Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'webtoon'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


  1. Titre de l'album : Leviathan Deep Water tome 1 Scenariste de l'album : LEE Gyungtak Dessinateur de l'album : NOH Miyoung Coloriste : Editeur de l'album : Autres Editeurs/Auto editions Note : Résumé de l'album : Le niveau de la mer s'est élevé pour recouvrir les continents. Sur une planète inhabitable où il n'y a plus de terre ferme, la famille du jeune Bota vit sur un petit bateau et erre dans le vaste océan. D'étranges monstres habitent ces eaux hostiles. Un harponneur qui chasse en eau profonde peut être la proie d'un monstre à tout moment, ceux qui n'apparaissent que la nuit. Bota et sa famille parviendront-ils un jour à se mettre en sécurité et à échapper à cet enfer aquatique ? Prix « Dynamic bridge » du Festival International du webtoon de Busan 2018 - Prix de la bande dessinée d'aujourd'hui 2018 - Prix Science-Fiction 2018 : Grand Prix dans la catégorie Dessin animé et Webtoon - Ministère de la culture, des sports et du tourisme : Prix de la « créativité de contenu » de Corée du Sud 2019 Critique : Pfiou, ce webtoon a reçu plein de prix, comme vous pouvez le voir dans le résumé, et c'est mérité ! Dans un monde post-apocalyptique ou les eaux ont recouvert toutes les terres, une famille essaye de survivre tant bien que mal en espérant rencontrer un jour d'autres survivants. Le jour, le père explore les villes submergées pour remonter des conserves et autres objets divers. La nuit, la famille se cache au fond du bateau sans faire de bruit pour ne pas se faire repérer par les Leviathans, des monstres marins dévoreurs d'humains. Leviathan est un webtoon avec un super scénario qui n'est pas sans rappeler le film Water World. On découvre d'abord le quotidien de la famille avant de basculer dans une ambiance plus dramatique où combattre devient la seule option. De plus le graphisme est particulièrement bien réussi, plus travaillé que de nombreux autres webtoon, que ce soit au niveau des détails comme de la colorisation. Dès le début, Leviathan Deep Water nous happe, et l'on a qu'une envie : aller voir se qui se cache dans ces eaux profondes. Autres infos : Édition Kmics Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/leviathan-deep-water-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  2. Nickad

    Leviathan Deep Water tome 1

    Pfiou, ce webtoon a reçu plein de prix, comme vous pouvez le voir dans le résumé, et c'est mérité ! Dans un monde post-apocalyptique ou les eaux ont recouvert toutes les terres, une famille essaye de survivre tant bien que mal en espérant rencontrer un jour d'autres survivants. Le jour, le père explore les villes submergées pour remonter des conserves et autres objets divers. La nuit, la famille se cache au fond du bateau sans faire de bruit pour ne pas se faire repérer par les Leviathans, des monstres marins dévoreurs d'humains. Leviathan est un webtoon avec un super scénario qui n'est pas sans rappeler le film Water World. On découvre d'abord le quotidien de la famille avant de basculer dans une ambiance plus dramatique où combattre devient la seule option. De plus le graphisme est particulièrement bien réussi, plus travaillé que de nombreux autres webtoon, que ce soit au niveau des détails comme de la colorisation. Dès le début, Leviathan Deep Water nous happe, et l'on a qu'une envie : aller voir se qui se cache dans ces eaux profondes.
  3. Nickad

    Sweet home tome 4

    Le groupe du rez-de-chaussée grimpe dans les étages pour trouver de la nourriture et des survivants. Le groupe de Hyeon-Su décide de descendre pour trouver une voiture et voir au-delà de leur résidence, ils savent qu’ils ne pourront pas vivre indéfiniment dans l’immeuble. Après un affrontement avec un monstre, les deux groupes se rejoignent et Hyeon-Su est mis de côté car tout le monde sait à présent qu’il est infecté. Si au niveau de l’action à proprement parler, cela avance toujours aussi lentement, il y a un passage très intéressant sur ce qui se passe dans la tête de Hyeon-Su quand le monstre en lui essaye de sortir. On comprend mieux les mécanismes de transformation et on a des débuts de piste pour savoir comment refreiner ces pulsions. En plus de cela, on peut assister à une discussion du groupe qui montre bien les comportements humains en tant de crise : qui doit-être sauvé et qui doit-être sacrifié ? Un tome intéressant donc qui permet d’avancer dans l’analyse du phénomène mais qui n’apporte pas pour autant toutes les réponses. A suivre
  4. Nickad

    Sweet home tome 4

    Titre de l'album : Sweet home tome 4 Scenariste de l'album : KIM Carnby Dessinateur de l'album : HWANG Youngchan Coloriste : Editeur de l'album : Ki-oon Note : Résumé de l'album : Hyeon-Su, aidé de quelques voisins, est parvenu à sauver les enfants d'une mort certaine. Après s'être débarrassés du monstre géant, lui et ses compagnons décident de se réfugier dans l'appartement 1408 où vit Du-Shik Han, l'expert en bricolage, afin de se reposer et de réfléchir à un plan... Pendant ce temps, les habitants qui s'étaient regroupés dans le hall d'entrée ont monté une équipe pour explorer l'immeuble, dans le but de trouver des vivres et d'éventuels survivants. Mais alors que Sang-Wook et Eun-Yu s'apprêtent à barricader le quatrième étage, leurs voix attirent l'attention de la créature aveugle... qui se propulse jusqu'à eux ! Arriveront-ils à la tuer alors qu'ils ne sont que deux ? Critique : Le groupe du rez-de-chaussée grimpe dans les étages pour trouver de la nourriture et des survivants. Le groupe de Hyeon-Su décide de descendre pour trouver une voiture et voir au-delà de leur résidence, ils savent qu’ils ne pourront pas vivre indéfiniment dans l’immeuble. Après un affrontement avec un monstre, les deux groupes se rejoignent et Hyeon-Su est mis de côté car tout le monde sait à présent qu’il est infecté. Si au niveau de l’action à proprement parler, cela avance toujours aussi lentement, il y a un passage très intéressant sur ce qui se passe dans la tête de Hyeon-Su quand le monstre en lui essaye de sortir. On comprend mieux les mécanismes de transformation et on a des débuts de piste pour savoir comment refreiner ces pulsions. En plus de cela, on peut assister à une discussion du groupe qui montre bien les comportements humains en tant de crise : qui doit-être sauvé et qui doit-être sacrifié ? Un tome intéressant donc qui permet d’avancer dans l’analyse du phénomène mais qui n’apporte pas pour autant toutes les réponses. A suivre Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/sweet-home-tome-4?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. Nickad

    Webtoon

    Devant le développement du webtoon, j'ai ouvert un sujet ici pour relayer des informations qui s'y rapporteraient. En 1er lieu, je vous propose de répondre à un sondage sur le lien ci-dessous sur les attentes que vous pourriez avoir concernant un magazine spécialisé https://forms.gle/vRrdwdPvrqf6s1p7A Merci
  6. Titre de l'album : Solo leveling tome 7 Scenariste de l'album : CHUGONG Dessinateur de l'album : DUBU Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt - KBooks Note : Résumé de l'album : Lorsque d'étranges portails sont apparus aux quatre coins du monde, l'humanité a dû trouver une parade pour ne pas finir massacrée par les griffes des monstres des monstres qui en sortent. Dans le même temps, certaines personnes ont développé des capacités permettant de les chasser. Ces combattants intrépides n'hésitent pas à foncer au cœur des donjons pour combattre les créatures qu'ils abritent. Critique : Sung Jinwoo s’apprête à faire l’évaluation de rang suite à son « 2eme éveil », il n’a pas encore conscience de la vague que cela va provoquer. En attendant, il continue de monter les étages de la tour en développant ses capacités, cela va lui permettre d’en apprendre un peu plus sur les monstres qui peuplent les donjons. Toujours aussi bon, le 7eme tome de Solo Leveling est prenant du début à la fin. Tout en mettant de nouveaux personnages ou monstres qui annoncent des combats intéressants, on suit également le quotidien des chasseurs et leurs interactions ne manquent pas d’humour. Pour avoir lu un certains nombres de webtoon sur le thème des donjons (et oui, la fin de solo leveling avait laissé un vide !), je peux confirmer que celui-là est dans le haut du panier !! Pour ce qui est de la version collector pour laquelle j’ai finalement optée, vous aurez un beau coffret cartonné de qualité, un marque page double face et huit standees de Jinwoo et de ses ombres Une pensée particulière pour DUBU, le dessinateur qui nous a quitté prématurément le 23 juillet dernier qui a particulièrement réussi les créatures de l’ombre. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/solo-leveling-tome-7?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  7. Nickad

    Tower of God tome 7 et 8

    C’est au tour de l’équipe B (celle de Bam) de passer l’épreuve de la souris, hélas, la cohésion d’équipe n’est pas leur fort ! Chacun fait de vagues plans dans son coin, et plus d’un est prêt à éliminer les autres membres du groupe pour pouvoir être qualifié pour la suite vu que le nombre de places est limité. Il y a de la trahison un peu partout et l’épreuve finit mal. C’est alors qu’il faut définir une stratégie pour continuer à monter la tour, surtout quand il y a des blessés dans l’équipe. Deux tomes particulièrement denses où l’on découvre la face cachée de nombreux élus et où les alliances se précisent. En même temps, on sent qu’un projet secret est en train de se mettre en place parmi les examinateurs; un projet qui risque de provoquer des changements dans la tour ou tout au moins créer de grandes perturbations. Maintenant que le lecteur est bien familiarisé avec l’univers et le vocabulaire propre à Tower of God, il peut profiter pleinement de l’intrigue ; on voit aussi que cette dernière s’étoffe et promet de nombreux rebondissements. Une œuvre toujours aussi intéressante et prenante.
  8. Titre de l'album : Tower of God tome 7 et 8 Scenariste de l'album : SIU Dessinateur de l'album : SIU Coloriste : Editeur de l'album : Ototo Note : Résumé de l'album : Bam, un jeune homme ayant perdu la mémoire, vit seul, abandonné dans un monde désolé. Il fait la connaissance de la jeune Rachel qui lui rend souvent visite et prend soin de lui, jusqu´à ce que cette dernière le quitte pour rejoindre la Tour de Dieu. Dans l´unique but de retrouver la fille qu´il aime, Bam réussit à quitter son monde et à entrer dans la Tour. Toutefois, seuls les plus talentueux auront une chance de la gravir. Mensonge, alliance, traitrise, pouvoir mystérieux, meurtres : les alliés d´hier deviendrons les ennemis de demain afin d´atteindre le sommet de la Tour de Dieu. Critique : C’est au tour de l’équipe B (celle de Bam) de passer l’épreuve de la souris, hélas, la cohésion d’équipe n’est pas leur fort ! Chacun fait de vagues plans dans son coin, et plus d’un est prêt à éliminer les autres membres du groupe pour pouvoir être qualifié pour la suite vu que le nombre de places est limité. Il y a de la trahison un peu partout et l’épreuve finit mal. C’est alors qu’il faut définir une stratégie pour continuer à monter la tour, surtout quand il y a des blessés dans l’équipe. Deux tomes particulièrement denses où l’on découvre la face cachée de nombreux élus et où les alliances se précisent. En même temps, on sent qu’un projet secret est en train de se mettre en place parmi les examinateurs; un projet qui risque de provoquer des changements dans la tour ou tout au moins créer de grandes perturbations. Maintenant que le lecteur est bien familiarisé avec l’univers et le vocabulaire propre à Tower of God, il peut profiter pleinement de l’intrigue ; on voit aussi que cette dernière s’étoffe et promet de nombreux rebondissements. Une œuvre toujours aussi intéressante et prenante. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/tower-of-god-tome-8?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  9. De nombreux webtoon et mangas parlent de Murim, mais qu’est-ce que c’est ? Il s’agit du monde des arts martiaux coréens mais n’allez pas vous imaginez une pratique comme on la connaît à l’heure actuelle, non le Murim est un monde dur, violent, sanglant où règne la loi du plus fort. L’univers du Murim à un visuel assez facilement reconnaissable : le plus souvent, il y a de longues tuniques, des épées, des cheveux longs. A la lecture d’une première œuvre dans ce genre, plein de vocabulaire arrive aussi, on peut s’y sentir perdu alors voilà quelques termes redondants Dantian : un noyau situé dans le corps où s’accumule le mana ou l’énergie Méridien : les vaisseaux où circulent le mana Cultivation : l’art d’améliorer son mana et sa manipulation, souvent réalisé au travers de la méditation, cela permet également d’augmenter son dantian ou d’en avoir plusieurs. Pour information un artiste qui n’a plus de dantian ne peut plus pratiquer les arts martiaux. Quel est l’objectif d’un artiste ? tout simplement devenir le plus fort, cultiver son art pour atteindre un niveau approchant celui des dieux, la manipulation des énergies permet de réaliser des techniques de projection qui pourraient ressembler à une sorte de magie pour les non-initiés. Le monde du Murim est souvent partagé entre les factions orthodoxe et non-orthodoxe, cette dernière voit souvent ses dirigeants être appelés démons (c’est juste qu’ils sont très forts et que pour y arriver ils ont utilisé des techniques pas très morales). Chaque faction peut être divisée en clans, souvent appelés sectes, parmi les plus connues, il y a la secte du mont Hua et la secte Emei (uniquement féminine) et chaque secte a ses propres techniques. Pourquoi est-ce violent ? D’abord parce qu’il y a des combats tout le temps mais il y a surtout le fait que le monde du Murim n’a pas de justice, si vous vous prenez la tête avec quelqu’un et que vous le tuez, vous ne serez pas jugé, vous risquez seulement d’avoir un autre artiste qui vienne vous attaquer pour se venger. C’est œil pour œil, dent pour dent et souvent il n’y a pas de seconde chance, ça dégomme dans tous les sens. Donc à part pour les personnages principaux, il est inutile de s’attacher aux autres protagonistes car ils ne restent jamais très longtemps. La liste des œuvres abordant ce thème est longue mais voici quelques titres que j’ai expérimentés : Return of immortal emperor : Un jeune homme revient chez lui après 3 ans d’absence, il a vécu dans le monde céleste où il a développé son art au maximum. Quand il revient, la situation de sa famille n’est pas au beau fixe et il décide de reprendre la situation en main. 363 épisodes à ce jour, une histoire typique du genre où le héros finit par trucider tous les gens qui se mettent en travers de son chemin, peu importe l’âge et peu importe le sexe, le scenario est un peu vague, j’ai abandonné vers le chapitre 150 Star instructor, master Baek (Best teacher baek, webtoon) : Un membre de la faction non-orthodoxe se réincarne en fils d’un artiste martial, il a des problèmes avec ses méridiens et son père semble s’être réfugié à la campagne pour se faire oublier. Ne voulant pas mourir jeune, il décide de se soigner et d’utiliser ses anciennes connaissances pour y parvenir, il décide donc de devenir professeur dans l’une des plus prestigieuses académies. Un webtoon bien mené avec un vrai scenario, un personnage séduisant qui ne manque pas d’humour. La seconde saison vient juste de commencer (chapitre 52) I reincarnated as the crazy heir : Un artiste doué de la faction orthodoxe se fait assassiné et se réincarne dans le corps d’un jeune homme membre de la faction non-orthodoxe mais pas n’importe lequel : il s’agit de l’héritier de la secte, connu pour sa vie dissolue et son manque de capacité. Il va non seulement améliorer son niveau mais aussi déjouer des complots qui existent. Il y a un bon graphisme, de beaux combats et surtout un scenario : le personnage principal est d’abord gêné car ses convictions sont mises à mal mais il va découvrir peu à peu que la faction orthodoxe a condamné un peu vite les autres et que les deux factions ne sont pas si différentes. Return of the Mount Hua sect : Lors d’un combat contre les démons, l’une des stars de la secte du mont Hua voit tous les siens mourir et périt à son tour, il se réincarne en un jeune mendiant des années plus tard. Il décide de faire revivre sa secte qui a non seulement perdu beaucoup de membres mais aussi perdu les techniques légendaires. Reaper of the drifting moon (la faucheuse de la lune errante, piccoma): de mon point de vue, l’un des plus intéressant. En plein cœur du monde du Murim, de jeunes enfants ont été kidnappés, isolés, ils découvrent qu’ils doivent subir des épreuves et des entrainements qui feront d’eux des assassins hors pair, seulement tous ne survivront pas. Un webtoon sombre, terrible et violent mais avec un scenario de qualité et de beaux combats. Sword fanatic wanders through the night : Un jeune homme quitte ses maitres pour retrouver sa famille après de nombreuses années. Il découvre que son clan n’existe plus et qu’un autre s’est installé à la place. Il décide de le faire revivre et de retrouver ses anciens membres, et compte bien reprendre de force ce qui lui appartient. Le personnage principal est très charismatique, très séduisant, et il a plus d’un atout dans sa poche. Un webtoon de combats dans la plus pure tradition du Murim.
  10. Nickad

    A tender heart tome 1

    Après avoir lue un roman et avoir beaucoup pleuré sur le destin du personnage de Liandro, notre héroïne se réveille dans le monde du roman quelques années avant le destin fatal de Liandro et devient sa servante, elle fera tout pour apporter un peu de joie à ce jeune garçon frappé par une malédiction. Passons sur le côté isekai qui est anecdotique et arrêtons-nous sur l’histoire de Liandro : un garçon né d’un mariage arrangé, aimé ni de son père ni de sa mère et mis en quarantaine une fois que sa malédiction est apparue, un destin particulièrement sombre et cruel. L’arrivée d’Evelina (le nouveau nom de notre lectrice dans le monde du roman) va lui permettre d’avoir enfin une alliée et surtout une amie. Ce 1er tome parle surtout de la relation de Liandro et d’Evelina, la façon dont il va s’ouvrir peu à peu et montre toute l’affection et la tendresse qui existent. C’est à la fois très beau graphiquement et sentimentalement et très positif, on ressent toute le bonne volonté d’Evelina et toute la détresse de Liandro. Un manga qui porte bien son titre et qui nous donne vraiment envie de voir une histoire d’amour s’épanouir. Extrait
  11. Titre de l'album : A tender heart tome 1 Scenariste de l'album : JOOAHRI Dessinateur de l'album : ALOHA Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt - KBooks Note : Résumé de l'album : Alors qu'elle n'était qu'une simple lectrice, suite à un vœu, une jeune femme se retrouve transportée dans l'univers de l'un de ses romans favoris. Elle n'a plus qu'un objectif : voler au secours de son personnage préféré, Liandro, jeune duc frappé d'une malédiction et rejeté par sa famille. Sous les traits d'Evelina, sa servante et confidente, notre héroïne va tout faire pour changer à jamais l'histoire originale ! Critique : Après avoir lue un roman et avoir beaucoup pleuré sur le destin du personnage de Liandro, notre héroïne se réveille dans le monde du roman quelques années avant le destin fatal de Liandro et devient sa servante, elle fera tout pour apporter un peu de joie à ce jeune garçon frappé par une malédiction. Passons sur le côté isekai qui est anecdotique et arrêtons-nous sur l’histoire de Liandro : un garçon né d’un mariage arrangé, aimé ni de son père ni de sa mère et mis en quarantaine une fois que sa malédiction est apparue, un destin particulièrement sombre et cruel. L’arrivée d’Evelina (le nouveau nom de notre lectrice dans le monde du roman) va lui permettre d’avoir enfin une alliée et surtout une amie. Ce 1er tome parle surtout de la relation de Liandro et d’Evelina, la façon dont il va s’ouvrir peu à peu et montre toute l’affection et la tendresse qui existent. C’est à la fois très beau graphiquement et sentimentalement et très positif, on ressent toute le bonne volonté d’Evelina et toute la détresse de Liandro. Un manga qui porte bien son titre et qui nous donne vraiment envie de voir une histoire d’amour s’épanouir. Extrait Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/a-tender-heart-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  12. Nickad

    Honey blood tome 1

    Naerim est une jeune fille introvertie qui a toujours eu du mal à se faire des amis, notamment parce que sa mère est une chaman, à cause de ça, elle est devenue la souffre-douleur de sa classe, voire de l’ensemble des élèves. Au cours d’un voyage scolaire, elle va se lier involontairement à un vampire qui cherche à devenir humain, ces deux-là vont alors cohabiter. Ce 1er volume se penche surtout sur Naerim, sa situation familiale et les relations qu’elle a à l’école, on découvre les brimades qu’elle subit et les raisons de ces dernières au travers de différents flashbacks. Même si la situation de Naerim est grave, l’histoire n’est pas hyper sombre et déprimante, la présence de Petesh (le vampire) apporte un côté kawaii et amusant, on sent la romance venir et les jalousies aussi. Un 1er tome distrayant où l’on ne s’ennuie pas mais qui sert surtout d’introduction car pour le moment le personnage de Petesh n’est pas trop mis en avant.
  13. Nickad

    Honey blood tome 1

    Titre de l'album : Honey blood tome 1 Scenariste de l'album : NARAE Lee Dessinateur de l'album : NARAE Lee Coloriste : Editeur de l'album : Kamondo Books Note : Résumé de l'album : Traitée de sorcière parce que sa mère est chamane, Naerim est harcelée à l’école. En silence, elle est devenue la souffre-douleur des autres élèves de sa classe de lycée. Re- pliée sur elle-même et solitaire, elle passe ses loisirs à écrire des romans en secret. Mais une sortie scolaire impromptue va faire basculer sa vie. Une nuit, elle fait la connais- sance d’un jeune vampire, un vrai. Un très beau vampire qu’elle peut contrôler. Que va-t- elle bien pouvoir en faire ?… Critique : Naerim est une jeune fille introvertie qui a toujours eu du mal à se faire des amis, notamment parce que sa mère est une chaman, à cause de ça, elle est devenue la souffre-douleur de sa classe, voire de l’ensemble des élèves. Au cours d’un voyage scolaire, elle va se lier involontairement à un vampire qui cherche à devenir humain, ces deux-là vont alors cohabiter. Ce 1er volume se penche surtout sur Naerim, sa situation familiale et les relations qu’elle a à l’école, on découvre les brimades qu’elle subit et les raisons de ces dernières au travers de différents flashbacks. Même si la situation de Naerim est grave, l’histoire n’est pas hyper sombre et déprimante, la présence de Petesh (le vampire) apporte un côté kawaii et amusant, on sent la romance venir et les jalousies aussi. Un 1er tome distrayant où l’on ne s’ennuie pas mais qui sert surtout d’introduction car pour le moment le personnage de Petesh n’est pas trop mis en avant. Autres infos : Disponible sur la plateforme delitoon Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/honey-blood-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  14. Nickad

    Let's play tome 1

    Au début, je me suis dit, encore une histoire sur des joueurs de jeux video, je n’étais pas forcément très enthousiaste… Mais l’histoire déjà ne parle pas que de ça et l’approche qui en est faite est intelligente et originale. D’une part on a Sam, une développeuse de jeu qui voudrait pouvoir en vivre, qui joue aussi en équipe et surtout qui a fait un jeu en ligne qui vient de se faire descendre sur les réseaux. De l’autre, il y a Marshall, un viewtuber qui parle de jeux et qui est très suivi, son opinion dans ce domaine a de l’importance et il a émis un avis négatif sur le jeu de Sam. Par le plus grand des hasards il emménage à côté de chez Sam. Ce qui est intéressant c’est que l’histoire ne se cantonne pas à l’aspect joueur et vidéo, on comprend un peu mieux leurs métiers respectifs, surtout du côté des développeurs et programmeurs de logiciels (les deux métiers de Sam), on voit toute la difficulté à se faire une place et aussi, toute la vulnérabilité de ce métier face aux médias et à la critique. On ne se rend pas toujours compte du travail qu’il y a derrière les outils que l’on utilise et c’est bien aussi de faire prendre conscience que les mots sont importants et qu’il y a des conséquences. Mais le scenario ne s’arrête pas là et ne montre pas que des côtés sérieux et négatifs, c’est aussi une comédie romantique avec des passages distrayants et amusants. Il y a un juste équilibre entre les différents sujets, une mise en page agréable et pas surchargée, un très bon début.
  15. Nickad

    Let's play tome 1

    Titre de l'album : Let's play tome 1 Scenariste de l'album : M. KRECIC Dessinateur de l'album : M. KRECIC Coloriste : Editeur de l'album : Kotoon Note : Résumé de l'album : Experte en jeux vidéo, Sam est sur le point de réaliser son rêve en créant le sien. Mais la dure réalité la rattrape quand un streamer populaire fait une critique cinglante de son jeu. Alors qu'elle est au plus mal, elle découvre que ce streamer est son nouveau voisin ! Parviendra-t-elle à dépasser ses angoisses pour s'affirmer et, pourquoi pas, trouver l'amour ? Retrouvez dans ce premier tome les 23 premiers épisodes, ainsi qu'un chapitre inédit et une interview de l'autrice. Critique : Au début, je me suis dit, encore une histoire sur des joueurs de jeux video, je n’étais pas forcément très enthousiaste… Mais l’histoire déjà ne parle pas que de ça et l’approche qui en est faite est intelligente et originale. D’une part on a Sam, une développeuse de jeu qui voudrait pouvoir en vivre, qui joue aussi en équipe et surtout qui a fait un jeu en ligne qui vient de se faire descendre sur les réseaux. De l’autre, il y a Marshall, un viewtuber qui parle de jeux et qui est très suivi, son opinion dans ce domaine a de l’importance et il a émis un avis négatif sur le jeu de Sam. Par le plus grand des hasards il emménage à côté de chez Sam. Ce qui est intéressant c’est que l’histoire ne se cantonne pas à l’aspect joueur et vidéo, on comprend un peu mieux leurs métiers respectifs, surtout du côté des développeurs et programmeurs de logiciels (les deux métiers de Sam), on voit toute la difficulté à se faire une place et aussi, toute la vulnérabilité de ce métier face aux médias et à la critique. On ne se rend pas toujours compte du travail qu’il y a derrière les outils que l’on utilise et c’est bien aussi de faire prendre conscience que les mots sont importants et qu’il y a des conséquences. Mais le scenario ne s’arrête pas là et ne montre pas que des côtés sérieux et négatifs, c’est aussi une comédie romantique avec des passages distrayants et amusants. Il y a un juste équilibre entre les différents sujets, une mise en page agréable et pas surchargée, un très bon début. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/let-s-play-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  16. Nickad

    My Lovely Bodyguard tomes 1 et 2

    Sarah est une jeune fille de 17 sans métissée entre Corée et France, elle a perdu ses parents mais elle est très proche de ses deux grands frères : Minho, procureur et Yongsun, lieutenant de police. De retour de voyage, elle sauve Jaemin, une star de la k-pop et par un enchaînement d’événements décide de devenir sa garde du corps. Les deux familles Park (celle de Sarah) et Kang (celle de Jaemin) vont alors se rapprocher et découvrir qu’elles avaient déjà des liens. La lecture du 1er tome est sympathique, le dessin agréable, on sent de la romance dans l’air, quelques comportements déjantés de fan hystérique, et des relations houleuses familiales ; un tome où j’aurai mis la note de 4. C’est dans le second tome que l’histoire explose ! Tout à coup, ce n’est plus aussi fleur bleue, il y a du drame qui arrive, des secrets qui pointent leur nez, des personnages séduisants mais terriblement dangereux qui font leur apparition… tout un tas d’éléments qui font que l’on arrive à la fin de la lecture en se disant qu’on ne peut pas s’arrêter là ! Heureusement comme c’est un webtoon, on a la chance de pouvoir aller lire la suite sans tarder ! My lovely bodyguard propose un scenario des plus intéressants, extrêmement bien ficelé et intelligent où se mêle romances, action, énigmes et un super méchant bien ignoble ! Nous ne sommes donc pas étonnés que Daisy soit la 1ère française à avoir publiée sur la plateforme Webtoon car son livre est une réussite !
  17. Titre de l'album : My Lovely Bodyguard tomes 1 et 2 Scenariste de l'album : DAISY Dessinateur de l'album : NATA Coloriste : Editeur de l'album : Michel Lafon Note : Résumé de l'album : Sarah, jeune franco-coréenne de 17 ans, sauve la star de K-pop Jaemin de l'agression d'une fan lors du vol qui les conduit à Séoul. L'incident derrière elle, Sarah pense reprendre son paisible quotidien auprès de ses deux frères. Mais elle est bien loin d'imaginer que son intervention va déterrer de lourds secrets de famille. Et Jaemin, marqué par ce coup d'éclat, compte bien rapidement se rappeler au souvenir de sa sauveuse. Critique : Sarah est une jeune fille de 17 sans métissée entre Corée et France, elle a perdu ses parents mais elle est très proche de ses deux grands frères : Minho, procureur et Yongsun, lieutenant de police. De retour de voyage, elle sauve Jaemin, une star de la k-pop et par un enchaînement d’événements décide de devenir sa garde du corps. Les deux familles Park (celle de Sarah) et Kang (celle de Jaemin) vont alors se rapprocher et découvrir qu’elles avaient déjà des liens. La lecture du 1er tome est sympathique, le dessin agréable, on sent de la romance dans l’air, quelques comportements déjantés de fan hystérique, et des relations houleuses familiales ; un tome où j’aurai mis la note de 4. C’est dans le second tome que l’histoire explose ! Tout à coup, ce n’est plus aussi fleur bleue, il y a du drame qui arrive, des secrets qui pointent leur nez, des personnages séduisants mais terriblement dangereux qui font leur apparition… tout un tas d’éléments qui font que l’on arrive à la fin de la lecture en se disant qu’on ne peut pas s’arrêter là ! Heureusement comme c’est un webtoon, on a la chance de pouvoir aller lire la suite sans tarder ! My lovely bodyguard propose un scenario des plus intéressants, extrêmement bien ficelé et intelligent où se mêle romances, action, énigmes et un super méchant bien ignoble ! Nous ne sommes donc pas étonnés que Daisy soit la 1ère française à avoir publiée sur la plateforme Webtoon car son livre est une réussite ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/my-lovely-bodyguard-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  18. Nickad

    The boxer tome 1

    Pour être honnête la boxe et moi c’est comme le sport et moi en général… ce n’est pas mon truc ! Mais dans les séries récentes, je me suis quand même fait attrapée ! De cette lecture je n’en attendais rien de précis, une curiosité seulement vu que le titre semblait être apprécié et là, je n’irai pas jusqu’à dire que je me suis pris une claque mais pas loin. Il y a eu une montée en tension qui m’empêchait d’aller voir ailleurs, je n’avais qu’une attente arriver au moment où tout aller basculer ! The Boxer n’est pas qu’une histoire de boxe, c’est une histoire de vie : des jeunes qui se débattent, qui sont bourreaux ou victimes, et qui vont tous avoir un lien avec ce sport à un moment ou un autre. C’est aussi une réflexion sur ce sport : quel est l’intérêt de taper sur les autres ? Il y a un discours derrière, discutable mais pas inutile. Un manga qui devient plus intense au fur et à mesure des pages et un premier tome qui nous laisse en questionnement : que cherche-t-on à nous montrer, à nous faire comprendre ? On attendra la suite avec impatience…
  19. Nickad

    The boxer tome 1

    Titre de l'album : The boxer tome 1 Scenariste de l'album : JIHUN JUNG Dessinateur de l'album : JIHUN JUNG Coloriste : YOO-DAM OH / JING-JING Editeur de l'album : KOYOHAN Note : Résumé de l'album : L'Entraîneur légendaire K, qui a révélé cinq champions du monde, tente de trouver le nouveau boxeur de génie. Après avoir parcouru le monde à la recherche de l'ultime combattant qu'il coachera, il découvre un garçon agressé par un groupe de jeunes et qui demeure stoïque. Un garçon au talent fabuleux... Critique : Pour être honnête la boxe et moi c’est comme le sport et moi en général… ce n’est pas mon truc ! Mais dans les séries récentes, je me suis quand même fait attrapée ! De cette lecture je n’en attendais rien de précis, une curiosité seulement vu que le titre semblait être apprécié et là, je n’irai pas jusqu’à dire que je me suis pris une claque mais pas loin. Il y a eu une montée en tension qui m’empêchait d’aller voir ailleurs, je n’avais qu’une attente arriver au moment où tout aller basculer ! The Boxer n’est pas qu’une histoire de boxe, c’est une histoire de vie : des jeunes qui se débattent, qui sont bourreaux ou victimes, et qui vont tous avoir un lien avec ce sport à un moment ou un autre. C’est aussi une réflexion sur ce sport : quel est l’intérêt de taper sur les autres ? Il y a un discours derrière, discutable mais pas inutile. Un manga qui devient plus intense au fur et à mesure des pages et un premier tome qui nous laisse en questionnement : que cherche-t-on à nous montrer, à nous faire comprendre ? On attendra la suite avec impatience… Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-boxer-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  20. Avez-vous entendu parler de Webtoon ? Un phénomène qui monte en puissance et très prisé des adolescents ? Pour vous y retrouver un peu, je vous propose de vous éclairer sur le sujet. Origine : Devant la modernisation des téléphones, l’apparition des tablettes, les auteurs ont alors réfléchi à développer une application plus facile à lire surtout dans les transports. C’est ainsi qu’est apparu le webtoon : un webcomic développé pour être lu facilement sur mobile avec une lecture verticale : une case en largeur et un défilement facile avec le pouce, pas besoin de 2 mains ! On peut se tenir à la barre du métro et lire tranquillement ! Les premiers webtoons sont apparus en Corée, la première plateforme en 2003 mais c’est surtout NAVER en 2004 qui a permis sa démocratisation. Hélas pour les français, il faudra attendre 2011 avec l’arrivée de Delitoon pour avoir une plateforme officielle qui présente ces œuvres. Avant, il fallait se contenter de traductions faites par des sites de fans ou des lectures en anglais. Evolution : En 2019, le webtoon explose ! Les plateformes se multiplient (webtoon de Naver, verytoon de Delcourt, webtoon factory de Dupuis, Piccoma du japonais Kakao). La majorité de ces supports fonctionnent de la même façon : quelques épisodes gratuits pour découvrir la série puis un système de « coin » à gagner ou à acheter pour débloquer les chapitres suivants. Ou parfois, il suffit juste d’être patient pour avoir le nouveau chapitre gratuitement (1 semaine en général sur les plateformes webtoon et piccoma). Cet engouement ne passe pas inaperçu et les éditeurs s’activent pour sortir des versions physiques ; des labels ou éditeurs spécifiques apparaissent : Kbooks, VEGA (Dupuis), SIKKU (Michel Lafon), Koyohan (Matin Calme), Nazca, Kotoon, Kamondo books. N’oublions pas les éditeurs qui faisaient déjà quelques parutions de webtoon sans changer de nom : on retrouve Re:life chez Ki-oon et peut-être le 1er à avoir été édité en France, Bâtard et Sweet home chez Ki-oon, Tower of God chez Ototo, Killing Stalking chez Taifu. Format : Pour ceux qui se sont donc déjà lancé dans le webtoon papier, vous avez sûrement remarqué le format et le tarif : un format A5 avec un prix globalement de 15 euros le tome. Pourquoi est-ce si cher me direz-vous ? Tout d’abord, le webtoon est entièrement colorisé, ensuite il faut passer d’une lecture verticale ou tout le dynamisme se retrouve dans les espacements du défilement et les coupures des cases à une lecture (de gauche à droite comme les livres français) à plusieurs vignettes sur une largeur : un gros travail d’adaptation donc qui a un coût ! Pour ce qui est du format, c’est un accord entre les éditeurs pour garder une cohérence. Oui re:life, tower of God, TODAG, DICE sont des petits formats… pour le 1er, il est paru quand le webtoon n’était pas encore à la mode ! Pour les autres, une question de budget peut-être ? Qui est le lecteur type ? Il s’agit de la jeune fille de 17 ans : les garçons ont tendance à rester sur le shonen, alors que les filles lisent de tout. Cela se ressent aussi sur la partie création, sur webtoon factory par exemple, il y a beaucoup d’autrices. Webtoon et censure : En théorie, il n’y a aucune raison de se limiter au niveau des scenarii, seulement voilà, le webtoon est publié en informatique, et passe par des serveurs ou applications qui censurent automatiquement certains contenus. Donc aujourd’hui, les plateformes ne peuvent pas aller au maximum de ce qui est possible et se censurent elles-mêmes pour éviter d’avoir de problèmes. Quelques éditeurs webtoon : Lors de la Japan expo de 2022, a eu lieu une conférence au sujet du webtoon avec quelques acteurs du secteur : Webtoon Factory, Delitoon, Ankama et Koyohan étaient présents. Webtoon factory : Appartient au groupe Dupuis, favorise les webtoons de création française ou européenne. Leur objectif : proposer 60 nouvelles séries par an, cherche à préserver la qualité que ce soit au niveau graphique ou du scenario et aimerait aller plus loin que le webtoon coréen qui est parfois très codifié. Delitoon : Pionner de la plateforme webtoon en France, crée en 2011 par un homme tout seul. En 2017, il y a eu un essor avec un partenariat avec une entreprise coréenne Ankama : Existe depuis 2000 avec les jeux, ils ont déjà une grosse communauté qui les suit. Veulent se lancer dans le webtoon pour être présent sur tous les supports mais ils ont tout à construire sur le sujet. Koyohan : Son objectif est de plaire au plus grand nombre et pour cela reste sur le webtoon coréen Remarques diverses : Comme pour le manga, la grosse difficulté des créations françaises va être de séduire le public français habitué au webtoon coréen L’arrivée de la pandémie du covid a permis un essor du webtoon, des artistes de nombreux pays se sont mis à exploiter ce format, vous pouvez d’ailleurs mettre vos œuvres sur certains de ces sites. Bien sûr, l’un des objectifs serait d’exporter le webtoon français et la reconnaissance ultime serait de le faire connaître en Corée. Si ce projet n’est pas impossible (cf publication de radiant au Japon), cela reste encore compliqué : la Corée reste un pays assez fermé aux influences extérieures. Il y a encore 1 ans, les coréens n’étaient pas conscients de l’importance du webtoon dans le monde, ils ne comprenaient pas pourquoi des éditeurs voulaient en faire des exemplaires papier, maintenant qu’ils ont compris l’achat des droits a augmenté et cela se ressent dans le prix du livre.
  21. He bien, voilà un début plus qu’intéressant avec un concept inédit : dans le monde du Murim (*), le démon rouge est le plus fort. Mais ses idées ne sont pas comprises par les autres puissants qui se lient contre lui pour l’envoyer ad patres. Vaincu, le démon meurt et se réincarne à notre époque dans le corps d’un lycéen Kang Jinho. Mais Jinho n’est pas n’importe quel adolescent, c’est l’être qu’il était dans sa vie antérieure avant de se suicider et de devenir le démon rouge ! Monsieur commence donc sa 3eme vie, il a gardé ses souvenirs et ses compétences du Murim et ses souvenirs de Jinho sont confus et lui reviennent par bribes, c’est sûr que faire des contrôles sur des notions que l’on a vu 50 ans avant ce n’est pas facile ! Jinho décide donc de mener une existence aussi banale que possible mais c’est sans compter son sens de la justice. Il intervient pour aider un camarade d’école victime de brimades et découvre que la société est pourrie. (*) Le Murim est le monde des arts martiaux coréens où les maitres possèdent des pouvoirs qui défient l’imagination, ils manipulent les énergies et le résultat semble souvent fantastique Donc voilà, notre personnage n’a pas fait une réincarnation mais 2 et en plus il revient dans une vie qu’il a déjà vécue ! Ça c’est le côté original de l’histoire. Pour le reste, on se doute qu’il va se mettre des méchants à dos, qu’il va les combattre pour protéger des innocents et sa famille tout en essayant de profiter de sa vie et de la réussir car les deux précédentes n’ont pas été très joyeuses. On rentre vite dans l’histoire, le graphisme est agréable, la traduction bonne et l’adaptation réussie sans être surchargée. Il y a de l’action, de la réflexion et certainement des arts martiaux à venir. Un très bon début.
  22. Titre de l'album : The return of the demon master tome 1 Scenariste de l'album : WOLBAEK Dessinateur de l'album : MAYORANG / AZI Coloriste : Editeur de l'album : Kamondo Books Note : Résumé de l'album : «Le Démon Rouge»: son nom fait frémir de peur tous ses ennemis, car il est l'homme le plus puissant de son univers. Mais une coalition de maîtres réussit à lui ôter la vie. Pourtant, ce n'est pas la fin pour lui: le voilà de retour dans son corps d'origine sur Terre. Réincarné dans sa toute première vie, comme un adolescent normal. Ou presque... Car Jinho a gardé tous ses pouvoirs de Maître des Démons. Mais, cette fois-ci, pas question de se laisser marcher sur les pieds ou de perdre les personnes qu'il aime. Et il comprend vite que les monstres existent aussi dans la vraie vie et que lui seul peut les arrêter... Critique : He bien, voilà un début plus qu’intéressant avec un concept inédit : dans le monde du Murim (*), le démon rouge est le plus fort. Mais ses idées ne sont pas comprises par les autres puissants qui se lient contre lui pour l’envoyer ad patres. Vaincu, le démon meurt et se réincarne à notre époque dans le corps d’un lycéen Kang Jinho. Mais Jinho n’est pas n’importe quel adolescent, c’est l’être qu’il était dans sa vie antérieure avant de se suicider et de devenir le démon rouge ! Monsieur commence donc sa 3eme vie, il a gardé ses souvenirs et ses compétences du Murim et ses souvenirs de Jinho sont confus et lui reviennent par bribes, c’est sûr que faire des contrôles sur des notions que l’on a vu 50 ans avant ce n’est pas facile ! Jinho décide donc de mener une existence aussi banale que possible mais c’est sans compter son sens de la justice. Il intervient pour aider un camarade d’école victime de brimades et découvre que la société est pourrie. (*) Le Murim est le monde des arts martiaux coréens où les maitres possèdent des pouvoirs qui défient l’imagination, ils manipulent les énergies et le résultat semble souvent fantastique Donc voilà, notre personnage n’a pas fait une réincarnation mais 2 et en plus il revient dans une vie qu’il a déjà vécue ! Ça c’est le côté original de l’histoire. Pour le reste, on se doute qu’il va se mettre des méchants à dos, qu’il va les combattre pour protéger des innocents et sa famille tout en essayant de profiter de sa vie et de la réussir car les deux précédentes n’ont pas été très joyeuses. On rentre vite dans l’histoire, le graphisme est agréable, la traduction bonne et l’adaptation réussie sans être surchargée. Il y a de l’action, de la réflexion et certainement des arts martiaux à venir. Un très bon début. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-return-of-the-demon-master-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  23. poseidon2

    Lore Olympus t3

    Nouvelle évolution dans l'histoire d'amour de Perséphone et d'Hades avec une Perséphone qui se confit enfin sur le viol qu'elle a subi. Un troisième tome tout en motion avec un Hades qui cherche à revenir sur le droit chemin en officialisant sa liaison avec Menthé pour essayer de ne pas succomber à ses sentiments. Toujours facile et agréable à lire, ce Lore Olympus tient toutes ses promesses et nous livre une romance pleine de rebondissement.
  24. poseidon2

    Lore Olympus t3

    Titre de l'album : Lore Olympus t3 Scenariste de l'album : Rachel Smythe Dessinateur de l'album : Rachel Smythe Coloriste : Editeur de l'album : Hugo bd Note : Résumé de l'album : La suite de la réécriture contemporaine à succès de l'histoire la plus connue de la mythologie grecque : l'enlèvement de Perséphone par Hadès ! Perséphone a démarré son stage aux Enfers mais Hadès se met en couple officiel avec Menthé afin de mettre des distances avec Perséphone et essayer de reprendre une vie « normale ». Cela crée des quiproquos qui contre toute attente, démontre l'attachement qu'ils ont l'un pour l'autre. Cela suffira-t-il à leur faire ouvrir les yeux ? Perséphone pour sa part arrive à se livrer à Eros sur son viol et démarre une thérapie, un cheminement essentiel pour sa santé mentale. Ce troisième volume approfondi les thèmes sensibles et le lien sentimentale qui unit Hadès et Perséphone. Vont-ils arriver à dépasser les obstacles ensemble ? Le tome 3 tant attendu de la saga à succès Lore Olympus arrive en novembre, un moment parfait pour les cadeaux de fin d'année ! Après deux premiers volumes très bien accueillis (seuil initial des précommandes dépassé, très bonnes critiques, ventes au rendez-vous), le tome 3 vient perpétuer ce succès éditorial et tenir les promesses des deux premiers volumes. Critique : Nouvelle évolution dans l'histoire d'amour de Perséphone et d'Hades avec une Perséphone qui se confit enfin sur le viol qu'elle a subi. Un troisième tome tout en motion avec un Hades qui cherche à revenir sur le droit chemin en officialisant sa liaison avec Menthé pour essayer de ne pas succomber à ses sentiments. Toujours facile et agréable à lire, ce Lore Olympus tient toutes ses promesses et nous livre une romance pleine de rebondissement. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/lore-olympus-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  25. Nickad

    The abandoned empress tome 2

    Depuis son retour, Aristia a pris certaines résolutions pour éviter son funeste destin, d’abord essayer de se rapprocher de son père et ensuite apprendre à se défendre, donc manier l’épée. Elle s’est fait aussi un ami de son âge Allendis et se rapproche des employés de la maison. Mais de temps en temps, à cause de son statut, elle est obligée de croiser le prince et leurs relations sont tendues. Un second tome consacré à l’enfance d’Aristia avec ses rencontres et les nouveaux liens qu’elle tisse. On y découvre des informations sur l’empire et son fonctionnement et surtout les deux garçons qui vont la côtoyer pendant un moment. (Eh oui, lequel sera l’heureux élu de son cœur à la fin ??). Un peu moins palpitant que le 1er volume, ce tome est un passage obligé pour découvrir les différents personnages et comprendre le contexte du récit. Le dessin est toujours très beau, il faut avouer que les plus beaux graphismes de webtoon se trouvent souvent dans les shojos ! The abandoned empress a quelques surprises en réserve et des rebondissements forts intéressants qui en font une très bonne série.
×
×
  • Créer...