Aller au contenu
  • S’inscrire

Nickad

Members
  • Compteur de contenus

    1 101
  • Inscription

  • Jours gagnés

    21

Nickad a gagné pour la dernière fois le 20 août

Nickad a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

148 Excellent

2 abonnés

À propos de Nickad

  • Date de naissance 14/04/1974
  1. Nickad

    Agughia

    entre autre et puis, il y a tellement de couleurs !!
  2. Nickad

    Agughia

    Je suis assez d'accord avec ta critique sauf que pour ma part, je n'aime pas trop le graphisme. Concernant le potentiel relecture, ce ne serait pas pour la trame principale mais pour tous les à-côtés qu'il y a : il y a plein de petits détails (graphiques notamment) qui méritent d'être vus de plus près, comme les inventions futuristes pour gérer la foule de touristes. Le côté écolo aurait pu être un peu plus développé et certains passages m'ont demandé un effort de compréhension (je pense à tout le discours de rage de vert) mais je suis moins habituée à ce genre de BD , ça vient peut-être de là...
  3. Cette bd a été réédité cette année chez un autre éditeur, ça m'a permis de la découvrir. J'ai hésité car le titre ne m'emballer pas vraiment mais finalement, j'ai été conquise, non seulement l'historie est bien conçue mais il y a ce qu'il faut d'émotions pour être touché.
  4. jusqu’à
    Après presque deux ans d'arrêt forcé, le plus grand événement de pop culture parisien, Paris Manga & Sci-Fi Show, est de retour au Parc des Expositions de Paris Porte de Versailles pour une 30e édition, les 6 et 7 novembre 2021. Festival phare dédié à la pop culture avec deux éditions par an attirant chacune 72 000 visiteurs, cet événement réunit les passionnés de manga, de culture asiatique mais aussi de séries TV, cinéma, science-fiction… en mettant en valeur les pop cultures japonaise, européenne et américaine. Paris Expo – Porte de Versailles – Paris Hall 3 LES INVITÉS ANNONCÉS : Acteurs séries TV & cinéma Tom Welling (Smallville, Lucifer, Crisis on Infinite Earths) Kristin Kreuk (Smallville, Beauty & the Beast) Michael Shanks (Stargate SG-1, Saving Hope, Smallville) Joe Flanigan (Stargate Atlantis, Metal Hurlant Chronicles) Liam McIntyre (Spartacus, The Flash) Jean-Robert Lombard (Kaamelott) Tony Saba (Kaamelott) Illustrateurs Comics Sabin Rich (Black Cat, Harley Quinn) Simone Buonfantino (X-Men: Gold, Black Widow) Mr. Garcin (Spider-Man, Daredevil) Declan Chalvey (Deadpool, Punisher, Moon Knight) Mikel Janin (Batman, Justice League Dark, Superman) Glenn Fabry (Constantine, Preacher, Judge Dredd) Vincenzo Viska Federici (Red Sonja, Vampirella, Kabuki Fight) Pasquale Qualano (DC Bombshells, Doctor Who, Sonjaversal) invités Japanimation Sinath (Run Away, Courir pour toi) Cédric Biscay (Blitz) Mig (Wakfu, Dofus Pets, Ogrest) Maakii (Bleach, Gundam) Lightning
  5. Titre de l'album : Les tisserands de la vérité tome 3 Scenariste de l'album : SATÔ Sakura Dessinateur de l'album : INUZUKA Hiro Coloriste : Editeur de l'album : Komikku Note : Résumé de l'album : Zechs est désormais un membre officiel de la «Forteresse de fer», suite à son intégration au 75e peloton. Pour autant, il éprouve toujours des difficultés à s'entendre et à se lier aux autres sorciers de la plus haute institution magique du pays de Lavarta. Mais sa rencontre avec Aster Hart va tout changer... Les rouages du destin sont en marche ! Critique : A cause de ses origines à la fois de serdien et de sorcier, Zechs a beaucoup de mal a trouvé sa place même au sein de la forteresse de fer. Sa rencontre avec Aster et son affectation au 75e peloton vont changer la situation, pour la 1ere fois depuis son apprentissage, Zechs va se faire des amis et surtout va pouvoir compter sur leur soutien. Mais les tensions politiques s’intensifient et une guerre pointe à l’horizon. Ah qu’il est agréable de lire ce manga, non seulement il est superbe graphiquement mais il se bonifie avec la progression de l’histoire ! Si en soi, la trame principale n’est pas si originale, c’est tellement bien écrit et bien mené qu’il est difficile de lui trouver des défauts, il a ce petit plus qui en font un très bon manga. A découvrir pour ceux qui ne l’auraient pas encore fait ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-tisserands-de-la-verite-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  6. A cause de ses origines à la fois de serdien et de sorcier, Zechs a beaucoup de mal a trouvé sa place même au sein de la forteresse de fer. Sa rencontre avec Aster et son affectation au 75e peloton vont changer la situation, pour la 1ere fois depuis son apprentissage, Zechs va se faire des amis et surtout va pouvoir compter sur leur soutien. Mais les tensions politiques s’intensifient et une guerre pointe à l’horizon. Ah qu’il est agréable de lire ce manga, non seulement il est superbe graphiquement mais il se bonifie avec la progression de l’histoire ! Si en soi, la trame principale n’est pas si originale, c’est tellement bien écrit et bien mené qu’il est difficile de lui trouver des défauts, il a ce petit plus qui en font un très bon manga. A découvrir pour ceux qui ne l’auraient pas encore fait !
  7. Nickad

    Mars Red tome 1

    d'ailleurs je n'ai pas compris le rapport entre le titre et l'histoire...
  8. Nickad

    Mars Red tome 1

    https://www.manga-news.com/public/trailers/mars-red-manga-bande-annonce.mp4 Manga news - preview Mars Red 1 (manga-news.com) Bande annonce et extrait du manga
  9. Nickad

    Mars Red tome 1

    Titre de l'album : Mars Red tome 1 Scenariste de l'album : FUJISAWA Bun'ô Dessinateur de l'album : KARAKARA Kemuri Coloriste : Editeur de l'album : Panini Note : Résumé de l'album : Japon 1923, durant l'ère Taishô, un virus transforme les humains en vampires. Quatre hommes atteints par ce virus intègrent une unité spéciale de l'armée, le « Code Zero », ils sont chargés de « neutraliser » les personnes elles-mêmes contaminées, mais incapables de se contrôler. Aoi Shirase, journaliste d'un quotidien local, enquête sur des meurtres glauques qui surviennent quelquefois la nuit à Tôkyô, ternissant l'image d'une ville sûre et moderne. Au fil de ses recherches, elle découvre l'existence du virus et de ces agents travaillant pour le gouvernement. Un lien va se nouer entre la journaliste et ces vampires, d'autant qu'elle en connait un des membres : Shûtarô Kurusu, déclaré mort pendant la guerre russo-japonaise du début du siècle. Critique : J’avoue, j’avais un peu peur de lire un énième manga sur les vampires mais j’ai été agréablement surprise. Même si on retrouve les codes du vampire : surpuissance, transmission par morsure, besoin de sang et crainte du soleil, l’histoire est tournée de façon à ne pas tomber dans le schéma classique. L’histoire se déroule pendant l’ère Taisho, le Japon est plutôt prospère et se modernise grâce à son ouverture sur le monde. Mais dans l’ombre, un virus se propage et transforme les humains en vampires, le taux de survie à une morsure est faible mais ceux qui s'en sortent sont dotés de capacités supérieures. L’armée a décidé de monter une unité spéciale autour de ces nouveaux soldats afin de lutter contre les vampires « civils » cachés dans la population (dont certains sont violents) mais aussi pour les utiliser comme espions et super soldats. Mars Red est un manga plus complet qu’il n’y paraît car il propose plusieurs histoires en une. Il y a les activités de l’unité « code zéro » avec ses combats et ses activités secrètes, l’histoire de Aoi Shirase jeune journaliste à la recherche de son ami perdu (qui est devenu membre de l’unité) et un fond politico-historique autour de l’importance de la militarisation du pays. Soutenu par un dessin de qualité qui oscille entre les différents aspects du manga, l’auteur prend le temps d’explorer tout un tas de thèmes annexes comme le deuil, la perte de l’humanité, l’immortalité… Une fois n’est pas coutume, cette courte série (3 tomes seulement) est l’adaptation d’une pièce de théâtre, un anime est également disponible depuis 2021 en France. Difficile pour le moment de dire quel est l’objectif final de l’auteur mais en attendant, ce 1er tome est réussi et on ne voit pas le temps passer. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/mars-red-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  10. Nickad

    Mars Red tome 1

    J’avoue, j’avais un peu peur de lire un énième manga sur les vampires mais j’ai été agréablement surprise. Même si on retrouve les codes du vampire : surpuissance, transmission par morsure, besoin de sang et crainte du soleil, l’histoire est tournée de façon à ne pas tomber dans le schéma classique. L’histoire se déroule pendant l’ère Taisho, le Japon est plutôt prospère et se modernise grâce à son ouverture sur le monde. Mais dans l’ombre, un virus se propage et transforme les humains en vampires, le taux de survie à une morsure est faible mais ceux qui s'en sortent sont dotés de capacités supérieures. L’armée a décidé de monter une unité spéciale autour de ces nouveaux soldats afin de lutter contre les vampires « civils » cachés dans la population (dont certains sont violents) mais aussi pour les utiliser comme espions et super soldats. Mars Red est un manga plus complet qu’il n’y paraît car il propose plusieurs histoires en une. Il y a les activités de l’unité « code zéro » avec ses combats et ses activités secrètes, l’histoire de Aoi Shirase jeune journaliste à la recherche de son ami perdu (qui est devenu membre de l’unité) et un fond politico-historique autour de l’importance de la militarisation du pays. Soutenu par un dessin de qualité qui oscille entre les différents aspects du manga, l’auteur prend le temps d’explorer tout un tas de thèmes annexes comme le deuil, la perte de l’humanité, l’immortalité… Une fois n’est pas coutume, cette courte série (3 tomes seulement) est l’adaptation d’une pièce de théâtre, un anime est également disponible depuis 2021 en France. Difficile pour le moment de dire quel est l’objectif final de l’auteur mais en attendant, ce 1er tome est réussi et on ne voit pas le temps passer.
  11. Nickad

    Parlottes BD

    il y a plus d'adaptations qu'on le croit. Avez vous vu Old ?
  12. Nickad

    Keiji tome 3

    C'est son ancêtre En vrai non mais c'est le même dessinateur ! J'en ai un autre qui arrive...
  13. Nickad

    Keiji tome 3

    Sur les ordres de leur seigneur le clan des ninjas de Kaga monte une opération pour tuer Keiji. Bien que le seigneur du clan Maeda soit l’oncle de Keiji, il déteste son neveu, ayant réussi à le priver de son titre d’héritier du clan, il ne supporte pas le charisme qu’il dégage et le voit toujours comme une menace. Mais bien qu’alliés avec un tueur légendaire, les ninjas de Kaga échouent encore une fois et perd de nombreux membres. Si d’un côté, on a ce côté aventure autour de la vie mouvementée de Keiji, le manga permet aussi de revenir sur des faits historiques et de mieux comprendre les coutumes de l’époque : les comportements d’un membre du clan peuvent apporter le déshonneur sur le chef du clan et dans le pire des cas, l’obliger à se faire seppuku. Le personnage de Keiji, bien que vivant comme il le souhaite, est quand même freiné par ces liens et ne souhaite pas que cela retombe sur ses proches. Il agit toujours de façon à contourner les règles et en limitant les dégâts (pour le clan car pour les ninjas assassins, il n’y a pas de pitié !). Les combats sont rondement menés et bien exécutés. Keiji est un personnage fascinant, on ne sait jamais comment il va réagir. Quant au graphisme, il est détaillé et on se fait à voir la tête de Ken partout. Un manga d’actions toujours aussi intéressant.
  14. Nickad

    Keiji tome 3

    Titre de l'album : Keiji tome 3 Scenariste de l'album : RUY Keiichirô Dessinateur de l'album : HARA Tetsuo Coloriste : Editeur de l'album : Mangetsu Note : Résumé de l'album : Tout semble se passer pour le mieux entre Keiji et Hotaru, littéralement transformée par la gentillesse de ce dernier. Seulement voilà, Shumé étant prêt à tout pour se débarrasser de Keiji, il fait appel à Kômori, ninja commandant aux chauves-souris qui est accessoirement l'ancien mentor de Hotaru. Un combat terrible s'annonce entre les deux hommes !!!Peu après cet affrontement, Keiji doit faire face à une nouvelle épreuve. En effet, son père adoptif, le respecté seigneur Toshihisa est très affaibli et sent que son heure est proche. La force et le courage de Keiji ne pourront malheureusement pas le sauver mais il pourra néanmoins lui faire un cadeau d'adieu magnifique... Critique : Sur les ordres de leur seigneur le clan des ninjas de Kaga monte une opération pour tuer Keiji. Bien que le seigneur du clan Maeda soit l’oncle de Keiji, il déteste son neveu, ayant réussi à le priver de son titre d’héritier du clan, il ne supporte pas le charisme qu’il dégage et le voit toujours comme une menace. Mais bien qu’alliés avec un tueur légendaire, les ninjas de Kaga échouent encore une fois et perd de nombreux membres. Si d’un côté, on a ce côté aventure autour de la vie mouvementée de Keiji, le manga permet aussi de revenir sur des faits historiques et de mieux comprendre les coutumes de l’époque : les comportements d’un membre du clan peuvent apporter le déshonneur sur le chef du clan et dans le pire des cas, l’obliger à se faire seppuku. Le personnage de Keiji, bien que vivant comme il le souhaite, est quand même freiné par ces liens et ne souhaite pas que cela retombe sur ses proches. Il agit toujours de façon à contourner les règles et en limitant les dégâts (pour le clan car pour les ninjas assassins, il n’y a pas de pitié !). Les combats sont rondement menés et bien exécutés. Keiji est un personnage fascinant, on ne sait jamais comment il va réagir. Quant au graphisme, il est détaillé et on se fait à voir la tête de Ken partout. Un manga d’actions toujours aussi intéressant. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/keiji-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  15. Nickad

    Entre les lignes tome 2

    Makio propose à Asa d’aller dans la maison de ses parents pour faire le tri et récupérer les affaires auxquelles elle tient. Asa doit après se rendre à la cérémonie de fin d’études, mais l’information sur le décès de ses parents a fuitée, elle qui voulait vivre cette cérémonie normalement, se retrouve être au centre de l’attention, pour la première fois depuis l’accident, elle se laisse aller à ses sentiments. Entre les lignes est un manga qui prend son temps, le temps pour Asa de faire son deuil, d’y aller à son rythme, le temps pour Makio d’accepter la présence de sa nièce, le temps pour chacune de prendre ses marques et de s’apprivoiser. Le passage dans la maison des parents est particulièrement touchant. Pour avoir déjà été dans un logement où les occupants étaient partis du jour au lendemain en laissant tout en plan, j’ai trouvé ça très réaliste, se rendre compte que le temps a été suspendu et qu’il ne reprendra jamais. Les relations entre les deux femmes sont intéressantes car même si elles sont de la même famille, elles sont presque des inconnues. Et le fait que Makio détestait sa sœur propose une approche originale, peut-on aimer l’enfant de quelqu’un qu’on exécrait ? Je trouve juste que le trait est un peu léger parfois mais c’est une histoire à découvrir.
×
×
  • Créer...