Aller au contenu
  • S’inscrire
  • En mai, fait ce qu'il te plait ! L'adage nous le dit et le gouvernement le suit. Enfin presque. Les derniers éditos étaient plutôt faits le cœur lourd. Celui est fait avec beaucoup plus d'entrain. En effet tout le monde va pouvoir se faire vacciner, on va pouvoir retourner au cinéma, sortir boire un verre entre potes et tout ça pile avec le retour des beaux jours.

    Bon il ne faut pas se leurrer : on en a pas encore finit avec cette saleté mais rien que l'idée d'un semblant de vraie vie ça fait rêver. Alors oui on est déjà à la moitié de notre éditos et je n'ai pas prononcé les mots BDs, Comics et Mangas mais il y a des choses qui prennent le pas sur tout.  Enfin non pas vraiment tout. Pas sur la sublime fin d'Urban par exemple. Ni sur la fin de Death Metal ou encore le retour de Death Note

    Mais sur ce mois de Mai on vous aidera non pas à vous occuper, enfermer chez vous, mais plutôt à trouver la belle lecture pour se poser au soleil en terrasse avec un café ! 

    Et rien que l'idée me fait déjà rêver ! 

    [Lire la suite]

  • En mai, fait ce qu'il te plait ! L'adage nous le dit et le gouvernement le suit. Enfin presque. Les derniers éditos étaient plutôt faits le cœur lourd. Celui est fait avec beaucoup plus d'entrain. En effet tout le monde va pouvoir se faire vacciner, on va pouvoir retourner au cinéma, sortir boire un verre entre potes et tout ça pile avec le retour des beaux jours.

    Bon il ne faut pas se leurrer : on en a pas encore finit avec cette saleté mais rien que l'idée d'un semblant de vraie vie ça fait rêver. Alors oui on est déjà à la moitié de notre éditos et je n'ai pas prononcé les mots BDs, Comics et Mangas mais il y a des choses qui prennent le pas sur tout.  Enfin non pas vraiment tout. Pas sur la sublime fin d'Urban par exemple. Ni sur la fin de Death Metal ou encore le retour de Death Note

    Mais sur ce mois de Mai on vous aidera non pas à vous occuper, enfermer chez vous, mais plutôt à trouver la belle lecture pour se poser au soleil en terrasse avec un café ! 

    Et rien que l'idée me fait déjà rêver ! 

  • Dernières Critiques

    • Sortie d'usine
      Note :
      Benjamin Carle est réalisateur de documentaires touchant à la société française actuelle. Avec Sortie d'usine, l'auteur devient scénariste pour raconter l'histoire de la GM&S, une entreprise située dans la Creuse. Au départ, la Socomec une petite entreprise parisienne va profiter du plan de délocalisation de la capitale pour s'installer dans la Creuse et toucher des indemnités du gouvernement. La société ne cesse de grandir et de se diversifier mais la période des trente glorieuses de la France touche à sa fin. Les plans sociaux vont commencer au début des années 90, licenciement, perte de vitesse et désindustrialisation. Ce phénomène va toucher toute l'économie du département. Cette bande dessinée est très bien documentée avec la vision des différents parties, employés et employeurs pour mieux comprendre la situation. Les dessins de David Lopez alternent entre noir et blanc et colorisés pour donner du dynamisme au récit documentaire. Le rendu est de qualité avec le scénariste au milieu des différents acteurs sociaux lors d'interview.
      Sortie d'usine est un titre très intéressant qui revient sur des évènements qui font encore l'actualité, afin de mieux la comprendre. Benjamin Carle trouve apparemment toujours des sujets qui ne laissent pas indifférents les lecteurs ou public pour ses documentaires.
       
      • 0 réponse
    • Wanted Lucky Luke
      Note :
      Matthieu Bonhomme continue son travail pour rendre le cowboy le plus célèbre en Europe plus adulte et donc plus tourné vers un public qui l'est aussi. Apres un premier tome de présentation du Lucky Luke pour adulte, froid comme un cowboy de l'ouest, ce deuxième tome nous parle de son absence de rapport aux femmes dans les BDs pour enfants. Et ici on y va pas par quatre chemin. Luke a l'embarras du choix avec 3 jolies filles qui se battent pour lui sauter dessus.

      Et Lucky Luke, et je me demande si ce n'était pas le cas dans le premier,  présente, sur ce tome ci, un vrai coté autisme du cowboy. En effet son manque de communication, son rapport aux femmes et son besoin de solitude font vraiment penser que Matthieu Bonhomme nous amène vers une compréhension de la psychologie d'un Lucky Luke pas bien dans sa peau.

      Et sous cet angle-là la bd prend tout un autre sens. On ne cherche plus le coté cowboy cool qui tire vite mais on se pose plus la question sur ce qu'a vécu Luke pour en arriver là et comment il peut être tellement en décalage avec le reste de la population.

      J'espère sincèrement que Matthieu Bonhomme osera nous présenter le passé de Luke et le pourquoi de cette mise en marge de la société.

      A voir dans le prochain tome.

       
      • 7 réponses
    • Timed zéro
      Note :
      Timed zero est le premier volume de la série « timed » à paraître chez Shockdom. Ce premier opus est une introduction à l’univers : des gens ordinaires se retrouvent dotés de pouvoirs extraordinaires du jour au lendemain.

      L’univers Timed semble intéressant et prometteur : il va falloir trouver l’origine du phénomène, d’où viennent ces pouvoirs, à qui sont-ils destinés et pourquoi, et ce que cela va changer dans le paysage politique car il y aura forcément des luttes pour s’attribuer ces nouvelles compétences. Ce qui est innovant, c’est la durabilité de ses capacités : non seulement elles ne sont pas éternelles mais en plus elles provoquent la mort de leur utilisateur une fois consommées.

      Si la présentation donne envie, le contenu est un peu léger : certes on introduit deux agents spéciaux qui seront certainement le lien entre les différents volumes, les autres personnages disparaissent aussi vite qu’ils étaient arrivés ! Autant dire qu’il n’y a pas grand-chose dans ce tome, ça a beau être une introduction, on reste sur sa faim. Quant aux dessins, il est assez classique et manque d’originalité.
      • 0 réponse
    • Le printemps des comics chez panini
      Après Urban Comics et ses offre à 4.99 durant l'été, Panini contre attaque avec des albums disponibles en librairie à 5.99. Avant cela ils avaient fait des opérations promotions mais uniquement via leur partenaire carrefour sur des albums de qualité moyenne en contenu autant qu'en terme de contenant.

      La, pour la sortie librairie, ils frappent fort avec de très belles éditions mais surtout des auteurs de renom avec rien de moins que le couple Loeb et Sale deux fois, Aaron, Fraction, Millar …

      C'est beau, ca a l'air très bon et ce n'est pas très cher. Alors certes il n'y a pas le volumes des éditions Urban de l'été mais les albums on l'air plus durables.

      Et si les histoires sont toutes superes, on en se plaindra pas, c'est quand meme beaucoup beaucoup moins cher que le tarif habituel de panini.
      • 0 réponse
    • Urban t5 (fin)
      Note :
      Enfin il est là mon précieux !!! 4 ans après la parution du tome 4 le cinquième et dernier tome d’Urban est enfin disponible. Autant vous dire que pour fêter ca j'ai tout relu. On devrait plutôt dire j'ai tout dévoré.

      Car les 5 d'affilé font de cette histoire une vraie merveille. Cette série prend tout son sens une fois toutes les briques de Brunschwig imbriquées comme il faut. Apres un tome 4 qui nous présentait l'historique du parc et surtout de Springy, ce tome cinq imbrique tous les morceaux. On  a nos réponses à toutes nos questions. Que ce soit l'enfant, que ce soit Springy, que ce soit  Buzz ou même A.L.I.C.E, on a les réponses à toutes nos questions.

      Mais plus que cela on a surtout une très belle fin. Une fin bien meilleur que celle que l'on avait envisagé car elle se permet d'allier la logique avec le bonheur.

      On est donc aussi content pour nos personnages qu'effrayer par le cynisme de cette fin. 

      Un série magnifique encore une fois pour un  Luc Brunschwig peu prolifique mais parmi les scénaristes les plus vrillant de sa génération.
      • 0 réponse
    • La lucha
      Note :
      Lucha, chronique d'une révolution sans armes au Congo est une réédition d'un album depuis quelques temps indisponibles en librairie. Justine Bradant est journaliste de métier et a déjà publié plusieurs titres sur le Congo avant de s'attaquer au scénario de cette bande dessinée documentaire et historique sur la Lucha. Ce témoignage retrace cinq années de lutte sans violence et sans arme des membres de la Lucha pour se faire entendre face à la répression armée et fatale du gouvernement. Les membres de la Lucha demande seulement l'accès à l'eau courante, l'éducation gratuite pour tous et interdire au président de faire un troisième mandat. Ce combat pacifique reçoit beaucoup de violence de la part du gouvernement, violence, maltraitance, enfermement des membres de la Lucha et autres partisans. Les dessins de Annick Kamgang sont en noir et blanc pour dépeindre la réalité que connait ce pays dans un style semi-réaliste.
      Lucha est une œuvre forte par le sujet traité pour faire avancer les choses au Congo et pour la population qui vit dans la misère. Cette bande dessinée a reçu le prix ambassadeur de Conscience, attribué par Amnesty international en 2016.
      • 0 réponse
    • Nos corps alchimiques
      Note :
      En voila une BD qui n'est pas pour tout le monde. Et une BD que, j'en suis sur, certains vont adorer et d'autres passer completement à coté. Moi  je fait parti d'une catégorie intermediaire. Enfin non je fais parti de la deuxième catégorie. Enfin je devrais. A force de lire des BDs de tous les types j'ai pris l'habitude de persévérer et je suis passé outre la première moitié de l'albumalors même que... j'étais perdu. Et cela m'a permis de découvrir ce qui se cachait sous cette overdose de metaphores. Et une fois qu'on a gratté on se retrouve avec une intéressante histoire de combat contre des souvenirs refoulés. Des souvenirs qui nous pourrissent notre existence sans meme que l'on ne se les rappelle.

      Des instants suffisamment dur pour que notre inconscient décide de nous les faire oublier. Mais des souvenirs qui morcellent ceux qui les refoulent en faisant d'eux des perosnnes "incomplètes". 

      C'est ce que cherche à nous dire  Thomas Gilbert. Mais de mon  point de vue il va trop loin. Franchement la première moitié j'ai vraiment eut envie de passer à autre chose. Le graphisme tentaculaire et mystique aussi bien que l'overdose de metphore et de poésie a, à mon sens, alourdi le récit à un moment on l'on est pas du tout attaché aux personnages que l'on ne connait pas. Et c'est d'autant plus marqué que l'équivalent en fin de volume est beaucoup moins pesant car, justement, on connait beaucoup mieux nos trois protagonistes. Et encore je ne parle pas de la dernière métaphore de la toute fin que je ..... n'ai pas comprise... 

      Bref une BD qui n'est pas pour tout le monde car trop travaillée. Et c'est dommage, à mon sens encore une fois, car elle aurait pu etre beaucoup plus accessible et parler à beaucoup plus de personnes.
      • 5 réponses
    • Buonaparte tome 1 - Sainte-Hélène
      Note :
      Rudi Miel et Fabienne Pigière vont centraliser leur récit sur la période où Napoléon Bonaparte se livre aux anglais en tant que prisonnier. Il sera déporté sur l'ile de Sainte-Hélène à 1 856 km à l'ouest des côtes de l'extrême nord-ouest de la Namibie. Hudson Lowe un officier de l'armée anglaise doit se charger de sa détention et de veiller à ce que l'ancien empereur vive sa captivité sans poser de problème. Dans ce premier tome, les auteurs reviennent rapidement sur les campagnes importantes de Napoléon surtout celle d'Egypte où il aurait découvert un immense trésir. Ensuite le récit prend place lors du voyage en navire avec Napoléon qui tente de retourner l'équipage contre l'armée anglaise. Les dessins d'Iván Gil sont de grande qualité pour dépeindre cette période. 
      Ce premier tome commence très bien une série historique, l’album se termine sur un cahier expliquant les sources des auteurs pour construire leur intrigue. Cette série sur Napoléon trouve son originalité avec la fin de carrière de l’homme alors qu’il est prisonnier.
       
      • 0 réponse
    • Hematite t1
      Note :
      En voilà une bien belle nouvelle série pour enfant. Une série qui reprend un thème récurrent dans la littérature jeunesse avec des monstres un peu partout en mode Zombillenium mais des monstres au collège en mode Monster High.

      De quoi attirer l'œil mais pas que. SI graphiquement le trait est sympa mais pas forcément aguichant pour de jeunes lecteurs, l'histoire est, elle, vraiment très sympa car représente bien les problématiques des collégiens et montre bien que les adultes ne se rendent pas compte à quels points les problématiques des jeunes leur importent vraiment.

      Les personnages sont bien trouvés, surtout la petite goule, l'aventure bien pensée et pas trop improbable malgré le thème fantastique.

      Une belle lecture pour jeunes.
      • 0 réponse
    • Femmes en résistance - intégrale
      Note :
      Les éditions Casterman regroupent la tétralogie dans une intégrale au format plus petit. Le concept de cette série est de proposer quatre destins de femmes exceptionnelles qui ont participé à la guerre durant la seconde guerre mondiale. Un dessinateur différent travaille sur chaque album dans des styles relativement proches de bande dessinée traditionnelle. Les quatre femmes mises en lumière dans cette intégrale sont Amy Johnson une pilote britannique, Sophie Scholl une jeune étudiante munichoise, Berty Albrecht une française et Mila Racine. Pour une meilleure cohérence entre les histoires, les deux scénaristes ont inséré deux personnages féminins fictifs, Claire qui fait des recherches sur les quatre femmes suite à un colis que sa tante lui a laissé en héritage et Anna Schaerrer. Entre chaque album, un dossier historique revient sur les femmes en résistance pour apprendre d'avantage d'information.
      Le travail historique est très bien rendu avec des dessins de qualité, j’ai eu une préférence pour le trait de Mark Veber. A noter, que les albums sont composés de plus de soixante planches pour prendre le temps de mettre en place l’intrigue.
      Cette intégrale est une très bonne initiative qui permettra à de nombreux lecteurs de découvrir ces quatre femmes qui ont marqué l’histoire par leur dévouement et leur volonté de changer les choses.
       
      • 0 réponse

    • Made in Abyss tome 9
      Note :
      Quelque part au milieu de l’océan, se trouve une ile spéciale et sur cette ile se trouve l’entrée de l’Abysse : un gouffre énorme qui aurait abrité une ancienne civilisation avancée. Les aventuriers se sont établis au bord du gouffre, ont fondé une ville, ne vivent que par et pour l’Abysse à la recherche de reliques.

      Seules les personnes habilitées « les caverniers » peuvent y descendre mais comme les dangers y sont nombreux (plantes vénéneuses et animaux hostiles), chaque niveau n’est accessible qu’en fonction de ses capacités : chaque cavernier a ainsi une couleur de sifflet attribuée, les plus expérimentés et donc ceux qui peuvent descendre le plus profond sont appelées les sifflets blancs.

      Rico vit dans un orphelinat, sa mère sifflet blanc est portée disparue et considérée comme morte. Rico n’y croit pas et décide de partir à sa recherche avec l’aide de son ami Legu. Les deux enfants vont donc s’aventurer dans l’Abysse l’une pour retrouver sa mère et l’autre pour découvrir ses origines.

      Si à la vue des couvertures le manga semble tout mignon, il n’en est rien car l’Abysse est effrayant, il y a un prix pour s’y aventurer, chaque niveau à sa malédiction, et passé un certain stade, il n’y a plus de retour possible.

      Si Made in Abyss détonne dans le paysage manga de par son originalité et la richesse de son univers, il est par moment difficile d’accès de par sa complexité. L’auteur a vraiment crée un nouveau monde, de nouvelles créatures, de nouveaux mots et il faut prendre son temps. Tout le passage dans le village d’Ilbru (tomes 7 à 9) est dense. Le graphisme semble parfois fouillis et on a l’impression que cela part dans tous les sens. En cela regarder l’anime peut aider au départ.

      Mais attention, il n’est pas à mettre entre les mains des plus jeunes car il y a des scènes très violentes, c’est un peu comme si à chaque niveau de l’Abysse, on descendait dans les ténèbres de l’âme humaine. Il y a un étrange mélange entre douceur (rendue par le design très kawaii des enfants) et l’univers très sombre du gouffre. A découvrir absolument.


      (image en noir et blanc le livre, an couleur l'anime)
      • 2 réponses
    • Zara x2 tome 1
      Note :
      Suite des nouveautés de l’éditeur shockdom, Zara X2 nous propose une histoire de zombies dans une Italie post-pandémie. L’auteur a écrit cette histoire il y a 10 ans, l’Italie contaminée par un étrange virus se retrouve isolée du reste du monde, les pays frontaliers ayant construit un mur pour stopper la propagation en laissant les habitants sains se débrouiller seuls.

      L’histoire est plus complexe qu’il n’y paraît, car même s’il y a des zombies, on n’en a pas à toutes les pages. Il y a une véritable intrigue, des questions qui attendent des réponses, des secrets à découvrir.

      Passée la couverture qui ne donne pas trop envie, ce manga est une vraie bonne surprise ! On se fait vite au graphisme, la lecture est fluide, et on a hâte d’en savoir plus.
      • 4 réponses
    • The Batman's Grave
      Note :
      Je ne m'épancherais pas sur l'affaire Warren Ellis aux US. Pour tout dire je n'étais pas au courant avec de faire mes devoirs sur cet album. Je parlerais de l'album lui-même qui est un vrai Warren Ellis. Peut-être un peu trop. EN effet on retrouve le style Ellis avec de multiple page qui mettent en avant les scènes d'actions. Des pages sans paroles qui donnent la part belle au dessin de Bryan Hiltch. 

      Si le dessin est très sympa et que l'on apprécie les premières scènes, cela tranche quand même pas mal avec le personnage de Batman lui-même qui est au final un personnage très réfléchit. On a donc forcément un Batman plus intuitif que réfléchit sur cette histoire. Cela change, cela cadre avec  le scénariste, cela fait une bonne lecture avec une histoire intéressante, mais cela manque un poil de profondeur qui fait qu’on n’a pas forcément envie de le relire. 

      Bref du Ellis......
      • 2 réponses
    • Ragna Crimson tome 7
      Note :
      Le combat entre la princesse d’argent et ses hommes contre les dragons fait rage, contre toute attente, chaque camp arrive à surprendre l’autre et les adversaires sont redoutables. Ragna se bat à leurs côtés et poussé à l’extrême, il assimile un peu plus les pouvoirs que son double lui a transmis. Pendant ce temps, Crimson échafaude des plans et tout ne se déroule pas toujours comme prévu.

      Un tome de combats donc, avec de l’action et des monstres dans tous les coins. Même si quelques infos par ci par là nous permettent d’en apprendre un peu plus sur les personnages et leurs passés, on n’arrive toujours pas à cerner Crimson. Et c’est bien là, le principal intérêt de l’histoire car si les motivations des autres semblent assez claires, et si l’on sait que l’on se dirige vers une extermination des dragons, les raisons de Crimson restent obscures et peuvent amener des rebondissements.

      En attendant, on espère que ce combat va vite s’achever, car même s’ils sont bien menés, cela peut devenir lassant. On attend autre chose de ce manga.
      • 0 réponse
    • Cinéraire tome 1
      Note :
      Nouvel éditeur de bd et de mangas sur le marché, Shockdom nous propose des œuvres d’auteurs italiens. J’ai trouvé intéressant d’aller voir de plus près leur catalogue et je vous présenterai plusieurs de leurs titres.

      Roberta Rea a remporté un prix au salon manga de Barcelone en 2014, ce qui a lancé sa carrière et Cinéraire est sa première œuvre publiée en France. Elle nous propose un shonen : Kali est une jeune fille pirate qui décide de partir à la recherche des légendaires 12 dagues. Après quelques déboires, elle va être accompagnée d’un apprenti aventurier et d’une princesse magicienne.

      Le graphisme est agréable, on sent bien l’inspiration manga surtout sur le design des personnages, le livre est d’ailleurs dans le sens japonais. Côté histoire, je la trouve par moment un peu confuse, on passe rapidement sur certains éléments, on a l’impression qu’il y a eu un excès de zèle. Une fois les bases posées, l’intrigue se stabilise, les personnages sont sympathiques et l’histoire mêle action et humour.

      Cinéraire est donc un manga d’aventures, avec de jeunes pirates qui partent à la recherche d’un trésor (on est loin de one piece je vous rassure), C’est plutôt un bon début qui mérite de gagner en maturité.
      • 2 réponses
    • Papa est une licorne
      Note :
      Issei, lycéen, se retrouve à devoir cohabiter du jour au lendemain avec son nouveau beau-père qui est une licorne ! Cette licorne peut se transformer en humain et il prend alors l’apparence d’un bel homme blond (un étranger pour les japonais).

      Au travers de situations plus ou moins humoristiques, l’auteur parle des familles recomposées, de l’acceptation des étrangers (sujet assez sensible au Japon), des différences de cultures et d’éducation, des problèmes de voisinage…  Ici, comme on a affaire à une licorne, tout est un peu extrême : du foin au petit déjeuner, du repassage avec les sabots, une boisson préparée avec une corne…

      C’est une one shot divertissant et drôle, on peut réfléchir aux thèmes abordés ou on peut tout simplement en profiter sans se poser de questions. En tout cas, c’est une lecture rafraichissante qui vous fera passer un bon moment.
      • 2 réponses
    • Ascender t3
      Note :
      Avant de commencer, je tiens à préciser que j'en lu les tomes 2 et 3 d'un coup ce qui a surement aidé à l'immersion dans ce tome 3. Mais je pense que même sans cela je vous aurais que ce tome 3 est excellent. Peut-être même le meilleur des deux séries. 

      Le meilleur car Lemire nous sort un tome de très haute volée dramatique mais surtout un tome qui relie les deux séries. Un tome qui explique le passé pour basculer dans le futur de l'humanité. Un tome qui, de façon logique en plus,  retrouve toutes les petites graines semées sur le chemin de Descender pour planter ce qui promet de devenir un arbre flamboyant. 

      La fin est fascinante même si attendue et l'on n'a des perspectives qui font pétiller les yeux.

      Allez-y les amis on croit en vous ! 
        • Like
      • 3 réponses
    • Killing stalking tome 1
      Note :
      Si j’ai choisi de parler de killing stalking c’est d’une part, parce que c’est le 1er webtoon papier sorti en France (le 2eme tome est sorti le 16 avril) mais surtout parce que ce titre est très prisé chez les adolescents et qu’il est important d’en parler aux parents !

      Ce manwha est un thriller psychologique qui va opposer 2 jeunes hommes. Le 1er « stalking » a un comportement amoureux assez extrême : il espionne, se renseigne, colle la personne aimée jusqu’à s’introduire chez elle. Le second « killing » n’est pas aussi parfait que l’image qu’il renvoie et cache de lourds secrets.

      La relation des deux hommes est étrange, le premier oscille entre peurs et attirance et le deuxième entre violence et troubles psychologiques. Le manga est violent (scènes de tortures et sexe), ses personnages sont tous les deux malsains, on sait qu'il n’y a rien de bon dans cette histoire mais elle intrigue quand même !

      Attention, il est conseillé à partir de 16 ans et il est hélas assez facilement accessible sur internet !

      Concernant l’édition, le manhwa est publié dans le sens occidental (qui est aussi le sens coréen), c’est un format 15x21, Taifu a ré agencé les cases du webtoon sans surcharger les pages pour que la lecture reste fluide.
      • 0 réponse
    • The elf and the hunter tome 1
      Note :
      Dans un monde de fantasy, au milieu de la forêt cohabitent une elfe et un jeune homme humain. Elle fabrique des objets magiques à partir de matériaux tels que des plantes, monstres ou minéraux plus ou moins rares et lui est chasseur, il va chasser les monstres dont elle a besoin, l’accompagne dans ses déplacements et lui sert aussi de garde du corps.

      Ne vous attendez pas à de l’action, à de grands combats, à de la magie dans tous les sens ! Non, ici, c’est un style tranche de vie, dans un univers fantastique certes, mais tranche de vie quand même. On suit nos deux personnages dans leurs activités de tous les jours, dans leur relation sentimentale, dans leurs pensées : chacun devient narrateur à un moment, y compris certains personnages de passage.

      Il y a beaucoup de travail dans la création de l’univers du manga, beaucoup de soin apportés aux détails, et une grande douceur qui se dégage de l’histoire. Bien que ce soit un univers riche, ce n’est pas sur les objets ou créatures extraordinaires que l’on s’attarde, ce sont sur les personnages et les interactions qu’ils ont les uns envers les autres. C’est à la fois le charme du manga et le point négatif, car au final, on ne retient que la romance. La fantasy arrivera peut-être avec la suite, série finie en 5 tomes.
      • 3 réponses
    • Yawara t4
      Note :
      Coup de théâtre pour Yawara : l'homme de sa vie voit s'officialiser ses fiançailles avec son "ennemie jurée" autoproclamée. Rien de mieux pour motiver Yawara à... se désintéresser encore plus du Judo !

      Ce tome 4 nous prend à contre pieds car le tome 3 nous avait laissé l'impression que Yawara avait enfin compris l'interet du Judo et s'etait mise à aimer ca .On s'imaginait donc que le sport allait reprendre le dessus alors qu'en fait pas du tout. Et c'est temps mieux. Yawara reste une jeune fille qui se veut comme les autres. Et ce manga de sport reste rythmé par les coups de coeurs de notre jeune prodige.

      la preuve en es que l'on ne voit quasiment plus de combat. On s'occupe des émois d'une jeune fille qui ne sait plus qui elle aime et qui cherche à résister par dessus tout  ce que les autres pensent mieux pour elle.

      Toujours magnifiquement conté par Naoki Urasawa, ce Yawara cotinue de nous détendre et de nous émouvoir.

      Encore
      • 0 réponse
  • Les forums BD ! On y parle Bande Dessinée !

  • Les forums non BD (Cinéma, Séries, Culture, Jeux Vidéo...)

×
×
  • Créer...