Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Critiques

    Base de données regroupant les critiques.
    Kevin Nivek
    Scenariste: Pascal Bresson , Béatrice Merdrignac Dessinateur: Samuel Figuière Editeur: Petit à petit Note: 3.5
    Résumé:

    Le 1er septembre 1999, un père et ses deux enfants quittent le port de Saint-Malo en voilier. Quelques jours plus tard, l'annexe du navire est retrouvée sur une mer d'huile, dans l'incompréhension la plus totale. À son bord, un chéquier au nom de M. Yves Godard. Et c'est là que tout commence... pour ne jamais finir. À travers les yeux des enquêteurs, suivez une des plus mystérieuses disparitions de la fin du XXe siècle. Précisément illustré et documenté, ce Docu-BD vous plongera au plus profond de cette affaire qui continue de faire trembler l'ouest de la France.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Documentaire Prix: 19,9 Nb de pages: 176
    Après La traque et avant Le corbeau (affaire Grégory) , la jeune maison d'édition petitàpetit qui continue son ascension , sort une BD-doc sur l'affaire Godard . Ce fait divers avait fait trembler la France au début des années 2000, avec la disparition mystérieuse d'une famille entière . Le fil narratif commence avec la présentation de la famille et surtout du père , le médecin Yves Godard . En alternant pages BD et pages documentaires , on apprend le passé du docteur, ses aspirations et son mode de vie . Le récit s'attarde sur lui car il représente le chainon essentiel de cette histoire macabre . Aux scènes familiales , vient en parallèle l'enquête policière avec le travail de terrain , les questions posées aux éventuels témoins , les hypothèses émises par les forces de l'ordre , en somme l'enquête essayant de remonter ce fil d'Ariane jusqu'au tout début pour tenter de comprendre . Une fois de plus, le lecteur est accaparé par la lecture de cette enquête , les témoignages , les policiers désabusés par tant de mystères , les regrets de certains sur des actions entreprises ou non , on pense à ce garde-côte qui n'a pas poussé plus loin sa curiosité et qui s'en veut énormément ; le talent de Pascal Bresson transpire dans ces pages immersives . Le trait réaliste de Samuel Figuière convient parfaitement au propos et donne une réelle plus-value au récit . Je ne connaissais pas cette histoire , mais je dois bien avouer qu'elle est autant empreinte de mystères que celle de La traque avec Dupont de Ligonnès . Malgré les preuves retrouvées bien après la disparition , il demeure de nombreuses interrogations, avec en plus la présence d'un "corbeau" . Le mystère reste entier !
    En octobre , paraîtra Le corbeau , centré sur l'affaire Grégory 😉 



    Kevin Nivek

    Ils viendront

    Par Kevin Nivek, dans Critiques

    Scenariste: Erik L'Homme Dessinateur: Marcello de Martino Editeur: Jungle Note: 3.0
    Résumé:

    Une nouvelle série dans la collection Frissons Alors que la ville d'Edgetown est plongée dans la torpeur d'un été inhabituellement chaud, la police est confrontée à de mystérieuses disparitions: des adolescents, que rien ne semble relier, sont enlevés les uns après les autres. L'enquête piétine. L'inspecteur Grayharm décide alors de mener les recherches à sa manière... quitte à s'attirer les foudres de ses supérieurs. En rentrant chez lui, le jeune Lukas Velejos manque à son tour de se faire kidnapper et se réfugie chez son amie Selma. Bientôt, tous les deux vont se retrouver au centre d'une terrible machination et impitoyablement traqués...

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique Prix: 13,95 Nb de pages: 56
    L'auteur de romans fantastiques Erik L'Homme se lance dans la BD avec une nouvelle série jeunesse teintée de mystères . La collection "Frissons" , déjà riche de La brigade des cauchemars , s'enrichit donc d'une aventure aux faux airs du film de JJ Abrams , Super 8 . Les deux héros de cette aventure , Lukas et Selma ne sont pas au bout de leurs surprises en voyant leur quotidien bouleversé par ces disparitions inquiétantes d'adolescents du même âge . En parallèle , un policier opiniâtre ne lâche pas l'affaire et va découvrir le lien unissant ces enlèvements , mais sera t'il trop tard pour sauver nos deux jeunes gens ?? De l'aventure, du mystère et une enquête bien menée ,  voici les composantes de ce premier tome , assez intrigant . Ajoutez à cela un dessin au trait rond et doux de Marcello de Martino , dans la lignée de son compatriote italien Alessandro Barbucci . Des couleurs un peu trop numériques , et un léger manque de détail au regard du travail de Barbucci , mais il ivre néanmoins un ensemble graphique cohérent et accrocheur pour la population ado ciblée . Un bon premier tome , avec de bonnes pistes de scénario, de l'ambition , un cap à maintenir dans les tomes suivants !



    alx23
    Scenariste: Jeff Smith Dessinateur: Jeff Smith Coloriste: Jeff Smith Editeur: Delcourt Note: 3.5
    Résumé:

    À une lointaine époque, seuls quelques rares individus s'aventuraient au coeur des vastes contrées inconnues. Parmi ces grands personnages entrés dans la légende figure Big Johnson Bone, le fondateur de Boneville. Mais on sait peu de choses des autres aventures que vécut ce grand explorateur. Elles sont ici dévoilées pour la première fois... 

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Fantasy Prix: 17,50 Nb de pages: 160
    Cette nouvelle édition de Bone intitulé Big Johnson Bone est en couleur pour l'occasion avec de nombreux récits courts inédits pour certains. Jeff Smith a créé une série héroic-fantasy devenue un classique du genre avec souvent de l'humour dans les situations. Ce tome propose plusieurs histoires présentées par Smiley aux Bone-scouts autour d'un feu de camp lors d'une randonnée. Par cette méthode, Jeff Smith nous raconte quelques anecdotes sur les personnages principaux de la série mais la plus longue est celle avec Big Johnson Bone en compagnie de son âne et de son singe sont attaqués par des rats-garous qui terrorisent les habitants de la forêt. On retrouve également Johanna Bone avant d’accoucher de bébé Johnson Bone avec sa grand-mère. Au niveau dessin, on retrouve de trait de Jeff Smith avec les différents Bone, ces personnages blancs et étranges. La version en couleur apporte un plus.
    Les lecteurs aimant la série Bone trouveront leur bonheur avec cette album hors-série colorisé. Les autres pourront se faire une idée de la série en général. 

    Nickad

    Killer Peter tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: LIM Lina Dessinateur: KIM Jung-Hyun Editeur: Michel Lafon Note: 4.0
    Résumé:

    La nouvelle série événement de Lim Lina après le succès de White Blood. Assassin légendaire au sein de l'association Gloire, une redoutable organisation criminelle, Peter a raccroché les gants et mène désormais une existence paisible dans une petite librairie. Jusqu'au jour où son ancien employeur lui tend une embuscade pour se débarrasser de lui - et de tous ses secrets. Brisé, Peter est aux portes de la mort lorsqu'il voit son corps rajeunir et retrouver la forme de ses dix-neuf ans. De nouveau en pleine possession de ses capacités, l'ex-tueur n'a plus qu'une idée en tête : se venger de l'association Gloire qui l'a trahi !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Action Prix: 14.95 Nb de pages: 288
    Peter, ancien assassin légendaire faisait partie des 12 apôtres de l'organisation Gloire. Il a maintenant 60 ans et un cancer qui le ronge, il ne lui reste plus que trois mois à vivre. Malgré ça, Gloire, souhaite le supprimer. Pourquoi ? Parce que Peter a beaucoup d'informations sur l'organisation mais surtout car le nouveau dirigeant veut asseoir son autorité et sa suprématie en prouvant que les nouveaux apôtres sont plus forts que les anciens. Echappant à une embuscade, Peter, blessé se réfugie dans un parc où il s'évanouit. En se réveillant, il a retrouvé sa jeunesse et compte bien détruire Gloire. Et quoi de mieux pour le faire que de se faire embaucher comme nouveau membre ! Le voilà, reparti sur les bancs de l'école avec une nouvelle apparence qui lui permettra de berner ses ennemis.
    Concernant le scénario, ne vous attendez pas à une révolution : Peter va affronter les uns après les autres tous ceux qui se mettront sur sa route. Il n'était pas le meilleur assassin pour rien : efficace et intelligent ! Les scènes d'action et de combat sont admirablement bien orchestrées, le dessin est puissant, dynamique et regorge de détails ! Bref, un webtoon d'action très bien fait où l'on ne s'ennuie pas une seconde.
    Les personnages secondaires sont tout aussi importants, que ce soit le duo de frères qui apporte de la légèreté et de l'humour, les anciens partenaires de Peter dont une femme aveugle qui ne fait vraiment pas son âge et que l'on n'a pas envie de déranger ou encore la petite jeune qui a essayé de le tuer au début qui devient sa camarade de classe et potentiellement sa disciple.
    A lire, vous ne vous ennuierez pas !




    Nickad

    Ombres & lumières tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: RYUHYANG Dessinateur: HEEWON Editeur: Kamondo Books Note: 4.0
    Résumé:

    Simple servante, Edna est au service d'une famille noble. Un jour, sa maîtresse lui demande de prendre sa place et d'épouser l'homme auquel elle était promise et qu'elle refuse d'épouser : le duc cruel qui est un véritable tyran et une brute sanguinaire. Évidemment, en tant que servante, Edna n'a pas son mot à dire : elle doit se faire passer pour Anya et se marier. Et vu la réputation de son époux, gare à elle s'il devine la supercherie...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure Prix: 14.95 Nb de pages: 256
    Si l'histoire du mariage entre la fille d'un noble et un nouveau duc à la mauvaise réputation n'est pas originale, le remplacement de la fille par une servante va apporter toute la nouveauté. Surtout qu'il ne s'agit pas de n'importe quelle servante : Edna a plus d'aplomb et de connaissances qu'elle ne devrait en avoir ! Elle a beaucoup de secrets et semble vouloir faire profil bas pour ne pas se faire remarquer. Seulement voilà, elle ne peut pas rester sans agir quand elle voit des gens dans le besoin. Quant au duc Elay, il n'est pas dupe très longtemps et découvre très vite la supercherie.
    On a donc deux personnages forts et intéressants qui chacun à leur façon se battent contre les préjugés et leur destinée. Cette alliance peu probable au départ va leur donner une certaine force. Cependant, Edna a encore des secrets et on ne sait pas à ce stade, comment le duc réagira en découvrant toute la vérité.
    L'histoire prend place dans un univers moyenâgeux où la position de la femme est en retrait et où les guerres sont courantes. Si graphiquement les personnages sont bien fait avec de bonnes expressions faciales, on regrettera le manque de détails dans les décors et paysages. Ce 1er tome est prometteur et on suivra l'évolution d'Edna et d'Elay avec plaisir.


    Nickad

    My gently raised beast tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: TEAVA Dessinateur: Yeoseulki Editeur: Pika - Wavetoon Note: 3.5
    Résumé:

    Blondina vit comme une esclave depuis la mort de sa mère. Ne sachant plus comment s'en sortir, elle finit par vendre le seul bien en sa possession : une bague ayant appartenu a son père. Lequel se révèle être... l'empereur. Elle rejoint donc le palais, ou elle fait la connaissance de sa demi-sœur Adelai et de son demi-frère Lart, qui l'accueillent on ne peut plus froidement. Livrée a elle-même, ayant pour seule compagnie Lucy, fille de comte, elle finit par croiser la route d'un étrange chat noir que tout le monde semble redouter. Et pour cause. Le petit animal est en réalite la panthère noire, membre le plus cruel du clan de la panthère légendaire. Capable de prendre forme humaine, Amon, accompagne d'un drôle de petit oiseau, décide de rester aux cotes de Blondina et de veiller sur elle.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance Prix: 14.95 Nb de pages: 280
    Une fois que Blondina arrive au palais, elle ne trouve pas vraiment sa place et elle est isolée. Son père semble l'avoir recueilli par dépit sans lui accorder vraiment de l'attention. Ses demi- frère et sœur la regardent avec mépris ne souhaitant pas se rapprocher d'une fille de roturière. Elle va rencontrer une panthère légendaire, capable de prendre une apparence humaine, elle aussi laissée pour compte dans son clan suite à ses origines.
    Blondina et Amon vont donc grandir ensemble, n'ayant pas d'autres amis, ils vont être proches et forcément développer un lien spécial. La suite de l'histoire proposera des développements habituels : lutte de pouvoir pour le trône, complots, jalousies... Mais nos deux héros arriveront à surmonter tout ça pour nous proposer probablement une fin heureuse.
    Le graphisme est agréable, très rond, très shojo avec suffisamment de détails même si parfois il y a des manques au niveau des arrière-plans. La relation entre les personnages principaux est toute mignonne et l'existence du clan des panthères légendaires apporte l'originalité à cette romantasy. Cependant, le narration traine un peu en longueur et manque parfois de dynamisme. My gently raised beast est une histoire gentillette avec un brin de fantasy mais sans grande surprise.



    Nickad

    Heureuse vengeance tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: ENOKI Surume Dessinateur: FUJIYA Izuco Editeur: Komikku Note: 3.5
    Résumé:

    Noeïn, un jeune garçon né d'un père de la haute noblesse et de sa maîtresse, méprisé de tous en raison de ses origines, est contraint de vivre reclus. En acceptant de couper les ponts avec sa famille, le garçon, dont l'enfance a altéré la personnalité, obtient un domaine sauvage et un titre de noblesse. Devant ces terres désertes à perte de vue, Noeïn jure de développer son territoire et de devenir le seigneur le plus heureux du monde. Voici l'ultime revanche vicieuse d'un fils contre son père qui l'a abandonné. En utilisant ses capacités de sorcier marionnettiste, qu'il a perfectionnées pendant son enfermement, et ses connaissances acquises dans les livres, il commence à exploiter ce terrain vague aux côtés de Mathilda, son esclave aux oreilles de lapin. Mais des voleurs, qui ne rêvent que de tuer un noble par représailles, cherchent rapidement à l'éliminer...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure Prix: 7.99 Nb de pages: 192
    La véritable originalité de l'histoire est la vengeance de Noeïn, pas le fait qu'il veuille se venger d'un père qui l'a non seulement délaissé mais aussi emprisonné dans une maison coupée de tout mais surtout la façon dont il compte accomplir sa vengeance. Pas question ici de guerroyer, de monter un projet d'assassinat ou même de faire chuter son père financièrement ou socialement parlant; non, son projet est de devenir un meilleur seigneur que lui, aimé de tous, qui vit heureux et sans souci !!!
    Notre héros, envoyé dans un coin reculé du royaume sur un sol peu prometteur va donc s'entourer de personnes laissées pour compte comme lui ou ayant une dent contre son paternel. Mais heureusement, il a eu des années à développer sa magie ce qui va grandement l'aider. 
    Si le manga propose donc une idée originale, il va falloir regarder le développement par la suite, le premier tome souffre d'un léger manque de rythme et peut-être d'une petite étincelle mais ce n'est que l'introduction et certains aspects sont prometteurs alors attendons la suite pour s'en faire une meilleure opinion.



    Nickad

    Cherry blossoms after winter tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: BAMWOO Dessinateur: BAMWOO Editeur: Delcourt - KBooks Note: 4.5
    Résumé:

    Suite au décès de ses parents, Haebom est recueilli par la meilleure amie de sa mère. Taesung fils de cette dernière, refuse de le considérer comme son frère, ce qui va les éloigner. Haebom est maintenant en terminal et cache à sa famille qu'il subit des intimidations à l'école. Mais cette année, pour la première fois, les deux garçons se retrouvent dans la même classe.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance Prix: 14.95 Nb de pages: 240
    Haebom a perdu ses parents quand il était petit, il a été recueilli par une amie de sa mère dont le fils avait l'habitude de jouer avec lui. Mais le jour de son arrivée, il entend que le fils Taesung ne veut pas de lui comme frère. Se sentant coupable d'être là et de profiter d'un foyer qui n'est pas le sien, Haebom a grandit en essayant d'être le plus discret possible pour ne pas déranger. C'est la raison pour laquelle, il n'a jamais dit qu'il était harcelé à l'école. La situation va commencer à changer car pour la première fois Haebom et Taesung se retrouve dans la même classe.
    Le titre du webtoon est vraiment bien choisi, après des années de solitude à se faire le plus discret possible, Haebom va enfin pouvoir s'épanouir et vivre une vie de lycéen ordinaire (enfin dans la suite de l'histoire car on n'en ai qu'au tome 1 !). En plus la comparaison avec les fleurs est renforcé par la gamme de couleur du récit, tout est dans les tons un peu pastel avec des dessins fins sans fioriture et quelques flous qui mettent vraiment l'accent sur les personnages et leurs expressions.
    Concernant le scénario, on comprend assez vite que Taesung s'est mal exprimé quand il était enfant et qu'il éprouvait sans doute déjà une certaine affection envers Haebom. Mais avec son caractère renfermé et son air taciturne, Haebom a toujours pensé qu'il le détestait. Même si le développement ne semble pas très original, l'ambiance qui règne dans ce webtoon est plus qu'agréable et avec des personnages séduisants, on n'a qu'une envie : aller lire la suite.
     
     



    Nickad

    Here U are tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: DJUN Dessinateur: DJUN Editeur: Taifu Note: 4.0
    Résumé:

    Yu Yang est un étudiant tuteur sociable, franc et espiègle, en charge d'accueillir les nouveaux élèves. Dans le cadre de ces fonctions, on lui demande d'aider l'imposant et taciturne Li Huan, qui semble ne faire aucun effort pour s'intégrer. Le courant ne passe pas entre les deux jeunes hommes, mais à force de se croiser et de se côtoyer, Yu Yang va découvrir que ce qu'il prenait pour de l'impolitesse n'est peut-être qu'un mélange de timidité et de maladresse...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie Prix: 12.9 Nb de pages: 192
    Here U are est un webtoon chinois de 150 épisodes (soit 8 tomes) qui sait fait remarqué sur l'application Webtoon. Plus  qu'être un simple boys love, il aborde des sujets de société comme le deuil, l'homophobie, le coming out et la communication.
    Yu Yang est un personnage fort qui a déjà fait son coming out et qui s'assume. cela ne l'empêche pas d'être la cible de remarques déplacées mais il a appris à y faire face et le fait en gardant son humour et sa bonne humeur. A côté, il y a Li Huan, un garçon qui ne passe pas inaperçu physiquement parlant mais qui est associable et qui ne semble pas vouloir développer des relations. A force de se croiser, ils vont apprendre à se connaître et leur vision de départ va évoluer.
    Here U are nous propose une histoire touchante racontée avec une certaine simplicité et beaucoup de tendresse. L'auteur ne cherche pas à faire de l'esbrouffe ni de la revendication, c'est une tranche de vie qui prend son temps pour montrer la réalité des situations et leurs conséquences. Bien que je regrette un peu le manque d'arrière-plan et un graphisme parfois minimaliste, l'histoire est agréable et joliment contée.
     



    Nickad

    La légende du bakeneko

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: HAYANE Dentô Dessinateur: HAYANE Dentô Editeur: Hana Note: 3.0
    Résumé:

    Sôta, salaryman épuisé par le travail, pousse la porte d'un petit théâtre pour s'asseoir et se reposer un moment avant de rentrer chez lui. Captivé par les histoires du conteur Kihachi, il voit tout à coup ce dernier se transformer en bakeneko...?! À présent qu'il est au courant de leur existence, Sôta va devoir se marier avec Kihachi et commencer une nouvelle vie à ses côtés ! Seulement, la présence de Kihachi apaise tant Sôta qu'il tombe amoureux de lui. Mais leur espérance de vie si différente risque d'être un obstacle...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique Prix: 7.95 Nb de pages: 242
    Epuisé par son travail, Sôta pousse un soir la porte d'un spectacle de Kôdan (un art théâtral japonais). Il est vite captivé par le récit et la façon de jouer du conteur mais il ne s'attendait pas à voir ce dernier sous les traits d'un chat. Le voilà embarqué dans un monde qu'il ne soupçonnait pas et qui va le changer de son quotidien morose.
    L'histoire n'est pas déplaisante mais manque peut-être de développements, on aurait en savoir un peu plus sur le monde folklorique du bakeneko, sur leurs coutumes, leurs vies dans la société humaine. On aurait aussi aimé voir un peu plus de la situation de Sôta dans son travail et les changements que cela produire. Il y a une idée intéressante et originale mais qui aurait pu être mieux mise en valeur.



    Nickad

    Love is an illusion tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: FARGO Dessinateur: FARGO Editeur: Delcourt - KBooks Note: 3.0
    Résumé:

    Alpha dominant, beta neutre et omega soumis. Une hiérarchie détermine la façon dont les gens interagissent. Persuadé d'être un Alpha depuis son enfance, Hye Sung souhaite faire sa vie avec un beau et riche Omega. Mais son monde et ses illusions s'écroulent lorsqu'il rencontre Do Jin, un Alpha qui méprise les Omegas et qui lui fait comprendre qu'il n'est lui-même qu'un Omega !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Erotique Prix: 21.90 Nb de pages: 392
    Maintenant que je me suis un peu plus investie dans l'omegaverse, je peux dire que c'est un genre qui ne me déplait pas, pour autant, il faut quand même qu'il y ait un scenario un peu original ou des personnages attractifs et/ou charismatiques.
    Je reste un peu en retenue sur ce titre et cela pour plusieurs raisons. D'abord, il y a le personnage de HyeSung, l'omega qui se croyait être un alpha. Certes, il découvre son vrai genre mais il ne se remet jamais en question, tout est de la faute des autres alors même qu'il se jette de lui-même dans la gueule du loup ! On soupçonne que sa situation familiale est compliquée mais c'est quand même un profiteur de première très égocentrique ! Le personnage est assez énervant, il faut le dire.
    Ensuite il y a Dojin, l'alpha dominant qui évite les omegas (bon c'est raté). Un fils de bonne famille qui va à l'encontre des ambitions de sa famille pour être chanteur et qui a un regain de créativité après s'être abandonné à ses instincts primaires. Un personnage qui aurait mérité d'avoir un peu plus d'attention, notamment en ce qui concerne l'influence des phéromones sur son talent artistique. Hélas, cet aspect est plutôt survolé.
    Enfin , en ce qui concerne les relations entre les deux personnages, il y a peu d'évolution dans ce 1er tome et il est assez dérangeant de voir qu'à chaque fois ou presque, ce sont des rapports non consentis. 
    Ajouté à cela, un webtoon quasiment entièrement en noir et blanc (33 pages couleurs sur 392)  et un Hyesung qui ressemble à un gamin, ce premier tome peine à convaincre. Reste à savoir si la suite développera d'autres aspects ou si on continuera sur le même format.



    Nickad

    Deliheal change

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: IKUYASU Dessinateur: IKUYASU Editeur: Hana Note: 3.5
    Résumé:

    Salaryman puceau, Masato décide de demander les services d'une prostituée après avoir reçu un prospectus dans sa boite aux lettres. Mais à sa grande surprise, c'est un homme qui se présente à sa porte. Malgré ses réticences, Masato finit menotté et allongé sur son lit par ce mystérieux inconnu, et s'abandonne à la curiosité et au plaisir. Il découvre plus tard que cet homme n'était autre que Mikito, un ancien camarade de collège, et frère jumeau de la fille qu'il fréquentait à l'époque. Quels liens unissent Masato et Mikito, et comment vont-ils évoluer 10 ans après qu'ils se soient perdus de vue ?

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance Prix: 7.95 Nb de pages: 178
    Le personnage de Masato est très cliché, c'est un salaryman coincé, à lunettes, qui a presque 30 ans est toujours puceau et qui décide de ne plus l'être. En faisant appel à un service spécialisé, il tombe non seulement sur un homme mais surtout sur un ancien camarade d'école. Est-ce le fruit du hasard ? Cette situation va le replonger dans des souvenirs du passé où l'on découvrira que Masato était dans sa jeunesse, un garçon populaire qui avait beaucoup de succès.
    Alors qu'est-ce qui l'a amené à changer à ce point ? Toute la question et l'intérêt du livre se situe là. Mais le plus surprenant, à mon avis, c'est la façon dont cette "rencontre" a eu lieu mais je ne vous en dirai pas plus.
    Deliheal change nous propose donc une histoire assez intéressante dans sa construction et dans les caractéristiques des personnages. Un manga plaisant sans être pour autant époustouflant.


    alx23
    Scenariste: Caspian Darke & Geoffrey Rickett Dessinateur: Banished Shadow Coloriste: Banished Shadow Editeur: Black River Note: 4.0
    Résumé:

    L'essence même des ténèbres au coeur d'une graine que tous convoitent ! Un comics fantastique d'horreur mettant en scène une jeune femme contre les créatures de la nuit. Dans une métropole sombre et dystopique, les créatures de la nuit règnent en maîtres et les humains souffrent, tout au bas de l'échelle sociale. Hantée par la disparition de sa soeur Tessa, Talyn, sans abri, livre des combats de rue sans merci.

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique Prix: 18,90€ Nb de pages: 184
    Les deux amis scénaristes de longue date travaillent ensemble sur Talyn pour nous proposer une histoire originale s'inspirant de plusieurs genres différents. La couverture et le titre annoncent le côté fantastique et horrifique de la série. On découvre la mégalopole de Remnant où les derniers humains les plus pauvres vivent aux cotés de créatures maléfiques. La violence est au cœur de cette ville, où nous suivons une jeune humaine qui participe à des combats à mains nus contre des Lycans. Les vampires et autres montres sont de la partie mais l'on suit également "Un œil gris", un personnage avec des capacités supérieures chassant les vampires.
    Par-dessus l'histoire intéressante, les dessins apportent beaucoup au récit avec une ambiance incroyable et sombre. Banished Shadow réalise ses planches numériquement comme l'on s'en aperçoit avec les couleurs. Les cadrages sont parfaits et les scènes d'action rythmées. On pourra regretter le manque de luminosité sur certaines planches mais cela contribue à l'atmosphère générale. L’album se termine sur de nombreuse pages d’illustrations, de recherches graphiques, d’interview des auteurs, de processus de création d’une planche.
    Ce premier est un peu court mais propose suffisamment de bonus pour pallier la pagination et nous permet de découvrir tout le potentiel de Talyn. 

    Nickad
    Scenariste: SOON-Q Dessinateur: SOON-Q Editeur: Delcourt - KBooks Note: 3.0
    Résumé:

    Après avoir achevé son service militaire, Ryu pensait pouvoir reprendre une vie normale. Pourtant, ses plans sont bouleversés lorsqu'il est kidnappé par une mystérieuse entité. Envoyé dans un monde artificiel appelé Selha Latna, il doit lutter pour survivre dans cet univers hostile. Heureusement, il possède un guide de jeu pour lui venir en aide ! Enfin, presque... car ce dernier est complètement buggé ! Bloqué dans le tutoriel où il doit affronter des monstres de plus en plus puissants, Ryu finit par perdre la notion du temps. Du jour au lendemain, l'univers de Selha Latna est soudain effacé ! Notre héros est alors projeté dans une nouvelle dimension sans aucune explication. Quelles épreuves va-t-il devoir affronter ? Pourra-t-il enfin rencontrer d'autres terriens ? Ou même... rentrer chez lui ...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique Prix: 14.95 Nb de pages: 240
    Voilà un début d’histoire comme on en a vu d’autres : un groupe d’humain est transporté dans un tutorial afin de s’entrainer, de venir plus fort, monter de niveau … avant d’être propulsé dans un autre monde (Latna). Hélas pour notre héros, Ryu, il est tombé sur un guide de jeu défectueux qui l’empêche de passer au niveau 5, il reste donc coincé dans le premier tutorial en étant obligé de combattre des créatures de plus en plus fortes et s’en pouvoir se reposer. Ce n’est que lorsqu’un « dieu » (à vérifier plus tard) s’aperçoit de l’erreur que Ryu est propulsé sur Latna s’en avoir pu faire les autres niveaux d’évolution.
    Bien sûr, toutes ces années à être coincé l’ont fait progressé, il a développé un corps musclé et des techniques mais n’a pas monté de niveau !! Le voilà à la traine par rapport aux autres terriens enlevés en même temps que lui. Mais comme il arrive longtemps après les autres, le monde de Latna a aussi évolué et c’est l’inconnu qui l’attend.
    Bon rien de très original en soi à part le statut des terriens sur Latna mais ça, je vous laisse le découvrir. Côté graphisme, on a vu mieux, le trait est un peu grossier, il est correct mais sans plus. Maintenant que le héros est enfin sur Latna, j’espère qu’il y aura un peu de surprise car pour le moment on s’ennuie un peu.
    Extrait



    Nickad
    Scenariste: Haruo Iwamune Dessinateur: Haruo Iwamune Editeur: Delcourt - Tonkam Note: 3.5
    Résumé:

    Dans un monde post-apocalyptique, une jeune fille marche seule sur une terre dépourvue du moindre être humain. Sa mission : rechercher des survivants et nettoyer chaque zone visitée du fléau qui détruit le monde. Une épopée solitaire qui mènera la jeune fille à parcourir un monde magnifiquement dévasté.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Science Fiction Prix: 8.50 Nb de pages: 224
    L'histoire prend place dans un monde post-apocalyptique où l'histoire commence avec une héroïne, seule au milieu du chaos. Une ambiance qui nous fait tout de suite penser à Alma ou Girls last tour. Entre recherche de survivants et affrontements avec des entités non humaines, Saya Uchimitsu poursuit sa mission de sauvetage et de décontamination. On ne sait pas très bien ce qu'elle est, en partie humaine, androïde ou génétiquement modifiée mais on sait qu'elle fait partie des rares êtres à ne pas être infectés par le virus qui a provoqué la disparition des humains. On ne sait pas non plus qui lui a donné cette mission ni d'où elle vient, on assiste juste à son quotidien avec son lot de rencontres et d'histoires dramatiques.
    Malgré ce contexte, Mission in the apocalypse relève plus d'une exploration de l'âme humaine que d'une aventure fantastique. Les dessins sont très intéressants, les paysages en ruine et les corps contaminés nous plongent directement dans l'apocalypse mais ce sont surtout les petites histoires de ces personnes décédées et la position qu'ils ont quand Saya les retrouve qui sont mises en avant : l'attitude de l'homme face à une fin imminente.
    Aventure, ballade et réflexion, voilà les ingrédients de ce nouveau manga ! Une lecture intéressante qui donne envie de poursuivre l'exploration plus loin.
    Extrait



    poseidon2

    New grappler Baki tome 1 & 2

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Keisuke Itagaki Dessinateur: Keisuke Itagaki Editeur: Meian Note: 4.0
    Résumé:

    En quête de défaite, cinq dangereux condamnés à mort s'évadent de prison et se rendent à Tokyo pour en découdre !! Assistez à une guerre totale entre Arts Martiaux de l'Ombre et Arts Martiaux de la Lumière ! Des évasions spectaculaires de condamnés à mort semblent se produire simultanément dans des prisons ultra sécurisées des quatre coins du monde. À chaque fois, un même message est retrouvé derrière les évadés. Au même moment, l'organisateur du tournoi de l'arène souterraine se rend dans le lycée de Baki pour s'entretenir avec le jeune combattant... Face à cinq puissants criminels, Baki sera-t-il à la hauteur de sa réputation de vainqueur du tournoi de l'arène souterraine ?!

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Action Prix: 12.95 Nb de pages: 344
    Le retour de Baki. Auréolé de sa victoire au tournoi précédent, Baki reprend sa vie mais sa renommée a dépassé les limite de l'asie et des tarés de tout bord se dirige vers le japon dans le but de le défier.
    Bon ok on est exactement dans la même histoire. Le tournoi n'est pas officiel, les combattants sont encore plus dangereux et encore plus fou mais le principe est le même : ca castagne à fond. C'est violent (très violent) et la mort est au coin de la rue pour toute personne qui se mettrait entre Baki et ses poursuivants.
    Cette suite ravira donc les fans de notre super star du combat mais ne changera absolument rien pour ceux qui n'ont pas aimé la première série....
    Niveau édition, Meian repart sur les mêmes bases avec des tomes qualitatifs à la pagination importante pour un prix réduit de 12.95

    poseidon2

    Gifted tome 1

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Seimaru Amagi Dessinateur: Seimaru Amagi Coloriste: Seimaru Amagi Editeur: Vega-Dupuis Note: 4.0
    Résumé:

    Lors d'une enquête sur le suicide d'une étudiante, Natsuki Amakusa rencontre Yuya Shiki, et ils parviennent rapidement à en conclure à un meurtre et trouver le coupable. Mais Amakusa est rapidement intrigué par Shiki, qui est parvenu à déduire la vérité bien plus rapidement que lui... Plus tard, lors d'un accident, les deux jeunes hommes vont à nouveau être amenés à coopérer, et Shiki va être obligé de dévoiler le mystérieux pouvoir qu'il possède : il est capable de voir les meurtriers. Fasciné, Amakusa va embaucher Shiki pour l'aider dans ses enquêtes. C'est ainsi que l'on suit un duo policier peu banal à travers divers crimes.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Polar Prix: 8.35 Nb de pages: 160
    Nouveau manga d'enquête en duo dans le catalogue de Vega avec un tome assez rafraichissant.
    Le couple Policier / Lycéen est super sympa. Notre "héros" ne souhaitant se servir de ses pouvoirs se retrouve embarqué dans des enquêtes "contre son gré" par un policier suffisant malin pour le piéger.
    Mais ce même policier se trouve être aussi gentil et plutôt un très bon enquêteur. Car notre héros ne peut QUE voir les meurtriers, mais n'a aucune idée de comment ils ont réussi leurs coups ! C'est à notre sherlock holmes de découvrir comment et à casser les alibis de chacun.
    C''est sympa, les enquêtes sont déjà un poil compliqué et le couple fonctionnent bien.
    De bon augure pour la suite !



    poseidon2

    Bertille & Lassiter

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Éric Stalner Dessinateur: Éric Stalner Coloriste: Éric Stalner Editeur: Grand Angle Note: 4.0
    Résumé:

    D'un côté les Bertille et leur mystérieuse boule rouge. De l'autre Lassiter. Leurs vies ne devaient pas s'entremêler et pourtant... À la fin des années 1920, le commissaire Bertille rencontre par hasard Bertille, jeune fille de bonne famille lors de l'apparition d'un étrange phénomène. Quarante ans plus tard, Jonathan Lassiter, jeune Américain un peu paumé rencontre par hasard Edward dans un bar. Après une nuit mouvementée, il doit rapidement fuir le Nebraska et les États-Unis. Installé depuis quelques mois à Paris, il décide un jour de prendre un train pour la Bretagne à la gare Montparnasse, et tombe sur Bertille et Bertille. Pur hasard ? Rien n'est moins sûr...

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Polar Prix: 19.90 Nb de pages: 96
    Et bien dite donc je ne dois pas être bien malin, car je n'avais pas compris que "Bertille et Bertille" et "13 heures 17 dans la vie de Jonathan Lassiter" faisaient partie du même univers. Mais pas du tout. Et pourtant... Stalner nous livre un tome qui mêle les deux histoires. Un tome réussit à garder le décalage des tomes précédents avec cette douce langueur et décontraction des années 60 tout en ajoutant les gangsters à la poursuite de Lassister et l'énigmatique boule rouge de bertille et Bertille.
    Une aventure qui se lit comme on déguste un bonbon à sucer. Tout doucement et ou le véritable gout ne se révèle que vers la moitié, une fois que la bouche est bien aromatisée. C'est pareil ici. On est un peu dubitatif au début, mais c'est juste le temps de se remettre dans l'ambiance… et une fois qu'on y est on est porté par le charme désuet de nos Bertille et par cette étrange boule qui semble douée de sentiment.
    Une belle conclusion à un triptyque que je n'avais pas du tout vu venir.


     

    poseidon2

    Fluff fairyland ! t1

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Skottie Young Dessinateur: Brett Bean Coloriste: Brett Bean Editeur: Urban Comics Note: 3.5
    Résumé:

    Gertrude a passé trente ans a Fairyland, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle était plus que ravie de quitter ENFIN cet univers de cinglés pour retrouver notre monde triste et ennuyant ! Le souci, c'est que notre maniaque aux cheveux verts n'est pas bonne à grand-chose, si ce n'est massacrer ceux qui la contrarient un peu trop à coup d'attendrisseur à viande et de caisse enregistreuse... Alors, quand on vient lui demander son aide pour retrouver un gamin paumé à Fairyland, elle se dit que ses talents seront au moins employés à leur juste valeur ! 

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Humour Prix: 17 Nb de pages: 128
    Elle est de retour !!! la plus délirante et plus tarée de toutes les héroïnes de comics est de retour à Fairyland et.... ce n'est pas pour faire des Cup cake !
    Je me demandais bien comment Scottie Young allait relancer la série de dingo qui l'a fait connaitre en france. Et bien il ne cherche même pas trouver une histoire vraiment cohérente : Notre chère Gertrude, après avoir passé 30 ans sans vieillir à Fairyland, est une inadaptée sociale et n'enchaine rien de moins que des èches cuisant dans 100% de ce qu'elle fait ! Alors quelqu'un la téléporte dans Fairyland avec une mission débile qu'elle s'empresse d'accepter !
    Bref le prétexte est trouvé et nous revoici lance dans l'aventure débile de Scottie Young.... qui n'est plus aux dessins d'ailleurs. Si graphiquement, c'est quasiment identique, l'histoire peine un peu à trouver de la fraicheur après nous avoir sortie l'intégralité des crasses dans la première série.
    On s'amuse quand même à retrouver notre héroïne mais on espère juste que sa vraie arrivée à Fairyland soit quand même différente de la première série


     

    poseidon2

    Kyuki no Adabana tome 1

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Tsugaru Toba Dessinateur: Tsugaru Toba Editeur: Meian Note: 4.0
    Résumé:

    Haru Tamaki est un garçon capable de voir et de parler avec les " kamis ", les innombrables divinités qui peuplent le Japon. Un jour, il fait la rencontre de Kazura, un kami de la pauvreté, et alors qu'ils se rendent dans un sanctuaire de mauvais augure, ils se font tous deux avaler par un trou béant apparu de nulle part... À son réveil, Tamaki découvre qu'il a atterri au " Takama-ga-hara ", le royaume des kamis... Ce shonen d'action, où les mythes japonais sont personnifiés, suit l'aventure d'un jeune humain perdu au royaume des kamis qui devra affronter bien des dangers ! De grands dangers l'attendent au royaume des kamis !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure Prix: 6.95 Nb de pages: 214
    Nouveau shonen chez Meian et un shonen qui n'est pas vraiment un Isekai. Bon notre héros est effectivement projeté dans le monde des esprits, mais il avait déjà la possibilité de les voir et de leur parler.
    Ce premier tome est un bon tome d'introduction. On découvre un héros délicat et très humain mais aussi un univers ou les Kamis sont légion et prennent n'importe quelles formes. Si on ne connait pas encore le véritable but de l'histoire, on se laisse porter par un couple intriguant, un manga bien dessiné et des perspectives intéressantes.
    Un bon premier tome qui coche toutes les cases qui donnent envies d'en savoir plus sur l'univers.

    poseidon2
    Scenariste: Keiko Ishihara Dessinateur: Keiko Ishihara Editeur: Doki-Doki Note: 4.5
    Résumé:

    Quand une jeune fille voit sa vie happée par le destin d'un royaume... Le Roi d'Asha est mort, assassiné par le censeur du royaume de Sigur.Et alors que Freya porte secours à la reine Mariam, elle se retrouve soudain face à son ennemi Zabel...Que lui réservent encore les terres de l'Est ?Portée par la joie comme par la haine, elle continue malgré tout à avancer

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Guerre Prix: 6.95 Nb de pages: 160
    Une critique de @TheOtaku : Nous voilà au sein même de la guerre entre le royaume d'Asha et Sigurd. Freya reverra, par hasard le roi de Sigurd, se fera enlevé et comme à son habitude, se battra.
    Des batailles, des questions, des révélations, de la joie, de la tristesse, de l'amour, voila le planning de ces deux tomes, mais aussi de cette série en général.
    2 très bon tomes, rapides, regorgeant d’informations et de suspense. Le scénario toujours aussi bien fait et malgré la rapidité d’évolution de l'histoire, l'auteur arrive toujours à nous étonner, nous surprendre. Les doutes qu'il arrive à faire peser sur nous sont aussi dérangeants que plaisant : avec qui finira Freya ? son secret sera-t-il révélé ? avec l'apparition de son roi, Sigurd gagnera ? Rien n'est sûr et contrairement à d'autres, en plus de se démarquer par son histoire, Freya L'ombre du prince se démarque aussi par son suspense présent sur tous les sujets, même sur certains qui sont souvent évidents chez d'autres.
    Vous l'aurez surement compris, j'aime beaucoup les doutes présents dans ce manga, mais la beauté des graphismes et le scénario développé ne sont pas en rien dans ma passion pour ce manga. 


     
     

    poseidon2

    Hitomi

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: H.S Tak Dessinateur: Isabella Mazzanti Coloriste: Isabella Mazzanti Editeur: Urban Comics Note: 4.5
    Résumé:

    Dans le Japon de l'ère féodale, Hitomi, une jeune vagabonde qui a vu sa famille décimée par un mystérieux samouraï noir, s'engage sur le chemin de la vengeance. Parcourant le pays sans relâche dans l'espoir de devenir à son tour samouraï, elle se rend vite compte que dans une société enracinée dans la discrimination et la violence, elle ne pourra compter que sur elle-même - et son sabre - pour arriver à ses fins.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Action Prix: 20 Nb de pages: 144
    Urban comics continue sa mue avec un nouvel album dans la collection "bd". pas de début de série ce coup-ci mais un très beau one shot sur le samourail noir de Nobunaga.
    Tiré d'une histoire vraie, cette histoire cherche à combler la fin de l'histoire de l'homme noir qui suivi Nobunaga mais qui disparu de l'histoire du japon en même temps que la mort de son maitre. Elle nous raconte donc, au travers d'une vendetta d'une jeune fille, l'errance d'un rônin de couleur dans le Japon féodale. Un Samourail noir qui est autant une bête de foire de part sa couleur qu'un samourail respecté par ses combats passés.
    Entre description du Japon féodal, combat de samourail et réflexion sur la perte de racines des personnes issues de l'esclavage et leur quasi impossible l'intégration, ce Hitomi nous parle autant qu'il nous charme les rétines par le talent graphique de Isabella Mazzanti.
    À conseiller à tous les fans de l'époque féodale japonaise. 


     

    poseidon2
    Scenariste: J.H. Williams III | Chuck Dixon | Jerry Ordway Dessinateur: Walter McDaniel | Scott Beatty | Ron Randall Coloriste: Walter McDaniel | Scott Beatty | Ron Randall Editeur: Urban Comics Note: 3.0
    Résumé:

    Dans le Slab, la prison de sécurité maximale pour les criminels surpuissants, le Joker apprend qu'il est mourant. Il concocte alors un plan pour perpétuer son héritage, en partageant le venin qui l'a transformé en un sociopathe au visage pâle avec d'innombrables autres super-vilains. Pendant ce temps, Oracle, la première ligne de défense, est indisponible. Seule Black Canary répond présente pour essayer d'arrêter une émeute de malfaiteurs sanguinaires.

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Super héros Prix: 25 Nb de pages: 256
    En voici un album super surprenant. En effet au vu de la couverture, du dessin et de la période chronologique, j'étais sur que cet album était une réédition.
    Et bien après des recherches sur le net, il ne semblerait pas ! Et pourtant le dessin fait très années 80-90 et l'histoire se passe avec Tim Drake en tant que Robin. On est donc loin de la continuité actuelle. Cela mis à part l'histoire n'est pas trop mal. Le principe de voir ce que le Joker ferait si on lui déclarait qu'il allait mourir est plutôt sympa et le dessin old shool se marie plutôt bien avec les délires loufoques du Joker.
    Après l'histoire est un peu trop "consensuelle" et la fin cherche trop rapidement à retomber sur ses pattes pour que ce récit soit vraiment marquant. 
    Un récit de vacances pour nostalgique.


    poseidon2

    No love lost tome 1

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Luca Oliveri Dessinateur: Luca Oliveri Editeur: Dargaud Note: 4.0
    Résumé:

    2233, l'humanité est une espèce interstellaire. Elixir et Yakkun sont « Tueurs de lune de miel », un couple de soldats d'élite. Alors que leur vaisseau devient incontrôlable, ils s'écrasent en urgence sur une planète inconnue qu'ils pensaient inhabitée mais qui héberge en réalité une colonie terrienne. Séparés et sans moyen de communication, ils mettront tout en oeuvre pour comprendre le mystère qui entoure ce monde et, surtout, pour se retrouver. Quoi qu'il en coûte...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Science Fiction Prix: 13.50 Nb de pages: 264
    No love lost c'est la deuxième série type "manga" de la collection Combo de Dargaud. Et cette fois on est dans de la SF pure avec une histoire assez dingue : un couple d'explorateur spatial s'échoue sur une planète inconnue et se retrouve séparés. 
    Et ce qui est très bon dans cette histoire : on part avec un couple qui s'aime et on suit leurs aventures séparées, chacun souhaitant retrouver l'autre dans ce monde inconnu et sans aucune piste. En plus de l'habituel aventure SF, on se retrouve une intéressante séparation émotionnelle comme on en voit peu.
    Le mix des deux est très sympa et nous offre une belle et longue aventure SF !
    Note : n'en déplaise aux images ci-dessous, seul le début de l'histoire est en couleur



    poseidon2
    Scenariste: Ryoko Fukuyama Dessinateur: Ryoko Fukuyama Editeur: Kana Note: 3.5
    Résumé:

    Quatre amis en seconde année de lycée se sont jurés de ne jamais tomber amoureux, préférant s'occuper de leur club qu'ils ont formé, le Muda-bu, qui consiste à rechercher des sujets idiots et les reproduire eux-mêmes. Ils tombèrent un jour sur une expérience qu'ils ont trouvée dans un manga, et décidèrent de la faire. Cette expérience raconte que "si vous courez avec un morceau de pain dans la bouche et que vous croisez quelqu'un, alors vous tomberez amoureux de cette personne ...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance Prix: 7.35 Nb de pages: 168
    Nouveau shojo chez Vega avec un shojo mignon comme tout et qui se démarque des autres par son casting. En effet on ne parle pas ici d'un seul "couple" en devenir, mais bien d'un groupe de garçons dans une école de fille. Un groupe de garçons atypiques qui ne réussissent pas, jusqu'à présent, à charmer les multiples filles de leur lycée.
    On ne suit donc non pas un seul couple, mais bien plusieurs qui se forment les un après les autres.
    C'est mignon, les relations avancent vite et l'ensemble se lit plutôt bien.
    A noter qu'une adaptation live est sortie au japon !
     


    poseidon2
    Scenariste: Iñaki San Román | Álvaro Velasco Dessinateur: Pedro Rodríguez Coloriste: Pedro Rodríguez Editeur: Bamboo Note: 4.0
    Résumé:

    Une plongée aussi touchante que réaliste dans le monde des agents de footballeurs ! 1995, Espagne. Un agent de footballeur près à tous les sacrifices, déniche une pépite. Sauf qu'après une formidable ascension, le joueur se blesse et met un terme à sa carrière entrainant ainsi la déchéance de son agent. En 2022, alors qu'il n'a quasiment plus de contact avec sa fille, devenue arbitre, cet agent au crépuscule de sa vie aura une seconde chance...

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Documentaire Prix: 17.90 Nb de pages: 96
    Amis amateurs de foot à l'ancienne, cette BD est pour vous ! Non pas qu'elle ne soit pas destinée aux jeunes fans, mais elle met en avant la façon de gérer sa carrière de foot à l'ancienne. Une façon qui m'était en avant le flaire de quelques initiés, les comportements humains et les relations à l'amiable plus que les datas, l'argent et l'absence de scrupule.
    Le découpage en 3 époques permet de bien soulever cette évolution du monde du foot, mais aussi de bien mettre en avant un personnage central qui a dédié sa vie à sa passion, avec des résultats comme des échecs. 
    Graphiquement c'est très joli avec un dessin tout en rondeur et des visages tres expressifs.
    Un très bon one shot et une excellente critique du foot actuelle ! 
    À lire pour éviter de 's'endormir en regardant la coupe d'europe !


    poseidon2
    Scenariste: Skottie Young Dessinateur: Kyle Strahm Coloriste: Kyle Strahm Editeur: Urban Comics Note: 4.5
    Résumé:

    C'est un grand jour pour Twig, qui débute sa première journée de travail. Lui qui rêvait de devenir chef cuisinier doit malheureusement laisser ses rêves derrière lui pour suivre les pas de son père récemment disparu. Le voilà donc parti (avec un peu de retard !), accompagné de son ami Splat, pour un voyage dont il n'imagine pas encore à quel point il bouleversera sa vie !

    Âge : 6+. 

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Action Prix: 16 Nb de pages: 128
    Quand Scottie Young est aux manettes d'une série, on s'attend toujours à énormément de surprises et de couleurs ! La couverture va dans ce sens. L'interrogation venait plus de l'aspect très enfantin de cette dernière.
    Non pas que les récits enfantins ne soient pas sympas. Juste qu'on a déjà vu Scottie Young nous a livré des albums faussement enfantins et radicalement violent et vulgaire. Tout ce qu'on aime 🙂
    Ici pas de tricherie. On est dans une aventure aussi mignonne que bien dessinée ! Une aventure dans un univers encore une fois super imaginatif, très onirique et non sans rappeler (au plus ancien) l'histoire sans fin. On se laisse porter avec plaisir par les aventures de notre jeune héros et par l'aspect très sensible du scenario.
    Les fans e comics au long cours risquent d'être déçus par ce one shot un peu court, mais les enfants rêveurs et leurs parents seront eux conquis !
    A noter que ce comics est vendu en couverture souple !


     

    Kevin Nivek
    Scenariste: Ernesto Anderle , collectif Dessinateur: Ernesto Anderle Coloriste: Ernesto Anderle Editeur: Petit à petit Note: 3.5
    Résumé:

    Michelangelo Merisi, dit Caravage venait de nulle part mais a toujours suivi le chemin qui lui a été offert, celui de l'Art. Guidé par son talent lumineux et ses tempêtes intérieures chaotiques, Caravage maîtrisait à la perfection la technique du clair-obscur au point d'en devenir le maître incontesté. Son oeuvre naturaliste, brutale et sublime influencera les peintres qui lui succéderont ainsi que les arts postérieurs. Dans ce Docu-BD, Ernesto Anderle propose une relecture à la fois audacieuse, onirique et pertinente de l'histoire turbulente du peintre, relevée par de superbes pages documentaires écrites par Chiara Stigliani, conservatrice et restauratrice de Milan, Stéphane Loire, conservateur général du Musée de Louvre, Sophie Laroche conservatrice au Musée des Beaux Arts de Nancy et Diederik Bakhuÿs conservateur du Musée des Beaux Arts de Rouen.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Historique Prix: 24,9 Nb de pages: 240
    Pas simple de passer après le diptyque incroyable de Manara sur le Caravage ! A la différence du dessinateur maître italien , Ernesto Anderle et un collectif de conservateurs de musées , ne livrent pas une biographie chronologique de l'artiste . Ils le décrivent à plusieurs moments de sa vie dans des situations marquantes et inspirantes pour ses oeuvres . On le sait , sa vie a été jalonnée de drames et de rixes , il avait l'art de trouver les ennuis . Mais de ces crises existentielles mêlées aux histoires rocambolesques dans lesquelles il se retrouvait , a pu germer un art inimité et source d'inspiration pour bon nombre d'artistes peintres . L'omniprésence du clergé et les demandes de tableaux effectuées lui ont permis de mélanger son histoire personnelle et les actes fondateurs du christianisme pour les incorporer dans des toiles d'une incroyable puissance . L'esprit Docu-BD se retrouve au grès des double-pages qui enrichissent l'histoire avec documentaires et photos de tableaux . Mais le plus indéniable étant les explications liées à une oeuvre choisie par les conservateurs de musée . La page de gauche exposant l'oeuvre et celle de droite expliquant les nombreux symboles représentés ainsi que la genèse du tableau . Une véritable mine d'informations qui vous fera découvrir l'art pictural sous un autre angle . Vous aurez presque l'impression d'être au musée avec la visite guidée 😉 ; la technique du clair-obscur n'aura plus aucun secret pour vous .




    Nickad

    Alice in Kyoto forest 1 & 2

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: MOCHIZUKI Mai Dessinateur: NIWA Haruki Editeur: Delcourt - Tonkam Note: 3.5
    Résumé:

    Ayant perdu ses parents très jeune, Alice endure depuis des années l'antipathie de l'oncle chez lequel elle vit et rêve de prendre son indépendance. Elle décide un jour de retourner à Kyoto dans l'espoir de devenir apprentie geisha. Mais en huit ans, sa ville natale a bien changé et alors qu'elle erre dans les rues... ses peluches de grenouille et de lapin blanc se mettent à parler ?!

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique Prix: 8.50 Nb de pages: 176
    Alice in Kyoto forest s’inspire librement d’Alice au pays des merveilles en y intégrant un peu de folklore asiatique, un peu de contes occidentaux et beaucoup d’imagination.
    Alice est une jeune fille orpheline qui vit chez sa tante. Hélas, son oncle ne l’apprécie guère car pour lui, c’est une bouche à nourrir en plus. Elle se réfugie alors dans la lecture, des histoires qui l’a font voyager et rêver. Voyant qu’elle ne pourra pas faire d’études et ayant l’âge de quitter cette maison où elle n’est pas heureuse, Alice de devenir apprentie geisha dans la ville où elle est née. Elle se rend vite compte que la ville n’est plus comme dans ses souvenirs.
    Comme dans l’histoire originale, Alice se retrouve dans un monde fantastique où elle ne pourra rester que si elle devient utile. Elle est aidée par des personnages secondaires atypiques : des peluches de lapin et de grenouille vivantes.
    J’ai toujours trouvé qu’Alice in Wonderland était complexe car il y a beaucoup d’éléments fantaisistes qui partent un peu dans tous le sens et qu’il reste des points obscurs. Cette version m’a laissé la même impression : il y a beaucoup d’éléments dont certains restent inexpliqués. Par contre, il faut reconnaitre que le scénario ne manque pas d’imagination et pour ceux qui sont adeptes des contes, il y a de nombreuses références à trouver. L’histoire est plutôt plaisante et possède plusieurs niveaux de lecture. Cependant, on peut aussi s’y perdre et passer à côté de certains aspects.



    Nickad
    Scenariste: RIHARA Dessinateur: RIHARA Editeur: Hana Note: 2.5
    Résumé:

    Plus de 10 ans se sont écoulés depuis que Rikuya a quitté son petit ami, mais celui-ci le hante toujours. Pourquoi son corps le réclame-t-il autant ? Qu'est-ce qu'il est devenu, après tout ce temps ? Les questions sont sans fin et heureusement pour lui, il aura bientôt réponse à toutes...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Erotique Prix: 7.95 Nb de pages: 194
    Bon tout est dit dans le titre ou presque ! Les deux personnages principaux sortaient ensemble au lycée. Leur rupture n’était pas au manque d’amour mais le premier (le séduisant garde du corps) était trop accro au sexe et pensait qu’il empêchait le second (l’écrivain menacé) de mener à bien sa carrière. Au fond aucun des deux ne voulait rompre et dix ans après, leur retrouvaille va leur permettre de mettre les choses au point.
    Rien de très original en dehors du fait que le moins viril des deux est le garde du corps alors qu’il était le plus chétif (et le passif) étant plus jeune. La suite de l’histoire n’est qu’un prétexte à des scènes osées nombreuses, les personnages ayant une forte libido. Le graphisme n’est pas déplaisant mais le scénario est un peu vide.


    Kevin Nivek
    Scenariste: Céka Dessinateur: Collectif Coloriste: Collectif Editeur: Petit à petit Note: 4.5
    Résumé:

    Quinze anecdotes incroyables de l'Histoire de l'Art restituées en BD pour découvrir la grande Histoire de l'Art (Monet, Warhol, Vinci...) Un partenariat détonnant avec Artips, pour éduquer à l'Art par la BD. Chaque chapitre est complété par des pages documentaires sur l'Histoire de l'Art.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Documentaire Prix: 17,90 Nb de pages: 96
    Les éditions Petitàpetit signent en partenariat avec le média culturel Artips ce formidable recueil d'histoires sur les plus grands artistes de notre histoire . Ainsi , au fil de ces 96 pages que vous ne verrez pas passer , défilent sous vos yeux Vinci , Le bernin , Vermeer , Chardin , Vigée Le Brun , Géricault , Ingres , Cézanne , le facteur Cheval , Eiffel , Gauguin , Monet , Dali , Klein et Warhol . Dans un ordre chronologique ces géants de l'art se succèdent avec pour chacun quelques pages BD sur un des moments forts de leur vie créative , puis des double-pages d'images d'archives , articles de presse et autres photographies . C'est une véritable mine d'information dans laquelle vous viendrez combler un éventuel déficit de culture générale 😉 . J'ai pour ma part découvert ( entre autres)  un pan de la vie de Vigée Le Brun , une formidable portraitiste contemporaine de Louis VXI et amie de Marie-Antoinette , ayant du fuir la France lors de la révolution . Le collectif de dessinateurs assure des planches de qualité avec une influence du style graphique de l'artiste en question . Par exemple , Thierry Chavant propose une bichromie aux teintes de bleu pour exposer un morceau de la vie de Klein . Vincent Dutreuil , en charge de Monet , vous en mettra plein les yeux dans un style réaliste aux couleurs pastels avec une minutie du détail saisissante . Une réussite totale , emplie d'anecdotes que vous aurez envie de partager 🙂 La culture comme la confiture , oui et à partager au plus grand nombre , pour percer le mystère du travail de Vermeer , ou comment est née de l'imagination de Dali la fameuse Montre molle 😉 





    poseidon2
    Scenariste: Fudeorca Dessinateur: Muramasa Sabiku Editeur: Doki-Doki Note: 3.0
    Résumé:

    Face à la guerre qui approche, le paisible éleveur d'oiseaux géants doit prendre son envol et affronter son destin ! Grâce aux connaissances de sa vie antérieure, Yuri, le possible futur chef du clan, a réussi à protéger sa famille et la population contre une épidémie virulente.Il entre enfin à l'Académie des chevaliers mais, lors de l'examen, il blesse la fierté de la princesse Carol, qu'il n'avait pas vue depuis des années. Entre eux, le malaise s'installe. Au dortoir, l'arrogant Dolla lui piétine le journal dans lequel il consignait ses précieux souvenirs. Face à cet outrage envers sa famille, Yuri ne peut réprimer sa rage et sa violence...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure Prix: 7.95 Nb de pages: 192
    Fin du deuxième cycle pour un manga qui continue toujours sur un rythme élevé. Si ce tome 4 met en avant la "surement" future femme de notre héros, il nous montre surtout la montée en puissance de notre jeune héros et son apprentissage des lieux et ennemis. 
    Un tome qui marque la fin de l'adolescence et se clôture sur un nouveau bond en avant qui nous livrera, on l'espère à force, un récit plus intense dans les prochains tomes.


    poseidon2
    Scenariste: Pacha Dessinateur: Pacha Editeur: Kana Note: 4.0
    Résumé:

    Métro, boulot, dodo... Vous n'en avez pas marre de cette vie ? Une vie faite de sacrifices, de dur labeur... Tout ça pour quoi ? Vous méritez mieux ! Et si je vous disais que vous pouvez reprendre votre vie en main ? Que voudriez-vous ? Un meilleur poste ? Trouver l'amour de votre vie ? Ou carrément guérir d'une maladie incurable ? C'est désormais possible ! Pour cela, n'hésitez pas à passer dans l'une des nombreuses boutiques d'artefacts de Paris. Les objets magiques qu'elles renferment sont la clef d'un avenir radieux qui vous tend les bras. P.-S. : La boutique du 6e arrondissement est momentanément fermée.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure Prix: 190 Nb de pages: 7.70
    Nouveau manga français pour Kana avec un shonen qui part sur les chapeaux de roue : Déjà l'histoire se passe à Paris aux pieds de la tour Eiffel ! La boutique de notre héros se trouve sur rien de moins qu'une péniche à même la seine. Si on ajoute à cela un astucieux mélange de magie et fantastique, axés autour de ces fameux artefacts et du puits à vœux.
     Si notre héros  est un peu sur la retenue au début du manga, l'aventure prend vite le pas et le côté "progression/ découverte" inhérent au shonen arrive suffisamment vite pour relancer la lecture une fois le contexte bien assimilé. Le tout étant plutôt très bien dessiné !
    En somme un bon premier tome qui donne vraiment envie de lire la suite.
    Par contre je dois vous prévenir : j'ai trouvé que la qualité du papier d'impression avait baissé.... c'est surement pour ne pas augmenter le prix mais c'est bien dommage. Faites très attention à l'eau !


     

    poseidon2

    Tête de chien tome 2

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Vincent Brugeas Dessinateur: Ronan Toulhoat Coloriste: Ronan Toulhoat Editeur: Dargaud Note: 4.5
    Résumé:

    Lors d'un tournoi, en se promenant parmi les tentes, Paulin entend, par hasard, une phrase bien inquiétante : « La donzelle mourra sur la lice ». Or, de donzelle sur la lice, il n'y en a qu'une : Jehan. Se pourrait-il que son secret ait été découvert ? La vie de la jeune femme serait-elle en danger ? Il est vrai que, depuis quelques temps, elle se montre de plus en plus imprudente... Affolé, Paulin court rejoindre Jehan et Josselin pour les prévenir et, en chemin, il se heurte au Noirci. De leur côté, nos deux chevaliers ont été défiés par Gaucher de Joigny. Ce dernier pense qu'ils sont de mèche avec le Noirci et que leurs combats lors du dernier tournoi étaient truqués. En échange du silence de Gaucher, Jehan et Josselin doivent se coucher lors du duel à venir : même si l'accusation est fausse, elle pourrait faire de Jehan une cible et finir par trahir sa véritable identité... Nos héros peuvent-ils se le permettre ? Pour s'en sortir, ils devront former de nouvelles alliances avec ceux qu'ils considéraient jusqu'alors comme des adversaires : le chevalier Noirci et le mercenaire Oddard. Mais sauront-ils tous mettre de côté leurs vieilles rancoeurs ? Le monde de la chevalerie est décidément un monde plein de secrets et de tournois... Dans ce deuxième tome d'une série pleine de rebondissements et d'humour, nous continuons à suivre les aventures du trio de jeunes héros, dans un scénario toujours brillamment mené par Vincent brugeas, restitué par le dessin flamboyant de Ronan Toulhoat et les couleurs éclatantes de Yoann Guillo.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Historique Prix: 21.50 Nb de pages: 136
    Suite du récit chevaleresque des auteurs du Roy des Ribault avec la fin de la saison de la chevalerie et un dernier tournoi sous haute tension.
    Deuxième tome très attendu et très réussi. On retrouve avec plaisir l'intelligent découpage de nos auteurs, qui rythme les chapitres par des pages laissant nos personnages analyser leurs aventures, se permettant de ne pas interrompre la dynamique du récit.
    Récit qui se trouve aussi très malin, bien orienté autour de la "vraie nature" de Jehan mais sans perdre de vue la critique de la chevalerie d'apparat de l'époque. On regrettera peut-etre l'aspect un peu simplet de notre champion et la non-évolution de son rapport à tête de chien. Et encore je suis tatillon....


     

    poseidon2
    Scenariste: Gihef Dessinateur: Christelle Galland Coloriste: Christelle Galland Editeur: Grand Angle Note: 3.5
    Résumé:

    Armées de patience, de courage, d'ingéniosité et - qui sait - avec l'aide du Seigneur, elles élaborent un alcool unique en son genre ! En pleine prohibition, le couvent Saint-Patrick est en passe d'être exproprié par la banque. La découverte d'un vieil alambic servant autrefois à la fabrication du rhum change la donne. Le trafic d'alcool est-il vraiment un péché quand il s'agit de sauver de la banqueroute la maison de Dieu ? Pour mère Agatha, soeur Holly et leurs comparses, la réponse ne fait aucun doute... Mais face à un chef de la pègre prêt à tout pour maintenir son business et au Ku Klux Klan qui rôde, les bonnes soeurs au passé pas toujours très catholique vont avoir besoin de bien plus qu'une protection divine.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure Prix: 16.90 Nb de pages: 64
    Fin du diptyque sur la prohibition et sur nos sister act de l'alcool. Et une fin haute en couleur comme le fut le premier tome. Nos bonnes sœurs se retrouvent encore plus dans la panade que lors de leurs débuts en étant confrontés à des malfrats de tout bord mais aussi au tout nouveau FBI.
    C'est rafraichissant, sympathique et forme un bon moment de lecture.



    poseidon2
    Scenariste: Gradimir Smudja Dessinateur: Gradimir Smudja Coloriste: Gradimir Smudja Editeur: Futuropolis Note: 4.0
    Résumé:

    Né en 1913 en Alabama dans une fratrie de 11 enfants, petit-fils d'esclave, Jesse Owens est resté célèbre comme quadruple champion olympique aux jeux de Berlin. Si on n'oublie jamais de préciser qu'Hitler avait refusé de lui serrer la main, Jesse Owens complétait : «c'est le président Roosevelt qui m'a snobé. Il ne m'a même pas envoyé un télégramme. À mon retour aux États-Unis, je ne pouvais pas m'asseoir à l'avant des autobus, je devais m'asseoir à l'arrière, je ne pouvais pas vivre là où je le voulais». Pour raconter cette histoire d'enfant qui court tout le temps, poursuivi par des hordes de sauterelles, un ours, des policiers, le Ku Klux Klan et ensuite des athlètes, Gradimir Smudja a choisi la fantaisie, l'humour et le grand spectacle. Comment ne pas être ébahi par les planches splendides de l'artiste ? Norman Rockwell n'est jamais très loin. Et s'il faut faire appel à un chat pour raconter cette fresque, c'est pour mieux raviver notre coeur juvénile.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Sport Prix: 24 Nb de pages: 128
    Tout le monde connait Jesse Owens. Le sportif noir qui défia les nazis en remportant 4 médailles d'or aux jeux olympique de 1936.
    Mais connait-on reelement la vie derrière l'Histoire ? la vie d'un homme noir dans une Amérique raciste et qui ne veut de lui que parce qu'il a réussi.
    Une vie racontée... d'une assez étrange façon je dois bien l'avouer.  Notre histoire est contée par un chat noir, ami imaginaire de Jesse comme s'il était un personnage ayant existé et ayant pris part à l'aventure que fut la vie de Jesse Owens.
    Si la lecture s'en trouve plus amusante, elle remet un peu en question la véracité de ce qui nous est présenté.


     

    poseidon2

    Run to heaven tome 1

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Toan Dessinateur: Toan Editeur: Ankama Note: 4.5
    Résumé:

    2036, alors qu’un conflit armé oppose les îles du Nord et du Sud d’Arrecquero, Fee tente de vivre sa vie d’adolescente. Chaque jour, elle court le long du littoral dans l’espoir d’apercevoir le navire de sa mère, amirale partie au combat. Marginale et passionnée, c’est pieds nus que la jeune fille décide de participer à la fête du sport, organisée durant la trêve des Jeux Mondiaux. Mais la joie laisse rapidement place à l’horreur de la guerre, et l’adolescente va devoir courir pour sa liberté.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Sport Prix: 9.95 Nb de pages: 280
    Pffff grosse claque manga du moment que ce Run to heaven. Et une grosse claque française de la part d'Ankama. Une vraie surprise visuelle d'abord avec un choix graphique étonnant. En effet, le trait est .... vieillot. Mais vraiment. On dirait des mangas des années 80 à un tel point que je me suis demandé si ce n'était pas une réédition. Mais ce trait correspond particulièrement bien à un récit qui se révèle être surprenant comme rarement.
    Surprenant, car sans pitié aucune ! je ne voudrais pas trop en dire mais ce récit m'a prise aux tripes par une apparente innocence qui se heurte de plein fouet avec une réalité des plus violentes.
    C'est fort, humains et sans concession... comme la guerre.


     

    poseidon2

    Zorro - D'entre les morts

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Sean Murphy Dessinateur: Sean Murphy Coloriste: Sean Murphy Editeur: Urban Comics Note: 4.0
    Résumé:

    Dans la ville mexicaine de La Vega, tout le monde honore la mémoire de Zorro qui, 180 ans auparavant, aurait signé le porche de l'église de son célèbre Z. Tout le monde, sauf les cartels. Ces derniers voient d'un mauvais oeil cette célébration populiste, symbole de révolution, au point d'assassiner l'acteur chargé de cet hommage. Vingt ans plus tard, ses deux enfants, Rosa et Diego, finissent par recroiser le chemin du cartel parricide et doivent se rendre à l'évidence, l'heure de la vengeance a sonné. 

    Contenu vo : ZORRO: MAN OF THE DEAD #1-4.

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure Prix: 19 Nb de pages: 128
    C'était le coup de tonnerre de l'année dernière. L'annonce de l'envie de Sean Murphy de livrer sa version de, rien de moins, que Zorro !
    En tant que fan absolu de Punk Rock Jesus et de The white Knight, c'est avec beaucoup d'attente que j'ai ouvert ce Zorro et j'ai été.... surpris. Oui oui surpris. Je ne m'attendais pas du tout à ca. Sean Murphy récupère le mythe de Zorro, ne le change pas (le mythe) mais transpose uniquement l'époque.... 
    Ça vous parait surement bizarre décrit comme cela, mais c'est globalement ça. Sean Murphy nous livre un Zorro à cheval qui lutte contre des trafiquants de drogue armés de pistolet et de véhicules.
    C'est un mélange étrange et loin d'être inintéressant qui ne plaira pas forcément à tout le monde même s'il est, encore une fois, magnifié par le trait magique de Sean Murphy.
    J'avoue cependant que j'aimerais voir Sean Murphy reprendre ses habits de pellerons de la BD et se plonger sur autres choses que des mythes pour revenir à des histoires peut être plus confidentielles.

    poseidon2

    Tokyo cannabis tome 2

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Yûto Inai Dessinateur: Yûto Inai Editeur: Kana Note: 4.0
    Résumé:

    Morio Chitô tient un magasin de fleurs et vit avec son épouse et sa fille. Mais les revenus de la boutique sont maigres et sa femme est obligée de travailler à côté à temps partiel pour arrondir les fins de mois du foyer.Lorsque son ami Kagayama apprend sa situation, il lui propose de se lancer dans un business qui rapporte : la culture du cannabis, une plante interdite par la loi...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Polar Prix: 7.70 Nb de pages: 160
    Rien ne va plus pour notre cultivateur amateur de véritable plante. En effet nos joyeux cultivateurs sont rattrapés par la vérité d'un marché qui n'est pas fait que par des sympathiques consommateurs, mais qui est plein de requin plus dangereux les uns que les autres.
    Et cela permet à notre auteur de manga de basculer dans le thriller et de permettre à notre héros de se montrer sous un nouveau jour.
    Fini le petit cultivateur peureux ! Et cela pour notre plus grand bonheur !


     

    poseidon2

    Vermines tome 2

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Mathieu Salvia Dessinateur: Johann Corgié Coloriste: Johann Corgié Editeur: Dupuis Note: 4.5
    Résumé:

    Marcus Garner, vous le remettez ? Le mec trop obstiné pour mourir et trop blasé pour s'intéresser à l'univers fantastique créé par ses auteurs ? Celui qui jure tellement que l'éditeur a dû le censurer ? Il est de retour. Et, bonne nouvelle, il est obligé de se farcir une introduction complète aux Coulisses de la Réalité pendant les six premières pages ! Enjoy ! Parce qu'après, on repasse aux choses sérieuses : la bagarre, les monstres et l'humour de merde... Ce tome 2, finalement, c'est un peu comme lorsque votre charcutier vous demande : "Il y en a un peu plus, je vous le mets quand même ?" Mathieu Salvia (Croquemitaines, In Memoriam) explore un nouvel univers fantastique et horrifique en compagnie de Johann Corgié, jeune prodige du dessin qui signe ici sa première grande saga en BD. Un univers fantastique où les deux auteurs s'amusent à détricoter le genre pour jouer à la fois sur l'humour et l'action sans temps morts.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure Prix: 15.50 Nb de pages: 80
    Bim ! Amis lecteurs de BD de longue date, venez donc prendre une belle leçon de BD nouveau genre. Mettez-vous donc au duo Vermines / In mémoriam chez Dupuis et vous verrez que l'on peut, et encore plus dans ce deuxième tome, mixer Disney et PIxar avec de l'angoisse et de l'horreur et ce tout en ayant une histoire aussi dense que passionnante.
    Notre héros, de prime abord caricatural, se trouve avoir un passé bien plus intéressant que ne le laissait paraitre le premier tome. Et cette complexité vient se mêler très habilement avec une trame qui dépasse largement le seul principe de la renaissance pour nous plonger dans une guerre qui semble perdue d'avance.
    C'est une excellente histoire portée par un dessin jeune et puissant pour le meilleur deuxième tome de cette année !



    poseidon2

    La fleur au fusil

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Cédric Mayen Dessinateur: Cristiano Crescenzi Coloriste: Cristiano Crescenzi Editeur: Dargaud Note: 4.0
    Résumé:

    En 1868, dans la province qui s'étend entre Rome et Naples, un groupe de brigands planifie une embuscade contre l'armée piémontaise, qui régit d'une main de fer toute l'Italie depuis que Garibaldi a initié le Risorgimento, l'unification nationale italienne. À sa tête : Francesco Guerra, ancien soldat entré en rébellion contre ce nouvel État qui assomme le peuple de taxes ; et sa compagne, la troublante Michelina di Cesare, qui a réussi l'exploit d'unifier les ciociari, ces fermiers-brigands vivant dans le maquis. D'un sang-froid à toute épreuve, Michelina abat froidement les soldats pris en embuscade. Mais d'où lui vient cette haine farouche?? Serait-elle, comme dans les histoires que raconte son frère Nino, une janara, figure folklorique à mi-chemin entre harpie et sorcière?? La Fleur au fusil est l'histoire vraie de cette pasionaria italienne, autrice de nombreux vols, enlèvements et attaques à mains armées contre l'armée et l'État. Héroïne défenseure du peuple ou criminelle aux stratagèmes élaborés?? C'est au lecteur d'en juger. Dans un style inspiré des westerns en Technicolor de John Ford et Sam Peckinpah, ce one-shot écrit par Cédric Mayen et superbement mis en images par Cristiano Crescenzi nous raconte la vie et le destin tragique d'une femme rebelle, féministe avant l'heure.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Historique Prix: 19.99 Nb de pages: 104
    La fleur au fusil est la mise en avant d'un personnage italien complètement inconnu en France, tout comme l'histoire qui l'entoure. Car qui peut prétendre connaitre les dessous de l'unification forcée de l'Italie, sous pression des Piémontais ?
    Personne, je pense et c'est pour cela que l'histoire de notre robin des bois Italien en jupon est vraiment intéressante : pas uniquement pour le côté aventureux de notre héroïne, mais bien pour le côté historique de ce qui en découle. Un très heureux mélange qui nous livre une histoire aussi dynamique qu'intéressante car à peine romancée. La preuve en est une fin.... non consensuelle pour le XXIieme siècle.
    BIen aidé par un dessin très lumineux, dans la lignée d'un Servais, ce one shot ne décevra pas ceux qui le liront !



    Nickad

    Tokyo Survivors tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: EDOGAWA Edogawa Dessinateur: EDOGAWA Edogawa Editeur: Omaké Note: 4.0
    Résumé:

    Il voulait que tout le monde disparaisse... Son vœu a été exaucé ! En pleine période de pandémie, quatre camarades de lycée sont amenés à coexister malgré eux... après que tous les êtres humains aient subitement disparu de la surface de la Terre ! Pandémie, distanciation sociale, masque obligatoire, précarité économique... Le lycéen Makoto n'en peut plus de vivre dans un monde où les maladies infectieuses se propagent et font que les gens se fuient, se suspectent et s'évitent ! Dans un excès de colère, alors qu'il est témoin d'une dispute dans une rame de métro, il souhaite ardemment que tout le monde disparaisse. Il ne pensait pas que son vœu allait être exaucé. Car le voilà désormais, seul avec trois de ses camarades, dans un Tokyo vidé totalement de ses habitants. Et maintenant ? Il va falloir survivre et comprendre...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique Prix: 7.90 Nb de pages: 176
    Tout à coup, en plein Tolyo, quatre adolescents attendant leur professeur après les cours se retrouvent seuls dans la ville. Tout le monde a disparu sans laisser de trace et ce silence s’étend probablement au monde entier vu qu’il n’y a plus aucune activité sur les réseaux sociaux ! Que faire ? Paniquer ? Profiter ?
    Forcément se début de livre ne peut que faire penser à Alice in Borderland avec un début d’histoire assez similaire. Il n’y a pas assez d’éléments pour le moment pour anticiper la suite ni les raisons de cette situation. Ce premier tome (série finie en 5 tomes) se concentre sur le moment présent et sur la réaction des lycéens : que faire ? Si dans un premier temps, c’est la liberté totale où ils peuvent faire ce qu’ils veulent, commencent ensuite d’autre préoccupations : qu’en est-il de leur famille ? comment s’organiser ? Faut-il se séparer ou rester en groupe ? Faut-il rester au lycée ou rentrer chez soi ?...
    Dans un premier temps, j’avais trouvé le volume pas mal mais je trouvais qu’il y avait quelques longueurs, que la partie où les adolescents faisaient ce qu’ils voulaient était trop longue. Puis après quelques jours, je me dis qu’en réalité, c’est bien pensé : c’est comme reculer pour mieux sauter. L’auteur nous montre dans un premier temps que même s’ils sont seuls, ils ont tout ce qu’il faut pour survivre : un supermarché à disposition, des campements dans le lycée, pas de dangers apparents… Un côté assez positif très marqué afin la rupture soit plus brutale car on se doute bien que les difficultés vont arriver ! Alors, vivement la suite !


    Nickad
    Scenariste: SAKURAGAWA Naro Dessinateur: SAKURAGAWA Naro Editeur: Hana Note: 4.0
    Résumé:

    Hokuto, timide, terne et ordinaire, se retrouve muté à Osaka contre son gré ! Extrêmement stressé, il décide d'en finir en sautant d'un pont au-dessus de la rivière Dotonbori. C'est à ce moment-là qu'il fait la connaissance d'un délinquant blondinet qui lui fait la leçon... À sa manière ! Le délinquant en question, Yamato, l'invite à venir chez lui pour discuter de ses problèmes. Influencé par l'alcool, il finit par révéler qu'il aurait aimé sortir avec un beau gosse comme Yamato avant de mourir. Son hôte déclare sobrement : " À défaut de t'offrir mon cul, je peux te prêter ma queue ". Ce sera le déclencheur de leur première nuit ensemble...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie Prix: 7.95 Nb de pages: 228
    Hokuto est un employé discret et timide qui comptait intégrer le département développement de son entreprise et qui se retrouve muté à Osaka où il ne connaît personne et où il a du mal à s’intégrer. Un soir d’alcool triste, il s’apprête à se jeter d’un pont quand une fratrie passe par là. De fil en aiguille, il finit par se confier au frère ainé avec qui il passera la nuit.
    Si la rencontre de Hokuto et Yamato peut paraitre au premier abord un peu classique, l’histoire a plein de petits détails plaisants qui font de ce manga une belle découverte. Il y a tout d’abord la famille de Yamato, 4 garçons et deux filles qui ont perdu leurs parents, adeptes du système D, ils sont toujours là les uns pour les autres. Parmi eux, Yamato se distingue, c’est un ancien délinquant qui en a toujours un peu l’allure, il enchaine les conquêtes féminines mais il est prêt à rendre service y compris dépuceler Hokuto qui craint de ne jamais avoir une relation de toute sa vie.
    Le contraste entre les deux personnages est volontairement très marqué mais on ne rentre jamais dans les clichés ou plutôt on les combat : ne pas s’attacher aux apparences, voir plus loin, combattre l’adversité… Il y a une quantité de thématiques abordées autour des relations sociales et de l’estime de soi qui sont intéressantes et abordées de façon intelligente. La narration a une certaine légèreté, tout s’enchaine très bien et tout le monde a sa place ! C’est avec plaisir que je lirai la suite.



    Nickad
    Scenariste: SUENAGA Yûki Dessinateur: MOUE Takanasa Editeur: Ki-oon Note: 4.0
    Résumé:

    La nouvelle étoile du manga entre en scène ! Akane a réussi à passer les éliminatoires du prix Karaku, et elle doit à présent interpréter une nouvelle fois "Jugemu' devant le public. Mais pour faire mouche, il ne suffit pas de mettre en scène ce hanashi, il faut également creuser la psychologie de ses personnages... C'est là le véritable défi que lui a donné maître Shiguma ! La jeune fille s'en sort avec brio, s'effaçant pour laisser place au récit et le rendre plus vivant. Seulement, les rakugoka qui forment le jury ne sont pas dupes : ils ont reconnu la patte de leur confrère à travers la lycéenne... Cela jouera-t-il en sa défaveur ?

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie Prix: 6.95 Nb de pages: 192
    Tout d’abord désolée de faire la critique de 3 tomes en même temps, mais vu qua maintenant, j’ai rattrapé mon retour, cela ne devrait plus être le cas !
    Voici enfin le moment de la finale pour le concours devant Issho Arakawa, l’homme qui a évincé le père d’Akane ! Pour elle, la difficulté est grande, c’est d’abord son premier concours, elle est en concurrence avec des candidats talentueux dont certains ont déjà fait leurs preuves et en plus, elle a une œuvre imposée par son maitre, une histoire très connue. Mais Akane ne manque pas de détermination quand il s’agit du rakugo.
    Akane est un personnage féminin fort, c’est d’ailleurs assez rare que le personnage principal d’un shonen soit une femme et je ne crois pas en avoir vu d’aussi important depuis The Promised Neverland.
    L’histoire d’Akane Banashi s’inscrit parfaitement dans les marqueurs du shonen : un adolescent et son parcours initiatique au cours duquel il va faire des rencontres, se faire des amis et progresser dans la voie qu’il a choisie. Akane ne baisse jamais les bras, elle fait parfois des erreurs mais sait se remettre en question, écouter les conseils pour aller de l’avant. Elle est porteuse de rêves et d’espoir.
    Concernant le scénario et notamment tous les passages où il y a du rakugo, il faut reconnaitre que c’est parfois un peu long surtout lors de la représentation des spectacles. Certes, voir les techniques d’apprentissage et connaitre les subtilités de l’art sont des éléments intéressants mais montrer des longs passages du récit sans en avoir l’intégralité peut être frustrant : c’est trop ou pas assez. Et comme pour tout spectacle vivant, il y a une énorme différence entre y assister et en entendre parler ! Il y a un équilibre à trouver qui n’est pas encore totalement au point en ce qui me concerne.
    On a cependant plaisir à voir l’évolution d’Akane et son enthousiasme sans faille est motivant.


     

    Nickad
    Scenariste: ISOMI Jingetsu Dessinateur: ISOMI Jingetsu Editeur: Michel Lafon Note: 4.0
    Résumé:

    Découvrez le destin de la couturière de Marie-Antoinette Peu après son arrivée à Paris, Rose Bertin a intégré le Trait galant, la maison de mode la plus prisée de la capitale. Sa renommée est même parvenue jusqu'à la Cour, jusqu'à Mlle de Penthièvre qui lui passe une commande des plus prestigieuses : réaliser sa robe de mariage. Un défi de taille pour la jeune couturière ! Mettre en lumière la frêle et mal assurée demoiselle n'est pas une mince affaire, surtout que le futur mari, le duc de Chartres, un séducteur invétéré, accorde bien peu d'importance à sa fiancée, si ce n'est pour lui nuire. Un comportement qui pousse Rose à vouloir lui donner une bonne leçon...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Historique Prix: 7.95 Nb de pages: 180
    Après son succès auprès la Bécu devenue depuis Madame du Barry, Rose Bertin est devenue la meilleure couturière de la maison Le Trait Galant. Elle doit à présent faire la robe de mariée de la future Duchesse de Chartres mais ayant refusé les avances du futur mari, elle se retrouve confronté à la vengeance de ce dernier qui compte bien faire échouer Rose.
    Le manga a l’avantage de ne pas trop se focaliser sur un aspect en particulier : il n’est ni trop romancé, ni trop historique. Cela lui donne un avantage certain : on a l’impression d’être dans une aventure distrayante tout en étant témoin de l’histoire. Et de ce côté-là, il y a de quoi faire car on suit en même temps le quotidien des parisiens et plus particulièrement les acteurs du monde de la mode, et les événements historiques où l’on retrouve les grands noms du royaume. Il est aussi très intéressant de voir la place de la femme dans la société à cette époque.
    Rose Bertin nous offre donc une histoire distrayante et enrichissante avec une héroïne forte qui arrivera à se faire une place. Hâte de voir comment elle va imposer son style et arriver à la cour de Versailles !

    alx23
    Scenariste: Stephen Graham Jones Dessinateur: Riccardo Burchielli, Patricio Delpeche & Emily Schnall Coloriste: Joana Lafuente & Emily Schnall Editeur: Black River Note: 2.5
    Résumé:

    Et si la seule solution pour stopper l'apocalypse était de retourner dans le passé pour tuer Christophe Colomb ? Lorsque les enfants de Martin et Tawny ont disparu, le couple s'est précipité dans le désert pour les retrouver à tout prix et furent attirés dans une grotte les projetant ainsi à travers le temps et dans l'espace. Désormais seule, Tawny doit s'adapter aux marais sauvages de la Floride préhistorique, environ 20 000 avant JC si elle veut caresser la possibilité d'une réunion de famille.

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Science Fiction Prix: 17,90 Nb de pages: 129
    Dans le premier tome de cette trilogie, Stephen Graham Jones nous présentait son histoire avec le voyage dans le temps en traversant une grotte en plein milieu d'un désert en territoire indien. On reprend donc à la suite quand Tawny rentre dans la grotte pour se retrouver 20 000 années avant JC, à l’âge de glace où les tribus affrontent des mammouths. La transaction est assez brutale entre le premier et deuxième album mais en même temps comme les personnages voyagent dans le temps, cela accentue ce changement. On retrouve également les maladresses scénaristiques du premier épisode, avec une histoire manquant de fluidité pour pleinement en profiter. Ce deuxième se consacre à Tawny piégée dans un monde sauvage à la recherche de ses deux enfants. Nous pouvons suivre que les pensées et réflexions de Tawny puisqu'elle ne peut pas à communiquer avec les autres membres de la tribu qui la récupèrent. Patricio Delpeche est secondé par Emily Schnall et Riccardo Burchielli pour la partie graphique avec des couvertures de Rafael Albuquerque.
    Les récits de voyage dans le temps sont toujours très intéressants mais souvent difficile à réaliser. Le prochain tome apportera certainement toutes les révélations dans sa conclusion. 

    alx23

    Parker girls

    Par alx23, dans Critiques

    Scenariste: Terry Moore Dessinateur: Terry Moore Editeur: Delcourt Note: 4.0
    Résumé:

    Darcy Parker et son organisation criminelle étaient les principales antagonistes de Strangers in Paradise. Avant même que débute cette série, Katchoo - l'une des protagonistes de SiP - faisait partie de l'organisation, en plus d'être la petite amie de Darcy pendant un certain temps. Mais tout finit par se payer un jour…

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Polar Prix: 22,95 Nb de pages: 224
    J'ai connu l'auteur Terry Moore avec sa série fantastique et étrange à la fois Strangers in Paradise. Depuis Moore a connu de nombreux succès avec ses séries Echo ou encore Rachel Rising, toutes disponibles aux éditions Delcourt. Avec Parker girls, Terry Moore nous propose de retrouver l'univers de Strangers in Paradise le temps d'un spin-off très prenant. Les Parker girls sont une organisation privée dans laquelle des femmes enquêtrices très douées travaillent en utilisant tous les moyens pour résoudre des problèmes. Cette organisation possède de nombreux contacts permettant d'évolution sur ces scènes de crimes sans être inquiétée. Dans cet épisode en neuf chapitres, Darcy Parker à la tête de l'organisation apprend que le cadavre de Piper May vient d'être retrouvée sur une plage. L'organisation se mobilise pour définir si il s'agit d'accident ou d'un meurtre et son mari, un homme puissant devient le suspect principal. On retrouve le style réaliste de Moore avec son trait soigné en noir et blanc.
    Si vous avez lu et appréciez la série principale, cela ne fait aucun doute que vous aimerez retrouver les Parker girls et leur méthode musclée pour délier les langues. Pour les autres lecteurs, Parker girls est un polar très bien construit sans besoin de connaitre l’organisation. 

    poseidon2

    Majo no michi tome 1

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Tony Concrete Dessinateur: Tony Concrete Editeur: Dargaud Note: 2.5
    Résumé:

    Vera et Mary sont des sorcières. Mais ici point de balais : c'est à vélo qu'elles parcourent le territoire qu'elles ont pour mission de protéger. Leur quotidien est celui de jeunes adultes précaires, entre soirées, jeux vidéo, chômage et petits jobs. En explorant la forêt, elles font un jour une terrible découverte : un bâtiment maudit empoisonne leur région ! S'engagent alors une lutte contre ce qui semble être un réseau d'énergie néfaste réparti à la surface de la Terre : les « Temples de béton ».

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Action Prix: 13.50 Nb de pages: 288
    Nouvel album de la collection Combo avec un album mangaisant parlant de magie dans la région de Strasbourg du XXIieme siècle.
    C'est un pari osé car il nous montre des sorcières devant faire, avec pôle emploi, le métier de livraison à vélo et autre dépollution de centrale. Et un pari que je ne trouve pas forcement réussi.... Si les idées sont la, notre auteur a du mal à trancher sur l'aspect sorcellerie de son histoire. Je n'ai pas réussi à savoir si nos sorcières étaient de gentilles marginales ou bien de vraies sorcières. 
    Si je comprends l'idée de ne pas tomber dans la saga à la harry Potter, je trouve que ce manque de "preuve" nous laisse tellement perplexes que l'on reste spectateur de l'histoire, s'attendant à des révélations qui ne viennent pas à tel point que le cliffhanger fait "plouf". 

    poseidon2
    Scenariste: Wes Craig Dessinateur: Wes Craig Coloriste: Wes Craig Editeur: Urban Comics Note: 4.5
    Résumé:

    Après la destruction de son village, la jeune Kaya se voit confier une mission : elle doit accompagner son petit frère jusqu'à un lointain refuge, où celui-ci est destiné à découvrir le secret de l'empire tout-puissant qui a ravagé leur monde. Armé de son bras magique et d'un mental d'acier, Kaya parviendra-t-elle à traverser ce monde hostile peuplé de monstres et de mutants en tout genre ?

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique Prix: 10 Nb de pages: 192
    Nouvelle serie de Wes Craig après le final de Deadly Class mais cette fois une série où il est complètement seul aux manettes (C'était Rick Remender au scenario sur Deadly Class). Et quand on lui laisse les manettes, Wes Craig les prend et nous livre un début d'aventures fantastique… qui répond pleinement à ce qualificatif !
    C'est du jamais vu ! Du jamais imaginé et un univers qui ravira ceux qui cherchent de la nouveauté dans le fantastique. Que ce soit notre héroïne à bras robotisé,  notre jeune homme sûr de parler aux dieux ou les manigances des différentes espaces humanoïdes pour survivre, on a ici un univers et une histoire très innovante et dynamique. 
    Craig ne nous materne pas en ne cherchant pas à nous expliquer son univers. On prend l'aventure en route et on doit faire avec les amours inter espèces, les combats, les monstres etc.... J'adore ce genre de partie pris de nous faire vivre une histoire sans avoir à en connaitre la genèse. Cela nous permet d'être directement dans l'action.
    Ce "road movie" survivaliste est une des pépites que seul le comics indépendant (et surtout Image comics) savent nous donner en laissant libre cours à la création de leurs artistes.
    Et dire que certains disent que le comics n'est qu'histoire de superpouvoirs....
    PS: a noter un premier tome à 10 euro ! Ca vaux le coup d'essayer 😉


     

    Y_Kanzaki
    Scenariste: Aoi Mamoru Dessinateur: Aoi Mamoru Editeur: Kana Note: 4.5
    Résumé:

    Le soir où elle avoue à sa mère qu'elle est enceinte, Sachi est submergé par l'angoisse et la solitude. Puis, soudain, elle repense à cette petite vie de 15 millimètres ui grandit dans son ventre. "Je n eveux pas me faire avorter !"

    Aujourd'hui, la famille de Sachi doit rencontrer celle de Takara pour discuter de la situation. Sachi parviendra-t-elle à exprimer ce qu'elle ressent au fond d'elle, face à son frère et à la mère de Takara qui insistent pour qu'elle se fasse avorter ?

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie Prix: 7€10 Nb de pages: 176
    Sachi a pris sa décision : elle ne veut pas se faire avorter. Mais arrivera-t-elle à exprimer ce qu’elle souhaite devant les deux familles ? Et quelles seront leurs réactions ?

        Une série toujours aussi prenante ! Les sentiments de Sachi sont magnifiquement bien retanscrits : on doute avec elle, on se réjouit, on a la boule au ventre…  Plus qu’une simple histoire fictive, L’Enfant en moi est un vrai recueil sur toutes les situations possibles. On y rencontre les différentes réactions possibles des familles et les conséquences qu’elles créent. Que l’on soit en accord avec ou non, tous les points de vue sont argumentés. On voit aussi ce par quoi passent notre héroïne, ses peurs, ses angoisses, ses résolutions. Mais ce n’est pas pour autant que le livre est sombre ou négatif, il y a toujours cette neutralité dans les faits qui se ressent, sans pencher d’un côté ou d’un autre, sans dire qui a raison et qui a tort. C’est pour cela que la série est parfaite pour servir de guide, et c’est par ailleurs dans ce but qu’elle a vu le jour. Les adolescents dans cette situation peuvent ainsi se préparer aux réactions de leur proches et savoir quoi faire au niveau des frais médicaux et divers, des rendez-vous chez le gynécologue, des préparatifs à faire. Ils peuvent aussi y trouver des réponses à leurs questionnement au sujet de la vie quotidienne. Mais il peut aussi être un guide pour les parents dont les enfants ne sont pas dans une situation classique (couple posé et stable financièrement). Ils pourront ainsi comprendre pourquoi leur enfant ne veut pas avorter et les sentiments qui l’animent. Peut-être que cela leur permettra d’accompagner leur enfant au mieux dans sa décision sans tout rejeter de but en blanc, et de comprendre à quel point leurs paroles peuvent être déterminantes dans un moment comme celui-ci. Cela pourrait permettre d’éviter des blessures qui ne guériront jamais… 
        Enfin, la fin du livre comporte une rubrique « Questions et réponses à propos du sexe et de la grossesse » (pour le tome précédent, c’était « Ce que j’aimerai dire aux adolescents aujourd’hui ») qui répond à des questionnements fréquents des adolescents. Cette rubrique explique quoi faire dans certains cas, par exemple si le petit ami refuse de mettre un préservatif ou les meilleurs moyens de contraception possibles. Il y est aussi indiqué où trouver des contraceptifs et qui consulter en cas d’urgence. Je trouve cette rubrique très importante car elle aborde des sujets qui ne sont pas présents dans le livre et qui permettent vraiment d’aiguiller les adolescents en fonction de leurs besoins. Car à cet âge, les questionnements sont nombreux et on n’a pas forcément toutes les réponses sous la main pour prendre la bonne décision. Cette rubrique aurait pu aider beaucoup de personnes de ma génération, et mon adolescence n’est pas très lointaine.



    Y_Kanzaki

    Kindergarten Wars 3

    Par Y_Kanzaki, dans Critiques

    Scenariste: You Chiba Dessinateur: You Chiba Editeur: Ki-oon Note: 3.5
    Résumé:

    Découvrez la maternelle la plus sécurisée du monde et ses enseignants au tempérament... explosif ! Après un intense combat, Hana a pu rejoindre l'équipe très particulière de la maternelle Black... et elle est tombée amoureuse de Doug, qui éprouve lui-même des sentiments pour Rita ! Une situation quelque peu compliquée qui fait le bonheur de Luke, instituteur de la classe Chrysanthème et grand fan de shojo... Mais la fête prend fin lorsqu'une certaine Natasha apparaît et annonce très franchement vouloir se mesurer à "la Sorcière", un adversaire surpuissant qui ne serait autre que Rita... Comment la jeune enseignante va-t-elle se sortir de ce guêpier ? Travailler avec des enfants n'est pas de tout repos ! Entre deux activités toboggan, il ne faut pas oublier de s'occuper des kidnappeurs et autres tueurs à gages... Avec son mélange détonant d'humour, d'action et de romance, Kindergarten Wars est une véritable récré, les cocktails molotov en plus !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Action Prix: 7€95 Nb de pages: 192
    Dans ce tome : Rita doit affronter une ennemie très puissante, un nouveau beau gosse débarque, et de nombreux criminels tentent d’assassiner une enfant un peu spéciale.
        Un troisième tome dans la même veine que les précédents, me direz-vous. Et honnêtement, je ne peux pas vous contredire. Des combats sympas mais sans plus, des scènes d’humour avec les beaux gosses que Rita rencontre, voilà ce qui composent globalement Kindergarten Wars. Ce troisième volet comporte néanmoins un petit plus : on en sait un peu plus sur la vraie raison de leur mission et sur la création de l’établissement. Ce sujet est plus profond que le reste de l’histoire et est rempli de mystère, on a hâte d’en apprendre plus là-dessus ! Cela permet par ailleurs que l’histoire garde un peu de suspens et ne soit pas juste une succession de gags et de combats sur le même thème. Car les combats, c’est bien, mais quand un seul combat prend la moitié du livre, on a envie de passer à autre chose.
        En soit, vous l’aurez compris, un tome pareil que les deux précédents mais avec un petit peu plus de profondeur à un moment. En espérant que les gags ne s’épuisent pas…


    poseidon2

    Oni goroshi tome 1 & 2

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Masamichi Kawabe Dessinateur: Masamichi Kawabe Editeur: Meian Note: 4.0
    Résumé:

    En 1991, dans la ville de Shinjô, département d'E., Shûhei Sakata tue sa fille et son épouse. Cependant, ce n'est qu'une mise en scène, un piège tendu par ceux qu'on appelle les démons. Après quinze ans derrière les barreaux, Shûhei est enfin libéré. Depuis l'époque Heian, une légende court sur ces terres... "Cette ville est hantée par les démons." Elle sera désormais le théâtre d'une vengeance sans précédent. Découvrez l'histoire de ces hommes possédés et déchaînés.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Action Prix: 7.95 Nb de pages: 192
    La fin de Gannibal avait laissé la maison Meian avec un gouffre abyssal dans la catégorie seinen sanglant. On a eu beaucoup de combat, de tournoi, mais on n'avait plus rien de vraiment sanglant, violent et prenant… avant ce Oni Goroshi !
    On retrouve ici un manga sans concession sur la vengeance, l'injustice et les gangs. Peut-être un peu plus classique que Gannibal, ce Oni Goroshi n'en ait pas loin d'être jouissif 🙂 En effet on retrouve un manga violent pour adulte ou la bonne conscience et la morale ne sont pas le cœur de l'histoire.
    La vengeance oui et ce peu importe ce que cela implique et qui sera écrasé par la déflagration issue de cette haine.

    poseidon2

    Neuf

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Philippe Pelaez Dessinateur: Guénaël Grabowski Coloriste: Guénaël Grabowski Editeur: Dargaud Note: 4.0
    Résumé:

    Johnny C. Hubel est un astronaute hors pair. À bord d'une navette spatiale, il est sur le point de se poser sur la planète Neuf. Une planète mythique, étape ultime de l'exploration spatiale, dont l'existence est longtemps restée hypothétique. Soudain, c'est le drame. Prise dans une tempête magnétique, la navette s'enflamme. Pourtant, comme par miracle, John échappe de peu à la mort... pour se retrouver au volant d'une voiture. À ses côtés se trouve Astrid, sa petite amie. John a déjà vécu cette scène, vingt ans plus tôt. Ce jour-là, il n'avait pu éviter la collision avec un camion, ce qui avait provoqué le décès d'Astrid. Cette fois, John a le bon réflexe : il évite l'accident. Il comprend alors qu'il est sur le point de revivre ses vingt dernières années. Ce retour vers le passé lui offrira la possibilité de donner une direction différente à sa vie, et peut-être de sauver d'autres de ses proches... Inspirés par des films comme Interstellar, Seul sur Mars et Ad Astra, le scénariste Philippe Pelaez (Six, Noir Horizon) et le dessinateur Guénaël Grabowski (Nautilus) s'inscrivent dans la tradition de la grande épopée spatiale, à travers un récit alliant science-fiction et aventure humaine.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Science Fiction Prix: 18 Nb de pages: 88
    Neuf c'est LA BD de SF du moment, du moins pour les puristes comme les fans de Nolan qui apprécieront surement. En effet Neuf est une BD de SF réfléchie et bien pensée. Très loin d'un space opera, elle nous livre une BD de science-fiction, une réflexion Nolanesque sur le voyage dans le temps, sur les changements que cela implique et sur les probabilités que ces changements ne mènent pas au désastre. Et le tout sur fond de conquête spatial.
    Tout est présent pour me plaire... mais je n'ai pas eu le declic tant attendu. J'ai trouvé que le récit "aventureux", alors même qu'il est globalement classique, prenait trop de place à rapport à l'aspect "voyage" dans le temps. J'aurais aimé que ce dernier soit plus au cœur de notre histoire. Que les impacts des sauts dans le temps aient des impacts moins prévisibles et pas uniquement bénéfiques...
    Bref peut être un peu plus de surprise en fait. 

    Kevin Nivek
    Scenariste: Isabelle Bournier , Emmanuel Marie Dessinateur: Collectif Coloriste: Collectif Editeur: Petit à petit Note: 4.0
    Résumé:

    Le 6 juin 1944, les troupes alliées débarquaient sur les plages normandes pour libérer l'Europe de l'Allemagne nazie. À l'occasion des 80 ans de l'événement, replongez dans les étapes historiques qui ont mené à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Aux côtés de figures connues ou d'anonymes, vivez en BD toute la préparation qui a mené au Débarquement, de l'évacuation des troupes alliés de Dunkerque en 1940 jusqu'au sacrifice des Bedford Boys. Grâce à des pages documentaires richement documentées, rédigées par l'historienne Isabelle Bournier, apprenez-en plus sur l'une des plus importantes opérations militaires de l'histoire.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Documentaire Prix: 24,9 Nb de pages: 160
    A l'occasion des nombreuses commémorations liées aux 80 ans du Débarquement en France des troupes américaines , les éditions Petitàpetit sortent un remarquable ouvrage sur cet événement . Le modèle de cette série "Docu-BD" est bien connu des lecteurs , des pages BD entrecoupées de double-pages enrichies d'annexes , documents et autres images d'archives . Mais ici , le duo de scénaristes construit cette aventure documentée sur une ligne chronologique bien établie et empreinte de suspens . Tout commence donc par l'opération Dynamo et cette fuite du territoire français à Dunkerque . Puis ils relatent les premiers débarquements d'alliés en Afrique du nord et en Italie . Est abordée ensuite cette formidable organisation du grand Débarquement , avec ce choix des plages de Normandie et dans quelles conditions il a été réalisé . Les grands personnages historiques se succèdent dans une farandoles d'anecdotes et de conversations secrètes . De la tension à tous les étages , où l'Histoire est relatée avec talent . Le D-day arrive enfin avec son cortège de blindés , d'avions et d'hommes , avec ces avancées inéluctables sur l'ennemi , de plus en plus acculé . La libération arrive enfin , le lecteur pourra reprendre son souffle 😉 ! Le collectif de dessinateurs réalise des planches dans un style semi-réaliste de grande qualité . Les détails sont nombreux , le découpage est immersif , on revivrait presque les films sur cette période , tels Dunkirk ou Saving private Ryan . Après Oradour sur Glane , c'est un nouveau documentaire réussi par l'éditeur nantais qui s'impose de plus en plus dans ce domaine sur la scène littéraire .




    The_PoP
    Scenariste: Nicolas Jarry Dessinateur: Alex Sierra & Livia Pastore Coloriste: J. Nanjan Editeur: Soleil Note: 4.0
    Résumé:

    Les monarques de Lombardie, de Tarascon et du Léhon livrent une traque sans merci aux races anciennes. Pour échapper au génocide, les elfes Sylvains de la forêt de Daëdenn s'allient aux criminels détenus dans la prison d'Armuhr, tandis que le nain Torunn de la forge, dévoré par la rage noire, porte sa vengeance à travers le pays.

    Autres informations: Storyboard par Alex Sierra
    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Fantasy Prix: 15.95 Nb de pages: 60
    Qu'il est difficile de parler de ces tomes. 
    En effet il est impossible de ne pas voir la réussite qu'ils constituent, tant la communauté de fan des terres d'arran attends cette mini série cross over. Et effectivement on est plus que ravi de retrouver toutes nos stars, ces personnages qu'on a appris à aimer et connaître venir se mettre sur le paletot juste pour nos beaux yeux. Une histoire d'une telle ampleur c'est extrêmement rare, même en fantasy. Hors là, on retrouve le souffle épique de la guerre des goules, et c'est plutôt bienvenue dans l'univers ronronnait. 
     
    Mais une fois que l'on a dit cela, une fois qu'on a salué l'aboutissement de cette immense fresque il nous reste quoi. Cette bd est elle vraiment remarquable a elle seule ?
     
    Et là je vais me faire taper dessus par l'ensemble de la communauté mais pour moi non. Elle est trop figée, elle manque de dynamisme, la faute à l'omniprésence de narrateur externe, et la faible part de dialogues vivants. On finit par être plus proche d'un livre mis en image que d'une bd. Et cela se ressent aussi sur le dessin, qui est plus une succession de plan, qu'un récit qui s'écoule. Ce n'est que mon avis, et c'est un défaut que je trouve de plus en plus présent sur cet univers, car pour moi il était bien moins marqué sur les premiers tomes. Certes cela a toujours été un peu le concept du narrateur personnage principal en voix off, mais là, c'est particulièrement marquant puisqu'on se retrouve avec une palanquée d'anciens personnages principaux... Qui finalement n'interagisse pas beaucoup entre eux. 
    Ajoutez à cela des grands méchants un peu monolithique et binaires et le tout manque un brin de subtilité et d'élégance pour moi. Certes on prend du plaisir, mais c'est probablement plus du à cet univers qu'on a appris à aimer qu'à l'histoire elle même. Un peu comme House of the Dragon quoi... 
    A noter que j'avais dit qu'il serait bon de casser cette impression des personnages importants quasi immortels et.... là il faut reconnaitre que ça calanche un peu. Cela remet de l'enjeu. Tant mieux (enfin.... pour ceux qui restent et les lecteurs)
    Bon voilà j'ai dit un peu les limites que je trouve à cette série, mais reconnaissons que le dessin est superbe, la colorisation toujours aussi pertinentes et collant à merveille à cet univers Fantasy, que les personnages et leurs caractères sont top surtout qu'ils disposent désormais d'une sacrée galerie de caractères, et que les possibilités que leur offre cet univers détaillé et fouillé est exceptionnel. Les amateurs de la série ne passeront certainement pas à côté de cette confrontation. 

    Y_Kanzaki
    Scenariste: Tatsubon Dessinateur: Tatsubon Editeur: Meian Note: 3.5
    Résumé:

    Tadokoro, une fille ordinaire, dessine toujours dans un coin de la classe. Nikaïdo, quant à elle, est belle, intelligente et la coqueluche de ses camarades. Tout les oppose, et pourtant ... Ensemble, elles se promènent après les cours, lisent des mangas et basculent doucement vers une idylle secrète ...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance Prix: 6,95 Nb de pages: 176
    « Une demoiselle de bonne famille s’amourache d’une fille ordinaire ?! Impensable ! » Voilà ce que dit le bordereau sur le premier tome… Autant dire que ça ne donne pas envie, pas plus que les dessins en tout cas.

          On a là une histoire on ne peut plus classique, avec pour protagonistes la fille la plus populaire de l’école et une autre très discrète, rejetée de tous et qui dessine des mangas. Elles vont très vite se rapprocher et commencent à sortir ensemble à la moitié du premier tome. Le reste du premier tome met en scène Noël, la Saint-Valentin, et même une potentielle ennemie. Autant dire qu’il se passe en un tome tout ce que beaucoup d’autres romances font en 3-4 volumes ...  Le deuxième tome est, globalement, une succession de niaiseries un petit peu sensuelles.  Déjà que le tome 1 en comportait pas mal, il y en a beaucoup trop à mon goût. Au niveau de la sensualité, je ne m’attendais pas du tout à ce qu’il y en ait dans cette histoire gnangnan. Les scènes sont plus osées que dans I can’t believe I slept with you qui se veut plus pour adultes, même si ce n’est pas bien compliqué de faire plus osé vu qu’un shonen avec du fan service le battrait à plate couture. Donc je vous rassure, pas de quoi vus affoler si votre enfant lit Tadokoro-san ! 

         Jusque-là, vous l’aurez compris, l’histoire n’est pas folichonne, même si on ne s’ennuie pas. Mais le troisième tome fait remonter mon avis sur la série !  On avait assisté aux préludes d’un tournant dans l’histoire dans le tome 2 mais je pensais que ce cela serait noyé au milieu de niaiseries et de scènes sans intérêt flagrant. Mais non, nous avons dans le tome 3 moins de niaiseries et donc plus de place au scénario ! S’étant fait recalée chez un éditeur de mangas, Tadokoro décide de changer de style de dessin pour correspondre aux attentes de ce dernier. Mais un évènement va lui permettre de trouver le héros qu’elle veut vraiment dessiner.  Ce tome est donc plus accès sur la future carrière de mangaka de Tadokoro et ses difficultés à éveiller l’intérêt d’un éditeur. Très honnêtement, ça fait du bien d’avoir un peu d’histoire, surtout qu’elle est plutôt intéressante ! Cela me donne envie de lire le tome 4.

          Enfin, le graphisme n’est pas super agréable à regarder, bien que j’ai vu pire, et les arrière-plans sont quasiment inexistants. Mais les dessins d’action que Tadokoro réalise pour ses mangas sont, eux, vraiment beaux ! Autant dire que Tatsubon n’est peut-être pas fait pour dessiner des romances…

          Un début de série classique, mais assez agréable à lire malgré des scènes de gnangnantises trop présentes et un graphisme pas incroyable. L’évolution de l’histoire dans le troisième tome nous donne malgré tout quelques espoirs pour la suite.






    poseidon2
    Scenariste: Sylvain Runberg Dessinateur: Éric Chabbert Coloriste: Éric Chabbert Editeur: Dupuis Note: 3.5
    Résumé:

    Espace confédéré. Année 2779. Kristina, jeune clandestine humaine obligée de travailler pour les passeurs galactiques qui l'ont fait voyager illégalement, va devoir apprendre à survivre sur une planète inconnue. Et à se faire sa place. Planète Drenn. Midaluss, immense cité balnéaire où quartiers riches et bidonvilles aliens coexistent, non sans difficultés. La violence peut éclater à chaque instant, sans prévenir. C'est là que Kristina et son nouveau compagnon de route, Zachary, ont décidé de se lancer dans une carrière de voleurs de véhicules de luxe. Mais alors qu'ils doivent faire face à une compétition féroce avec d'autres gangs, les événements de Kessmo, lié au Clan des Cimes, ne vont pas tarder à les rattraper. Et le sang, alien comme humain, risque de couler à nouveau.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Science Fiction Prix: 15.50 Nb de pages: 56
    Deuxième tome très attendu que celui-ci, 2 ans après un premier tome bien accueillis pour ce spin off d'Orbital. Et second tome dans la lignée du premier avec l'histoire de la petite soeur Kristina, la petite soeur de Caleb.
    Une histoire un tout petit peu trop "facile" qui se retrouve, étonnamment, assez rapidement dans l'ombre de celle de son frère...alors même que ce n'est censé être qu'un clin d'œil et un lien avec la série mère.
    En effet cette histoire de vol de vaisseaux spatiaux pour la revente tire trop en longueur et même si elle fait le lien avec l'histoire du premier tome, elle peine à faire plus que nous divertir.

    poseidon2
    Scenariste: Joann Sfar Dessinateur: Joann Sfar Coloriste: Joann Sfar Editeur: Dargaud Note: 4.0
    Résumé:

    Elle est une jeune fille aimée de ses parents, des monarques éclairés et progressistes qui au lieu de dépenser leur fortune dans la guerre et les fortifications, ont tout investi dans l'art et la culture. Une belle démarche et un bon esprit, jusqu'à ce qu'une armée de monstres sanguinaires attaque le château et s'emploie à trucider tout le monde. Notre jeune princesse est donc réveillée en pleine nuit par des feux grégeois et un semi-orque avec un micropénis penché au-dessus de son lit qui cherche à la bouffer et pire. Heureusement, forte dans pas mal de domaines dont les arts martiaux et la capoeïra, elle parvient à s'échapper de sa chambre. Près des restes calcinés de ses parents, elle croise, par chance, le magicien du palais qui parvient à l'aider à s'enfuir du château envahi. Juste avant de mourir, il lui offrit un objet exceptionnel sorti du fin fond de son labo bordélique et poussiéreux : une « bicyclette ». Accompagnée de ce truc qui roule, sonne et éclaire dont elle ne sait rien, notre héroïne quitte le château détruit pour survivre et poursuivre sa route... Une route qui, bien entendu et malheureusement, pour une jeune fille seule, sera tout aussi dangereuse.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Humour Prix: 15.95 Nb de pages: 56
    Le nouveau Sfar aux éditions Dargaud et un one shot qui lui ressemble bien. Il reprend les poncifs du genre du conte et leur tord le cou avec humour et... un peu de sauvagerie.
    Avec un vrai penchant du côté de ses albums chez Donjon, Johann Sfar nous livre un album décapant ou notre héroïne est aussi bête que pleines de volonté et où notre dragon est tout sauf une grosse bête immonde sans pour autant être vraiment gentil.
    L'alternance entre les scènes "gores" et humoristique (je vous laisserais savourer les passages avec le vélo) est super bien pensée et nous offre un bon moment de détente pour un one shot très agréable (si on aime le style de dessin de Sfar)

    Nickad

    Visiteur nocturne

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: ENRO Dessinateur: ENRO Editeur: Hana Note: 3.0
    Résumé:

    Shima ne trouve pas de travail. Malgré son honnêteté et ses efforts, il se morfond sur des films érotiques lorsqu'il croise un ancien camarade de classe : Akito. De fil en aiguille, les deux hommes se rapprochent et affrontent leurs propres sentiments. Sorti pour acheter un film érotique, Shima ne s'attendait pas à croiser Akito, son ancien camarade de classe... Mais plus surprenant encore : il est devenu acteur porno.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie Prix: 7.95 Nb de pages: 226
    Shima est un jeune homme ne recherche d'emploi, il enchaine les entretiens d'embauche mais n'arrive pas à se faire recruter. Du coup, pour se déstresser, il regarde des vidéos pour adulte un peu spéciales et c'est en achetant une vidéo dans un magasin qu'il tombe sur un ancien camarade de lycée Akito. Les deux garçons n'étaient pas spécialement proches au lycée mais avaient quand même connaissance de l'existence de l'autre, ils portaient même une sorte d'intérêt sans pour autant vouloir devenir amis. Leur retrouvaille se passe de façon un peu plus joviale et la bière aidant, Shima se laisse aller à des confidences. 
    Le fait qu'Akito soit un acteur prono n'a pas un très grand intérêt à part pour une scène, ce côté-là du scénario n'est pas vraiment exploité, il aurait été un artiste un peu bohème, on aurait presque pu avoir le même développement. L'histoire de leur relation n'est pas très originale : sentiments qui se développent, confrontation avec les blessures du passé, acceptation de l'autre... Peut-être que le vrai plus du récit c'est le caractère de Shima qui a l'esprit très ouvert et qui ne juge pas les autres. Finalement, on obtient une lecture sympathique, pas transcendante et loin de là même mais agréable à lire. Ce n'est pas forcément le livre que j'irai relire.



    Nickad
    Scenariste: NIKUYA Inui Dessinateur: NIKUYA Inui Editeur: Hana Note: 4.0
    Résumé:

    Kôta Enatsu, étudiant en première année d'université, est un alpha qui n'arrive pas à sentir les phéromones des omégas. Habitant en appartement, il croise souvent son effrayant voisin, Miyanaga. Avec son regard noir et ses tatouages, Kôta est persuadé qu'il est lui aussi alpha... jusqu'au jour où il tombe sur Miyanaga en pleine période de chaleurs et se rend compte qu'il s'agit en fait d'un oméga ! Lorsque Miyanaga lui demande de coucher avec lui, il accepte... mais par la suite, il ne peut s'empêcher de tomber amoureux de lui, alors que pour Miyanaga, il ne s'agit clairement que d'un plan cul !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance Prix: 7.95 Nb de pages: 162
    Voici une romance omegaverse mais avec deux personnages un peu atypiques et heureusement sinon il n'y aurait pas grand intérêt. Il y a d'abord Kôta, un étudiant alpha lambda, qui n'est pas très intéressé par les histoires d'amour ou de sexe et qui ne comprend pas pourquoi ses amis sont devenus de vrais obsédés. La raison en est simple : il ne détecte pas les odeurs des omegas et, il est incapable de les reconnaitre. Son voisin, Miyanaga, est un jeune homme tatoué aux allures de voyou, c'est aussi un étudiant mais qui ne va pas souvent en fac à cause de ses chaleurs qui durent plutôt longtemps et qui ne se suppriment pas facilement même avec des inhibiteurs. Kôta est persuadé que son voisin est un mâle alpha dominant jusqu'au jour où il le rencontre en plein pendant sa période de chaleur. Pour la première fois de sa vie, Kôta va sentir les phéromones d'un omega !
    La relation entre les deux personnages est plutôt sympathique et le dessin est agréable à regarder. Il aurait peut-être fallu développer un peu plus la partie où Kôta ignorait la nature de Miyanaga en accentuant le côté flippant. Il y a aussi un point nouveau (pour moi en tout cas car je n'ai pas lu tous les omegaverse) : c'est le style d'alpha qu'est Kôta : c'est un alpha singulier, il ne peut sentir que les odeurs de son âme sœur ! Côté développement de leur relation, il n'y a rien de très original mais le tout est bien écrit et bien dessiné, de quoi passer un bon moment de détente.



    Nickad

    Unlikely lovers tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: HIROKAWA Kou Dessinateur: HIROKAWA Kou Editeur: Taifu Note: 4.0
    Résumé:

    Kumasawa est un mécanicien taciturne dont le voisin, Kô-ichi, est un Youtubeur donnant des conseils amoureux. Ce dernier, aussi amical qu’un chiot, est entré dans le cœur de Kumasawa à une vitesse fulgurante et l’attire irrémédiablement. À ce rythme, le bon sens de Kumasawa sera vite consumé par la témérité naturelle et insouciante de Kô-ichi !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance Prix: 9.35 Nb de pages: 176
    Kumasawa est un gars sérieux pas vraiment expressif qui travaille dans un garage. Il ne fait pas de vague et semble avoir une vie bien rangée. A l'opposé, il y a son voisin, un youtubeur qu'il n'a jamais vu mais dont il connaît toute la vie ou presque vu qu'il entend absolument tout : les enregistrements à n'en plus finir autour des conseils de drague et de vie amoureuse. Mais un jour, n'en pouvant plus de ces heures bruyantes à rallonge, il décide d'aller demander à son voisin de la mettre en sourdine, c'est là qu'il rencontre le charmant Kôichi aussi bruyant qu'ignorant en relation sentimentale et sexuelle.
    Bon, on avait vu venir le fait que le youtubeur qui donne des conseils était totalement inexpérimenté en la matière et que le ténébreux garagiste allait lui donner des leçons. Rassurez vous, on ne saute pas les étapes (ni autre chose d’ailleurs) et les deux garçons commencent par se côtoyer et devenir amis avant d'aller plus loin.
    J'ai trouvé ce début assez mignon, même si on sait comment le scénario va évoluer, on apprécie les efforts de Kôichi pour pousser Kumasawa à passer à l'action et on attend impatiemment le moment où ce dernier va enfin perdre son sang froid. Une histoire à suivre et à savourer.



    Nickad
    Scenariste: NAKANIDHI Motoo Dessinateur: SATOMI Yu Editeur: Panini Note: 4.0
    Résumé:

    Il y a près de deux siècles, vers la fin de l'ère Edo, un petit village isolé dans les montagnes est la cible régulière d'attaques de démons. Les habitants confient à Jinta, un jeune sabreur vagabond accompagné d'une étrange petite sœur, le soin de défendre la prêtresse de leur sanctuaire. Un jour, Jinta part en forêt pour chasser un démon. Il se retrouve alors face à un adversaire qui lui parle d'un lointain futur... Pour le chasseur de démons en quête de réponses, cette rencontre marque le début d'une errance à travers les âges, guidée par le fil de son épée.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique Prix: 7.29 Nb de pages: 176
    Dès le début du livre, on sait que l'on va suivre la vie peu ordinaire d'un personnage au travers d'une période de 170 ans. Un héros devenu solitaire suite à un destin assez cruel : la perte des deux personnes les plus importantes à ses yeux, l'une ayant entraîné la chute de la seconde. Une vie transformée par l'existence des démons et un affrontement annoncé 170 ans après le jour le plus sombre de sa vie.
    Les deux premiers tomes se concentre sur le drame et le contexte dans lequel il a eu lieu : une prêtresse, un petit village, un sabre sacré, des gardiens luttant contre les attaques de démon, une petite fille maudite et un lien fraternel.
    Le manga est l'adaptation d'une série de light novel Kijin Gentosho comportant 14 volumes et son anime sera diffusé à partir de juillet sur ADN. Il est réalisé par Yu Satomi qui avait déjà marqué le public français avec Nuisible ou Bloody Cruise. On retrouve son trait fin et précis qui s'épanouit dès qu'il s'agit de faire des scènes fantastiques et des êtres surnaturels.
    Le scénario est bien amené et offre de nombreux développements : va-t-on suivre l'évolution de Jinta au travers des siècles ? Sa préparation au combat annoncé ? Sa traque des démons ? Ou passera-t-on directement à l'époque actuelle ? Cette approche est intelligente et permet au lecteur d'avoir un intérêt éveillé sur la suite de l'aventure.




    Nickad
    Scenariste: Yuitsu Dessinateur: Yuitsu Editeur: Hana Note: 3.0
    Résumé:

    Arata, étudiant à l'université, est un " grand frère à louer ", un service qu'il propose pour réconforter les gens qui en ont besoin. Un jour, il reçoit une requête d'un dénommé Junta. Il s'attend à voir apparaître quelqu'un de tout mignon, mais l'apparence intimidante de Junta le prend par surprise... ainsi que sa demande : le jeune homme voudrait qu'Arata lui caresse la tête ! En réalité, Junta a toujours pris soin des autres, mais personne n'a jamais pris soin de lui, et il voudrait savoir ce que ça fait...
    Arata risque d'avoir du mal à résister au charme de l'adorable Junta !!

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie Prix: 7.95 Nb de pages: 196
    Mince alors, j'ai lu ce livre il y a 3 jours et j'ai du réfléchir au moment d'écrire cette critique pour me remémorer l'histoire. Souvent je trouve que les yaoi auraient besoin d'un peu plus de développement et que ça va parfois un peu vite, pour celui-là c'est l'inverse, j'ai trouvé qu'il y avait quelques longueurs. Mais l'histoire est plutôt sympathique et offre une situation de départ inédite et originale.
     
    Junta est un lycéen qui fait un peu peur : il n'est pas moche mais il est assez refermé sur lui-même et à un regard sombre à tel point que tout le monde le prend pour un voyou et que les bandes de jeunes du coin veulent l'affronter. En plus de cela, il est l’aîné d'une fratrie de 4 enfants avec lequel il a une différence d'âge. Du coup, il a toujours pris soin d'eux et s'occupe également des taches ménagères et de la cuisine. Son seul regret : il aurait aimé que quelqu'un s'occupe de lui de temps en temps et de ne pas toujours être celui sur qui les autres se reposent. C'est pourquoi quand il rencontre Arata et qu'il découvre que celui-ci fait un travail de « grand frère à louer », il fait appel à ses services. Mais très vite la relation entre Arata et Junta évolue sans qu'il sache vraiment si ses sentiments sont réels ou liés au rôle du grand frère.
     
    C'est étrange car à la fois l'évolution de leur relation va très vite et en même temps, la prise de conscience de leurs sentiments est assez lente. Malgré quelques longueurs, on a plaisir à suivre Arata et Junta. Ceci dit, la révélation finale ne sert pas à grand chose car elle n'est pas exploitée et il aurait pu y avoir un peu plus de diversité dans les événements qui auraient amélioré le rythme.



    Nickad
    Scenariste: SUZUKI Yuhei Dessinateur: TAKARAI Hakaru Editeur: Omaké Note: 3.5
    Résumé:

    Vous avez intérêt à valider votre ticket ! Un homme à l'allure étrange, habillé comme un agent de compagnie ferroviaire, erre dans les gares et les trains nippons. Quiconque croise le chemin de cet être terrifiant, doté d'une immense paire de ciseaux, meurt à la prochaine gare d'une manière horrible. Tsukiko, une étudiante vivant une vie modeste sur le campus, se trouve avec son petit ami dans le train et pense l'avoir aperçu... Ils doivent donc fuir... et vite !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Horreur Prix: 7.90 Nb de pages: 176
    Ne vous arrêtez pas aux premières pages pour vous faire une idée du manga car Le Poinçonneur n'est pas qu'une histoire de meurtrier fou armé de ciseaux géants ! Tout commence après le meurtre d'une étudiante, Tsukiko, une autre étudiante plutôt populaire est très affectée par cette nouvelle, elle finit par se confier à son petit ami lui disant qu'elle sait qui est le meurtrier. Ce dernier, Shû, rompt pensant qu'elle se moque de lui mais finit par aller chercher des preuves en espérant pouvoir prendre une photo du meurtrier, cela n'est pas au goût de celui que l'on surnomme à présent « le poinçonneur ».
     
    L'horreur, le suspense et le mystique sont les éléments principaux de ce manga. Nous ne sommes pas dans une histoire classique de meurtres en série mais dans un contexte où certaines forces surnaturelles entrent en jeu. D'un côté, il y a un groupe d'étudiants qui cherchent à informer le plus grand nombre de personnes afin de pouvoir arrêter le poinçonneur et de l'autre, un groupe secret, adepte de l'occulte qui veut régler le problème sans informer le public. Si cette traque est plutôt intéressante, on aurait aimé un peu plus de travail dans le graphisme pour nous plonger encore plus dans l'effroi. La terreur ici ne se situe pas que dans le mode opératoire du meurtrier ni dans son apparence mais dans son côté insaisissable qui laisse nos héros quasiment impuissants devant un danger imminent.



    Nickad

    Seventeen again tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: UMEZAWA Marina Dessinateur: UMEZAWA Marina Editeur: Soleil Note: 3.0
    Résumé:

    Mao, obnubilée par son ex petit-ami, finit par redoubler sa deuxième année de lycée. Elle se retrouve alors dans la même classe que Hachiya, un garçon très agaçant du club de foot. Alors qu'elle le prenait pour un gamin arrogant, le jeune homme lui fait subitement une déclaration ! Comment Mao va-t-elle vivre cette relation avec ce camarade d'un an plus jeune qu'elle ?

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance Prix: 7.29 Nb de pages: 176
    Mais quel titre peu approprié ! Seventeen again soit littéralement « 17 ans à nouveau » ! On s'attend à une histoire un peu fantastique avec un retour dans le temps, une « régression » comme c'est la mode en ce moment. Et bien non, l'héroïne, Mao, n'a pas à nouveau 17 ans. Elle a 17 ans mais recommence à nouveau son année scolaire parce qu'elle a redoublé !! La promesse du titre est une arnaque !
     
    Bon passé cette légère déception qui aurait pu donné une histoire assez drôle, on se rend compte que l'on est dans un scénario de romance au lycée. Heureusement il y a un élément important qui donne toute son originalité au récit : Mao a redoublé parce qu'elle cherchait désespérément son petit ami Izumi qui a disparu avec sa famille du jour au lendemain. Elle était tellement désespérée qu'elle en est tombé malade et a du recommencer son année scolaire. Heureusement son ami d'enfance Hachiya espère bien lui faire oublier toute cette histoire et lui déclare sa flamme.
     
    Honnêtement, j'attends de voir la suite pour me faire une opinion plus précise, tout dépendra de l'orientation du récit : romance classique avec Hachiya ou drame avec le retour du petit ami disparu ?? A ce stade tout est encore possible mais il faudra quand même ajouté un peu de dynamisme dans cette histoire pour qu'elle décolle car pour le moment c'est gentillet mais sans plus.
    A noter que l'autrice est déjà connue pour son titre Lovely Loveless Romance dont vous retrouverez un chapitre inédit en fin de livre.



    Nickad
    Scenariste: SATO Hirohisa Dessinateur: SATO Hirohisa Editeur: Mangetsu Note: 4.0
    Résumé:

    Accueilli par les Kasai pour la nuit, Ryôta ne parvient pas à trouver le sommeil. Il est bien trop occupé à résoudre un mystère : comment trouver la mère idéale ? Sa réflexion l'amène finalement à une seule conclusion... Rika Kasai en est la parfaite incarnation... Mais se rapprocher d'elle prend du temps et Ryôta n'en a plus pour Sanae, sa mère adoptive. Terrifiée à l'idée d'être rejetée, Sanae commence à perdre pied, jusqu'à aller trop loin...Dans Mother Parasite, Sato Hirohisa, auteur de Shigahime, nous propose un thriller psychologique où manipulation, folie et liens familiaux sont les maîtres-mots.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Drame Prix: 8.20 Nb de pages: 160
    Ce deuxième tome était exceptionnel ! Bien que l’histoire soit malsaine avec l’obsession de Ryôta pour trouver une mère idéale, il faut reconnaitre qu’il est très intelligent et même plus que ça ! C’est un roi de la manipulation qui met en place ses pièces petit à petit et lance ensuite un élément déclencheur qui lui permet d’arriver à ses fins. Au fur et à mesure de la lecture, on voit comment il fonctionne, comment il manipule sa mère mais aussi celle de son soi-disant meilleur ami Kasai. Seulement, dans le 3eme tome, il rencontre une autre maman qui semble voir clair dans son jeu. Comprenant qu’il ne pourra pas la duper comme les autres, il tombe une approche plus sincère avec elle et nous montre un nouvel aspect de sa personnalité où l’on approche de la folie.
    Le 4e tome risque d’être très intense, Ryôta ne maitrise plus la situation comme il le faudrait et une adversaire de taille lui fait face. Que le lecteur soit préparé, il n’a pas dit son dernier mot et nous réserve encore des surprises. Mother parasite est un thriller psychologique où la tension devient de plus en plus intense au fil des tomes. A réserver néanmoins à un public averti.


    The_PoP
    Scenariste: Arnaud De La Croix Dessinateur: Vicente Cifuentes Editeur: Le Lombard Note: 4.5
    Résumé:

    Plongez au coeur de l'Histoire à travers vingt chapitres captivants, révélant les dynamiques complexes qui ont transformé chaque coin du globe en un théâtre d'opération. Redécouvrez au fil des pages les causes profondes du conflit, des alliances fragiles aux rivalités implacables dans un récit percutant qui éclaire l'héritage durable de cette période tumultueuse, invitant à la réflexion sur les leçons essentielles qu'elle peut offrir à notre époque.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Historique Prix: 29.90 Nb de pages: 296
    Les commémorations de cette année ont donné l'occasion à nos éditeurs de faire la part belle aux sorties traitant de cette seconde guerre mondiale. Pour les amateurs de cette période, c'est du pain béni. Le Lombard a su saisir l'occasion avec la sortie de cet immense pavé traitant de la seconde guerre mondiale. On sent que le succès de La Bombe a donné des idées, puisqu'ici on retrouve un petit peu les mêmes recettes : un travail documentaire sérieux, fourni et etayé et une illustration de superbe qualité, loin de ce que les standards de la bd documentaire historique nous réservent habituellement. Bravo aux deux auteurs donc, j'ai été passionné par cette lecture, alors même que j'ai déjà beaucoup lu sur le sujet. 
    Attention toutefois, j'apporterai quelques précisions pour les acheteurs et lecteurs intéressés. Sachez tout d'abord que l'angle d'attaque de cet ouvrage de 296 pages est d'abord politique. Pas dans le sens militant, mais c'est avant tout une histoire politique de la seconde guerre mondiale. Ne vous attendez pas à y retrouver une liste de bataille et de faits d'armes, ou les histoires dans l'histoire sur enigma, l'holocauste, la bombe ou la résistance française. On est sur une histoire mondiale politique de la seconde guerre mondiale, avant tout centrée sur les meta protagonistes que sont l'Angleterre, l'Allemagne, l'URSS,  les Etats Unis et dans une moindre mesure le Japon. Le livre s'attarde avant tout sur les décisions politiques qui ont représenté des tournants dans cette guerre. 
    Car oui, en fait 296 pages pour cette période cela laisse un goût de trop peu, avec pleins d'aspects finalement peu abordés. Mais le choix des auteurs s'avère à mon sens payant car ils arrivent à mettre en évidence une forme de continuité et de logique expliquant ses évènements parfois irrationnels sans cela. De plus les passionnés d'histoire ont déjà lu beaucoup sur la plupart des histoires dans l'histoire de cette seconde guerre mondiale qui ne sont pas plus développés ici. 
     
    En bref, c'est un ouvrage passionnant qui nous met encore une fois une immense claque dans la gueule en nous rappelant un déroulé chronologique des évènements politiques qui entrainent cet immense massacre mondial. Je ne peux que vous le recommander même s'il s'avère moins pointu et exhaustif que La Bombe, car on lui pardonnera aisément, vu l'ampleur de son sujet. Je pense que même les passionnés y apprendront ou y redécouvriront des passages un peu oubliés mais néanmoins significatif de cette période.

    poseidon2
    Scenariste: Sakae Saito Dessinateur: Sakae Saito Editeur: Doki-Doki Note: 3.0
    Résumé:

    Le monde est anéanti... Partons le visiter à moto ! Après leur escale à Karuizawa, Yôko et Airi sont reparties en direction de Gunma. Sur leur chemin se trouve le fameux Mont Asama, un volcan encore actif et entrant régulièrement en éruption... et Yôko s'est soudain effondrée en respirant les gaz toxiques de ce dernier ! C'est alors qu'est apparu un jeune homme qui va leur venir en aide et les conduire jusqu'aux sources chaudes de Kusatsu...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie Prix: 7.50 Nb de pages: 192
    Nos promeneuses nous avaient surprises avec un fin qui nous promettaient…une rencontre et on l'espérait des révélations. 
    Si rencontre il y a eu et s'il est vrai que cela relance un peu  notre histoire, la chute est légèrement décevante, car elle revient trop rapidement à la "normale" de notre errance de nos deux filles.
    On en revient donc à un mystère total sur la disparition des humains et sur le refuge de notre héroïne, et sincèrement à force de garder trop de mystère, on a un peu peur de tomber dans le "tout ça pour ça" ? 

    poseidon2
    Scenariste: Yoshiyuki Miwa Dessinateur: Shinogi Kazanami Editeur: Meian Note: 4.0
    Résumé:

    L'adaptation en manga du light novel incontournable ! Vendu à plus de 2 000 000 d'exemplaires ! L'arrivée tant attendue du roman de fantasy très populaire en manga ! Shin, le meilleur joueur du VRMMORPG The New Gate, transformé en jeu mortel, a réussi à libérer tous les joueurs pris au piège en terrassant le boss de fin.Mais avant de se déconnecter, il est englouti par une lumière inconnue et perd connaissance... À son réveil, il se retrouve dans le monde de The New Gate !! L'avènement du champion incontesté projeté 500 ans plus tard dans un jeu mortel ! Le rideau se lève sur une nouvelle légende sans pareil !!

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure Prix: 6.95 Nb de pages: 208
    Nouvel isekai chez meian et deux premiers tomes très engageants. 
    Rien de super nouveau non plus mais un traitement très sympa. En effet, notre héros se retrouve dans le même monde des années après comme un certain nombre d'isekai, avec comme différence le fait que notre héros était déjà bloqué dans le jeu vidéo et se retrouve propulsé dans le futur du jeu, après avoir libéré les autres joueurs... mais tout seul semble-t-il.
    Ce qui est bien fait dans cet Isekai, c'est que notre héros cache la plupart de ses pouvoirs et ne les dévoile que petit à petit aux gens qu'il contient en fonction de la confiance qu'il leur accorde.
    Cela en fait un manga au héros surpuissant mais sans que ce soit outrancier. La promenade dans le monde et sa découverte sont très sympa. 
    On attend juste l'ouverture à venir de l'histoire pour découvrir qui sera sa Némésis

    poseidon2
    Scenariste: Daniel Warren Johnson Dessinateur: Daniel Warren Johnson Coloriste: Daniel Warren Johnson Editeur: Urban Comics Note: 4.0
    Résumé:

    Alors que Spike et son amie Carly arpentent le désert américain pour observer le ciel étoilé, un tremblement de terre gronde soudain sous leurs pieds. Après avoir chuté dans le creux béant d'un canyon à peine formé, ils se retrouvent au coeur d'une épave, celle d'un vaisseau spatial. À son bord, des robots jusque-là inanimés sortent peu à peu de leur léthargie... pour se livrer une guerre sans merci. Au milieu de ce feu nourri, Spike et Carly vont devoir faire un choix : rejoindre le camp des Autobots, ou celui de leurs ennemis, les Decepticons. 

    Contenu vo : Transformers #1-6.

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Action Prix: 17 Nb de pages: 160
    Ca y est on est dans le dur du lancement du Energon Universe avec la reboot de transformers. 
    Reboot attendu et globalement bien fait. Nos auteurs ne font pas l'affront de présenter ce qu'est un transformers mais rentre directement dans le vif du sujet avec une bataille entre des Decepticons survivants au crash du vaisseau et les Autobots d'Optimus Prime.
    Rien à redire sur ce reboot. IL introduit bien toutes les bases : les transformations en voitures, le lien avec les humains et le besoin d'énergie et les technologies apportées par les Autobot.
    On pourra juste regretter un côté très manichéen de l'histoire. Les decepticons sont des méchants très méchants (et bêtes forcément) et les Transformers sont tous très gentils avec tout le monde. Mais c'est de la bonne lecture de détente et m'a rappelé mes jeunes années où je regardais cela à la télé.
    C'est même suffisamment réussi pour me donner envie de jeter un oeil aux films c'est pour dire !

    The_PoP
    Scenariste: Mathieu Mariolle & Benjamin Brillaud Dessinateur: Phil Castaza Coloriste: Joël Odone Editeur: Soleil Note: 3.0
    Résumé:
    Quand on songe au Moyen Âge, on pense immédiatement châteaux forts, chevaliers, joutes équestres, mais aussi saleté, ignorance et barbarie ! Découvrez la réalité de cette passionnante période souffrant de nombreux clichés, le tout avec sérieux et humour.
    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Action Prix: 15.50 Nb de pages: 56
    Déjà le tome 6 de cette série documentaire inspirée par le youtubeur Benjamin Brillaud et sa chaine nota bene aux 2 millions d'abonnés. Pas grand chose à vous dire de plus sur le traitement graphique, le travail de Phil Castaza est dans la lignée des précédents opus. On est sur de la bd documentaire / humour, et honnêtement on n'ouvre pas ce genre là pour la beauté des dessins. 
    Les anecdotes de ce tome 6 sont plutôt bien et instructives, allant à l'encontre de pas mal d'idées reçues. Elles ne surprendront guère les férus d'histoire mais raviront ceux qui sont curieux simplement.

    The_PoP
    Scenariste: Tristan Roulot Dessinateur: Mateo Guerrero Coloriste: Amparo Crespo Cardenete Editeur: Le Lombard Note: 5.0
    Résumé:

    Les enfants ont réveillé le titan vengeur Bahamuth ! Fuyant par la rivière, ils découvrent Uru, la cité des Dieux, souvenir d'un temps lointain où ils vivaient parmi les hommes. Mais passé et présent se mêlent à nouveau, tandis qu'ailleurs l'esprit du Vénérable devient la page blanche sur laquelle s'écrit notre futur. Alors que gronde une nouvelle guerre fratricide entre les titans et les dieux, les enfants parviendront-ils à briser le cycle de la destruction ?

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique Prix: 11.95 Nb de pages: 48
    Roooooooh, mais que c'est bien. C'est bien fait, bien amené, c'est cohérent et en plus on en profite pour réviser notre mythologie. Ajoutez à cela que l'on se rapproche d'un dénouement, le tout en 48 pages à chaque fois et c'est parfait. Ma seule inquiétude est l'âge des jeunes lecteurs car l'intrigue temporelle n'est pas si simple à appréhender. Sans être celle d'Universal War one, elle est suffisamment riche pour que vous ayez besoin de relire la série, et la série est tellement bonne que ça reste un plaisir. 
     
    Non vraiment en sérieu jeunesse, il m'est difficile de vous citer quelque chose de plus emballant, l'intelligence du scénario étant en plus magnifiée par le travail de Mateo Guerrero au dessin et les couleurs dynamiques mais subtiles d'Amparo Crespo Cardenete.
     
    Si je vous dis que le tome 1 est vendu en ce moment à 3,9€ ? ça ne vous suffit pas ? FONCEZ !

    alx23
    Scenariste: Arnaud Moragues, Pierre Chabosy Dessinateur: Joann Sfar, Lewis Trondheim Coloriste: Pierre Chabosy, Enki Dupaquier Editeur: Delcourt Note: 4.5
    Résumé:

    Feuille de personnages, lieux, bestiaire, lexique, création de personnage, gestion des bagarres, mais aussi pouvoirs et magie... à travers plus de 280 pages illustrées en couleur par Sfar et Trondheim, retrouvez tous les éléments nécessaires à la réalisation d'une campagne et plongez-vous dans l'univers passionnant de "Donjon".

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Action Prix: 34,95 Nb de pages: 288
    Le premier tome de Donjon bonus proposait les bases du jeu de rôles découlant directement de la grande saga Donjon. Un second album revenait sur les origines de la série avec des storyboards et illustrations. Aujourd'hui, ce troisième album bonus propose un jeu de rôle indépendant du premier volume mais aussi complémentaire pour les rôlistes de Donjon. Il faut se rappeler que maintenant l'univers de Donjon ne cesse de grandir avec sept séries et spin-off, Antipodes, Potron-Minet, Zénith, Crépuscule, Antipodes +, Parade et Monsters. Cet univers est très développé et un monde parfait pour mettre en place des parties de jeu de role. Ce volume imposant de Donjon est composé de seize chapitres, pour établir son personnage, les techniques de jeux, les pouvoirs, les différents lieux ou encore le bestiaire. Les chapitres sont très détaillés pour expliquer comment organiser une partie, avec des nombreuses illustrations de Joann Sfar et Lewis Trondheim.
    Dynasties et magiciens représente une bible pour les rôlistes voulant s'essayer à Donjon mais aussi les joueurs connaissant le premier volume et voulant découvrir d'autres informations. On comprend très vite que les auteurs se font plaisir en proposant ce nouveau livre jeu de rôle vingt ans après le premier opus.

    Y_Kanzaki

    Death Game _ Tome 2

    Par Y_Kanzaki, dans Critiques

    Scenariste: Arata Miyatsuki Dessinateur: Motoi Tanaka Editeur: Vega-Dupuis Note: 4.0
    Résumé:

    Un groupe de détenus est libéré et placé sous haute surveillance, avec l'obligation d'accomplir une bonne action par jour. En cas d'échec, c'est la mort qui les attend. Parmi eux, l'ancien policier Wataru Kusunoki, accusé à tort du meurtre de sa fiancée, tente de prendre les choses en main. Mais la situation se corse quand il se heurte à Kaede, la soeur de sa fiancée, qui lui voue une haine féroce. Les tensions s'accumulent rapidement entre détenus, et la mission bonus qu'on leur propose entraîne rapidement une explosion de violence...

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Thriller Prix: 8,35 Nb de pages: 192
    Ce deuxième tome est plus accès sur la question de l’innocence ou non de Kusunoki et sur l’avis de Kaede à ce sujet. Cette dernière va tout mettre en œuvre pour lui faire tomber le masque, même si elle doit pour cela se mettre en danger. 
    De plus, il y a là aussi une réflexion sur la nature humaine, et plus précisément sur le ‘’dilemme social’’. Que se passe-t-il lorsque l’on oppose bénéfice individuel et bénéfice collectif ? Que choisissent en priorité les gens ? Jusqu’où sont-ils capables d’aller pour obtenir ce qu’ils veulent ?En utilisant le personnage de Jinnai, l’auteur nous explique certains phénomènes de réactions humaines et nous fait nous questionner dessus.  Notre ‘’héros’’ va devoir faire face à toutes ces attitudes tout en essayant de sauver sa peau. Ses alliés le sont-ils vraiment ou peuvent-ils le trahir à tout moment ? Qui est vraiment de son côté ?   
    Enfin, l’histoire en elle-même est très bien ficelée et pleine de rebondissements, comme l’était Signal 100. Un très bon thriller !

    Y_Kanzaki
    Scenariste: Miyako Miyahara Dessinateur: Miyako Miyahara Editeur: Meian Note: 3.0
    Résumé:

    Vous voulez bien coucher avec moi ? Chiyo, une locataire de 24 ans, sans emploi et avec plusieurs mois de loyers impayés, reçoit un jour une proposition incongrue de sa propriétaire, une fille sérieuse et responsable de 19 ans. " À la place du loyer, j'aimerais que tu couches avec moi. " Quelle direction va bien pouvoir prendre la relation des deux jeunes femmes après un début pareil ?! À la place du loyer, ma proprio m'a proposé de la payer avec mon corps. Prix d'or du 26e Dengeki Comic Awards et nommé aux Next Manga Awards (2020). Tomber amoureuse n'était pas une clause du contrat !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Romance Prix: 7,95 Nb de pages: 178
    Bonjour! Je m’appelle Chiyo, je suis sans emploi, et ça fait 3 mois que je n’ai pas payé mon loyer. Mais heureusement, ma propriétaire accepte de trouver un arrangement. Quoi?! Elle veut que je lui accorde des faveurs et que je couche avec elle? Et en plus, nous devrons cohabiter ensemble ? Comment vais-je m’en sortir ????
    Avec un tel synopsis, je m’attendais à quelque chose d’un petit peu osé, à une romance un peu plus adulte. Mais l’une des deux filles est gnangnan, l’autre ne fait rien, c’est limite si le baiser n’est pas la scène la plus explicite du manga. De plus, les personnages n’ont pas vraiment  de psychologie ni d’évolution dans leur manière de penser. Les faveurs sont dignes de préadolescentes (jouer ensemble aux jeux vidéos, dormir dans le même lit, faire une sortie shopping ..) alors que le récit se veut plus adulte que ça. Enfin, tout va trop vite: que ce soit leur relation, les péripéties, ou les faveurs demandées. 
    En clair, une base de récit intéressante mais qui n’est pas bien exploitée, des personnages sans vraiment de psychologie, et un graphisme qui n’est vraiment pas exceptionnel… Enfin bref, des promesses non tenues.




    poseidon2
    Scenariste: Tpiu Dessinateur: Tpiu Editeur: Kana Note: 3.5
    Résumé:

    Au royaume de Tyriadoc, chacun a droit à une seconde vie en cas de mort précoce. On appelle ça « l'Ëdre ». Parfois la mort est si violente que la renaissance en devient désastreuse. Elle engendre la naissance de Maudits, des monstres créés à l'image de leur trépas. Il existe une exception à l'Ëdre : les nouveau-nés. Trop faibles et trop purs, ils ne ressuscitent jamais. Jamais, sauf Adalise, la fille du roi. Elle inspire la crainte et la haine auprès de son peuple, lequel l'a surnommé « la Princesse Cadavre ». Mais Adalise ne désire qu'une chose : retrouver sa mère disparue et comprendre le mystère entourant sa morte-naissance.

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure Prix: 7.70 Nb de pages: 192
    Nouveau shonen chez Kana. Shonen fantastique intéressant nous présentant un monde médiéval fantastique ou chaque homme et femme à une deuxième vie. Deuxième vie qui peut être une vie de démons si la personne qui meurt est ampli de haine et de peur.
     C'est un bon premier tome avec une héroïne pleine de caractère qui n'est pas sans rappeler les héroïnes de disney : grande gueule, pleine de fougue et pleine d'envie. Le dessin est bon sans être exceptionnel.
    La quête de notre héroïne semble un peu "fumeuse" (elle est sur que sa mère est vivante quelque part ...10 apres sa "deuxième mort") mais le liens étrange d'Adalise avec la mort au fur et à mesure de l'histoire le rend plus intéressant.
    Un premier tome qui reste un tome de mise en place. On attendra le tome deux pour se prononcer sur le véritable intérêt de la série
     


    poseidon2

    404 Démons tome 1

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Mochi Dessinateur: Mochi Editeur: Doki-Doki Note: 4.0
    Résumé:

    Dans le Japon de l'époque Edo, des démons se servent de "parasites" pour prendre possession d'humains dont ils aspirent l'énergie vitale. Momotarô est alors invoqué par la divinité Ôkamuzumi pour se débarrasser de ces derniers. Accompagné de ses trois vassaux, Momotarô traque les démons sans relâche. Mais un jour, alors qu'ils affrontent l'un d'eux particulièrement puissant, leur groupe entier est décimé... C'est alors qu'Ôkamuzumi s'adresse à l'âme du héros vaincu : "Enfermé dans une pêche, tu retrouveras peu à peu tes forces jusqu'à être ressuscité pour vaincre ce démon. Et pour te protéger pendant ce long sommeil, j'accorderai le don d'immortalité à l'un de tes vassaux." Momotarô se réveille donc des siècles plus tard, en plein dans notre époque actuelle. Mais ce qui ne l'arrange pas, c'est qu'il a désormais... la forme d'un poussin !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Action Prix: 7.95 Nb de pages: 192
    Nouvelle série chez Doki doki qui m'a un peu fait peur je dois bien le dire, avec une entrée en matière qui me semblait tellement vue et revue que j'ai eu du mal à passer le premier chapitre. En effet des histoires de démons et de chasseurs de démons dans l'ère des samouraïs, c'est vraiment de la redite… mais il se trouve qu'en fait le manga ne parle pas du tout de cela ! Enfin pas que 😛
    Et oui après une entrée en matière "déjà vue", notre mangaka retourne la table après un chapitre en... tuant tous ses héros et nous déplaçant 300 ans plus tard et faisant renaitre notre héros dans la peau… d'un poussin. Oui oui !
    Et là d'un coup, on se retrouve avec une histoire hors norme d'un poussin chasseur de démons ! C'est d'un coup drôle mais aussi angoissant, car les démons ont gagné en puissance pendant son sommeil et lui n'a pas encore retrouvé tous les siens.
    Bref une bonne surprise qui se trouve être vraiment originale et au graphisme dans la moyenne de ce que l'on peut voir en ce moment

    poseidon2
    Scenariste: Michaël Baril | Clément Lemoine Dessinateur: Elric Coloriste: Elric Editeur: Dupuis Note: 3.5
    Résumé:

    Fidel Castro est complètement furioso ! Car tout autour de lui, ça papote et ça complote, afin de l'éliminer du jeu politique. Même ses propres hommes, infiltrés par la CIA, lui offrent des cigares piégés ! En voyage à New York pour un discours historique à l'ONU, le leader cubain est sur ses gardes, totalement paranoïaque. Tout l'inverse de Spirou, venu en tant que simple reporter pour couvrir l'événement. Mais notre groom ignore encore qu'il va se retrouver accusé d'attentat contre Castro puis emmené de force à Cuba ! Ses seuls espoirs : Fantasio, qui s'envole aussitôt vers l'Amérique du Sud, ainsi que Seccotine, déjà à Cuba pour un reportage. À moins que cette dernière ne se laisse séduire par les idéaux communistes du charismatique Che Guevara...

    Quand les aventures de Spirou se la jouent crossover avec les péripéties de l'Histoire, cela donne un album forcément explosif : La Baie des Cochons !

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure Prix: 12.95 Nb de pages: 64
    Nouvelle déclinaison de Spirou et Fantasio avec une série nommée Classique et qui s'inspire des albums d'années 70-80
    Nos auteurs nous livrent un album honnête et qui remplit son contrat. On retrouve de l'humour, de la caricature et une participation, par la bande, de Spirou et Fantasio à l'un des moments d'histoire du XXieme siècle. Fantasio est toujours aussi horripilant, mais très humain, et Spirou toujours héroïque et candide.
    Le style graphique se reproche vraiment de ce qui se faisait à l'époque, au point de croire à une réédition. 
     On notera une plus grande importance du personnage de Secotine qui donne un petit coté féministe incongru à cette époque et donc sympathique.

    poseidon2
    Scenariste: Carine Barth Dessinateur: Cyrille Pomès Coloriste: Cyrille Pomès Editeur: Dargaud Note: 4.5
    Résumé:

    Les forains ne sont pas à la fête. Car l'un d'entre eux, Dylan, vient de mourir dans l'incendie de sa caravane. Joshua, patriarche de la communauté, père de la victime et patron de la grande roue, ne voit toutefois pas arriver d'un bon oeil le jeune et discret lieutenant Bertillon. Car chez les forains, on gère ses problèmes entre soi... Sauf que Bertillon est comme un coquillage : discret mais bien accroché. Malgré l'hostilité des forains, y compris celle de Wanda, la propre fiancée de Dylan, il va donc tenter d'éclairer les nombreuses zones d'ombre autour de la mort du jeune homme, qu'il s'agisse de secrets de famille, d'ardoises mal réglées ou du recours à d'étranges pratiques ésotériques... Un dessin et des scénarios toniques pour un personnage unique ! Véritable Columbo des temps modernes, le jeune lieutenant Bertillon va vous étonner au gré d'enquêtes picaresques et surprenantes ! Après le très remarqué Moon (auquel avait collaboré Carine Barth), Cyrille Pomès installe chez Dupuis un flic dessiné d'un genre nouveau, avec des dialogues truculents et un trait absolument sensationnel !

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure Prix: 80 Nb de pages: 16.50
    En voici une super découverte et une BD aussi dense que bien réalisée et sur un sujet innovant : un cirque et la légende qui le poursuit et le dirige.
    D'un simple fait divers, on arrive à une vraie légende envoutante en passant par une véritable enquête porté par un lieutenant au caractère bien trempé.
    Un enquêteur qui ne lâche pas l'affaire et qui nous emmène avec lui dans le tréfonds d'une légende aux ramifications multicentenaires.
    C'est dense, c'est prenant, parfois stressant, mais c'est surtout très bon. Et, au vu de la fin, j'avoue être en plus très intrigué par la suite annoncée...

    poseidon2
    Scenariste: Bertrand Gatignol Dessinateur: Bertrand Gatignol Coloriste: Bertrand Gatignol Editeur: Dargaud Note: 4.5
    Résumé:

    Tous les cinq ans, la guilde des demonios de la Cocagne, des lycanthropes, organise un tournoi afin de désigner leur chef : le Wilderman jusqu'alors toujours gagné par le terrible Ysengrin. Adam Wilder, un jeune demonio, compte bien être le nouveau roi ! Mais en fuyant la redoutable Inquisition et son chef Tankred, il trouve refuge dans une étrange cabane au fond des bois, l'antre de la redoutable sorcière Yaya Yaga. Ignorant le danger et ne pouvant résister à ses pulsions animales, il dévore l'énorme banquet qui s'y trouve, pomme d'or sacrée comprise ! Pour réparer sa faute, Yaya Yaga exige de Wilder réparation. Il aura pour mission de récupérer une nouvelle pomme d'or dans le château du terrible Ogre sans visage...

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure Prix: 16.50 Nb de pages: 72
    Ahhh ca j'aime 🙂 J'aime quand les auteurs se creusent la tête pour mélanger les genres, les références et en sortir des histoires bien rafraîchissantes et innovantes. 
    Pour trouver la petite bête, j'ai trouvé le héros trop exubérant et que son "caractère design" (comme on dit) est un peu too much. Mais l'univers... il est lui à croquer tout autant que notre petit golem aussi trognon que balaise ! On mélange de la sorcellerie, des créatures magiques, des inquisiteurs sûr de leur foi et un cliffhanger de malade !
    C'est super dynamique, à peine brouillon dans le scenario, plein de bonnes idées et de couleurs vivent.
    Pas la lecture de l'année mais un super premier tome et un deuxième tome qui s'annonce encore meilleur au vu de la fin du premier.

    poseidon2
    Scenariste: Enki Hakari ( Dessinateur: Akira Sawano Editeur: Meian Note: 4.0
    Résumé:

    Après un affrontement acharné, Ariane réussit à battre le cardinal Marcos. Mais le combat n'est pas terminé, avec l'apparition soudaine du pape du culte de Hilk ! Ivin, sentant sa soeur en danger, se précipite à son secours, mais elle ne peut calmer sa colère et défie Thanatos seule. " Stop. Reprenons du début ! " De retour dans son village, Chiyome apprend la disparition de Goémon. Le tome 12 des aventures du squelette face à ce monde en plein bouleversement !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure Prix: 6.95 Nb de pages: 162
    Ca y est les différents protagonistes ont fini de s'entrainer chacun de leur côté et la guerre contre le royaume de Hilk est déclarée ! Le grand pape de ma religion de Hilk se dévoile dans ce tome et nous réserve une surprise que l'on ne voyait pas venir et qui remet le début du manga sur le devant de la scène.
    Qui dit guerre dit combat dantesque, personnages secondaires qui se dévoile et lecture avide qui n'a même pas besoin de mettre notre héros sur le devant de la scène pour être intéressant.
    On ne peut que regretter une parution qui semble infiniment longue...

    poseidon2
    Scenariste: Christopher Cantwell Dessinateur: Germán García Coloriste: Germán García Editeur: Urban Comics Note: 4.0
    Résumé:

    Cent ans après être tombée dans un profond sommeil, Briar Rose s'éveille, et découvre avec effroi qu'en son absence, son ancien époux tyrannique a laissé leur royaume sombrer dans la misère et le chaos. Accablée par les trahisons, les lourdes prophéties, et un corps meurtri, Briar et sa bande de marginaux devront trouver la force de survivre sur ces terres désolées où la magie se meurt. Guidés par un ardent désir de vengeance, Briar et son peuple finiront-t-ils seulement par trouver la paix et à vivre heureux ? 

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Action Prix: 19 Nb de pages: 120
    Nouveau tome dans la nouvelle collection Urban. Tome flirtant effectivement bien plus avec la BD européenne qu'avec le comics.On a ici une histoire qui revisite la belle au bois dormant. Une histoire ou le prince choisit d'épouser la princesse endormie... mais ne l'embrasse pas ! Elle reste donc endormis durant des milliers d'années avant qu'un quidam ne la réveille... dans un monde complétement dévasté.
    Mais un monde ou la légende court que le réveille de la princesse entrainera le monde a sa fin !
    S'en suit une aventure intéressante, entre découverte du monde, fuite et incompréhension de notre nouvelle éveillée.
    Pour tout les amateur de "what if" recherché.

    Nickad

    Tsubaken tome 1

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: ZEN Dessinateur: ZEN Coloriste: ZEN Editeur: Vega-Dupuis Note: 4.0
    Résumé:

    Outfit City. Dans une société maîtrisée par le pouvoir en place, où la télévision insipide endort les masses, la bonne vieille culture lowtech se vend illégalement par l'intermédiaire de gangs de jeunes proposant des animés interdits sur CD. Parmi eux : Barlog, le caïd du lycée Gloves, où arrive un nouvel élève, Kenrick, coiffé d'une invraisemblable masse de cheveux. Barlog a aussitôt dans l'idée d'humilier Kenrick. Un bizutage, quoi... Sauf que ce dernier, placé dans un foyer, a été renvoyé de très nombreux lycées pour violence... Et malgré sa volonté de ne pas rater sa dernière chance d'être scolarisé - sans quoi il sera jeté à la rue - Kenrick sent vite ses poings le démanger... Il ne se doute pas que cette fois, cela va le mener plus loin que de la baston de cantine, vers de gros problèmes avec les gangs, la police, la vie ! Les poings de Kenrick seront-ils suffisants pour le sortir de là ?

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Action Prix: 16 Nb de pages: 224
    Au premier abord, Tsubaken est le genre de livre dont la couverture ne m’attire pas du tout et que je n’irai pas acheter. Pourtant, sans être un coup de cœur, j’ai passé un agréable moment et je lirai la suite avec plaisir.
    Kenrick est un orphelin bagarreur avec une énorme coupe afro qui s’est déjà fait renvoyer de plusieurs lycées. C’est sa dernière chance, au prochain renvoi, le foyer ne s’occupera plus de lui et il retournera à la rue. Il essaye donc de faire profil bas en intégrant Gloves high school mais il ne peut rester sans rien faire quand il voit qu’un de ses camarades, Milo, le premier à lui avoir adressé la parole, se fait racketter par un gang.
    Si Tsubaken est un webtoon de bagarre avec des gangs ce n’est pas la partie la plus intéressante du récit. En effet, l’histoire prend place dans un monde où les médias (livres, CD, DVD, consoles…) ont disparu et font l’objet d’un trafic au marché noir. Ici, les gangs ne vendent pas de la drogue mais des objets devenus collectors ou des copies. L’autre sujet qui sera développé concerne les origines de Kenrick car contrairement aux autres orphelins, il n’y a aucune information sur sa naissance et on sent que c’est un point qui risque d’avoir de l’importance par la suite.
    Les plus de ce webtoon : les illustrations humoristiques de chaque début de chapitre autour du Courouge Gang et des objets devenus cultes et un historique en fin de tome qui reprend les différentes étapes du parcours de l’auteur et de la création de Tsubaken.
    Finalement, on a un bon shonen distrayant et agréable à lire qui devrait plaire aux adolescents.



    Nickad
    Scenariste: HIRASAWA Yûna Dessinateur: HIRASAWA Yûna Editeur: Glenat Note: 4.0
    Résumé:

    Soins aux créatures magiques dans un monde garanti sans sorciers !Les vétérinaires draconiques soignent des créatures de formes extrêmement diverses appelées "dragons". Luca rêve de pratiquer ce métier afin de suivre les traces de son père, qui était vétérinaire draconique des armées. Avec l'aide de Chloé et de Gilla, ses camarades de promotion à l'institut supérieur des sciences draconiques de Kogniel, où elles sont formées en tant qu'assistantes vétérinaires, Luca soigne les dragons qui souffrent avec tant de passion qu'elle se dispute parfois avec son entourage ! <br>Après Terrarium et ses vaisseaux à l'abandon, Yuna Hirasawa plonge dans un univers tout aussi onirique, la fantasy en plus. Une école, des dragons, des rivalités sans oublier le destin d'un parent disparu... La jeune Luca, vétérinaire draconique vous invite à un voyage d'écailles et de brise !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique Prix: 7.90 Nb de pages: 192
    Luca est une jeune fille qui rêve de devenir une vétérinaire draconique, il ne lui reste que l’épreuve pratique pour pouvoir accéder à Kogniel, l’institut supérieur des sciences draconiques. Le jour de l’examen pratique, elle doit d’urgence opérer un dragon avec l’aide de deux autres apprenties se mettant par la même occasion en retard pour l’épreuve.
    L’histoire prend place dans un monde où une guerre était encore en cours 3 ans auparavant, chaque personnage en a souffert. Notre héroïne, Luca, veut de venir vétérinaire pour deux raisons ; la première, c’est qu’elle a grandi avec cette passion étant donné que son père était lui aussi vétérinaire. La seconde, c’est que ce dernier est soi-disant mort en trahissant leur pays, et Luca, ne pouvant y croire, espère prouver l’innocence de son paternel.
    En plus de nous offrir un joli monde fantastique travaillé et plein de nouvelles créatures, l’histoire met en avant de beaux sentiments comme l’amitié, la persévérance, l’ouverture d’esprit… Il y a en même temps de l’aventure et du suspense car il existe une énigme autour du père de Luca qui permet de maintenir un intérêt plus accru. A découvrir.



    Nickad
    Scenariste: HARUMOTO Shohei Dessinateur: HARUMOTO Shohei Editeur: Autres Editeurs/Auto editions Note: 1.5
    Résumé:

    Le manga Fast and Furious version moto Employé de bureau le jour, de prime abord, Kirin mène une vie parfaitement rangée dans une ville anonyme, désolée, à l'abandon. Il a 38 ans et est impliqué et sérieux dans son travail. Mais c'est aussi un passionné de moto qui participe à des courses sauvages et dangereuses organisées en pleine ville. Dans un style vivant, majestueux et dynamique, Shohei Harumoto dessine des personnages aux caractères bien trempés, des paysages industriels inquiétants ou seules les motos, plus vraies que nature, et sublimées par des grandes cases où la vitesse se ressent en tournant les pages, apportent une lueur d'espoir à ce monde saisissant.

    Autres informations: Edition Kasaï
    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Action Prix: 10.95 Nb de pages: 188
    Kasaï est un nouvel éditeur arrivé sur le marché en novembre dernier, je suis tombée dessus un peu par hasard sans vraiment en avoir entendu parler, il y a pour le moment deux titres à leur catalogue, celui-ci et La randonneuse que je n’ai pas encore lue. Deux séries assez longues car la première fait 11 tomes et la seconde 17 volumes.
    Donc je me lance dans la lecture, je comprends très vite que les motos et les courses de voitures sont les éléments principaux du récit. On commence par un homme nommé Kirin qui semble faire un essai de moto sur route et qui tombe en rade, il est dépanné par un autre motard en vadrouille qui s’appelle aussi Kirin. Ce dernier est un jeune qui semble voyager au gré de ses envies et qui va se retrouver bloqué dans cette ville. Une ville un peu particulière qui a ses propres lois, qui semble être dirigée à la fois par un gros caïd et en par un flic véreux semblant lui aussi obéir à quelqu’un d’autre.
    Si vous êtes perdus c’est normal, je l’étais aussi et pour cause : d’abord, on ne comprend l’organisation de la ville qu’à la fin du volume alors qu’en général, le premier chapitre est là pour établir le contexte et après quelques recherches j’ai découvert que cette série Kirin The happy ridder speedway était la suite d’une autre série Kirin (finie en 39 tomes) qui n’a jamais été publiée en France !! On peut donc supposer que tous les manques scénaristiques étaient plus ou moins expliqués dans la 1ère saison !!
    Côté graphisme, on fait un bond de quelques décennies en arrière, des dessins un peu vides, un design des années 80, rien qui ne donne vraiment envie. En conclusion, on a un scénario peu construit où une grande partie des personnages font tapisserie, un fil conducteur inexistant et un graphisme peu attrayant… Je ne peux que vous recommander de passer votre chemin.



    poseidon2

    Void rivals tome 1

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Robert Kirkman Dessinateur: Lorenzo De Felici Coloriste: Lorenzo De Felici Editeur: Urban Comics Note: 4.0
    Résumé:

    Depuis des siècles, deux peuples rivaux se livrent une guerre sans merci pour les dernières ressources disponibles de leur système stellaire. Une situation devenue critique depuis la formation d'un trou noir autour duquel grativent désormais les vestiges des deux civilisations en guerre. Ainsi débuta la guerre de l'Anneau Sacré... Darak et Solila, deux pilotes rivaux en mission pour leur peuple, s'écrasent sur une planète désolée et doivent se résoudre à coopérer sous peine de périr. Mais leur présence a provoqué le réveil d'une puissante entité et précipité une succession d'événements dont la formidable ampleur reste encore à déterminer 

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Action Prix: 17 Nb de pages: 152
    Ca y est, le premier tome de Energon Universe débarque chez Urban Comics et ce n'est pas par un Transformers que l'on commence mais bien par la nouvelle série de Monsieur Kirkman, j'ai nommé Void Rivals. Une série pour l'instant très à la marge de l'Ergonverse parlant de deux nations habitants sur deux planètes qui se fond face et en guerre perpétuelle. Guerre qui voit deux ennemis se retrouver sur une planète perdue et obligés de collaborer pour s'en sortir.
    Sincèrement c'est très sympa. Cela ne réinvente rien avec le mystère entre les deux peuples qui est presque trop évident (et certaines surprises tout sauf surprenantes), mais c'est bien foutu. Les clins d'oeil aux Transfomers sont bien trouvés et le duo est assez percutant, offrant de tirades intéressantes.
    L'ensemble est agréable à lire et permet de rentrer un tout petit peu dans un univers bien plus grand. 
    Une bonne lecture d'été.
     

    The_PoP
    Scenariste: Zidrou Dessinateur: Simon Van Liemt Coloriste: François Cerminaro Editeur: Le Lombard Note: 3.5
    Résumé:

    Le temps est venu pour Ric Hochet d'affronter son pire cauchemar : le mois d'août, période diserte en crimes s'il en est ! Ric en est réduit à endurer les banalités de ses voisins de plage. Alors quand la jeune Béatrice arrive et lui demande si elle peut jouer à l'enterrer, c'est presque un soulagement. Et comme l'innocente enfant a deux tueurs aux trousses chargés de l'enlever pour le compte d'un mystérieux « patron », les affaires de Ric ne devraient pas tarder à repartir. Ouf !

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Action Prix: 12.95 Nb de pages: 48
    J'aime bien la tournure que prenne ces nouvelles aventures de ric hochet, l'humour y est plus présent que dans mes souvenirs de jeunesse sur la série originale. Pourtant les thèmes de fond restent durs, il y a des morts, du sang et du crime, mais Zidrou y mêle son humour et ses dialogues pleins de jeux de mots qui donnent finalement un certain flegme à notre Ric même face aux pires dangers. On y perd en drame ce qu'on y gagne en plaisir de lecture, et cet album ravira probablement autant les plus jeunes que les plus vieux. Cependant il ne restera pas non plus beaucoup dans nos mémoires, la grande course poursuite pleine d'action et de jeux de mots n'invitant guère aux mystères et enquêtes habituelles. 
     
    Oui c'est bien un ric hochet de vacances 🙂

    Kevin Nivek
    Scenariste: Amaya Alsumard , Renaud Farace Dessinateur: Renaud Farace Coloriste: Drac Editeur: Casterman Note: 5.0
    Résumé:

    Années 1920. Settimo, bûcheron corse en exil, débarque dans une plantation du bord du Mékong. Petit à petit, ses préjugés d'occidental arrogant s'érodent au contact des locaux et surtout d'un garçon étrange, Chân Ly. Mais les pouvoirs de chaman de ce dernier, ainsi que son grand-frère engagé dans la dissidence politique, se heurtent rapidement à la violence intrinsèque de cette société coloniale. La tension monte, la répression policière s'intensifie et, bientôt, chacun devra choisir son camp...

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Aventure Prix: 30 Nb de pages: 224
    Cette histoire est née d'un voyage des auteurs au Vietnam , en découvrant une sombre histoire d'abatages d'arbres au bon vouloir des colons . Peut-on trouver meilleur symbole qu'un arbre en témoin de paix et d'apaisement ? S'il gênait la vue de leur fenêtre , les français exilés le faisaient couper manu militari sans aucun respect . C'est dans ce contexte que débarque Settimo , force de la nature et bûcheron de son état . Tenu par une sombre affaire du passé , il est chargé par les autorités locales de débusquer les créateurs d'un journal dissident au sein d'une plantation d'hévéas . Sa rencontre avec un jeune garçon aux pouvoirs étranges va bouleverser sa vie et sa vision du colonialisme .
    Sans être précis géographiquement sur les coins du Vietnam décris , les auteurs nous immergent totalement dans cet univers forestier et humide . La nature brute transpire des planches de Renaud Farace , les branches des arbres semblent vouloir sortir des cases et s'étendre tels des rhizomes porteurs d'un message de liberté ! On sent le frêle équilibre sur lequel repose ces comptoirs coloniaux , où une poignée de français dominent les locaux , une allumette peut à tout moment embraser ce biotope . Le scénario , brillant , fait monter la pression progressivement en présentant la galerie de personnages , leurs convictions et désidératas , puis en amenant la chute inévitable , LE drame mettant le feu aux poudres ! On est happé dans cette ambiance et ce n'est pas le dessin sublime qui risque de nous en détourner ! Des "gueules" de personnages , aux couleurs chamarrées mêlées à  une végétation organique et envoûtante , dans un découpage cinématographique , c'est un sans faute ! Ajoutez à cela des dialogues à l'écriture noble et élégante , il ne vous restera plus qu'à embarquer sur les rives du Mékong en direction des forêts de banians majestueux et autres hévéas saignants du latex , comme un peuple saignant de l'oppression occidentale . A découvrir !




    Kevin Nivek

    The prism - Tome 1

    Par Kevin Nivek, dans Critiques

    Scenariste: Matteo de Longis Dessinateur: Matteo de Longis Coloriste: Matteo de Longis Editeur: Oxymore Note: 3.5
    Résumé:

    La Terre, dans un futur proche. La pollution sonore menace de détruire la planète. Et si le dernier espoir de l'humanité était le rock ? A la surface de la Terre, des espaces immenses sont recouverts par le Sotw. Ce phénomène, lié à la pollution sonore, efface la vie où il passe... et son terrain de jeu s'accroît sans cesse. La dernière option pour le contenir provient d'une immense mégacoporation : il s'agit d'envoyer dans l'espace un supergroupe de rock pour un concert hors du commun. Tel est l'objectif du projet Prisme, visant à réunir les meilleurs musiciens de la planète pour sauver la vie sur Terre et enrayer le Sotw. Sauf qu'il n'est pas si simple de créer une osmose entre les talents, même lorsque l'enjeu est immense... Matteo de Longis nous plonge avec son incroyable virtuosité graphique dans une ambitieuse et envoûtante épopée du rock spatial.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Science Fiction Prix: 25,5 Nb de pages: 184
    Matteo de Longis se lance enfin dans le grand bain en tant qu'auteur complet avec une aventure spatiale rock n'roll ! Une pollution sonore enrayant la vie nommée le sotw ( smoke on the water) , comme un clin d'oeil à l'une des plus grandes chansons rock de tous les temps , se déploie de façon inquiétante et empirique à la surface de la planète terre . La solution ? Un son venu des confins de l'espace , le son d'une chanson et d'accords parfaits pouvant stopper cette atteinte virale menaçante . Cet objectif ne sera atteint qu'avec les meilleurs musiciens du monde . 5 femmes et hommes choisis par un consortium , qui devront travailler de concert et offrir à la terre une chanson "libératrice" !
    Barbara Canepa déjà co-illustratrice sur Skydoll dirige cette collection de l'éditeur Oxymore et laisse à son confrère Matteo de Longis une grande latitude . On retrouve ce trait rond caractéristique , aux influences "manga" , avec une palette de couleurs vives et numériques . Une performance graphique de haute volée , au service d'un découpage dynamique et emprunté lui aussi aux productions nippones , avec par exemple des gros plans sur les visages des protagonistes amplifiant leurs réactions . L'italien ne cache pas son admiration pour le mangaka Yusuke Murata (One-Punch-Man) et s'inspire de son style dans les phases d'action , donnant ainsi de la vitesse et du mouvement au récit . L'ensemble aurait des allures d'un mélange du style de Buchet (Sillage) et Murata , un style réaliste franco-belge aux rondeurs japonaises , embelli par des couleurs éclatantes .
    Vous l'aurez compris , il sera difficile de ne pas être emballé par le dessin de cet ouvrage magnifiquement relié . L'histoire en revanche peine à convaincre , les personnages sont caricaturaux et cette fameuse pollution sonore n'est que très peu décrite , idem pour cette éventuelle solution "space-rock" venue de la lune . L'auteur s'est évidemment fait plaisir en amateur de musique , en illustrant le vaisseau spatial en forme de guitare électrique et en utilisant la musique comme remède à cette terrible atteinte planétaire .On sent un soucis du détail et l'envie de bien faire .  Il a présenté les personnages , situé le contexte , il va falloir dorénavant donner un peu plus de profondeur à l'histoire 😉 . Continuez mr De Longis , vous êtes sur la bonne voie , the show must go on !!
     
     





    Kevin Nivek
    Scenariste: Jean-Luc Istin Dessinateur: Marco Itri Coloriste: Olivier Héban Editeur: Oxymore Note: 3.5
    Résumé:

    L'elfe Ishaa découvre le cadavre de sa fille parmi les ruines de son village. En invoquant le totem, elle revit l'horreur du massacre infligé à sa tribu par ceux que l'on appelle le borgne, Deadface, et le manchot. Ishaa doit retrouver le Wendigo, seule créature apte à l'aider. De son côté, le gobelin Shiinkel Ac'nite suit désormais le marshal Douglas Reeves. Un être dénué de conscience, qui nourrit la bête intérieure qui le hante depuis des lustres. Son mantra de vie est un équilibre entre les besoins de la bête et une façade de « mec bien ». Lorsque Ishaa implore son aide, Reeves la rejette avec mépris. Tuer trois militaires dont un foutu gradé, c'est de la folie. Mais la bête en lui, ce fichu Wendigo, se met à lui causer. Pas le choix ! Il va falloir les tuer, ces trois enfoirés...

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Fantasy Prix: 15,95 Nb de pages: 64
    Après un premier tome introductif de ce nouvel univers créé par JL Istin , nous commençons à y entrer un peu plus en découvrant de nouvelles races . Les indiens/elfes représentent le peuple vivant depuis la nuit des temps sur ce "Nouveau monde" , et à la manière de notre histoire bien à nous , ils souffrent aussi de la colonisation humaine ! Ishaa la shaman de son village voit sa famille massacrée par une troupe de militaires dirigée par celui que l'on nomme le borgne et ses deux acolytes . L'heure de la vengeance a sonné pour l'elfe , qui se met à traquer sa proie . Elle usera de toute l'aide possible , y compris surnaturelle avec le fameux Wendigo . Vous commencez à connaître l'épine dorsale de cette collection West fantasy , 3 personnages principaux , dont un du tome précédent 😉 . Ainsi , c'est le gobelin croque-mort Shiinkel que l'on retrouve pour notre plus grand plaisir , aux côté d'un marshall semblant cacher de lourds secrets sur son passé . La réunion des trois est inévitable , pour quelle finalité ? Voilà un scénario manquant un peu d'ambition , un arc principal centré sur la vengeance , avec les monologues omniprésents du marshall . Certes , ce format de lecture avec chaque tome conclusif impose une histoire courte tenant sur 64 pages , mais je reste persuadé que ce scénariste de talent est capable de faire un peu mieux . Les personnages restent néanmoins bien charismatiques ,aussi bien gentils que méchants . Une nouvelle écrite s'insère dans le récit et met en lumière le passé du fameux "borgne" , donnant un peu plus d'épaisseur au vilain de service .
    L'artiste aux multiples facettes Marco Itri délivre un travail graphique de premier ordre ! Des paysages enneigés de grande beauté , avec de belles perspectives , et un travail sur les couleurs de Olivier Héban au diapason du premier tome : excellent ! Ce trait réaliste convient à merveille à l'univers et aux personnages . Il me tarde de découvrir dans le tome suivant des étendues désertiques du sud du pays , à la rencontre des "mexicorcs"



    poseidon2

    Adieu coach

    Par poseidon2, dans Critiques

    Scenariste: Joachim Guilloteau Dessinateur: Boris Guilloteau Coloriste: Boris Guilloteau Editeur: Grand Angle Note: 3.5
    Résumé:

    Cinq vieux briscards replongent dans la mêlée pour sauver le club de leur jeunesse. Quand Marius, le vieil entraîneur emblématique de l'Union Rugby de Voissy, tire sa révérence, c'est tout son club qui part à la dérive. Il n'y a plus d'argent dans les caisses, plus d'équipe masculine et un projet immobilier prêt à faire main basse sur son terrain... Paulo, Le Doc, Biquette, Gino et Charly, cinq vieux briscards, vont alors tout tenter pour sauver le club de leur enfance. Mais ce n'est pas facile de faire à nouveau l'union sacrée, car le temps a passé et maintenant, il presse. Et si la solution venait de l'équipe féminine ?

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie Prix: 19.90 Nb de pages: 88
    Quand le coach emblématique d'un club de rugby disparait, c'est l'âme du club qui s'en va.
    C'est ce que nous montre cet album avec la difficile question du rebond après la disparition de celui qui tenait la tête hors de l'eau d'une structure à but de souffle.
    Si cette aventure humaine est pas mal cliché sur les anciens joueurs de rugby, elle reste assez touchante, surtout quand on est sportif. Elle m'a fait me projeter sur l'éventuelle fermeture de mon club de cœur et du déchirement que cela serait.
    Mais serais-je prêt à m'impliquer comme les font nos protagonistes ? C'est la question que soulève cette sympathique histoire : râler et se plaindre c'est bien, mais agir c'est mieux.
    Une belle aventure humaine pour un one shoot sympathique qui ravira les "vieux" fans de sports.

    poseidon2
    Scenariste: Tom King Dessinateur: Daniel Sampere Belén Ortega Coloriste: Daniel Sampere Belén Ortega Editeur: Urban Comics Note: 4.0
    Résumé:

    Un massacre vient d'avoir lieu. La coupable serait une mystérieuse Amazone. Devant une telle atrocité, le Congrès n'a d'autre choix que de promulguer l'Amazon Safety Act, défendant le sol américain à toute citoyenne de Themyscira. Pour que cette loi soit appliquée au plus vite, le gouvernement met au point une équipe spéciale, dont le but est de bannir celles qui refusent d'obtempérer, et ce, par tous les moyens nécessaires. C'est donc une Wonder Woman hors-la-loi qui va devoir démêler le vrai du faux dans cette affaire. Et la vérité risque de la surprendre...

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Action Prix: 21 Nb de pages: 208
    Encore un personnage iconique de DC repris par Tom King après Batman, Super girl et d'autres. C'est donc au tour de Wonder Woman de passer à la moulinette de Tom King. Comme d'habitude, Tom king nous surprend en faisant commencer ce récit... dans le futur ou nous suivons rien de moins que les enfants de nos héros : Damian en Batman adulte, Jon en superman et ... la fille mystère de Wonder Woman !
    Fille qui est le principal ajout et intérêt de l'interprétation de King. Même si notre fille est juste "spectatrice", elle apporte un vrai questionnement en plus de l'habituelle histoire. Car, une fois n'est pas coutume, l'histoire est assez standard. Alors oui il y a bien le "roi des États-Unis" et la façon dont il veut absolument écraser Wonder Woman. On retrouve aussi le coté "humain" des personnages de King avec une WW aussi stoïque que possible devant la bêtise humaine... mais ce n'est pas l'aventure du siècle.
    Alors que les passages avec sa fille et surtout les ajouts de fin de tome qui montrent le lien entre les 3 enfants au fil des ages, ca c'est nouveau et rafraichissant, tendant vers une trinité plus unie que jamais dans l'histoire de DC.
    Bref pas le meilleur DC mais des perspectives rafraichissantes avec ces enfants de héros.

    Nickad
    Scenariste: LAMBCAT Dessinateur: LAMBCAT Coloriste: LAMBCAT Editeur: Neotoon Note: 4.0
    Résumé:

    Le webtoon phénomène aux millions de lecteurs, enfin au format papier ! Gwendolyn est la preuve vivante que les princesses n'ont pas toujours la vie facile. Bien qu'elle vive dans un château et que son père soit roi, elle n'est pas une princesse de cinéma, ni même une princesse de conte de fée. Elle a un grand cœur, mais n'est pas particulièrement séduisante. Une nuit, elle tombe accidentellement sur les membres du Cursed Princess Club, et sa vie ne sera plus jamais la même. Rejetées par la société après avoir été victimes d'une malédiction, les princesses du club vont prouver à Gwendolyn qu'elle n'a pas besoin de rentrer dans le moule pour être une véritable princesse !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Humour Prix: 24.95 Nb de pages: 288
    Le premier contact avec ce webtoon est d’abord graphique avec un dessin style occidental puisque l’autrice est américaine ; autant dire que ceux qui s’attendent à de la romantasy façon coréenne seront déçus ! Ensuite, il y a la thématique avec ses châteaux, ses princesses, ses princes charmants et des mariages en perspective ; tous les éléments du conte de fée. Mais il y a un hic car la troisième princesse du royaume Pastel est laide ! Elle est certes très gentille et aimée de tous mais physiquement parlant, elle a tout d’une sorcière. Au vues des dialogues et des personnages, on comprend très vite que Cursed Princess Club est une parodie !
    C’est tantôt loufoque et absurde tantôt complètement cliché, le scénario revisite le genre, il dévoile les coulisses des contes de fée et surtout il nous dit que tout ne finit pas toujours bien. Il nous propose d’aller découvrir les ratés : les sortilèges qui n’ont pas été levés ou mal levés, les malédictions encore en place et les mariages arrangés façon superficialité extrême !
    Tous ces éléments sont plutôt bien trouvés et si on se demande au début dans quoi on est tombé, le charme opère très vite. La lecture devient plaisante et on s’en amuse. Un bon moment de divertissement à découvrir !



    Nickad
    Scenariste: MISUMI Yoko Dessinateur: MISUMI Yoko Editeur: Hana Note: 3.5
    Résumé:

    La relation entre Itsuki et Shuji est au beau fixe, et la carrière de footballer d'Itsuki commence à prendre de l'ampleur.
    Cependant, Shuji semble hanté par des angoisses concernant son rôle de dom : il souhaite faire atteindre à Itsuki le "subspace", un état de béatitude face aux ordres donnés que les subs peuvent connaître face à un dom suffisamment doué. Malheureusement, il n'arrive pas à atteindre ce but, ce qui réveille chez lui de mauvais souvenirs venus de son passé.
    Parallèlement, alors qu'Itsuki s'entretient à propos de sa carrière de footballer avec son coach, Satomi, coéquipier et rival d'Itsuki, découvre en espionnant la conversation le nature de sub de ce dernier. Un tel secret serait difficile à porter, surtout pour un footballer.
    Le couple dom/sub arrivera-t'il à outrepasser les difficultés qui se profilent à l'horizon ?

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie Prix: 7.95 Nb de pages: 208
    La fin du 1er tome nous laissait entrevoir plusieurs développements possibles, plus ou moins coquins. C’est vers la partie psychologie que l’auteur s’est finalement orientée, une partie plus intimiste avec une analyse des sentiments et des situations en fonction du statut. On revient sur le passé de Shuji où sa famille attendait de lui un comportement de dominateur avec un côté impitoyable qui ne correspondait pas à sa vision. Ne pouvant pas exprimer librement ce qu’il était, il s’est retrouvé acculé et traumatisé.
    De l’autre côté, il y a Itsuki, son statut de soumis révélé au public le place dans une situation inconfortable : comment faire pour continuer à pratiquer le football si un joueur adverse lui donne un ordre contraire à sa volonté ?
    Bien que la thématique dominant/soumis soit de la fiction, la réflexion sur le fait d’être soi-même et d’assumer ce que l’on est très juste. En cela, on voit que le scénario a été bien pensé et que l’auteur a pris le temps de le développer.
    Personnellement, j’aurai aimé un peu plus de scènes osées mais l’histoire est quand même très bien.

    Nickad
    Scenariste: ISHIKAWA Yugo Dessinateur: ISHIKAWA Yugo Editeur: Crunchyroll Note: 3.0
    Résumé:

    1558, ère Eiroku. Accablés par un mystérieux pouvoir à la suite de l'invasion de l'armée de Yamashita Sadakane, le clan Satomi souffre de la famine et la misère depuis de longues années. Ce dernier envoie ainsi la princesse Fuse devant une divinité canine nommée Yatsufusa afin de requérir sa protection. Mais le pouvoir du chien divin suffira-t-il à repousser le mal qui semble plus sombre et plus menaçant encore ?

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Fantastique Prix: 7.99 Nb de pages: 208
    Samurais et mysticisme, voilà comment je pourrais résumer ce 1er tome. Dans un contexte moyenâgeux japonais, deux clans se font la guerre. Le seigneur Satomi est acculé dans son château où il résiste tant bien que mal aux assauts de Sadakane Yamashita. Ce dernier a dans ses rangs une sorcière qui fait appels à d’obscures forces fantastiques. Le clan Satomi fait appel au chien divin espérant ainsi renverser la situation.
    Après un premier chapitre où l’on découvre comment Hachi est devenu un chien divin en accompagnant un moine dans son périple, on arrive très vite à la situation du clan Satomi. Une situation très axée sur certains personnages : le chien, la sorcière et un petit groupe d’hommes qui auront un rôle à jouer dans ce récit. Mais ce qui prend surtout beaucoup de temps (80 pages environ sur 208) c’est le combat contre la sorcière, un combat très visuel, en grande partie sans dialogue où nos personnages principaux affrontent les ténèbres. Car finalement, c’est ce qui ressort de ce premier tome : un affrontement entre le bien et le mal, entre la lumière et les ténèbres. D’un côté la lumière symbolisée par le chien, pur, honnête et fidèle et de l’autre, une sorcière ténébreuse, un ciel obscur et des serpents ! Une symbolisation peut-être un peu clichée…
    Concernant la suite de l’histoire, il y aura une quête pour sauver une princesse, un moine et un samouraï. Le manga est une interprétation d’un roman populaire du XIXe siècle Nansô Satomi Hakkenden qui a fait l’objet de nombreuses déclinaisons.
    En dehors d’un graphisme très intéressant qui sait faire ressortir les combats et le côté fantastique, l’histoire est encore très floue. A ce stade, il est difficile de se prononcer sur l’intérêt de la série.




    Kevin Nivek

    Mekka Nikki - tome 2

    Par Kevin Nivek, dans Critiques

    Scenariste: Exaheva Dessinateur: Félix Laurent Editeur: Les humanoides associés Note: 3.5
    Résumé:

    Les habitants du Terrier peuvent désormais compter sur Nikki et Perko pour leur fournir le carburant qui fera décoller leur vaisseau. Alors qu’ils préparent leur départ, des tensions fragilisent la communauté, qui s’apprête à subir une attaque d’une ampleur encore jamais vue.

    Type: BD Europeene L'acheter sur BD fugue Genre: Science Fiction Prix: 12,99 Nb de pages: 256
    Après avoir retrouvé son père , Nikki va en découvrir un peu plus sur son passé et les raisons qui ont mené son paternel à tout quitter . Mais elle va aussi en apprendre d'avantage sur les enjeux du conflit malmenant sa planète . Un second tome riche en révélations avec de nombreux sauts dans le passé , notamment sur la planète Lorunis , berceau de la révolte en cours . Les auteurs ont ceci dit l'adresse de semer encore des pistes scénaristiques supplémentaires à explorer dans les deux tomes futurs . Le rythme est toujours aussi soutenu , les événements s'enchainent à toute allure , Exaheva donne beaucoup de dynamisme au scénario , rares sont les temps morts ! D'autant qu'avec cette fin , l'attente de la suite prévue en septembre va vous paraître longue 😉 . Félix Laurent réalise quand à lui des planches dans son style bien à lui . Malgré la quantité importante de personnages , on les reconnait sans problème , même ceux que l'on redécouvre jeune avec les flashbacks . On sent que le dessinateur prend un réel plaisir à créer des robots et autres machines pour dépeindre cet univers .
    Une série prévue en 4 tomes , les prochaines parutions sont prévues en septembre et octobre 2024 .



    alx23
    Scenariste: G. Willow Wilson Dessinateur: Chris Wildgoose Coloriste: Msassyk Editeur: Delcourt Note: 4.5
    Résumé:

    Sur cette terre en voie d'extinction, seuls les humains et les Orcs ont survécu. Ces ennemis mortels luttent pour le territoire et pour le pouvoir, mais vont cependant devoir accepter une alliance fragile pour résister à un nouvel ennemi commun, les Vangol. Pour cela, il va leur falloir désapprendre une vie d'antagonismes et joindre leurs forces.

    Type: Comic L'acheter sur BD fugue Genre: Fantasy Prix: 22,95 Nb de pages: 176
    La scénariste G. Willow Wilson nous livre une aventure d'heroic fantasy très prenante avec les affamés du crépuscule. On découvre un monde ou les orcs et les humains doivent s'unir malgré leur guerre incessante pour combattre une menace bien plus importante avec les vangols. Ces derniers sont des créatures sanguinaires, plus imposantes que les orcs et apparaissent partout sur les terres pour tout dévaster. Dans ce climat tendu, une guérisseuse orc rejoint les rémanents, un groupe de guerriers humains pour en apprendre plus sur leurs méthodes et par la même occasion unifier les ennemis d'antan. En parallèle, on suit les enjeux politiques au niveau des clans orcs par le biais d'un nouveau couple promouvant la paix.
    La partie graphique est gérée par Chris Wildgoose, l'auteur de l'excellent trilogie Porcelaine. On apprécie de retrouver son style dans un univers fantastique. Wildgoose dessine des planches très détaillées et vivantes avec de nombreux personnages par cases. Les scènes d'action sont musclées et dynamiques. Ce premier tome se termine sur plusieurs pages d'illustrations et crayonnés des personnages.
    Ce premier tome commence très fort une nouvelle série d’aventure, d’action et d’intrigues politiques et de romance. Si vous aimez l’heroic fantasy, cette série est pour vous et les autres lecteurs apprécieront la qualité du récit et des dessins.

    Nickad

    La punition tome 3

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: HINAKO Dessinateur: HINAKO Editeur: Hana Note: 3.0
    Résumé:

    Makoto a proposé à Yôsuke de venir habiter chez lui à son retour au Japon, mais celui-ci, en dépit des punitions, n'est pas entièrement certain de vouloir quitter le logement de Sujima. Sa situation s'est améliorée et la vie qu'ils partagent est de plus en plus confortable... Du moins, jusqu'à ce que quelqu'un ne s'en mêle !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Tranche de vie Prix: 7.95 Nb de pages: 194
    Troisième tome pour La Punition qui ne porte plus vraiment bien son nom. La relation entre Yôsuke et Sujima s’est assagie et a trouvé un rythme de croisière. Il est temps que chacun reconnaisse ses sentiments et qu’ils passent aux aveux. Il est également temps que les personnages secondaires acceptent cette relation, de gré ou de force !
    Ce nouveau tome nous propose donc encore quelques rebondissements notamment avec un nouveau personnage qui ne supporte pas d’avoir été délaissé par Sujima et qui s’en prend à Yôsuke. Une histoire qui devient un peu plus classique avec des jalousies et des rivalités. On regrettera un peu le manque de piquant dans la relation Yôsuke/Sujima qui faisait l’originalité du début.

    Nickad

    Le mari du yakuza

    Par Nickad, dans Critiques

    Scenariste: KUROI Yodaka Dessinateur: KUROI Yodaka Editeur: Taifu Note: 4.0
    Résumé:

    En raison de sa position de jeune héritier d'un redoutable gang de yakuzas, Yoshiharu, une tête brûlée malheureusement née oméga, se voit contraint d'épouser l'alpha d'un autre clan. Toutefois, la rencontre arangée avec ses prétendants ne va pas se passer comme prévue, et son partenaire idéal est peut-être plus proche qu'il ne le croit...
    Enfin, encore faut-il que cet amour soit réciproque !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Action Prix: 9.35 Nb de pages: 192
    Une petite précision concernant l’omegaverse, on a vu que les omégas pouvaient porter des enfants, à cause de ça et de leur cycle de chaleurs, ils sont considérés comme étant plus faibles que les autres. La majorité des cas, l’homme oméga est maltraité, a du mal à trouver un emploi et se fait souvent agresser. Les alphas, eux, sont considérés comme l’élite de la société et sont voués à occuper des postes importants. Donc forcément, quand l’héritier d’un clan de yakuza est oméga, on se doute que prendre la tête du clan ne va pas être facile pour lui.
    Yoshiharu ne rêve que d’une chose : succèder à sa grand-mère à la tête du clan mais cette dernière sait bien qu’en tant qu’omega, cela risque d’être compliqué pour lui. C’est pourquoi elle cherche à lui trouver un mari alpha afin qu’il puisse le soutenir. Hélas, les prétendants ont tendance à prendre Yoshiharu de haut à cause de son statut d’oméga.
    Un homme oméga chef d’un clan de yakuza est un sujet qui a déjà été traité dans d’autres livres mais il y a quand même des différences qui font de ce manga un livre à lire. Le point fort du récit est le personnage de Yoshiharu : non seulement il ne cache pas son statut mais il se bat et se comporte comme il l’entend et surtout comme un alpha ! Il est bien décidé à prouver qu’il n’est en rien inférieur et ne compte pas se laisser dominer. Finalement on a une histoire dynamique et bien rythmée avec un graphisme agréable, une bonne lecture pour un bon moment de détente.



    Nickad
    Scenariste: NATSUKAWA Yukino Dessinateur: KUROSAWA Akiyo Editeur: Meian Note: 5.0
    Résumé:

    " Que dois-je faire, à présent... ? " Après avoir localisé l'endroit où doivent se retrouver Kazuma et son amante présumée, Aya se résout à les affronter aux côtés de Higuchi. Elle écoute avec stupéfaction leurs déclarations, tout en essayant de démêler le vrai du faux... La vérité sur l'infidélité de Kazuma enfin dévoilée !

    Type: Manga L'acheter sur BD fugue Genre: Drame Prix: 6.95 Nb de pages: 192
    Avec l’aide de son collègue Higuchi, Aya cherche des preuves de l’infidélité de son mari. En même temps, elle espère ne rien trouver car cela la mettrait en face d’une réalité qu’elle ne saurait pas gérer.
    Le parcours psychologique d’Aya est vraiment très intéressant et très bien fait. D’un côté, il y a l’envie de connaitre la vérité car le doute la ronge et son comportement vis-à-vis de son mari ne tient pas à des certitudes et elle se sent coupable. De l’autre, il y a le moment redouté où il faudra prendre une décision : affronter la vérité, aller de l’avant, avoir le courage de changer les choses et de repartir à zéro… s’il n’y a pas de solution idéale et toute faite, toutes ces questions finissent par empoisonner son quotidien.
    Cependant, quand la vérité est dévoilée, le lecteur se prend une grande claque ! C’est au-delà de ce que l’on aurait pu imaginer et cela entraine l’histoire vers d’autres directions ! Le 5eme tome reprendra le récit du point de vue de Kazuma, ce qui est une très bonne idée car il est judicieux d’avoir les deux versions.
    Le scénario de ce manga est très bien construit et les personnages sont travaillés à tel point que le lecteur se laisse prendre au piège par l’auteur qui arrive à nous emmener où il veut. Vivement la suite !

  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 31 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • Disparus - L'affaire Godard
      Note :
      Après La traque et avant Le corbeau (affaire Grégory) , la jeune maison d'édition petitàpetit qui continue son ascension , sort une BD-doc sur l'affaire Godard . Ce fait divers avait fait trembler la France au début des années 2000, avec la disparition mystérieuse d'une famille entière . Le fil narratif commence avec la présentation de la famille et surtout du père , le médecin Yves Godard . En alternant pages BD et pages documentaires , on apprend le passé du docteur, ses aspirations et son mode de vie . Le récit s'attarde sur lui car il représente le chainon essentiel de cette histoire macabre . Aux scènes familiales , vient en parallèle l'enquête policière avec le travail de terrain , les questions posées aux éventuels témoins , les hypothèses émises par les forces de l'ordre , en somme l'enquête essayant de remonter ce fil d'Ariane jusqu'au tout début pour tenter de comprendre . Une fois de plus, le lecteur est accaparé par la lecture de cette enquête , les témoignages , les policiers désabusés par tant de mystères , les regrets de certains sur des actions entreprises ou non , on pense à ce garde-côte qui n'a pas poussé plus loin sa curiosité et qui s'en veut énormément ; le talent de Pascal Bresson transpire dans ces pages immersives . Le trait réaliste de Samuel Figuière convient parfaitement au propos et donne une réelle plus-value au récit . Je ne connaissais pas cette histoire , mais je dois bien avouer qu'elle est autant empreinte de mystères que celle de La traque avec Dupont de Ligonnès . Malgré les preuves retrouvées bien après la disparition , il demeure de nombreuses interrogations, avec en plus la présence d'un "corbeau" . Le mystère reste entier !

      En octobre , paraîtra Le corbeau , centré sur l'affaire Grégory 😉 
      • 0 réponse

    • Note :
      La véritable originalité de l'histoire est la vengeance de Noeïn, pas le fait qu'il veuille se venger d'un père qui l'a non seulement délaissé mais aussi emprisonné dans une maison coupée de tout mais surtout la façon dont il compte accomplir sa vengeance. Pas question ici de guerroyer, de monter un projet d'assassinat ou même de faire chuter son père financièrement ou socialement parlant; non, son projet est de devenir un meilleur seigneur que lui, aimé de tous, qui vit heureux et sans souci !!!

      Notre héros, envoyé dans un coin reculé du royaume sur un sol peu prometteur va donc s'entourer de personnes laissées pour compte comme lui ou ayant une dent contre son paternel. Mais heureusement, il a eu des années à développer sa magie ce qui va grandement l'aider. 

      Si le manga propose donc une idée originale, il va falloir regarder le développement par la suite, le premier tome souffre d'un léger manque de rythme et peut-être d'une petite étincelle mais ce n'est que l'introduction et certains aspects sont prometteurs alors attendons la suite pour s'en faire une meilleure opinion.
      • 0 réponse
    • Love is an illusion tome 1
      Note :
      Maintenant que je me suis un peu plus investie dans l'omegaverse, je peux dire que c'est un genre qui ne me déplait pas, pour autant, il faut quand même qu'il y ait un scenario un peu original ou des personnages attractifs et/ou charismatiques.

      Je reste un peu en retenue sur ce titre et cela pour plusieurs raisons. D'abord, il y a le personnage de HyeSung, l'omega qui se croyait être un alpha. Certes, il découvre son vrai genre mais il ne se remet jamais en question, tout est de la faute des autres alors même qu'il se jette de lui-même dans la gueule du loup ! On soupçonne que sa situation familiale est compliquée mais c'est quand même un profiteur de première très égocentrique ! Le personnage est assez énervant, il faut le dire.

      Ensuite il y a Dojin, l'alpha dominant qui évite les omegas (bon c'est raté). Un fils de bonne famille qui va à l'encontre des ambitions de sa famille pour être chanteur et qui a un regain de créativité après s'être abandonné à ses instincts primaires. Un personnage qui aurait mérité d'avoir un peu plus d'attention, notamment en ce qui concerne l'influence des phéromones sur son talent artistique. Hélas, cet aspect est plutôt survolé.

      Enfin , en ce qui concerne les relations entre les deux personnages, il y a peu d'évolution dans ce 1er tome et il est assez dérangeant de voir qu'à chaque fois ou presque, ce sont des rapports non consentis. 

      Ajouté à cela, un webtoon quasiment entièrement en noir et blanc (33 pages couleurs sur 392)  et un Hyesung qui ressemble à un gamin, ce premier tome peine à convaincre. Reste à savoir si la suite développera d'autres aspects ou si on continuera sur le même format.
      • 0 réponse
    • My gently raised beast tome 1
      Note :
      Une fois que Blondina arrive au palais, elle ne trouve pas vraiment sa place et elle est isolée. Son père semble l'avoir recueilli par dépit sans lui accorder vraiment de l'attention. Ses demi- frère et sœur la regardent avec mépris ne souhaitant pas se rapprocher d'une fille de roturière. Elle va rencontrer une panthère légendaire, capable de prendre une apparence humaine, elle aussi laissée pour compte dans son clan suite à ses origines.

      Blondina et Amon vont donc grandir ensemble, n'ayant pas d'autres amis, ils vont être proches et forcément développer un lien spécial. La suite de l'histoire proposera des développements habituels : lutte de pouvoir pour le trône, complots, jalousies... Mais nos deux héros arriveront à surmonter tout ça pour nous proposer probablement une fin heureuse.

      Le graphisme est agréable, très rond, très shojo avec suffisamment de détails même si parfois il y a des manques au niveau des arrière-plans. La relation entre les personnages principaux est toute mignonne et l'existence du clan des panthères légendaires apporte l'originalité à cette romantasy. Cependant, le narration traine un peu en longueur et manque parfois de dynamisme. My gently raised beast est une histoire gentillette avec un brin de fantasy mais sans grande surprise.
      • 0 réponse
    • La légende du bakeneko
      Note :
      Epuisé par son travail, Sôta pousse un soir la porte d'un spectacle de Kôdan (un art théâtral japonais). Il est vite captivé par le récit et la façon de jouer du conteur mais il ne s'attendait pas à voir ce dernier sous les traits d'un chat. Le voilà embarqué dans un monde qu'il ne soupçonnait pas et qui va le changer de son quotidien morose.

      L'histoire n'est pas déplaisante mais manque peut-être de développements, on aurait en savoir un peu plus sur le monde folklorique du bakeneko, sur leurs coutumes, leurs vies dans la société humaine. On aurait aussi aimé voir un peu plus de la situation de Sôta dans son travail et les changements que cela produire. Il y a une idée intéressante et originale mais qui aurait pu être mieux mise en valeur.
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...