Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Critiques

    Base de données regroupant les critiques.
    poseidon2
    Scenariste: Jean Van Hamme Dessinateur: Philippe Berthet Coloriste: Meephe Versaevel Editeur: Dupuis Note: 4.5
    Résumé:

    Oklahoma, 1910. La vie de Thomas Winczlav, fils de Milan, prend un tournant radical lorsqu'il se découvre héritier des richissimes Whiskies O'Casey, qu'il va devoir partager avec sa soeur jumelle, Lisa... Alors que la Première Guerre mondiale éclate, Thomas - parfois crédule et souvent volage - va tenter de faire fructifier son affaire, adoptant le nom de « Winch ». Pendant ce temps, Lisa, femme libre passionnée d'aviation, va se tailler sa place dans un ciel de guerre dominé par un certain Baron rouge... À travers les destins croisés d'une soeur et d'un frère que tout oppose, La Fortune des Winczlav s'impose comme une saga familiale à la puissance totale, explorant une des périodes les plus troublées de l'Histoire moderne et composant des portraits d'hommes et de femmes aussi marquants qu'un certain Largo... Bon sang ne saurait mentir !

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    En voila un excellent tome !
    Je pensais que cette série suivrait une ligne droite assez facile à suivre et je dois avouer que   Jean Van Hamme m'a très agréablement surpris sur ce tome 2. En effet, la fin du tome 1 laissait penser que la fortune des WInczlav serait issue du pétrole et que le reste de la filiation enrichirait le magot. 
    Et bien pas du tout. Sans trop en dire, ce tome deux nous montre avec merveille que les Winczlav ont les affaires dans le sang et savent rebondir après des déconvenues, aussi grosses soient-elles. 
    La ou Van Hamme est très bon, c'est que ces retournements de situations ne se font pas au détriment de l'aventure. Aventure qui prend un tournant dramatique avec l'arrivée de la première guerre mondial.
    Un deuxième tome passionnant et très bien illustré par monsieur "Pin Up" Berthet.
    Vivement la conclusion et... l'arrivée du petit Largo !

    poseidon2

    L'amie de ma fille t1&2

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Asami Hagiwara Dessinateur: Asami Hagiwara Editeur: Meian Note: 4.0
    Résumé:

    Si je ne t'avais pas rencontrée, j'aurais eu une vie bien rangée et ennuyeuse.Kôsuke vivait alors comme un acteur incarnant son lui idéal, aussi bien dans la sphère privée en tant que père de famille, que dans sa vie professionnelle en tant que manager. Mais un jour, il rencontre Koto, une amie de sa fille. Sa vie fait alors un virage à 180 degrés. Quand il est avec elle, il arrive à rester lui-même, tout en sachant pertinemment qu'il n'a pas le droit d'éprouver ce genre de sentiments pour une adolescente... Ainsi débute ce Middle-aged meets Girl, une histoire dédiée à tous les contemporains que la société opprime. Ce secret, je ne peux l'avouer à personne. Une histoire d'amour défendue... Mais y succomber est-il si répréhensible ? Que faire quand la vie nous rattrape ainsi ? L'histoire d'amour controversée au MILLION d'exemplaires écoulés !!

    Autres informations: Pour adulte !!!
    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance
    En introduction, j'aimerais passer un message : attention, n'en déplaise à la couverture, ce manga n'est PAS un manga pour jeune fille (shojo).
    En effet, il demande une réflexion et une prise de recul et nécessite un point de vue adulte pour bien comprendre le sujet. Car le sujet de ce manga est difficile : Peut-on s'autoriser une histoire d'amour avec une lycéenne et comment répondre aux avances de celle-ci ?
    C'est la tout le débat de ce manga : Une jeune fille lycéenne aguiche le père de sa copine et nous suivons le père dans son questionnement et ses réflexions. Veuf depuis 2 ans, il se force à être l'homme parfait, au détriment de sa fille qui sombre dans le mutisme. Alors quand il se rend compte qu'il peut encore plaire à une jeune lycéenne… il se pose des questions.
    C'est typiquement le genre de sujet tabou en bande dessinée européenne qui rend certains mangas intéressants. Car si la réponse prude et bienpensante est : non mais ce n'est même pas envisageable, le manga nous montre bien qu'un homme adulte reste un homme avant tout et que quand une lycéenne qui fait plus que son âge le drague, tout devient compliqué. Et ce manga traite passe (enfin j'imagine), par tous les stades dont le premier est le rejet en pensant que cette jeune fille se moque de lui. Mais l'histoire évolue ensuite quand la possibilité d'un vrai sentiment entre en jeux et quand notre héros se rend compte que toute cette histoire lui permet de relativiser l'importance de son travaille et lui permet de faire un point sur ses priorités dans la vie.
    Une lecture qui, je dois vous l'avouer, m'a dérangé au début par le thème et le fait d'avoir environ l'age de notre héros. Mais le traitement humain et sérieux des questions qu'il se pose et les réponses qui lui sont données par l'amie de sa fille ont transformé ma vision du manga.
    À voir comment le manga va évoluer, car le tome deux laisse une ouverture à un changement de ton, plus humoristique, qui risque de ne pas forcément me plaire.
     

    poseidon2

    Jukebox hotel T2

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Tom Graffin Dessinateur: Marie Duvoisin Coloriste: Marie Duvoisin Editeur: Grand Angle Note: 3.5
    Résumé:

    Où les hommes renaissent au monde. Où les femmes reviennent toujours. Où les lumières se voilent. Pour mieux rayonner ensuite. Thomas Shaper est un jeune peintre dépassé par le succès. Adoubé par Andy Warhol, rebaptisé « Robert Fury » par un marchand d'art cupide, l'artiste a fui New York et laissé derrière lui sa compagne pour s'installer en Californie. Sa rencontre fortuite avec Johnny Cash dans un bar de Los Angeles l'a mis sur la route du Jukebox Motel, vieille bâtisse isolée dans laquelle il tente depuis de trouver la paix. Hélas, les tourments familiaux et la peinture lui collent à la peau. Piégé dans une spirale destructrice, Thomas s'accroche à un fol espoir : que le Jukebox Motel, refuge où il s'est enfermé, donne un sens à sa vie.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Indefini
    Fin de notre diptyque traitant de l'art et de l'inspiration. 
    Et fin de diptyque en demi-teinte. En effet, si l'histoire est bien clôturée avec l'histoire des tableaux qui fini, la vie qui reprend son cours… le rôle du motel reste pour moi très abstrait. Tom Graffin nous laisse vraiment nous faire notre avis sur le sujet, mais un peu trop à mon gout.
     On se retrouve donc avec l'histoire de la vie de notre artiste, ses recherches et ses errements, mais on ne voit pas trop en quoi le Jukebox Motel apporte quelque chose. J'ai un peu l'impression que cela aurait pu se passer n'importe où. 
    J'avoue que cela m'a un peu dérangé. D'autre que moi auront peut-être une interprétation différente…

    alx23
    Scenariste: Herve Pauvert Dessinateur: Cecile Chicault Coloriste: Cecile Chicault Editeur: Delcourt Note: 3.0
    Résumé:

    Le 17 juin 1789, le jour où le Tiers-État se proclame « Assemblée nationale », outre les personnalités les plus en vue, quatre anonymes vont être pris dans la tourmente. Jean-Baptiste Jacquet, ouvrier au chômage, Suzanne la couturière, Pierre, le garde-française et Jeannette Langlois, jeune paysanne employée à la Bastille au service d'un prisonnier qui n'a de noble que le titre.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Historique
    Cet album historique retrace les quatre semaines avant le 14 juillet 1789, afin de comprendre tous les événements qui ont poussé le peuple à la révolution. Pour ce faire, Herve Pauvert base son récit sur des faits historiques plus ou moins connus, en insérant huit personnages fictifs. Ces personnages font partis des différentes classes sociales de l'époque dont beaucoup appartenant à la classe populaire et leurs mécontentements. Le récit est divisé en plusieurs chapitres suivant les personnages principaux dans des petites histoires personnelles qui se croiseront pour former l'intrigue générale. Les faits sont connus mais habilement mise en scène dans ce récit historique qui marquera l'histoire de France. Les dessins sont dans un style classique. Les postures des personnages peuvent paraitre étranges ou figées dans des décors d'époques assez réussis.
    14 juillet, Destins d'une révolution donne une vision de la révolution française par le petit peuple et devrait ravir les fans de récits historiques.

    poseidon2

    Raptor

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Dave McKean Dessinateur: Dave McKean Coloriste: Dave McKean Editeur: Futuropolis Note: 4.5
    Résumé:

    Raptor nous donne à voir tour à tour deux mondes et deux âmes en proie au conflit. Sokól erre dans un paysage féodal et fantastique, chassant les monstres pour le compte de ceux qui peuvent s'offrir ses services, tandis qu'Arthur, un auteur de contes fantastiques, qui pleure la mort de sa jeune épouse dans le Pays de Galles du XIXe siècle, s'en remet au surnaturel dans le vain espoir de la revoir. Tous deux vivent dans le crépuscule entre la vérité et le mensonge, la vie et la mort, la réalité et l'imaginaire. Véritable prouesse visuelle, Raptor entraîne le lecteur dans deux mondes à priori distincts, mais qui se font écho dans une même trame narrative.

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Indefini
    On va être honnête. En première lecture, j'étais très loin d'avoir tout compris. J'ai même failli arrêter au tout début tellement je ne comprenais rien.
    Rarement, je n'avais autant eu envie de relire un album dans l'unique but de vérifier que j'avais compris quelque chose. Le vrai pouvoir de Dave McKean est surement là : Réussir à faire quelque chose de vraiment différent, visuellement parlant que cela fait très peur en première lecture, mais de le faire tellement bien que l'on est envouté et qu'en terminant l'album, on les rouvre pour une deuxième lecture.
    Alors cela ne plaira pas à tout le monde, c'est clair. Mais il sera impossible de nier le travail et la qualité graphique.
    Je ne vous en dirais pas trop (en partie parce que j'ai toujours peur de ne pas avoir saisi toute la profondeur du récit) mais j'encourage toutes les âmes aventureuses et amatrices d'expérience graphique à foncer sur cet "album" de Dave McKean... et de venir me dire s'ils ont adoré... ou détesté.
     

    Nickad

    Butterfly beast II tome 3

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: NAGATE Yuka Dessinateur: NAGATE Yuka Editeur: Mangetsu Note: 4.0
    Résumé:

    Ochô a été capturée par Kazuma et ses hommes, après sa rencontre avec le prêtre chrétien Jihyôe Kintsuba. Raizô finit même par se rallier à la cause de ce dernier et va jusqu'à trahir sa partenaire ! Ochô arrivera-t-elle à empêcher l'exécution du plan de son ancien amant et de l'évangéliste qui veulent renverser le shogunat à tout prix ?

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Action
    Kazuma passe à l’action, il compte bien se servir des chrétiens prêts à mourir pour leur foi pour envahir Yoshiwara et lancer une insurrection contre le shogunat. Mais Jin’emon semble avoir anticipé ses actions, l’affrontement est inévitable.

    Un tome de combats et de règlements de compte (physiques et verbaux), on en apprend beaucoup sur les différents personnages et leur psychologie. Le graphisme est aussi précis que la lame d’un samouraï, chaque personnage semble prêt à aller au bout de ses convictions, il n’y a aucun temps mort. Une très bonne série finie en 5 tomes.


    Nickad

    New love, new life tomes 1 et 2

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: NEMU Yoko Dessinateur: NEMU Yoko Editeur: Kana Note: 4.0
    Résumé:

    Momoko débute dans le monde du travail avec un poste de graphiste. Mais l'agence pour laquelle elle travaille, spécialisée dans les éléments pour les Pachinkos ? sortes de casino japonais ? est invivable. Entre les heures sup', la mauvaise humeur du directeur commercial, les collègues qui dorment à tour de rôle sur un matelas de fortune, Momoko a de bonnes raisons de vouloir claquer la porte... Malgré tout, grâce à son nouvel amour, Momoko va trouver une certaine forme d'épanouissement à travailler dans ce joyeux chaos.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie
    On a découvert NEMU Yoko avec sa série first job, new life dont vous pouvez retrouver les critiques ici (tomes 1 et 2) et ici (tome4). L’histoire de New love new life se situe dans la même entreprise mais se déroule à l’arrivée de Momoko (une collègue de Tama). Il est dommage que les séries ne soient pas sorties dans l’ordre en France car si vous avez lu First job, new life vous aurez forcément des informations sur certaines relations. Pour information les 2 séries font parties d’une trilogie, la publication de la dernière n’est pas encore prévue en France.

    La jeune Momoko veut devenir illustratrice, elle est embauchée dans une agence de design et se rend compte que celle-ci est spécialisée dans les affiches de pachinko. Entre sa déception de ne pas faire vraiment ce qu’elle veut et le rythme acharné du travail (les heures supplémentaires, la tension, dormir sur place parfois…) elle se demande si elle ne va pas démissionner. En plus, cette vie de dingue l’empêche de mener une relation amoureuse normale et elle ne voit plus son petit ami que pour se reposer…

    Une nouvelle fois, on retrouve le monde très particulier des entreprises japonaises avec des employés qui n’ont quasiment plus de vie. Un point que l’on pourrait croire exagéré mais qui doit être assez juste vu le nombre de mangas qui en parle : même dans les isekai, nombreux sont les réincarnés qui sont morts d’épuisement au travail !! Si l’auteur se concentre plus sur la difficulté d’avoir une vie privée et une relation amoureuse lorsque l’on travaille dans une telle société, elle ne manque pas non plus de mettre en avant tous les points positifs : l’ambiance, la solidarité et l’humour. Une série agréable et sympathique finie en 3 tomes.


    alx23
    Scenariste: Joann Sfar & Lewis Trondheim Dessinateur: Juanungo Coloriste: Juanungo Editeur: Delcourt Note: 3.5
    Résumé:

    Blaise Pilossi, enfant cochon, va intégrer le cours de magie des enfants de la ville magique de Cochonville, et se faire de nouveaux amis : Eric, le fils de Horous et surtout Pirzuine, qui a 13 ans et qui sera plus tard la femme de Marvin.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Humour
    Après l'excellent tome précédent intitulé La bière supérieure, c'est avec plaisir que je découvre ce nouvel épisode de la grande saga Donjons Monsters. Joann Sfar et Lewis Trondheim étoffent encore leur univers, avec un album autour de la magie. Les lecteurs fans de la série seront contents de retrouver le fameux sortilège Poupoutpapillon qui sera la clé de la réussite des aventures des jeunes apprentis sorciers. Les dialogues sont souvent bien trouvés et très amusants dans les répliques, surtout celle d’Horous le père d’un jeune apprenti. Juanungo rejoint les nombreux dessinateurs qui ont œuvré sur cette série ou un autre spin-off de Donjon. Son style reste dans la continuité, avec des animaux caricaturés.
    Les amateurs de la série trouveront leur compte avec ce nouvel épisode qui réserve quelques bons moments de lecture et d’amusements. Les récits en one shot permettent aux nouveaux lecteurs de découvrir cette série qui a déjà fait ses preuves.
     

    Nickad

    17-21

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: FUJIMOTO Tatsuki Dessinateur: FUJIMOTO Tatsuki Editeur: Kaze Note: 4.0
    Résumé:

    À travers quatre récits de jeunesse dessinés entre 17 et 21 ans, découvrez les origines de l'oeuvre du génial Tatsuki Fujimoto, l'auteur de Chainsaw Man ! Thématique post-apocalyptique, atmosphère étrange et inquiétante, humour basculant dans la violence, antihéros naïfs et dépassés par les évènements... les principaux motifs chers à Fujimoto sont déjà présents. Derrière les tâtonnements et les idées qui fusent, la force narrative de l'artiste se déploie à travers des récits tous saisissants.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    1er volume de l’anthologie de Tatsuki Fujimoto, l’auteur de Fire Punch et Chainsaw man.
    Opposé d’abord à la publication de ces œuvres de jeunesse qu’il a dessinées entre 17 et 21 ans (d’où le titre), Tatsuki Fujimoto a finalement changé d’avis après avoir publié Look back. Ce premier volume comporte 4 histoires courtes ; deux poules au fond du jardin relate une invasion extra-terrestre et la survie de 2 humains, elle a été écrite avant son entrée à l’université. Les 3 autre mélange amour, fantastique et action.
    Il est intéressant de voir que depuis ses débuts, il avait déjà un sens du scenario, des idées originales avec toujours une pointe de fantastique. Les expressions des personnages étaient nettes, travaillées et l’on voit que dans l’agencement des images et l’arrière-plan il y a eu une évolution (en bien). Chaque histoire est complète avec une vraie chute, chaque histoire est réussie !
    Quand on voit ses œuvres du début et leur qualité, on ne peut que confirmer le talent de Tatsuki Fujimoto et l’on comprend qu’il soit en train de devenir une star du manga.



    The_PoP
    Scenariste: Xavier Giacometti Dessinateur: Derib Coloriste: Rebekah Paulovitch Editeur: Le Lombard Note: 4.0
    Résumé:

    Un peu trop désireux de prouver sa valeur à ses amis, Graine-de-Bison a pris des risques inconsidérés, et fait une très mauvaise chute. Pour sauver son esprit, Yakari décide de demander de l'aide à l'animal-totem de son ami. Le seul problème, c'est qu'il s'agit de Thathanka, le terrible bison ! Et, tout comme Graine-de-Bison, il est impétueux et têtu. Yakari parviendra-t-il à convaincre le fougueux animal de pardonner ses défauts à ce jeune papoose qui lui ressemble un peu trop…?

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    Cela faisait très longtemps que je n'avais pas ouvert un Yakari. 
    Il ne m'a pas fallut 2 minutes pour y replonger avec délice, en grand enfant que je suis. L'amateur de bd lui, n'a pu que constater avec plaisir ce qui différencie certaines productions jeunesse des autres tant le dessin de Derib est uné réussite à tous les niveaux, illustrant sans caricaturer, proposant des variétés de décors, de personnages, d'animaux et de situations allant du simple au détaillé avec plaisir. 
    Côté scénario, si Xavier Giacometti à pris la relève de Job depuis le tome 41, il est toutefois dans la continuité de ce qui a fait le succès de Yakari : des histoires simples mais cohérentes, délivrant un message positif et permettant de mettre en scène une grande variété de personnages. 
     
    J'en redemande, Yakari semble éternel.

    poseidon2

    Kengan ashura t19-20

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Sandrovich Yabako Dessinateur: Daromeon Editeur: Meian Note: 4.5
    Résumé:

    École Hatsumi. École directement inspirée des techniques développées par Ueshiba Morihei, père fondateur de l'aïkido. Le style Hatsumi, enseigné à travers un entraînement particulièrement rigoureux et perfectionniste, est composé à 70 % de coups et à 30 % de prises. Fondateur : Hatsumi Gûichirô PAS TROP TÔT... JE COMMENÇAIS À M'ENDORMIR.

     Fondé au cours de la 22e année de l'ère Showa (1947), ce groupe a la particularité de s'être très tôt développé autour de la finance plutôt que du commerce. Son PDG, IIDA Takashi, passe son temps à voyager aux quatre coins du monde pour décrocher de nouveaux contrats. Il développe actuellement ses activités en Asie du Sud-Est avec la bénédiction du roi Rama XIII. Palmarès KENGAN : 253 victoires et 104 défaites.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Action
    Suite et fin du deuxième tour du tournoi kengan avec les 8 finalistes qui sortent enfin du lot. ET pour ces derniers combats du second tour, on a encore droit a des combats impressionnants ou 'on se rend compte que les combats tiennent, pour beaucoup, à pas grand-chose.
    On approfondit les derniers personnages, via leurs styles respectifs ou leur passés. Encore une fois les surprises sont au rendez-vous et les champions d'hier ne seront pas forcément ceux de demain.
    Ah mon grand étonnement, notre patron d'entreprise débutant se montre être plus intéressant qu'un simple figurant et nous laisse imaginer une fin de partie aussi intéressante en coulisse que dans l'arène.
    Plus que sept tomes pour terminer le tournoi. Et je ne pensais pas dire cela un jour mais... cela me semble peu !

    poseidon2
    Scenariste: Akine Itomachi Dessinateur: Akine Itomachi Editeur: Meian Note: 4.0
    Résumé:

    Furio, qui rêve d'un monde où les humains et les démons vivraient en paix, a choisi de rester neutre dans la guerre qui les oppose. Pourtant, il se retrouve à héberger chez lui le roi démon Gowl et sa subalterne, Uliminas, suite au coup d'état du frère du roi qui a pris sa place sur le trône. Alors que toutes ces personnes, assez fortes pour changer le monde, sont réunies au même endroit, elles décident... de partir en vacances dans une auberge avec des sources chaudes ?! Furio et les autres voulaient juste se relaxer dans les sources chaudes, mais un grand conflit éclate ! Un bon bain chaud suffira-t-il à faire fondre la tension qui existe entre les humains et les démons ?! Après 5 tomes, la vie paisible tant souhaitée par Furio va peut-être enfin pouvoir vraiment commencer... !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    Ce qui est bien avec ce manga, c'est qu'il ne se renie en aucun cas. 
    Dans l'effervescence habituelle des mangas et particulièrement au milieu de l'étrange bataille loufoque qui se produit dans ce tome 5. Furio reste d'un zen absolu ce qui nous donne un manga reposant. Un manga ou les différents personnages sont plus tournés autour du développement personnel et de l'acceptation des autres plus que dans la recherche à l'exploit.
    Les amateurs de shonen survitaminés n'y trouveront surement pas leurs compte, mais moi je dois avouer que plus le temps passe, plus ces oasis de détentes me plaisent.
    Vivement la suite !

    poseidon2

    U4 : Khronos (fin)

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Denis Lapierre / Pierre-Paul Renders Dessinateur: Denis Lapière Coloriste: Amparo Crespo Cardenete Editeur: Dupuis Note: 3.0
    Résumé:

    Jules, Koridwen, Yannis et Stéphane sont enfin réunis à Paris. Mais pas en tant qu'amis, puisque Steph tient en joue Kori et Jules avec son arme... Une situation que les militaires, traquant les ados ayant survécu à la pandémie U4, vont vite aplanir en incendiant les lieux où le quatuor s'était dissimulé ! Découvrant qu'ils sont tous fans du jeu « Warriors of Time » (WOT) et tous convoqués par le maître du jeu Khronos, Jules, Koridwen, Yannis et Stéphane comprennent qu'ils doivent unir leurs forces. Parviendront-ils à remonter le temps, afin d'empêcher l'apocalypse qui a dévasté la planète ? Ou bien Kronos leur réserve-t-il quelques (mauvaises) surprises ? Avoir la même passion pour un jeu en ligne ne signifie pas avoir les mêmes croyances ni la même vision de l'avenir... Après quatre albums chacun consacré à l'un des héros, le cinquième et dernier tome de U4 les réunit enfin, pour une rythmique de récit inédit offrant son étonnante conclusion à la série dessinée inspirée de la quadrilogie phénomène du roman young adult !

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    Attention, spoiler à venir. Trop difficile sur un tome de conclusion de ne pas en dire un peu !
    Bon, on ne va pas trop se le cacher, je suis un peu déçu par cette fin d'histoire. 
    Déçu pour plusieurs raisons : déjà par l'aspect un peu facile de ce qui arrive à Kordiwen. Je vous laisserai juge, je suis surement un peu trop 'adulte" de ce côté la. Mais en fait surtout déçu par l'arrêt de cette temporalité. En effet, nos héros réussissent finalement à trouver un équilibre et du bonheur ans cette horreur, tout cela pour que tous s'efface. Ça fait vraiment bizarre, d'autant plus que Denis Lapierre met bien en avant l'évolution des personnages dans ce tome 4 pour globalement tout jeter après.  Il manque une ouverture. Une possibilité de se dire qu'en fait ils continuent leurs vies par ailleurs, dans un univers parallèle ou un truc dans le genre. 
    Il manque aussi des explications. À quoi ont donc servi les "pouvoirs" de Yannis ? Pourquoi ce comportement des adultes restants ? Comment expliquer qu'un médecin de ville ait trouvé le bon vaccin en testant des trucs et que l'état n'ait toujours pas trouvé ?
    Pas de mal de points qui m'ont un peu gâcher la fin d'une histoire au demeurant très sympathique. À réserver à des jeunes qui se posent moins de questions surement. 
     

    alx23
    Scenariste: Mathieu Bablet Dessinateur: Mathieu Bablet Coloriste: Mathieu Bablet Editeur: Ankama Note: 5.0
    Résumé:

    2046

    Derniers nés des laboratoires Tomorrow Foundation, Carbone et Silicium sont les prototypes d’une nouvelle génération de robots destinés à prendre soin de la population humaine vieillissante.

    Élevés dans un cocon protecteur, avides de découvrir le monde extérieur, c’est lors d’une tentative d’évasion qu’ils finiront par être séparés. Ils mènent alors chacun leurs propres expériences et luttent, pendant plusieurs siècles, afin de trouver leur place sur une planète à bout de souffle où les catastrophes climatiques et les bouleversements politiques et humains se succèdent...

     

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Science Fiction
    Ce récit de science-fiction reprend des thématiques fortes de notre génération comme la pollution, la politique, la vie, la mort ou bien les problèmes liés aux androïdes trop proches des humains. Cette vision nous est donnée à travers le regard des deux premiers modèles d'androïdes qui survivent sur plusieurs siècles et peuvent ainsi partager leur analyse de l'espèce humaine. Le récit se veut contemplatif à travers leurs yeux et l'auteur prend le temps de développer son intrigue avec très peu de scènes d'action. Carbone et Silicium développent des émotions humaines en opposition avec les hommes qui sont de plus en plus connectés aux machines ou avec des membres robotisés.  
    Cette version or noir est la première bande dessinée que je lis avec cette technique où les planches sont en noir et blanc avec des cases sur fond noir avec un trait de couleur or ou même parfois la couleur or prend le dessus avec les traits des contours en noir. L’effet est vraiment saisissant pour cette édition très soignée. Toutes les parties de l’histoire se déroulant dans le réseau sont en or et noir, ce sont les cases de couleurs cuivrées dans la version d’origine.
    Carbone & Silicium est une œuvre de science-fiction forte et référente du genre. Cette version or noir en édition limitée, nous permet de découvrir ou de redécouvrir cette excellente bande dessinée et de profiter des dessins.

    alx23
    Scenariste: Lewelyn Dessinateur: Jérôme Lereculey Coloriste: Dimitris Martinos Editeur: Delcourt Note: 4.5
    Résumé:

    Alissa a été laissée pour morte par les têtes brûlées du Clan du Coucal. Pire, le Sistre subit une série d'attaques coordonnées. Tandis qu'au palais, Keona se mêle des affaires du royaume, et que loin de là, dans la jungle, un autre drame se joue, le Commissaire Examinateur Shin Taku, lui, continue d'enquêter et de remonter le fil d'un assassinat aussi brutal que mystérieux...

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    Les trois scénaristes David Chauvel, Andoryss et Patrick Wong mettent en place plusieurs intrigues à suivre au royaume des singes, dans ce deuxième cycle de 5 Terres. Le tome précédent s’est terminé sur un cliffhanger qui va déclencher la mise en place d'un conflit entre deux clans d’Alysandra. Le clan Le Sistre passe à l'offensive avec une petite armée en alerte dans les rues de la citée. En parallèle, la jeune princesse Keona essaie de trouver sa place dans le gouvernement, alors qu'elle vient d'être libérée. D'autres intrigues moins signifiantes nous proposent de suivre Thori une ancienne combattante mais aussi deux jeunes singes perdues dans la jungle alors que leur guide s'est enfui et deux autres jeunes ramasseurs d'escargots. Les auteurs assurent un rythme efficace et l'on ne s'ennuie pas un seul instant avec toutes ses histoires à suivre. Les dessins de Jérôme Lereculey sont parfaits avec plus de scènes d'action dont des pages muettes assez intenses en fin d'album.
    Ce deuxième tome du cycle de Lys a bien installé le contexte politique de la terre des singes et la guerre des clans. La série 5 Terres est une excellente série avec des tomes mouvementés. Deux autres tomes sont attendus cette année pour le mois d’aout et en décembre.

    The_PoP
    Scenariste: Sylxx Dessinateur: Yockwan Coloriste: Lily Editeur: Soleil Note: 2.5
    Résumé:

    Infatigable, le Prince d'OEufort dézingue encore et toujours les robots envoyés pour le détruire. Découragés, le grand stratosphère et la reine des Sylfilles cherchent de l'aide et croient trouver LA solution pour en finir avec lui. Pendant ce temps, malgré le soutien de Candide, Albatard vit mal la renommée croissante d'Actarustre qui pourrait en faire le plus grand héros de l'univers.

    Autres informations: Parodie de Goldorak et Albator
    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Humour
    L'iéde de parodier Goldorak, Albator et les personnages et intrigues des dessins animés de notre enfance était plutôt savoureuse sur le papier. Las, le dessin clairement ciblé humour jeunesse ne m'a pas emballé plus que ça, et la teneur des gags finalement assez limités n'a pas été compensé par la richesse des références, dont je le concède j'en ai probablement loupé une bonne moitié.
    Ce Récré A3 est à réserver aux fans absolus de Golodrak et Albator ayant envie de rire un peu.

    The_PoP
    Scenariste: Olivier Supiot Dessinateur: Olivier Supiot Coloriste: Olivier Supiot Editeur: Soleil Note: 1.0
    Résumé:

    Clebs ! est une série de gags dont les héros ou plutôt les anti-héros sont nos plus fidèles compagnons, les chiens. Chaque personnage possède un caractère singulier : le crétin de service, l'obsédé sexuel myope, la fashion victime relookeuse, le gueulard maladroit etc. Des clebs avec des travers très humains qui nous rappellent notre côté cabot...

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Humour
    Je ne crois pas qu'il y ai de genre plus difficile en bd que l'humour. On a tous en tête des génies de l'humour en bd, mais il faut bien reconnaitre que si ces rares élus accèdent à une immense reconnaissance c'est aussi parce que la tâche parait difficile.
    Evidemment l'humour est subjectif, aussi ce qui est valable pour moi ne l'est pas pour tout le monde.
    Pourquoi je vous raconte cela ? Parce qu'une fois n'est pas coutume, je n'ai pas réussi à finir cette bd. Ce qui explique sa note très basse. 
    Les dessins ne me font ni sourire ni rire, je ne les trouve pas spécialement mignons. Et les gags m'ont profondément blasé. Bref je n'ai pas ri, je n'ai pas accroché, je n'ai pas réussi. Et ce n'est pas le choix du sujet le problème, puisque étant moi même heureusement accompagné d'un chien j'étais tout disposé à rire sur ce sujet là.
     
    Bref. Ce n'était pas pour moi.

    Nickad

    Isekai gourmets tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: SHIMOMURA Tomohiro Dessinateur: TSUKISHIMA Sato Editeur: Soleil Note: 3.5
    Résumé:

    Voici l'histoire d'un groupe d'aventuriers voyageant à la recherche d'un trésor et d'une étrange nappe enchantée faisant apparaître de la nourriture. Sauf que la nourriture en question vient de notre époque moderne ! Et voilà que se retrouvent invoqués un pot de glace vanille et des bonbons à la limonade ! Avec le goût de ces mets divins, nos aventuriers ne sont pas au bout de leurs surprises !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    Ici aucun personnage n’est passé d’un monde à un autre, non, il s’agit juste d’un groupe d’aventuriers à la recherche du trésor absolu « la couronne de la sagesse » qui exaucerait n’importe quel souhait, qui se retrouve un jour en possession d’une mappe mystérieuse qui permet d’invoquer des aliments une fois par jour. Ce sont les aliments qui sont invoqués et qui viennent d’un autre monde !!

    Les aventuriers doivent formuler un souhait, mais attention, car si leurs souhaits ne vont pas dans le même sens il peut y avoir des surprises !! Ce qui est intéressant, c’est la façon dont nos héros découvrent les aliments de notre monde car bien sûr, ce ne sont pas des produits naturels qu’ils reçoivent, mais des produits travaillés : un pot de glace, de la sauce en bouteille, des maquereaux en conserve… ils se retrouvent donc en présence d’emballages et de matériaux inconnus, ne savent pas comment les ouvrir, ni comment les manger et bien sûr ne peuvent pas lire les étiquettes !!

    Après côté aventure, le manga est composé de courts chapitres avec une petite évolution sur leur recherche de la couronne mais ce n’est pas vraiment le sujet qui est mis en avant. Le manga est donc humoristique, et même si l’idée est sympathique je me disais en le lisant que cela pouvait vite devenir lassant, ce que les auteurs ont dû également penser car ils ont eu la bonne idée de finir la série en 3 tomes !! Une série divertissante sans prise de tête !


    alx23

    Malcolm Max tome 3 - Projet nightfall

    Par alx23, dans Critiques

    Scenariste: Peter Menniger Dessinateur: Ingo Römling Coloriste: Ingo Römling Editeur: Delcourt Note: 4.0
    Résumé:

    Bienvenue aux origines de la fin du monde, où Malcolm Max et Charisma ont affaire à une armée d'hommes mécaniques indestructibles dont la colère dévastatrice va se répandre dans les rues de Londres comme une traînée de poudre. Ces créatures ont pour objectif l'annihilation de la race humaine. Meurtre, carnage et chaos sont au menu de ce récit palpitant !

     

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    Ce troisième clôture le premier cycle des enquêtes fantastiques de Malcolm Max et sa partenaire Charisma. Peter Menniger utilise dans cette fiction, des faits historiques ainsi que des personnages historiques ou leurs inventions. L’époque victorienne se prête bien au récit steampunk pour les décors et contexte historiques. Ce dernier tome reste toujours aussi verbeux avec peut-être trop de dialogues ou de phylactères narratifs qui perturbent un peu la fluidité de la lecture. Après ces nombreux dialogues sont souvent l'occasion pour l'auteur d'apporter des touches d'humour, surtout avec les dialogues de la reine Victoria. Sinon ce dernier tome vous réserve beaucoup d'action avec la résolution de l'enquête et des combats contre des humanoïdes, des fantômes et la force de Charisma la demi-vampire.
    Ingo Römling assure une partie graphique très plaisante et qui se démarque des productions du même genre en bande dessinée. L'album se termine par quelques références sur les personnages et lieux qui apparaissent dans cet épisode.
    Cette trilogie est un mélange des genres avec l’enquête policière proche de celle de Sherlock Holmes pendant la même époque et le fantastique apporte l’originalité au récit.
     

    poseidon2

    Ascender t4 (fin)

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Jeff Lemire Dessinateur: Dustin Nguyen Coloriste: Dustin Nguyen Editeur: Urban Comics Note: 4.0
    Résumé:

     Mère s'est fait déposséder de son trône par sa soeur et lui sert désormais de porte-parole dans tout l'Univers. La priorité numéro un de tous ses sbires est de trouver les rebelles du CGU, accompagnés par Mila, Effie, Andy et Bandit. Dans leur fuite, ils croisent le professeur Quon qui réussit à réparer totalement Bandit. À nouveau fonctionnel, Chien peut activer un portail vers Dirishu-6, lune d'origine d'Andy où les attend une surprise de taille : Tim-21 est en vie et les attendait... pour sauver l'Univers !

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Science Fiction
    Ça y est, cette fois, c'est la fin. Pas de surprise sortie du chapeau, Jeff Lemire et Dustin Nguyen ferme l'aventure de Tim-21 avec ce tome 4 d'Ascender.
    Et c'est bien ce qui est marquant dans ce quatrième et dernier tome : le fait que ce dernier opus soit la conclusion non pas d'Ascender mais bien des deux séries. Et c'est ce qui est excellent, car on a enfin toutes les informations nécessaires à joindre les deux bouts, mais aussi ce qui va, si vous voulez l'apprécier à sa juste valeur, vous demander de tout relire 🙂 Ou faire travailler votre mémoire. 
    Reste que ce tome 4 est une vraie et belle conclusion. Jeff Lemire réussit à se sortir de son délire magico-technologique de belle façon, c'est-à-dire sans trop entrer dans des explications fumeuses, tout en conservant un niveau d'explication satisfaisant. Dustin Ngueyn est, quant à lui, toujours aussi bon dans son registre et nous propose des planches sublime avec le combat final en apothéose. 
    Une fin d'aventure comme on les aimes pour un space opéra sur 10 tomes qui restera hors norme.

    poseidon2

    Tant que nous sommes vivants

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Frédéric Bihel adapté de Anne-Laure Bondoux Dessinateur: Frédéric Bihel Coloriste: Frédéric Bihel Editeur: Futuropolis Note: 4.0
    Résumé:

    Fuyant la guerre, un homme et une femme se sont réfugiés dans une forêt inconnue. L'homme, Bo, est un colosse. La femme, Hama, a perdu ses deux mains. Elle donne naissance à une fille, Tsell. Tous trois sont bientôt recueillis par un petit peuple vivant sous terre dans un immense refuge, un véritable dédale de galeries : le Bas. D'où viennent Bo et Hama ? Quels malheurs ont-ils subis, qui les ont forcés à quitter leur foyer ? Quelle est leur histoire ? Un récit graphique dense, puissant et hypnotique, adapté du roman d'Anne-Laure Bondoux.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Indefini
    Bon alors comme d'habitude, je ne connais pas le roman de Anne-Laure Bondoux. Je ne pourrais donc juger ce qui est du domaine de l'adaptation ou du domaine du roman.
    Je jugerai ainsi l'ensemble. Et un ensemble bien sympathique. Graphiquement déjà avec un album comme on en voit de moins en moins, tout au crayon. Ce style donne un aspect désuet qui convient très bien au conte que l'on est en train de lire.
    Niveau scenario, cette histoire fait partie de ces trames ou l'auteur préfère laisser une part de la réflexion au lecteur, pour que chacun se fasse une idée. En effet, si notre auteur se consacre essentiellement sur les personnages principaux, sans nous éclairer sur le contexte, comme si celui-ci n'avait pas d'importance. Un choix délibéré et assumé de la part de l'autrice du roman, comme on le découvre en fin d'album. Un choix qui peut par contre être déconcertant quand on aime bien avoir toutes les cartes en mains.

    Nickad

    Tower of God tome 5

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: SIU Dessinateur: SIU Editeur: Ototo Note: 3.5
    Résumé:

    Bam n’a jamais connu que les ténèbres, jusqu’au jour où il rencontre Rachel, une jeune femme chaleureuse qui va lui transmettre une partie de son savoir. C’est pourquoi lorsque Rachel décide de partir à l’ascension de la Tour de Dieu, c’est comme si le soleil lui-même disparaissait. Ainsi débute le voyage de Bam, qui dans le seul but de retrouver son amie, va tenter de braver les périls de cette titanesque tour au sommet de laquelle se trouve tout ce qu’un humain peut désirer.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    Nos candidats sont à présent au 2eme étage de la tour, ils sont répartis selon différentes positions : les pêcheurs, les lanceurs, les gardiens de phares, les éclaireurs et les manieurs de vagues. Tous doivent maintenant apprendre à maitriser le shinsu pour pouvoir répondre à ces fonctions sachant qu’il n’y aura que peu de sélectionnés.

    Ce volume est moins dans l’action et plus dans l’explication : on en apprend plus sur le shinsu et les différentes classes ; c’est un point important car cela permettra de mieux comprendre les actions des différentes équipes dans la suite du manga. En même temps, on a aussi un peu de temps pour découvrir les différents candidats, on voit des amitiés apparaître et a contrario, des rivalités voir de la jalousie. Le graphisme n’est pas ce qu’il y a de mieux dans ce tome, il me semble que cela s’améliore par la suite… Il y a parfois certaines longueurs, surtout dans le début, le temps que l’on fasse connaissance avec les particularités de la tour, le shinsu et les personnages que l’on retrouvera pour certains tout le long de l’aventure. Tower of God a un univers très riche et il faut prendre le temps de l’apprivoiser mais c’est une super aventure à suivre.


    alx23

    Année zéro

    Par alx23, dans Critiques

    Scenariste: Anna Roy Dessinateur: Mademoiselle Caroline Coloriste: Mademoiselle Caroline Editeur: Delcourt Note: 3.0
    Résumé:

    Madeleine est sage-femme et pourtant dès la naissance de son enfant, rien ne se passe comme prévu. Elle galère dans son post-partum, sa parentalité, son couple... Elle passe de la joie au désespoir, de l'énergie à tout casser à la fatigue extrême. Anna et Caroline nous rassurent : c'est normal. Tout le monde passe par là. « Devenir parent » est l'un des plus grands chambardements de l'existence...

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie
    L'année zéro est un roman graphique sur la naissance d'un premier enfant pour un jeune couple avec la vision précédent l'évènement puis celle après la naissance avec le bouleversement dans la vie du couple. La scénariste Anna Roy raconte sa propre expérience dans cette bande dessinée, cette sage-femme pensait connaitre tous les secrets entourant la grossesse ainsi que l'accouchement et pourtant elle va vite changer d'avis. Les angoisses sur la bonne santé de l'enfant sont bien présentes ainsi que la fatigue pour une femme enceinte qui marche sans cesse d'une patience à une autre. Après la naissance du bébé, la vie du couple évolue pour former une petite famille. Il est intéressant de suivre l’évolution de la vie du couple même après la naissance avec les changements que cela occasionne. On se laisse porter par la lecture en suivant le fil rouge bien présent dans le dessin comme on peut le voir sur la couverture. Les dessins de Mademoiselle Caroline sont dans un style minimaliste et très dynamique.
    Année zéro conviendra particulièrement à un public féminin et encore plus pour les jeunes femmes désirant un enfant.
     

    Nickad

    Adabana tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: NON Dessinateur: NON Editeur: Kana Note: 5.0
    Résumé:

    La tranquillité d’une petite ville japonaise, recouverte de neige, est brutalement perturbée par un meurtre odieux. Le corps démembré d’une lycéenne du nom de Mako Igarashi, est retrouvé près d’un lac. Bientôt, Mizuki Aikawa, élève au même lycée que la victime, revendique les faits auprès des forces de police locales. Cependant, alors qu’elle relate les événements, le doute s’invite progressivement dans la tête de ses avocats. Quels lourds secrets Mako et Mizuki partageaient-elle ?

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Thriller
    Mizuki est une jeune lycéenne qui subit les récriminations incessantes de sa mère, un matin au lieu d’aller au lycée, elle se rend au commissariat pour avouer le meurtre de sa meilleure amie. Qu’est-ce qui a pu la conduire à une telle extrémité ? Si la police ne semble pas vouloir en chercher plus, ce n’est pas le cas de son avocat commis d’office qui pense que Mizuki cache quelque chose ou protège quelqu’un. L’enquête commence…

    Adabana est un thriller en 3 tomes, une série éditée en format A5 qui permet de mieux apprécier les différentes expressions des personnages, le graphisme et l’emploi des trames y sont particulièrement bien maitrisés et on ressent bien les différentes émotions qui se dégage des protagonistes. Si l’histoire semble simple au début, plus on avance dans l’intrigue, plus elle devient complexe nous laissant entrevoir plusieurs motifs possibles. Ce sentiment est d’autant plus renforcé que les policiers, journalistes, avocats… ne sont pas du même avis. Ce qui est sûr, c’est que l’histoire est prenante et que l’on veut connaître la suite !






    The_PoP
    Scenariste: Benoît Sokal & François Schuiten Dessinateur: Benoît Sokal & François Schuiten Coloriste: Benoît Sokal & François Schuiten Editeur: Rue de sevres Note: 4.0
    Résumé:

    John Greyford et le Lieutenant O'Bryan sont à bord de l'étrange submersible d'Aquarica, en route vers la lointaine terre natale de cette dernière, supposée se situer sur le dos d'une gigantesque baleine. Au terme de leur voyage se dévoile à eux un monde nouveau, hors de toute réalité connue, mais à l'équilibre fragile. Un monde que Baltimore et ses hommes, animés par leur désir de vengeance, ont bien l'intention de faire disparaître. Une course-poursuite s'engage alors entre le baleinier de ces derniers et nos trois héros, avec pour enjeu la survie de tout un peuple. Parviendront-ils à stopper la folie de ces hommes esseulés par leurs malheurs et leurs croyances ? Entre fable écologique et récit d'aventure, la réunion de deux auteurs majeurs de la bande dessinée autour d'une histoire à portée universelle.

    Autres informations: Merci aux deux auteurs.
    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    Aquarica est décidément une série à part dans l'univers de la BD actuelle. Elle marque d'abord la réunion de deux immenses références et talent de la bande dessinée. Sa génèse et tous les détours qu'elle a emprunté avant de devenir une bande dessinée est passionnante. Elle marque surtout leur indéfectible amitié. Et ce tome 2, dont le dessin est terminé par François Schuiten après le décès de son ami Benoît Sokal vient encore renforcer cette impression. Tout le cheminement dans la réalisation de ce projet, initialement destiné à au cinéma et au film d'animation est d'ailleurs expliqué en fin d'album. 
    Aquarica est une fable puissante, qui aimante l'imaginaire, la poésie et la réflexion autour de sujet toujours plus actuels. C'est un mini monde en mouvement qui oblige les personnages à faire leurs choix et en cela elle ne peut que nous parler. 
    Toutefois si le tome 1 vous a laissé insensible, ce tome 2 ne vous plaira guère plus. Pourtant il se niche au coeur de ces pages une mélancolie et une lenteur puissante qui renforcent l'atmosphère, les questionnements et l'imaginaire. Aquarica est définitivement hors du temps.

    Nickad
    Scenariste: YOSHIGAE Tamaki Dessinateur: NIWA Rhythm / KATTO Editeur: Komikku Note: 3.5
    Résumé:

    Dans sa vie antérieure, Valius était le plus puissant dresseur de monstres qu’on ait connu. Mais réincarné dans un nouveau monde, il s’aperçoit que ce statut est méprisé. Il décide alors de devenir le meilleur des dresseurs pour changer l’image de sa profession. Il s’attaque tout d’abord à Caucasus, le monstre le plus fort et le plus craint par la population et le dompte facilement grâce aux connaissances issues de sa précédente vie. Il va ensuite dompter Belzébuth, le roi des enfers et le légendaire Kirin. Valius va ainsi s’entourer d’autres dresseurs profitant de son expérience, et ensemble, ils vont essayer de changer leur image auprès des gens. Mais ce nouveau monde n’apprécie pas ses dompteurs qu’on voit plutôt comme des marginaux et d’autres dresseurs peu scrupuleux vont venir contrarier les plans de Valius !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantasy
    Notre personnage principal vit dans un monde de fantasy où il a la classe de dresseur, classe bien plus puissante que les autres si on sait bien s’en servir. Un jour, il fait une bourde et se retrouve aspiré dans sa propre zone de stockage (un espace où l’on peut mettre ses affaires dans une autre dimension) ! Que se passe-t-il quand vous vous retrouvez dans un endroit où vous êtes le seul à pouvoir en extraire ce qui s’y trouve ? Vous mourrez et vous vous réincarné dans un autre monde… Sauf que cet autre monde où il arrive semble être un univers parallèle, une autre version de son monde à une différence près : les dresseurs sont considérés comme les plus faibles et nul ne semble savoir exploiter leurs compétences ! A présent, sous le nom de Valius, notre héros décide de redonner ses lettres de noblesse à la classe de dresseur en devenant le plus fort de tous !

    Souvent dans les isekai, on a un changement radical de monde, ici, c’est le même mais avec une évolution en moins ; les animaux et les lieux sont identiques. Concernant l’histoire, elle est adaptée d’un light novel, la lecture est fluide mais j’ai des doutes sur l’originalité : car Varius arrive dans ce nouveau monde avec tout l’équipement qu’il avait dans son stockage et tous les sorts qu’il connaissait avant !! Autant dire qu’il devient puissant rapidement ! Il va donc falloir que l’auteur trouve autre chose pour développer son scenario. Le graphisme lui est plutôt intéressant : il y a des mises en pages et des encrages peu courants qui lui donne une dimension plus artistique. Un manga plutôt agréable et bien dessiné où la suite déterminera vraiment son niveau d’intérêt.

    2 tomes en cours





    alx23
    Scenariste: Elsa Krim & Fred Campoy Dessinateur: Fred Campoy Coloriste: Cyril Vincent Editeur: Delcourt Note: 3.5
    Résumé:

    Triple champion du monde de canoë monoplace, il est le 1er sportif français à remporter trois médailles d'or lors de trois Jeux Olympiques différents. Le parcours de Tony Estanguet est une incroyable aventure humaine. Aux Jeux Olympiques de Londres, le 31 juillet 2012, Tony se tient au sommet du stade d'eau vive de Lee Valley. Les jambes prises dans son canoë, il s'apprête à se lancer pour une troisième médaille d'or dans ce slalom historique. Il a alors 34 ans. Pour en arriver là, Tony Estanguet est parti de loin. Tout commence en 1978 à Pau au pied des Pyrénées, une enfance dans les rapides.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Sport
    Un nouveau titre pour la collection coup de tête après l'album biographique sur George Best le mois précédent. Aujourd'hui, les auteurs Elsa Krim et Fred Campoy s'associent pour retracer le parcours singulier de Tony Estanguet, le premier sportif français a avoir gagné trois médailles d'or olympiques et être trois fois champion de France. Le père de la famille Estanguet était déjà champion de Kayak, il a su donner à ses trois fils la passion de ce sport. Tony est le cadet de la famille avec le sentiment de devoir se donner à fond pour égaler ses frères, avec un esprit de compétition très élevé. Cette première partie début avec les premières compétitions, l'entrainement de Tony et la médaille de bronze pour son frère aîné. L'album se termine avec un cahier souvenir de la famille Estanguet avec des photos commentées par les frères. La partie graphique est de qualité même si quelques visages sont étranges dans leur proportion.
    Tony, l'enfant des rivières est un très bon album sportif, démontrant l'engagement et les efforts pour se dépasser et être le meilleur dans un sport.
     

    alx23
    Scenariste: Todd Mcfarlane, Dave Sim, Neil Gaiman, Alan Moore & Frank Miller Dessinateur: Todd Mcfarlane Coloriste: Steve Oliff, Reuben Rude & Olyoptics Editeur: Delcourt Note: 5.0
    Résumé:

    Al Simmons était un agent des forces spéciales, entraîné pour effectuer des missions sensibles. Exécuté par ses supérieurs, et parvenu aux enfers, il signe un pacte avec un démon qui doit lui permettre de retrouver l'amour de sa vie, son épouse Wanda. Victime d'un marché de dupes, il est ressuscité sous la forme d'un Hellspawn, une créature surpuissante chargée de mener les hordes infernales contre les armées célestes.

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Super héros
    Les éditions Delcourt nous font le plaisir de sortir une édition spéciale pour les 30 de Spawn. Cette intégrale regroupe les quinze premiers chapitres de la série du super-héros de l’enfer. Au niveau des bonus pour cette édition, il y a le premier chapitre en version noir et blanc avec les planches originales commentées par Todd Mcfarlane. Des couvertures originales et les premières esquisses et croquis de Spawn alors que McFarlane était encore adolescent. Spanw fête ses 30 ans et on pourra retrouver prochainement trois autres séries spin-off, King Spawn, Gunsliger qui se déroule au temps des cow-boys et The Scorched. Pour les quinze premiers chapitres qui sont proposé on retrouve le talent de Mcfarlane pour sa création au niveau du scénario mais aussi d’autres auteurs de renommés comme Frank Miller, Neil Gaiman ou encore Alan Moore qui signent chacun un des premiers chapitres. La nostalgie s’installe à la lecture de cette série où l’on retrouve des personnages forts et charismatiques comme Sam & Twitch qui auront une série attitrée par la suite ou des ennemis marquants comme Violator et Billy Kincaid. Les dessins de Todd Mcfarlane vieillissent bien je trouve pour un comics et le director’s cut du premier chapitre en noir et blanc à la fin donne un bon aperçu de son travail.
    La qualité d’écrire et des dessins sur Spawn n’est plus à démontrer depuis le temps et les nouveaux spin-off à venir assure le futur de la série pour longtemps.

    Nickad

    Frieren tome 3

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: YAMADA Kanehito Dessinateur: ABE Tsukasa Editeur: Ki-oon Note: 4.0
    Résumé:

    Que deviennent les héros une fois le mal vaincu ? Stark, guerrier et disciple d'Eisen, a rejoint les deux mages dans leur périple. Ensemble, ils arrivent dans le comté de Granat, mais une surprise de taille les attend : des démons à l'apparence humaine se baladent comme si de rien n'était en ville ! Frieren n'est cependant pas dupe, elle sait que leur présence n'augure rien de bon... La suite des événements lui donne malheureusement raison. Tandis que les éclaireurs tentent de briser la barrière magique de la cité de l'intérieur, une armée dirigée par nulle autre qu'Aura la Guillotine, qui fait partie des sept sages du chaos, se tient prête à attaquer à quelques kilomètres de là ! L'elfe parviendra-t-elle à l'arrêter ?

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    Frieren est en plein affrontement contre Aura, un démon qu’elle avait déjà rencontré lors de son périple avec Himmel. Pendant ce temps, ses deux jeunes compagnons combattent d’autres démons. Ce passage permet d’en apprendre plus sur le passé de Frieren et sur son mentor.

    Le manga est toujours aussi agréable à la lecture, il y a toujours l’alternance entre le présent avec le voyage de Frieren avec ses nouveaux compagnons (disciples de ses anciens compagnons) et des retours sur son passé, plus ou moins lointain. Dans ce volume, on ressent moins le décalage de l’elfe par rapport aux humains même s’il y a régulièrement des indications de temporalité notamment le nombre d’années qui se sont écoulées quand elle revoit d’autres personnages. Le tome est plus rythmé que le début de la série, on découvre Frieren peu à peu et on comprend mieux ses rapports aux autres. Une série que l’on continuera à suivre.


    Nickad

    Paparazzi

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: NISHIMOTO Rou Dessinateur: NISHIMOTO Rou Editeur: Hana Note: 4.0
    Résumé:

    Ryû Honda est un acteur dont la popularité crève le plafond. Manato Higa est un paparazzi qui n'apprécie pas trop son travail.Un jour, Manato tombe sur Ryû alors qu'il cherche à échapper à des poursuivants, mais il ne le reconnaît pas car il a mauvaise mémoire pour tout ce qui concerne les célébrités , le comble, pour un paparazzi. C'est grâce à sa petite amie, fan de l'acteur, qu'il apprend sa véritable identité.Quelques jours plus tard, il le recroise en compagnie d'une femme... Manato est tiraillé entre sa conscience, qui lui rappelle que Ryû lui est venu en aide, et sa peur car le directeur du journal pour lequel il travaille lui a dit qu'il le licencierait s'il ne ramenait pas de meilleures photos.Manato, à la recherche d'un scoop, décide donc de photographier Ryû en situation compromettante, mais celui-ci s'en aperçoit...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie
    Manato est un photographe freelance pour revue à scandale, un paparazzi comme on les appelle. Il aurait bien aimé être photographe d’art mais on ne fait pas toujours ce que l’on veut. Un jour il tombe par hasard sur Ryû Honda, l’acteur populaire du moment mais il ne le reconnaît pas. Les deux hommes vont se recroiser par hasard, Manato va être coincé entre ce que veut son patron (faire des photos de l’acteur) et son propre sens moral, d’autant plus que Ryû aime en réalité les hommes et il est attiré par Manato.

    Le manga met en scène deux personnages contraints de ne pas pouvoir vivre comme ils l’entendent, Manato est obligé de faire un travail pas toujours honnête pour pouvoir subvenir à ses besoins et Ryû est obligé de conserver une attitude parfaite pour répondre aux fantasmes du public : représenter l’homme idéal. Derrière la façade, ils vont chacun devoir faire des choix et être fort pour les assumer. Une histoire bien construite, un graphisme soigné, des décors détaillés et des scènes osées à réserver aux adultes bien entendu.


    The_PoP

    Chasin' the Bird

    Par The_PoP, dans Critiques

    Scenariste: Chisholm David Dessinateur: Chisholm David Coloriste: Peter Markowski Editeur: Kamiti Note: 4.0
    Résumé:

    A l´occasion du centenaire de sa naissance, CHASIN´ THE BIRD explore les événements et les personnages rencontrés par Charlie "Bird" Parker pendant son séjour en Californie entre 1945 et 1947. Ce roman graphique, nommé d´après le standard de Charlie Parker de 1947, adapte l´un des chapitres les plus ensoleillés mais aussi l´un des plus sombres de la vie de Bird. Découvrez l´homme et la légende à travers un récit chorale dans un voyage au pays du jazz où la musique prend vie en dessin, le tout magnifiquement écrit et illustré par Dave Chisholm, lui aussi musicien renommé.

    Autres informations: A la découverte de Charlie Parker
    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Documentaire
    Sur cette bd il y aura les amateurs de musique, et les autres. Pour les amateurs de musique c'est simple c'est un must sur l'un des phénomènes qui a laissé une empreinte indélébile sur le dernier siècle musical.
    Pour les autres il y a un excellent comics qui au travers d'une courte période de la vie d'un artiste et par les yeux de ceux qui l'ont côtoyé tente d'explorer les facettes de l'art, de la création, de l'emprise aussi mais surtout du génie. 
    Je mentirais si je vous disais que c'est une BD dont vous allez adorez le graphisme car ce n'est clairement pas le point fort. Mais je crois qu'ici ce n'est pas bien gênant tant l'essentiel est ailleurs. Un roman de ce type serait difficilement accessible pour tous, alors que là, le média Comics est parfait pour rendre le tout digeste ET passionnant. 
     
    Je recommande. L'un de mes coups de coeur assurément chez Kamiti. Bravo !

    poseidon2

    Movie Ghosts t1

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Stephen Desberg Dessinateur: Attila Futaki Coloriste: Attila Futaki Editeur: Grand Angle Note: 3.5
    Résumé:

     Les morts ont besoin qu'on fouille les cauchemars de leur disparition. Jerry Fifth connaît tous les péchés de la Cité des Anges, des prostituées de Sunset Boulevard aux divas de Hollywood, des producteurs sur le retour aux jeunes acteurs sur le chemin de la gloire. On le paie pour trouver des amants, des enfants illégitimes, des assassins, des assassinés. Pourtant, Jerry a un problème. Il entend les voix des fantômes d'étoiles éteintes. Pourquoi a-t-il accès à ces voix, à ces visages en quête de vérités perdues ? Au coeur d'un siècle de cinéma, des salles à deux sous aux machines à rêve des grands studios, Jerry va découvrir les ruines d'une ville dans la ville, des secrets à l'intérieur d'autres secrets.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Polar
    En voilà une BD envoutante. Où est-ce la période ? 
    Le bon amalgame des deux je pense, porté par un dessin qui est tout aussi envoutant. C'est aussi bien l'intérêt que le petit problème de cette BD.
    En effet, l'atmosphère est tellement prenante qu'elle prend un peu le pas sur l'histoire. Enfin sur les histoires. On a l'impression que nos auteurs, en voulant renforcer leur atmosphère du Hollywood des années 60, ont sacrifié un peu cohésion. On a des petites histoires qui se mélangent, toutes sympathiques, mais qui manquent toutes d'un petit plus. On suit notre enquêteur, lui aussi très mystérieux, mais pas très dynamique.  On se croirait vraiment dans un film de gangsters des années 60 finalement.
    C'est surement le but recherché, mais la BD dégage aussi cet aspect suranné et issue d'une autre époque. Pas forcément le genre que j'avais envie de lire.
    À voir si le tome deux a plus de liant et un scénario se reposant un peu moins sur l'ambiance pour exister.
     
     
     

    The_PoP

    Les vous

    Par The_PoP, dans Critiques

    Scenariste: Nicolas Pitz Dessinateur: Nicolas Pitz Coloriste: Nicolas Pitz Editeur: Rue de sevres Note: 3.0
    Résumé:

    Dans un village tranquille des Alpes italiennes, un énorme rocher se décroche de la montagne et cause la mort d'un pêcheur. Les anciens disent que c'est la Main de Pierre, qui protégeait la région des esprits. Simple légende ? Pourtant, des vagues agitent la surface du lac. Un champion de kayak chavire sans raison. Une femme entend soudain son mari mort il y a plus de vingt ans. Et un gardien trouve des empreintes... mais de quoi ? Blu, une jeune fille aux yeux couleur d'eau, a l'impression que des voix essaient de lui parler. Qui êtes-vous, les Vous ?

    Autres informations: adapté du roman de Davide Morosinotto
    Type: Roman graphique L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    Les vous est un récit fantastique destiné aux jeunes ados sous format de roman graphique avec une couverture souple et 130 pages de lecture. 
    L'histoire est adaptée du roman de Davide Morosinotto et si vous me connaissez vous savez que je suis plutôt friand des adaptations de bons romans en romans graphiques ou bd. Ici j'ai été un peu déçu car, soyons sincère, j'ai trouvé le trait de Nicolas Pitz un peu léger. Je n'ai pas vraiment été happé par ces représentations là où sur Sombres Citrouilles, sont trait m'avait plutôt plu. Ici j'ai eu du mal, et si l'histoire m'a globalement bien plu, l'ensemble a manqué un peu de piquant pour moi pour se distinguer des autres productions du genre.

    The_PoP
    Scenariste: Olivier Peru Dessinateur: Evgeniy Bornyakov Coloriste: Simon Champelovier Editeur: Soleil Note: 3.5
    Résumé:

     Lila a été mordue. Son esprit se disloque, elle rejoint les rangs des mort-vivants. Mais sa conscience s'accroche à ses souvenirs récents... Pourquoi a-t-elle rejoint les No Zombies ? Pourquoi l'ont-ils abandonnée dans les ruines de Pittsburgh ? Sont-ils morts ? Peut-elle encore les sauver alors qu'elle sent monter le goût du sang en elle ? Et qui la sauvera elle ? Qui lui inoculera le vaccin ?

    Autres informations: Post apocalyptique
    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    Soleil n'attend pas, et voici donc le 3ème tome de cette série de Zombies qui m'avait laissé une plutôt belle impression. 
    Le rythme de parution étant effréné comme sur pas mal de leurs productions, ils font de nouveau appel à plusieurs auteurs pour collaborer sur un seul album. Ici depuis le tome 2 c'est Monsieur Benoît Dellac qui a pris la main sur les storyboards pour aider l'équipe en charge de ce No Zombies.
    Cette série dédiées au Zombies commence à ressembler dans sa construction de plus en plus à Conquêtes,  la série de SF de Soleil. En effet chaque tome vient nous changer le narrateur, même si ici, si chaque tome peut encore se lire assez facilement seul, ils prennent tout de même la continuité du précédent. 
    Ce qu'on y gagne en intérêt sur l'histoire globale, on le perd probablement un peu en immersion dans l'intrigue. Ce que je trouve un peu dommage car sur No Zombies, le paradigme posé dès le début était plus que prometteur, à la manière d'un Convoyeur par exemple, on aurait pu espérer peut être une série présentant un peu plus d'ambition. Là au fil des tomes, on se rapproche finalement d'un ersatz de Walking Dead assez bien réalisé mais qui a du mal au bout du compte à nous prendre réellement aux tripes. 
    La partie graphique de Evgeniy Bornyakov est propre et bien adapté à ce type de production, mais sans réelle prise de risque donc.
     
     

    poseidon2

    Entre-deux t1

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Peko Watanabe Dessinateur: Peko Watanabe Editeur: Kana Note: 4.0
    Résumé:

    Atsuko et Kôhei sont en couple depuis 10 ans. Tout semble parfait entre eux, même si le classique schéma mariage + enfant ne les attire pas. Mais une seule erreur commise va définitivement trouver l'équilibre entre eux : une autre femme est tombée enceinte de Kôhei.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance
    Voilà ce que j'appelle, avec tout le respect que je peux avoir, un manga pour ces dames. Je dit cela pour réussir à différencier ce manga du Shojo bien connu des amateurs de mangas.
    En effet, cette histoire n'est PAS une love story entre collégiens. Il cible un public bien plus mature avec une histoire dans un couple établie. Un couple qui est suffisamment ensemble depuis longtemps pour se poser des questions qui ne viendraient pas à des collégiennes ou lycéennes. 
    Des questions fondamentales pour les adultes comme le fait de vieillir, le fait d'avoir des enfants ou le fait... d'assumer ses conneries comme peut le faire notre "héros".
    Ce manga est une réflexion sur ce que l'on se permet d'accepter ou non en fonction de son âge et de son vécu.
    Une lecture intéressante pour un bon premier tome pour adulte.

    poseidon2
    Scenariste: Ram V Dessinateur: Andrade Felipe Coloriste: Andrade Felipe Editeur: Urban Comics Note: 5.0
    Résumé:

    Mumbai, de nos jours. Mme Shah, en plein travail et coincée dans un embouteillage, hurle sur son mari au téléphone. Laila Starr, une jeune femme déjà fatiguée de tout, est allongée sur le rebord d'une fenêtre ouverte, plusieurs étages au-dessus du trafic. Et plus haut encore, bien au-delà des nuages, la déesse de la Mort est convoquée dans le bureau de son patron. Ces trois destins se rejoignent au moment où, simultanément Laila saute dans le vide, Mme Shah donne naissance à son fils Darius, et la Mort est renvoyée sans ménagement. Dans un futur, Darius est en effet celui qui découvrira le secret de l'immortalité et reléguera la Mort au rang de désagréable souvenir. Mais la Mort, incarnée dans le corps sans vie de Laila, compte bien retrouver sa place, même si elle doit pour cela éliminer le jeune Darius. Du moins, c'était le plan avant qu'un camion ne la fauche et qu'elle ne se retrouve à nouveau ressuscitée quelques années plus tard... Contenu vo : The Many Deaths of Laila Starr #1-5.

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Indefini
    Voilà mon deuxième coup de cœur comics de ce mois de mai : Toutes les morts de Laila Starr. 
    Pourtant, je ne partais pas forcément confiant. Je dois reconnaitre que la mythologie indienne n'est pas une qui m'attire. Mais j'ai déjà été charmé par le graphisme et la mise en couleur. C'est beau, c'est aéré, c'est coloré et plein de vie.
    Et une fois ce regard posé, j'ai tout de suite été happé par le récit : L'idée de cette mort qui est rétrogradée à l'état de simple mortelle parce qu'un homme doit inventer l'immortalité..... c'est excellent. Tout comme le fait de faire découvrir à la morte elle-même ce que c'est que... mourir.
    Chance ou malchance, elle est ramenée à la vie par son ancien "collègue de bureau" et peu donc continuer ses vies. Vies qui croiseront toujours la route du même homme et qui changeront le point de vue de la mort sur son travail passé.
    Une très belle fable dans une édition sublime que je conseille, encore une fois, à tout le monde. 
     

    poseidon2

    Derrière le rideau

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Sara Del Giudice Dessinateur: Sara Del Giudice Coloriste: Sara Del Giudice Editeur: Dargaud Note: 4.5
    Résumé:

     À la fin des années 1930, dans un village provençal, Yaël et sa petite soeur Émilie, croquent la vie à pleines dents. Malheureusement, leur vie va basculer lorsque leur mère meurt et que leur père se remarie quelques mois plus tard avec Ophélie. Pour les deux petites filles, jamais cette bêtasse ne pourrait remplacer leur maman adorée ! Pourtant, à mesure que Yaël grandit, la dure réalité de la guerre et des lois raciales antisémites vont la rattraper. La jeune fille prend douloureusement conscience de son identité et de sa religion.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Guerre
    Le sujet de la guerre et de la discrimination progressive des juifs, qui a mené aux déportations et aux massacres que l'on connait, ont déjà été beaucoup traité en bande dessinée. Il est donc difficile de  produire un album vraiment innovant. 
    Et bien ce derrière le rideau fait partie de ceux-là. En effet, notre auteure choisit de nous montrer l'évolution de la société au travers des yeux d'une petite fille qui n'a rien demandée. Ni sa religion, ni l'apparition d'une belle-mère, ni le fait d'être partie prenante d'une guerre de grand. C'est ce regard de fillette qui change tout. Cela change tout car ce là, se heurte à notre compréhension d'adulte. Ce qu'elle et sa sœur voient ou ne comprennent pas, nous le voyons différemment et l'interprétons différemment.
    Le rôle de la belle-mère est particulièrement magnifiquement traité. 
    Un traitement intéressant qui fait d'une période sombre une très belle histoire.

    The_PoP

    Mortel Imprévu

    Par The_PoP, dans Critiques

    Scenariste: Dominique Monféry Dessinateur: Dominique Monféry Coloriste: Dominique Monféry Editeur: Rue de sevres Note: 4.5
    Résumé:

    Mariée à un riche mais violent médecin de Londres, Edith décide de partir en secret vers la lointaine Amérique pour une nouvelle vie, et y fera la rencontre de Hans, un charpentier dont elle tombe rapidement amoureuse. Poussée par ses sentiments, elle décide de suivre ce dernier dans sa ruée vers l'or, dans le grand nord canadien. Sur place, ils établiront un camp avec trois hommes rencontrés durant leur voyage. Malgré ses personnalités éclectiques, le groupe d'apparence soudé entreprend d'affronter le rude hiver, son froid glacial et les loups affamés rôdant aux alentours. Mais l'isolement et l'avidité peuvent aussi pousser bien des hommes vers les plus sombres et primitifs de leurs aspects...

    Autres informations: Western de survie dans le grand nord
    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Western
    J'ai souvent tendance à reprocher aux auteurs solo d'affaiblir leurs créations en ne travaillant pas avec un autre dessinateur ou scénariste (suivant leur propre domaine de prédilection).
    Alors je vais profiter de ce Mortel Imprévu pour reconnaître aussi que certains arrivent très bien à nous livrer de magnifiques bd qui ne nous laisse pas ce sentiment là, et Dominique Monféry en fait partie. 
    Ce Mortel Imprévu sur lequel plane fort l'ombre des récits de Jack London est un coup de maître car c'est une réussite graphique et scénaristique remarquable. Les planches sont très très belles, avec leur style propre mais adapté à cette histoire. Les décors et les personnages sont une réussite, les uns au service des autres et vice versa lorsque l'histoire le demande. Quand à la narration, parfois lente, parfois plus rapide, elle joue avec nos nerfs, installant avec succès des ambiances rendues palpables par un dessin inspiré. 
    Bref, ce Mortel Imprévu est un one shot qui ravira d'abord les amateurs de Jack London, puis ceux qui aiment s'immerger dans une histoire un brin oppressante, et enfin à peu près tous les amateurs de bd et de bonnes lectures que je peux connaître. 
    Pour les amateurs du genre, ce sera un 5/5 je pense, pour ma part, ce n'est juste pas mon type de récit préféré en général 🙂

    The_PoP
    Scenariste: Fred Duval & Jean Pierre Pecau Dessinateur: Jack Jadson Coloriste: Nuria Sayago Editeur: Soleil Note: 3.0
    Résumé:

    Jeremiah Johnson, le tueur de Crows, continue d'exercer sa féroce vengeance contre une tribu de Flathead qui l'avait fait prisonnier. Puis, pendant la guerre civile, il s'engage au sein des armées de l'Union et revient bien vite dans ses montagnes sauvages. Mais l'épopée tire à sa fin, il tue le vingtième Crow et se rend compte à cette occasion de la noblesse des tribus indiennes.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Western
    Décidément les parutions chez Soleil se font toujours à un rythme effréné puisque nous voilà déjà rendus sur le tome 3 de Jeremiah Johnson. Et je vous avoue que j'ai encore du mal à m'attacher réellement à cette série pourtant objectivement plutôt réussie. 
    La faute je pense à plusieurs points qui me sont propres. En premier lieu, cela fait désormais 2 tomes qu'on empile beaucoup de massacres je trouve, et finalement cela rejaillit pas mal sur notre vision du personnage central. L'histoire commence à devenir même franchement malaisante par moment. Ok c'est l'Ouest et c'était très probablement très rude comme milieu, mais là le personnage se déshumanise progressivement et comme il ne partait pas avec un capital sympathie si élevé, et bien je crois qu'à la fin, le lecteur se désintéresse de son sort. et se désolidarise de cette histoire de vengeance devenue absurde.
    Le second point qui vient pour moi renforcer cette impression tient au trait de Jack Jadson, dont je trouve les visages assez peu expressifs et très statiques. C'est encore une impression personnelle, et il faut bien reconnaître que globalement les planches de ce Jeremiah Johnson sont encore une fois de belle facture avec des décors et des scènes d'actions bien travaillées. Mais la représentation des visages des personnages vient pour moi renforcer le manque d'empathie que l'on peut ressentir pour eux en les déshumanisant. 
     
    Au final, et je reconnais que je suis relativement dur avec ce Jeremiah Johnson, on se retrouve avec un western âpre, terrible, représentant probablement au plus près la réalité des guerres indiennes. Cela reste une lecture intéressante, mais qui ne marque pas forcément le lecteur autant qu'elle aurait pu avec cette histoire pourtant hors du commun.

    Nickad

    Keiji tome 6

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: RUY Keiichirô Dessinateur: HARA Tetsuo Editeur: Mangetsu Note: 4.0
    Résumé:

    Keiji rencontre enfin Hideyoshi. Par cette confrontation, vivement attendue de la part de nombreux seigneurs, le kabuki-mono joue le destin du clan Meada, alors en difficulté. Or, celui-ci ne semble nullement intimidé par la position du régent et se permet même quelques pitreries dont il a le savoir-faire ! Comment réagira Hideyoshi face à cet affront ? En parallèle, Keiji se retrouve embarqué dans un conflit mêlant la puissante famille Uesugi...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Historique
    Keiji se retrouve face au dirigeant Hideyoshi Toyotomi, il sait bien que le moindre faux pas peut lui coûter la vie, voir même déclencher l’extermination de son clan. Il est bien décidé à éliminer Hideyoshi mais la situation se révèle plus complexe que prévu. Comment agir pour que chacun s’en sorte sans que son honneur soit entaché ?
    Un tome particulièrement tendu que ce soit lors de la rencontre au sommet ou dans la 2eme partie du livre, on voit bien qu’à l’époque, tous les seigneurs et guerriers devaient faire très attention à leur comportement et paroles et que leur vie ne tenait qu’à un fil. Quant aux autres habitants, leur vie ne valait pas grand-chose… Le personnage de Keiji est toujours aussi charismatique et on ne se lasse pas de ses aventures.


    The_PoP
    Scenariste: Sylvain Runberg Dessinateur: Stéphane Bervas Coloriste: Stéphane Astier Editeur: Rue de sevres Note: 4.5
    Résumé:

    Prise au piège et menacée dans ses fonctions, Annette Smith, responsable des Optic Squad, tente de doubler sa hiérarchie corrompue tout en maintenant le fonctionnement de sa section d'élite anti-criminelle. Dans l'impasse, elle n'a d'autre choix que de monter un plan allant à l'encontre du protocole établi de l'organisation, mais nécessaire à sa survie : placer dans le plus grand des secrets sa meilleure recrue, Katryn Horst, sur une mission visant à contrecarrer les plans de ses nouveaux « employeurs ». Les espoirs des Optic Squad reposent sur Katryn qui, envoyée à New York, sa ville natale, se met en parallèle sur la trace de ses parents l'ayant vendue étant enfant...

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Science Fiction
    Oh que voilà une belle et bonne surprise. 
    Optic Squad est une série dans laquelle j'ai toujours conservé de grands espoirs tant elle avait le potentiel de nous régaler. Mais des choix graphiques parfois étranges, un changement de coloriste, des couvertures marquées et un scénario qui peinait à prendre de l'ampleur m'avaient laissé sur ma faim. Balayons donc tout cela avec ce tome 3 qui clôture un premier cycle (ce n'est pas tout à fait officiel, mais pour moi il s'agit bien d'un cycle) plutôt enthousiasmant finalement. Sincèrement j'espère que les auteurs vont désormais confirmer leur galop d'essai dans un nouveau cycle de même qualité, maintenant que dessinateurs et coloristes semblent avoir trouvé leurs marques et pris les mesures de leurs personnages. Les planches sont vraiment réussies avec plus de risques je trouve que ce que l'on déniche habituellement en science fiction. Du côté du scénario on n'a le juste équilibre entre réponses aux questions que l'on se posait, crédibilité et aventure, Runberg n'est pas un débutant et cela se ressent. 
    SI je n'avais qu'une seule chose à dire pour vous convaincre d'essayer ces 3 tomes d'Optic Squad c'est ceci : venez donc découvrir la petite soeur de Carmen Mc Callum !

    poseidon2
    Scenariste: Anri Sakano Dessinateur: Anri Sakano Editeur: Doki-Doki Note: 4.0
    Résumé:

     Un des meilleurs mangas isekai du moment: action, complots et humour décalé ! Cid est un garçon qui rêve de faire son entrée dans le club ultra-restreint des Éminences de l'ombre, des personnages mystérieux qui influencent le cours des événements depuis les coulisses et qui possèdent d'incroyables pouvoirs. Lorsqu'il est propulsé dans un monde parallèle à la suite d'un accident, il décide de tirer profit de ce nouveau départ et d'échafauder de toutes pièces une histoire dont il s'attribue, en secret, le rôle principal de future Éminence de l'ombre. Il va même jusqu'à recruter des agents parmi les jeunes filles de son entourage et les abreuve de mensonges pour s'assurer de leur coopération... Seulement, Cid ne se rend pas compte qu'au fur et à mesure, ses boniments prennent une dimension bien réelle ! C'est le début d'une épopée qui fait la part belle aux malentendus et aux méprises multiples !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Action
    Le retour de l'Isekai rafraichissant du moment. 
    Isekai qui prend une ampleur bien plus grande avec ce tome 3. On sort de l'école et des petites manigances de notre héros pour passer à une étape supérieure avec une menace bien réelle. 
    Les quiproquos se font plus rares dans ce tome 3 au profit d'un tome ou notre héros commence à avoir du mal à cacher ses pouvoirs aux autres. Mais ce nouvel équilibre entre aventure et incompréhension suit bien l'évolution du manga.
    On se retrouve avec un tome bien équilibré et une histoire qui continue d'avancer grand train sans oublier de garder son côté humoristique, et ce, pour notre plus grand plaisir.

    poseidon2

    Cinq avril t1

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Duval Fred / Bussi Dessinateur: Monin Editeur: Dupuis Note: 4.0
    Résumé:

    5 avril 1510. Une noble mystérieuse dépose aux portes du château du Clos Lucé un nouveau-né portant pour seul bagage un étrange collier d'or. Baptisé « Cinq Avril » par les cuisinières qui le recueillent et pris sous l'aile éducatrice d'un autre résident du château - un certain Léonard de Vinci -, l'enfant grandit en énergie et en savoir, initié à de nombreux secrets. À la mort de son mentor, le jeune homme découvre une lettre posthume lui expliquant qu'il porte en lui le pouvoir de changer le cours de l'Histoire, et de sauver des millions de vies humaines pour les siècles à venir, s'il perce le secret de sa naissance... Traqué dès lors par le cardinal Sordi - un religieux brûlant de détruire l'héritage « impie » de Léonard - Avril doit fuir vers la Bretagne en quête de ses origines, guidé par les maigres indices laissés à sa disposition. Sur ses traces, l'ombre discrète et protectrice d'Ariane, la fille de son maître d'arme, formée depuis l'enfance à protéger Avril au prix de sa vie... La grande aventure sur fond de grande Histoire vient de commencer ! Fred Duval, scénariste unanimement reconnu pour ses talents, s'associe ici à l'écrivain Michel Bussi (Un Avion sans elle) dont il avait déjà adapté Les Nymphéas noirs. Noë Monin leur apporte son trait plein de vie et d'énergie.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    Nouvelle série d'aventures jeunesse chez Dupuis.
    Cette fois-ci, cette série se base dans un contexte historique. Pas n'importe lequel : L'intégration de la Bretagne au royaume de France via le mariage d'Anne de Bretagne aux rois de France. Période à la mode avec Le bossu de Montfaucon qui parait en parallèle (mais pour les adultes).
    Qui dit période historique dit besoin de rappeler les états des forces en présence et le pourquoi des tensions actuelles. Si cela est plutôt bien fait dans ce "Cinq avril", nos auteurs on voulut ajouter un côté fantastique avec un ajout de Léonard de Vinci et de ses inventions. SI cela rend le récit plus sympa et plus dynamique, cela le rend aussi plus lourd et plus dense. A mon avis un peu trop dense pour le public cible. 
    Les adultes réussiront sans soucis à appréhender le côté historique et le côté aventureux, appréciant donc un album dynamique et dense, j'ai bien peur que   le jeune public ne soit un peu noyer par ces explications historiques et "mystiques".
    Un album que je conseillerais de ce fait au plus de 12 ans.

    poseidon2

    Strange adventures

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Tom King Dessinateur: Mitch Gerads / Mitch / Evan Doc Shaner Coloriste: Colllectif Editeur: Urban Comics Note: 5.0
    Résumé:

    Adam Strange, héros victorieux des guerres de Rann?Thanagar, savoure une retraite bien méritée sur Terre en compagnie de sa femme Alanna. En pleine tournée pour la promotion de son autobiographie, il est violemment pris à partie par un lecteur qui lui reproche le massacre d'innocents durant le conflit galactique. Quelques heures plus tard, ce même lecteur est retrouvé assassiné, à coup de blaster. Il reviendra à Mr Terrific de faire toute la lumière sur cette affaire.

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Super héros
    Cette critique s'adresse aux amateurs de comics, aux amateurs de récit menés subliment, aux amateurs de BD tout court.... Le Strange Adventures de Tom King est la plus belle lecture et la plus belle composition scénaristique que j'ai pu lire depuis très longtemps. 
    Comme souvent chez Tom King, il n'est pas nécessaire de connaitre l''univers DC ni même de savoir qui est Adam Strange. Il suffit de se laisser guider par le maitre King et de prendre une grosse claque de gestion d'histoire. Tom King construit son histoire en deux parallèles : le présent et le passé. Le passé étant la guerre menée par Adam Strange sur sa deuxième terre, Rann, et le présent étant le retour d'Adam Strange sur Terre après la victoire sur Rann. Victoire que certains trouve étrange et demande à Mr Terrific d'enquêter.
    Le premier succès de Tom King sur ce récit, c'est de réussir à écrire sur des personnages secondaires de l'univers DC en réussissant à les présenter au fil de l'eu et sans que cela gène du tout la lecture. Le deuxième, c'est sa gestion des temps forts et l'utilisation harmonieuse des voies off ou du style direct. Chaque personnage son propre style d'écriture et de narration. Le taiseux Mr Terrific s'approprie la voie off, Alanna les longs discours et Adam Strange les scènes d'actions et cris qui vont avec.
    Et le plus grand succès, c'est de réussir à nous surprendre. Mieux que cela. Il ne nous surprend pas. Il réussit à nous faire penser, petit à petit, que l'inimaginable au début de l'album peut se trouver être une vérité acceptable. Petit à petit, on en vient à se dire  "Attends, mais en fait...." Pas de gros cliffhanger de folie. Pas d'effet wahou en mode : tadam c'était derrière la porte ! Non ici on suit les petits cailloux récupérés par Mr Terrific et King réussit à nous faire suivre sa réflexion pour que l'on arrive quasiment aux mêmes conclusions que lui en même temps. Et ça, c'est magique.
    Pour ne pas s'arrêter au scénario, cet ouvrage est aussi super bien pensé en termes de design.
    Le traitement graphique en "3 bandes" (une page divisée en 3 grandes cases qui font toutes la largeur) rend super bien. Cela permet de sublimes paysages, mais aussi des découpages innovants et des séquences de plan rapprochés tel que seul le cinéma réussit à nous offrir d'habitude. 
    Franchement, pour moi il n'y a rien à jeter et je pense que ça peut être un comics qui plaira à tous ceux qui aiment les histoires bien racontées.
    Attention par contre ça contient l'intégrale des...12 numéros. Donc prévoyez 2 bonnes heures devant vous.
    Mais 2 heures de bonheurs. 
    Monsieur King, j'en veux plus souvent des comme ca !

    alx23

    The magic fish

    Par alx23, dans Critiques

    Scenariste: Trung Le Nguyen Dessinateur: Trung Le Nguyen Coloriste: Trung Le Nguyen Editeur: Ankama Note: 3.5
    Résumé:

    Hiền et son fils, Tiến, aiment se lire des contes de fées. Une façon pour la mère de perfectionner son anglais et de transmettre son héritage au jeune garçon qui n’est jamais allé au Vietnam. Pourtant, si le vietnamien de Tiến s'améliore au fur et à mesure de leurs lectures, une conversation lui échappe toujours : comment dévoiler à ses parents qu’il aime les garçons ?

    Type: Roman graphique L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie
    The magic fish est le premier roman graphique de Trung Le Nguyen sortit en 2020 aux états-unis. Cette histoire se déroule en trois récits distincts avec des couleurs différentes pour permettre aux lecteurs de bien faire les transitions. Le récit dans des couleurs rouge représente le présent avec le jeune Tiến, ensuite le récit en couleur bleu représente les contes et enfin le dernier en couleur jaune est pour les souvenirs de la mère de Tiến. Au départ, cette technique est pas évidente à comprendre avec des cases de couleurs différentes avec des histoires complétement différentes qui rappellent des souvenirs ou d'autres situations durant le conte ou le présent. L'intrigue met très vite en place les souvenirs traumatisants que la mère à subit lors de la guerre du Vietnam qui ressurgissent souvent. De son côté, son fils mène une vie parfaite aux états-unis sans avoir connu la guerre, il suit l'école avec ces amis Claire et Julian. Progressivement, il se sent attiré par son ami Julian.
    Ce roman graphique possède une partie autobiographique de la vie de l’auteur, avec sa difficulté à annoncer à sa mère son homosexualité et en même temps à lui apprendre à mieux parler l’anglais avec des contes enfantin. Le traitement de l'histoire est intéressant avec les contes racontés pour mettre en avant des problématiques.


    Nickad
    Scenariste: HINOHARA Meguru Dessinateur: HINOHARA Meguru Editeur: Taifu Note: 3.5
    Résumé:

    Chiharu, un écrivain en recherche d’inspiration, se retrouve fiancé contre son gré au dieu dragon Rin. Malgré les efforts de Rin pour se faire accepter par l’humain, ce dernier refuse d’honorer leur engagement. Toutefois, attendri par le dragon, il finit par l’accueillir sous son toit. Jour après jour, ils apprennent à se connaître et s’accepter, mais leur rapprochement dérange Tenko, l’ami renard du dieu. Persuadé que le romancier est indigne du dragon, il s’apprête à le tuer.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    L’affrontement entre Rin et le renard fait rage, la divinité Inari est contrainte d’intervenir pour calmer le jeu. La présence de ces diverses divinités fait prendre conscience à Chiharu des enjeux de la promesse de sa grand-mère, va-t-il être obligé de quitter son enveloppe charnelle pour aller au fond de l’eau ? Il est temps pour lui d’affronter ses sentiments et de réfléchir à ce qu’il souhaite.

    Ce qui est intéressant, c’est la réflexion sur la force de l’amour, celle qui permet d’aller au-delà des différences : ici, elle permet de lier un humain et une divinité. Il y a un bon &quilibre entre la partie romance et la présence de fantastique mais par rapport au 1er tome, je dirai que leur première nuit et un peu longue (attention à réserver aux adultes). L’histoire est mignonne et pleine de bonnes intentions, le trait est fin et élégant. Un manga agréable fini en 2 tomes.


    poseidon2

    Flow t2

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Yuki Urushibara Dessinateur: Yuki Urushibara Editeur: Kana Note: 4.0
    Résumé:

    Hirota est un spécialiste des flows, ces phénomènes bizarres qui déforment l'environnement. Il traque leur source pour essayer de les faire stopper au plus vite avec l'aide de son assistante Chima et de son chat Shachô. Chima a, en fait, été victime d'un flow, elle aussi ! Elle est âgée de 35 ans alors qu'elle en paraît 12. Et elle espère que son travail pourra l'aider à régler les conséquences de ce flow qui la touche personnellement. Dans ce boulot pour le moins étrange, il faut s'attendre à tout.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Indefini
    Deuxième tome sur les trois que compte la série et un tome qui m'a agréablement surpris. J'avais peur que ce deuxième tome reste centrée sur des petites histoires comme le tome 1. Même si celles-ci étaient intéressantes j'avais peur de me lasser.
    Et bien  Yuki Urushibara m'a agréablement surprise en mettant au centre de ce tome deux Chima. On en apprend beaucoup plus sur les problèmes que lui engendrent son flow dans la vie de tous les jours et on voit même son flow "évoluer". Une évolution qui change beaucoup de chose pour la "jeune" femme et nous sort un petit peu de nos chasses aux flows.
    Un tome très sympathique qui nous permet d'envisager une fin, dans le prochain tome, à laquelle je n'avais pas pensé au début. 
    Une minisérie tout en douceur.

    poseidon2

    Flash Infinite t1

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Jeremy Adams Dessinateur: Brandon Peterson / Fernando Pasarín Coloriste: Collectif Editeur: Urban Comics Note: 3.0
    Résumé:

    Barry Allen n'en croit pas ses oreilles : son élève, Wally West, troisième héros à porter le nom de Flash, a décidé de raccrocher les gants. Après avoir vécu l'enfer dans le Sanctuaire et avoir voyagé dans l'espace-temps, Wally ne désire plus qu'une chose : se consacrer à sa famille. Pour ce faire, il renonce à ses pouvoirs de vitesse. Dans une dernière course, les deux Bolides entreprennent de couper sa connexion à la Force Véloce, qui lui confère ses capacités. Mais l'opération tourne mal et Wally disparaît. Barry et les autres héros ignorent deux choses : d'une part, Wally West a été projeté dans le temps, sa conscience s'implantant dans le corps d'autres bénéficiaires de super-vélocité ; et d'autre part, un vieil ennemi est de retour, bien décidé à ce que les Bolides ne puissent plus jamais courir. Contenu vo : The Flash #768-771 and The Flash 2021 Annual #1.

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Super héros
    Ah ben il en fallait un et le voici : le premier tome d'Infinite qui ne m'a pas plu.
    Les autres ont été, pour moi, d'excellent reboot. Celui-ci est aussi un reboot mais je l'ai trouvé un peu moins intéressant. Plus utilitaire je dirais. En effet il fallait remettre le personnage de Wally West au premier plan donc on a trouvé un truc pour qu'il revienne.
    Truc qui consiste à le faire voyager dans le temps à base de petit chapitre sans grand intérêt où il prend possession de corps pour aider la vitesse pure. Le déroule est sans aucune surprise et la fin tirée par les cheveux et trop vite dégagée pour arriver à ce qu'on attendait : Cool on recommence une histoire de flash qui permettra à tous de raccrocher les vacances.
    Si on ne peut nier l'utilité du comic pour la remise dans le nouvel univers de Flash, la forme aurait pu, elle, être bien mieux travaillée.

    Nickad

    Hello, hello and hello

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: HAZUKI Aya Dessinateur: TERUYA Editeur: Delcourt Note: 4.5
    Résumé:

    Haruyoshi, un jeune lycéen, et Yuki, une jeune fille étrange, se rencontrent chaque mardi comme si c'était la première fois. Ensemble ils rient, ils pleurent, ils se disputent, accumulent les souvenirs et les promesses éphémères... car ils sont enfermés dans une boucle temporelle. Yuki cache en réalité un triste secret et va devoir compter sur Haru afin de donner un sens à son existence...

    Autres informations: one shot
    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance
    L’histoire est construite assez habilement, de façon intrigante : il y a une rencontre, qui semble être la première mais qui où il y a des bribes d’information qui nous fait penser qu’il y a autre chose. Et puis une deuxième rencontre, intemporelle, elle semble être avant, entre les mêmes personnes et là, on se demande s’il n’y en a pas un qui aurait remonté le temps, serait venu d’un monde parallèle, ou aurait eu une amnésie qui lui aurait fait oublier…

    C’est une histoire entre deux personnes, qui se croisent et se recroisent, qui passent du temps ensembles, se rapprochent et semblent recommencer… C’est tendre et à la fois, empli d’une certaine mélancolie, d’un peu de tendresse et quand à la fin, on sait pourquoi, on est saisi d’une émotion.

    Hello Hello and Hello sait nous transporter dans son monde entre douceur et tristesse où l’amour est primordial, une histoire touchante.
    Lire un extrait

    Le manga est l’adaptation d'un light novel du même nom, également disponible dont la fin serait légèrement différente.


    Nickad

    Sweet home tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: CARNBY Kim Dessinateur: HWANG Youngchan Editeur: Ki-oon Note: 4.0
    Résumé:

    Sans famille, sans amis, sans espoir... un reclus peut-il survivre à l'apocalypse ? Hyeon-Su vit enfermé dans sa chambre, refusant tout contact avec l'extérieur. Il passe son temps sur le Net et mange les repas déposés par sa mère sur le pas de sa porte. Il hait tout le monde, surtout lui-même... Quand sa famille disparaît dans un accident de voiture, son premier réflexe est la colère : comment a-t-elle pu le laisser seul avec si peu d'économies ? Il déménage dans un vieil immeuble pour faire tenir son maigre héritage le plus longtemps possible. Une fois à sec, c'est décidé, il mettra fin à ses jours...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Horreur
    Nouveau webtoon des auteurs de Bâtard, série finie en 12 tomes. Comme pour le précédent, on retrouve une ambiance assez sombre, une gamme de couleur gris-marron et une capacité incroyable à faire des visages terrifiés et terrifiants.

    Hyeon-Su est un jeune homme désœuvré, cloitré dans sa chambre pour une raison que l’on ignore au début, il hait tout le monde, y compris sa famille. Un jour il apprend que ses proches sont morts dans un accident ne lui laissant que peu de moyens pour vivre, il déménage alors dans un immeuble bon marché. C’est là que des événements mystérieux commencent, certains humains se transforment en monstre à l’appétit démesuré.

    Le début n’est pas sans rappeler from the children’s country pour ceux qui l’auraient lu, Sweet home est antérieur à ce dernier et le traitement du sujet est différent. Là où les auteurs sont forts c’est dans la montée de l’angoisse, accentuée par l’aspect huis clos : toute l’action va se dérouler dans l’immeuble où habite Hyeon-Su. Le lecteur n’aura que le peu d’informations que les habitants ont, pas d’explication sur le phénomène, on est pris de plein fouet dans la catastrophe, et l’horreur s’installe peu à peu. Un bon début, on peut juste regretter un manque de finition sur les images qui sont parfois un peu brutes.





    alx23
    Scenariste: Cosimo Ferri Dessinateur: Cosimo Ferri Coloriste: Cosimo Ferri Editeur: Graph Zeppelin Note: 3.0
    Résumé:

    Ce premier opus s'ouvre sur le naufrage d'Ulysse sur l'île de la nymphe Calypso. Tombée éperdument amou­reuse de lui, Calypso réussit à le retenir sur son île, lui offrant même l'immor­talité s'il consent à rester auprès d'elle. Mais Zeus influencé par Athéna, envoie Hermès imposer à la nymphe de relâcher Ulysse. Elle obéit contre son gré à la volonté divine et laisse, le coeur brisé, le héros reprendre la mer vers d'autres dangers. Premier volume d'une série légendaire de la mythologie grecque, Ulysse associe rigueur historique et talent artistique qui fera la joie des amateurs d'Histoire et de Littérature.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    Après une première trilogie sur les aventures d'Achille, Cosimo Ferri l'auteur italien poursuit les adaptations en bande dessinée de l'Odyssée d'Homère. Cette fois ci, le héros mis en avant est le célèbre Ulysse dans une nouvelle trilogie. Cosimo commence donc son récit avec la captivité d'Ulysse sur l'île d'Ogygie par la nymphe Calypso. En parallèle, son fils Télémaque se lance dans une quête à la recherche de son père. Pénélope sa femme est la convoité par plusieurs hommes et l'on sent déjà arriver une fin tragique à un moment donné. Cosimo reste fidèle au récit d'origine, plus ou moins connu du public. Il est vrai que les adaptations de l'Odyssée sont nombreuses en bande dessinée voir des sources d'inspirations. Les dessins Cosimo Ferri sont de qualité pour dépeindre la mythologie grecque même si l’on pourrait regretter l'aspect figé de certain personnage.
    A noter que comme pour Achille, les éditions Tabou publient en parallèle une version adulte érotique d'Ulysse identique mais avec plus de page pour des scènes de sexe plus détaillées. Ce premier tome démarre bien et devrait ravir les lecteurs désirant découvrir ou redécouvrir les aventures d'Ulysse désirant rentrer chez lui.

    Nickad
    Scenariste: EGUCHI Natsumi Dessinateur: EGUCHI Natsumi Editeur: Noeve Grafx Note: 3.0
    Résumé:

    Nombre d'âmes défuntes finissent dans les Enfers japonais, lieu sordide où les attendent punitions et tortures, sous la houlette du Grand Roi Enma. Mais c'est à Hôzuki, oni de son état et bras droit du Roi, que revient la responsabilité de superviser et régler les problèmes des 272 sections de cette entreprise bien huilée. Entre lourdeurs administratives, héros mythiques capricieux, rivalités mesquines et inefficacité de son supérieur comme de ses subordonnés, le stoïcisme de Hôzuki est une qualité indispensable pour permettre aux Enfers de s'acquitter de leur mission sacrée !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    Hozuki est le bras droit du roi Enma qui dirige les Enfers, particulièrement efficace dans son travail (pas comme le roi), il parcourt les 8 Enfers majeurs pour y résoudre les problèmes, parfois avec violence ou d’autres fois avec son humour bien particulier, voir cynique.
    Le manga se veut humoristique, composé de chapitres indépendants où l’on peut croiser des personnages récurrents, on y découvre la vie aux Enfers et l’on assiste à une succession d’anecdotes. La série est finie et compte 31 tomes, Noeve Grafx nous propose de le découvrir dans sa collection XS (petit prix, sans jaquette et couverture à rabats, une qualité on ne peut plus correcte pour ce prix).
    Dans le manga il y a beaucoup de références au folklore et culture japonaise, ce qui est à la fois bien et pas bien. Bien car la traduction respecte l’œuvre originale et permet à ceux qui ont un peu de connaissances de s’y repérer (références notamment à Momotaro et Lamu dans ce 1er tome). Pas bien car le lecteur français risque de passer à côté et comme une partie de l’humour est compris dans ces références, il risque de ne pas comprendre et de de ne pas en rire.





    poseidon2

    Appare ranman t2

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Ahndongshik Dessinateur: Ahndongshik Editeur: Doki-Doki Note: 4.5
    Résumé:

    Une course automobile acharnée en plein coeur des États-Unis du 19e siècle... Le drapeau s'est baissé, lançant enfin le départ de la redoutable course transaméricaine ! Dans cette chevauchée sauvage à travers les plaines désertiques, on risque à tout moment de se faire déborder par l'adversaire. Sur ces entrefaites, Hototo, à la recherche d'informations qui lui permettront de venger ses parents, s'approche de Gil, un hors-la-loi légendaire...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    Décidément que j'aime la manière dont Ahndongshik raconte ces histoires !
    Sky Wars m'avait charmé par son côté aventureux et Appare ranman est parti pour faire pareil. Ce tome deux est excellent. Un rythme diabolique, des personnes haut en couleurs et, pour beaucoup, plus grande gueule que méchant et un Appare plus ingénieux que jamais mais... plus humain que jamais aussi.
    Ahndongshik réussit à bien coupler notre course à la mort mais aussi une vraie évolution du personnage de Appare qui se rend compte, petit à petit, que les contacts humains peuvent avoir des intérêts mêmes s'ils lui prennent du temps.
    Une superbe minisérie pour laquelle je suis à peu près sûr de regretter qu'il y ait si peu de tomes. Oui oui.
    Mais ne boudons pas notre plaisir du moment et savourons la qualité visuelle et le bon gout d'aventure de ce deuxième et avant-dernier tome.

    poseidon2
    Scenariste: Kris Dessinateur: Vincent Bailly Coloriste: Vincent Bailly Editeur: Ankama Note: 4.5
    Résumé:

    Tim est protestant. Pas n'importe quel protestant : il est le fils de Frankie Brown, héros de la lutte unioniste, mort au combat à la fin des années 90. Mary est catholique, fille d'un ancien activiste de l'IRA, Patrick Pearse, qui a déposé les armes il y près de 20 ans, avant même les accords de paix du Vendredi Saint, signés le 10 avril 1998 entre les partisans de l'union avec la Grande-Bretagne et les nationalistes du Sinn Féin. Ces deux-là n'avaient aucune chance de se rencontrer. Mais ça leur est tombé dessus, comme ça. Tim et Mary. Mary et Tim. Alors ils se sont fait l'amour comme une dernière nuit avant la guerre. Sans voir qu'ils allumaient la mèche. Une histoire d'amour magnifique et tourmentée dans le Belfast tout aussi tourmenté d'aujourd'hui, entre Brexit et retour des tensions identitaires. Kris et Vincent Bailly reviennent en Irlande du Nord douze ans après le succès du récit complet Coupures irlandaises.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Romance
    Amis des belles histoires d'amours, laissez tomber vos mangas ! 
    Kris et Bailly, après un sac de billes, ou le multiplement primé Notre Mère la guerre, reviennent à leurs histoires Irlandaises (après coupures irlandaises) pour nous livrer une romance extrêmement prenante et humaine. L'histoire d'un couple qui pense et espère qu'au XXIe siècle les clivages religieux aient été dépassés et que tout le monde puisse les laisser s'aimer librement, malgré les tensions toujours présentes entre Unionistes et indépendantistes.
    Et c'est tout le mal qu'on leur souhaite tout au long de la lecture de cette belle histoire d'amour moderne. Une histoire comme on aimerait (ou on aurait aimé) en vivre : un coup de foudre réciproque, une histoire de découverte et d'acceptation des différences comme dans tous les bons contes. 
    Si le graphisme de Vincent Bailly pourra paraitre étrange aux nouveaux lecteurs, tout en aquarelles et en crayonné, je vous encourage à franchir le pas pour découvrir une histoire d'amour... dont le deuxième volet de l'histoire nous dira si elle a été plus fort que la guerre.
     

    Nickad
    Scenariste: RIKACHI Dessinateur: RIKACHI Editeur: Michel Lafon Note: 4.5
    Résumé:

    Nina sera-t-elle prête à tout sacrifier pour le sauver ? Nina s'adapte à sa nouvelle vie et maîtrise de mieux en mieux les codes de la royauté, sous la tutelle du prince Azur. Alors que tous deux apprennent à se connaître et se rapprochent, des intrigues menacent la vie du jeune prince.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    Si Nina et Azur se sont rapprochés et sont devenus plus complices, la situation politique du pays est toujours aussi tendue, le mariage d’Alisha est décisif pour maintenir la paix avec le royaume de Galgada. Mais quand Nina se rend compte qu’Azur est visé par des tentatives d’assassinats, elle va être obligée de faire un choix décisif.
    Si le premier tome mettait en place la situation et était globalement (à part le tout début) plutôt tranquille, celui-là entre vraiment dans les intrigues politiques : qui souhaite la mort d’Azur ? que peut faire Nina (ou plutôt Alisha) ? Quels sont les secrets de la famille royale ? Le rythme de l’action s’accélère et notre héroïne va enfin agir, le prochain tome promet d’être passionnant ! A ne pas rater !

    poseidon2
    Scenariste: Dong-Hwa Kim Dessinateur: Dong-Hwa Kim Editeur: Paquet Note: 3.5
    Résumé:

    Empruntez les nombreux chemins de campagne à la rencontre des habitants de Yahwari. Vous croiserez sûrement cette bicyclette rouge, celle du facteur, qui circule doucement en harmonie avec la nature.Un recueil d'histoie courtes et douces, par le talentueux Kim Dong Hwa, auteur coréen de renommée internationale.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie
    Retour de notre facteur et des histoires courtes qu'il nous raconte. 
    Des histoires tranquilles et touchantes qui ont fait le succès de l'auteur coréen Dong-Hwa Kim. Des petites histoires qui nous font vivre les petits instants des habitants des campagnes coréennes. Petits instants touchants et émouvants qui font de cet album une lecture très reposante et très humaine.
    On se laisse porter par les petits instants de vie de nos personnages et on réussit à s'identifier à ce qui peut leur arriver, et ce, malgré la différence culturelle. 
    Un petit moment de fraicheur et de bonheur dans un monde de plus en plus brutale. 
    Ça fait du bien

    poseidon2
    Scenariste: Keigo Maki Dessinateur: Keigo Maki Editeur: Meian Note: 4.5
    Résumé:

    Mignonne x classe = Shikimori ! Shikimori est la petite amie d'Izumi, un garçon très malchanceux. Elle est si mignonne, si douce... Et elle semble si heureuse quand elle est avec lui... Que ce soit au sport, après les cours, trempés par une pluie d'après-midi ou au planétarium... Au printemps, comme à la saison des pluies, leur amour s'épanouit !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance
    Critique écrite par TheOtaku ( pile dans la tranche d'age) : Le premier SHOJO Meian ! Et bah celui-là je l'attendais, avec Meian on avait le droit à des seinens, shonen et des yuri mais pas de shojo et bah maintenant si. Et ils commencent bien avec '' Shikomori n'est pas juste mignonne '' enfin, bien qu'il ne soit pas parfait, l'idée est bonne donc ça commence bien. Et bah là c'est sûr Shikomori n'est pas juste mignonne, elle est bien plus. Shikomori, la petite amie ultra mignonne de notre héros des plus malchanceux, est mignonne c'est sûr, mais surtout ultra BADASS. Badass, mignonne,  intelligente et classe, mais quelle petite amie parfaite ! Mais que faire pour aider sa petite amie quand on est vraiment peureux, mais aussi pas fort, classe et notamment quand on est vraiment très malchanceux ? Voilà ce qui va tourmenter notre petit ami qui pour faire simple se trouve inutile.  Plusieurs petits chapitres avec des sorties en couple, des rencontres avec la famille, des fêtes comme les anniversaires ou Noël et même le début des vacances d'été, tout ça est très mignon et nous fait garder le sourire aux lèvres tout du long mais il n'y a pour l'instant pas vraiment de vraie histoire, mais que de petites péripéties. Il manque réellement une histoire principale, si ça continue comme ça plus d'un tome à mon avis tout ça va devenir lassant. Mais sinon l'idée est plutôt bonne je trouve, donc pour l'instant j'aime beaucoup, on verra dans un ou deux tomes. Ce manga n'est pas parfait mais pour l'instant juste mignon, il manque une histoire principale mais bon pour l'instant le côté mignon et premier shojo de meian cache tout ça, mais j'espère qu'une histoire principale va quand même apparaître. Bon c'est apaisant, tout chou et mignon alors j'attends la suite !    

    poseidon2
    Scenariste: Mara Dessinateur: Mara Coloriste: Mara Editeur: Drakoo Note: 4.0
    Résumé:

    Chasser les fantômes ou chercher à les comprendre, à vous de choisir... New York, 1931. Les fantômes existent, les spiritologues les étudient. Boris Voynich, spécialiste des ectoplasmes, est assassiné sous les yeux de son jeune protégé Ian Davenport. Le chasseur de fantômes s'associe avec une journaliste, Nell Lovelace, afin de résoudre cette sordide affaire. Ensemble, ils mettent la main sur des informations capitales lors d'une soirée de gala qui devient la cible du terrifiant et énigmatique meurtrier de Boris, Arthur Arroway. Obsédé par une féroce vendetta personnelle, il capture Ian et Nell et les emmène à bord de son dirigeable géant. Les deux prisonniers échafaudent alors un plan d'évasion désespéré en compagnie d'une autre captive, l'aviatrice Mary Pickett.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    Après un très bon tome 1, nous attendions avec impatience la confirmation de la qualité de la série avec ce tome 2. Et bien Mara ne nous a pas trompé sur la marchandise avec un tome 2 dans la ligne droite du précédent : Dynamique, interessant , mais surtout qui nous montre une vraie histoire d'aventure sur 3 tomes.
    C'est ce qui est, pour moi, le vrai point positif de ce tome 2 : la promesses d'une histoire maitrisée et refléchie en 3 tomes. En effet on a trop souvent des histoires qui sont plus des successions de one shot qu'une vraie histoire en 3tomes. Vous savez des tomes qui finissent avec des beaux cliffhangers mais qui se veulent etre marquant. Des tomes chocs qui mit ensemble forment une trame, à contrario d'une vraie histoire continue. Ici on ne parle pas de trame. C'est une histoire qui s'arrête et reprend, dans le tome suivant, à la page d'après. Et ca ca fait du bien aux amateurs d'histoires.
    C'est ce qu'il se passe dans ce tome 2. On recommence à la page suivant la fin du t1 et on continue. On continue à 200 à l'heure exactement comme le laissait penser la fin du premier tome. Plus d'introduction ni d'explication. L'histoire avance pleine de rythme et découverte.
    Une vraie belle et grande aventure qui se concluera avec brio dans le tome 3 à n'en pas douter.

    alx23

    Vent debout

    Par alx23, dans Critiques

    Scenariste: Nicole Augereau & Grégory Jarry Dessinateur: Lucie Castel Coloriste: Guillaume Heurtault & Léo Louis-Honoré Editeur: Delcourt Note: 4.0
    Résumé:

    Comment donner du sens au voyage aujourd'hui ? Le monde est-il encore un espace de découvertes et d'émerveillement ? Ce livre, basé sur des histoires vraies, montre au travers de trois récits entremêlés qu'il est toujours possible de vivre libre, contre vents et marées.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    Nicole Augereau et Grégory Jarry sont des auteurs de bande dessinée qui voyagent autour du monde en compagnie de leurs enfants avec les moyens du bord. Lors d'un voyage en Indonésie, la petite famille rencontre Robert, un homme âgé qui voyage durant la moitié de l'année en Asie. Ils sympathisent et ce dernier leur raconte quelques anecdotes de voyage dont celle d'un couple qui souhaitait vivre sur un petit bateau, à la destinée tragique. C'est en partant de ces petites histoires que le couple d'auteurs a réalisé cette bande dessinée, vent debout et le nom du bateau du couple qui comptait faire le tour du monde. Ce titre permet de suivre trois histoires en parallèle, celle de la famille d'auteurs, celle de Robert le retraité baroudeur et celle du couple en bateau. Les dessins sont de qualité et les auteurs quelques photos à leurs dessins pour nous permettre de voir les magnifiques paysages ou temples.
    Le rythme de cet album est prenant et l'on souhaite connaitre la destinée du couple en bateau mais également de la famille avec leur rencontre durant leur voyage. Vent debout est un récit fort, intense et émouvant.

    Nickad
    Scenariste: AMAGISHI Hisaya Dessinateur: SUMIKAWA Megumi Editeur: Komikku Note: 3.5
    Résumé:

    Cette créatrice d'objets magiques va vous ensorceler ! Depuis sa plus tendre enfance, la jeune DAHLIYA a appris la magie auprès de son père et elle peut fabriquer de nombreux objets magiques grâce à des gems : des épées, des protections contre les slime ou encore des verres enchantés. Ainsi, lorsqu'elle se réincarne dans un monde fantasy et se retrouve à travailler dans un salon de coiffure pas comme les autres, elle est fin prête à utiliser ses talents ! Une aventure incroyable commence !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    Tout d’abord, il faut savoir que ce manga est un isekai (une réincarnation) ; si parfois cela n’a pas d’impact dans l’histoire, ici ce n’est pas le cas. Notre héroïne Dahliya est la fille d’un artisan qui fabrique des objets magiques mais pas n’importe lesquels car il y a des règles à respecter, il n’a le droit de faire que des objets du quotidien (tout ce qui est arme est contrôlé par exemple), ses grandes créations sont le chauffe-eau et le sèche-cheveux. Dahliya est elle-même artisane et apprend auprès de son père. Quand celui-ci décède, elle reprend la compagnie avec son fiancé. Mais les choses ne se passent pas très bien, et son fiancé finit par la tromper, le mariage annulé, la voici livrée à elle-même mais bien décidée à devenir une artisane renommée, c’est là qu’elle va rencontrer un chevalier Wolf qui va l’aider à développer sa société.

    Là où le côté isekai est important c’est dans la fabrication d’objets magiques, Dahliya va s’inspirer des objets de notre monde pour essayer d’en faire des versions dans ce nouveau monde, pour cela, elle a une grande connaissance des créatures magiques dont elle va essayer de tirer des propriétés proches de nos matériaux. J’ai beaucoup aimé les 2 premiers tomes de la série, toute la relation avec son fiancé qui la quitte à la veille du mariage, quelles influences cela va avoir sur elle, ce qu’elle va décider de faire. Puis la rencontre avec Wolf et le début de leur amitié. Graphiquement parlant, il n’y a rien à reprocher au manga, il est très agréable. C’est la suite où j’émets des réserves, tout le système des guildes, de la production d’un produit, de la répartition des tâches et des bénéfices ainsi que toutes les mondanités sont extrêmement bien développées et du coup un peu complexes à comprendre. Le début de ce 4eme volume par exemple ne concerne que des négociations entre différents partis pour que Dahliya puisse produire et commercialiser ses créations.

    Les auteurs ont bien pris soin de penser à tout dans leur nouvel univers et ça c’est bien, mais là il y avait un peu trop d’informations d’un coup. Espérons que cela se décante un peu car les personnages sont sympathiques et on a envie de les suivre un peu plus longtemps.





    alx23
    Scenariste: Anthony Auffret Dessinateur: Anthony Auffret Coloriste: Anthony Auffret Editeur: Delcourt Note: 3.5
    Résumé:

    29 juin 2020. Convention citoyenne sur le climat. Emmanuel Macron adopte 146 propositions citoyennes. Arnaud, devant le discours, est content : des solutions vont enfin être apportées pour adapter notre économie aux enjeux climatiques. Mais ce n'est pas l'avis de son beau-père Doc qui, tout en l'écoutant dérouler ses arguments, va tout faire pour le détromper...

    Autres informations: Ecologie, Politique, Croissance
    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Documentaire
    Anthony Auffret nous donne une analyse de la situation économique actuelle de la France dont les enjeux sont la croissance et l'écologie. Le thème de cette bande dessinée documentaire est très actuel et nous concerne tous. L'histoire débute avec un discours du président de la France qui date de 2020 sur les problématiques climatiques. Anthony Auffret nous donne alors la version de l'avenir d'un couple français modèle et du père de la femme de ce couple. Ce dernier ressemble à un savant fou avec des théories alarmistes sur notre avenir proche. Alors débute un débat avec des arguments de chaque partie pour comprendre la situation. L'auteur conserve une touche d'humour dans son récit malgré les thématiques ou problématiques à venir ou de la croissance verte. Les explications sont vulgarisées pour bien comprendre tout en gardant une légèreté à l'histoire. Les dessins vont dans ce sens avec un trait caricatural.
    Des pistes sont envisageables mais il faudra changer notre façon de vivre pour le futur. Les bandes dessinées documentaires sont pédagogiques tout en restant distrayante pour traiter des sujets importants, politiques, économiques. Tout est bien expliqué pour que les lecteurs puissent poursuivre sans être perdu dans des sujets trop techniques.

    Nickad

    Blitz tome 6

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: BISCAY Cédric Dessinateur: NISHIHARA Daitaro Editeur: IWA Editions Note: 4.0
    Résumé:

    Après avoir longuement bataillé lors du tournoi de repêchage de la zone Est du Japon, l'ISS part pour Kyoto, théâtre du tournoi national regroupant les meilleurs collèges du pays. Dès leur arrivée, ils tombent nez à nez avec le collège Tôto, leur ennemi juré. Kô, toujours aussi pervers, propose à Tom un défi qui pourrait l'amener à abandonner purement et simplement les échecs.? Confiant de sa progression, suite au camp d'entraînement et à leur victoire au tournoi de repêchage, Tom accepte de relever le défi.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Sport
    Voici le moment tant attendu du début du tournoi, le tirage au sort oppose l’ISS (l’équipe de Tom) au collège Tôto, celui qui les avait éliminés lors de la présélection. Heureusement, l’entrainement de l’ISS semble avoir porté ses fruits, aucun ne se laisse déstabilisé devant les provocations de leurs adversaires. Pendant ce temps, Riko a rejoint les Etats-Unis pour s’entrainer avec un nouveau système virtuel.

    Un tome centré sur le tournoi national et ses deux premiers tours, on y découvre les résultats de l’entrainement de l’ISS mais aussi on découvre les autres participants. Comme toujours, les parties sont à la fois très techniques pour les érudits et très imagées pour les moins connaisseurs, ce qui permet de mieux comprendre l’évolution de la partie. Beaucoup de sérieux et beaucoup de duels en action : samouraïs et ninjas à l’honneur. La série continue ne baisse pas en qualité et on a hâte de voir la finale du tournoi dans le prochain tome.


    The_PoP
    Scenariste: Phil Castaza Dessinateur: Phil Castaza Coloriste: Phil Castaza Editeur: Soleil Note: 3.5
    Résumé:

    Après s'être retrouvés et avoir reformé un groupe, nos papy rockers n'ont qu'une envie, se produire sur scène. Mais il leur faut une salle et un public. Grace aux réseaux sociaux qu'ils vont devoir apprendre à utiliser, ils prennent conscience que les fans n'ont pas oublié les Flyong Roosters. Le Krakatoa, véritable salle de spectacle bordelaise, leur ouvre ses portes pour un ultime concert...

    Autres informations: Troisième âge Rock'n Roll
    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie
    Oh que cette face B (ce second album) fait du bien. Honnêtement je pensais que le tome 1 ne verrai jamais sa suite tant le succès commercial ne m'a pas paru au rendez-vous de cette sympathique bd de papy rockeur farceurs. Certes le créneau a été brillamment pris par des ténors ces derniers temps : des Vieux fourneaux en passant par Tananarives, les aventures de l'âge d'or en bd ont plutôt eu du succès.
    Sold Out avait eu du coup plus de mal à exister : un graphisme moins marquant et une narration moins lettrée l'ont fait passer sous les radars, alors même que les personnages donnaient clairement envie d'en lire la suite.
    C'est chose faite avec ce Face B qui clôture de belle manière ce diptyque qui vous arrachera quelques sourires et vous fera passer un chouette moment. Et c'est déjà pas mal du tout.
     
     

    The_PoP
    Scenariste: Luc Parthoens & Thierry Culliford Dessinateur: Laurent Cagniat Coloriste: Paolo Maddaleni Editeur: Le Lombard Note: 3.0
    Résumé:

    N'est pas Grande Schtroumpfette qui veut, et lorsqu'elle demande à Saule de lui enseigner ses secrets, Menthe se fait envoyer sur les roses. Mais il faut faire attention à ce que l'on souhaite : lorsque, quelques jours plus tard, Saule se fait piquer par une plante vénéneuse, Menthe va devoir entreprendre une périlleuse aventure pour lui sauver la vie, en compagnie de Tempête et Bouton d'Or. Et découvrir que la connaissance s'acquiert avec l'expérience, pas autrement !

    Autres informations: d'après l'oeuvre de Peyo. Une production des studios Peyo
    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Humour
    J'avoue j'étais jusqu'à présent passé à côté de cette série dérivée sur les Schtroumpfs, version village des filles.
    Ce tome est une bonne entrée en matière puisqu'il s'agit du premier épisode d'un arc qui se terminera dans 2 tomes supplémentaires. L'avantage est que le scénario étant plus ambitieux peut se permettre de construire d'autres relations entre ses personnages et une intrigue un peu plus poussée. Ici l'aventure va battre son plein avec une quête forcément un peu initiatique qui nous sort agréablement des problématiques de villages schtroumpfs.
    Côté dessin, rien de neuf, c'est joli, c'est frais, il y a une certaine rondeur qui se prête très très bien à l'image que l'on se fait d'une bd jeunesse.
     
    Là où j'ai par contre un coup de gueule important à passer c'est sur la couverture. Je ne comprends pas que les véritables auteurs ne soient pas crédités, quitte à ce qu'on rajoute un "d'après l'oeuvre de Peyo". Le communiqué de presse présice bien que c'est une réalisation du studio Peyo mais je ne saurai m'y résoudre. Je crois qu'il est important que ce soit pour le lecteur comme pour les auteurs que leur travail ne soit pas anonymisé derrière des studios qui nécessairement risquent d'uniformiser leurs productions. M. PEYO est décédé en 1992, il mérite peut être une autre postérité que d'entraver la reconnaissance du travail des nouveaux auteurs non ?

    poseidon2
    Scenariste: Dominique Legeard Dessinateur: Jerome Felix / Alain Janolle Coloriste: Jerome Felix / Alain Janolle Editeur: Grand Angle Note: 3.0
    Résumé:

    Un petit bijou d'humanité et de bonne humeur. Une petite commune normande dont le maire cherche désespérément une idée pour l'animation de sa fête annuelle, une jolie baby-sitter tiraillée entre deux soupirants, une grand-mère qui joue les entremetteuses, un instituteur amoureux, un beau skipper appelé par le large... et toute une population mobilisée pour un projet fou : réaliser le plus grand puzzle du monde ! Une comédie lumineuse, jouissive et légère, toute simple... mais qui change tout !

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie
    Encore une très belle couverture proposée par Grand angle et une couverture qui donne furieusement envie. Cet aspect puzzle qui répond avec le puzzle que peu être la vie et la beauté qui en découle quand les pièces s'assemblent bien comme il faut.
    Et cette couverture est peut-être trop bien faite, car malheureusement ces promesses ne sont pas toutes tenues à l'intérieur. Enfin, on dira plutôt que nos auteurs ont cherchés à trop en faire et que les pistes démarrées s'en trouvent être toutes fermées trop rapidement. En effet, entre le la fille qui cherche un amoureux, le prof qui tombe raide dingue de la fille, le veuf qui n'arrive pas à reprendre le flambeau de sa femme, les puzzles qui ne se vendent plus, la problématique de trouver du monde pour la manifestation spécial puzzle et les personnages secondaires... on a trop de sujet pour pas assez de page.
    Les histoires, toutes sympathiques, s'en trouve raccourcis et perdent un peu de leur intérêt avec, a mon avis, peut être le moins intime mise en avant avec cette histoire… de puzzle.
    Plein de bonnes idées, une couverture accrocheuse, un dessin et une coloration très sympa... plein de truc qui font qu'il y avait de quoi faire quelque chose de moins ambitieux, mais de plus fini.
     

    poseidon2
    Scenariste: Yu Okano Dessinateur: Haiji Nakasone Editeur: Meian Note: 4.0
    Résumé:

    Après avoir bu du sang de vampire reçu des mains de Laura, Lendt subit une évolution substantielle très différente de ce qu'il avait connu jusqu'à maintenant : il renaît en vampire. Il se jure alors que quelle que soit la créature qu'il devienne, il n'abandonnera jamais son rêve d'atteindre le rang Mithril.Pendant ce temps, la ville de Marthe, accueille deux nouveaux invités d'honneur : le premier est Myurias, une Sainte du Culte de Lobélia. Sa mission est de répandre la foi dans ces contrées où la religion dominante est celle du Culte du Ciel de l'Est. L'autre s'appelle Nivh Maris, une aventurière de rang Argent, qui s'avère animée d'une passion obsessionnelle pour la traque des vampires...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    J'ai rarement une vue aussi belle couverture de manga. Franchement celle-ci est sublime. Mais ça ajoute un poids au contenu, car on 's'attend à un tome aussi bien que la couverture est belle.
    Eh bien, c'est globalement respecté pour ce Undead Adventurer qui nous offre une régularité de bons tomes assez impressionnantes. Je me plaignais dans les précédents d'une baisse de régime dans l'histoire, mais cette baisse se trouve justifiée ici par l'apparition de deux nouveaux personnages qui vont devenir importants et vont surement mettre en danger la nature démoniaque de notre héros.
    Un tome d'introduction de personnages qui réussit à être intéressant, avec un héros qui se retrouve dans une posture défensive comme on l'a peu eu l'occasion de le voir. 
    Cerise sur le gâteau, ce tome est la rampe de lancement d'un prochain plein de combat et d'aventure avec une invasion prévu... de vampires.

    Nickad
    Scenariste: SAKURAYA Shû Dessinateur: SAKURAYA Shû Editeur: Mangetsu Note: 3.5
    Résumé:

    Des gigantesques êtres monstrueux, les kijûs, font leur apparition au Japon, détruisant et dévorant tout sur leur passage. Ceci est l'histoire d'un simple coq déterminé à sauver le monde entier : quiconque se mettra en travers de son chemin aura affaire à son cri et à ses coups surpuissants ! Écrit et dessiné par Shu Sakuratani, Rooster Fighter est un manga qui a su conquérir le cœur des lecteurs de nombreux pays. Action, parodie et humour sont au centre de ce récit survitaminé.

    Autres informations: 3 tomes en cours
    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Action
    Connaissez-vous les kijû ? Ce sont des espèces de monstres créés par un parasite et un humain, ils sont immenses, détruisent tout sur le passage et surtout se nourrissent d’être vivants. Que feriez-vous si vous en rencontriez un ? Vous fuiriez a priori, comme tout être sensé… Mais voilà, Keiji, lui fait face, ils les recherchent même pour se venger depuis que sa belle s’est faite dévorée ! Et Keiji a une technique imparable pour arriver à les battre : son chant ! Car il faut savoir que Keiji est un coq !!

    Le côté déjanté du manga ne vous aura pas échapper, toute l’histoire se passe du point de vue du coq et on a même le droit à ses pensées et aussi à celles des animaux qu’il rencontre ! D’un côté il y a une parodie des mangas de super héros et de l’autre on peut y voir un plaidoyer animalier. Et se placer du côté animal est assez intéressant ma foi, et même parfois drôle ! La majorité du manga reste quand même de la baston et des monstres mais c’est surtout le reste qui est sympathique : Un manga qui se lit bien et qui vous divertira !




    Nickad
    Scenariste: GAKU Keito Dessinateur: GAKU Keito Editeur: Akata Note: 4.5
    Résumé:

    Keito Gaku, artiste transgenre, met en scène dans Boys Run The Riot l'histoire d'amitié de deux adolescents qui ne se sentent pas en phase avec les normes étouffantes de la société. Laissez-vous embarquer par la fougue de ces jeunes en quête de liberté ! Ryo, assigné femme à la naissance, se sent mal dans son corps et vis-à-vis de l'identité de genre qu'on cherche à lui imposer. Refusant de porter son uniforme de fille, il essaie autant que possible de se rendre au lycée en tenue de sport. Mais son destin va changer avec l'arrivée d'un nouvel élève ! Malgré le look de " voyou " de ce dernier, les deux lycéens découvrent qu'ils partagent la même passion pour la mode. Aussi, passé un premier contact difficile, ils décident d'un commun accord de se lancer dans un grand projet : créer ensemble une marque de vêtements avec pour rêve et revendication de pouvoir s'affirmer et s'exprimer en dehors des diktats de la société !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie
    Ryo est un jeune homme né dans un corps de fille, forcé de suivre les diktats de la société comme porter l’uniforme féminin lors des cérémonies du lycée, il ne se sent pas à l’aise. La seule chose qui le libère c’est la mode où en dehors de l’école, il peut mettre les vêtements masculins qui lui plaisent. L’arrivée d’un nouvel élève va le pousser à sortir de sa coquille et affirmer ses choix.

    Akata fait une nouvelle fois le choix de parler de sujet atypique, ici on parle d’une personne née dans le mauvais corps, l’auteur en parle d’autant plus facilement d’ailleurs qu’il est lui-même transgenre. La description du mal-être de Ryo, de son ressenti, de son expérience du regard des autres est donc très juste. Mais on ne s’arrête pas que là, car au travers de l’évolution de son personnage principal, c’est surtout un appel à la liberté, à vivre ses passions et à concrétiser ses rêves ! Quant à la signification du titre, elle est expliquée en fin de volume et marque vraiment le début de l’aventure.

    Extrait ICI

    The_PoP

    Nettoyage à Sec

    Par The_PoP, dans Critiques

    Scenariste: Joris Mertens Dessinateur: Joris Mertens Coloriste: Joris Mertens Editeur: Rue de sevres Note: 4.5
    Résumé:

    François n'a pas la vie dont il rêve. Il vit seul, dans une ville où il pleut sans cesse, et travaille depuis des années comme chauffeur dans une blanchisserie sans obtenir la moindre augmentation. Ses loisirs se résument à jouer les mêmes numéros au loto chaque semaine depuis 17 ans sans résultat, et à prendre une pinte de bière fraîche au Monico où il rencontre fréquemment Maryvonne, avec qui il aimerait nouer une relation plus intime. Une banale livraison l'amène un jour à frapper à la porte d'une grande maison, théâtre d'une scène de crime dont les vestiges se résument en une dizaine de cadavres et un sac rempli de billets de banque. Chanceux pour la première fois, François décide de prendre le sac... et les ennuis qui vont avec.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Polar
    Bon ben on s'en doutait un peu depuis son marquant "Béatrice" mais Joris Mertens est décidément l'un des prodiges graphique de la bd. 
    Si vous ne connaissez pas, allez jeter un oeil donc à ces deux albums. 
    Si Béatrice a, à mon avis, un peu souffert de son choix de bd muette, sur Nettoyage à sec on sent que l'auteur a fait un compromis en nous servant des textes efficaces au service de son intrigue et de son dessin. Le résultat n'en est que plus accessible à tout le monde et c'est tant mieux.
    L'auteur excelle particulièrement dans ses descriptions de vie quotidienne, et si son intrigue générale ne brille pas par son originalité où la qualité de ses dénouements, il faut bien reconnaître que cela n'a ici que peu d'importance. Ce Nettoyage à sec est bel et bien un polar, mais qu'on sent construit comme une tranche de vie, avec en exergue une réflexion sur le ridicule de celle-ci.
     
    Ne serait-ce que pour l'amour que l'auteur porte visiblement à Paris et sur la qualité de son trait, ne passez pas à côté de ce Nettoyage à sec.

    alx23

    L'ours de Ceausescu

    Par alx23, dans Critiques

    Scenariste: Aurélien Ducoudray Dessinateur: Gaël Henry Coloriste: Paul Bona Editeur: Steinkis Note: 3.5
    Résumé:

    Que peuvent bien avoir en commun une petite fille à qui l'on confisque sa barrette, un étudiant qui manque de vocabulaire, un écrivain primé dont la machine à écrire n'en fait qu'à sa tête, une femme de ménage qui essaie les chaussures de sa patronne ou un flic qui aime les cigarettes américaines ? De faits réels en contes tragi-comiques, L'ours de Ceausescu dresse le portrait d'une dictature terrible et absurde et d'une humanité pas toujours héroïque, en sept tableaux qui montrent combien le diable se cache dans les tout petits détails...

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Historique
    On retrouve le scénariste Aurélien Ducoudray sur ce roman graphique qui emprunte autant à la triste réalité historique que de la fiction. L'histoire démarre lors de la fin de la dictature menée par Nicolae Ceausescu et sa femme Elena en Roumanie. L'auteur nous propose de suivre sept personnages différents qui subissent la rigueur de ce régime autoritaire. Les histoires sont surréalités comme les tranches de vies que l'on va pouvoir suivre des personnages avant leur arrestation pour mieux comprendre comment ils vivaient avant, ainsi que le peuple roumain à cette époque tragique. Les dessins de Gaël Henry sont dans un style semi-réaliste et caricatural comme on peut le découvrir avec la couverture qui retranscrit bien les planches intérieures de cette bande dessinée.
    L'humour est bien noir dans L'ours de Ceausescu car souvent proche de la réalité historique qui entoure la fin d'une dictature.

    poseidon2
    Scenariste: Jean-Yves Le Naour Dessinateur: Brice Goepfert Coloriste: Brice Goepfert Editeur: Grand Angle Note: 4.0
    Résumé:

    En embarquant pour Londres, ils emportent l'honneur de la France. Tout paraît immuable sur ce morceau de roche face à l'océan : La même mer indomptable, les mêmes hommes, solidaires, fidèles et silencieux. Mais en 1940, c'est le continent qui est enseveli sous la marée nazie. Après avoir entendu l'appel du 18 juin, les hommes se concertent. Il faut partir, vivre libre comme tous ceux qui chérissent la mer, et continuer la lutte. Tous les hommes décident alors de s'embarquer pour l'Angleterre pour prendre le seul parti qui leur soit naturel, celui de la fidélité à la patrie et à la liberté.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Guerre
    Encore une "belle histoire" dans ces albums sur les compagnons de la libération. En tant qu'amateur d'histoire, j'apprécie ces albums, mais celui-ci m'a particulièrement marqué.
    En effet, cela m'a déjà appris d'où venait la célèbre phrase du général de Gaulle : Sein est donc le quart de la France ! Mais cela m'a aussi permis de me rendre compte que la population masculine de l'ile a entièrement répondu à l'appel du Général de Gaulle (le deuxième dont on parle moins). Une preuve de patriotisme forte et rare.
    Mais cet album est avant tout un album de BD bien écrit et bien pensé. S'il parle de la guerre, il n'en montre rien de plus que l'impact psychologique qu'elle avait sur la dernière terre libre de France métropolitaine. Mais cet aspect de la guerre sur les habitants des mers et campagnes est aussi intéressant que les combats eux-mêmes et beaucoup moins traité.
    Encore un bel album pour une collection qui continuera, je l'espère, à honorer la mémoire d'homme qui ont eu le courage de toujours croire en leur pays.
     

    poseidon2

    We live t1

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Miranda Roy / Miranda Inaki Dessinateur: Miranda Inaki Coloriste: Eva De La Cruz Editeur: Autres Editeurs/Auto editions Note: 5.0
    Résumé:

    En 2084, la planète est ravagée par une nature vengeresse et les derniers survivants font face à une existence périlleuse. Ils viennent de recevoir un message du plus profond de l'espace, un obscur compte à rebours menant à l'extinction de l'humanité vient d'être lancé. Un espoir subsiste malgré tout et cinq mille enfants seront secourus par ces mystérieux messagers venus des étoiles. We Live nous narre l'aventure de Tala et de son frère Hototo, l'un de ces élus qui doivent être sauvés pour que l'humanité puisse prétendre à un futur. Mais, la route que les deux enfants vont prendre ressemblera très rapidement à un long chemin de croix face à la violence d'un monde à l'agonie. Dessiné et écrit par Inaki Miranda (Catwoman, Batman Beyond) et son frère Roy, We Live aura été la révélation de l'année 2020 pour les lecteurs ainsi que la presse américaine, recevant jusqu'à une nomination aux Eisner Awards. We Live est une série en cours, déchirante et marquante sur la fin des temps, l'amour et l'espoir à la croisée du cinéma de Miyazaki et du roman La route de Cormac McCarthy.

    Autres informations: par 404 Comics
    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Science Fiction
    We Live est le premier de 404 que j'ai eu entre les mains. Et si le reste du catalogue à venir est du même niveau que ce We Live il va falloir suivre ce nouvel arrivant comme le lait sur le feu.
    C'est Excellent. Une fois n'est pas coutume, je commencerai par le scenario qui est étonnant avec un parti pris qui change de ce que l'on peut lire d'habitude. En effet, en cette fin du monde programmé, ce qu'il reste de l'humanité ne se rebelle pas en mode 3ieme guerre mondial, rongée par ses bas instincts. Ici, pour la plupart et sans trop en dire, nos auteurs nous montre un monde ou la survie de l'espèce est un objectif commun et partagé. 
    C'est ce qui est tout d'abord marquant dans ce tome 1 : une histoire de fin du monde ou l'homme ne s'en prend pas à lui-même, mais ou la planète cherche à éradiquer le virus que sont les hommes. Hommes dont la survie de l'espèce dépend... d'entités extraterrestres. Et c'est la ou la deuxième partie du récit (et surtout les prochains tomes) font un pas en plus vers la super série de SF : en effet, l'histoire de notre famille n'est que l'introduction d'une histoire galactique pus grande et qui semble superbement ambitieuse. 
    Une histoire de SF qui part de zéro et invente un univers comme tout fan de SF adore.
    Et, pour une fois, je finirais par une critique du rendu graphique de l'album. D'habitude je n'attache que peu d'importance à la partie graphique. Mais là quand même quelle claque. SI les personnages ont parfois le visage un poil trop rond, le bestiaire et l'univers sont juste démentiels ! C'est coloré, c'est dynamique, les animaux (ou assimilés sont sublimes) sont somptueux et la terre qui se rebelle est magique.
    Une maestria graphique au service d'un scénario qui réveille la science-fiction !
    Quand en plus on peut lire, en fin d'album, que nos auteurs ont en tête un développement de l'univers au global..... On se dit qu'il ne manque que la suite !
     

    alx23
    Scenariste: Zhang Xiaoyu Dessinateur: Zhang Xiaoyu Coloriste: Pan Zhiming Editeur: Delcourt Note: 4.0
    Résumé:

    Dans cette école rustique d'une province pauvre et reculée, le professeur consacrait son énergie à une dizaine d'enfants avides de découvrir le monde. Sa vie était certes rude, mais seule l'éducation permettrait à ces jeunes de sortir de l'ignorance et de se bâtir une vie meilleure que celle de leurs parents. Son enseignement était même sur le point de changer le destin de toute l'humanité...

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Science Fiction
    Après la troisième adaptation lue des nouvelles de Liu Cixin, je suis obligé de reconnaitre que l'auteur maitrise ses récits de science-fiction. Avec Les trois lois du monde, cette histoire pourra convenir à des enfants du niveau du collège mais également des adultes. Cette adaptation est gérée par Zhang Xiaoyu pour l'écriture du scénario et de la partie graphique. L'histoire est assez légère mais intéressante. On suit la vie d'un instituteur s'occupant de ses élèves pour les sortir de leur misère et les arrachés à leurs parents qui les utilisent pour travailler ou les battent. En parallèle, une guerre a lieu entre la fédération intergalactique des civilisations carbonées et des envahisseurs de l'empire de silicium. Les dessins de Zhang Xiaoyu sont magnifiques dans un style manga colorisé. Vous avez pu déjà voir son travail sur l'autoroute sauvage ou Crusades.
    Ce troisième tome de la collection les futurs de Liu Cixin confirme l'excellente qualité et la diversité des récits à venir prochainement.
     

    The_PoP
    Scenariste: Kid Toussaint Dessinateur: Aveline Stokart Coloriste: Aveline Stokart Editeur: Le Lombard Note: 4.5
    Résumé:

    Les récents chocs psychologiques subis par Elle ont permis à Bleue, sa personnalité la mieux enfouie, de prendre le contrôle total, reléguant Elle dans les limbes de son propre subconscient. Bleue est sociable, enjouée, efficace, douée artistiquement... En fait, Bleue est un peu une synthèse de toutes les personnalités d'Elle. Mais si Bleue est si géniale que cela, alors pourquoi est-ce qu'Elle a passé sa vie à tenter de la retenir prisonnière au fin fond d'elle-même...?

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie
    Ne nous cachons pas, ce Elle avait été une véritable claque pour nous l'année dernière. Autant vous dire que ce tome 2 était attendu, et chose rarissime chez moi, mon épouse l'a pris et dévoré avant que j'ai pu y mettre la main dessus.
    La pagination de ce tome 2 est identique à celle du premier tome, à savoir un petit format de 90 pages. Côté dessin, je tire un très grand coup de chapeau à Aveline Stokart qui nous livre un truc hallucinant. C'est bluffant. Les pages s'animent toutes seules. 
    On en vient donc à ma petite déception perso : j'ai trouvé ce tome un peu "plat" ou plutôt convenu... Peut être est-ce nos attentes qui étaient trop élevées après ce premier tome magistrale, mais que ce soit dans le déroulement ou dans les "révélations" de fin, j'ai trouvé l'ensemble finalement un peu convenu. Alors ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : cela reste très bien. Mais l'expérience du premier tome n'est pas tout à faire renouvelée pour moi. 
    Ceci étant dit on reste sur de la bd jeunesse de très très haut niveau que je ne peux toujours que vous recommander.
     

    The_PoP
    Scenariste: Mayen Dessinateur: Napey Coloriste: Poupelin Editeur: Le Lombard Note: 3.5
    Résumé:

    Tout le monde connaît aujourd'hui les célèbres pneus, cartes routières et autres guides gastronomiques siglés Michelin. Leur histoire se confond avec celle de la France. Pourtant, cet empire eut bien failli ne jamais voir le jour, n'eut été la détermination de deux frères : André, entrepreneur fantasque doué d'un génie sans pareil pour les « coups de com », et Edouard, artiste reconverti avide d'innovation. Ensemble, ils auront connu succès et crises à la taille de leur destin.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Documentaire
    Après le très remarquable documentaire BD sur Renault, les éditions Le Lombard récidivent en nous proposant un documentaire bd biographique sur les frères Michelin et leur grande saga industrielle familiale. 
    Le scénario présenté par Mayen est plus que bien ficelé puisqu'au gré des souvenirs du narrateur on remonte ainsi toute la fresque familiale. Certains passages restent un peu sous exploité et d'autres m'ont parus un peu flous, notamment sur les liens généalogiques familiaux qui nous perdent parfois un peu en route. On aurait aussi aimé en savoir un peu plus sur leur partage de l'entreprise familiale et de sa richesse aussi. Mais les auteurs nous brode cette saga familiale de manière intéressante, plaisante et instructive alors ne boudons pas notre plaisir. Je me demande simplement si ce one shot n'aurait pas gagné à adopter la pagination plus ambitieuse du tome consacré à Renault. 
    Côté graphisme on est sur quelque chose d'assez simple, il faut bien le reconnaître. On y gagne en clareté ce que l'on y perd en intérêt pour le dessin. Ceci étant les scènes sont limpides, les personnages reconnaissables facilement et le tout se lit de manière agréable.
     
    Je recommande cet opus aux amateurs de l'histoire des débuts de l'industrie française notamment, et aux origines des empires et inventions qui emplissent nos quotidiens même si au final le résultat se révèle un cran en dessous du coup de maître sur Renault.

    poseidon2
    Scenariste: Ennki Hakari Dessinateur: Akira Sawano Editeur: Meian Note: 3.5
    Résumé:

    Alors qu'il retrouve sa chair et son sang... Le mystère de la malédiction sera-t-il enfin révélé ?! Reprenant leur recherche des elfes disparus, Ark et sa bande se dirigent maintenant vers Lord Crown, l'arbre à proximité du roi des dragons, afin de briser la malédiction d'Ark et de réaliser le voeu de Chiyome. Mais alors qu'il est sur le point de retrouver son corps d'origine, Ark est victime d'un étrange phénomène...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    Ce tome 5 marque la fin de "l'arc introductif" de Skeleton Knight in another world avec un groupe formé, cohérent et une idée assez établi sur ce qu'il arrive à notre héros. En effet, ce tome 5 est tourné autour de du status de squelette de Ark et du pourquoi il n'arrive pas à en défaire.
    Le 6 est lui tourné vers l'aventure et un nouvel arc avec un nouveau monde, mais surtout avec l'arrivée du culte religieux étrange qu'il "manquait". En effet, on avait notre couche de magouille politique, mais l'aspect "religieux" de l'histoire héroïque fantasy était manquante. C'est chose faite.
    Ces deux tomes continue bon train, un Isekai qui réussit à avancer tout en développant une toile de fond vraiment dense d'intrigue politicienne. Un vrai plus par rapport à d'autre Isekai trop centré uniquement sur le personnage principal. Pourvu que cela dur dans la suite !

    Nickad

    Steam Reverie in Amber

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: KUROIMORI Dessinateur: KUROIMORI Editeur: Noeve Grafx Note: 4.5
    Résumé:

    Steam Reverie in Amber est une immersion pleine et entière dans l'uchronie steampunk. Un immense vaisseau flottant abrite serre, laboratoire, bibliothèque et salle des machines, tandis que le panache de vapeur qui le propulse se confond avec les nuages... À mi-chemin entre l'artbook, le beau livre et le manga, Steam Reverie in Amber dépeint tous les détails de cet univers à vapeur : costumes d'inspiration victorienne, accessoires et instruments, design du vaisseau et de ses composants, des ailes mécaniques au réseau de vapeur, scènes de vie à bord...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    Voilà un bien étrange ouvrage, un livre qui vous propose d’entrer dans un univers onirique à bord d’un vaisseau bibliothèque dans un style steampunk. On y découvre des représentations du vaisseau avec certains détails, des plans en 3D. On y rencontre la gérante de la bibliothèque et certains de ses clients dans de courtes histoire BD/manga de 2-3 pages. Et puis il y a les personnages de cet univers : un graphisme, une légère description et une courte histoire en texte et enfin, tout un tas d’illustrations : celles d’un jeu de tarot divinatoire, des signes du zodiaque, de guerrières en armure.

    Plus proche d’un artbook, tout y est fin, précis, détaillé, les textes poétiques, les tenues steampunk mélangeant les vêtements traditionnels ou historiques aux éléments mécaniques tels les engrenages, les illustrations comme des œuvres d’art que l’on ne cesse d’admirer et une légende troublante complétant à merveille l’univers fantastique de Kuroimori.

    Noeve Grafx vous propose plusieurs versions : le livre seul, une version de luxe avec le jeu de Tarot, les cartes du zodiaque et une version de luxe numérotée comprenant en plus une carte exclusive signée par l’auteur. Une belle réalisation qui vous amènera ailleurs et vous fera rêver.






    alx23
    Scenariste: Valérie Mangin Dessinateur: Steven Dupré Coloriste: Cyril Saint-Blancat Editeur: Delcourt Note: 4.0
    Résumé:

    La passion de Yuanyuan pour les bulles de savon irritait son père depuis toujours. Lui qui avait voué sa vie à la protection de la Cité de la Route de la Soie contre une désertification galopante, ne pouvait admettre son goût pour la légèreté. Oublierait-il que nombre de d'avancées scientifiques naissent d'une idée fantaisiste, jaillissent d'esprits originaux et créatifs ?

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Science Fiction
    La collection les futurs de Liu Cixin se poursuit au début de ce mois de mai avec deux nouveaux albums, Pour que respire le désert et les trois lois du monde. Pour rappel, cette nouvelle collection proposera une quinzaine d'adaptations des nouvelles et romans de l'auteur chinois à succès Liu Cixin. Ce dernier est spécialisé dans les récits de science-fiction avec souvent une thématique autour du futur de la planète Terre et plus généralement de l'humanité. L'auteur donne une vision souvent très technique et poussé pour expliquer et rendre crédibles toutes ces idées originales. Avec Pour que respire le désert, on comprend directement la problématique qui nous attend dans cet épisode et Valérie Mangin se charge de l'écriture de l'adaptation. L'album se rapproche d'un album classique de bande dessinée avec une pagination moins importante que pour le premier tome de la collection. L'histoire se sépare en deux parties avec un père préoccupé par le manque d'eau qui touche la région où il habite et sa fille qui grandit dans ce climat catastrophique tout en restant positive. Les dessins de Steven Dupré sont de qualité et d'ailleurs on pourra en profiter avec un panoramique dépliant.
    Ce deuxième épisode est une réussite avec un récit moins technique certainement dû au format plus court de la nouvelle de Cixin.

    Nickad

    Love fragrance tome 6

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: KINTETSU Yamada Dessinateur: KINTETSU Yamada Editeur: Kana Note: 4.0
    Résumé:

    Asako, une jeune femme complexée par son hyperhidrose – le fait d’avoir une transpiration excessive – est un jour interpellée par Kôtarô Natori. C’est le concepteur star des nouveaux produits de soins corporels de la société où elle travaille. Ce dernier lui déclare de but en blanc : « Votre odeur est magnifique, laissez-moi la sentir pour développer notre nouveau produit ! ».

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie
    Asako Et Kôtaro se sont enfin décidés sur le choix de leur futur appartement, comme ils sont très consciencieux, ils ont pris le temps de lister les points importants pour que chacun y trouve son compte. Mais avant de déménager, nos deux tourtereaux vont fêter leur 1ère St Valentin !

    Le manga est toujours aussi agréable à lire, on suit le parcours de nos protagonistes dans leur découverte de leur vie de couple, ils sont parfois un peu naïfs mais cela permet à l’auteur de bien prendre le temps d’approfondir ses thèmes : le choix de l’appartement, faire des listes sur ce qui est important, comment fêter les différents événements ensembles, savoir allier son plaisir et celui de l’autre… C’est un peu comme un guide mais romancé, du coup il n’y a pas la lourdeur d’un ouvrage pratique tout en ayant des conseils ! En plus avec la faculté particulière de Kôtaro (aime sentir les odeurs) et celle d’Asako (transpiration élevée), cela amène des touches d’humour et des situations un peu plus originales.


    poseidon2

    Amy pour la vie

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Christophe Cazenove Dessinateur: Jerome Derache / Cecile Coloriste: Jerome Derache / Cecile Editeur: Bamboo Note: 3.0
    Résumé:

     L'amour est un mot à 4 pattes. Chaque chien entre dans notre vie pour nous enseigner quelque chose. Amy, jeune fille non-voyante de 8 ans, récupère enfin Kita, le chien que ses parents lui avaient offert alors qu'il était bébé. Après plusieurs mois passés en centre de formation de chien guide, Kita va désormais partager chaque minute de chaque journée de la vie de sa jeune maîtresse. Ils vont tout faire ensemble, les découvertes de la vie, des amis... et les bêtises aussi.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Documentaire
    Voici quelques années que Bamboo s'est lancé dans les BD instructives à destination du jeune publique. Les sujets se suivent et ne se ressemblent pas. Sur ce coup, Christophe Cazenove traite des chiens d'aveugles et de leurs importances dans la vie des personnes mal voyantes. Comme sur les autres BDs, ce "Amy pour la vie" est une alternance des pages de BDs et de pages instructive sur l'apport et l'apprentissage des chiens d'aveugles ou encore sur la vie des aveugles.
    Si ces passages sont vraiment intéressants, le reste de la BD est, quant à elle, vraiment orientée très jeune publique. Si notre Amy est très gentille et un peu espiègle, ses aventures ne feront pas forcément rire les parents, là où elles plairont aux enfants.
    Cela nous donne, pour finir, une BDs qui est intéressante à faire lire aux enfants, mais qui ne se prêtera peut-être pas à une relecture.

    Nickad

    Happy of the end

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: OGERETSU Tanaka Dessinateur: OGERETSU Tanaka Editeur: Hana Note: 3.5
    Résumé:

    Affamé, fauché et abandonné par sa famille et son ex-copain, Chihiro se rend dans son bar préféré dans l'espoir de trouver une nouvelle victime à escroquer. Invité par le mystérieux Keito à passer un moment à l'hôtel, il se fait soudainement agresser par celui-ci, qui semble être à la recherche d'une importante carte qu'il aurait volée. Quand Keito découvre ce qu'il en a fait, il lui demande de disparaître, mais Chihiro n'a plus de foyer où rentrer...

    Autres informations: Pour public averti
    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Drame
    Chihiro est un jeune homme désœuvré, mis à la porte de sa famille après son coming-out, il enchaine les conquêtes pour se faire entretenir. Il touche le fond le jour où son amant depuis 3 ans se marie du jour au lendemain, c’est là qu’il va rencontrer Keito, un jeune homme assez mystérieux qui semble peu fréquentable.

    Happy of the end raconte la vie de Chihiro et de ses déboires qui va finir par avoir une relation avec une personne tout aussi paumée que lui. Le graphisme est fin et détaillé et l’ambiance un peu glauque est bien présente, il y a une légère impression constante de mal-être. Ce sont deux êtres seuls avec des blessures dans un contexte social difficile (attention, passages durs !) et une psychologie assez négative : comment vivre sa vie et se donner de la valeur quand personne ne veut de vous ?


    Nickad
    Scenariste: ISHIKAWA Yugo Dessinateur: ARAKI Tsukasa Editeur: ChattoChatto Note: 4.5
    Résumé:

    Puuka est une modèle bikini qui na jamais réussi à percer. Un jour, alors quelle se rend à un shooting photo avec son manager, ils renversent une personne qui s'avère être un zombie. Dans sa tentative d'échapper à celui-ci, elle se fait mordre et se transforme elle-même en zombie. Commence alors une double vie pour Puuka qui doit continuer à gérer sa carrière, tout en cachant son nouvel état.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Humour
    Puuka, une jeune mannequin qui ne vend pas beaucoup, doit un jour aller prendre des photos dans un coin reculé, sur le chemin son manager renverse un zombie : une espèce connue depuis longtemps mais sui vit isolée dans la montagne. Une chose en entrainant une autre, elle devient à son tour un zombie et rejoint une ville zombie dans un complexe immobilier. La voilà qui va devoir apprendre à vivre différemment avec des voisins plus ou moins vieux et plus ou moins en train de se décomposer !

    Zombie from now on ! est une comédie réussie, on y aborde de façon concrète et humoristique les petits aléas de la vie de tous les jours en tant que zombie : comment faire pour ne pas pourrir, pour résister à l’envie de manger des humains, pour aller faire les courses… Ici les zombies ne sont pas les monstres qui attaquent, ils cherchent juste à profiter de leurs nouvelles vies et certains depuis longtemps, ici, ce sont les humains les empêcheurs de tourner en rond « ceux qui pourchassent les zombies pour quelques personnes mangées » !!

    Les zombies comme vous ne les avez jamais vu dans une comédie en 2 tomes pleine de trouvailles amusantes, un bon moment de détente et de rires !





    Nickad
    Scenariste: SATÔ Sakura Dessinateur: INUZUKA Hiro Editeur: Komikku Note: 4.0
    Résumé:

    Dans le royaume de Lavarta, la magie est mal vue et ses adeptes sont souvent isolés ou opprimés. Leon qui est un puissant mage est à la tête d'une école de magie en pleine campagne. Un jour, l'institution suprême des mages, la Forteresse de fer, lui confie un jeune garçon prénommé Zechs. La famille de ce dernier a été assassinée et il refuse d'apprendre la magie, mais Leon se rend vite compte qu'il possède un talent rare. Il va tout faire pour le former du mieux qu'il peut, mais la Forteresse de Fer sollicite la présence de Zechs pour une raison obscure... Quel secret se cache derrière le garçon ?

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    Zechs part à la guerre, c’est la 1ère fois pour lui et pour ses camarades de la forteresse de fer, hélas, comme les sorciers sont méprisés, ils sont envoyés seuls en 1ère ligne. Entre leurs camarades qui tombent comme des mouches et les trahisons, ils découvrent avec amertume les horreurs de la guerre. Il va être temps de prendre une décision pour leur avenir !

    Un tome intense en plein cœur de l’action, les nouvelles recrues vont être mises à rude épreuve : le combat d’abord avec la vision de leurs camarades qui meurent, le doute, l’incertitude et la décision qui va amener un bouleversement dans l’histoire. Le graphisme au trait fin et détaillé permet de bien rendre les émotions et les paysages détaillés nous mettent bien dans l’ambiance. Ce volume marque un tournant dans l’histoire, un manga toujours aussi prenant et intéressant.


     

    poseidon2

    Saotome t7

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Naoki Mizuguchi Dessinateur: Naoki Mizuguchi Editeur: Doki-Doki Note: 4.5
    Résumé:

    Une romance pleine de fraîcheur sur fond de boxe... Une ode aux couples maladroits et dépareillés ! Après s'être consacrée corps et âme à la boxe, Saotome, lycéenne au physique atypique, découvre maladroitement les premiers émois de l'amour... La reine des boxeuses amatrices et sa petite soeur, une collégienne tout aussi redoutable, font leur apparition ! Auraient-elles un lien avec la blessure au nez de Satoru ? Pourquoi ces larmes dans les yeux de Saotome ? De son côté, Wakano révèle une histoire de sa jeunesse qui ne pourra laisser personne insensible ! Un 7e volume émouvant qui montrera qu'un secret peut en cacher un autre !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance
    Après l'émoi du premier baiser (et quel émoi !) on est reparti à fond dans la boxe ce tome 7 et ce n'est pas pour me déplaire.
    En effet, l'intérêt principal de cette série est le mix assez excellent entre le sport et les relations amoureuses. Et si le tome 6 était centré sur l'aspect jeune fille de Saotome, ce tome-ci est centré sur son aspect boxeuse et sur l'apport qu'à Satoru (et son manque forcément) auprès de notre championne. Surtout que ce tome nous présente des adversaires adultes et toutes prêtes à e découdre avec des motivations autres que celles des adolescents. 
    On ne rigole plus et la qualification au JO ne sera pas facile pour Saotome. Mais est-ce vraiment le plus important ?
    Vivement le tome huit (1 juin) et vivement la fin de cette série en 10 tomes !

    poseidon2

    Lady Jane

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Michel Constant Dessinateur: Michel Constant Coloriste: Michel Constant Editeur: Futuropolis Note: 4.5
    Résumé:

    À Kingsdown, petite station balnéaire anglaise, Jane, 44 ans, tient une boutique de gaufres. Les meilleures de la région. Elle vit seule, se tient à l'écart des autres et fréquente de temps à autre le pub de Donald et Béa avec qui elle troque ses gaufres contre quelques verres. Un été, elle prend Emma, la fille de Béa, comme apprentie. Entre les deux femmes un lien va se tisser, petit à petit, malgré la différence d'âge. Pourtant, Emma va comprendre qu'il y a dans le passé de Jane un secret qui l'empêche de vivre au présent. Car Jane, à l'âge d'Emma, a eu un bébé. Elle vivait avec son oncle, tatoueur à Londres, ses parents sont morts quand elle était enfant. Fille-mère, élevant seule son enfant dans un environnement jugé insalubre, elle va voir son bébé lui être enlevé par les services sociaux. Un récit basé sur la loi Children Act, votée en 1989, sur la protection de l'enfance et ses dérives. Michel Constant alterne comédie et scènes déchirantes avec une grande empathie.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie
    Lady Jane, c'est l'histoire de tout sauf d'une lady anglaise comme on l'imagine. C'est l'histoire d'une lady de cœur. Une femme qui a traversé des épreuves et qui souhaite aider son prochain pour qu'il ne fasse pas les mêmes erreurs qu'elle. 
    Le récit est divisé en deux parties racontées assez classiquement en parallèle. On suit Jane et son histoire de jeunesse et en même temps m'entrée dans la vie adulte d'Emma, jeune fille qui se cherche et ne sait pas trop quoi faire de sa vie, étouffée par une mère atteinte du syndrome de Tourette.
    L'histoire est bien écrite et assez touchante. Le manque d'originalité est compensé par une période des années 90 en Angleterre sous Thatcher toujours aussi "surprenante" et une localisation de l'aventure dans une petite ville anglaise très dépaysante.
      Finalement, on se retrouve avec une belle aventure humaine bien dessinée. Une très belle lecture de printemps.
     

    Nickad

    Sex education 120% tome 2

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: TATAKI Kikiki Dessinateur: HOTOMURA Editeur: Ototo Note: 4.5
    Résumé:

    L'éducation sexuelle version comédie, pour profiter du sexe et rendre le monde meilleur !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Documentaire
    Notre professeure d’EPS continue l’éducation sexuelle de ses élèves, au programme de ce tome : la circoncision, le consentement mutuel, la définition de la féminité vue par les hommes et les femmes, les règles et leurs protections hygiéniques et les boy’s love : qui les lit, quel vocabulaire est utilisé et comment c’est perçu.

    Le manga aborde tout un tas de sujets expliqués simplement, même si parfois il y a du vocabulaire savant. Bien que les élèves ne soient que des filles, les questions qu’elles se posent et quelles posent à leur professeure concernent également les garçons. Le livre est très intéressant, les sujets sont variés et vous trouverez peut-être des réponses à des questions que vous vous êtes posées ou même pas encore posées. Ce manga peut faire un bon support pour parler de sexualité avec vos enfants.

    Mais il ne parle pas que de sexe non plus, il aborde aussi les codes sociétaux comme ce que doit faire une fille ou non selon les usages habituels, comme sont perçues les gens selon leur orientation sexuelle, un livre très bien fait, utile et enrichissant.


    poseidon2
    Scenariste: Yosuke Nakamaru Dessinateur: Yosuke Nakamaru Editeur: Kana Note: 3.5
    Résumé:

    Le récit démarre deux ans après la fin de la compétition organisée par le seigneur d’Unabara. Un autre seigneur s’apprête à organiser un nouveau tournoi encore plus féroce. Il opposera cent maitres d’arts martiaux sélectionnés minutieusement. Parmi ces cent maîtres, on retrouve un nom familier: Iori Sengoku, le maitre de Gama. Acceptera-t-il ce nouveau défi ? Gama comptera-t-il aussi parmi les participants ?

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Guerre
    Apres une grosse série de bataille, ce tome ci nous recentre sur le personnage masculin principal : Iori Sengoku.
    Un tome très sympa car notre "héros" est forcé de descendre de son piédestal par des adversaires tous plus forts les uns que les autres. 
    S'il ne démérite pas il prend une grosse claque dans la tête et Ran se retrouve prise au milieu de ce combat de géant.
    Un coup de boost salutaire pour une série qui s'éternisait en combat moyens les uns après les autres….

    poseidon2

    Bagnard de guerre

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Philippe Pelaez Dessinateur: Francis Porcel Coloriste: Francis Porcel Editeur: Grand Angle Note: 4.0
    Résumé:

    « On ne mourait pas au bagne, on y agonisait indéfiniment ». Après ses déboires dans les tranchées, Ferdinand Tirancourt se retrouve au bagne de Cayenne pour y purger une peine qui, comme celle des autres insoumis dont il va partager le quotidien, sera longue et définitive. Envoyé au terrible camp forestier de Charvein, réservé aux fortes têtes, il est pris en grippe par un surveillant qui prend un plaisir pervers à le harceler. Pourtant, ce n'est pas ce qui inquiète le plus Ferdinand ; c'est cet autre prisonnier, étrange et silencieux, qui semble épier le moindre de ses gestes.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Historique
    Intéressant comme principe.  Philippe Pelaez choisit de nous donner des one shot indépendant mais lié quand même par le personnage principal. Ce qui est étonnant c'est qu'a contrario d'un Largo Winch ou le passé des diptyques précèdent à un impact sur l'état de la Winch compagnie, ici les tomes sont vraiment indépendants. Si on a lu le premier on connait juste l'évolution du caractère du personnage mais si on ne l'a pas lu cela ne change rien.
    A voir si un troisième tome est prévu si cela reste comme ça. 
    Mais revenons sur ce Bagnard de Guerre car c'est une BD qui mérite d'avoir un peu de visibilité. Philippe Pelaez, à l'instar de Pinard de Guerre, nous livre encore une fois une histoire poignante car très juste dans son traitement. On n’imaginait pas le bagne autrement. Être brimade, malnutrition, relation entre les détenus et exécutions sommaire, on a une description de ce que le XXIème siècle pouvait faire de pire comme prison.
    En respectant cette "vérité" historique, nos auteurs réussissent à nous proposer une aventure prenante qui utilise intelligemment ses sujets pour faire évoluer notre personnage dans cet univers sans foi ni loi.
    Une bonne lecture pour une série qui j'espère va se poursuivre.

    poseidon2

    Crossover t1

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Donny Cates Dessinateur: Geoff Shaw Coloriste: Geoff Shaw Editeur: Urban Comics Note: 4.5
    Résumé:

    Que se passe-t-il lorsqu'un mega crossover, mêlant l'ensemble des héros de toutes les séries comics, fait irruption dans notre réalité et ravage la ville de Denver et sa population ? Plusieurs années après le désastre, la bataille fait toujours rage mais elle a heureusement été circonscrite derrière un champ de force. Ellie, une survivante de ce crossover, tient depuis la dernière boutique de comics dans un monde qui a appris à détester ces héros de papier. On brûle à nouveau des comics dans la rue, Marvel et DC ont mis la clé sous la porte et sa librairie fait office de musée pour cette culture en voie de disparition. Lorsque l'une de ces créatures de papier pénètre dans la boutique pour chercher de l'aide, Ellie s'engage dans une odyssée en quadrichromie...

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Super héros
    Des fois je me demande ce qu'il peut bien passer par la tête de Donny Cates. Après le très bon Paybacks, voici qu'il arrive chez nous un autre ovni : Crossover.
    Si l'idée de super héros débarquant d'éléments de fiction et arrivant dans la vraie vie n'est pas nouvelle (Last Action hero for ever), le fait de faire débarquer un giga Crossover géant est lui assez inédit. Encore plus le fait de mettre en avant le fait que pour les héros les humains et les villes sont des dégâts collatéraux qui justifient de mettre ces dit héros sous cloche.
    Là ou Donny Cates va encore plus loin c'est en partant du principe que cette apparition ne concerne pas uniquement le super héros de ces comics mais bien tous les personnages, qu'ils soient figurant, avec ou sans pouvoir.
    S'en découle une aventure qui oscille entre l'humanitaire et le récit fantastique.... À tendance loufoque avec l'arrivée des Paybacks sortis de leurs comic. 
    Une histoire dense et pleine de rebondissements qui prend, malheureusement pour ceux qui ne suivent pas les sorties de Donny Cates, vraiment tout son sens si on a lu précédemment the Paybacks et God Country, les deux one shot précèdent de Donny Cates auxquels il fait référence durant tout ce tome 1.
    Avec ces lecture préalables, Crossover forme un ensemble vraiment excellent. Sans cela reste un bon comics à la marge de ce qi se fait habituellement dans l'univers des super héros.

    poseidon2
    Scenariste: Kei Sazane Dessinateur: Arikan Editeur: Doki-Doki Note: 3.5
    Résumé:

    Un jeune homme dont l'existence a été effacée va tenter de remettre en place le monde tel qu'il était avant ! La Grande Guerre pour la suprématie du monde qui opposa les cinq races se solda par la victoire de l'humanité menée par le héros Sid. Mais soudain, le monde est «réécrit» sous les yeux du jeune Kai qui se retrouve projeté dans un monde dans lequel les humains ont perdu la Grande Guerre des cinq races. Avec l'aide de Rinne et de Jeen, Kai tente de libérer les humains de la domination des autres races. Leur prochaine destination est la fédération de Yurn, territoire où les humains doivent faire face à Six Luminess, l'héroïne des spectres. Mais Kai et ses compagnons sont attaqués en chemin par un gigantesque béhémoth qui va soudainement les obliger à revoir leurs plans... Un jeune homme dont l'existence a été effacée va tenter de remettre en place le monde tel qu'il était avant !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure
    Fin du deuxième arc de Why nobody remenber my world avec une mise à plat des relations entre les humains et les elfes après le combat contre les anges. 
    Vous l'aurez compris ce tome est un tome de transition. S'il est intéressant par les informations que l'on apprend sur les différents héros des autres espèces et par la création d'un groupe (de groupie) autour de Kai, il ne se passe quand même pas grand-chose en comparaison des 7 tomes précédents. 
    Et cela risque de durer un peu plus qu'un tome. En effet l'auteur entame un arc "non existant dans le light novel" pour "approfondir l'univers". Ce qui, traduit pour les néophytes, veux dire : un arc de commande parce que la série marche bien mais dont on ne peut garantir ni la qualité ni la consistance avec l'histoire car ce n'est pas l'auteur principal qui l'écrit.
    Dans les animés on appelle ça un filler.
    On va quand même espérer que ce filler soit court et bien car il serait vraiment dommage d'entacher une série pour l'instant proche du sans faute !

    alx23

    Venise

    Par alx23, dans Critiques

    Scenariste: Alejandro Farias Dessinateur: Carlos Javier Aon Coloriste: Carlos Javier Aon Editeur: Autres Editeurs/Auto editions Note: 3.5
    Résumé:

    Gringa vit dans les montagnes au Nord de l'Argentine. Elle rêve de retrouver le seul homme qu'elle n'ait jamais aimé. Bien qu'elle soit aveugle et malade, elle n'a qu'une idée en tête, aller à Venise pour s'excuser auprès de l'amant qu'elle a trahi il y a des années. Mais Gringa n'a pas les moyens de financer un tel voyage. Or, c'est sans compter sur l'affection et l'ingéniosité de ses filles, et aussi d'un fidèle client qui lui feront voir la Sérénissime sans quitter leur bled perdu.

     

    Type: Roman graphique L'acheter sur BD fugue Genre: Comédie
    Ce roman graphique est l'adaptation de la pièce de théâtre à succès Venise de Jorge Accame, un auteur argentin. L'histoire se déroule dans un bordel en Argentine où la maquerelle commence à perdre la tête et rêve d'aller à Venise, pour retrouver son amant de jeunesse. Ce récit est une comédie dramatique ou l'on ressent beaucoup de tendresse malgré le décor de l'histoire. Les filles vont tout faire pour réaliser le rêve de leur protectrice qui s’est toujours occupée d'elles depuis leur jeunesse. Ses filles vont devoir faire fonctionner leur imagination comme elles n'ont pas les moyens de voyager jusqu'à Venise, d'ailleurs elles ne savent même pas où se trouve Venise. Les dessins sont dans un style minimaliste.
    Après une adaptation au cinéma, Venise se voit adapter en bande dessinée pour toucher le plus grand nombre de personne avec cette histoire émouvante et les quelques touches d'humour dans les dialogues. Je ne connais pas la pièce et encore moins le film donc je ne peux pas juger de l’adaptation mais l’histoire est bien rythmée dans le format roman graphique.

    poseidon2
    Scenariste: Hiroyuki Takei Dessinateur: Hiroyuki Takei Editeur: Kana Note: 4.5
    Résumé:

    Yoh Asakura, jeune garçon à l'allure nonchalante, se révèle être un shaman qui communique avec les morts. Il est à la recherche d'un fantôme pour devenir un jour Shaman King, seul être qui puisse fusionner avec le "Great Spirit" et ainsi obtenir une puissance sans limite... Mais pour cela, il devra participer au Shaman Fight, tournoi ayant lieu tous les 500 ans et qui détermine le Shaman King. Pour y parvenir, il devra affronter d'autres shamans et leurs esprits dont les motivations ne sont pas toujours très nobles...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Action
    Et un tome 13 qui repart à fond la caisse ! un ! 
    Apes deux tomes de tentations et d'hésitations (manque la fascination pour ceux qui aiment les loup garous) notre Shaman Fight repart de plus belle avec des forces en présences changées par ce qu'il s'est passé en coulisse. Les X-law ont perdu leur mojo et c'est l'équipe de Ren qui commence ... et qui commence par nous surprendre !
    Les combats sont vraiment surprenants. Là où je m'attendais à voir de combats à rallonge sur des équipes forcement équilibrés, on se retrouve avec des combats au final assez rapides mais montrant que les personnages ont évolués entre le premier et le deuxième tour. 
    On a donc hâte de voir ce que cela va donner avec l'équipe de Yo dans le prochain tome !

    poseidon2

    Le lait paternel t1

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Uli Oesterle Dessinateur: Uli Oesterle Coloriste: Uli Oesterle Editeur: Dargaud Note: 4.5
    Résumé:

    Munich, 1975 : discothèques, amours libres, excès de cocaïne et de champagne... Voilà le monde et la vie de Rufus Himmelstoss. Ce coureur de jupons égocentrique vit constamment au-dessus de ses moyens. Cela ne serait grave que pour lui s'il n'avait pas une femme, et un fils, Victor. L'alcool le détruit irrésistiblement, Rufus Himmelstoss glisse hors de la vie jusqu'à devenir sans-abri. Trente ans plus tard, le fils de Rufus, Victor, rencontre à nouveau son père perdu et se résout à découvrir un étranger.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie
    Quelle est donc le véritable poids de la génétique, de l'éducation et de la volonté dans notre vie personnelle ? c'est la question que nous pose Uli Oesterle au travers d'une autobiographie romancée.
    Comment éviter les erreurs de nos parents et comment ne pas tomber dans la "simplicité" de dire que si nos parents ont fait des bêtises il est normal que nous fassions les mêmes. 
    Le traitement scénaristique est intéressant avec les deux époques qui se répondent. On suit à la fois la déchéance du père mais aussi les errement du fils et l'évolution de sa psychologie qui le temps invariablement à se dire que s'il rate sa vie c'est en grande partie parce que son père a raté la sienne.
    Le parallèle entre les deux familles est bien pensé. Le traitement graphiquement est excellent avec un jeu de couleur top avec une cloueur par époque et des teintes vivent sur les événements marquants.
    Un roman graphique beau et intelligent donc je lirais  la suite avec plaisir !

    Nickad
    Scenariste: KANNO Aya Dessinateur: KANNO Aya Editeur: Ki-oon Note: 4.5
    Résumé:

    Alors que Richard s'apprête à partir pour York en vue de son couronnement, le duc de Buckingham prend la surprenante décision de retourner dans son domaine. Hélas, le monarque n'est pas en grande forme, et l'examen effectué par Jane ne le rassure en rien... Bouleversé par ce qu'il vient d'apprendre, il court rejoindre son bras droit ! Mais leurs retrouvailles, loin de dissiper leurs doutes, ne font qu'accroître la faille qui s'est créée entre les deux amants : comprenant que l'avenir qu'il s'était imaginé n'est plus qu'une chimère, le faiseur de rois pose alors un ultimatum à son souverain, sous peine de nouveaux troubles dans le royaume ! Richard choisira-t-il l'amour ou la couronne ?

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Drame
    Poseidon2 avait fait la critique du 1er tome de la série mais vu que cela fait un certain temps, un petit rappel sur la série n’est pas superflu. Le requiem du roi des roses c’est une revisite de la pièce Richard III de Shakespeare, elle-même inspirée par le destin tragique de ce roi d’Angleterre, mort à 33 ans après n’avoir régné que 2 ans et pour cause, il était le 4eme fils du duc d’York. Le contexte historique de l’époque est particulièrement houleux, deux maisons se disputent le trône : les York et les Lancaster, et chacun met tous ses efforts pour devenir roi, traitrise, alliance, complots, guerres sont le quotidien des protagonistes.

    Le manga est bien ancré dans l’histoire mais Aya Kanno, autrice de shojo à l’origine, revisite la réalité en apportent deux touches spécifiques : la 1ère c’est qu’elle fait du jeune Richard un enfant maléfique, maudit même car il est hermaphrodite. Le 2eme c’est qu’à cause de cette particularité physique, il a des relations avec des hommes (pour information, il n’y a pas de scènes de sexe, ce n’est pas un yaoi).

    Notre héros est donc torturé, rejeté par sa mère depuis sa naissance, hantée par un fantôme qui est probablement une représentation de son côté obscur, il n’aura de cesse d’obtenir le trône avec l’aide du duc de Buckingham, quitte à éliminer tous les obstacles sur son chemin y compris ses propres frères !

    Ce 16eme tome est particulièrement réussi et on sent la fin approcher (série finie au tome 17). Buckingham a trahi Richard et a monté une révolte, les deux armées font route l’une vers l’autre mais en désespoir de cause et vue qu’il n’obtiendra pas ce qu’il veut plus que tout (à savoir partir avec Richard loin de tout), il se résigne à périr pour lui. Richard perd son plus précieux allié et ce n’est que le début, tout semble s’écrouler autour de lui, il est de plus en plus isolé alors que la tempête se lève : Henri Tudor, le dernier Lancaster est en chemin !

    Pour être honnête, la série a parfois souffert de longueurs, il y a beaucoup de personnages et parfois, au milieu de tous ces complots on s’y perd un peu. Mais là, en plus de ressentir l’effondrement de tout ce qu’a accompli Richard et la folie qui commence à le gagner, on est pris d’une empathie à son égard d’autant plus que l’on sait que cela ne peut que mal se finir. Aya Kanno sait mettre de la force dans ses dessins, des encrages et des compositions qui augmentent la présence du mal et mettent en valeur le chaos et le drame.




    poseidon2

    Kengan ashura T17-18

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Sandrovich Yabako Dessinateur: Daromeon Editeur: Meian Note: 4.0
    Résumé:

    Groupe pharmaceutique Furumi Fondée la première année de l'ère Tenmei (1781), cette entreprise est l'un des plus anciens membres de l'association Kengan. Aujourd'hui, c'est l'un des 5 plus grands groupes pharmaceutiques du Japon, et le 2e en termes de chiffre d'affaires. Sa spécialité est les antihypertenseurs, mais il diversifie sa production depuis quelques années. Palmarès KENGAN : 812 victoires et 28o défaites. LA MEILLEURE DÉFENSE... C'EST L'ATTAQUE.

    Groupe industriel Iwami Fondé en 1950, ce groupe industriel est le plus grand de l'archipel. Si ses activités principales sont la construction navale, le commerce maritime et les moteurs, il produit tellement d'armes qu'on le surnomme parfois le " supermarché des flingues ". Sa devise est " La mort, c'est de l'argent. " Palmarès KENGAN : 111 victoires et 61 défaites. FAITES VOS PRIÈRES... L' ENVOYÉ DE LA MORT EST ARRIVÉ.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Action
    Ça y est on a la fin du combat de Ohma contre Rainan le fou. Fin de combat épique qui voit Ohma revenir au style Niko et nous offrir une fin de combat moins bourrin mais tout aussi intense.
    Les combats qui suivent sont plus rapide mais les oppositions de styles toujours aussi intéressantes malgré une augmentation de la violence dans la plupart des combats. Ce qui est vraiment bien dans ce deuxième tour du tournoi Kengan, c'est que chacun des personnages est présenté de façon neutre. On connait les motivations de chacun mais aucun des combattant n'est présenté comme le favori ou le chouchou et on ne sait donc vraiment pas (mise à part Ohma et encore) qui va gagner le combat.
    Cela rend les combat plus intense et plus surprenant car ce n'est pas forcément le plus gentil qui gagne...
    Pourvu que cela continue comme cela !

    poseidon2

    Robin Infinite t1

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Josh Williamson Dessinateur: Gleb Melnikov Coloriste: Gleb Melnikov Editeur: Urban Comics Note: 4.5
    Résumé:

    Damian a disparu ! Malgré les recherches intensives lancées par sa famille, plus une trace du rejeton démoniaque de Bruce Wayne... Sur les traces de l'obscure Ligue de Lazare, une faction dissidente de la Ligue des Ombres de son grand-père Ra's al Ghul, Damian accède à un tournoi d'arts martiaux établi sur une île secrète. En parallèle, Batman redoute ce que son fils prépare et se demande s'ils pourront un jour se réconcilier après leurs récents différends. Tandis que Damian s'enfonce dans les machinations de la Ligue de Lazare, le fils de la chauve-souris découvre qu'il a peut-être trouvé la seule épreuve qu'il ne pourra surmonter seul...

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Super héros
    Avec le reboot qu'est Infinite, Damian Wayne, alias Robin, a le droit a son propre numéro. Finit le duo avec Johnatan Kent (qui a pris un coup de vieux d'un coup il faut dire) et bienvenue au travail en solo !
    En vrai solo car Damian quitte la bat family et se lance sel à l'aventure. Et aventure est le mot qu'il faut pour décrire ce Robin infinite. Josh Williamson  nous livre un récit orienté ado. Rien de très méchant, rien de très compliqué mais de la bonne action/aventure avec plein de jeune (méchant ou gentil) cherchant à faire leurs preuves.
    Le coté tournoi amène un coté manga qui plaira aux jeunes lecteurs tout comme le dynamise et la coloration de ce premier tome. On se prend au jeu rapidement et on se laisse entrainer dans les aventures trépidantes d'un jeune homme en quête de repère.
    Vivement la suite !

    alx23
    Scenariste: Yann Rambaud Dessinateur: Yann Rambaud Coloriste: Yann Rambaud Editeur: Delcourt Note: 4.0
    Résumé:

    Dans Une bonne comédie romantique française, Yann Rambaud détourne avec un humour absurde irrésistible les codes du genre en offrant une véritable histoire d'amour, aidé d'un narrateur qui nous accompagne pour nous expliquer les rouages d'un scénario, les techniques de mise en scène. Nul doute qu'après la lecture de ce livre nous ne regarderons plus les comédies romantiques de la même façon.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Humour
    L'humour en bande dessinée est assez difficile mais je crois que je n'ai jamais lu un titre aussi amusant qu'Une bonne comédie romantique française. L'auteur Yann Rambaud nous donne une version déjantée de la comédie française avec un humour très spécial mais qui fonctionne à merveille. Les situations ou l'histoire est décalée à souhait dans un registre complétement barré avec des exemples clés pour expliquer le non sens de cette comédie romantique classique. Dès l'introduction, on comprend que l'on va bien rire comme l'histoire doit se dérouler à New-York mais faute de budget, elle se déroulera dans un petit village de la campagne française. Le héros est assez perturbé par son amour musical pour Pascal Obispo qui lui vaudra quelques problèmes avec ses proches. Les dessins sont dans un style réaliste avec de nombreuses références au cinéma comme le thème est à la réalisation d'un film.
    Une bonne comédie romantique française est vraiment très drôle, c'est une excellente surprise et je vais regarder de plus près les autres bandes dessinées de Yann Rambaud. L'auteur part très loin dans des délires absurdes et on en redemande.

    poseidon2
    Scenariste: Collectif Dessinateur: Collectif Coloriste: Collectif Editeur: Futuropolis Note: 4.0
    Résumé:

    Le piroguier a une connaissance intime du fleuve et de ses fameux « sauts ». La forêt touffue qui borde le fleuve est plein de mystères et d'histoires d'amour. Les chiens de Maripasoula errent en bande. Le Baklu est un démon créé avec l'âme d'un bébé. Instituteurs, médecins, infirmières, gendarmes, militaires, agents commerciaux, piroguiers, layonneurs et autres charpentiers sont les travailleurs du fleuve... Les armes parfois parlent d'une rive à l'autre. Mais l'enfance au bord du Maroni, dans cette France d'Amérique du Sud, malgré la distance, malgré les cultures, est-elle au fond si différente de l'enfance métropolitaine ? Les auteurs ont rapporté de leurs séjours sur place (souvent ensemble et avec Olivier Copin, Guyanais d'adoption) l'envie de faire un livre et de parler de cette France d'Amérique du Sud. D'une à dix-huit pages, réalisées sur place ou non, fictions ou reportages, drolatiques ou sérieuses, les histoires de Maroni composent une mosaïque de récits qui s'interpénètrent, se répondent et forment, au bout du compte, un chant d'amour pour la Guyane, son fleuve et ses peuples. Avec la collaboration de : Olivier Copin, Jean-Luc Cornette, Étienne Davodeau, Joub, Emmanuel Lepage, Thierry Martin, Aude Mermilliod, Nicoby, Eric Sagot, Terreur Graphique, Jean Louis Tripp.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Documentaire
    En voilà une très belle initiative : Inviter une belle branche d'auteurs de BDs au festival de bande dessinée d'un village de Guyane. Auteurs qui nous font part, au travers de petites histoires, de leurs découvertes du Maroni et la vie des gens du fleuve. 
    Et ce qui est vraiment très bien dans ce recueil, c'est que nos auteurs ne prennent pas de filtre et nous racontent leurs ressentie. Ce recueil n'est pas une ode à la Guyane. Ce n'est pas un prospectus publicitaire pour de future vacances. Nos auteurs nous livrent des tranches de vies brutes, telles qu'elles ont l'air d'avoir lieux là-bas, avec leurs difficultés, leurs gravités et le décalage qu'elles peuvent avoir avec notre société "moderne".
    Une honnêteté qui rend la lecture encore plus intéressante et montre bien que ce genre de voyage n'a pas le même impact sur tous. 
    Un album pour découvrir le vrai Maroni et donner (ou pas) envie d'aller voir sur place.

    Nickad
    Scenariste: KOZUKI Hinowa Dessinateur: MIYAMA Waka Editeur: Noeve Grafx Note: 3.5
    Résumé:

    Yûshi Inaba n’est pas le plus chanceux des adolescents. Orphelin recueilli par son oncle, il espère gagner son indépendance en vivant en internat… qui se retrouve ravagé par les flammes ! Il se dégote finalement un appartement à un prix (bien trop) intéressant, et pour cause : le lieu est hanté ! Cohabitant avec humains et yôkai, commence alors pour Yûshi une vie de paix, de raffinement et de voisinage pas piqué des vers

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique
    2eme titre de la collection XS (3.95€ le tome !) de Noeve Grafx, la série est en cours et compte 24 tomes pour le moment.

    Des mangas où humains et yokai doivent cohabiter, il y en a déjà eu et c’est toujours un peu difficile d’accès tellement on plonge dans le folklore japonais. En occident aussi, on a des contes et des croyances mais je crois que les japonais en ont vraiment beaucoup !! Suite à l’incendie de son internat, notre héros Yushi Inaba emménage dans une vielle demeure où de nombreuses créatures de tout genre habitent. Surpris au début, il va apprendre à les connaitre et les apprécier.

    L’approche est assez intéressante car Yushi n’est pas là pour combattre, ce n’est pas un médium ni un humain victime d’une malédiction, c’est juste un nouveau locataire dans une pension un peu particulière. Et ce sont des scènes de son nouveau quotidien que l’on va suivre. Alors bien évidemment, avec de tels voisins, il va forcément se passer des événements étranges, mais l’ambiance générale est positive : tout le monde cohabite dans la bonne humeur !

    Du coup, comme les yokais ne font parfois qu’acte de présence et que l’auteur ne nous assomme pas avec des explications sur chacun d’entre eux, la lecture est agréable et fluide, pas la peine de se creuser les méninges pour comprendre chaque pensionnaire ! On a un manga sympathique, avec une dose de fantastique et surtout un bon état d’esprit pour s’ouvrir aux autres et regarder autour de soi : de la tolérance et de la bienveillance !






    Nickad

    3 minutes de silence

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: ICHINASHI Kimi Dessinateur: ICHINASHI Kimi Editeur: Hana Note: 3.0
    Résumé:

    Suite au remariage de leurs parents, Saku, cadet playboy frivole, et Aki, aîné introverti haïssant les femmes, sont devenus des quasi-frères. Un jour, alors que Saku s'installe chez lui pour suivre ses études à l'université, Aki espère pouvoir retrouver sa bonne relation d'autrefois avec son mignon petit frère, étant donné que ce dernier l'évite clairement depuis quelques années. Saku est et restera son précieux petit frère... Du moins, c'est ce qu'il croyait...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance
    Demi-frères par alliance, Saku et Aki éprouvent des sentiments l’un pour l’autre, sans jamais les avoir avoués à l’autre. Aki l’ainé, gêné a quitté le domicile familial pour aller travailler mais au moment où son frère commence ses études, ils vont devoir vivre à nouveau ensemble et les sentiments qu’ils avaient essayé de fuir vont ressurgir.

    Le plus flagrant dans ce manga c’est la gêne constante : chacun n’ose pas se déclarer de peur de gêner l’autre, Saku agit de façon exagéré avec les femmes à la fois pour oublier mais aussi pour attirer l’attention d’Aki et ce dernier est constamment sous les feux de la raison, une gêne vis-à-vis de la société, du quand dira-t-on. Ce n’est pas pour lui mais pour le bien-être de son frère adoré. On ressent vraiment que les mentalités n’ont pas encore complètement changées et que de faire son coming-out est encore problématique.

    Graphiquement parlant, on se trouve dans les clichés du manga destiné aux jeunes filles, des personnages aux traits fins, voire trop féminin ou enfantin, ce qui est toujours un peu perturbant car cela casse le réalisme. Côté histoire, si les états d’âme des personnages sont intéressants, la situation intermédiaire qu’ils vont choisir est prétexte aux scènes osées. Si je trouve l’idée bonne, le traitement ne m’a pas convaincue mais cela reste un yaoi des plus acceptables.


  • Qui est en ligne   0 membre, 1 anonyme, 20 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • La fortune des Winczlav t2 : Tome et Lisa 1910
      Note :
      En voila un excellent tome !

      Je pensais que cette série suivrait une ligne droite assez facile à suivre et je dois avouer que   Jean Van Hamme m'a très agréablement surpris sur ce tome 2. En effet, la fin du tome 1 laissait penser que la fortune des WInczlav serait issue du pétrole et que le reste de la filiation enrichirait le magot. 

      Et bien pas du tout. Sans trop en dire, ce tome deux nous montre avec merveille que les Winczlav ont les affaires dans le sang et savent rebondir après des déconvenues, aussi grosses soient-elles. 

      La ou Van Hamme est très bon, c'est que ces retournements de situations ne se font pas au détriment de l'aventure. Aventure qui prend un tournant dramatique avec l'arrivée de la première guerre mondial.

      Un deuxième tome passionnant et très bien illustré par monsieur "Pin Up" Berthet.

      Vivement la conclusion et... l'arrivée du petit Largo !
      • 2 réponses
    • Jukebox hotel T2
      Note :
      Fin de notre diptyque traitant de l'art et de l'inspiration. 

      Et fin de diptyque en demi-teinte. En effet, si l'histoire est bien clôturée avec l'histoire des tableaux qui fini, la vie qui reprend son cours… le rôle du motel reste pour moi très abstrait. Tom Graffin nous laisse vraiment nous faire notre avis sur le sujet, mais un peu trop à mon gout.

       On se retrouve donc avec l'histoire de la vie de notre artiste, ses recherches et ses errements, mais on ne voit pas trop en quoi le Jukebox Motel apporte quelque chose. J'ai un peu l'impression que cela aurait pu se passer n'importe où. 

      J'avoue que cela m'a un peu dérangé. D'autre que moi auront peut-être une interprétation différente…
      • 0 réponse
    • 14 juillet - Destins d'une révolution
      Note :
      Cet album historique retrace les quatre semaines avant le 14 juillet 1789, afin de comprendre tous les événements qui ont poussé le peuple à la révolution. Pour ce faire, Herve Pauvert base son récit sur des faits historiques plus ou moins connus, en insérant huit personnages fictifs. Ces personnages font partis des différentes classes sociales de l'époque dont beaucoup appartenant à la classe populaire et leurs mécontentements. Le récit est divisé en plusieurs chapitres suivant les personnages principaux dans des petites histoires personnelles qui se croiseront pour former l'intrigue générale. Les faits sont connus mais habilement mise en scène dans ce récit historique qui marquera l'histoire de France. Les dessins sont dans un style classique. Les postures des personnages peuvent paraitre étranges ou figées dans des décors d'époques assez réussis.
      14 juillet donne une vision de la révolution française par le petit peuple et devrait ravir les fans de récits historiques.
      • 0 réponse
    • Raptor
      Note :
      On va être honnête. En première lecture, j'étais très loin d'avoir tout compris. J'ai même failli arrêter au tout début tellement je ne comprenais rien.

      Rarement, je n'avais autant eu envie de relire un album dans l'unique but de vérifier que j'avais compris quelque chose. Le vrai pouvoir de Dave McKean est surement là : Réussir à faire quelque chose de vraiment différent, visuellement parlant que cela fait très peur en première lecture, mais de le faire tellement bien que l'on est envouté et qu'en terminant l'album, on les rouvre pour une deuxième lecture.

      Alors cela ne plaira pas à tout le monde, c'est clair. Mais il sera impossible de nier le travail et la qualité graphique.

      Je ne vous en dirais pas trop (en partie parce que j'ai toujours peur de ne pas avoir saisi toute la profondeur du récit) mais j'encourage toutes les âmes aventureuses et amatrices d'expérience graphique à foncer sur cet "album" de Dave McKean... et de venir me dire s'ils ont adoré... ou détesté.

       
      • 0 réponse

    • L'amie de ma fille t1&2
      Note :
      En introduction, j'aimerais passer un message : attention, n'en déplaise à la couverture, ce manga n'est PAS un manga pour jeune fille (shojo).

      En effet, il demande une réflexion et une prise de recul et nécessite un point de vue adulte pour bien comprendre le sujet. Car le sujet de ce manga est difficile : Peut-on s'autoriser une histoire d'amour avec une lycéenne et comment répondre aux avances de celle-ci ?

      C'est la tout le débat de ce manga : Une jeune fille lycéenne aguiche le père de sa copine et nous suivons le père dans son questionnement et ses réflexions. Veuf depuis 2 ans, il se force à être l'homme parfait, au détriment de sa fille qui sombre dans le mutisme. Alors quand il se rend compte qu'il peut encore plaire à une jeune lycéenne… il se pose des questions.

      C'est typiquement le genre de sujet tabou en bande dessinée européenne qui rend certains mangas intéressants. Car si la réponse prude et bienpensante est : non mais ce n'est même pas envisageable, le manga nous montre bien qu'un homme adulte reste un homme avant tout et que quand une lycéenne qui fait plus que son âge le drague, tout devient compliqué. Et ce manga traite passe (enfin j'imagine), par tous les stades dont le premier est le rejet en pensant que cette jeune fille se moque de lui. Mais l'histoire évolue ensuite quand la possibilité d'un vrai sentiment entre en jeux et quand notre héros se rend compte que toute cette histoire lui permet de relativiser l'importance de son travaille et lui permet de faire un point sur ses priorités dans la vie.

      Une lecture qui, je dois vous l'avouer, m'a dérangé au début par le thème et le fait d'avoir environ l'age de notre héros. Mais le traitement humain et sérieux des questions qu'il se pose et les réponses qui lui sont données par l'amie de sa fille ont transformé ma vision du manga.

      À voir comment le manga va évoluer, car le tome deux laisse une ouverture à un changement de ton, plus humoristique, qui risque de ne pas forcément me plaire.

       
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...