Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Critiques

    Base de données regroupant les critiques.

    poseidon2

    Yawara t5

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Naoki Urasawa Dessinateur: Naoki Urasawa Editeur: Kana Note: 3.0
    Résumé:

     Depuis toute petite, Yawara Inokuma a été entraînée par son grand-père Jigorô Inokuma, un champion de judo, qui voit en elle une future star de la discipline. Il a été annoncé que les JO de Barcelone accueilleraient enfin la discipline féminine dans la compétition. Jigorô rêve donc de faire de sa petite-fille la première championne olympique féminine de judo. Mais contrairement aux attentes de son aïeul, la jeune fille ne rêve que de mode, d'amour, d'idol... Bref, elle n'aspire qu'à une vie d'adolescente ordinaire, loin des entraînements et des compétitions. Mais c'est sans compter son talent inné pour le judo, que son entourage ne lui permettra pas d'oublier...!

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Sport
    Yawara à les résultats de ses examens.... et rentre donc à l'université ! Et cela définit un petit peu trop ce tome 5. En effet ce tome est vraiment centré sur Yawara et sur ses complexes de jeunes filles. SI c'est émouvant et bien fait, le fait de ne pas être centré sur du judo et de se reposer sur les 3 caractères des 3 hommes qui gravite autour de Yawara rend la lecture un peu plus fastidieuse.
    En effet le gros volume de pages n'est pas entrecoupé par des scènes sportives et dynamiques. De plus on a déjà lu et relu les arguments du grand-père. On a aussi envie de donner un bon coup de pieds au cul du gentil reporter. Bref un tome intéressant mais un peu plus mou que les précèdent ce qui rend la lecture un pu longue (surtout les laïus du grand père dont on a bien bien compris la philosophie)
    La fin de tome redynamise l'histoire avec le début des championnats nationaux.
    Vivement le tome suivant qui devrait lui être plus orienté sport.

    poseidon2
    Scenariste: Collectif Dessinateur: Collectif Coloriste: Collectif Editeur: Urban Comics Note: 4.5
    Résumé:

    Bienvenue dans un monde où la guerre fait rage entre les Atlantes du Roi Arthur et les Amazones de la Princesse Diana. Un monde dans lequel Thomas Wayne protège Gotham, une ville rongée par le vice et le jeu, d'une poigne de fer sous le masque de Batman. Un monde dans lequel un pirate nommé Deathstroke conduit son navire, le Ravager, sur des surfaces submergées. Un monde dans lequel les Grayson et Deadman sont les attractions principales du Cirque Haly. Et un monde dans lequel, les Secret Seven sont appelés à se rassembler. Bienvenue dans le monde de Flashpoint. Contenu : Flashpoint Batman: Knight of Vengeance #1-3 ; Flashpoint Deadman & The Flying Graysons #1-3 ; Flashpoint Deathstroke & The Curse of the Ravager #1-3 ; Flashpoint Secret Seven #1-3

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Super héros
    Je ne connaissais que l'histoire principale de Flashpoint et je dois dire que les rééditions d'Urban sur l'univers de Flashpoint me font découvrir plein de récits que j'avais ratés dont certains supers intéressants. Vous savez que j'ai normalement du mal avec les recueils autour des super héros. Là ce qui est bien c'est que les histoires présentées ici font plusieurs numéros. On ne parle pas de recueils d'histoires qui ne sont que des présentations rapides de personnages. On a ici des vraies histoires et surtout on a des vrais changements par rapport à l'univers DC tel qu'on le connait.
    C'est ça qui rend la lecture super sympa quand on connait l'univers DC : On se rend compte que les changements induit par le flashpoint changent radicalement la face du monde et donc chacun de nos personnages favoris voit sa vie complètement chamboulé : On savait déjà qui était le Batman de cette variation temporelle mais on ne connaissait pas son lien avec le Pingouin et, cerise sur le gâteau (et conclusion d'un magnifique récit, qui est le Joker de cette époque. L'histoire des Graysons est, elle, complètement changée avec un Dick qui vit avec ses parents dans un cirque qui cherche à survivre avec des attractions comme Killer Shark ou encore Deadman qui n'est pas "Dead". Bref une vision nouvelle de voir nos personnages qui est vraiment rafraichissantes. Les auteurs réussissent bien à montrer que les personnages restent fidèles à leurs originaux mais que le fait de vivre différemment peut changer leurs psychologies.
    J’ai juste un seul regret c’est que je n’avais jamais entendu parler de la plupart des membres du groupe des 7 secret (mise à part Zatanna).
    Vivement le prochain tome pour découvrir d’autres destinées à d’autre héros.

    Nickad

    Les caprices de la lune tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: KIUCHI Ramune Dessinateur: KIUCHI Ramune Editeur: Soleil Note: 3.0
    Résumé:

    Ayumu retrouve au lycée le garçon qui la taquinait au collège. Mais cette fois-ci, la jeune fille impopulaire compte bien prendre sa revanche sur le bellâtre. Pourtant, elle ne se rend pas compte que tout ce jeu n'est que l'expression puérile des sentiments amoureux de Luna à son égard. Ce dernier aimerait pouvoir ouvrir son cœur, mais il ignore encore comment le faire sans être rejeté...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance
    Luna et Ayumu ont un an d’écart et se connaissent depuis quelques années, le premier a toujours passé son temps à embêter la seconde. Ils se retrouvent dans le même lycée où Ayumu a bien l’intention de montrer qu’elle est l’ainée et ne plus se laisser faire.

    Pour être tout à fait honnête, je me suis ennuyée, le scénario est vu, revu et encore revu. Aucune originalité dans les personnages, aucune originalité dans le déroulé de l’histoire : dès les premières pages, on sait déjà ce qui va se passer.

    Après, si on fait abstraction de tous les autres shojos, le livre est agréable, la lecture fluide et le graphisme tout en rondeur, assez typique du genre. Les personnages sont sympathiques et le côté tête en l’air d’Ayumu plutôt mignon et apporte de la fraicheur. A réserver aux débutants…


     

    Nickad

    Le bruit de la pluie

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: ALESSANDRA Joël Dessinateur: ALESSANDRA Joël Editeur: Autres Editeurs/Auto editions Note: 3.0
    Résumé:

    Antoine et sa famille croquent la vie à pleines dents mais des signes inquiétants dans le comportement de l'enfant viennent troubler cette joyeuse ambiance. Le diagnostic révèle rapidement qu'Antoine est atteint d'une tumeur au cerveau. L'accompagnement de la famille, des amis, des enseignants et du corps médical s'avèrera essentiel dans sa guérison.

    Autres informations: Edition Des ronds dans l'O
    Type: Roman graphique L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie
    Plus construite comme un documentaire avec un exemple concret, cette bande dessinée permet d’aborder le sujet douloureux de la tumeur au cerveau chez l’enfant. Elle revient rapidement sur les signes de la maladie et le traitement mais s’attarde sur les conséquences, sur les séquelles qui peuvent arriver, celles qui ne sont pas forcément visibles à l’œil nu (fatigue, problème de concentration, de mémorisation…)

    Cet ouvrage est comme un guide à destination des familles qui seraient touchées, qui permet de mieux comprendre la maladie et qui permet de faire découvrir les organismes et solutions pour aider l’enfant dans sa vie courante. Ce livre apporte surtout de l’espoir, la famille est soutenue, l’enfant grandit et arrive à mener une vie normale.

    L’histoire est vraiment concrète, on est vraiment dans des faits mais c’est abordé avec une certaine douceur, rendue en partie par des colorisations monochromes et des aquarelles.


    Nickad

    Tomie

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: ITÔ Junji Dessinateur: ITÔ Junji Editeur: Mangetsu Note: 4.5
    Résumé:

    Tomie Kawakami est le mal incarné. Reconnaissable entre mille grâce à ses longs cheveux noirs et son grain de beauté sous l’œil gauche, elle déclenche les passions chez tous les hommes qui croisent son regard, jusqu'à les pousser à l'assassiner dans d'atroces circonstances. Ce que ses amants ne savent pas, c'est qu'une fois sous son emprise démoniaque, il est impossible de lui échapper et que la mort elle-même fait partie de son plan de conquête. Ses victimes, partagées entre l'amour et la folie, vont petit à petit réaliser l'indicible : peu importe le nombre de fois qu'ils la tueront, le monde ne pourra jamais se débarrasser de Tomie. Pire, son pouvoir ne fait que grandir inlassablement à chacune de ses renaissances.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Horreur
    Sacrée expérience que la lecture de Tomie, cette œuvre qui lança la carrière de Junji Ito et qui débute la collection de l’auteur chez Mangetsu.

    Tomie est une jeune fille, extrêmement belle, qui ne laisse pas les hommes indifférents et attisent la jalousie des femmes ; mais une jeune fille destinée à avoir un destin tragique à chacune de ses renaissances. Si le principe de base était d’inventer un personnage qui pourrait se régénérer à partir d’un morceau de son corps, l’histoire est imprégnée de deux autres points importants de la vie de l’auteur : la mort d’un de ses amis quand il était adolescent et sa peur des femmes.

    Mais résumer Tomie à ces aspects serait vraiment restrictif. Tomie est d’abord l’incarnation du mal, le mal à l’état pur, sans état d’âme, qui devient de plus en plus violent mais c’est aussi une malédiction, destinée à ne jamais trouver le repos, à être assassinée à chaque fois. Et plus on lui fait du mal, plus il y a de Tomie. S’il y avait un fil conducteur entre les premiers chapitres, où l’on voyait bien d’où elle venait, Tomie a fini par prendre son indépendance, et les chapitres aussi ; comme si Tomie s’était répandue dans le monde pour mettre les humains face à leurs plus sombres instincts.

    Tomie est donc un manga incontournable, vous n’êtes pas obligé d’aimer, cela reste un manga d’horreur et l’univers de Junji Ito est assez particulier, par contre, il ne vous laissera pas indifférent. De plus, Mangetsu nous propose une édition de qualité avec une préface d'Alexandre Aja (réalisateur français) et une postface de Morolian, spécialiste de l’auteur qui revient sur l’origine de l’œuvre et en fait une analyse.


    Nickad

    A sign of affection tome 2

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: MORISHITA Suu Dessinateur: MORISHITA Suu Editeur: Akata Note: 4.0
    Résumé:

    Yuki et Itsuomi sont de plus en plus attirés l'un par l'autre. La jeune femme a bien compris qu'elle ressent plus qu'une simple curiosité pour ce dernier. Et malgré les reproches d'Ôshi, un de ses amis d'enfance, elle est bien déterminée à apprendre à mieux connaître celui sur qui elle a jeté son dévolu. Aidée par Rin lors d'une sortie peu habituelle, elle pourrait bien trouver l'occasion de se rapprocher d'Itsuomi...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance
    Itsuomi et Yuki semblent s’être rapprochés, mais si du côté de Yuki, elle commence à prendre conscience qu’elle éprouve de l’amour, cela semble moins évident du côté d’Itsuomi. En effet, on apprend quel son projet d’avenir et le doute est permis quant à son comportement : est-il vraiment attiré par Yuki ou se rapproche-t-il d’elle par commodité par rapport à son handicap ? (Par exemple, pour mieux lire sur son téléphone portable quand elle veut lui parler)

    L’histoire est toujours remplie de beaucoup de douceur, et comme elle se déroule du point de vue de Yuki, on se rend compte de toutes les difficultés ou différences qu’elle peut avoir dans son quotidien que ce soit dans la communication ou dans les interactions avec le monde extérieur. Le manga ne fait pas de clichés, il ne rentre pas dans l’apitoiement, il se contente de montrer la vie d’une personne malentendante et nous propose une belle romance.


    Nickad

    Given tomes 5 et 6

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: KIZU Natsuki Dessinateur: KIZU Natsuki Editeur: Taifu Note: 4.5
    Résumé:

    Uenoyama est un lycéen féru de guitares et de basket. Seulement, la passion qui l'animait semble s'être éteinte pour laisser place à un quotidien morne, rythmé par de simples siestes. Un jour, il tombe sur Mafuyu, qui s'est endormi à l'un de ses endroits favoris, une superbe guitare Gibson serrée contre lui. Ce dernier le supplie alors de la réparer et de lui apprendre à en jouer. Si Uenoyama refuse catégoriquement au début, il finit par l'aider et va même jusqu'à l'intégrer dans son groupe.Il découvre derrière la candeur de Mafuyu un talent incroyable et bouleversant. Malheureusement, ce dernier est également hanté par un lourd traumatisme qui l'empêche de s'exprimer pleinement...

    (résumé du tome 5) Mafuyu n'arrive toujours pas à coucher sur le papier des paroles qui lui conviennent pour leur nouvelle chanson. Trouvera-t-il l'inspiration avant la troisième étape du concours qui approche à grands pas ? Dernière étape durant laquelle, pendant deux jours, les dix groupes finalistes vont devoir s'affronter pour remporter la victoire.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie
    Mafuyu a hérité de la guitare de son défunt petit ami, il rencontre une jour Uenoyama, guitariste qui a un peu perdu son envie de jouer. Ce dernier va découvrir que Mafuyu a une super voix et va l’inviter à rejoindre son groupe.

    Given, c’est une histoire qui mêle habilement musique et amour. Et bien que ce soit un yaoi, car on suit les amours de garçons principalement, ne vous attendez pas à des scènes de sexes explicites, ce sont les sentiments qui sont mis en avant : le 1er amour, pur et innocent, l’amour à sens unique, l’amour déçu et l’amour perdu par la disparition d’un être cher.

    En plus de cela, la musique est tout aussi importante, elle est abordée du côté passionnel où elle supplante les relations humaines, mais elle est là aussi comme moyen d’expression, mettre des mots sur des sentiments que l’on a du mal à exprimer autrement.

    Given est un manga très équilibré entre relations humaines et ascension du groupe, desservie par un scénario travaillé et un graphisme agréable. Deux très bon tomes qui ne faiblissent pas côté intensité et émotions. Au niveau du ressenti, de l’impression que m’a laissé la lecture, c’est la citation de Musset qui m’ait venue à l’esprit « Les plus désespérés sont les chants les plus beaux et j’en sais d’immortels qui sont de purs sanglots ».


    poseidon2

    the reincarnated swordmaster t1

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Enji Tetta Dessinateur: Enji Tetta Editeur: Meian Note: 4.5
    Résumé:

     Un guerrier légendaire veut se la couler douce après sa réincarnation ! Et pour s'en mettre plein les poches, il doit protéger la (prétendue invincible) Princesse-Épéiste ?! Leur histoire s'étire du bout de leurs épées ! Alta, le plus jeune chevalier de toute l'histoire du royaume, est en réalité la réincarnation du légendaire Maître-Épéiste. Epuisé par sa vie précédente, Alta décide de passer la nouvelle à se détendre. Il est chargé d'assurer la protection d'Iris, prétendante au trône du royaume, et doit rejoindre le lycée Fiorum en tant qu'enseignant pour s'en rapprocher. Les élèves d'Alta sont perplexes face à l'apparence de leur nouveau professeur, mais sa maîtrise de l'épée les ramène très vite à la réalité. « Affrontez-moi. Sérieusement, cette fois-ci ». Sur ces mots, Iris, la Princesse-Épéiste défie Alta, l'ancien maître de son monde ! Ce duel marque le début de leur destin, celui qui lie les combattants qui choisissent la voie de l'épée. Avant, j'entraînais comme un fou... Maintenant, je vais profiter de la vie !!

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Action
    Encore un Isekai ? Et bien avant de Nickad me tape sur les doigts, on n’est pas totalement dans un Isékai ici. C'est une réincarnation d’un sabreur mais mort de sa belle mort et revenant dans le même monde. Mais avec toutes ses connaissances en combat. On passe donc, Oh miracle, la fastidieuse (ou trop rapide) phase d'apprentissage et de gain en pouvoir pour arriver directement tout en haut.  
    Et la bonne nouvelle c'est que notre auteur ne se sert pas de ses temps gagner pour faire des niaiseries comme dans classroom for heroes par exemple.  Ici  Enji Tetta met l'accent sur des vrais méchants. Des méchants organisés, puissants et qui nous promettent des combats de plus en plus grandioses.
    On sent aussi que notre héros, qui voulait rester tranquille, se retrouve prit au piège dans une histoire dont il n'entrevoit que le petit bout.
    Bref un vrai bon premier tome d'une série de réincarnation, le meilleur de ce genre que j'ai ou lire depuis Je suis un assassin.
     

    poseidon2
    Scenariste: Brunschwig Dessinateur: Hirn Coloriste: Hirn Editeur: Futuropolis Note: 5.0
    Résumé:

    A travers les personnages emblématiques du Pouvoir des innocents (Jessica Ruppert, Joshua Logan)... , Luc Brunschwig et Laurent Hirn posent la question de savoir si les Etats-Unis (et le monde) sont capables de sortir de la logique de l'économie de marché et de la mondialisation, pour créer une société plus juste... et à quel prix ? Les enfants de Jessica est le dernier cycle de la série culte de Brunschwig et Hirn. A l'occasion de la parution de la nouveauté, les deux premiers tomes de la série font peau neuve et sont réédités sous une nouvelle couverture.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Polar
    Plus qu'un tome. Un tome pour que Luc Brunschwig et Laurent Hirn termine la plus grande fresque politique de l'histoire de la bd franco-belge. Oui oui je vais loin dans le superlatif. Mais c'est vrai. Fichtrement vrai. Que ce soit pour les 15 tomes que formeront cette histoire ou sur la cohérence d'=une histoire écrite sur 30 ans, c'est sans conteste la plus grande fresque politique écrite à ce jour.
    Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs. Il manque le tome final. Parlons donc de ce tome 4. Pour dire qu'il est forcément tout aussi bon que les précédents. La tension monte encore d'un cran à mesure que l'on s'approche du tome finale. Les différents protagonistes sont de plus en plus tendu et nos "héros" se retrouvent de plus en plus être les marionnettes des mouvements qu'il ne maitrise pas.
    On sent que le pays est au bord de l'explosion mais on est surtout encore une fois impressionner par l'écho que peut avoir cette histoire sur certains évènements récents aux états unis (émeutes, problèmes avec les force de l'ordre etc....)* 
    Cette dystopie est plus actuelle que jamais et ce tome quatre une superbe rampe de lancement à un tome cinq qui devrait nous réserver bien des surprises.

    Nickad

    Black marriage tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: AIKAWA Saki Dessinateur: AIKAWA Saki Editeur: Soleil Note: 4.0
    Résumé:

    Suite au décès de ses parents, Akari, une lycéenne, hérite d'un orphelinat. Cependant, celui-ci est menacé car le propriétaire souhaite vendre les lieux. Un beau jour, alors que la jeune femme négocie ardemment pour éviter la vente, un mystérieux jeune homme rachète la maison et l'offre à Akari pour sauver l'orphelinat. Seulement, il y a une contrepartie : elle doit épouser le bel inconnu !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance
    AIKAWA Saki est une autrice assez connue, c’est sa 12eme série à être publiée en France et sa plus récente (4 tomes en cours). Rien qu’à voir la couverture, on reconnait son trait et on sait que l’on va avoir un shojo de qualité.

    Si certains aspects de l’histoire ont déjà été abordés dans d’autres mangas : aide financière contre mariage, orpheline qui doit se débrouiller et travailler, ami d’enfance secrètement amoureux, star qui sort avec une élève … il ne me semble pas les avoir vus dans un seul shojo.

    Le dessin de Aikawa est agréable, avec beaucoup de rondeur comme dans les shojo, il y a des décors en arrière-plan soignés, l’histoire est fluide et ne manque pas de rebondissements. C’est un bon manga, bien fait où l’on ne s’ennuie pas.

    Extrait : Editions Delcourt - Découvrez l’actualité Bande Dessinée, Manga, Comics et Jeunesse (editions-soleil.fr)


     

    poseidon2
    Scenariste: Kupperberg Paul Dessinateur: Tod Smith Coloriste: Tod Smith Editeur: Urban Comics Note: 4.5
    Résumé:

    Diplomate de profession, Christopher Smith sait mieux que personne que certains conflits ne peuvent se régler qu'avec la manière forte. Aussi, lorsque la situation l'exige, il endosse le costume du Peacemaker et se charge de donner un coup de pouce à la Liberté lorsque les négociations semblent bloquées. Et ses coups de pouce, il les met toujours en pleine tête... Son petit monde bascule lorsque ce défenseur des valeurs américaines découvre qu'il est en réalité le fils d'un ancien commandant de camp de concentration...

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Action
    Je ne suis pas fan des comics des années 80. J'ai toujours eu du mal avec le graphisme et il faut un scénario en béton pour que j'accroche. 
    Et bien il se trouve que c'est ce qui s'est passé pour ce Peacemaker. Je ne me donnais pas 50% de chance d'accrocher et en fait j'ai vraiment apprécié. J’ai apprécié le coté sans pite ni morale du héros. En effet dans notre 21ieme siècle policé ou les méchants deviennent gentils, un gentil ouvertement violent est un vrai rafraichissement. Il ne fait pas bon être méchant avec les Peacemaker en face de soi !
    On se retrouve avec une vraie BD de barbouze digne des Expendables. Une vraie BD sans pitié avec des méchants très méchants mais qui en prennent plein les rotules.
    Et, à ma grande surprise, c'est super prenant ! On pourra juste regretter le premier chapitre avec le Vigilante ou le Peacemaker parait plus méchant et ou le héros est bien le Vigilante.

    poseidon2

    The cave king t1

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Hajime Naehara Dessinateur: Takao Demise Editeur: Doki-Doki Note: 4.0
    Résumé:

    Exilé sur une île hostile, le prince banni devra apprendre à survivre à la force de sa pioche ! Dans ce monde, tout le monde naît avec un emblème permettant d'utiliser la magie... Un art que peine à utiliser Heal, 17e prince du royaume de Sanfaress. Rejeté par sa famille, Heal se voit exilé le jour de ses 15 ans sur une île isolée, faite de roches inhospitalières, où il découvre de nombreux ossements à l'air libre. Souhaitant les enterrer, tout à coup, son emblème s'active et une voix lui annonce qu'il est devenu le roi des grottes ! Des capacités extraordinaires apparaissent en lui, permettant de créer toutes sortes d'artefacts grâce aux minerais qu'il extrait. Alors que Heal commence son exploration de cette île pleine de dangers, un navire de gobelins s'échoue sur les côtes...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    Doki-doki choisit assez étrangement l'été pour lancer son nouvel isekai (en mode Jeu vidéo plus que vie dans un nouveau monde). C'est un risque car certaine personnes en vacances pourront rater cette sortie. Mais c'est aussi une occasion de se démarquer. Et c'est exactement ce qu'il se passe avec ce titre.
    En effet cette Isekai n'a rien de fantastique mais tombe à un moment où l'on a envie de lecture facile et ou les nouveautés apportées par cette histoire de super héros des cavernes réussissent à nous divertir. Cette idée de super nain des cavernes et de pierres qui permettent de tout faire, ouvre aux auteurs la possibilité de transformer un caillou en un royaume. 
    Plein de bonne humeur, de bonne intentions, et ne s'arrêtant à rien de réaliste, cette histoire se lit avec un plaisir enfantin. 
    Ce premier tome est un tome parfait pour les jeunes lecteurs   Pas de violence, de la bonne volonté, du travail et pas de petite culotte à outrance.
    Un vrai bon manga de vacances !

    alx23
    Scenariste: Jean-Pierre Pecau, Fred Duval Dessinateur: Igor Kordey Coloriste: Jérôme Maffre Editeur: Delcourt Note: 4.5
    Résumé:

    L'histoire suit l'enquête d'un personnage ayant existé, John O'Neill, alias le Prince des ténèbres, agent du FBI ayant eu l'intuition que Ben Laden préparait une attaque d'envergure contre les USA et qui trouva la mort dans la destruction des tours du World Trade Center. Que se serait-il passé s'il avait eu l'occasion de traquer Ben Laden et s'il avait pu empêcher l'attaque du 11 septembre 2001 ?

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Historique
    Les éditions Delcourt éditent une intégrale d’une trilogie dans la saga Jour J autour des attentats du  world trade center dans une uchronie bien évidement. Cette intégrale propose un cahier historique de 8 pages en introduction pour nous remettre dans le contexte et nous présenter deux personnalités importantes ayant réellement existées dont John Patrick O’Neil le second du FBI et Robert Booker Baer un agent de la CIA. Cette intégrale regroupe les tomes 29, 30 et 31 de la série Jour J, pour 200 pages d’histoire. Le travail de documentation des deux scénaristes est une fois de plus très pointu pour pouvoir construire et crédibiliser leur intrigue. La réalité relatée est différente dès le début avec un président américain inconnu de l'histoire. Deux autres agents secondent O’Neil dit le Prince des ténèbres pour enquêter sur cette armée secrète présente dans le monde et surtout sur le sol américain. Les membres de cette organisation commencent à passer à l’action en commettant des attentats. 
    Igor Kordrey est un habitué de la série avec sa participation à de nombreux tomes de la série Jour J. Ce dessinateur est très tendance actuellement aux éditions Delcourt avec plusieurs séries historiques et fantastiques à succès. L’auteur gère très bien la mise en scène de façon cinématographique pour captiver la lecture.
    Cette édition spéciale des Jour J est une excellence raison de découvrir cette saga mais aussi de lire une trilogie passionnante. 
     

    poseidon2
    Scenariste: Giovanni Di Gregorio Dessinateur: Alessandro Barbucci Coloriste: Alessandro Barbucci Editeur: Dupuis Note: 4.0
    Résumé:

    Haut les coeurs! Comme tous les étés, les soeurs Grémillet vont passer les vacances à la campagne chez leur grand-mère, sauf que cette année Cassiopée, la cadette, a le coeur brisé: Ulysse, son amoureux, est resté en ville. Elle ne peut même pas confier sa peine à ses soeurs qui ne comprendraient pas. Mais à leur arrivée dans le village, un autre prétendant l'attend: le bel Olivier. Il leur apprend qu'un mystérieux fantôme sonne les cloches de l'ancienne église pendant la nuit.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Romance
    Le premier tome des sœurs Gremillet avait été un de mes coups de cœur de l'année dernière. Graphiquement somptueux, on en avait pris plein les mirettes.
    Ce tome est loin de faire honte au premier. SI la surprise n'est plus là, la qualité graphique est, elle, toujours au rendez-vous. Apres la grande sœur, nous passons cette fois à la petite sœur beaucoup plus dans l'émotion que dans l'action. Et l'album se retrouve être à l'image de Cassiopée. Ce tome deux est en effet vraiment tourné autour de la découverte du sentiment amoureux de la part d'une jeune fille au détriment de l'aspect enquête qui était la partie la plus mise en avant sur le tome précèdent.
    Sans forcément être une déception je trouve cette histoire un poil moins original que la première. Mais bon on se délecte tellement des nuances de couleurs, des visages expressifs et des ambiances graphiques que ce n'est pas si grave.
    Je me demande par contre, si on suit la logique, si le prochain tome sur la petite sœur ne risque pas d'être trop enfantin.
    Mais pour l'instant profitons de cette super belle série pour enfant  sans nous poser trop de question. 

    poseidon2

    Strange Academy T1

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Skottie Young Dessinateur: Humberto Ramos Coloriste: Humberto Ramos Editeur: Panini Note: 4.0
    Résumé:

    Stephen Strange s'est finalement résolu à faire ce qu'il a toujours évité pendant des décennies : ouvrir une école pour les jeunes sorciers. De jeunes talents venus du monde entier convergent donc vers la Nouvelle-Orléans, ils vont y étudier les Arts Mystiques avec Strange, Frère Vaudou, la Sorcière Rouge, Magie ou encore Hellstrom. Mais de nombreuses menaces mystiques mettent en péril l'école qui a peu de chances d'accueillir plusieurs générations d'élèves... C'est toujours un plaisir de voir arriver dans l'univers Marvel de nouveaux personnages. En voici toute une floppée, sous la houlette des dynamiques Skottie Young (Deadpool, Le Magicien d'Oz) et Humberto Ramos (Spider-Man) ! C'est Harry Potter chez les héros Marvel !

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Super héros
    Nouvelle série Panini qui cherche à relancer l'aspect "école" qui n'existe plus chez les X-Men et qui souhaite aussi pousser le côté magique de ses franchises, arrivé de Docteur Strange 2 oblige.
    Etant assez fan de tout ce qui est magie, avec un prix de lancement attractif de 10 euros, je me suis lancé. Etant plus habitué aux magiciens de DC, il m'a fallu un moment pour arrêter de confondre les seconds couteaux magiques de Marvel avec d'autre personnages. Mais c'est le gros intérêt de ce début de série : mise à part Docteur Strange, on e fout de savoir qui sont les autres professeurs, la série étant architecturé autours des enfants qui viennent, de n'importe où, apprendre à contrôler leurs pouvoirs magiques. 
    Bon il va sans dire que si vous ne connaissez pas les parents de enfants (Dormamu, les asgards, les géants des glaces etc...) certaine animosité entre enfants ne vous paraitrons pas évidentes. Mais cela reste à la marge. EN effet les enfants sont tous bien pensé et ont chacun leur spécificité qui les différencie de leurs parents.
    Au final on a une vrai bonne aventure magique, remplie de personnages nouveaux qui évoluent rapidement et de professeurs qui n'osent pas "tout" dire à leurs nouveaux élèves.
    Un vrai bon premier tome qui ravira toute la famille ! Et ce pour "seulement" 10 euro ! Chez Panini c'est quasiment gratuit un tarif comme ça.

    poseidon2
    Scenariste: Takehiko Inoue Dessinateur: Takehiko Inoue Editeur: Kana Note: 5.0
    Résumé:

    Voici enfin de retour, dans une toute nouvelle édition, les aventures de Sakuragi qui se lance dans le basket-ball ! Même si au départ, il le fait pour épater la belle Haruko, il va se prendre au jeu et découvrir que se dépasser est la plus belle des motivations ! Slam dunk est devenue la référence ultime du manga de basket-ball pour ne pas dire la référence du manga de sport ! Parfait mélange d'action, d'humour, de romance, de rivalités dans un contexte sportif, jamais lourd, le tout servi par un dessin sublime de Takehiko Inoue. Cette édition en 20 volumes bénéficie de toutes nouvelles jaquettes dessinées spécialement par l'auteur.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Sport
    Snif snif Slam Dunk c'est fini. Bon les esprits chagrin me diront que c'est finit depuis quasiment 20 ans. Mais pour moi qui ai re-découvert ce manga via sa réédition, c'est vraiment la fin de l'aventure du Génie Sakuragi et de "son" équipe de Shukoku. 
    Et quelle fin ! Une fin surprenante mais qui arrête au climax de l'intensité du tournoi. Surprenante car, et il vaut mieux le savoir, la série s'arrête non pas à la fin du tournoi national mais bien à la fin du match contre Sanno, en demi-finale. Mais l'important n'est pas dans la victoire finale du tournoi, elle est dans le dépassement de soi pour faire tomber le champion. 
    Cette demi-finale dégage une énergie et une concentration que seuls les sportifs investis peuvent comprendre. Ces instants qui semble comme arrêté dans le temps ou le coup parfait sort : placement idéale malgré la fatigue, geste pure et point marqué sans aucune contestation possible. Et à ce jeu-là le dernier panier du match est sublime.  Sans fioriture, sans rien d'exceptionnel mais juste parfaitement exécuté et au bon moment.
    Un match de l'on vie en le lisant, dévorant les pages les unes après les autres.... oui vous l'avez bien compris, j'étais drogué à la lecture de Slam Dunk et la chute va être rude.
    Amis sportifs et lecteurs de manga, vous ne pouvez pas ne pas avoir lu Slam Dunk. J'aurai même tendance à dire qu'un fan de manga de peut pas prétendre à une culture manga sans avoir lu Slam Dunk.
    Rien que ça.
    PS: en bibliothèque ça se trouve facilement 😉

    Nickad

    Légende vivante tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: EZO Gingitsune Dessinateur: ABENO Chako Editeur: Delcourt Note: 4.0
    Résumé:

    « Laissez-moi faire, partez devant ! » pour permettre à ses compagnons de fuir et éviter l'annihilation totale, Luck décide de se battre seul contre un nombre infini de démons. Il finit par terrasser le roi des démons mais, lors de son retour à la civilisation, il se rend compte que dix ans se sont écoulés... Considéré comme le sauveur du monde, il est maintenant devenu une LÉGENDE VIVANTE.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantasy
    Dans un monde d’heroic fantasy, trois hommes se battent côte à côte contre le roi des démons, il y a le héros, le mage et le guerrier. Leur victoire n’est pas assurée et pour pouvoir reprendre la lutte plus tard, Luck le mage doit protéger le héros. Il reste en retrait, combat seul la horde de démon, sans s’arrêter, sans avoir la notion du temps passé. Et quand enfin, il y met un terme et pars rejoindre ces compagnons pour d’autres aventures, il a non seulement rajeuni mais 10 ans ont passés.
    Souvent dans ce genre d’histoire on a la rencontre des héros, leur apprentissage et évolution jusqu’au combat final mais rarement ce qui se passe après. C’est donc une approche originale que nous propose le manga : est-ce que tout est fini quand le roi des démons meurt ? Que deviennent les héros après ? Continuent-ils leurs aventures ? Fondent-ils une famille ? Est-ce qu’ils deviennent célèbres ou tombent-ils dans l’oubli ? Et que va faire Luck ? Comment va-t-il trouver sa place dans ce monde où il est devenu une légende ?
    Aucun temps mort dans ce premier volume, l’histoire est intéressante, le dessin agréable, le manga ne manque ni d’action ni d’humour, surtout quand Luck découvre toute la légende autour de lui. Adapté d’un roman, c’est un très bon début pour cette série qui compte 6 volumes à l’heure actuelle.
    extrait : https://www.editions-delcourt.fr/mangas/preview/legende-vivante-t01


    poseidon2

    Nijigahara holograph

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Inio Asano Dessinateur: Inio Asano Editeur: Kana Note: 4.5
    Résumé:

    « Il faut avoir une volonté forte. Encore plus forte ! » Entre passé et présent, des élèves d'une petite école primaire reviennent sur des événements tragiques qui se sont déroulés dans la plaine de Nijigahara, près de chez eux. Les rumeurs qui circulent entre les enfants, le monstre dans le tunnel, les secrets de chaque famille, la prolifération anormale de papillons... Les fils de chaque histoire s'entremêlent pour former l'Apocalypse d'un nouveau siècle. Un recueil one-shot signé Inio Asano.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Thriller
    Eh bien dites donc.... c'est bien la première fois que cela m'arrive : Relire un manga dans la foulée de la fin de la première lecture.
    Et c'était nécessaire tellement.... et bien je n'avais pas compris grand-chose à la fin de la première lecture. Enfin non ce n'est pas ça. J'avais l'impression d'avoir compris mais j'avais du mal à mettre toutes les cases dans le bon ordre. En effet l'un des point remarquable de ce manga, c'est que Asano nous livre une histoire mélangée ou les flash-back et le présent sont sans dessus dessous et surtout sans transition.
    On a donc du mal à savoir quand est ce que l'on passe du présent au passé et vice versa ou encore qui est qui dans le présent et dans le passé. Et si les briques se mettent en place petit à petit, une fois arrivée à la fin de la première lecture on a oublié les premières briques ce qui ne forme qu'un mur incomplet. Ce qui explique ma "relecture" immédiate qui m'a éclairé sur énormément de chose..... Mais pas tout. SI quelqu'un là l'u, il y a encore une scène que je ne comprends pas....
    Et ce qui est étrange c'est que normalement ce genre de lecture à tendance à me perdre. Mais la pas du tout. On est vraiment pris par cette ambiance déplaisante et ce mystère qui entoure ces adultes. On est aussi intrigué par cette narration à double sens que nous livre Asano.
    Le tout forme un ensemble intriguant dont on a furieusement envie de connaitre le fin mot.... d'où une deuxième lecture.

    poseidon2
    Scenariste: Alcante / Catherine Girard-Audet (Adapté de) Dessinateur: Ludo Borecki Coloriste: Drac Editeur: Kennes Note: 3.5
    Résumé:

    De retour de Cuba, Léa retrouve ses amis, dont Olivier qui a bien changé... Il se montre désormais très avenant avec elle ! Il se pourrait d'ailleurs que la nouvelle version d'Olivier ne laisse pas totalement indifférente la jolie Léa. Alex, lui, ne voit pas cette situation d'un très bon oeil, tandis qu'il a lui-même une nouvelle conquête en vue. Félix, quant à lui, s'est fait un nouvel ami, plutôt envahissant et un peu trop écolo sur les bords au goût des Olivier. Pendant ce temps-là, Marilou apprend que ses parents vont se séparer. Léa arrivera-t-elle à remonter le moral de sa meilleure amie ?

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie
    Décidément cette Léa a bien des soucis.... des vrais soucis d'ado ! Je comprends vraiment pourquoi ma fille et ses copines sont fans de Léa Olivier. Cuba laissé derrière elle, Léa retrouve des vraies problématique de jeunes filles de 16 ans : trop de Crush, trop de Chum et surtout trop de possibilité. Une vie amoureuse pleine de rebondissements assez rigolos d'un point de vue d'adulte.  Surtout d'un point de vue de papa je dois vous avouer.
    J'imagine totalement ma fille avec ce genre de préoccupation dans quelques années. 
    La lecture de ce tome 9 est encore une fois très sympa, bien aidé par les petites touches de Québécois qui parsème la BD.
    Les Crush, Chum et autre 'Blonde" que l'on trouve à toute les pages ajoute un coté dépaysant fort sympathique.
    A conseiller/offrir à toutes les ados de France et de Navarre.

    Nickad

    Hana l'inaccessible tome 3

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: MURATA Koji Dessinateur: MURATA Koji Editeur: Meian Note: 3.0
    Résumé:

    La super carte maîtresse du fabricant de pâtisseries traditionnelles, Mitsubachi, se nomme Hana Takamine et a vingt-sept ans ! Une belle jeune femme aussi douée qu'une écolière de CM2 pour ce qui est de l'amour !! Grâce au projet gâteau du Cool Japan, elle et Tsuyoshi se sont rapprochés ! Hana finit finalement par lui déclarer son amour !! Quelle sera la conclusion de leur amour partagé ? ! Suite à de nouvelles affectations, ses plus grandes rivales entrent en scène !! Une femme d'affaires sujette au rougissement !!

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance
    Hana a fait sa déclaration, Tsuyoshi lui a répondu, leur amour est réciproque, seulement il ne veut pas encore sortir avec elle, il souhaite devenir un homme digne d’elle avant de pouvoir le faire.

    Un tome particulièrement mièvre, nos deux amoureux sont gênés l’un par rapport à l’autre, rougissent pour un rien… on ne croirait vraiment pas qu’ils sont adultes ! Le manga n’est pas désagréable mais ce qui est mignon à 10 ans l’est beaucoup moins à 27 !

    Il ne se passe donc pas grand-chose dans ce volume, l’auteur fait trainer en longueur les regards, met 4 pages quand 1 suffirait… Heureusement que la fin du tome apporte des changements qui provoqueront surement des rebondissements et du dynamisme pour la suite !! Un peu de piquant serait bienvenu.


    poseidon2
    Scenariste: Amanda Conner Dessinateur: Jimmy Palmiotti Coloriste: Jimmy Palmiotti Editeur: Urban Comics Note: 3.0
    Résumé:

    Depuis sa rupture avec le Joker, Harley Quinn s'est fait de nouveaux amis et a trouvé un foyer à Coney Island, bien loin de Gotham. Mais quand une occasion en or se présente, elle n'a d'autre choix que de retourner dans la ville de son ex, en espérant qu'il ne le découvre pas. C'est évidemment sous-estimer le Clown Prince du Crime qui a tôt fait d'envoyer tous ses sbires à ses trousses. Heureusement pour elle, Harley Quinn reçoit l'aide assez inattendue des... Birds of Prey !

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Science Fiction
    Avec la sortie du nouveau Suicide Squad, Urban remet à l'honneur Harley Quinn dans les parutions avec ce coup-ci un album qui rattrape le film. En effet le film nous avait livré des birds of prey sensiblement différentes de celles des comics de base (Black Canary, batgirl et Huntress), voulant mettre en avant la "méchante à succès" qu'est Harley Quinn.
    Cette albums sert donc à nous présenter toutes les "girls" de l'univers de Batman pour permettre de faire passer toutes ces filles dans le groupe des bords of Prey en fonction des volontés des scénaristes de ciné. Cela partait donc très mal de mon point de vue car je  n'aime pas que les comics se plient au cinéma. Mais là je dois avouer que sur ce coup-ci c'est plutôt bien fait. Mise à part la couverture affreuse, le reste est pas mal fait. Que ce soit la partie sur le Joker ou sur la team de Birds of Prey, c'est bien rythmé, bien pensé et fera sans nul doute le bonheur de tous les ados. 
    Je ne misais pas une cacahuète dessus mais au final ça fera une bonne lecture pour mes enfants. 
    Et c'est déjà pas mal 🙂

    Nickad

    Alma tome 2

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: MITO Shinji Dessinateur: MITO Shinji Editeur: Panini Note: 4.5
    Résumé:

    "C'est la dernière marche de l'humanité". Ray et Trice vivent dans un monde dévasté dans lequel les humains semblent avoir disparu. Suite à l'attaque de mystérieux nomades du ciel, Ray perd celle qui a été son unique partenaire pendant quinze ans. Le cœur brisé par la mort de Trice, mais guidé par ses dernières paroles : "Va de l'avant, Ray ! " , l'adolescent entame un long périple. Pour la première fois, Ray explore le monde, rencontre d'autres humains, et découvre ce qui s'est passé sur Terre. Il réalise aussi qu'il est le "Zéro", le seul être capable de s'opposer aux gijin et l'ultime espoir de la race humaine...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Science Fiction
    Ray n’est donc pas juste un humain lambda, en plus d’avoir été élevé par une Ginji (le nom donné aux androïdes), il est aussi un « zéro », il a la capacité de s’opposer aux machines. Extirpé de Bucarest avec l’aide de la commandante Lukyana, il arrive dans le dernier grand bastion de l’humanité : Moscou.

    Si la première moitié du livre est de l’action pure et du combat dans des décors toujours aussi bien travaillés et détaillés, la seconde nous présente la ville humaine, polyethnique, avec sa nouvelle organisation politique et surtout ses défauts. On en apprend un peu plus sur l’alma et les zéros sans toutefois avoir toutes les réponses.

    En plus de ce contexte post-apocalyptique sur la survie de l’humanité et son évolution, Alma est un manga d’action et de réflexions qui aborde de nombreux sujets et donne des leçons de vie.



    Nickad

    Le secret de Madoka

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: KINGYOBACHI Deme Dessinateur: KINGYOBACHI Deme Editeur: Akata Note: 5.0
    Résumé:

    Madoka est un petit garçon. Mais ce qu'il préfère, ce sont les peluches et les robes que lui confectionne sa sœur. Hélas, ses camarades n'ont pas toujours réussi à comprendre ses goûts et cela lui a parfois causé du tort. Aussi, quand suite à un déménagement, il se retrouve dans une nouvelle classe, il se promet de se comporter « comme un garçon ». Mais Itsuki, sa voisine de classe qui ne se sent pas très à l'aise avec ce qu'on attend des filles, remarque très vite Madoka... Et si c'était le début de leur histoire d'amitié ?

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie
    Madoka est un jeune garçon qui aime les choses mignonnes mais dans la vie être différent c’est s’exposer aux regards et aux critiques des autres et ce n’est pas facile à vivre. Un jour, il rencontre une jeune fille qui se moque des conventions et assume ses choix, cet exemple va-t-il lui donner la force de s’affirmer ?
    Le manga n’est pas sans rappeler Otomen, mais ici les personnages sont plus jeunes, à un âge où faire des choix est difficile ! Les deux personnages principaux, Madoka et Itsuki, ne se reconnaissent pas dans les normes de la société, même si leur famille les soutient, les relations avec des tiers restent compliquées.
    Notre société actuelle commence à prendre en compte les personnes comme nos héros, ceux qui ne se sentent ni fille ni garçon, les non-binaires. Les mentalités commencent lentement à changer et si dans les pays nordiques il existe un 3eme genre, il n’en est encore rien en France ! Le pronom personnel « iel » a quand même été inventé ! Le manga est un appel à l’ouverture d’esprit, à la reconnaissance de la différence, à la tolérance, écrit avec beaucoup de finesse, il aborde ce sujet avec délicatesse sans heurter les sensibilités. A découvrir.

    poseidon2

    Kengan Ashura T1&2

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Sandrovich Yabako Dessinateur: Daromeon Editeur: Meian Note: 4.0
    Résumé:

    Ici, tout se règle à la force des poings ! Depuis des siècles maintenant, les désaccords entre grandes entreprises se résolvent dans l'ombre grâce à une méthode très simple... Les combats de Kengan ! Les représentants de chacune des parties s'y affrontent dans un duel à mains nues aux règles minimalistes, et le vainqueur remporte le litige en question... Bien loin de toutes ces considérations, Kazuo Yamashita, un employé de bureau vieillissant, va par hasard faire la rencontre d'Ohma Tokita, le combattant du conglomérat pour lequel il travaille... Et à qui il va devoir servir d'assistant ! Kazuo va alors découvrir un monde sombre, brutal et sanglant où les conflits économiques n'obéissent qu'à une loi : celle du plus fort ! Je veux juste leur prouver que je suis le plus fort..

    Autres informations: A reserver à un public mature. Finie en 27 tomes
    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Action
    Nouveau gros coup pour les éditions Meian. Elle vient de mettre la main sur Kengan ashura, un manga de 27 tomes (terminé) paru entre 2012 et 2019 au Japon. Un manga devenu populaire en france garce à l'adaptation en animé proposée par Netflix. 
    Kengan ashura c'est... un manga de combat. Un manga de combat pure et assez simple. Sous couvert de résolution de conflit via des combats, nos auteurs nous montre une grosses série de combats, en tout cas sur ces deux premiers tomes. 
    Les deux points qui démarquent Kengan ashura des autres manga de combats, sont la violence assumée des combats en mode fight club mais aussi et surtout les differents styles de combats des combattants et comment notre héros y répond. Sur rien que deux tomes il rencontre des comnbattants allant du gros bourrin de base au vicieux tricheur de service.
    Sur ces deux tomes c'est super vivant et très divertissant. Le fait de faire du grouillot, mal dans sa peau, le narrateur apporte aussi un regard très "Wahouuu" sur le manga qui renforce notre propre impression de combat "de malade".
    Deux mangas très rafraîchissant  dont j'espère que la suite sera tout aussi sympa.
    PS: je trouve les couvertures vraiment ratées mais au moins ca fait fuire les ados !

    poseidon2

    The worst of suicide squad

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Collectif Dessinateur: Collectif Coloriste: Collectif Editeur: Urban Comics Note: 3.5
    Résumé:

    Bloodsport, Javelot, le Penseur, Ratcatcher, Peacemaker, Savant, la Fouine, Mongal, King Shark, et le terrifiant Polka-Dot-Man ! Voici les nouvelles recrues enrôlées par le gouvernement américain et placées sous les ordres d'Amanda Waller et de Rick Flag, au sein de la Force Spéciale X, la Suicide Squad ! Aux côtés des vétérans, Harley Quinn et Captain Boomerang, revivez les moments les plus mémorables de leurs carrières et découvrez les pires secrets de la plus déglinguée des équipes de l'Univers DC, révélés par les plus grands noms des comics, parmi lesquels : Jim LEE, John BYRNE, Dan JURGENS, Humberto RAMOS, Jeph LOEB, Geoff JOHNS ou bien encore Dave GIBBONS !

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Super héros
    Un nouveau film arrive (le 28 juillet)! si vous avez réussi à ne pas le savoir, les sorties du mois de juillet sont la pour vous le rappeler ! Et surtout ce "the worst of the suicide quad". En effet il reprend, comme on peut le voir sur la couverture, tous les membres de la suicide squad "old school" qui apparait dans le film (et plus encore) et revient sur leurs génèses. 
    En effet on retrouve ici un numéro sur chaque personnage : Du Peacemaker au Javelin en passant par d'autres méchants de seconde zone totalement inconnus, ce recueil nous éclair sur cette "nouvelle" team. J'ai toujours dit que je n'appreciais que moyennement ce genre de recueil de vieille histoire mais la il faut bien avouer que les personnages sont tellement incconus que c'est plutot bienvenue pour comprendre un minimum le film et d'ou ils viennent.
    Comme souvent le niveau des histoires est très variable mais comme dit plus haut l'intérêt pour ces personnages inconnus rends la lecture interessante.
    Bref un ouvrage à lire si vous compter aller voir le film. Un ouvrage inutile sinon 🙂
    Moi je fais plus partie de la première partie, oui oui 😉

    Nickad

    Castelmaure

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: TRONDHEIM Lewis Dessinateur: ALFRED Coloriste: Lou & Alfred Editeur: Delcourt Note: 4.5
    Résumé:

    Depuis plus de vingt ans, le mythographe arpente routes et chemins de tout le pays afin d'en collecter les contes et légendes populaires. Il aime ce travail modeste qui lui fait rencontrer toutes sortes d'affabulateurs et autres baratineurs. Mais s'il est une histoire après laquelle il court depuis toujours, c'est bien celle de la Malédiction de Castelmaure, une légende extraordinaire à laquelle tant de destins sont étrangement liés.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    Pour revenir sur la sélection de quai des bulles, voici une chronique sur Castelmaure. Cette bande dessinée réunit Lewis Trondheim et Alfred pour leur 1ere collaboration.

    Le livre commence avec de petites histoires courtes se déroulant au Moyen-âge, avec la présence d’éléments fantastiques : une sorcière, des personnes qui semblent possédées et un mythographe parcourant les terres, au départ à la recherche du roi disparu il y a 20 ans puis ensuite à la recherche de contes. Cela semble indépendant mais petit à petit, tout va se relier, les premiers chapitres n’étant qu’une présentation des personnages, on découvre l’histoire de Castelmaure et sa malédiction.

    Castelmaure c’est d’abord une histoire de sorcellerie, ponctuée de petites touches d’humour. Et puis c’est aussi tout un travail autour des contes, de la transmission via le bouche-à-oreille, de la création des légendes. Et une fin… des plus intéressantes !




    Nickad
    Scenariste: SHOTO Shinkô Dessinateur: PONJEA (Friendly Land) Editeur: Delcourt Note: 3.0
    Résumé:

    Yûji Sano employé d'une société sans scrupules se retrouve dans un monde semblable à celui d'un jeu vidéo, avec une fenêtre de stats et des compétences. En face de lui se tient un slime. Il l'apprivoise sans mal et devient un dresseur. Un vieux grimoire trouvé non loin de son lieu d'arrivé, va lui enseigner plusieurs magies qui lui octroient une deuxième classe, celle d'érudit !

    Autres informations: 12 tomes en cours
    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    Encore un isekai ? D’habitude, je n’aime pas trop avoir ce genre de propos sur les livres, d’accord il y a beaucoup d’isekai et c’est un genre que j’affectionne. Pourtant là… encore un ? Oui je dirais que c’est le cas. Réincarné dans un autre monde n’a rien d’original : un gars se retrouve dans un monde de fantasy, au bout de 20 pages, il a déjà apprivoisé 80 slimes grâce auxquels il a pu acquérir toutes les magies qui existent ou presque parce que le hasard a voulu que la première habitation qu’il croise soit remplie de grimoires !! Je pense que vous vous doutez de la suite, quel que soit les monstres ou ennemis qu’il va rencontrer, tout va bien se passer pour lui.
    Alors, qu’est-ce que ce manga a de plus ? Le personnage principal croit qu’il est dans un jeu dans un rêve, il trouve même que ce jeu est cheaté tellement c’est facile ! Au moins il y a un peu d’humour… Ensuite, il n’y a pas qu’un slime (le slime est aussi à la mode !!), il en a 80 et au travers du lien de dressage, il peut partager avec eux sa vision, sa magie… Les dessins des personnages secondaires qui n’en reviennent pas et tirent des têtes pas possibles sont assez drôles. Ensuite… et bien non, il n’y a pas d’ensuite.
    Si vous n’avez jamais lu d’isekai, le livre est honorable et sympathique : le dessin est agréable, la lecture est fluide mais le personnage principal manque de caractère. Si vous en avez déjà lu, ce livre est dispensable. Au bout d’une dizaine de pages, je me suis rendue compte que je l’avais déjà lu, le manga est toujours en cours, mais pour le moment et sans vouloir spoiler, la suite est à l’image du 1er tome : sans grande originalité !

    Nickad
    Scenariste: FUJI Momo Dessinateur: Fuji Momo Editeur: Kana Note: 4.0
    Résumé:

    Eriko est une lycéenne discrète que l'on ne remarque pas. Son seul plaisir est d'admirer Akira Ômi, un beau jeune homme plein de fraîcheur, et de tweeter ses fantasmes quotidiens sur Internet sous le pseudo « Ellie ». Mais, un jour, elle découvre par hasard la vraie nature d'Ômi. Et ce dernier prend connaissance des tweets embarrassants d'Ellie...!!

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance
    Après la dispute vient le moment de la réconciliation, Omi et Ellie se rendent compte qu’ils peuvent surmonter bien des problèmes en disant à l’autre leurs pensées et leurs sentiments. Ensuite, arrive la fête du sport et le concours avec leurs imprévus.

    La série est toujours sympathique et se lit bien. Et même si certains passages peuvent être classiques, c’est tellement bien fait que cela ne dérange pas. Ellie twitte encore un peu mais n’hésite pas à dire ses fantasmes à haute voix. Ils devraient enfin passer à « l’acte » dans le prochain et dernier volume !

    Une comédie sentimentale avec humour et légèreté, un bon moment de détente.


     

    poseidon2

    Smokin parade t9

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Jinsei Kataoka Dessinateur: Kondou Kazuma Editeur: Kana Note: 4.0
    Résumé:

    Le jour de ses 15 ans, Yôkô Kakujô assiste impuissant au meurtre de sa seule famille : sa petite soeur, Mirai. Cette dernière, transformée en une créature monstrueuse sur le point de l'exécuter, est alors tuée par une brigade se faisant appeler les « Jackalope ». Dans le but de découvrir ce qui est arrivé à sa soeur, Yôkô décide malgré tout de les rejoindre. Commence ainsi la longue traque de ces bêtes étranges nommées « spider » ...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Action
    Avant dernier tome du seinen de combat à tendance gore qu'est Smoking Parade. Dans la lignée du dernier, ce tome est vraiment bon. On continue de nous expliquer les dessous d'Amenotori mais surtout on se concentre un petit peu plus sur notre héros qui se révèle ne pas être là par hasard. Un rebondissement très intéressant qui laisse entrevoir une fin d'histoire différente de celle qu'on attendait, c'est à dire une dernière grosse baston.
    La seule chose que pourrait regretter ici c'est qu'il faudrait lire les 8 tomes précédents pour être sûr de bien comprendre toutes les explications et bien se remémorer qui est qui. C’est un peu générale à la série mais encore plus criant ici. Bref une série qui promet de faire un ensemble cohérent mais compliqué qu'il faudra relire tranquillement dans son intégralité.
    Verdict final dans le prochain tome.

    poseidon2
    Scenariste: Ken Broeders Dessinateur: Ken Broeders Coloriste: Ken Broeders Editeur: Drakoo Note: 4.5
    Résumé:

    À Muroc, le sorcier rouge aide Ysabeau à retrouver ses souvenirs dans l'espoir de retrouver sa soeur et de vaincre la sorcière. En parallèle, la ville est agitée : tandis que Delric s'arme en prévision de la confrontation à venir, des pourparlers tendus s'organisent entre l'armée de Durys et le peuple Trolls, représenté par Mère Knosser. Mais alors que le travail de la jeune humaine et du sorcier rouge porte enfin ses fruits, une brèche s'ouvre et permet à la terrible sorcière de retrouver la trace de nos héros. C'est le début d'un combat difficile dont l'issue est plus qu'incertaine.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Fantasy
    J'ai déjà dis tout le bien que je pensais du premier tome de cette série. Et bien sans grande surprise, ce tome deux est dans la ligne droite du premier : de la vraie fantasy de conte. Vous savez celle sans trop humour, avec des méchants très méchants, des causes désespérées, des quêtes tout ça tout ça. 
    Toujours porté par un graphisme superbe "a la Civiello", ce deuxième tome nous en apprend plus sur les elfes mais surtout sur Ysabeau et le monde des humains. Notre méchante devient encore plus méchante et les différentes races se retrouvent face au mur.
    Je n'en dirais pas plus de peur de trop vous en révéler. Mais gardez bien à l'esprit que l'on retrouve dans cette histoire de la Fantasy d'avant. Un coté Dark Crystal, un coté Willow, un petit côté Bilbon le Hobbit ou d'autre récits fondateurs qui ne s'obligeaient pas à rendre l'histoire marrante pour plaire à tout le monde.
    Un vrai délice et une vraie belle trouvaille pour Drakoo. Une trouvaille qui, après la parution du forcement bon troisième tome, montera tout en haut des meilleures parutions de cette jeune  collection.
     

    alx23

    Sans âme Tome 3 : Ombre

    Par alx23, dans Critiques

    Scenariste: Stefano Vietti & Luca Enoch Dessinateur: Alfio Buscaglia Coloriste: Andres Mossa Editeur: Paquet Note: 3.0
    Résumé:

    Une troupe de mercenaires redoutés, vivant de pillages et de batailles sanglantes, les Sans-Âme... « Les Gospodakrùta », les « Seigneurs du sang », des êtres sans âge vénérés par les habitants de Merovie. Pour la troupe des « Sans-Âme », un adversaire redoutable que l'on dit venu du plus sombre de la nuit, des démons se nourrissant de sang et de la terreur qu'ils inspirent. La mort elle-même en aurait peur... Les sans-âme seront-ils assez puissants pour affronter cette menace venue d'un autre temps ?

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    Le premier tome de cette série prévue en quatre volumes a commencé très fort avec des dessins très sombres et une ambiance lourde sur les champs de bataille. La violence prenait le dessus sur l’histoire basique de combats entre des mercenaires étranges. Le second tome a gagné au niveau de l’histoire avec la mise en avant de la psychologie des personnages principaux, en perdant en intensité des combats. Les dessins également évoluaient sur quelque chose de plus classique et plus coloré.  Pour ce troisième tome, on va suivre un petit groupe de héros qui partent affronter des vampires dans leur repères pour mettre fin à leurs attaques de nuit. L’histoire est intéressante mais trop quelconque pour le genre. Alfio Buscaglia prend la suite des dessins dans un style plus conventionnel pour du fantastique. 
    Au final, la série perd en intensité mais aussi en originalité au fil des albums. Il ne reste plus qu’un seul tome prévu pour milieu septembre afin de vraiment pouvoir juger dans sa globalité. Après les albums sont à petit prix pour le nombre de planches, même si le format est plus petit, le divertissement est au rendez-vous. 
     

    alx23
    Scenariste: Turf Dessinateur: Turf Coloriste: Turf Editeur: Delcourt Note: 4.0
    Résumé:

    Pacôme Leboulet et Célestin Parfait, deux pages chargés de l'entretien du palais, se dirigent vers les lieux d'un crime pour une perquisition presque en règle. En fait, les deux pages ne sont nul autres que les inspecteurs Baltimore et Bonvoisin déguisés, et le sergent a bien pris soin de falsifier tous les documents officiels pour opérer tranquillement. Une journée comme une autre à Eauxfolles...

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    Les deux inspecteurs Baltimore et Bonvoisin poursuivent leur enquête avec des méthodes peu orthodoxes et des raisonnements étranges mais qui semblent suivre une certaine logique. Les dialogues et les situations sont complétements farfelus mais sont les marques de fabriques de cette série. En effet, l'univers même inventé par Turf est hallucinant dans ce royaume où la reine a disparu. Turf est passé maitre pour embrouiller les lecteurs avec ses personnages qui nous emmènent dans des analyses abracadabrantes. L'auteur se joue des lecteurs depuis de nombreux albums et les retournements de situations sont multiples au point de stagner dans l'intrigue avec toujours autant d'humour.
    La partie graphique est intéressante avec des planches classiques fourmillants de détails et des pages étranges avec les conversations des deux inspecteurs dans des escaliers sans fin.
    Il est amusant d'apprendre des choses sur d'autres personnes qui ne servent à rien dans la compréhension de l'histoire. Turf s'amuse tout autant avec cette série comme les lecteurs.
     

    Nickad

    Yoshi's new island

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: SAWADA Yukio Dessinateur: SAWADA Yukio Editeur: Soleil Note: 2.5
    Résumé:

    Alors que les Yoshis vivaient paisiblement sur l'île œuf, un petit être tombe soudainement du ciel : Bébé Mario ! Mais pourquoi est-il seul ? Où est passé son frère Bébé Luigi ?!? Hein ? Il a été enlevé par Bébé Bowser ?!? Yoshi décide alors de prendre Bébé Mario avec lui et de partir à sa recherche, pour le meilleur et pour le rire...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Humour
    Voici un nouveau manga de l’univers Mario. Comme les précédents, il s’agit d’un manga de gags, composé de courts chapitres ou les jeux de mots et situations burlesques se succèdent. Vous trouverez aussi tous les personnages habituels : Mario, Luigi, Yoshi, Bowser, Ukiki, Kamek…

    Dans cette histoire, bébé Mario et bébé Luigi sont séparés suite à une action malveillante de bébé Bowser, bébé Mario aidé de Yoshi et Ukiki partent à la recherche de bébé Luigi.

    Le livre est destiné à un jeune public (à partir de 8 ans), les gags sont donc du niveau enfant, avec quelques caca, prout chers à l’auteur mais en quantité modérée. Après comme les personnages principaux sont des bébés, il y a des situations propres à cet âge-là. L’édition est de qualité avec une planche de stickers au début et le 1er chapitre de Mario adventures à la fin.

    Pour les enfants adeptes de Mario, pourquoi pas mais en ce qui me concerne, j’arrête les mangas de cet univers, j’ai beaucoup trop de mal à les lire…


    Nickad

    Poly-A

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: RINCIONE Marco Dessinateur: MARINO Sara Editeur: Shockdom Note: 4.0
    Résumé:

    Poly-a est une jeune fille simple avec un problème simple : elle tombe amoureuse de tous les hommes quelle rencontre au long de sa vie. A cause de cette malédiction, elle s'isole du reste du monde en sen remettant aux soins de Selena, une vieille dame qui l'assiste au quotidien. Mais quand Selena et son support disparaissent de sa vie, tout est mis en question et Poly-a est obligée d'affronter le monde extérieur quelle avait ignoré pendant longtemps.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie
    Etrange livre que ce Poly-A, ce n’est sans doute pas la bande dessinée de l’année, le dessin est de qualité mais pas exceptionnel, d’aucuns diraient même qu’il y aurait des lacunes, des passages qui auraient pu être plus approfondis. Mais il y a eu comme une alchimie à la lecture, une montée d’émotions. C’est un livre qui m’a touché, d’abord parce que le texte est beau, intime, sentimental et puis, parce que c’est triste et que cela a peut-être réveillé des souvenirs…

    Le postulat de départ est simple : le grand Amour existe, celui que l’on ne vit qu’une fois, celui qui bouleverse tout dans votre vie, qui permet de soulever des montagnes et qui vous prend aux tripes. Maintenant, imaginez que quelqu’un ait une maladie / une malédiction qui ferait qu’elle ressentirait de tels sentiments envers chaque personne qu’elle croise ou presque. Comment vivrait cette personne ? Quelles seraient les conséquences au quotidien ? Voilà, le sujet de Poly-A.

    Alors même si la situation est invraisemblable et que le livre n’est pas parfait, quand une histoire est bien racontée et qu’on est bon public, on la vit, on rit et on pleure avec ! Et c’est exactement l’effet que cette BD m’a fait, j’ai été happée par son univers romantique et douloureux.


    Nickad

    Panda detective agency tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: SAWAE Pump Dessinateur: SAWAE Pump Editeur: Mangetsu Note: 4.0
    Résumé:

    Une étrange maladie se répand dans le monde et transforme petit à petit les humains en animaux. Solder, devenu partiellement panda, et Takebayashi, un Tokyoïte pur jus chic et charismatique, vont alors faire équipe pour faire la lumière sur cet étrange virus qui pourrait bien plonger leur ville dans le chaos. Une histoire touchante et pleine d'humour sur la force de l'amitié et de la résilience. Premier titre de Mangetsu LIFE, notre collection tranche de vie, en format souple agrandi.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    L’histoire se déroule dans le Japon actuel avec une différence notable, une nouvelle maladie se répand dans le monde, appelée « métamorphie » elle transforme les êtres humains en animaux ou végétaux. Handa, un jeune homme se rend un jour chez son médecin, il découvre que sa métamorphose en panda a alors commencé, un an plus tard, on le retrouve à travailler dans une agence de détective sur des affaires ayant toutes un lien avec cette nouvelle maladie.

    Les éditions Mangetsu proposent de nous faire découvrir ce nouvel auteur avec le 1er tome de cette série, auteur que l’on retrouvera fin août avec un recueil d’histoires courtes. Pump Sawae a un style graphique intéressant, il peut être assez sobre par moment mettant en valeur un élément particulier, surtout quand il s’attarde sur les métamorphoses ou quand l’action se situe en tunnel, il inverse alors le blanc et le noir, son trait fait preuve d’une certaine finesse.

    Chaque chapitre nous fait découvrir une nouvelle demande et met en scène un nouveau cas. Et finalement, c’est la maladie dans son ensemble qui est abordé, comment réagit le malade, son entourage, l’acceptation, l’accompagnement, la fin de vie ou même le fait de cacher la maladie, de la combattre ou d’abandonner tout espoir.

    Panda detective agency est une œuvre intéressante qui aborde un sujet difficile, sans tomber dans le pathos, et sous couvert de fond un peu fantastique, c’est l’être humain qui y est finalement étudié. A découvrir.



    Nickad

    It's my life tome 9

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: NARITA Imomushi Dessinateur: NARITA Imomushi Editeur: Ototo Note: 3.5
    Résumé:

    Les compagnons d'Astra partent à sa rescousse ! Le cœur maléfique de la sorcière Arctica a recouvré son pouvoir. Les paladins, GoGor et Yaboyoh doivent faire face à la nuée de monstres qu’elle a envoyés à travers le monde. Dead End Order’s et les compagnons d’Astra doivent lutter pour protéger le monde de la destruction. Pendant ce temps, Noah et ses amis parviennent à s’infiltrer sur l’Arche dans l’espoir de sauver Astra, mais...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    Dans un monde de fantasy, Astra, ancien capitaine de la garde, décide de prendre sa retraite à 35 ans. Il va enfin réaliser son rêve : vivre une vie tranquille dans une petite maison, s’occuper de son intérieur, de la décoration et de son jardin. Seulement, il voit arriver des imprévus dans son plan, il va cohabiter avec une jeune sorcière, puis se faire de nouveaux amis. Sa vie ne va pas être aussi tranquille qui le souhaiterait et il va encore vivre pleins d’aventures.

    It’s my life se détache d’autres mangas du même genre par plusieurs points : d’abord, on ne voit jamais le visage du personnage principal, il y a des personnages secondaires qui apportent beaucoup d’humour, et l’auteur, fan de rock / metal, met un certains nombres de références dans son histoire.

    Si le début de la série était plutôt sur un ton léger avec un certain côté tranche de vie, depuis le tome 8, on est dans une partie plus sombre, avec un grand méchant à affronter et à arrêter avant la fin du monde. Ce tome est donc moins centré sur nos héros et fait place à une succession de combats. L’auteur prend quand même le temps de glisser de petites touches d’humour, surtout avec la présence des 2 draconiens.

    Une série sympathique, qui a de petits défauts mais qui se laisse lire. (fini en 11 tomes)


    The_PoP
    Scenariste: Kevin Eastman & Tom Waltz & Bobby Curnow Dessinateur: Dave Wachter & Cory Smith Coloriste: Ronda Pattinson Editeur: Hi-Comics Note: 3.5
    Résumé:

    Les Tortues prennent une toute nouvelle dimension ! Leo, Raph, Donnie et Mike se téléportent dans la dimension X pour assister au procès de Krang. Mais le règne de terreur du plus cruel des utroms est-il définitivement fini ? Dans cet endroit étrange, un visage familier et de nouveaux ennemis mortels attendent les fils de Splinter, tandis qu'ailleurs, c'est tout le Panthéon qui se réunit pour décider du sort du monde... à commencer par celui des mutants !

    Autres informations: Tortues Ninja sans pizzas
    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Action
    Bon il y a définitivement deux mondes, et si je ne peux décemment pas prétendre être un fan des Tortues Ninja façon comics, je suis bien obligé d'essayer de faire la passerelle entre les fans et ceux qui n'imaginent même pas essayer un jour.
    Le monde développé par les auteurs au fil de ces 14 tomes finit par être aussi complexe, fouillé et tortueux que certains Marvel ou DC. Oui on reste dans le super héros, non on est aussi proche du dessin animé que les Batman en dessins animés de notre enfance le sont des comics de Miller. Oui c'est de l'action, du fantastique, quelques vannes, et des héros un peu particuliers. Mais ça fonctionne bien, et le cocktail est en plus servi depuis 14 tomes par des dessinateurs de talent. Ici Dave Wachter et Cory Smith nous livrent une nouvelle fois une partition inspirée sur les scènes d'actions, bien que bien plus classique que le fantasque Matteus Santolouco.
     
    Pour les non initiés, inutile d'espérer vous plonger dans l'univers via ce tome, cela n'aurait probablement que peu de sens. Pour les autres, ce tome continue d'ouvrir de nouveaux horizons qu'on imagine fournis.

    alx23
    Scenariste: Jean-David Morvan Dessinateur: Julen Ribas Coloriste: Julen Ribas Editeur: Delcourt Note: 2.5
    Résumé:

    C'est au château royal que s'achèvent les péripéties du trio Lisandro, Églantine, et Frédéric. Quelques mois après la Bastille, le mercenaire bravache, la militante féministe et le journaliste épris de liberté prennent le chemin de Versailles... « Rêve et crève », leur cri de ralliement résonne dans la galerie des Glaces avant qu'un final surprenant vienne conclure (ou relancer ?) leur aventure !

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Historique
    Jean-David Morvan continue son intrigue historique avec ses trois personnages fictifs qui joueront un rôle important lors du 5 octobre 1789. Heure après heure, on suit le déroulement avec les femmes qui pénètrent dans Versailles pour convaincre le roi de passer des lois plus juste sur la condition des femmes. L'auteur peine à nous emmener dans son intrigue avec peut-être trop d'incohérence ou alors par manque de charisme des personnages. Toujours est-il que ce troisième tome clôture cette série uchronique et surréaliste. 
    Au niveau des dessins, Julen Ribas livre de planches assez moyenne sur cette trilogie. Les personnages et décors manquent de finesses surtout après les couvertures qui sont en contrastes avec les planches intérieures.
    Les amateurs de récits historique et autre uchronie autour de la Révolution française pourront trouver leur compte avec Ah, ça ira et les autres peineront à rentrer dans l'histoire.

    The_PoP
    Scenariste: Al Ewing Dessinateur: Simone Di Meo Coloriste: Mariasara Miotti Editeur: Hi-Comics Note: 4.5
    Résumé:

    On n'oublie jamais la première fois que l'on voit un Dieu. Les Dieux sont toujours magnifiques. Et les Dieux sont toujours morts.2367, aux confins de la galaxie. Dans ce futur lointain, l'humanité a épuisé toutes ses ressources et doit sa survie à l'exploitation de dieux morts flottant dans l'espace, dont les cadavres gigantesques servent désormais de matière première. Le Vihan II est l'un des nombreux vaisseaux nécropsiques qui arpentent le cosmos dans l'espoir de trouver ces divinités providentielles. Mais Georges Malik, son capitaine, nourrit une obsession: pourquoi les dieux ne se révèlent-ils que lorsqu'ils sont morts? Pour tenter de s'émanciper de ce système gangréné par les inégalités et la pauvreté,tout l'équipage s'embarque alors dans un périple sous haute tension à la recherche d'un dieu vivant. Al Ewing (Immortal Hulk, Avengers...) et Simone Di Meo (Tortues Ninjas & Power Rangers) livrent avec We Only Find Them When They're Dead un space opera grandiose d'une beauté à couper le souffle. Un premier tome accrocheur et unique en son genre, tout à la fois politique et mystique. « Un space opera à l'univers unique et très prometteur.» Mighty !« Embarquez-moi tout de suite ! »Jason Aaron (Thor, Avengers, Star Wars...)«Un univers graphique emballant avec des couleurs lumineuses et parfaites.» Comicstories

    Autres informations: Très très original
    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Science Fiction
    Dur de ne pas évoquer l'aspect graphique quand on va parler de ce Comics indé. C'est époustouflant. Clairement oui, et cela doit autant au travail du dessinateur Simone Di Meo qu'à la coloriste Mariasara Miotti. A couper le souffle donc. Mais cela ne plaira clairement pas à tout le monde, je pense notamment aux amateurs de ligne claire ou au aficionados du trait de crayon. Reste que le boulot fait sur les effets de lumière est dantesque et remarquable, personnellement j'ai adoré, même s'il m'a fallut un sacré temps d'adaptation, notamment sur les scènes "d'action". 
    Oui, "We only find them when they are dead" se mérite. Il va vous prendre du temps de lecture et de contemplation. Il va vous demander un peu de compréhension aussi, car les choix narratifs forts rendent parfois certains passages un peu nébuleux de prime abord.  Reste le meilleur : un grand space opéra intimiste mais aux enjeux grandioses, dans un univers original et à priori maîtrisé qui donne envie avec son final de lire la suite très très vite.
    Alors pourquoi ce 4,5 au lieu d'un 5 à priori mérité ? Simplement car certaines scènes auraient tout de même gagné en lisibilité je trouve, sans dénaturer pour autant l'oeuvre. Et puis c'est aussi juste un premier tome, et il faudra voir si la suite tiendra ses riches promesses. 
     
    Mais si vous aimez la SF, et que le graphisme vous donne envie, foncez, peu de chances d'être déçus.

    poseidon2

    Escale à Yokohama t1&2

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Hitoshi Ashinano Dessinateur: Hitoshi Ashinano Editeur: Meian Note: 3.5
    Résumé:

    Appréciez avec Alpha la subtilité de chaque instant, de chaque découverte... Alpha tient un petit café, à l'écart de la ville. Le temps s'y écoule paisiblement, comme si plus rien n'avait d'importance... Entre deux approvisionnements à la ville de Yokohama, elle observe le monde, regarde le soleil se lever puis se coucher, et profite du temps qu'elle passe avec ses rares clients. Malgré les apparences, la belle Alpha est un robot, et cela fait bien longtemps qu'elle est là. Jour après jour, elle attend patiemment le retour de son maître, en jouissant tranquillement de la vie qui lui a été offerte... Un petit détour sur le sentier vers demain, en tête à tête avec nos souvenirs...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie
    Etonnant comme un manga qui ne raconte rien peut être sympathique. En effet cette escale à Yokohama est un manga qui ne raconte pas vraiment d'histoire. C'est un manga qui parle des gens, des petits détails de la vie de tous les jours.
    Pour éviter l'impression de déjà vu,   Hitoshi Ashinano glisse subtilement des indices sur son univers post apocalyptique. Entre robot qui ressemble à des humains, montée des eaux et ensablement du japon, on voit bien que quelque chose n'a pas tourné comme prévu. Mais cela reste juste en tache de fond, histoire de donner un peu de poids aux petites histoires du quotidien.
    Un manga qui fait du bien et qui nous invite à prendre le temps qu'il faut pour regarder un peu plus autour de soi.

    alx23

    Texas Blood

    Par alx23, dans Critiques

    Scenariste: Chris Condon Dessinateur: Jacob Phillips Coloriste: Jacob Phillips Editeur: Delcourt Note: 4.0
    Résumé:

    Joe Bob Coates est le shérif vieillissant du compté d'Ambrose au Texas. Il n'est pas loin de raccrocher quand le chaos se déchaîne autour de lui, à la suite de la mort mystérieuse d'un petit voyou local. La tension monte encore d'un cran lorsque le frère du défunt refait irruption en ville après bien des années...

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Polar
    Dernièrement on avait pu découvrir le travail de coloriste de Jacob Phillips, le fils de Sean Phillips notamment sur la série Criminal. Aujourd'hui, on retrouve l'auteur en tant que dessinateur et coloriste sur une nouvelle série policière avec le Texas en fond de trame. En effet, l'état du Texas semble posséder ces propres règles et lois avec une population particulière proche des rednecks et autres grands exploitants fermiers. Dans ce contexte, Chris Condon un scénariste qui écrit sa première histoire ou du moins traduit en français. En introduction, on peut rencontrer le personnage principal qui est un shérif âgé puisqu'il fête ses 70 ans. Il connait bien les habitants de sa ville depuis tant d'années. Un matin, le cadavre d'un petit truand local est découvert, le shérif Joe Bob comprend que tout peut dégénérer d'un instant à l'autre.
    Les dessins de Jacob Phillips sont dans un style réaliste pour convenir au genre polar et pour décrire le Texas désertique. Il gère les couleurs de façon différentes par rapport à Criminal pour un rendu de qualité et original avec des traits verticaux.
    Texas blood commence très fort avec un premier tome très prenant et deux auteurs à suivre de près.

    Nickad

    Girlfriend, girlfriend tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: HIROYUKI Dessinateur: HIROYUKI Editeur: Noeve Grafx Note: 5.0
    Résumé:

    Naoya est en seconde, et a enfin réussi à sortir avec Saki, dont il est amoureux depuis l’enfance. Tout se passe à merveille entre eux... jusqu’au jour où Nagisa, une autre élève de seconde, lui déclare sa flamme ! Touché par les sentiments et la persévérance de Nagisa, Naoya ne peut envisager de la rejeter... mais il est très amoureux de Saki, la respecte et est trop honnête pour lui mentir, pas question de la tromper.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Comédie
    Naoya est un garçon excessivement franc, il faut absolument qu’il dise ce qu’il pense et ce qu’il ressent, sortant depuis peu avec son amie d’enfance, il en est même un peu lourd ! Saki, elle, trouve qu’elle a enfin la maturité nécessaire pour faire face à ce déferlement de sentiments. Seulement, un jour, Nagisa, une jeune fille toute mignonne, vient faire sa déclaration à Naoya, n’écoutant que ses sentiments et ne pouvant éconduire la belle (surtout qu’il la trouve très attirante), il propose aux deux filles de faire un ménage à trois.

    Ah ! ce manga m’aura bien faire rire ! La franchise de Naoya provoque des situations inattendues, Nagisa est excessive dans tout ce qu’elle fait (elle a mis 3 mois pour préparer sa déclaration en faisant du sport et 8 heures de cuisine par jour !), seule Saki semble à peu près normale ! Les situations s’enchainent sans jamais lasser, c’est plein de fraicheur et d’humour. On pourrait trouver l’idée immorale mais il est difficile de trouver la situation gênante devant tant d’honnêteté ! Plutôt que de tromper, il préfère jouer franc jeu !

    Le manga a fait l’objet d’une adaptation en anime disponible depuis peu sur crunchyroll, fidèle au manga et tout aussi drôle ! Une série à savourer ! (6 tomes en cours)


    poseidon2
    Scenariste: Scott Snyder / James Tynion IV Dessinateur: Gabriel Picolo Editeur: Urban Comics Note: 4.0
    Résumé:

    Après sa défaite douloureuse contre la Légion Fatale de Perpetua et Lex Luthor, la Ligue de Justice a disparu de la surface de la Terre. De son côté, le Batman Qui Rit, toujours en liberté, a infecté plusieurs super-héros ainsi que le Commissaire Gordon qu'il garde comme sbire personnel. La confrontation entre Luthor et le Batman Qui Rit va conduire le monde dans un nouvel abîme de folie où des versions déformées des plus grands héros ne vont pas tarder à se soulever.

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Super héros
    Avant-avant dernier numéro spécial de Death Metal avec cette fois ci Sepultura en guise de guest star. A-t-on vraiment besoin de présenter le groupe de Metal brésilien ? Je ne pense pas. Depuis le début des années 80 ils sont un des piliers du Metal et ont permis au genre d'être reconnus sur la scène internationale. 40 ans de métal ça ne passe pas inaperçu. Et si vous voulez en savoir plus, je vous laisserai lire l'interview d'Andreas Kisser, guitariste du groupe, en fin de ce numéro.
    Concernant l'histoire elle-même il est venu le temps de l'attaque désespérée. Une attaque qui voit autant les vilains que les gentils s'allier dans le but de sauver ce qui peut l'être, sous réserve qu'il y ait quelque chose à sauver.
    Peut-être le numéro le plus émouvant tellement on a l'impression que nos héros se lancent dans une mission suicide. Mission qui va nous amener vers deux numéros de bataille dans les deux mois à venir.

    Nickad

    The case book of Arne tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: HARUMURASAKI Dessinateur: SORAHO Ina Editeur: Soleil Note: 3.5
    Résumé:

    Lin est une jeune fille noble dont la mère est décédée il y a deux ans. Alors que son père, malade et incapable d'accepter la mort de sa femme, sort en pleine nuit, Lin décide de le suivre et se retrouve au beau milieu d'un meurtre. Elle va alors faire la rencontre d'Arne, un vampire détective qui manipule les pouvoirs surnaturels. Ils vont devoir agir ensemble pour résoudre ce macabre mystère !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    Le manga possède à la fois un univers gothique, avec ses demeures, ses domestiques, ses tenues style victoriens mais aussi des touches de modernité, l’héroïne a dans sa chambre une télévision et un grand nombre de survêtements !
    L’histoire est plutôt mystérieuse, depuis le décès de la mère de Lynn, son père se comporte bizarrement, on sent qu’il y a plus que du chagrin. La ville est en proie à des meurtres mystérieux. Lynn en suivant son père, fait la rencontre un soir d’un vampire et d’une créature magique vivant dans les miroirs. Et comme elle est complètement captivée par les histoires de vampires à tel point que son désir le plus profond serait de se faire sucer le sang ! Elle va alors avoir des réactions de groupie hystérique assez amusantes, Arne (le vampire) a lui aussi, une attitude inhabituelle, un peu blasée, renfrogné mais cachant de la bonne volonté.
    Le manga a tous les éléments pour contenter les fans de fantastique et de romantisme. La lecture est fluide, le dessin agréable, le côté fan de Lynn apporte de la légèreté et de l’humour.
    Le manga est l’adaptation d’un jeu et compte 3 tomes actuellement.

    Nickad
    Scenariste: MARGIOTTA Paolo Dessinateur: ADILETTO Andrea Editeur: Shockdom Note: 3.0
    Résumé:

    Paris, automne 1913. Le rêve de paix et de progrès de la Belle Epoque est sur le point de se transformer en cauchemar avec la 1ère Guerre Mondiale qui toque à la porte. Tandis que les journaux se focalisent sur la situation politique européenne, le sang de sans-abris et de prostitués salit les ruelles sombres de Paris. Chaque assassinat, toujours perpétré brutalement et dans l'obscurité, est accompagné par un bout de papier citant "Les Misérables" de Victor Hugo. L'inspecteur Clairmont fait appel à Guillaume Prudhomme, un ex-professeur universitaire banni de l'Académie pour ses expériences illégales. Lorsque Prudhomme arrive sur le lieu du dernier crime, il comprend tout de suite qu'il y a bien plus derrière ce sillage de meurtres.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Polar
    Paris 1913, des meurtres de vagabonds et de prostituées ont eu lieu, la police patauge, le professeur Prudhomme vient à la rescousse et découvre la présence d’homoncules, sorte de pantins animés obéissant à des ordres simples. Qui se cache derrière eux et pourquoi ?

    L’histoire manque un peu de teneur, l’enquête est vite menée, il manque des explications sur les enjeux que ce soit de la société secrète ou de l’activiste anti-Allemagne. Des zones d’ombres aussi sur les personnages, sur leur passé, sur la partie scientifique (limite fantastique). Tout passe très vite au profit de scènes d’action plutôt bien représentées avec des points de vue et des lignes de fuite qui soulignent le dynamisme. Le graphisme est plutôt bien fait mais parfois manque de précision.

    Une bande dessinée pas inintéressante mais qui aurait pu être plus étoffée.



    Nickad

    Analog drop tome 2 (fin)

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: AIDA Natsumi Dessinateur: AIDA Natsumi Editeur: Akata Note: 4.0
    Résumé:

    Second et dernier tome pour "Analog Drop", la nouvelle série décapante de Natsumi Aida ! Aku, son héroïne hors-norme deviendra-t-elle quelqu'un de respectable ? Et surtout, réussira-t-elle à retourner dans le monde contemporain ? ! Aidée par les délinquants qu'elle a mis à sa botte, Aku cherche à en savoir plus sur Shinobu, celle dont rêve Kojiro, voyou au cœur tendre. Mais sa mission d'infiltration pourrait bien s'avérer compliquée, et les secret qu'elle découvrira risquent bien de chambouler sa mission...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    Aku est tellement absorbée à essayer d’aider Kojiro avec sa nouvelle bande, qu’elle en oublie complètement son addiction aux réseaux sociaux. Son retour dans les années 80 lui permet de découvrir le vrai sens de l’amitié et de l’amour.

    Ce 2eme et dernier tome apporte une vraie morale à l’histoire et montre qu’il vaut mieux quelques amis réels sur qui on peut compter que 10000 followers anonymes qui vous lâchent au moindre mot de travers ! L’histoire est menée avec une certaine légèreté, les dessins sont parfois caricaturaux, le tout a un certain charme et un humour certain.

    C’est vraiment un manga agréable, sans prise de tête, mais qui se permet de donner des petites leçons de vie en passant.


    Nickad

    Le grimoire écarlate tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: A-10 Dessinateur: A-10 Editeur: Noeve Grafx Note: 3.5
    Résumé:

    Adolescente ordinaire, Wakaba est l'unique héritière de son arrière-grand-mère, une peintre renommée. Cette dernière lui lègue son immense fortune à une condition, qu'elle garde toujours avec elle une étrange plume à dessin. En cherchant à en savoir plus sur la vieille femme, Wakaba réveille une singulière jeune fille vêtue de rouge, ravive des pactes anciens et découvre ses propres capacités.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    A la mort de sa grand-mère, Wakaba hérite de ses biens. Malgré la promesse de ne pas explorer la demeure, elle ne peut s’empêcher de fouiner, elle découvre un passage secret et une jeune fille enfermée. Elle apprend à ce moment que les mages existent, qu’ils ont toujours participé à régler des conflits et travailler avec les gouvernements.

    Le grimoire écarlate est un manga d’action et de magie, Wakaba va non seulement découvrir des secrets bien cachés mais va aussi commencer un voyage initiatique qui lui permettra de se découvrir elle-même. Loin d’un univers type magical girl, le manga a une part sombre ; les combats sont violents, les personnages n’ont pas tous la volonté d’aider leur prochain, loin de là. Le graphisme est travaillé mais il y a une utilisation excessive des trames qui surchargent le dessin et gène la visibilité des détails. (Comme j’ai fait la lecture à partir d’un pdf, il est possible que cela soit moins impactant en version papier).

    L’histoire est plutôt pas mal mais je crains qu’on ne dérive vers une succession d’affrontements. La suite nous le dira.



    Nickad

    Interspecies reviewers tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: AMAHARA Dessinateur: MASHA Editeur: Ototo Note: 3.0
    Résumé:

    Dans un monde où cohabitent humains et démons, géants et centaures, fées et sirènes, l'aventure tend les bras à tout un chacun. Mais que vous soyez sensible ou non à l'attrait des épées et des boules de feu magiques, un tout autre genre d'aventures s'offre également à vous. Des établissements spécialisés pour les personnes en quête de belle compagnie ont éclos à travers tout le continent, et les « succubes » qui y officient ont autant de tours dans leur sac qu'il y a d'espèces en ce bas monde. Que vous souhaitiez draguer la dragonne, monter la minotaure ou harponner la harpie, il existe un cabaret de succubes pour vous ! Et pour vous permettre de savoir à l'avance si votre route vous-même à un lupanar de luxe ou dans un bordel crasseux, n'hésitez pas à consulter les critiques de Stunk et de ses joyeux compagnons : ils sauront vous renseigner !

    Autres informations: Pour public averti
    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Comédie
    Je me suis laissée un peu de temps avant de faire cette chronique car je ne savais vraiment pas par quel bout la prendre, difficile de dire si j’ai aimé le livre ou non : il est bourré de défauts et en même temps il y a un certain intérêt.

    L’histoire se déroule dans un monde de fantasy où cohabitent toutes les espèces possibles. Il y a des aventuriers et des quêtes à réaliser mais ici, l’argent gagné sert principalement à aller assouvir ses envies dans des lupanars (maisons closes). Il y en a autant de différents que d’espèces. Suite à une dispute entre deux amis (un humain et un elfe) qui n’arrivent pas à se mettre d’accord sur l’intérêt d’avoir une relation avec une femme elfe, ils décident d’écrire des articles sur les lupanars qu’ils auront expérimentés. Pour cela, ils se font accompagné de deux autres espèces (entre un ange, un bestian, un liliputien et un démon pour ce 1er tome) ; chacun décrit alors son expérience et attribue une note sur 10.

    Le livre est clairement une porte ouverte aux fantasmes, l’auteur a vraiment bien réfléchit aux caractéristiques des espèces si elles existaient réellement et il s’est aussi creusé la tête pour que le manga reste dans l’érotique et ne tombe pas dans le hentai. Après ça parle de sexe, c’est cru, plus que suggestif et destiné à un public masculin !

    Donc oui, le manga est une accumulation d’expériences sexuelles et vu l’imagination de l’auteur, il peut encore écrire un certain nombre de tomes, la série en est d’ailleurs au tome 6. Quant à l’intérêt il se situe à deux niveaux : d’abord, le manga est très ouvert, il ne juge aucune race, il montre clairement que le regard que l’on porte sur les autres vient de notre culture, de la société dans laquelle on a grandi ; je trouve qu’il a un message de tolérance. Et puis, si vivre des fantasmes par procuration peut entrainer une baisse d’agressions sexuelles, ce sera toujours ça de gagné. Par contre, il est dommage que les expériences ne soient que du point de vue masculin, il aurait été intéressant d’avoir aussi l’avis de femmes qui iraient dans des lupanars et qu’on voit aussi l’homme en tant qu’objet ! Un peu d’égalité bon sang !!


    alx23
    Scenariste: Ed Brubaker Dessinateur: Sean Phillips Coloriste: Jacob Phillips Editeur: Delcourt Note: 5.0
    Résumé:

    Au cours de l'été 1988, Teeg Lawless met au point le plus gros braquage de sa carrière. Mais Ricky, le fils de Teeg, et ses amis, s'engagent sur la même voie que leurs pères, et cela va devenir le pire été de leur vie. Un Été cruel est une épopée où la tragédie se transmet de génération en génération. Chef-d'oeuvre des maîtres noirs les plus célèbres de l'industrie, Brubaker et Phillips.

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Polar
    Ed Brubaker et Sean Phillips sont devenus les deux auteurs référence de polars en comics avec leur excellente série Criminal. Après deux tomes hors-séries de Cirminal dans un format plus petit en pagination, le duo revient avec un album double et quelques trois cents pages de bonheur. En effet, Ed Brubaker avait déjà dans l'idée depuis une quinzaine d'années de revenir sur la jeunesse de personnages clés de Criminal. Avec ce hors-série Un été cruel, on revient sur la jeunesse de Ricky Lawless et de son père Teeg mais aussi de Leo Patterson et son père Tommy pour le plus grand plaisir des lecteurs de la première heure de Criminal. Brubaker maitrise les codes du genre pour nous emporter dans une intrigue prenante et très sombre pour le casse du siècle avec une équipe de choc mais aussi de loser. Les deux pères de famille gangster et leurs fils qui suivent le même chemin vont croisés la destinée d'une femme fatale qui manipule les gens autour d'elle. Brubaker ajoute à son histoire un détective privé dépassé par la situation pour parfaire son histoire. On croisera également d'autres personnages connus de la série comme la Grogne.
    Pour la partie graphique, on ne peut qu'être admiratif du travail de Sean Phillips, les deux derniers chapitres confirmeront son talent leur du braquage et des scènes d'action sans trop de parole pour profiter des dessins. Son fils Jacob assure les couleurs depuis quelques tomes déjà dans un style qui convient à merveille.
    Je ne pensais pas être autant surpris avec un nouvel épisode de Criminal tant la série état déjà parfaite et surtout après autant de tomes.

    poseidon2
    Scenariste: Collectif Dessinateur: Collectif Coloriste: Collectif Editeur: Urban Comics Note: 3.0
    Résumé:

    : On ne présente plus Harley Quinn, ancienne compagne du Joker et aujourd'hui icône à part entière. Depuis sa création par Paul DINI et Bruce TIMM, l'exubérante héroïne a inspiré de nombreux auteurs, apportant leur touche à ce personnage haut en couleurs. Ce volume regroupe 19 histoires déjantées mettant Harley en scène dans des ambiances graphiques très différentes faites de noir, de blanc, et d'audacieuses touches de rouge. Au dessin, des artistes tels que Mirka ANDOLFO (Mercu, DC BOMBSHELLS, SELINA KYLE : CATWOMAN) ou Stjepan �EJI? (HARLEEN), accompagnent des scénaristes de renoms tels que Amanda CONNER (HARLEY QUINN) et Sean Murphy (BATMAN WHITE KNIGHT, AMERICAN VAMPIRE) pour enrichir le mythe d'Harleen Quinzel.

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Super héros
    Pour les 20 ans de la création du personnage de Harley Quinn, DC a fait appel à tout son panel de scénaristes et dessinateur du moment pour nous livrer leur vision de Harley Quinn. Une vision dans une histoire très courte vue qu’elles font à peine 10 pages.
    Mais aussi courtes soient elles, ces histoires sont toutes très différentes et surtout montrent toutes des époques et des comportements de la gentille Harleen autant de que de la méchante Harley.
    Il y en a pour tous les gouts, à partir du moment où vous aimez le noir, le blanc et... le rouge. Et oui c'est la grosse innovation de ce recueil. Tous les dessins sont en trois couleurs. C'est assez intéressant car le rouge vif ressort agréablement sur le noir et blanc.
    Un recueil graphiquement intéressant qui deviendra vite culte pour les fans de la plus méchante des héroïnes de DC.
     

    poseidon2

    Grand blue t3

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Kenji Inoue Dessinateur: Kimitake Yoshioka Editeur: Meian Note: 4.0
    Résumé:

     Pour se venger d'Iori, Chisa a fait croire à toute la fac qu'ils étaient en couple. À cause de ça, Iori et Kôhei sont devenus la cible de tous les mecs jaloux de leur section ! Afin de calmer le jeu, ils décident d'organiser une soirée de rencontres avec des filles de l'université voisine. Ils vont alors recevoir une aide inattendue lorsqu'une figure vaguement familière décide de rejoindre le club de plongée... !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Humour
    Bon alors je vous avais dit que j'avais adoré les deux premiers Grand Line. L'aspect rafraichissant, le côté "jusqu'au boutiste" dans la déconne était très sympa. Mais j'avais un peu peur que l'effet retombe dans les tomes suivants. 
    Et bien autant vous dire que pas du tout Et pourtant il n'y a rien de vraiment diffèrent par rapport aux premiers tomes. C'est toujours n'importe quoi ! Mais c'est toujours aussi marrant. 🙂 Une vraie bonne tranche de bonne humeur. Nos auteurs sont toujours sans retenus sur le "n'importe quoi' et c'est toujours aussi rafraichissant.
    Entre le match de tennis endiablé et les maquillages de la petite nouvelle, on rigole en permanence. Nos auteurs jouent toujours très bien avec l'aspect plongé. Cet aspect offre des moments de calmes au milieu des conneries et renforce l'importance de ces sorties en mer. Ces pointes de beautés nous montrent bien que nos personnages ne sont pas justes des grands déconneurs en manques de filles.
    Un grand moment de rigolade 🙂

    poseidon2
    Scenariste: David Ratte Dessinateur: Famille Ratte Coloriste: Famille Ratte Editeur: Grand Angle Note: 4.5
    Résumé:

     Quiconque disposant d’un logement suffisamment grand devra héberger un ou plusieurs réfugiés climatiques sous peine de poursuites. Le réchauffement climatique s’est accentué au point que Portugais, Espagnols et Italiens doivent fuir vers le Nord. Pour faire face à cette crise migratoire sans précé- dent, les gouvernements décrètent la réquisition des surfaces habitables disponibles afin d’accueillir les réfugiés. Louis, un jeune homme de bonne famille souffrant de TOC et vivant seul, voit sa vie basculer le jour où il doit accueillir Maria, une octogénaire espagnole. Névrosé et peu démonstratif, Louis vit cette occupation de son espace vital de manière douloureuse et angoissante. La joie de vivre de Maria et la découverte d’une autre culture vont-elles faire de lui un homme nouveau ?

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Comédie
    Je vous ai déjà dit que j'aimais beaucoup David Ratte ? Ma fille mon enfant était une des très belles lectures de l'année dernière et les Voyages des Pères restent un énorme moment de bonne humeur. 
    Et cette bonne humeur est de retour avec ce "Réfugiés climatiques & Castagnettes". Le pitch, pas forcément irréaliste, se prête bien à imaginer des situations irréalistes. Mais là où David Ratte est bon c'est que ce sont vraiment les réactions des gens et les personnes choisies qui sont très drôle. Notre personnage principale est coincé au possible et le fait de se retrouver avec ces étrangers et surtout cette grand-mère (et sa petite fille) chamboule complètement sa vie. 
    David Ratte sait trouver des personnages hauts en couleurs. La mère de Louis est tout particulièrement savoureuse.
    Sans rien inventer du tout, David Ratte réussi à nous livrer une histoire touchante, rigolote et surtout encore une fois,  très humaines. Une vraie belle lecture détente pour l'été.

    Nickad

    Le huitième fils tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: KUSUMOTO Hiroki / Y.A. Dessinateur: KUSUMOTO Hiroki Editeur: Delcourt Note: 3.5
    Résumé:

    Shingo Ichinomiya, 25 ans, employé dans une grande entreprise, s'endort en pensant à sa journée remplie du lendemain. A son réveille, il se trouve dans le corps d'un jeune garçon de 6 ans nommant Wendelin Von Benno Baumeister. Il fait maintenant partie d'une famille noble mais pauvre, vivant dans un village reculé. Heureusement, il a été béni par un don très rare dans ce monde : la magie.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    J’ai découvert ce titre avec l’anime (disponible sur crunchyroll), et franchement, la partie isekai est plus visible dans l’anime, dans le livre, elle est quasiment inexistante (dans ce 1er tome). Le côté isekai n’apporte pas grand-chose à l’histoire : juste peut-être une prise de conscience plus rapide de la situation quand le personnage était enfant et peut-être des capacités magiques plus importantes mais ce n’est même pas sûr que cela soit lié à sa réincarnation.

    Si on laisse cet aspect de côté, on a un manga de fantasy, avec des apprentis aventuriers (épéistes, guerrier, magicien…) et on va suivre leur progression puis leur ascension. Le point important c’est la structure de la société : la hiérarchie entre les nobles et la hiérarchie entre les enfants d’une même famille : le 8eme fils, puisque c’est notre personnage principal, ne peut rien attendre de sa famille (qui est d’ailleurs de petite noblesse et plutôt pauvre). Il décide donc de devenir aventurier pour gagner sa vie et pour pouvoir ensuite, prendre son indépendance. A l’école il va faire équipe avec d’autres jeunes, tous dans la même situation, étant au moins au 3eme rang de l’ordre familial.

    Rien d’exceptionnel dans ce 1er opus, des jeunes sympathiques, un héros avec des capacités magiques supérieures à la normale qui manque un peu de personnalité (par contre, il a eu un maître exceptionnel et cela va avoir son importance). Un manga agréable, facile à lire mais qui ne montre pas encore beaucoup d’originalité, bien fait mais pas le meilleur du genre (pour le moment), une bonne distraction.


    poseidon2
    Scenariste: Philippe Charlot Dessinateur: Miras Coloriste: Miras Editeur: Grand Angle Note: 4.0
    Résumé:

    Tu y débarques un Italien, un Allemand, un Irlandais, un Juif, un Russe et il en sort un Américain...!». Que faire quand vous vous retrouvez coincé, à la merci d'une administration inhumaine ? Que faire quand tout un village a misé sur vous et n'a plus pour espoir que l'argent que vous pourrez lui envoyer ? Que faire quand la femme que vous aimez désespère de venir vous rejoindre ? Que faire quand, la seule personne qui vous tend la main est un avocat véreux et sans scrupules ? Que faire quand, pour vous laisser survivre, on vous oblige à tuer ? Que faire...?

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    Quelle excellente surprise que ce tome 2 de Ellis Island. Je m'attendais à une bonne suite et surtout à continuer d'apprécier les dessins de Miras mais au final il se trouve que c'est le scenario de Philippe Charlot qui m'a bluffé. Il réussit à ne pas céder à la tentation d'un débarquement sur le sol américain. Non bien au contraire il densifie son histoire en faisant grandir notre personnage. Il grandit en se servant de ce que le monde lui offre et, surtout, lui permet.
    Notre héros est obligé de se faire corrompre par le système pour survivre et essayer de faire survivre son idéal. L'ajout du côté "famille" resté en Italie, de la petite amie aux parents en passant par le frère, ajoute un côté dramatique qui n'est pas pour nous déplaire. Au final on a se retrouve avec une histoire dure, une histoire vraie, une histoire comme on imagine qu'elle a dû se passer plusieurs fois sur Ellis Island !

    Nickad
    Scenariste: Nakajima Michitsune Dessinateur: Nakajima Michitsune Editeur: Meian Note: 4.5
    Résumé:

    Helmut arrive à la rescousse ! Son régiment de cavalerie parvient vaillamment à disperser les troupes ennemies massées aux portes de l'école militaire. En voyant cela, le prince héritier décide de se poser au sol pour retourner sur le champ de bataille. Mais Jürgen et ses hommes pourchassent le ballon, afin de l'abattre et ainsi mettre un terme à cette guerre.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Guerre
    Le siège de l’école militaire touche à sa fin, le conflit entre les deux princes a entrainé une guerre civile ou parfois, les élèves de l’école se sont retrouvés opposés à leurs parents. Il est temps pour certains de faire des choix et d’assumer leurs convictions. Ce volume s’attarde plus particulièrement sur la relation entre Helmut et Jürgen, amis d’enfance, ils ont développés au fil du temps une relation plus proche (pour rappel, Helmut est une fille et la meilleure élève de cavalerie), mais quand leurs opinions divergent, l’affrontement risque d’être inévitable.

    Baltzar est un manga qui ne perd pas en force, il reste prenant du début à la fin. En plus d’être un très bon manga de guerre avec un rythme soutenu et des graphismes superbes, il s’attarde aussi sur la psychologie des personnages, sur leur implication, que ce soit d’un point de vue héritage familial, tradition ou politique. L’auteur montre également très bien les enjeux politiques et l’ingérence des pays extérieurs prêts à tout pour envahir ce territoire. Encore une fois, on voit bien qu’il suffit d’un rien pour que la situation dégénère et entraine des innocents dans la folie de la guerre. Un très bon manga que l’on attend toujours avec impatience !


    poseidon2
    Scenariste: Jin-hwan Park Dessinateur: Geuk-jin Jeon Editeur: Meian Note: 4.5
    Résumé:

     Arts martiaux et dépassement de soi ! Un nouveau professeur, Chunwoo, arrive au lycée Guryong. Dragueur incorrigible, les agressions subies par Shinwoo, un de ses élèves, l'amènent à dévoiler une étonnante maîtrise des arts martiaux. Une mystérieuse organisation apparaît, prête à tout pour défier Chunwoo. De nombreux combats dantesques se préparent... Êtes-vous prêts à pénétrer un monde sombre et dangereux dirigé par des organisations surpuissantes ? Véritable best-seller en Corée et déjà traduit dans de nombreuses langues, le manhwa de baston de Keuk-Jin Jeon et Jin-Hwan Park revient dans une prestigieuse édition ! Loué pour son dessin sensationnel comme pour son scénario captivant, de nombreux personnages charismatiques et techniques d'arts martiaux stylés s'associent pour vous tenir en haleine tout au long d'une intrigue qui révèle progressivement ses rouages. Happés dans une spirale de violence infernale, toute marche arrière sera impossible !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Action
    The breaker débarque chez Meian et pour l'occasion se refait une beauté avec une édition Ultimate comme c'est globalement à la mode dans le manga en ce moment. Paru chez Booken Manga entre 2011 et 2014, The breaker est un hit du manga Coréens (manhwa). Mais un hit qui a disparu de nos étales en même temps que Booken Manga. Et un hit qui vient de me mettre une grosse claque avec ces deux premiers tomes. Graphiquement c'est sublime ! L'encrage est impressionnant et les scènes d'action vraiment bien réalisé, "réaliste" et d'un dynamisme impressionnant. 
    Niveau scénario on est dans de la vraie et brut histoire de combat sur fond de bataille de clans de Yakuzas. Qui dit Yakuzas dit forcement arts martiaux et là on est servis. Entre notre mystérieux professeur ultra puissant fait peur à tout le monde; notre étrange infirmière et notre héros qui est le souffre-douleur de la classe, on a un trio détonnant qui oscille entre la complicité amicale et tension de combattant.
    C'est en ca que le scénario de Jin-hwan Park est bon. L'équilibre entre vie de collégiens, problème de harcèlement, de petits amis et autres, est presque parfait. On ne s'ennuie pas une seconde avec cette alternance combat, l'évolution de Shinwoo et le mystère qui se lève petit à petit sur le monde des yakuzas. On ne s'ennuie jamais et on en redemande !

     

    poseidon2
    Scenariste: Jean-Baptiste De Panafieu Dessinateur: Alexandre Franc Coloriste: Alexandre Franc Editeur: Dargaud Note: 3.5
    Résumé:

    Sur une île de l'océan Arctique, les journalistes Emma et Luis vont pendant deux mois suivre une équipe scientifique qui étudie le risque mortel que fait peser le réchauffement climatique sur la faune et la flore. Comment des espèces entières sont-elles amenées à disparaître ? Que dit la science de la sixième extinction de masse que nous vivons aujourd'hui ? Quelles étaient les cinq premières ? Comment se sont-elles produites et dans quel contexte ? Et après nous, le déluge ?... Le biologiste Jean-Baptiste de Panafieu et le dessinateur Alexandre Franc nous offrent une description détaillée de ces phénomènes aussi fascinants qu'inquiétants. Avec humour et précision, ils expliquent la disparition des espèces actuelles et les conséquences de cette sixième extinction.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Documentaire
    Alors la sixième ? C’est nous ou ce n'est pas nous ? C'est fou comme cette lecture remet les choses en perspective. On s’enorgueillit de nos 10 000 années d'histoire de l'Homme mais c'est au final une goutte d'eau dans un océan qu'est l'histoire de la planète. A l'échelle de la planète l'homme est un grain de poussière dont l'extinction passera encore plus inaperçu que celle des d'espèces millénaires.
    Cette BD réussie un chalenge tout sauf facile : celui de ne pas être ennuyeuses sur quelque 128 pages en traitant d'un sujet qui pourrait être rébarbatif. 
    L'inclusion du personnage de la reportrice est la vraie bonne idée en termes de narration. En effet elle n'a pas les connaissances sur ces sujets là mais n'est pas traitée comme une fille complètement neuneu. Elle a les réflexions que l'on aurait nous sur ce genre de sujet pointu. On s'identifie donc bien au personnage et on est surpris de se retrouver avec les mêmes interrogations qu'elle. Cela aide bien à la lecture.
    Graphiquement parlant c'est pareil. Le choix de parsemer le récit de dessins rigolos ou de mise en image "enfantine" rend la lecture fluide malgré le contenu dense techniquement parlant;
    Bref une vraie réussite de vulgarisation scientifique accessible à tous, même aux enfants. 

    Nickad

    Comme les autres tome 2

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: NOJIN Yuki Dessinateur: NOJIN Yuki Editeur: Kana Note: 3.5
    Résumé:

    La devise de Tsubaki, c’est vivre comme son cœur le lui dicte. C’est pourquoi, lorsqu’elle rencontre un garçon discret et mystérieux en ramassant l’abonnement de train qu’il a fait tomber, elle écoute son cœur et fonce. Tsubaki fait tout pour retrouver Ibuki et va d’emblée lui déclarer ses sentiments. Dans une lettre, elle lui écrit son souhait de vivre une histoire d’amour heureuse et ordinaire. Sauf que Tsubaki ne sait pas encore qu’Ibuki est malentendant. Qu’il ne pourra pas lui offrir une histoire d’amour “ordinaire”.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance
    Passé l’originalité du 1er tome, l’histoire rejoint finalement une trame assez classique du shojo : comprendre l’amour, faire sa déclaration, comment se comporter après un refus, comment garder le contact, est-ce que l’amitié suffit à combler le sentiment amoureux, gérer sa curiosité par rapport à l’autre et surtout par rapport à ses ex…

    Le seul point différent, c’est que Ibuki (notre malentendant) a du mal à faire la part des choses entre celles qui se montrent attentionnés parce qu’il est handicapé ou celles qui éprouvent vraiment des sentiments à son égard. Après son questionnement sur « pourquoi tu m’aimes alors qu’on ne se connaît pas ? » est un classique du genre.

    Comme les autres est donc un manga agréable à lire, espérons qu’il ne tombe pas trop dans la banalité.


    The_PoP
    Scenariste: Thierry Dubois Dessinateur: Jérome Phalippou Coloriste: Patrick Larme Editeur: Paquet Note: 4.0
    Résumé:

    Décembre 1941, Pearl Harbor vient d'être attaqué par l'aviation japonaise. Le monde s'enfonce un peu plus dans une guerre mondiale. Georges Colin a disparu depuis plusieurs moi, tué par l'armée allemande ? Marie-Jeanne n'y croit pas... Mais résignée, elle s'est mariée à Jean-Claude, sympathisant actif de l'occupant, afin de faire cesser les ennuis pour son père. Pendant ce temps, le transport doit continuer et les entreprises Colin et Leduc survivent tant bien que mal... Et quelques part, un certain Merlu s'active dans le maquis...

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Historique
    Sorti au mois de mai il s'agit du second tome de ce drame historique ayant pour théâtre la seconde guerre mondiale et plus particulièrement la période d'occupation allemande de la France.
    Le Merlu est une bd assez classique dans sa trame et dans sa réalisation mais néanmoins réalisée très soigneusement et sans grand défauts. Pour les amateurs de l'époque et des drames historiques je ne peux que la recommander tant personnages et scénario sont bien amenés. Les dessins de Jérome Phalippou et les couleurs de Patrick Larme rendent bien la période. Les visages et les expressions bien sculptées permettent de s'immerger dans les luttes des personnages et la fin du tome arrive plus vite qu'on ne le veut, e qui est plutôt bon signe pour un tome de 56 pages quand même.
    Ce tome 2 reprend l'intrigue à la suite du tome 1 et nous développe simplement les petites histoires de nos héros dans la Grande Histoire.  Gageons que les prochains tomes seront aussi bien réalisés mais je fais confiance au auteurs et au éditions Paquet pour cela.

    The_PoP
    Scenariste: J. Torres & D.M Ortberg & M. Visaggio & D.S Dawson Dessinateur: C.J. Cannon Coloriste: Nick Filardi & Sarah Stern & Brittany Peer Editeur: Hi-Comics Note: 2.0
    Résumé:

    Rick & Morty extended universe, baby ! Puisqu'on n'en a jamais assez, Rick & Morty reviennent pour de nouvelles aventures, mais cette fois-ci, ils ne sont pas seuls : place aux personnages qui ont fait les plus belles heures de la série ! Oubliez tout ce que vous avez vu sur les super-héros et partez en mission secrète avec Les Revancheurs. Découvrez Gary Fatigué sous un jour nouveau (Jerry approuve), et plongez dans le passé tourmenté de Krompulos Michael, l'assassin qui aime vraiment, vraiment tuer. Après ça, rien de tel que des retrouvailles avec Rick-ornichon, de retour pour le meilleur et surtout pour le pire... La série phare enfin en BD ! Venez pour les blagues, restez pour la dévastation de votre âme. Porté entre autres par CJ Cannon et Magdalene Visaggio, ce premier tome inaugure une nouvelle série jouissive qui pousse plus loin l'exploration de l'univers Rick & Morty en mettant en lumière les meilleurs personnages secondaires de la série. " Un indispensable pour les fans invétérés de Rick & Morty... et pour tous les autres. " AIPT

    Autres informations: histoires courtes
    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Humour
    Et voici la nouvelle mouture de l'une des séries phares de Hi Comics : Rick & Morty.
    Ce tome est un peu particulier car il reprend à travers des histoires courtes certains des personnages secondaires emblématiques de la série. 
    Rien de bien neuf cependant puisque l'on retrouve toujours l'humour acerbe, cynique et trash de la série mère, malgré la succession de scénaristes différents pour chaque nouvelle.
    J'ai été un peu déçu par le manque d'ampleur de ce tome là où les précédents, malgré un humour pas fait pour moi finissaient toujours par m'intéresser. Les fans ne passeront pas à côté, pour les autres, c'est trop ingrat pour démarrer la découverte de la série par ce tome

    Nickad
    Scenariste: SHIRAI Kaiu Dessinateur: DEMIZU Posuka Editeur: Kaze Note: 4.5
    Résumé:

    Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l'orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s'épanouissent sous l'attention pleine de tendresse de « Maman », qu'ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l'abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s'échapper, c'est une question de vie ou de mort !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    Les enfants sont retournés à Grace Field pour sauver leurs camarades, ils ont retrouvé Maman qui s’est rangé de leur côté contre les démons et le clan Ratri. En même temps, Sonju et Mujika sont sur le point d’être exécutés et un nouveau gouvernement chez les démons voit le jour.

    Ce dernier tome conclue donc la série et amène une fin à tous les niveaux de l’histoire : l’origine du comportement de James et Peter Ratri, la gestion du peuple démon par les Nobles, l’avenir des enfants et surtout le contenu de la nouvelle promesse. On a même l’occasion de passer un peu de temps dans le monde humain, qui a lui aussi évolué et laisse transparaitre une société moderne qui mériterait de s’y appesantir (une porte ouverte pour de nouvelles aventures peut-être…). Par rapport à d’autres passages de la série, ces derniers affrontements se déroulent un peu trop bien, des retournements de situation font que tout va se finir bien pour presque tout le monde. La vraie surprise vient du contenu de la promesse.

    Il y a une réflexion très intéressante sur la guerre, sur les motivations de chaque clan, car du point de vue de chacun, la situation est défendable : dans cette histoire, il ne s’agit pas de tuer pour tuer mais de tuer pour la survie d’un groupe. Les personnages principaux (pour la majorité) agissent pour leur famille et pas pour leur intérêt personnel ; vient alors la question du pardon. Peut-on pardonner ? ou faut-il juste se débarrasser des chaines de la haine pour avancer ?

    The promised neverland est un shonen qui renouvelle le genre, d’abord parce que le personnage principal est une héroïne. Ensuite parce que Emma, Norman et Ray ne vont pas entamer un voyage initiatique qui les feront grandir, ils sont déjà complets au début de l’histoire, ils ont déjà leurs propres motivations et ils vont les assumer. Si le début du manga était une vraie claque, la fin est peut-être moins forte mais très bien menée et ouvre le champ des possibles surtout quand on voit les nouvelles organisations politiques dans les deux camps. Une série à découvrir si vous ne l’avez pas déjà fait.

    Un artbook sur la série va sortir le 7 juillet et vous pouvez retrouver l’anime chez Kazé (à noter qu’il y a des disparités avec le manga)


    alx23

    L'île d'Om

    Par alx23, dans Critiques

    Scenariste: Marc Jondot Dessinateur: Marc Jondot Coloriste: Marc Jondot Editeur: Mosquito Note: 4.0
    Résumé:

    Arthur, jeune homme rêveur, vit en bord de mer dans une ville étrange. Il travaille pour son vieil oncle toujours plongé dans ses livres.
    Un jour, la mort débarque chez lui. Plus exactement un faucheur novice dont c'est la première mission. Il ne vient pas chercher son oncle, mais Arthur ! Se présentant comme un simple messager, il le convainc de le suivre dans les sous-sols de la maison.
    Arthur y découvre une immense cité, labyrinthe de pierre et de canaux.
    Ils doivent se rendre sur l'île d'Om où l'attendent toutes les réponses.
    Comme souvent le voyage se révèlera plus intéressant que son but...

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    L'île d'om est un récit fantastique très prenant qui se déroule dans une ville avec des personnages étranges. On suit plusieurs protagonistes, deux faucheurs, l'un expérimenté et son disciple, un jeune homme et son oncle, trois hommes chauves avec des bâtons et un chat. L'auteur complet Marc Jondot a créé un univers très surprenant sur le thème de la fin de vie et du passage à la mort. Les faucheurs ont une cible bien précise dont il faudra couper le fil d'argent relié à chaque personne lors de sa mort.
    Les dessins sont magnifiques en noir et blanc avec des nuances de gris dans un style réaliste très réussi. Les décors sont très détaillés, on passe d'un village en bord de mer vers les limbes avec des décors fantastique et des immenses dédales décorés de statues immenses. Pour le coup, la couverture est bien représentative des dessins intérieurs. Marc Jondot réalise sa première bande dessinée avec L'île d'Om et je surveillerai ses prochaines productions.
    L'album est constitué d'une centaine de planches, séparé en plusieurs chapitres pour suivre les différents personnages dans leur quête lors d’une nuit agitée et pleine de surprise.
     

    Nickad

    WOMBS tome 2

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: SHIRAI Yumiko Dessinateur: SHIRAI Yumiko Editeur: Akata Note: 4.0
    Résumé:

    Mana Oga a participé à sa première mission offensive en tant qu'auxiliaire de transfert. Et malgré le succès de cette opération éclair, le contrecoup physique et psychologique est particulièrement rude pour la soldate... d'autant plus que depuis son dernier « envol », elle semble s'égarer dans le plan de coordonnées durant on sommeil. Dans cette autre dimension, la jeune femme fait d'étranges rencontres dont elle ignore la nature : démêler rêve et réalité pourrait se révéler plus compliqué que prévu !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Science Fiction
    Mana Oga a enfin fini la 1ere phase de préparation et va mener sa première mission. Mais bien que prévenue de la difficulté de l’opération, la réalité se révèle éprouvante. Plus que les autres recrues, elle continue à faire de drôles de rêves, est-ce que cela signifie qu’elle a des prédispositions particulières ou bien qu’elle se laisse contrôler par son parasite ? Les deux peut-être…

    Ce deuxième volume nous fait rentrer dans la partie active du conflit, on voit d’un côté les opérations de terrain, l’importance du plan de coordonnées mais aussi toute la partie des enjeux politiques, des négociations entre les first et les second. La guerre pour s’approprier la planète n’est pas prête de s’arrêter, et certains n’hésitent pas à sacrifier des innocents.

    Il reste encore des zones d’ombres, notamment par rapport aux créatures peuplant Hast. Et puis il y a toute une réflexion autour des forces spéciales de transfert, de l’enrôlement forcé, de la maternité, du corps féminin en tant qu’arme.

    Yumiko Shirai avance donc sur tous les aspects de son histoire, son univers est complet et riche, parfois difficile à aborder. Il faut une certaine maturité pour l’apprécier. Mais ce qui est sûr, c’est que l’auteure n’a pas encore tout raconté et que la suite va être très intéressante.



    Nickad
    Scenariste: ÔMORI Fujino Dessinateur: MOMOYAMA Hinase Editeur: Ototo Note: 4.0
    Résumé:

    Orario, la Cité-Labyrinthe, a été bâtie au-dessus d'un immense dédale infesté de monstres. Les tavernes y sont nombreuses, et c'est dans l'une d'elles, À la Fertile Maîtresse, que travaille l'ancienne aventurière Ryû Lion. Bien qu'elle ait tiré un trait sur sa carrière, elle va se retrouver impliquée dans un incident menaçant toute la ville... Un nouveau manga Danmachi dédié à la Lionne des Ouragans, scénarisé par Fujino Omori !!

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    L’épisode de Ryû est une adaptation d’un roman spin-off de la série Danmachi et compte 6 tomes. Il n’est pas nécessaire d’avoir lu Danmachi la légende des familias pour comprendre et apprécier cette série : un petit résumé en début de livre permet de définir le contexte.

    Ryû Lion est une ancienne aventurière devenue serveuse, elle a un grand sens de la justice et ne peut s’empêcher d’aider les gens dans le besoin. Seulement à cause de son passé, elle estime qu’elle n’en a plus le droit. Malgré tout, quand elle apprend qu’une jeune fille a été vendue sans doute pour servir de jouet à un riche, elle ne peut que réagir et va se lancer dans un sauvetage qui s’annonce périlleux.

    On retrouve un univers de fantasy, un graphisme très agréable et des héroïnes fortes avec une vraie profondeur psychologique. Un manga plein d’aventures, entre combats à l’épée et joutes stratégiques.


    poseidon2

    Ninn t5, Magic city

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Jean-Michel Darlot Dessinateur: Johan Pilet Coloriste: Johan Pilet Editeur: Kennes Note: 4.0
    Résumé:

    Magic City... Un antique parc d'attractions perdu au coeur des Grands Lointains, abandonné depuis plus d'un siècle. Intriguée, Ninn décide de s'y rendre, emmenant avec elle son tigre de papier et ses amis Chad et Ulrika. Mal leur en prend: pourchassés par des géants de pierre, les quatre compagnons s'y retrouvent bloqués. Mais sont-ils réellement seuls? Quels secrets ce parc abandonné recèle-t-il? Et surtout, quelle est cette mystérieuse entité qui semble le hanter, et qui va rapidement prendre nos héros pour cible? Saluée par la critique, la série Ninn a reçu le prix des collèges Angoulême2017, le prix des lecteurs du Journal de Mickey2016, le prix Livrentête «Bandes dessinées Juniors» 2016-2017 et le prix Conseil départemental de Loir-et-Cher2016.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    Je dois vous avouer que malgré les prix reçus, je ne connaissais pas du tout Ninn. Quand on m'a porposé de lire le T5, j'ai donc longuement hésité. Se lancer en milieu de série ce n'est jamais facile. Mais la, et on peux remercier les éditions Kennes pour ca, c'est super bien fait : la BD commence par deux pages nous resituant l'histoire. Un peu comme un résumé mais suffisament imagé pour que l'on puisse profiter à 100% de l'histoire qui suit. 
    Cela aurait été dommage d'être perdu car cette histoire commence tambour battant et ne s'arrête jamais. Une vraie BD d'aventure pour jeune public. Ni trop compliqué ni trop simple. Pleine d'aventure, un peu de suspens et des héros qui ne se laissent jamais abattre. Et cerise sur le gâteau, un album qui est autonome. En effet cet album nous fait visiter Magic City et la fin de l'album nous emmène ailleurs. 
    Je comprend mieux le succes aupres du public adolescent. Cet ensemble à tout pour leur plaire.
    Ce tome cinq marque, en terme d'histoire, le retour d'un personnage des tomes precedents mais aussi de nouveaux compagnons et surtout une avancée sur le Kreuz. Bref il y a aussi un fil rouge sur l'ensemble de la série. Pile poil de quoi me donner envie de lire les précédents.
    PS: a noter qu'un ex libris est offert via notre partenaire bdfugue pour l'achat de ce tome 5

    poseidon2
    Scenariste: Scott Snyder / James Tynion / Dessinateur: Greg Capullo Coloriste: Greg Capullo Editeur: Urban Comics Note: 4.0
    Résumé:

    Après sa défaite douloureuse contre la Légion Fatale de Perpetua et Lex Luthor, la Ligue de Justice a disparu de la surface de la Terre. De son côté, le Batman Qui Rit, toujours en liberté, a infecté plusieurs super-héros ainsi que le Commissaire Gordon qu'il garde comme sbire personnel. La confrontation entre Luthor et le Batman Qui Rit va conduire le monde dans un nouvel abîme de folie où des versions déformées des plus grands héros ne vont pas tarder à se soulever.

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Super héros
    Quatrième numéro de ce Death Metal special groupe de Metal avec cette fois un numéro consacré à Opeth, groupe de métal suédois fondé en 1990. 
    Niveau histoire on se retrouve avec le numéro de la fin de l'espoir pour les héros du multivers par l'échec de la mission de la dernière chance de Wonder Woman....mais cela n'est pas l'important car, tout cela,  on le savait deja. Ce qui est plus important c'est.... la sublime couverture de Matthieu Lauffray !!
    J'ai toujours eu beaucoup de respect pour le travail de maitre mauffray mais la il va encore plus loin. Rien à redire sur cette couverture qui vaudrait quasiment, à elle seule, l'achat de ce numero de l'édition collector.
    Comme les autres, c'es de l'objet de collection... Je vous laisserais donc juger de l'intérêt. A noter que le prochain vient de sortir et la fin des ces éditions spéciales devrait arriver avec le début du nouveau Run de la maison DC en septembre. 

    poseidon2

    Freya t5

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Keiko Ishihara Dessinateur: Keiko Ishihara Editeur: Doki-Doki Note: 4.0
    Résumé:

    Quand une jeune femme voit sa vie happée par le destin d'un royaume... Enfin débarrassé de ses ministres réfractaires, le faux prince de Tyr se met en route pour les quatre royaumes anciennement alliés à son pays pour raviver une antique promesse d'entraide mutuelle. Accompagnée de ses fidèles compagnons, Freya découvre le monde... mais aussi des sentiments qui lui étaient jusqu'alors inconnus. Va-t-elle pouvoir assumer son rôle de «faux prince de Tyr» ? Ou se laissera-t-elle envahir par ses sentiments de jeune femme ?

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Guerre
    La albums de Freya de font attendre mais peuvent se le permettre. En effet chaque tome, aussi petit soit il, contient énormement d'informations. L'histoire continue d'avancer grand train et ce tome ci bascule de la guerre aux magouilles de politiciens.
    Un nouveau challenge pour Freya et ses suiveurs. 
    Si ce tome ne sort pas forcement du lot, il reste très plaisant et nous montre que la série complete tient un cap intéressant avec l'apparition du "grand méchant"du royaume de tyr. 
    Au final un tome de temps en temps mais de qualité se trouve être exactement ce qu'il nous faut dans une gamme de manga deja lu et relu.
     

    poseidon2

    L'étreinte

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Jim Dessinateur: Laurent Bonneau Coloriste: Laurent Bonneau Editeur: Grand Angle Note: 5.0
    Résumé:

    Une histoire sur nos icebergs et sur le désir de ne pas sombrer sous la surface. Lorsque Benjamin se réveille à l'hôpital à la suite d'un accident de voiture, il apprend que sa femme est dans le coma. Les nouvelles des médecins ne sont pas bonnes. Les semaines passent sans le moindre espoir. Benjamin se raccroche peu à peu à l'image de cette inconnue allongée sur la plage qu'il a photographiée avant le drame. Qui est-elle ? Comme un appel à la vie, il décide de partir à sa recherche. Mais comment la retrouver ? Et comment ne pas se noyer dans cette culpabilité ? Ne pas se voir en traître ? S'autoriser à prolonger sa vie quand celle de sa femme est suspendue ?

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie
    Il m'a fallut une bonne semaine pour digérer cette lecture. Une bonne semaine pour me demander ce que j'aurais fait à la place de Benjamin. Une semaine pour me rendre compte que cette lecture l'avait marquée. 
    Si j'ai l'habitude des scénarios de Jim et la puissance de son analyse des relations humaines, cette "étreinte" est magnifiée par les dessins de Laurent Bonneau. Et dans ces récits profondement humains, le rendu graphique est super important. Et la c'est une grosse claque. Les non-dits sont superbement mis en avant et les sentiments de Benjamin expliqués par un simple dessin. 
    On se retrouve très rapidement à se mettre à la place de notre "héros" et subir, comme lui, les tourments des sentiments de trahison ainsi que les remords et la culpabilité de celui qui reste. Car c'est cette épineuse question que nous propose Jim : celui qui reste a t il le droit de passer à autre chose ? et Si oui, le peut il ?
    Cette histoire est prenante, intime et nous questionne sur la vie. 
    Une histoire de Jim en somme mais le dessin de Bonneau en plus. A lire.

    Nickad

    Hana et la bête tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: YUZUKI Chihiro Dessinateur: YUZUKI Chihiro Editeur: Meian Note: 4.0
    Résumé:

    Les thérianthropes et les humains... Un grand mur se dresse à l'infini entre ces deux espèces. La jeune Hana pénètre malgré elle dans leur monde et rencontre Sanathi, l'une de ces créatures mi-hommes mi-animales. Alors qu'il la questionne tout en la fixant de son regard perçant, Hana, tremblante, sent son corps se presser contre le sien... Elle ne peut plus fuir ! Alors qu'elle aurait dû être arrêtée, Sanathi choisit de ne pas la dénoncer et de la cacher ! Mais pourquoi ?! Elle est gentille, chaleureuse, mais aussi très sexy ! Ainsi débute une magnifique histoire d'amour qui transcende les espèces !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance
    Avec la couverture et le titre vous pensez à une revisite du petit chaperon rouge ? Eh bien, de très loin alors ! Il y a bien un loup, enfin un thérianthrope, il y a aussi une jeune fille innocente, avec un grand cœur, perdue dans un endroit où elle ne devrait pas être. Il va y avoir une rencontre et le loup va vouloir la manger, au sens figuré… car il y a de l’érotisme, proche du hentai, des scènes crues pour lecteur avisé !

    Enfin, il n’y a pas que ça, car Hana et la bête c’est avant tout une rencontre entre deux espèces, de la discrimination, de l’incompréhension. C’est apprendre à aller au-delà des on-dit et autres préjugés, c’est apprendre à se connaître et à se faire confiance.

    La lecture est fluide, le graphisme soigné, les scènes explicites, le tout n’est pas désagréable. Un titre érotique réussi, fini en 2 tomes.
     


    Remarque : sur le bandeau de l'éditeur, le pitch indique "isekai", je tiens à préciser que ce n'en ai pas un, Hana ne change pas de monde, elle va juste dans une partie de son monde réservé au thérianthrope, comme si elle entrait dans une réserve naturelle. Ce n'est pas parce que c'est la mode des isekai qu'il faut en voir partout.

    poseidon2

    Flashpoint - le prélude

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Geoff Johns Dessinateur: Collectif Coloriste: Collectif Editeur: Urban Comics Note: 4.0
    Résumé:

    Lors de la Crise des Terres Infinies, Barry Allen, dit Flash, s'était sacrifié afin que le Multivers puisse survivre à l'attaque de l'Anti-Monitor. Pendant des années, il fut remplacé par son ancien sidekick, Wally West. Mais, lors de la guerre contre les forces de l'Anti-Vie de Darkseid, Barry est réapparu. Son retour implique également celui de son ennemi juré, Néga-Flash, ainsi que la menace d'un nouveau bouleversement au sein du Multivers. Contenu : The Flash: Rebirth #1-6, The Flash #1-7, 9-12 + The Flash Secret Files #1

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Super héros
    Dans la foulée de l'anniversaire de Flashpoint avec la sortie d'une édition spéciale 10 ans, les éditions Urban complètent l'histoire en sortant un recueil des deux grosses histoires amenant au Flashpoint. 
    En effet la Flashpoint n'est que le résultat de la volonté de Barry Allen de changer le passé. Les deux grosses histoires presentées ici nous montre le retour de Barry Allen dans le monde des vivants et comment son passage dans la force Véloce a changé sa facon de voir les choses. Ce changement de psycologie a lui amené à la volonté de retour dans le passé de Flash....
    Autant vous le dire tout, de suite : si vous ne suivez pas Flash et que vous souhaitez lire Flashpooint, ce prélude est absolument indispensable. En effet il permet de vraiment développer le contexte autour de qui est Flash, ce qu'est la force véloce et de pourquoi est ce que changer le passé est dangereux.
    Bref un must read pour ceux qui veulent s'intéresser au personnage de Flash.

    poseidon2

    Kuma Kuma Bear t1&2

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Kumanano Dessinateur: Sergei / 029 Editeur: Meian Note: 4.0
    Résumé:

    Dans notre monde, c'est une recluse, dans l'autre monde, une aventurière ?! Yuna (15 ans) est une passionnée de jeux vidéo. Elle se terre dans un appartement qu'elle loue avec l'argent qu'elle gagne en gérant ses actions en bourse. Un jour, en se connectant à son jeu, elle reçoit en cadeau un costume d'ours surpuissant. Alors qu'elle se refusait à porter un tel accoutrement, elle se retrouve propulsée dans un autre monde, vêtue du fameux costume. Pourquoi l'a-t-on convoquée dans ce monde ? Comment va-t-elle survivre dans cet univers inconnu ? Avec son costume d'ours, elle est invincible !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    Nouvel Isekai aux éditions Meian. Un Isekai surprenant car je pensais qu'il serait traité sur le ton de l'humour, au vu de la couverture.
    Et bien en fait pas vraiment. Si le déguisement de Yuna prête à rire, il est surtout surpuissant et lui permet de s'imposer dans ce monde tout nouveau. Monde énigmatique dont l'on ne sait pas encore si il est vraiment menacant pour notre héroine ou non. Cet Isekai commence donc plutot bien avec une thematique des ours rigolote mais aussi une montée en puissance de notre héroine intéressante.
    Rien de bien nouveau mais un traitement original dont on attend surtout un vrai challenge et une vraie opposition dans les tomes suivants. 

    poseidon2

    Relief de l'ancien monde

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Jean-Claude Denis Dessinateur: Jean-Claude Denis Coloriste: Jean-Claude Denis Editeur: Futuropolis Note: 3.5
    Résumé:

    Reliefs de l'Ancien Monde est composé de récits (plus ou moins) courts. Certains ont été publiés dans la presse, d'autres sont totalement inédits. Récits drolatiques, fins et subtils, qui disent la vie telle que l'auteur l'a perçue, à la fin du siècle passé. Récits qui montrent, avec une acuité remarquable, que ces « reliefs » - ce qu'il reste de ces années ou ce qui en est la partie la plus aiguë - ressemblent à s'y méprendre aux temps actuels. Le nouveau monde n'a pas complètement effacé l'ancien. Au fond, ces histoires sont prétextes à mettre en scène la vie ordinaire des gens. De ceux qu'on croise dans la rue, au bistrot ou que l'on côtoie en vacances...

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Humour
    Jean-Claude Denis, auteur reconnu pour Tous à Matha ou encore Luc Leroi, nous livre ici un recueil d'histoires courtes ou de chroniques parues dans differents magazines dans les années 90. Un recueil qui montre le vrai décalage entre les années 90 et l'ère numerique de 2020. Un coup dans le retroviseur mais aussi un appel à la détente et aux vacances. 
    Porté par des histoires globalement réussis (j'ai juste du mal avec les histoire en une planche), ce recueil se lit tranquillement pour préparer des vacances d'été. A prendre au bord de la piscine avec une citronnade et les souvenirs des an nées 90 pleins la tête.
    Exactement ce que je recherche en ce moment

    Nickad
    Scenariste: OGERETSU Tanaka Dessinateur: OGERETSU Tanaka Editeur: Taifu Note: 3.0
    Résumé:

    Hayashida est toujours hanté par la violence dont il a fait preuve envers son ex-petit ami. Avec Shûna, son collègue de bureau, il s’est remis à aller de l’avant. Pourtant, les blessures ne disparaissent pas aussi facilement et les traumatismes non plus. Alors que le travail les amène à vivre loin l’un de l’autre, les deux hommes se voient confrontés à leur passé, à ce qu’ils ont tenté d’être et à ce qu’ils n’ont jamais pu devenir.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance
    Suite et fin du manga.

    Shuna est parti travaillé dans une autre ville, il croise la route de Yumi, l’ex-petit ami de Hayashida. Il ne peut s’empêcher de penser à leurs passés, à ce qu’il ne connaît pas de la vie de son bien-aimé. Partagé entre la curiosité et le respect de leur privée, ses doutes se font ressentir. Il va falloir affronter la situation s’ils veulent construire un avenir.

    Si le 1er tome était plus dans la psychologie, celui-ci est plus dans une thématique « tranche-de-vie ». Les scènes se succèdent, avec les croisements des différents personnages, c’est un peu décousu avec une notion de temps indéfinissable. Le graphisme n’est pas toujours précis et les personnages se confondent parfois. On aurait aimé un peu plus d’implication dans leurs sentiments, un peu plus de profondeur. L’histoire se termine et on a l’impression que l’auteure aurait dû prendre le temps d’aller au bout du sujet. Il reste un petit goût d’inachevé.


    poseidon2

    Le rois des vagabonds

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Bea Davies Dessinateur: Patrick Spat Editeur: Dargaud Note: 3.5
    Résumé:

    Stuttgart, Pentecôte 1929 : La police érige des barrages routiers, on ne trouve plus un seul cadenas dans la ville. C'est que Gregor Gog (1891-1945), célèbre dans tout le pays comme le «roi des vagabonds », organise le « Congrès international du vagabond » et appelle à une «grève générale à vie». Deux ans plus tôt, l'ancien marin Gog avait fondé la « Confrérie des vagabonds » pour venir en aide aux sans-abris et les organiser politiquement. La même année, Gog publie 'Der Kunde', le premier journal de rue en Europe. Tout au long de sa vie, Gog a lutté contre l'exploitation, le fascisme et le racisme.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Documentaire
    Petit cours d'histoire allemande pour les petits francais. Une histoire qui semble bien connue outre rhin mais n'était pas du tout arrivée à mes oreilles. 
    Et une histoire pourtant assez édifiante car très bien remise dans son contexte. En effet l'après guerre chez nos amis allemands est bien connu par le désir de "vengeance" qui a engendré la prise de pouvoir par Hitler. Par contre je n'avais pas connaissance de cette exode de beaucoup d'ouvriers et marginaux. Jeter sur les routes par la pauvreté ou meme par envie, l'allemagne d'entre deux guerre a eu une partie de sa population qui oscilllait entre boheme, vagabondage et anarchisme.
    Et c'est la figure de proue de ce mouvement que nous présente cet album. Super bien documenté, il nous retrace une partie étonnante de l'histoire d'Allemagne et complément opposée à la bourgeoisie allemande et son support aux nazis. Nazis qui ont vite compris l'importance de faire taire ces anarchistes tant éloignées de leurs idéaux.
    Une oeuvre intéressante et instructive. 

    The_PoP
    Scenariste: Victor Dixen Dessinateur: Eduardo Francisco Coloriste: Chiara di Francia & Natalia Lim Editeur: Glenat Note: 3.0
    Résumé:

    Six filles. Six garçons. Six minutes pour se rencontrer. L'éternité pour s'aimer. Dans un futur proche, la conquête spatiale est relancée par le biais de la téléréalité la plus ambitieuse de tous les temps : le programme Genesis. Six filles et six garçons âgés de 17 à 20 ans ont été sélectionnés parmi des milliers de candidats de tous les pays pour établir la première colonie humaine sur Mars. Ils sont tous orphelins, sans attache, sans promesse d'avenir... sans famille pour intenter un procès si les choses tournent mal. Ils effectuent les six mois de voyage en aller simple dans deux compartiments séparés du vaisseau Cupido, à destination de Phobos, la lune de Mars. Ils ont un objectif : trouver le partenaire avec qui enfanter sur la base d'un rendez-vous de 6 minutes hebdomadaire et tout ça, sous l'oeil inquisiteur des caméras qui filment le vaisseau 24 heures sur 24. Léonor, la candidate française, a signé pour la gloire davantage que pour l'amour, mais il y a une chose qu'elle ne pouvait pas prévoir : une fois embarqués dans le vaisseau, les candidats et candidates sont tous condamnés à une mort certaine... Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour faire demi-tour. Saga best-seller traduite dans plusieurs langues dont l'anglais, ce thriller de SF haletant allie speed-dating spatial et course pour la survie, tout en offrant une satire piquante de la société du spectacle. Phobos est aujourd'hui adapté en bande dessinée par son maître d'oeuvre, Victor Dixen, lauréat de deux Grand Prix de l'imaginaire.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Science Fiction
    M note est très sévère. Phobos est indubitablement une bd de qualité qui saura facilement trouver son public. 
    Mais j'ai été déçu. Déçu car j'ai eu l'impression de lire le début d'une saga façon Hunger Games très tournée vers un public ado-jeunes adultes. Les thèmes abordés, les personnages, leurs motivations et leur niveau de complexité m'ont laissé un petit goût de manque de maturité. Dur à expliquer. Mais j'en attendais beaucoup plus. 
    Dommage pour moi donc, puisque les dessins sont bien réussis (même si légèrement un cran en dessous de la sublime couverture) et que l'histoire reste intéressante, assez originale et plutôt bien maitrisée. On verra sur le second tome si mon impression se confirme ou non, mais n'ayant pas lu les livres, je reste pour le moment un brin sceptique.

    The_PoP

    Locke & Key - Ciel et Terre

    Par The_PoP, dans Critiques

    Scenariste: Joe Hill Dessinateur: Gabriel Rodriguez Coloriste: Jay Fotos Editeur: Hi-Comics Note: 4.5
    Résumé:

    Tous les secrets de Lovecraft n'ont pas encore été révélés... En trois histoires courtes, les deux maîtres du Manoir Keyhouse, Joe Hill et Gabriel Rodriguez, vous invitent à un voyage dans le temps et l'espace, et lèvent le voile sur les mystères qui entourent les clés et la famille Locke : Open the Moon! Nommée au Eisner Award 2012 de la meilleure histoire courte. Retrouvez la famille Locke le temps d'une nuit d'été aussi tragique que magique, où une nouvelle clé révèle un pouvoir fantastique : celui d'ouvrir la Lune... Grindhouse! Des gangsters s'attaquent à la famille Locke, sans savoir que Keyhouse recèle de mystères bien plus redoutables qu'eux... Une histoire grinçante et pleine de suspens, et un habile clin d'oeil aux romans noirs et aux films de série B. In the Can. Où l'on prend quelques nouvelles de Bode, Kinsey et Tyler Locke. Immense succès en libraire adapté sur Netflix, Locke & Key déroule le parcours mouvementé de ses héros en six volumes et un recueil d'histoires courtes, bientôt suivis de nouvelles aventures.

    Autres informations: Retour dans le domaine Lovecraft
    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    Voici un tout petit comics indépendant, ne contenant que 3 nouvelles inédites autour de l'univers de Locke & Key que les amateurs de la série mère ne pourront ignorer. 
    Oui c'est tout à fait dispensable. Et pourtant, on retrouve bien la magie de la série mère dans ces 3 courtes nouvelles. La première est juste magistrale, même si on la voit venir, la seconde semble à priori plus insignifiante, et la dernière est un très bel hommage à certains... classiques du genre. 
    Autant vous dire que je me suis régalé. Hi Comics nous complète la pagination de cette première édition française avec des photos des auteurs sur les lieux les ayant inspirés. Plutôt sympa également. 
     
    Le prix est à l'image de la pagination, relativement faible. 
     
    Pour les fans uniquement. Mais il y en a. Et eux y trouveront sans nul doute leur compte, en tout cas moi j'ai été ravi.

    Nickad
    Scenariste: COOL Kyôshinsha Dessinateur: COOL Kyôshinsha Editeur: Noeve Grafx Note: 4.0
    Résumé:

    Avoir une domestique draconique, n'est-ce pas un peu encombrant ?! Un matin, la tête enfarinée après une nuit de beuverie, Kobayashi voit débarquer sur le pas de sa porte... un dragon. Ou plutôt une dragonne fantasque, dénommée Thor, qui a décidé de son propre chef de se mettre à son service ! Du transport à la lessive en passant par la cuisine et la sécurité, Thor ne ménage pas sa peine pour prouver sa dévotion à sa nouvelle maîtresse. Quitte à la mettre dans les situations les plus embarrassantes...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Comédie
    Kobayashi est une employée normale, sa vie s’écoule entre travail et maison, boire un verre de temps en temps avec un collègue et boire plus qu’il n’en faut parfois. Et c’est ainsi qu’après le verre de trop, elle a fait une rencontre bien étrange et une promesse, la voilà qui se retrouve un beau matin avec un dragon à sa porte : Thor, prête à entrer au service de Kobayashi en tant que soubrette ! Pour information, dans ce manga, les dragons ont la capacité de prendre une apparence humanoïde.

    On se retrouve avec un duo assez improbable, d’un côté Kobayashi qui a un caractère un peu renfermé, légèrement taciturne et qui semble blasé sur tout sauf quand il s’agit de domestiques et de l’autre, Thor, un dragon ayant fui son monde d’origine, détestant les humains mais prête à tout pour rester auprès de Kobayashi. La conjoncture va forcément entrainer des décalages, des quiproquos, des situations inattendues. Il y a beaucoup d’humour, une vraie bonne humeur et de l’originalité. Un manga agréable, plein de fraicheur qui apporte de la distraction et de la détente.

    On pourrait penser que ce n’est encore qu’un nouveau titre de plus sur les dragons (après la nonne, l’appartement, le vegan…), mais cela n’a rien à voir ! D’abord, ici c’est le dragon issu d’un univers de fantasy qui vient dans notre monde (une sorte d’isekai inversé) ; ensuite ce titre date de 2013, il est sorti bien avant les autres. Il a d’ailleurs fait l’objet d’une adaptation en anime, fidèle au manga, que vous pouvez retrouver sur crunchyroll.




    The_PoP
    Scenariste: Eric Corbeyran Dessinateur: Emmanuel Despujol Coloriste: Fabien Alquier Editeur: Soleil Note: 3.5
    Résumé:

    Charly a le pouvoir de neutralier un vampire par sa seule présence. Dans un New York secoué par la crise, les créatures malfaisantes pullulent et Charly vit de son art. Accompagné de sa prisonnière, une Lamie coupable de meurtre transformée en fillette, Charly rejoint une troupe ambulante de monstres de foire dans une ambiance à la Freaks. Il se lie avec Trixie, femme tatouée de la troupe.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    Monsieur Corbeyran au scénario d'une nouvelle série fantastique se déroulant dans le New York du début des années 30, ça a le mérite d'attirer notre attention. Ici associé au dessinateur Emmanuel Despujol que l'on a découvert dans la série Aspic, il nous livre un histoire assez originale avec un personnage central finalement peu charismatique mais très intriguant. Le monde imaginé par Corbeyran se dévoile à nous petit à petit, nous livrant au fil des pages une cohérence bienvenue et répondant aux questions soulevées au fur et à mesure. 
    On finit cet album en ayant envie d'en lire la suite, et c'est plutôt un très bon signe. Reste à savoir en combien de tomes cette série est prévue, car je pense que ce sera une série courte.

    poseidon2
    Scenariste: Jun Mayuzuki Dessinateur: Jun Mayuzuki Editeur: Kana Note: 4.5
    Résumé:

    La citadelle de Kowloon... Un labyrinthe de ruelles, de boui-bouis... Reiko Kujiraï et Hajime Kudo sont deux agents immobiliers dans la trentaine qui sillonnent cet enchevêtrement de béton. Entre eux semble se dessiner le début d'une romance. Mais est-ce vraiment le début ? Comment se fait-il que, sur la photo trouvée par Reiko, Hajime et elles semblent bien plus proches qu'ils ne le sont actuellement ? Et la citadelle de Kowloon est-elle vouée à disparaître grâce au bâtiment futuriste en construction au-dessus de leur tête : Generic Terra ?

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance
    Kowloon generic romance est un manga à montrer en école de BD. Cela fait l'objet d'un super cours sur la gestion des Cliffhanger.
    En effet au fil de ma lecture je m'apprêtais à vous dire que Kowloon était un sympathique manga romantique, dégageant une belle atmosphère de nostalgie dans une ville figée dans le temps qui se refuse d'aller de l'avant et préfère conserver  son ambiance. Et puis sont arrivées les trois dernières pages et la bam, grosse claque. Grosse claque car grosse ouverture. Ouverture a un changement complet de l'histoire, d'époque voir même de genre.....
    C'est dur de ne pas vous en dire plus et je ne voudrais pas vous gâcher la surprise. Mais je ne peux qu'encourager tout fan de manga romantique à ouvrir ce Kowloon et surtout, surtout, d'aller jusqu'au bout de sa lecture.

    poseidon2
    Scenariste: Grace Ellis Dessinateur: Britney Williams Coloriste: Britney Williams Editeur: Urban Comics Note: 4.0
    Résumé:

    À treize ans, Lois Lane est accro aux réseaux sociaux, et plus particulièrement aux challenges en tous genres que l'on trouve sur Internet. Alors pourquoi ne pas apporter sa pierre à l'édifice en créant sa propre chaîne de vidéos ? Après tout, c'est le début de l'été à Liberty View et dans quelques jours se tiendra la course annuelle de vélo du quartier. Une toile de fond idéale pour célébrer son « amiversaire » avec Kristen, sa meilleure amie, et lancer son #challengedelamitié dans l'espoir de gagner un tas d'abonnés. Alors quand Lois apprend que les feux d'artifice de la fête ont été volés, elle y voit une opportunité supplémentaire d'alimenter son projet et de prouver au monde à quel point elle et Kristen sont soudées. Elle n'avait pas imaginé une seule seconde qu'une autre fille puisse accaparer l'attention de son amie à un moment si important, ni que celle-ci prévoirait de partir en camp de vacances juste après la course, la laissant seule pour les semaines à venir. Le challenge de l'amitié est encore loin d'être gagné.

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie
    Nouvel album de la collection Urban Kids avec cette fois ci une jeune Lois Lane. Une Lois Lane qui n'a rien à voir avec la journaliste et femme de superman hormis son caractère bien tremper (et un clin d'œil en fin d'album).
    Cet album jeunesse ne triche pas avec son public : Les dessins sont tout en rondeur, les couleurs vivent et les jeunes filles presque trop enfantines pour avoir 13 ans. Les auteurs ont dû choisir 13 ans pour se permettre de centrer le débat sur les réseaux sociaux sans se faire jeter des cailloux mais, à notre époque, ils auraient aussi bien pu leurs donner 10-11 que cela aurait marché de la même façon, surtout avec des personnages féminins beaucoup plus matures à 13 ans (et je sais de quoi je parle :p) . 
    Ceci mis à part, cet album traite intelligemment de la rupture que provoques les réseaux "sociaux". La phrase choc du début d'album est la suivante :" Si on n’est pas amis sur youtube on n’est pas vraiment amie pas vrai ?" C'est toute la problématique de ces réseaux sociaux qui nous coupent du vrai lien social qui est traité ici. Une réflexion simple sur la différence entre la vraie vie et la vie sur internet.
    Un traitement enfantin (et légèrement caricatural on est d'accord) d'une question de société qui permet à l’enfant de bien comprendre la problématique sans qu'elle ne vienne de leurs vieux grincheux de parents.
    Rien que pour cela c'est une réussite.

    poseidon2

    Yasmina t2

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Wauter Mannaert Dessinateur: Wauter Mannaert Coloriste: Wauter Mannaert Editeur: Dargaud Note: 3.0
    Résumé:

    Grâce aux signatures recueillies par sa pétition, Yasmina, nouvelle star des réseaux sociaux, se voit attribuer une heure de cuisine et une heure de jardinage à l'école. Super nouvelle... sauf que ses élèves envoient des blagues sur Instagram plutôt que d'écouter ses leçons ! Quant à Rita, la responsable de la cuisine scolaire, elle préfère les plats congelés... Et ce n'est pas le seul problème de taille qui occupe Yasmina. Elle trouve généralement des légumes frais dans le potager de ses amis, Marco et Cyrile. Mais voilà : des lapins dévorent les légumes du jardin ! Et au vu du risque de surpopulation, ils sont menacés par des voisins qui se mettent à les chasser... Bref, rien ne va plus, Yasmina doit acheter ses légumes au supermarché - horreur ! - et les lapins, en manque de nourriture, risquent de finir leur existence dans une marmite... La vie n'est pas facile pour les adeptes d'une alimentation équilibrée ! Une série débordante d'enthousiasme et de bonne humeur, qui allie humour et préoccupations environnementales... tout en se demandant comment nourrir les quelques milliards d'humains supplémentaires qui débarqueront bientôt sur la planète ! Les plats de Yasmina vous font saliver ? Retrouvez 8 pages de recettes en fin d'album.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Action
    Bon alors la c'est étonnant... on se croirait dans un manga. Un vrai bon tome de transition comme les mangas en ont le secret. Un tome pour faire patienter ou il ne se passe pas grand chose au final. Yasmina subit énormément les événements sans pouvoir réagir. Cela va vite et est gloablement vite lu.
    Cet album pèche donc par manque d'ambition je trouve. Apres un super one shot et un bon premier tome, j'espère que Wauter Mannaert ne manque pas d'inspiration et qu'il nous livrera un tome 3 ou l'on verra une Yasmina pro-active et ou l'on se recentrera sur son combat pour éduquer les masses.
     

    Nickad
    Scenariste: KONO Yutaka Dessinateur: UZUKI Ai Editeur: Delcourt Note: 4.5
    Résumé:

    On raconte qu'au sommet des marches dont cette île tire son nom vit une sorcière, et que tous ceux qui aspirent à quitter cet endroit doivent absolument trouver... ce qu'ils ont pu perdre quand ils y sont arrivés. J'ignore ce que c'est. Mais je sais une chose. C'est que quand MANABE, une fille au regard déterminé, a débarqué ici, j'ai eu le sentiment que plus rien ne serait jamais plus comme avant...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    Quel étrange récit que celui-là ! Imaginez une île où l’on arrive sans savoir comment, en ayant oublié plusieurs jours ou plusieurs mois, une île où une vie tranquille vous attend, où tout est fait pour que vous vous y sentiez bien. Où même en ayant conscience que la situation n’est pas normale vous ne ressentiez pas le besoin de partir. Et de toute façon, même si vous vouliez vous ne pourriez pas, car l’île aux escaliers ne laisse partir que ceux qui ont retrouvé ce qu’ils ont perdu.

    Du mystère, voilà ce qu’il y a dans cette histoire, comme les personnages, on ne sait pas grand-chose, et c’est l’arrivée de Manabe qui va enfin faire bouger les choses. Il y a une sorte de mélancolie qui se dégage du livre, une étrange sensation de planer entre deux mondes, les personnages sont-ils dans un rêve ou la réalité ? Et si finalement, l’île n’était qu’une métaphore ? Un moyen de se trouver soi-même ?

    Encore une fois, la collection moonlight nous surprend avec ce manga adapté d’un roman de Yutaka Kono. L’histoire est très originale, servie par des dessins agréables, empreints d’une certaine douceur et laissant transparaitre la magie ambiante.

    Série finie en 3 tomes.


    Nickad

    Jormungand tome 10

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: TAKAHASHI Keitarô Dessinateur: TAKAHASHI Keitarô Editeur: Meian Note: 4.0
    Résumé:

    Kasper, le grand frère de Koko, fit l'annonce de la sortie d'un système révolutionnaire de gestion des communications et de la logistique militaire, le Hek.GG, ce qui fit grand bruit dans le monde des armées. Mais dans l'ombre, Koko et Minami s'apprêtent à lancer leur projet secret, le Jormungand...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Action
    Koko a décidé de passer à l’action, les missions qu’elle confie à ses hommes changent et la voilà, qui fait enlever des scientifiques et qu’elle investit dans des sociétés technologiques. Il semblerait bien que son projet soit sur la bonne voie, ce fameux projet secret dont on entend vaguement parler depuis quelques tomes sans savoir de quoi il s’agit.

    Ce tome montre une réelle avancée dans l’objectif final de Koko, des révélations vous attendent et un rebondissement à la fin qui annonce un tome 11 explosif ! Avec ce volume, l’histoire reprend du poil de la bête et attire à nouveau notre attention, la fin dans le prochain tome !


    poseidon2
    Scenariste: Hazuki Takeoka Dessinateur: Tiv Editeur: Meian Note: 3.5
    Résumé:

    Sonnez l'alerte, la vengeance de masamune pourrait bien tomber à l'eau ! Huit ans après avoir été rejeté et surnommé " Pieds-de-cochons " par Aki Adagaki, Masamune est de retour pour se venger. Alors qu'il commençait à se rapprocher d'elle, une nouvelle élève mystérieuse du nom de Neko Fujimiya lui dit qu'ils sont liés par le destin. Tout laisse croire au début d'un triangle amoureux formé d'une Princesse Cruelle sadique, d'un bogosse anciennement obèse, et d'une fille de bonne famille aux apparences trompeuses.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance
    Notre  nouveau personnage est le centre de ce troisième tome de Masamune-kun revenge. Notre auteur joue bien avec son nouveau personnage en nous montrant une fille trop amoureuse pour bien faire.
    Elle en fait tellement qu'elle cache forcément un lourd secret. Secret que l'auteur garde bien au chaud pour la suite de la série bien sûr.
    Mais cela permet de nous titiller à chaque attaque de notre jeune fille de bonne famille. La rivalité entre elle et Aki pimente vraiment ce troisième tome, nous faisant penser que notre beau Masamune ne contrôle vraiment rien du tout.
    Un trio amoureux bien sympathique pour une lecture détente.

    poseidon2

    Injustice Year zero

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Tom Taylor Dessinateur: Collectif Coloriste: Collectif Editeur: Urban Comics Note: 3.5
    Résumé:

    "Tout aurait pu être différent s'ils avaient été parmi nous." Un an avant que Superman ne devienne le dictateur le plus haï de la planète, une Ligue de la Justice encore unie célébrait les héros qui les avaient précédés : la Société de Justice. À leur contact, Batman, Superman et les membres de la Ligue de Justice moderne apprirent comment ces aînés parvinrent secrètement à défaire le tyran nazi durant la seconde guerre mondiale. Cette ambiance fraternelle XX lorsque l'on rapporte les derniers agissements du Joker. Le criminel aurait trouvé le moyen de contrôler mentalement ses adversaires, et s'apprêterait à saboter la Ligue et la Société de Justice de l'intérieur...

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Super héros
    Etonnant pitch que celui-ci. En effet on nous propose ici un prequel à Injustice. Prequel dans lequel le joker s'attaque... à la société de Justice. 
    Le prétexte est assez étrange d'ailleurs et ça sent quand même pas mal la commande éditorial pour faire un titre de plus à la franchise la plus bankable de DC. 
    L'histoire n'est pas mauvaise. On a un vrai joker méchant et des gentils complètements perdus. Mais le Joker devient presque trop puissant, la société de justice trop faible et la résolution un peu facile. Facile tout comme le passage de rédemption de Harley Quinn, qui semble devenue obligatoire.
    Bref une lecture sympathique mais en rien immanquable.

    The_PoP

    Klaw - Tome 13 - Amours

    Par The_PoP, dans Critiques

    Scenariste: Ozanam Dessinateur: Joël Jurion Coloriste: Yoann Guillé Editeur: Le Lombard Note: 3.0
    Résumé:

    Il paraît qu'on ne revient jamais chez soi, mais on peut revenir chez les autres. C'est ce qu'ont fait Paula et Tiago, qui ont reconstitué une famille dans la maison où a grandi Ange. Quant à ce dernier, il se ressource là où il a appris à maîtriser son dhizi, au coeur de la forêt, dans la cabane d'Horatio. Mais, pour tous, le répit est de courte durée. Les dhizis changent de propriétaire et les menaces de nom, mais certaines choses ne changent jamais vraiment...

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    Voici le tome 13 de la série jeunesse fleuve pour les ados chez le Lombard. Klaw et ses Dhizis continue de plus belle avec des alliances qui se sont dénouées d'autres qui se sont reformés et de nouveaux ennemis qui apparaissent. 
    Les amateurs de la série retrouveront avec plaisir leurs personnages préférés, avec ce renouveau bienvenu dans les intrigues. Graphiquement le dessin de Joël Jurion est toujours aussi soyeux et soigné et ne pourra que plaire aux ados. 
    Ce n'est décidément pas avec ce tome 13 que les aficionados de la série se lasseront tant les recettes qui ont fait son succès sont toujours appliqués avec soin.

    The_PoP
    Scenariste: Crisse Dessinateur: Crisse Coloriste: Besson - Nino Editeur: Le Lombard Note: 2.5
    Résumé:

    Zdenka avait reformé les Gunblast Girls pour un plan simple : escorter discrètement une gamine à l'autre bout du système sidéral, prendre l'oseille et se mettre au vert. Et puis ladite gamine s'est révélée être le réceptacle d'une entité cosmique convoitée par la moitié de la galaxie, et sujette à des crises de panique qui téléportent tout le monde à travers l'espace... et maintenant, le temps ! Et là, forcément, le plan a légèrement dérapé...

    Autres informations: Dyptique de science fiction survitaminée par Crisse
    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Science Fiction
    En voilà un ouvrage étonnant... Ce GunblastGirls tome 2 clôture un diptyque de sf hyper ambitieux démarré en... 2017.
    Crisse est donc totalement aux commandes de cet ouvrage d'action survitaminé nous présentant des héroïnes mercenaires combattant pour accomplir une mission qui les a emmené beaucoup plus loin que prévu. Ce qui est étonnant c'est que l'univers, l'intrigue et ses implications sont hyper riches, et qu'on ne fait finalement qu'effleurer le tout, sans avoir toutes les réponses. Cela m'a donné l'impression d'une série qu'on finit en catastrophe car elle n'a pas rencontré son public. Sympa pour les acheteurs du premier tome puisqu'une série non terminée est la terreur de tout lecteur de BD. Cependant cela ne suffit pas en faire une BD de science fiction qui sort du lot. 
    L'action avance très vite, bien servie par les illustrations de Crisse dans son style habituel. Gunblast Girls 2 est donc pour vous si vous avez aimé le premier tome, si vous aimez la sf qui défouraille à tout va, et si vous n'aimez pas les series à rallonge. 
    Pour les purs amateurs de SF par contre cela risque d'être un peu juste.
     

    The_PoP

    Entre les lignes

    Par The_PoP, dans Critiques

    Scenariste: Dominique Mermoux Dessinateur: Dominique Mermoux Coloriste: Dominique Mermoux Editeur: Rue de sevres Note: 4.5
    Résumé:

    Lorsqu'il découvre dans une vieille malle trois carnets renfermant des lettres d'amour, le père de Baptiste sombre dans une profonde mélancolie. Baptiste, lui, tombe des nues : Moïse, son grand-père, y raconte toute l'histoire de sa vie. Plus incroyable encore, Moïse adresse son récit à une inconnue : Anne-Lise Schmidt. Naviguant entre les grands drames du xxe siècle et des témoignages d'aujourd'hui glanés dans une tentative éperdue de faire passer un message à son père, Baptiste devra percer le lourd secret d'un homme et lever le voile sur un mystère qui va chambouler toute une famille...

    Autres informations: Adaptation du roman de Baptiste Beaulieu
    Type: Roman graphique L'acheter sur BD fugue Genre: Drame
    Et voici encore une nouvelle adaptation plus que réussie d'un super livre par les éditions Rue de Sèvres.
    Je n'avais pas lu le roman dont est tiré cette adaptation mais on est d'emblée saisi par la finesse et la douceur des illustrations de Dominique Mermoux qui tranche parfois avec le monde rude de cette europe du début du vingtième siècle. 
    L'histoire elle est belle et nous invite à revoir la grande Histoire à travers les petits destins parfois tragiques des personnages. C'est beau, c'est humain, c'est parfois merveilleux et dur en même temps. Une belle histoire, magnifiquement mise en image par le talent de Dominique Mermoux. 
    La construction de l'intrigue sur les deux époques est également très réussie et rythme très bien l'avancée du scénario. 
     
     
    Je ne peux que vous conseiller de lire "Entre les lignes".

    Nickad

    Love fragrance tome 3

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: YAMADA Kintetsu Dessinateur: YAMADA Kintetsu Editeur: Kana Note: 4.0
    Résumé:

    Asako Yaeshima, une employée qui a des complexes parce qu'elle transpire beaucoup, vit une relation amoureuse avec Kôtarô Natori, un homme à l'odorat très développé qui travaille dans la même compagnie qu'elle. Elle a parlé de son premier petit ami à sa mère, elle s'est occupée de lui quand il était malade et elle l'a présenté à son petit frère... Asako apprend de plus en plus de choses sur les relations amoureuses et elle s'est même habituée à se faire sentir par Kôtarô. Malheureusement, le jeune homme doit partir en voyage d'affaire avec sa jeune collègue Korisu...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance
    Dans ce tome Asako et Natori sont confrontés à 2 « problèmes », le 1er c’est que Natori doit faire un voyage professionnel de 4 jours, leur première « longue » séparation depuis le début de leur relation, 4 jours ça n’a l’air de rien mais quand on est fan des odeurs et surtout celles de sa copine, 4 jours ça peut être très long ! Quant au 2eme, il s’agit de vivre leur relation cachée ou non, si c’était un souhait d’Asako au départ, ne pas pouvoir en parler commence à poser quelques problèmes.

    Rien d’insurmontable donc pour nos tourtereaux. L’histoire se poursuit avec humour et bonne humeur. Ils progressent à leur rythme. Il y a un côté mignon car ils sont maladroits, un côté amusant car les deux personnages ont des particularités (la sueur pour l’une et les odeurs pour l’autre). Un manga qui fonctionne bien pour le moment.


    Nickad
    Scenariste: TAKEUCHI Tomo Dessinateur: TAKEUCHI Tomo Editeur: Noeve Grafx Note: 4.0
    Résumé:

    Collégien, Tatara Fujita n'a ni talent ni passion et ne sait pas quoi faire de sa vie. Le hasard et une bande de caïds mal intentionnés l'amènent à rencontrer Kaname Sengoku, un danseur professionnel qui l'attire dans un studio de danse de salon. Tatara y découvre l'univers de la danse sportive.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Sport
    Tatara Fujita est un collégien qui n’a pas encore trouvé sa voie, il aimerait bien avoir un don, une passion, une motivation dans la vie, quelque chose qui pourrait lui faire ressentir qu’il est vivant, qu’il n’est pas vide et qui lui permettrait de changer, d’avancer. Un jour, suite à un concours de circonstances, il va découvrir le monde de la danse de salon (valse, salsa…) et pour la première fois, il va se sentir happé, fasciné et va décider de devenir danseur et faire de la compétition.

    Représenter la danse en dessins, pouvoir donner l’impression des mouvements, des enchainements, de la rapidité ce n’est jamais très facile à faire. Même si je n’ai pas été totalement convaincue par ces représentations, ce qui marche bien en revanche, c’est les sensations que la danse procure chez notre héros. On ressent bien l’éveil de son intérêt, sa fascination et son envie d’apprendre. Et puis, pour une fois, ce n’est pas de la danse classique, ni de la street, ici on parle de danse de salon : un genre souvent dénigré par les jeunes car souvent considéré comme obsolète. L’auteure joue donc l’originalité en choisissant ce style de danse et en prenant comme personnage principal un garçon, elle va donc à l’encontre des tendances et c’est très bien !  Une belle découverte, à suivre.



    poseidon2

    Jardin secret t8

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Ammitsu Dessinateur: Ammitsu Editeur: Kana Note: 4.5
    Résumé:

    Ran est une fille assez parfaite que beaucoup considèrent comme un modèle à suivre : sérieuse, sportive, intelligente, soucieuse de sa santé, etc. Mais il n'est pas facile de rencontrer un garçon quand ces derniers la considèrent, à son grand dam, comme « l'inaccessible étoile » ! Un jour, elle fait fortuitement la connaissance de Akira, un garçon solaire, naturel, franc et amical et elle découvre également son "secret": il est fils de fleuristes, apprécie beaucoup travailler au magasin de ses parents et sait déjà qu'il deviendra lui aussi fleuriste. Mais il n'ose l'avouer à personne de peur que l'on se moque de lui.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance
    Critique de @TheOtaku : Ce tome 8 de Jardin secret est vraiment bien, avec Megumu qui a honte de sa passion pour les fleurs mais qui aime toujours autant Ran.
    Ce tome est aussi très bien car Akira se dévoile un peu plus à ses camarades et à Ran. Ran, de son coté, prépare les vacances d'été et , après une conversation avec son ami, elle se demande combien de "marche" (ndlr : étape) il y a pour qu'elle et Akira atteignent l'age adulte.
    Ce tome 8 est meilleur que le précédent avec une histoire qui avance plus.
    Jardin secret est toujours une histoire d'amour pure et sincère. Les dessins sont toujours aussi mignons et cette histoire mérite d'etre lue.

    poseidon2

    Nuit couleur larme

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Borja Gonzalez Dessinateur: Borja Gonzalez Coloriste: Borja Gonzalez Editeur: Dargaud Note: 4.0
    Résumé:

    Dans une ville théâtre d'une vague de disparitions soudaines et inexpliquées, Teresa est libraire spécialisée en fantastique, occultisme, horreur. Une de ses clientes régulières est Matilde, jeune fille timide habillée comme une otaku. Une nuit, dans la forêt, Teresa lance une incantation trouvée dans un livre et fait apparaître Laura, une démone dont le pouvoir est de réaliser le voeu de qui l'a appelée. Mais Teresa ne sait pas quoi demander ! Or, Laura ne peut repartir sans réaliser sa mission. Commence alors une cohabitation des plus étranges, souvent drôle, toujours décalée...

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Indefini
    Etrange lecture. Va définitivement falloir que je relise cet album. Parce qu'en fait j'ai l'impression d'avoir raté un truc. En effet j'ai été charmé par le graphisme, par l'ambiance et les choix de l'auteur... mais j'ai l'impression de ne pas avoir tout saisi en ce qui concerne l'histoire 😞
     C'est vraiment bizarre car au fond de moi je sens que j'ai compris mais je n'arrive pas à formaliser mes idées. Je ne sais pas si ca vous est déja arrivé mais c'est assez troublant de se dire qu'on aime ce qu'on à lu sans vraiment savoir pourquoi. 
    Bref une lecture envoutante, des choix graphiques forts et une histoire qui mérite plusieurs lectures pour etre bien apprivoisée.
    En gros je ne saurais dire si je conseille ou non. Ah si quand même : si vous n'accrochez pas au style graphique, passez votre chemin. 

    poseidon2
    Scenariste: Collectif Dessinateur: Collectif Coloriste: Collectif Editeur: Urban Comics Note: 3.5
    Résumé:

    Oswald Chesterfield Cobblepot est l'un des héritiers d'une des familles fondatrices de Gotham, mais c'est aussi le criminel connu sous le nom de Pingouin. Sous son apparence grotesque et difforme, il cache un esprit machiavélique et retors qui n'a de cesse de planifier la mort de son pire ennemi, le Chevalier Noir. Mais il est également un notable aux rêves de grandeur en quête à jamais de respectabilité. Contenu vo : Batman #169, 448-449, 548-549, 586 ; Batman Annual #11 ; Detective Comics #58, 67, 610-611, 615 ; Penguin Triumphant ; Secret Origins Special #1 ; Batman #23.3.

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Super héros
    Nouveau recueil d'histoire courtes inédites en france pour la plupart avec cette fois un focus sur le Pingouin. Le pinguoin est un des ennemis de batman les plus énigmatiques. Pas de pouvoirs réels mais une vraie intelligence et une enfance vraiment terrible. 
    Le pingupoin tire son épingle du jeu dans la liste des ennemis de batman de part sa volonté d'être reconnu en tant qu'homme d'affaire plus que celle de vouloir etre un fou sanguinaire. Lui ne veut pas contrôler le monde et tuer batman à tout prix. Il veut de l'argent et du pouvoir.
    Comme les précédents , ce recueil nous propose des histoires intéressantes mais passablement vieilles qui plairont donc plus aux fans de la premières heures qu'au nouveaux lecteurs.

    Nickad
    Scenariste: NAKASHIMA Vega Dessinateur: NAKASHIMA Vega Editeur: Akata Note: 4.0
    Résumé:

    Cela fait déjà presque un an que Sakura est entrée au lycée. Dans la petite ville côtière où elle habite, rien ne vient jamais perturber son quotidien. Et tandis que les jours passent, ses rêves de jeunesse semblent devoir s'envoler... jusqu'à ce qu'elle rencontre Ao, un jeune garçon d'un an son cadet, au caractère pétillant et énergique. Et si l'avenir lui réservait de belles surprises ?

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance
    Laisse-moi t’embrasser est un court shojo en 2 tomes. C’est l’histoire d’un premier amour entre 2 lycéens, l’amour de leur vie ! C’est du bon sentiment, du positif, un vrai conte de fée : tout se passe bien dans le meilleur des mondes.
    Côté histoire rien de très original, un shojo classique avec des héros sympathiques. Il n’y a pas vraiment de rebondissements, à peine, une petite jalousie et des doutes quant à la brève séparation due aux études, et encore, comme c’est dans la même ville, l’éloignement est relatif !
    C’est le shojo des vacances, un cadre idyllique en bord de mer, une petite ville, un amour pur qui ne va pas rencontrer d’obstacle. C’est une petite bouffée de fraicheur pour se détendre, pas exceptionnel mais plutôt bien fait et relaxant, et surtout qui met de bonne humeur.
    lire un extrait : Laisse-moi t'embrasser - T.1 - AKATA (akazoom.fr)

    poseidon2

    Gung Ho t5 (fin)

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Benjamin Von Eckartsberg Dessinateur: Thomas Von Kummant Coloriste: Thomas Von Kummant Editeur: Paquet Note: 4.0
    Résumé:

     Fort Apache est en grande difficulté. La tension est à son comble. La mort de Pauline a déchainé la colère des jeunes, qui se retournent contre les dirigeants de la colonie. Zack, Archer et Yuki sont prisonniers des bannis. Et les rippers se rapprochent de plus en plus. Plus rien ne semble pouvoir sauver les habitants. Comment sortir de tout cela en vie...La série a été récompensée par le Prix Diagonale-Le Soir 2015 (Belgique), le Prix Meilleure Série 2017 (Solliès-Ville) et a reçu de nombreux Prix dans plusieurs pays, dont l'Allemagne.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Action
    Dur dur de finir une série  acclamée de toute part. Encore plus quand il s'agit de Gung Ho. 
    En effet cette série, en plus d'être reconnue pour ses qualités graphiques, elle est connue pour être longue à sortir mais connaitre un succès à chaque tome. C'est aussi LA série phare des éditions Paquet.
     Alors ce cinquième et dernier tome devait être la cerise sur le gâteau. Mais un gâteau dont chacun e faisait sa propre idée de la forme.  Pourquoi dis-je cela ? Et bien tout bonnement parce que je pensais, moi, que la fin serait vraiment différente. 
    Alors attention, je n'ai pas trouvé cette fin non réussi. Elle est vraiment bonne. Elle est juste différentes de ce que j'imaginais.. Sans trop vous en dire, la fin se rapproche plus d'une fin à la walking dead plus qu'une fin claire et explicative. 
    Bref on se concentre sur essentiellement sur la colonie et sur nos héros plus que l'univers lui-même. Ceux qui comme moi auraient souhaité en savoir plus  sur les Rippers seront surement déçu.
    Ce n'est donc ni une bonne ni une mauvaise nouvelle. C'est juste à savoir
    .

    Nickad

    Spada tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: TRIPOOD Alexander Dessinateur: TRIPOOD Alexander Editeur: Shockdom Note: 3.5
    Résumé:

    Anghywir, ville incroyable et futuriste construite sur plusieurs niveaux, dont le style architectural et le code vestimentaire des habitants suivent le goût et l'esprit moyenâgeux dictés par la mode populaire des Lames Blanches. Watt Weland, agent de maintenance de drones facteurs de la multinationale Knightzone, se voit impliqué dans un braquage de banque. Dans ces circonstances, il rencontre Spada Rodriguez, un curieux sans-abri qui bouleversera sa vie ainsi que le destin de la ville elle-même.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Science Fiction
    Il y a beaucoup d’éléments dans Spada, d’abord, une ville futuriste sur plusieurs niveaux et de la technologie avancée. Il y a des personnages à double personnalité ou plutôt qui cachent des secrets, un homme important assassinée et une enquête qui piétine, une horde d’assassins, une société avec des activités annexes dissimulées, un passé à découvrir… Beaucoup d’informations, cela semble un peu fourre-tout au début mais cela s’organise petit à petit, le style graphique est également un peu vague et n’aide pas forcément à la compréhension ; il faut d’ailleurs un peu de temps pour s’y habituer.
    C’est donc un bon début pour la série, un peu fouillis certes, mais qui contient assez d’éléments pour éveiller l’intérêt et avoir envie d’en apprendre plus. On sent que l’auteur a pris le temps de travailler chaque image, tant au niveau des détails que sur la palette de couleur qui peut varier complétement en fonction des situations.

     


    Nickad

    Raw Hero tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: HIRAMOTO Akira Dessinateur: HIRAMOTO Akira Editeur: Soleil Note: 3.5
    Résumé:

    Chiaki enchaîne les entretiens d'embauche infructueux, mais un jour, n'écoutant que son sens de la justice et son courage, il interrompt une agression sexuelle dans le métro. Grâce à cette prouesse, il parvient à décrocher un nouveau job : devenir la taupe au sein de la SALF, une organisation visant à décrédibiliser les super héros, pour pouvoir les mettre hors d'état de nuire.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    Delcourt sort en parallèle la fin de Prison School et le début de Raw Hero de l’auteur Akira Hiramoto. On retrouve un univers original, un contexte singulier, et puis un penchant très net vers des comportements sexuels démonstratifs, pervers.

    Chiaki cherche en vain du travail, sa situation familiale est tendue, il doit s’occuper seul de ses deux petits frères. Il enchaine les entretiens, sans succès, et l’argent commence à manquer. Devant l’urgence, il va accepter de travailler pour un homme plutôt louche, au comportement pervers. Il ne sait pas ce qu’il doit faire exactement et va se retrouver embarqué dans une drôle d’aventure où tous les personnages semblent être un peu spéciaux. Côté contexte, l’histoire prend place dans une époque où certains humains possèdent des pouvoirs et où s’opposent bons et mauvais « héros ».

    Ce manga, comme le précédent d’ailleurs, ne fera pas l’unanimité. Il y a indéniablement un côté WTF, des situations absurdes et un humour graveleux. Le dessin de Hiramoto est toujours généreux : des femmes callipyges, des décors travaillés, mais frôle parfois l’obscénité. Pour information, le manga est conseillé au plus de 16 ans. L’histoire est intéressante, le scénario bien ficelé et ne manque pas de rebondissements, parfois lourds il faut bien l’avouer.

    Série finie en 6 tomes.


    Nickad

    Black board tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: IZUMIDA Fuyuki Dessinateur: IZUMIDA Fuyuki Editeur: Omaké Note: 4.5
    Résumé:

    Le Black Board est un panneau d'annonces de plus d'un kilomètre sur lequel sont affichées des milliers d'offres d'emplois. Des petits boulots du plus anodin au plus sordide... Mais comment réagir quand sur une de ces annonces, vous découvrez que quelqu'un offre de l'argent pour vous assassiner ? Et que le plus grand chasseur de primes en ville est déjà à vos trousses ?

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Action
    Voici la dernière nouveauté de chez Omaké, une courte série finie en 3 tomes.

    Black board (littéralement tableau noir) est un immense tableau d’affichage de petites annonces, on y trouve de tout : des demandes insolites, des recherches d’animaux… mais aussi des demandes immorales telles que des enlèvements ou des assassinats. Pour se faire de l’argent, il suffit de prendre l’annonce qui vous inspire, l’honorer et aller toucher la récompense. C’est comme ça que vit Tama, une jeune fille, agile, débrouillarde et court vêtue ! Un jour, un attroupement devant le panneau l’intrigue et elle découvre que l’annonce la concerne : qui peut bien lui en vouloir ? et comment va-t-elle faire pour échapper à ses chasseurs ? C’est là qu’elle rencontrera Basco, le costaud de l’histoire, muet, avec qui elle fera équipe.

    Des duos gros dur-fillette, on en a déjà vu dans les mangas, mais celui-là est plutôt plaisant. Tama n’a pas sa langue dans sa poche, elle est futée et a plus d’un tour dans sa poche. Basco, sous ses allures de gorille, est très organisé et plus malin qu’il n’y paraît. Tous les deux vont devoir affronter la pègre locale. Le manga est rempli d’actions et d’humour, le trait est dynamique et l’auteur sait bien rendre les différentes expressions des personnages même quand ceux-ci sont complétement à l’ouest. Les petites parodies entre les chapitres sont également appréciables. Et un rebondissement en fin de tome énervant car il faudra attendre septembre pour avoir la suite !

     



    poseidon2
    Scenariste: Stéphane Piatzszek Dessinateur: TieKo Coloriste: TieKo Editeur: Grand Angle Note: 3.5
    Résumé:

    1642, le destin de trois filles de rien exilées de France vers l'île de la tortue pour devenir femmes de flibustiers

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Action
    Plus ça va et plus cette histoire devient une vraie histoire de flibustier. Dans ce tome on est agréablement surpris par la tournure des évènements. En effet nos trois femmes qui s'étaient faite la promesse d'$être solidaire se retrouve à toutes avoir des envies différentes et, pour certaines, un gout prononcé pour la flibuste.
    D'esclave elles ont évolué en maitresses femmes et en vrai pirates, que ce soit dans les actes aussi bien que dans la façon de penser. 
    Piatzszek  nous livre donc un second tome  digne des films de flibustes des années 70. Des pirates qui étaient pirates dans l'âme plus que dans la méchanceté. 
    Une vraie belle histoire de pirates classique.

    The_PoP
    Scenariste: Zidrou Dessinateur: Turk Coloriste: Kaël Editeur: Le Lombard Note: 2.5
    Résumé:

    Si vous ne savez pas quoi faire pour vos prochaines vacances, pas d'inquiétude : Léonard a quelques idées géniales ! À commencer par son pont invisible au coeur des Dolomites, imprimé en Pléoxiglas par une Vinci 3D. Puis le Genius Rock Festival, dont il est concepteur et organisateur. Et même l'espace, grâce à l'agence Space Léoliday ?!? Autant dire que Basile n'est pas près de prendre congé. Du coup, il tente de devenir héros de BD réaliste en compagnie d'un certain... Ric Hochet !

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Humour
    Une fois n'est pas coutume me voici à chroniquer une sortie humour. Il faut dire que j'ai souvent eu du mal avec le genre sur les parutions récentes, alors même qu'ado j'ai adoré découvrir les Lagaffes et  les Achille Talon paternels. 
    Rappelons donc que Turk est le dessinateur d'origine de la série, ce qui permettra aux habitués d'y retrouver tous leurs codes. Quand à Zidrou, les amateurs de BD récentes ont forcément lu l'une ou l'autre de ces récentes production tant le lascar multiplie les projets, bien aidé il est vrai par son indéniable talent.
    Qu'attendre donc de ce 52ème léonard ? Et bien malheureusement il n'y a que peu de surprises tant la plupart des gags tiennent sur la façon dont le dévoué Disciple va en prendre plein la figure. Heureusement Zidrou s'autorise quelques escapades lors de gags plutôt bien pensés et originaux mais ils sont hélas trop peu nombreux à mon goût. Les plus jeunes y trouveront sans aucun doute leur compte, les amateurs de la série également, mais personnellement j'en attends plus de M. Zidrou. Mais peut être suis-je juste un public difficile pour les bd d'humour après tout.

  • Qui est en ligne   0 membre, 1 anonyme, 49 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Chatbox

    You don't have permission to chat.
    Load More
  • Dernières Critiques

    • Le bruit de la pluie
      Note :
      Plus construite comme un documentaire avec un exemple concret, cette bande dessinée permet d’aborder le sujet douloureux de la tumeur au cerveau chez l’enfant. Elle revient rapidement sur les signes de la maladie et le traitement mais s’attarde sur les conséquences, sur les séquelles qui peuvent arriver, celles qui ne sont pas forcément visibles à l’œil nu (fatigue, problème de concentration, de mémorisation…)

      Cet ouvrage est comme un guide à destination des familles qui seraient touchées, qui permet de mieux comprendre la maladie et qui permet de faire découvrir les organismes et solutions pour aider l’enfant dans sa vie courante. Ce livre apporte surtout de l’espoir, la famille est soutenue, l’enfant grandit et arrive à mener une vie normale.

      L’histoire est vraiment concrète, on est vraiment dans des faits mais c’est abordé avec une certaine douceur, rendue en partie par des colorisations monochromes et des aquarelles.
      • 0 réponse

    • Yawara t5
      Note :
      Yawara à les résultats de ses examens.... et rentre donc à l'université ! Et cela définit un petit peu trop ce tome 5. En effet ce tome est vraiment centré sur Yawara et sur ses complexes de jeunes filles. SI c'est émouvant et bien fait, le fait de ne pas être centré sur du judo et de se reposer sur les 3 caractères des 3 hommes qui gravite autour de Yawara rend la lecture un peu plus fastidieuse.

      En effet le gros volume de pages n'est pas entrecoupé par des scènes sportives et dynamiques. De plus on a déjà lu et relu les arguments du grand-père. On a aussi envie de donner un bon coup de pieds au cul du gentil reporter. Bref un tome intéressant mais un peu plus mou que les précèdent ce qui rend la lecture un pu longue (surtout les laïus du grand père dont on a bien bien compris la philosophie)

      La fin de tome redynamise l'histoire avec le début des championnats nationaux.

      Vivement le tome suivant qui devrait lui être plus orienté sport.
      • 0 réponse
    • Le monde flashpoint t1 : batman
      Note :
      Je ne connaissais que l'histoire principale de Flashpoint et je dois dire que les rééditions d'Urban sur l'univers de Flashpoint me font découvrir plein de récits que j'avais ratés dont certains supers intéressants. Vous savez que j'ai normalement du mal avec les recueils autour des super héros. Là ce qui est bien c'est que les histoires présentées ici font plusieurs numéros. On ne parle pas de recueils d'histoires qui ne sont que des présentations rapides de personnages. On a ici des vraies histoires et surtout on a des vrais changements par rapport à l'univers DC tel qu'on le connait.

      C'est ça qui rend la lecture super sympa quand on connait l'univers DC : On se rend compte que les changements induit par le flashpoint changent radicalement la face du monde et donc chacun de nos personnages favoris voit sa vie complètement chamboulé : On savait déjà qui était le Batman de cette variation temporelle mais on ne connaissait pas son lien avec le Pingouin et, cerise sur le gâteau (et conclusion d'un magnifique récit, qui est le Joker de cette époque. L'histoire des Graysons est, elle, complètement changée avec un Dick qui vit avec ses parents dans un cirque qui cherche à survivre avec des attractions comme Killer Shark ou encore Deadman qui n'est pas "Dead". Bref une vision nouvelle de voir nos personnages qui est vraiment rafraichissantes. Les auteurs réussissent bien à montrer que les personnages restent fidèles à leurs originaux mais que le fait de vivre différemment peut changer leurs psychologies.

      J’ai juste un seul regret c’est que je n’avais jamais entendu parler de la plupart des membres du groupe des 7 secret (mise à part Zatanna).

      Vivement le prochain tome pour découvrir d’autres destinées à d’autre héros.
      • 2 réponses
    • Les caprices de la lune tome 1
      Note :
      Luna et Ayumu ont un an d’écart et se connaissent depuis quelques années, le premier a toujours passé son temps à embêter la seconde. Ils se retrouvent dans le même lycée où Ayumu a bien l’intention de montrer qu’elle est l’ainée et ne plus se laisser faire.

      Pour être tout à fait honnête, je me suis ennuyée, le scénario est vu, revu et encore revu. Aucune originalité dans les personnages, aucune originalité dans le déroulé de l’histoire : dès les premières pages, on sait déjà ce qui va se passer.

      Après, si on fait abstraction de tous les autres shojos, le livre est agréable, la lecture fluide et le graphisme tout en rondeur, assez typique du genre. Les personnages sont sympathiques et le côté tête en l’air d’Ayumu plutôt mignon et apporte de la fraicheur. A réserver aux débutants…


       
      • 0 réponse
    • Tomie
      Note :
      Sacrée expérience que la lecture de Tomie, cette œuvre qui lança la carrière de Junji Ito et qui débute la collection de l’auteur chez Mangetsu.

      Tomie est une jeune fille, extrêmement belle, qui ne laisse pas les hommes indifférents et attisent la jalousie des femmes ; mais une jeune fille destinée à avoir un destin tragique à chacune de ses renaissances. Si le principe de base était d’inventer un personnage qui pourrait se régénérer à partir d’un morceau de son corps, l’histoire est imprégnée de deux autres points importants de la vie de l’auteur : la mort d’un de ses amis quand il était adolescent et sa peur des femmes.

      Mais résumer Tomie à ces aspects serait vraiment restrictif. Tomie est d’abord l’incarnation du mal, le mal à l’état pur, sans état d’âme, qui devient de plus en plus violent mais c’est aussi une malédiction, destinée à ne jamais trouver le repos, à être assassinée à chaque fois. Et plus on lui fait du mal, plus il y a de Tomie. S’il y avait un fil conducteur entre les premiers chapitres, où l’on voyait bien d’où elle venait, Tomie a fini par prendre son indépendance, et les chapitres aussi ; comme si Tomie s’était répandue dans le monde pour mettre les humains face à leurs plus sombres instincts.

      Tomie est donc un manga incontournable, vous n’êtes pas obligé d’aimer, cela reste un manga d’horreur et l’univers de Junji Ito est assez particulier, par contre, il ne vous laissera pas indifférent. De plus, Mangetsu nous propose une édition de qualité avec une préface d'Alexandre Aja (réalisateur français) et une postface de Morolian, spécialiste de l’auteur qui revient sur l’origine de l’œuvre et en fait une analyse.
        • Like
      • 5 réponses
×
×
  • Créer...