Aller au contenu
  • S’inscrire

Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement

  1. Aujourd’hui
  2. kvin

    Parlottes BD

    Mais du coup, c'est peut-être pas un gars de fluide glacial... je viens de faire un tour d'horizon des dessinateurs et je ne vois pas x)
  3. Kevin Nivek

    Parlottes BD

    Il a pas la même gueule t’as raison https://www.2dgalleries.com/art/route-vers-l-enfer-planche-de-fin-38696
  4. kvin

    Parlottes BD

    Non, je ne crois pas. Ca m'énerve car je vois très bien ce dessinateur et ce qu'il a fait (cette bouche en cul me fait juste gerber à chaque fois^^), mais pas moyen de retrouver ni son nom ni ses bds...
  5. Kevin Nivek

    Parlottes BD

    Goosens ! Je connais de nom ! Ils disent qu’ils commencent facile , ça promet ! C’est pas Route vers l’enfer alors ?
  6. Kevin Nivek

    Parlottes BD

    Oh merci du tuyau ! Je suis pas fortiche en fluide glacial , jamais été ma came ce genre de lecture . Gotlieb c’était pas mon truc .
  7. Nickad

    Parlottes BD

    moi non plus je ne trouve pas
  8. kvin

    Parlottes BD

    Pfff! en fait non, je ne pense pas que ce soit ça.. Raaahhh! ca m'énerve^^
  9. kvin

    Parlottes BD

    raaah! d'ailleurs le 1 je sèche^^ Je vois très bien le dessinateur dans fluide glacial, mais je ne retrouve pas le titre^^ EDIT : je crois que c'est : route vers l'enfer de Goossens J'ai feuilleté l'encyclopédie des bébés il y a un mois de lui^^
  10. Nickad

    Parlottes BD

    retour des calendriers de l'avent et du casanier de bdfugue !
  11. Le Teaser est bien foutu.....
  12. poseidon2

    Parlottes BD

    Alors moi oui.... quand j'avais 15 ans... mes lectures de bibliothèques Théodore poussin. J'en garde de super souvenir !
  13. VladNirky

    Parlottes BD

    Il fait la navette entre le camion de livraison et leur hub à grand coup d’excuses bidonnés (oh pss de chance votre relai est fermé … non il est ouvert … j’en viens justement…) Ça vaut vraiment pas grand chose mondial relay (et c’est bien ce que j’en pensais en fait) — Vlad, pas content
  14. Titre de l'album : The elusive samourai T4&5 Scenariste de l'album : Yusei Matsui Dessinateur de l'album : Yusei Matsui Coloriste : Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : Kiyohara Shinano-no-kami est le nouveau légat que l'empereur Go-Daigo a nommé à Shinano. Son arbitraire se révèle si insupportable que Hoshina Yasaburô, fidèle du dieu de Suwa, organise une rébellion dont il sait ne pouvoir sortir gagnant. Tokiyuki se rend auprès de lui pour le convaincre de renoncer, mais il s'adresse à des guerriers pour qui la mort au champ d'honneur représente un idéal esthétique... Quelle sera l'issue du combat ? Critique : Le de notre Kingdom pour enfant continue son petit bonhomme de chemin en progressant dans son futur rôle de leader de l'insurrection. Cette fois-ci, il nous montre ses talents d'orateur dans une joute verbale intéressante avec Sandamune. Il nous montre aussi sa progression en tant que spécialiste de la fuite en servant de messager lors de la dernière escarmouche avant la grande rébellion. Cette série alterne agréablement les scènes de batailles et d stratégie militaire comme son grand frère qu'est Kingdom. Pour rester ouvert à un public enfantin, ces stratégies ne sont pas non plus trop détaillées ou compliquées. Si ces escarmouches sont intéressantes et permettent de découvrir de nouveaux alliés, on a quand même hâte de voir la révolte commencer pour sortir du : qu'est-ce qu'il fuit bien ce garçon, je vais le supporter plus tard. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-elusive-samurai-tome-4?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  15. poseidon2

    The elusive samourai T4&5

    Le de notre Kingdom pour enfant continue son petit bonhomme de chemin en progressant dans son futur rôle de leader de l'insurrection. Cette fois-ci, il nous montre ses talents d'orateur dans une joute verbale intéressante avec Sandamune. Il nous montre aussi sa progression en tant que spécialiste de la fuite en servant de messager lors de la dernière escarmouche avant la grande rébellion. Cette série alterne agréablement les scènes de batailles et d stratégie militaire comme son grand frère qu'est Kingdom. Pour rester ouvert à un public enfantin, ces stratégies ne sont pas non plus trop détaillées ou compliquées. Si ces escarmouches sont intéressantes et permettent de découvrir de nouveaux alliés, on a quand même hâte de voir la révolte commencer pour sortir du : qu'est-ce qu'il fuit bien ce garçon, je vais le supporter plus tard.
  16. Kevin Nivek

    Parlottes BD

    Du monde s'est intéressé ici à Théodore Poussin ? J'ai feuilleté un album sorti récemment chez le libraire , et c'est assez beau ! Visiblement , les scenars tiennent la route aussi , de la bonne aventure ! J'ai Tramp dans le même genre que j'aime beaucoup en thriller maritime , même si le Théodore , j'ai pas l'impression que ce soir uniquement maritime .
  17. Kevin Nivek

    The midnight order

    Tu as lu les Midnight tales ?
  18. Hier
  19. Ya du beau monde... Mais bon, ça fait du remake mix de X-men avec Phoenix et WW avec Ares quoi... APrès les FX ont l'air ouf!
  20. The_PoP

    The midnight order

    Hâte d'avoir enfin le temps de m'y plonger...
  21. J'ignorais une adaptation live !! https://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=1000004651.html ça peut le faire
  22. Titre de l'album : The midnight order Scenariste de l'album : Mathieu Bablet , Isabelle Bauthian , Claire Barbe Dessinateur de l'album : Bablet, Collignon , Fauvel , Rouzière , Sumi , Allanva , Rigaud ,Beaulin, Rours Coloriste : Collectif label 619 Editeur de l'album : Rue de sevres - Label 619 Note : Résumé de l'album : Johnson et Sheridan, deux membres de l'Ordre de Minuit, ont pour mission de traquer à travers le globe les sorcières trop puissantes, celles qui sont un danger pour le monde et pour elles-mêmes. À chaque capture c'est la même chose : les mains des femmes sont invariablement tranchées, afin de tarir la source de leurs pouvoirs. A mesure que Sheridan se questionne sur la légitimité de ses actions au sein de l'ordre, Johnson va faire face à une problématique cruelle : la prochaine sorcière surpuissante à traquer est sa propre soeur. Entre indéfectible fidélité à l'Ordre et remise à plat de cette organisation séculaire, les aventures de ces deux sorcières vont les mener à une confrontation inévitable. Critique : Quelle bonne idée a eu Mathieu Bablet de s'entourer de nombreuses dessinatrices pour illustrer les aventures des sorcières de Midnight Tales ! Claire Fauvet et sa précision , Daphnée Collignon et ses élégantes rondeurs de traits , composent entre autres ,les fers de lance de l'équipe d'illustratrices et illustrateurs réalisant ces histoires courtes . En chef d'orchestre , Bablet réalise des planches transitoires et compose le scénario de ce qui pourrait s'apparenter à une conclusion des histoires déjà parues de Midnight tales . Ceci dit , il n'est absolument pas nécessaire de les avoir lues au préalable . On va donc suivre le parcours de Johnson et Sheridan à travers ces nouvelles imprimées par la patte de chacun des dessinateurs . C'est ici que réside le petit défaut de cette oeuvre (selon moi) : en effet la grande diversité d'artistes avec chacun leur style m'a perdu parfois . J'avais du mal à reconnaître les personnages , et à me repérer dans la chronologie . Car il s'agit d'un scénario à tiroirs , bien distillé et entrecoupé de textes relatant l'histoire des sorcières à travers les âges . On y apprend que ces chasses aux sorcières n'étaient ni plus ni moins qu'une façon détournée d'empêcher l'émancipation de la femme . Elle devait rester dans l'ombre du mari , du mâle dominant . Il est intéressant de faire le parallèle avec nos sorcières qui n'auront de cesse de combattre , le " mal " . Mes points positifs : un scénario maîtrisé , une indépendance vis à vis des Midnight tales déjà parues , une qualité éditoriale (couverture superbe reliée et dorée ) , une pagination importante , un enrichissement culturel car les textes portent sur des faits réels , la découverte de Daphnée Collignon et son dessin très élégant . Mon point négatif : Trop de styles artistiques différents qui m'ont fait perdre parfois le fil de l'histoire Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/midnight-order-le-fruit-de-vos-entrailles/?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  23. Kevin Nivek

    The midnight order

    Quelle bonne idée a eu Mathieu Bablet de s'entourer de nombreuses dessinatrices pour illustrer les aventures des sorcières de Midnight Tales ! Claire Fauvet et sa précision , Daphnée Collignon et ses élégantes rondeurs de traits , composent entre autres ,les fers de lance de l'équipe d'illustratrices et illustrateurs réalisant ces histoires courtes . En chef d'orchestre , Bablet réalise des planches transitoires et compose le scénario de ce qui pourrait s'apparenter à une conclusion des histoires déjà parues de Midnight tales . Ceci dit , il n'est absolument pas nécessaire de les avoir lues au préalable . On va donc suivre le parcours de Johnson et Sheridan à travers ces nouvelles imprimées par la patte de chacun des dessinateurs . C'est ici que réside le petit défaut de cette oeuvre (selon moi) : en effet la grande diversité d'artistes avec chacun leur style m'a perdu parfois . J'avais du mal à reconnaître les personnages , et à me repérer dans la chronologie . Car il s'agit d'un scénario à tiroirs , bien distillé et entrecoupé de textes relatant l'histoire des sorcières à travers les âges . On y apprend que ces chasses aux sorcières n'étaient ni plus ni moins qu'une façon détournée d'empêcher l'émancipation de la femme . Elle devait rester dans l'ombre du mari , du mâle dominant . Il est intéressant de faire le parallèle avec nos sorcières qui n'auront de cesse de combattre , le " mal " . Mes points positifs : un scénario maîtrisé , une indépendance vis à vis des Midnight tales déjà parues , une qualité éditoriale (couverture superbe reliée et dorée ) , une pagination importante , un enrichissement culturel car les textes portent sur des faits réels , la découverte de Daphnée Collignon et son dessin très élégant . Mon point négatif : Trop de styles artistiques différents qui m'ont fait perdre parfois le fil de l'histoire
  24. Nickad

    The boxer tome 1

    Titre de l'album : The boxer tome 1 Scenariste de l'album : JIHUN JUNG Dessinateur de l'album : JIHUN JUNG Coloriste : YOO-DAM OH / JING-JING Editeur de l'album : KOYOHAN Note : Résumé de l'album : L'Entraîneur légendaire K, qui a révélé cinq champions du monde, tente de trouver le nouveau boxeur de génie. Après avoir parcouru le monde à la recherche de l'ultime combattant qu'il coachera, il découvre un garçon agressé par un groupe de jeunes et qui demeure stoïque. Un garçon au talent fabuleux... Critique : Pour être honnête la boxe et moi c’est comme le sport et moi en général… ce n’est pas mon truc ! Mais dans les séries récentes, je me suis quand même fait attrapée ! De cette lecture je n’en attendais rien de précis, une curiosité seulement vu que le titre semblait être apprécié et là, je n’irai pas jusqu’à dire que je me suis pris une claque mais pas loin. Il y a eu une montée en tension qui m’empêchait d’aller voir ailleurs, je n’avais qu’une attente arriver au moment où tout aller basculer ! The Boxer n’est pas qu’une histoire de boxe, c’est une histoire de vie : des jeunes qui se débattent, qui sont bourreaux ou victimes, et qui vont tous avoir un lien avec ce sport à un moment ou un autre. C’est aussi une réflexion sur ce sport : quel est l’intérêt de taper sur les autres ? Il y a un discours derrière, discutable mais pas inutile. Un manga qui devient plus intense au fur et à mesure des pages et un premier tome qui nous laisse en questionnement : que cherche-t-on à nous montrer, à nous faire comprendre ? On attendra la suite avec impatience… Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-boxer-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  25. Nickad

    The boxer tome 1

    Pour être honnête la boxe et moi c’est comme le sport et moi en général… ce n’est pas mon truc ! Mais dans les séries récentes, je me suis quand même fait attrapée ! De cette lecture je n’en attendais rien de précis, une curiosité seulement vu que le titre semblait être apprécié et là, je n’irai pas jusqu’à dire que je me suis pris une claque mais pas loin. Il y a eu une montée en tension qui m’empêchait d’aller voir ailleurs, je n’avais qu’une attente arriver au moment où tout aller basculer ! The Boxer n’est pas qu’une histoire de boxe, c’est une histoire de vie : des jeunes qui se débattent, qui sont bourreaux ou victimes, et qui vont tous avoir un lien avec ce sport à un moment ou un autre. C’est aussi une réflexion sur ce sport : quel est l’intérêt de taper sur les autres ? Il y a un discours derrière, discutable mais pas inutile. Un manga qui devient plus intense au fur et à mesure des pages et un premier tome qui nous laisse en questionnement : que cherche-t-on à nous montrer, à nous faire comprendre ? On attendra la suite avec impatience…
  26. The_PoP

    Parlottes BD

    @Nickadà priori c'est plutôt le dessinateur, et vu qu'il est à moitié belge et qu'il bosse avec le studio peyo et à fait une partie de ses gammes en france je dirais qu'il parle français. Pas de questions par contre qui me viennent.
  1. Charger plus d’activité
  • Un best of BD au hasard

  • Dernières Critiques

    • The midnight order
      Note :
      Quelle bonne idée a eu Mathieu Bablet de s'entourer de nombreuses dessinatrices pour illustrer les aventures des sorcières de Midnight Tales ! Claire Fauvet et sa précision , Daphnée Collignon et ses élégantes rondeurs de traits , composent entre autres  ,les fers de lance de l'équipe d'illustratrices et illustrateurs réalisant ces histoires courtes . En chef d'orchestre , Bablet réalise des planches transitoires et compose le scénario de ce qui pourrait s'apparenter à une conclusion des histoires déjà parues de Midnight tales . Ceci dit , il n'est absolument pas nécessaire de les avoir lues au préalable . On va donc suivre le parcours de Johnson et Sheridan à travers ces nouvelles imprimées par la patte de chacun des dessinateurs . C'est ici que réside le petit défaut de cette oeuvre (selon moi) : en effet la grande diversité d'artistes avec chacun leur style m'a perdu parfois . J'avais du mal à reconnaître les personnages , et à me repérer dans la chronologie . Car il s'agit d'un scénario à tiroirs , bien distillé et entrecoupé de textes relatant l'histoire des sorcières à travers les âges . On y apprend que ces chasses aux sorcières n'étaient ni plus ni moins qu'une façon détournée d'empêcher l'émancipation de la femme . Elle devait rester dans l'ombre du mari , du mâle dominant . Il est intéressant de faire le parallèle avec nos sorcières qui n'auront de cesse de combattre , le " mal " 😉 .

      Mes points positifs : un scénario maîtrisé , une indépendance vis à vis des Midnight tales déjà parues , une qualité éditoriale (couverture superbe reliée et dorée ) , une pagination importante , un enrichissement culturel car les textes portent sur des faits réels , la découverte de Daphnée Collignon et son dessin très élégant .

      Mon point négatif : Trop de styles artistiques différents qui m'ont fait perdre parfois le fil de l'histoire

       
        • Like
      • 3 réponses
    • Paris-Manga et Sci-Fi show - 32e édition
      32e édition du festival qui aura lieu au parc des expositions de Villepinte (au même endroit que la Japan expo) contrairement aux éditions précédentes où c'était à la port des expositions de Versailles dans Paris intra-muros

      Au programme  des animations, du cosplay, des stands, des conférences...

      Voici la liste des invités :

       

       
      • 0 réponse
    • Tsar par accident - Mythes et mensonges de Vladimir Poutine
      Note :
      Difficile de parler de cet ouvrage objectivement au vu de l'actualité notamment de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. 

      Cet ouvrage s'inscrit en plein dans cette actualité pourtant, tentant de nous montrer et de nous expliquer comment Poutine a pu en arriver là. Pour tout passionné de géopolitique il est donc très intéressant, d'autant plus qu'il est écrit par un spécialiste américain de la Russie plutôt reconnu et sérieux. 

      J'ai simplement deux bémols qui m'ont gênés pendant cette lecture pourtant ô combien instructive. Tout d'abord, dans le lien permanent fait à l'amérique et à sa politique intérieure et extérieure, je trouve l'auteur très très mesuré sur les faits reprochables aux américains. Je trouve que sa pertinence s'arrête là où commencent l'auto-critique nécessaire sur les actions de la diplomatie américaine. C'est particulièrement frappant sur les affaires wikileaks, Snowden et Assange. Simplement il vous faudra être bien armés en connaissances factuelles sur ses évènements pour mieux comprendre les limites de cette lecture. Toute enquête sur une personnalité politique finit nécessairement par être teintée du parti pris de l'auteur et cela ne me gêne en rien, mais ici cela manque parfois de nuance, et cela interroge malheureusement sur la crédibilité du reste des informations, tant la légèreté sur ces dossiers contraste avec le propos soutenu sur d'autres dossiers. 

      Mon second grief concerne la chronologie peu claire. C'est dommage car si certains sauts dans le temps sont nécessaires pour comprendre ou interpréter une réaction, d'autres le sont moins et noient un peu le propos et la logique du dénouement.

       

      Ce Tsar par accident reste en tous cas une lecture majeure et passionnante de 259 pages ayant en plus le mérite de citer sa bibliographie et ses sources clairement en fin d'ouvrage. En cette période complexe, il faudra néanmoins je crois le lire avec un oeil critique mais nul doute que vous y apprendrez beaucoup de choses passionnantes sur la société russe et sur Vladimir Poutine.
      • 0 réponse

    • The elusive samourai T4&5
      Note :
      Le de notre Kingdom pour enfant continue son petit bonhomme de chemin en progressant dans son futur rôle de leader de l'insurrection.

      Cette fois-ci, il nous montre ses talents d'orateur dans une joute verbale intéressante avec Sandamune. Il nous montre aussi sa progression en tant que spécialiste de la fuite en servant de messager lors de la dernière escarmouche avant la grande rébellion.

      Cette série alterne agréablement les scènes de batailles et d stratégie militaire comme son grand frère qu'est Kingdom. Pour rester ouvert à un public enfantin, ces stratégies ne sont pas non plus trop détaillées ou compliquées. 

      Si ces escarmouches sont intéressantes et permettent de découvrir de nouveaux alliés, on a quand même hâte de voir la révolte commencer pour sortir du : qu'est-ce qu'il fuit bien ce garçon, je vais le supporter plus tard.
      • 0 réponse
    • The boxer tome 1
      Note :
      Pour être honnête la boxe et moi c’est comme le sport et moi en général… ce n’est pas mon truc ! Mais dans les séries récentes, je me suis quand même fait attrapée ! De cette lecture je n’en attendais rien de précis, une curiosité seulement vu que le titre semblait être apprécié et là, je n’irai pas jusqu’à dire que je me suis pris une claque mais pas loin. Il y a eu une montée en tension qui m’empêchait d’aller voir ailleurs, je n’avais qu’une attente arriver au moment où tout aller basculer !

      The Boxer n’est pas qu’une histoire de boxe, c’est une histoire de vie : des jeunes qui se débattent, qui sont bourreaux ou victimes, et qui vont tous avoir un lien avec ce sport à un moment ou un autre. C’est aussi une réflexion sur ce sport : quel est l’intérêt de taper sur les autres ? Il y a un discours derrière, discutable mais pas inutile. Un manga qui devient plus intense au fur et à mesure des pages et un premier tome qui nous laisse en questionnement : que cherche-t-on à nous montrer, à nous faire comprendre ? On attendra la suite avec impatience…
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...