dessin dans le travail de Turk brille par sa régularité. C'est bien un Léonard.
×
×
  • Créer...