Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Bienvenue sur le nouveau 1001BD.com !

    1001BD.com est un site d'information sur les sorties et l'actualité BD sous toutes ses formes. Comics, Manga et BD Européenne. 1001BD.com vous accompagne depuis plus de 20 ans maintenant dans vos choix de lectures BD.

    Entièrement composé de bénévoles, 1001BD.com est le site des passionnés de BD ! Accompagnez nous, en participant au forum et/ou en nous suivant sur Twitter, Facebook ou Instagram ! 🙂

    Le site avait besoin d'un coup de neuf. Et quoi de mieux que les 20 ans du site pour se permettre cette folie !? 🤪 
    Nous avons repris toutes les critiques et les messages existants. Cependant certaines nouveautés ne peuvent pas s'appliquer aux anciens sujets. Les mises en page reviendront avec le temps. Merci d'être indulgent pendant cette période de transition 😉

    N’hésitez pas à nous faire des remarques sur ce que vous souhaiteriez, ou si quelque chose ne marche pas.

    Poseidon2,
    PS: pour le petits nouveaux, venez dire bonjour ici, on ne vous mangera pas : Bienvenue chez vous !

  • Dernières Critiques

    • Irons - Tome 3 - Les disparus d'Ujung Batu
      Après un premier tome accrocheur lançant cette série de polar sur fond de monde de la construction d'ouvrages d'arts, le tome 2 avait ouvert un dyptique que vient clôturer ce tome 3. On retrouve bien évidemment notre héros plus ou moins charismatique Jack Irons. Comme le décrivent si bien les auteurs : Jack est brillant, misanthrope, sarcastique et joui d'un succès relatif auprès des femmes. Oui vous l'avez deviné, on a déjà un peu vu et revu beaucoup de Jack Irons dans divers univers (hopitaux, police, juristes) à travers les séries U.S. 

      Et c'est un peu dommage je trouve tant l'univers et le côté Mac Gyver du personnage pour ses compétences était intéressant à exploiter. Las le héros a du mal à gagner notre empathie. Dommage car le polar lui est rondement mené et ce dyptique se lit très bien. 

      Le dessinateur Luc Brahy ( connu sur la série Cognac) signe ici des planches sérieuses dans un style désormais très classique pour ce genre de séries. C'est sobre et efficace même si le style un peu froid ou lisse joue peut être sur notre manque d'empathie envers les personnages.

      Ce tome 3 clôture donc le dyptique sur la construction de ce pont en Indonésie. Nous verrons comment les scénaristes relanceront la série pour un nouveau cycle, après avoir mis en place quelques indices sur le passé de Jack.

       
      Note :
      • 0 réponse
    • Les Tortues ninja TMNT - Tome 10 - L'ordre du chaos
      Qu'il est difficile de relancer une série comme les tortues Ninja après l'excellent run clôturé dans le tome précédent. On est donc ici clairement sur un nouveau tome de mise en place - transition, assez loin de l'intensité dramatique du tome précédent. On a toujours je trouve beaucoup de personnages secondaires, ce qui nuit un petit peu au déroulement de l'action et à l'attention/estime que l'on porte à nos tortues. Les actions de celles ci ne sont effectivement in fine guère plus essentielles que celles des personnages secondaires, et on s'étonne presque souvent de les voir passer au second rang. Dommage je trouve pour une série de super héros. 

      Graphiquement j'avais fini par apprécier à sa juste valeur la contribution de Mateus Santolouco sur le précédent run. On change donc de dessinateurs pour ce nouveau cycle, avec deux premiers chapitres dessinés par Ken Garing puis 3 chapitres dessinés par Michael Dialynas. Globalement je n'aime pas les changements de dessinateurs en cours de série, mais il faut reconnaître qu'ils restent dans le même esprit que les précédents tomes même si je pense qu'ils gagneront à une plus grande familiarisation avec les héros qu'ils dessinent.

       

      On a donc affaire à un tome de transition honnête, qui ne s'adressera cependant qu'aux connaisseurs de l'univers, tant la multitude de personnages secondaires héritée du premier cycle est grande, les enjeux pas évidents et la mise en place un peu longuette.
      Note :
      • 0 réponse
    • Sweet Home
      Sweet home rejoint la collection Grindhouse aux éditions Glénat, dont les titres sont assez moyens pour le moment. Je me suis quand même laissé tenter par Sweet home avec une histoire assez simple mais qui semblait convenir au registre de la collection de séries B. Sébastien Viozat nous propose de vivre une course poursuite après à un braquage qui à dégénéré pour terminer en huit-clos dans une maison. On lit sans vraiment s'arrêter sur l'histoire et les personnages ne sont pas charismatiques à part le shérif.

      J'avais découvert Kieran avec We are the night scénarisé par Ozanam puis une histoire courte dans Doggybags et la suite de son histoire the golden boy. Le trait du dessinateur m'avait bien plu avec des planches très détaillées. Mais je n'ai pas retrouvé son style avec Sweet home avec des planches aux décors assez vides ou peu détaillées et une forte impression numérique. Cela s'explique certainement avec le format de l'album plus grand que ses dernières productions...

      Sweet home ne me laissera pas un grand souvenir, comme les autres titres de la collection Grindhouse au final.
      Note :
      • 0 réponse
    • Abe sapien tome 7 - Le brasier secret
      La série principale du BPRD est désormais terminée avec le dernier tome un mal bien connu. Cependant, le spin-off sur Abe Sapien se poursuit même si son histoire se situe en même moment que les aventures du BPRD. Mike Mignola et Scott Allie s'associent une nouvelle fois pour continuer de décrire l'errance de ce héros amphibien dans un monde dévasté. On remonte vers l'origine d'Abe Sapien au fur et à mesure des tomes. Ce personnage est proche physiquement des monstres qui dévastent la planète. Les derniers survivants ne l'accueillent pas forcément comme un sauveur.

      Max et Sebastian Fiumara dessinent alternativement les différents chapitres de ce tome. Les deux auteurs sont des habitués depuis longtemps des récits du BPRD. Leurs styles très réalistes sont très proches. Tyler Crook participe aussi à ce tome lors d'un flashback et les couleurs sont de Dave Stewart.

      Les auteurs prennent peut-être trop leur temps de développer l'intrigue dans ce spin-off. Même si les rebondissements sont intéressants, on a l’impression de stagner dans l’histoire lors de la lecture.
      Note :
      • 0 réponse
    • DCeased - Unkillables
      Une fois n'est pas coutume dans le monde du comics... voici un spin off mieux que l'original. En effet le premier était intéressant de par l'arrivée, enfin, du résultat de l'équation d'anti vie de Darkseid et de son impact sur le monde. Le fait que les héros ne soient pas épargnés était aussi très sympa. Mais on restait centré sur des personnages hyper connus.

      Là c'est la surprise total avec une idée fichtrement bonne : comment va réagir le virus sur les héros/méchant.... immortels ? Ceux qui se régénère ou n'ont pas suffisamment de cerveaux pour être piraté (bonjour Grundy). Et bien cette question est super bien traitée : Entre  un Vandal Savage sûr de lui, un Deathstroke qui se régénère ou encore un Creepy immortel... on a une grosse bande de méchants qui se retrouve à travailler ensemble pour tenter de survivre. 

      Ce qui est bien traité dans ce volume c'est la psychologie des méchants. Tom Taylor, a l'instar de l'autre Tom coté héros, nous montre  bien que les méchants sont des hommes avant tout et que dans ces périodes de fin du monde leur "bonté" peut facilement ressortir. 

      Un excellent tome qui montre l'ambivalence de beaucoup de méchant de l'univers DC et nous promet un prochain tome vraiment sympa pour une "franchise" DCeased bien meilleure que prévue. Plus facile à lire que le très complexe Rebirth, cette franchise ravira tous ceux qui cherchent des histoires de super héros simples et sans se traîner les mastodontes du circuit et leurs historiques.

      A lire !
      Note :
      • 2 réponses
    • Shaman king, Flowers t2
      Suite de la suite de shaman king et premières divergences avec cette fois notre asocial de service qui se lie d'amitié avec... son ennemi du premier tome.  Le gros changement est même que la dites branche déchue se positionne, pour le moment, du côté de Hana.

      Hana apprend aussi pas mal de chose sur sa famille et sur sa destinée.

      Bon autant vous le dire tout de suite, on est encore dans un tome d'introduction. On se demande même dans quel mesure Kana n'aurait pas mieux fait de sorti les deux tomes ensemble. En effet le prochain nous promet d’être plus sympa avec l'arrivée de personnes souhaitant truquer le Flowers tournament.

      Ce tome sera donc rehaussé ou inversement en fonction des suivants.
      Note :
      • 0 réponse
    • Les amies de papiers
      Les amies grandissent et en grandissant leurs amitiés ne fait que se renforcer. Mais en grandissant arrivent les histoires de garçons,  les peines de cœurs et les fois où le papier n'est pas suffisant.

      Ce qui est bien dans ce tome 4 c'est que nos auteurs nous montrent que malgré l'attachement des deux jeunes filles aux papiers, elles restent des gamines de 13 ans qui vivent dans un monde ou le téléphone est omni présent. On a donc dans ce tome 4 l'introduction de cet objet qui permet quand même aux filles de se contacter en cas d'urgence.

      Si cet ajout est la bienvenue, l'histoire du théâtre ne m'a pas vraiment plu. A ma fille non plus. Elle l'a lu rapidement et m'a dit : bof. Alors qu'elle adore les 3 premiers.

      En effet ce côté n'est pas assez développé pour être autre chose qu'un prétexte.
      Bref un tome qui reste sympa parce que l'on retrouve nos héroïnes... mais pas beaucoup plus que ça.
      Note :
      • 7 réponses
    • Mutations t2
      Bon et bien cette suite au Mermaid Project n'a pas du soulever les foules. En effet là où le premier cycle faisait 5 tomes celui-ci clos  la série en 2. Mais au moins les auteurs et Dargaud ont le bon gout de clore comme il faut.

      Car cette fin de diptyque est très honnête. Bon on sent bien qu'il y avait plus à dire mais cela nous fait un tome dense et intéressant. Un tome qui nous fait faire le tour du monde mais ou les auteurs prennent quand même le temps de terminer toutes les histoires commencer dans le premiers cycle. En effet on voit se conclure l’enquête  en  court mais aussi les histoires de la sirène, de la sœur de Romane et sa famille etc...

      Bref un bon tome de fin de série pour une série qui n'aurait pas souffert d'un tome de plus quand même.
      Note :
      • 1 réponse
    • Gideon falls tome 3 Chemin de croix
      Avec Gideon falls, Jeff Lemire change de registre et s'attaque au fantastique horrifique. Dans ce troisième tome, on apprend d'avantage d'information et le rôle de la fameuse grange noire mais un peu moins sur l'homme qui sourit. On reprend l'aventure à l'époque du Père Burke qui pourchasse Norton Sinclair à travers les époques et les dimensions. A partir de ce moment, l'histoire prend une tournure encore plus complexe avec les voyages à travers les dimensions ou mondes parallèles qui ramènent toujours les protagonistes à Gideon falls. Jeff Lemire nous prouve une fois de plus son talent de scénariste pour nous plonger dans des histoires prenantes. En parallèle, Daniel Sutton et le père Fred ont échangé leur place en traversant les dimensions par la porte de la grange noire. 
      J'ai découvert Andrea Sorrentino avec la série Old man Logan, parce que je trouvais que les dessins apportaient quelque chose de nouveau et original. Depuis je suis cet artiste et avec Gideon Falls on profite pleinement des dessins mais aussi de la construction des planches très travaillée. Son style m'a rappelé un peu celui de Williams III, J.H. sur Desolation Jones ou Batwoman.
      Pour l'instant, Gideon Falls est une des meilleures séries que je lis actuellement. 

       
      Note :
      • 4 réponses
    • I.R.$. - Tome 21 - La chute des anges
      Nouveau cycle et nouvelles intrigues pour ce tome 21 des avanture de Larry Max. Il a pris un coup de vieux au passage, à la manière d'un Alix Senator. Bon après tout pourquoi pas, l'intérêt de la série IR$ étant plutôt la plongée dans les magouilles financières de notre époque. Sauf que voilà Larry propulsé sur la scène politique. Et évidemment pris dans un complot sous forme d'un retour de bâton virulent par rapport à ses anciennes activités. 

      Si l'idée de repartir sur de nouvelles bases pourra amener un peu de fraicheur à cette série il faut cependant bien dire que je n'ai pas été transcendé par l'histoire racontée par M DESBERG cette fois-ci. C'est peu dire que j'aime habituellement souvent ce scénariste mais là on est vraiment sur tome 1 de transition archi convenu. Et son héros m'inspire toujours aussi peu d'empathie qu'avant. 

      Par ailleurs, j'ai trouvé le traitement graphique une nouvelle fois propre, mais trop lisse, trop beau, et finalement comme le héros, assez impersonnel.  Je crains que ce tome 21 ne s'adresse qu'aux fans de la série qui devraient assez facilement y trouver leur compte. En attendant peut être un regain d'intérêt au niveau de l'histoire avec le tome 22 ?

       
      Note :
      • 6 réponses
    • Pandora T5
      Alors je ne connaissais pas Pandora de chez Casterman et bien... c'était un tort ! Car Pandora c'est ni plus ni moins que le cahier de vacances des grandes personnes ! Il n'y a pas de raison que seul les enfants aient leur cahier de vacances non ?

      Et c'est vraiment cela : on y retrouve des jeux, des bandes dessinées, des articles, des blagues.... difficile de tout vous lister car... j'en ai gardé sous le coude pour mes vacances à moi 🙂

      Reste que le casting est impressionnant : de Blutch à Anouk Ricard, de Taniguchi à Bastien Vivès, de Jean Harambat à Nicolas de Crécy... et j'en rate !

      Fort de plus de 300 pages de BDs/Jeux et autres, ce Pandora est à mettre dans toutes les valises d'amateurs de BD et a savouré en sirotant un cocktail pendant que les gentils enfants ne font pas de bruit sur une plage des Seychelles avec une bonne bière pendant que les gosses braillent en sautant dans la piscine du camping !

      Une superbe surprise pour cet été 🙂
      Note :
      • 10 réponses
    • Superman : Up in the sky
      Tom King c'est le scénariste du moment coté Batman. Il a relancé la franchise en mettant en avant la fragilité du personnage ou encore en introduisant un parallèle entre Batman/Catwoman/Bane. C'est aussi le scénariste du magnifique Mister Miracle ou encore de l'émouvant Heroes in Crisis ou encore une fois il met en avant les faiblesses des super héros.

      Le voir débarquer sur superman m'a fait un peu peur car je trouve que le personnage de Superman se prête moins à ce genre d'introspection. Et bien je dois avouer que... mes craintes se sont révélées vérifiées. Si l'histoire est super sympa, si on retrouve le combat entre l'émotion, le devoir et la vie de tous les jours, je trouve que cela prend moins.

      On ne croit que difficilement  que Superman n'ai pas envie de sauver une petite fille. Superman est le personnage droit dans ses bottes, celui qui n’hésite pas et qui fait toujours le choix du cœur. Superman n'est pas, pour moi, un calculateur comme Batman. Hors rendre un calculateur émotionnellement instable ça prend. Prendre quelqu'un qui réagit aux émotions et essayer de le transformer en calculateur, cela ne marche pas.

      Si l'histoire est très bien, surtout avec le découpage propre à la King en plein de petites cases et de plans rapprochés, on ne franchit pas le pas de se sentir impliquer dans les réflexions de Superman.

      Comme quoi il n'est pas facile d'imposer un style à un personnage.
      Note :
      • 0 réponse
  • Les forums BD ! On y parle que Bande Dessinée !

  • Les forums non BD (Cinéma, Séries, Culture, Jeux Vidéo, Humeurs diverses et autres sujets...)

×
×
  • Créer...