Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Salut !

    J'espère que vous vous êtes fait à notre nouvelle version. Nous oui ! Et vous l'avez peut-être remarqué mais on s'amuse comme des petits fous 🙂 Et ce n'est pas encore fini ! D'autres surprises arrivent : le best-of de la rédac est dans les tuyaux, la réouverture de l'agenda également.

    Mais tout ceci n'est pas le plus important. Le plus important c'est que.... et bien on est en été 🙂  Un été agréable sans canicule mais avec juste ce qu'il faut de chaleur et de soleil pour apprécier sortir après ces mois de confinements. Seulement voilà, le grand méchant Coronavirus (vous savez celui qui fait la course de char dans Astérix !) est toujours là, prêt à faire ce qu'il peut pour faire de la rentrée un enfer. Alors comme beaucoup vous vous dites : mince malgré cet été sympathique, je vais devoir rester chez moi ou ne pas faire les mêmes vacances que d’habitude...     [Lire la suite]

  • Salut !

    J'espère que vous vous êtes fait à notre nouvelle version. Nous oui ! Et vous l'avez peut-être remarqué mais on s'amuse comme des petits fous 🙂 Et ce n'est pas encore fini ! D'autres surprises arrivent : le best-of de la rédac est dans les tuyaux, la réouverture de l'agenda également.

    Mais tout ceci n'est pas le plus important. Le plus important c'est que.... et bien on est en été 🙂  Un été agréable sans canicule mais avec juste ce qu'il faut de chaleur et de soleil pour apprécier sortir après ces mois de confinements. Seulement voilà, le grand méchant Coronavirus (vous savez celui qui fait la course de char dans Astérix !) est toujours là, prêt à faire ce qu'il peut pour faire de la rentrée un enfer. Alors comme beaucoup vous vous dites : mince malgré cet été sympathique, je vais devoir rester chez moi ou ne pas faire les mêmes vacances que d’habitude...

    Et bien pour tous ceux qui auront plus de temps libre que d'habitude, 1001BD.com est la ! En effet vous avez un accès  direct à vos critiques de nouveautés de votre type favoris (BD/Comics/Manga) mais aussi un accès rapide à notre sélection pour Bedetheque. Et l'accès est bien plus facile sur mobile et tablette dorénavant. De plus l'inscription vous permet une personnalisation d'affichage pour avoir toutes les nouveautés du site en une page.

    Cet été il y aura donc toujours quelqu'un pour vous présenter de nouvelles critiques (bon ok, essentiellement des comics et des mangas comme c'est habituel l'été) ou pour vous redonner envie de lire des séries plus anciennes. Avec une pile de lectures pleine de bonnes références, l'été ne peut que bien se passer !

    Je vous souhaite donc à tous, un été au calme et plein de bonnes lectures ! Prenez soin de vous, Poseidon2 pour toute l'équipe de 1001bd.com    [Réagir à l'édito]

  • Dernières Critiques

    • Wonder Woman : Legendary
      MMMhhhh il y a un truc qui me gêne dans ce Wonder Woman legendary.... Pas les dessins qui sont globalement très bon.

      Non ce qui me gêne c'est.... que, à l'instar de Black Canary, ce comic n'a rien de très "Link". Par la j''entend rien de très "roman graphique" comme le veut la collection Urban. En fait cette histoire n'est ni plus ni moins que l'histoire de base de Wonder woman. Mise dans un nouveau format. Format qui ne doit pas forcement être celui de base d'ailleurs.

      En effet les textes sont écris tout petit et certain sont écrits en jaune sur blanc ou rouge sur noir ce qui n'aide pas à la lecture et laisse penser que tous ces textes étaient originellement écris plus gros...

      Niveau histoire, comme je le disais, on suit (presque) exactement la version classique. Celle qu'on a vue dans le film globalement. Une version sans réel surprise ni réel coté "roman graphique" avec très peu d'introspection du personnage à contrario de l'excellent "Super Girl : Being super" sorti en même temps.

      En bref uns bonne histoire pour qui ne connait pas le personnage et a des bons yeux. Une lecture par forcement obligatoire pour tout le reste....
      Note :
      • 0 réponse
    • La BDtheque de 1001bd : Vauriens
      En voila une série qui s'en bonifiée avec le temps. Ou alors c'est moi qui ai vieillit.... je ne saurais trop dire. Mais il se trouve que lors de ma première lecture, lors de sa sortie, j'avais été moins emballé que lors de cette relecture d'été. Sans trop me souvenir pourquoi. Surement le fait de relire toute la série de trois tomes d'un coup.

      Cette fois ci j'ai été charmé. Charmé par le mélange d'aventure et de mysticisme un peu comme dans une de mes séries fétiches : Gorn. Mais aussi charmé par le coté conte donné par un certain Luc Brunshcwig, à peine connu lors de la sortie du tome 1. Ce coté conte qui nous raconte une histoire.  Une histoire qui parle forcement d'un pauvre garçon à qui il arrive des misères mais un garçon qui reve d'autre chose. Mais une histoire qui, comme dans beaucoup de conte au final, n'en deplaise à Disney, ne se termine pas forcement par un happy end.  C'est en lisant ce genre de BDs que je me rend compte à quel point le manichéisme et l'obligation de fin heureuse imposés par l'industrie disney ont biaisé notre référentiel pour nous imposer le triptyque : Personnage pauvre /  héroisme / fin heureuse.

      Dans une lecture comme vauriens, on découvre un vrai conte moyenâgeux ou le héros est soumis aux "realités"  de son monde plus qu'aux volontés de fin heureuse du producteur.
      Une BD qui ne mérite pas forcement 5 étoiles car pas exempt de tout defaut, surtout graphiquement, meme si c'est un styme année 90 qui ne me deplait pas.
      Mais une série dont la lecture passionne et dont le déroulement suprend et choc le lecteur.

      Un vrai bon conte signé par l'un des scenaristes phares de la décennie qui a suivi.
      Note :
      • 0 réponse
    • Kingdom t35-36
      Alalalala le confinement a eu un impact inattendu pour moi : j'ai zappé de suivre les sortie de Kingdom 🥶🥶
      Oui oui c'est possible et je m'en excuse platement. Pour me faire pardonner.... bam lecture de 6 d'un coup ! Et on recommence cette série deja culte dans un moment crucial : le sauvetage de Sei Kyou par l'unité Hi Shin. Et sur ces tomes ci, on est en fin de "mini arc". On retrouve donc une intensité  de dingue porté par ... et bien autre chose que des combats dantesque pour une fois. En effet Yasuhisa Hara innove en nous présentant une bataille ou les combats importent peu mais ou l'importance est mise sur la timing et l'arrivée de l'unité Hi Shin au bon moment. On suis donc une course contre la montre vraiment rafraissichante qui change notre vision des batailles.

      Avec un tome 36 qui relance l'expansion de l'état de Quin et met bien en avant les jeunes poussent de l'armée, pour une reprise de mes lectures de Kingdom, ces tomes m'ont directment remis dans l'ambiance stressante et intense de la guerre d'unification de la chine. 
      Une série definitivement hors norme !
      Note :
      • 0 réponse
    • Jérémiah chez Hachette Collection
      C’est l’été, pourquoi ne pas lire Jérémiah dans une nouvelle édition enrichie ? Obtenue au fil du temps par des envois postaux ou chez vos vendeurs de journaux préférés ? C’est ce que propose cet été, Hachette avec une jolie édition enrichie de bonus et de nombreux cadeaux. Et qui n’a jamais succombé au plaisir coupable de la collection qui se constitue au fil du temps par le principe proposé ? 😇
       


       

      Toutes les semaines sort 1 album, au début avec des cadeaux et vraiment bon marché (ce qui peut constituer une très bonne affaire pour les 1ers tomes si vous ne connaissez pas cette très bonne série, mais il faut s’abonner). Surtout que les cadeaux semblent bien sympathiques, 3 ex libris, 1 plaque métal, et 3 albums d’Hermann issu de la collection Aire Libre.

      Néanmoins, au delà du prix totale de l’opération, le principe de l’abonnement peut en rebuter plus d’un, la durée totale de l’opération aussi vu le nombre de Jérémiah sortis à ce jour (dans les 35 de mémoire). De même que l’édition qui restera spéciale et si un numéro est manqué restera très complexe à compléter. En bref, même si cette édition me paraît très sympathique, je crois que je ne suis plus dans la cible ^^
      • 3 réponses
    • Les aventures d'Alduin et Léna t1
      Et oui il n'y a pas que les comics et les mangas durant l'été, il y a aussi les petites parutions jeunesses qui profitent de l'été et de l'endormissement des gros éditeurs pour tenter de se faire une place sur les étals. Et les éditions Jungle y arrivent pas mal. Apres le sympathique "Ursula, mon père cet enfer", les voilà cette fois ci avec un titre, toujours jeunesse, mais résolument différents avec une aventure fantastique dans un monde Nordique imaginaire. 

      Et encore plus qu'Ursula, la mayonnaise prend super bien. Bien aidé par le dessin très dynamique (même si certains chicots sont... étranges) et la coloration superbe, cet album est une excellente découverte. L'histoire est dynamique sans être trop exubérante. On s’accroche vitre à nos deux héros et on a tout de suite envie de suivre la petite Lena et son caractère bien trempé. A contrario de beaucoup de lecture jeunesse, cet album se lit lentement ce qui est plutôt un bon point car cela laisse le temps de bien apprivoiser les personnages et l'univers.

      Bref un bon premier tome qui ravira petite fille comme petit garçons.
      Note :
      • 0 réponse
    • Gamaran le tournoi ultime t5
      Si les mangas de samouraï classiques trustent moins les premiers rôles des sorties manga, c'est tant mieux pour Gamaran le tournoi ultime qui reste décidément bien ancré dans le combat pure de sabreur. Si les sabres en tout genre essaient de diversifier le tout, on reste dans une opposition simple : des combats intenses, des techniques de folie et, pour une fois, une tête de fil qui perd un peu de sa superbe. 

      C'est le gros point de ce tome 5 : les limites de ceux qui se reposent trop sur leurs acquis. Mais pour continuer à se concentrer sur le personnage de Rin, cet album est aussi celui de la grande progression de notre épéiste au féminin. 

      Encore une fois ce manga n'invente pas grand-chose (peut-être la femme épéiste et encore) mais il est super efficace. Les combats nous tiennent en haleine et le champion touché rend toujours autant la lecture intense. 

      On en redemande.
      Note :
      • 0 réponse
    • Juliette a New York et à Paris
      Les lectrices (enfin surtout lectrices adolescentes) éclairées me diront que ce Juliette n'est pas une nouveauté. Et elles auront raison 🙂 Ces ont déjà 2-3 ans. Mais pour ne pas venir sans rien de neuf, ces BDs font parties du'ne opérations sympathique de la maison d'édition Kennes d'offrir un tome pour un acheté :


       

      Une bonne occasion pour redécouvrir quelques-uns des titres phares la petite maison d'éditions pour jeunes filles québécoises (la maison d'édition, pas les jeunes filles... enfin pas que québécoise les jeunes filles... je m'embrouille).

      Et si je connaissais déjà la vie compliqué de Léa olivier, parmi le top 5 de ma fille aînée (et vu c qu'elle ingurgite comme BD c'est un gage de qualité), je ne connaissais pas Juliette. Je l'ai donc... fait lire à ma fille 🙂Et si elle a commencé avec "bon ce n'est pas aussi bien que Léa Olivier' (tu m'étonnes, on parle d'une tome 5) ca a ensuite embrayé sur un "mais c'est quand même très cool. On apprend plein de trucs sur les villes qu’on n’a pas vu... même si moi paris j'avais déjà vu (je vous ai dit qu'elle avait 11 ans ?). Et puis la mère de Juliette est quand même super cool.(bim un tacle)  Bref j'aime bien. On garde".

      Le couperet est tombé : j'ai dû faire une nouvelle étagère ce week end !

      Vous l'aurez compris avec cette critique débridée,  si je forme une successeur.... ce n'est pas encore pour tout de suite 😄

      Mais si vous avez une fille de 10 à 14 ans je vous encourage vivement à profiter de cette offre pour découvrir Juliette et ses découvertes, aussi sympathique qu'éducatives, des grandes villes de ce monde.

       
      Note :
      • 3 réponses
    • Super girl : being super
      Difficile de se réinventer la façon de voir les supers héros. C'est pourtant le challenge que se donnent Urban et DC via la collection Link. Collection pour l'instant plutôt réussi et porté par deux titres excellents: Catwoman et Harley Quinn. Et bien il faudra ajouter à ceux-ci ce Super Girl : Being Super.

      Et étrangement on retrouve aux scénario de cet excellent super girl, Mariko Tamaki, la scénariste.... de Harley Quinn, Breaking Glass. Le moins que l'on puisse dire c'est que Mariko Tamaki a bien compris la philosophie de de la collection "Roman Graphique" de DC. Encore une fois elle réussit à se couper de l'aspect super héroïque du personnage pour nous livrer une vision extrêmement humaine de Kara Zor-el. Un personnage qui, avant d'être une fille pleine de pouvoir et extraterrestre de surcroit, est avant tout une lycéenne de  16 ans vivant avec et pour ses deux meilleures copines dans un monde presque parfait.

      Etant quand même une histoire de super héros, un petit grain détraque l'engrenage. ET l'histoire de Mariko Tamaki est tellement bien pensée que lorsque ce grain de sable arrive on est vraiment ému. Mais vraiment tout comme on est en colère autant que Kara quand elle découvre qui est derrière tout ça.

      Une superbe lecture qu'il est difficile de quitter et qui vient de placer Super Girl dans mon top 5 de mes personnages DC préférés.

      Superbe !
      Note :
      • 0 réponse
    • Ursula, mon père, cet enfer....
      L'été c'est l'occasion d'acheter des BDs à nos petites têtes blondes pour leur faire lâcher leurs écrans. Et pourquoi pas avec Ursula. Si le graphisme fait très (trop pour un adulte) enfantin et simpliste, le discours derrière est plutôt bien trouvé. Tourné vers les familles séparées, elle nous parle de la difficulté de ne pas avoir un chouchou parmi ses parents....et que dans ces cas l'a c'est souvent celui que l'on voit le moins et souvent...le père.

      Porté par une petite espiègle au possible, cette histoire est celle d'une découverte de qui est vraiment le papa d'Ursula. Le parti pris intelligent est que, contrairement aux films et séries standard, ce n'est pas deux personnages qui s'apprivoisent mais bien une fille qui découvre un père. Père qui lui a toujours aimé sa fille.

      En résumé une très belle BD pour les enfants de parents séparés et une bonne BD pour comprendre les problématiques des copains et copines pour ceux qui ont la chance d'avoir des parents encore ensemble.
      Note :
      • 0 réponse
    • Boruto T9
      Gros gros tome de combat ce tome 9. Et tome qui montre bien la poursuite de l'augmentation de la qualité de la série.

      Mais encore une fois, qualité qui vient au travers du personnage... de Naruto. Ce tome, encore plus que celui d'avant, est un tome sur Naruto.  On passe toute notre lecture à se demander les véritables pouvoirs de notre Hokage. Et si on a la réponse avec une fin de combat épique, on n'en apprend pas beaucoup (c'est un euphémisme) sur Boruto ou sa marque.

      Bref encore un bon tome de Boruto avec un vrai dynamisme de l'histoire et des combats mais encore un fois un tome ou Boruto fait de la figuration.....
      Note :
      • 0 réponse
    • Guilio Macaione
      Guilio Macaione, l'auteur de Basilico  aux éditions Ankama, nous a fait le plaisir de répondre à notre interviews dessinée. Et ce avec beaucoup d'humour 🙂

       
        • Haha
      • 0 réponse
    • Levius est t6
      Les tomes de Levius se suivent doucement... tellement doucement que j'ai préféré relire le précédent pour bien apprécier celui-ci. Grand bien m'en a pris ! En effet ce tome marque la fin du combat épique entre Nathalia et le frère d'A.J mais aussi les conséquences de ce combat.

      Plus que ce combat, ce tome met en avant le personnage du Clown qui, par son caractère provocateur, enclenche un  déchainement sans précédent dans l'arène. Les intrigues au plus haut niveau de ce "sport mécanique" et les mensonges qui vont avec. 

      Levius est vraiment un manga qui se trouve dans une dimension parallèle pour moi. Son dessin est travaillé d'une façon que peut de mangaka ose sur une série qui commence à tirer en longueur. Les planches sont sublimes et les personnages attachants. L'auteur prend le temps de raconter l'histoire à son rythme et cela se voit au travers de combats épiques. On regrettera juste, comme d'habitude, le temps de parutions proche de celui des européens.

      Bref ma série de combat favorite et de loin !
      Note :
      • 1 réponse
  • Les forums BD ! On y parle Bande Dessinée !

  • Les forums non BD (Cinéma, Séries, Culture, Jeux Vidéo...)

×
×
  • Créer...