Aller au contenu
  • S’inscrire

Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement

  1. Dernière heure
  2. poseidon2

    Vos dernières lectures

    Middlewest j'avais adoré en effet !
  3. Aujourd’hui
  4. Hier
  5. Plus que 3heures!!! N'oubliez pas pour ceux qui auraient pu être conquis et qui ont une mémoire de poisson rouge
  6. Oui , il faudrait , on vient de passer 4 jours à s'installer , bricoler etc .... Et on a pas fini En plus le boulot là-dessus qui reprend demain ! Je sais pas comment vous faites pour les pondre comme ça . Bon , ça ira mieux dans une ou deux semaine Je tâcherai de la faire car il mérite que l'on parle de lui ce livre .
  7. kvin

    Vos dernières lectures

    Je viens de finir le tome 2 de Middlewest et c'est vraiment très prenant Une belle histoire qui sort un peu de ce que j'ai l'habitude de lire, et rondement bien mené! je ne sais pas si il y a un message derrière ou si c'est moi qui m'identifie, mais en tout cas, c'est une belle perle! Je vais aller demander de ce pas à la bibli si ils ont le tome 3!
  8. poseidon2

    Vos dernières lectures

    Fait nous donc une belle critique
  9. Tu aimeras donc beaucoup le 2 Le meme en mieux a mon avis. En plus on vois poindre des nom connus
  10. Yep, c'était un beau cadeau de la maison J'ai hésité à le revendre en brocante (vu la folie tintin de certains), puis finalement, vu queje suis un peu collectionneur, ben voilà
  11. Il est commandé lui , j'avais beaucoup aimé le 1
  12. Titre de l'album : La fortune des Winczlav t2 : Tome et Lisa 1910 Scenariste de l'album : Jean Van Hamme Dessinateur de l'album : Philippe Berthet Coloriste : Meephe Versaevel Editeur de l'album : Dupuis Note : Résumé de l'album : Oklahoma, 1910. La vie de Thomas Winczlav, fils de Milan, prend un tournant radical lorsqu'il se découvre héritier des richissimes Whiskies O'Casey, qu'il va devoir partager avec sa soeur jumelle, Lisa... Alors que la Première Guerre mondiale éclate, Thomas - parfois crédule et souvent volage - va tenter de faire fructifier son affaire, adoptant le nom de « Winch ». Pendant ce temps, Lisa, femme libre passionnée d'aviation, va se tailler sa place dans un ciel de guerre dominé par un certain Baron rouge... À travers les destins croisés d'une soeur et d'un frère que tout oppose, La Fortune des Winczlav s'impose comme une saga familiale à la puissance totale, explorant une des périodes les plus troublées de l'Histoire moderne et composant des portraits d'hommes et de femmes aussi marquants qu'un certain Largo... Bon sang ne saurait mentir ! Critique : En voila un excellent tome ! Je pensais que cette série suivrait une ligne droite assez facile à suivre et je dois avouer que Jean Van Hamme m'a très agréablement surpris sur ce tome 2. En effet, la fin du tome 1 laissait penser que la fortune des WInczlav serait issue du pétrole et que le reste de la filiation enrichirait le magot. Et bien pas du tout. Sans trop en dire, ce tome deux nous montre avec merveille que les Winczlav ont les affaires dans le sang et savent rebondir après des déconvenues, aussi grosses soient-elles. La ou Van Hamme est très bon, c'est que ces retournements de situations ne se font pas au détriment de l'aventure. Aventure qui prend un tournant dramatique avec l'arrivée de la première guerre mondial. Un deuxième tome passionnant et très bien illustré par monsieur "Pin Up" Berthet. Vivement la conclusion et... l'arrivée du petit Largo ! Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/la-fortune-des-winczlav-tome-2-tom-et-lisa-1910/?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  13. En voila un excellent tome ! Je pensais que cette série suivrait une ligne droite assez facile à suivre et je dois avouer que Jean Van Hamme m'a très agréablement surpris sur ce tome 2. En effet, la fin du tome 1 laissait penser que la fortune des WInczlav serait issue du pétrole et que le reste de la filiation enrichirait le magot. Et bien pas du tout. Sans trop en dire, ce tome deux nous montre avec merveille que les Winczlav ont les affaires dans le sang et savent rebondir après des déconvenues, aussi grosses soient-elles. La ou Van Hamme est très bon, c'est que ces retournements de situations ne se font pas au détriment de l'aventure. Aventure qui prend un tournant dramatique avec l'arrivée de la première guerre mondial. Un deuxième tome passionnant et très bien illustré par monsieur "Pin Up" Berthet. Vivement la conclusion et... l'arrivée du petit Largo !
  14. Titre de l'album : L'amie de ma fille t1&2 Scenariste de l'album : Asami Hagiwara Dessinateur de l'album : Asami Hagiwara Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : Si je ne t'avais pas rencontrée, j'aurais eu une vie bien rangée et ennuyeuse.Kôsuke vivait alors comme un acteur incarnant son lui idéal, aussi bien dans la sphère privée en tant que père de famille, que dans sa vie professionnelle en tant que manager. Mais un jour, il rencontre Koto, une amie de sa fille. Sa vie fait alors un virage à 180 degrés. Quand il est avec elle, il arrive à rester lui-même, tout en sachant pertinemment qu'il n'a pas le droit d'éprouver ce genre de sentiments pour une adolescente... Ainsi débute ce Middle-aged meets Girl, une histoire dédiée à tous les contemporains que la société opprime. Ce secret, je ne peux l'avouer à personne. Une histoire d'amour défendue... Mais y succomber est-il si répréhensible ? Que faire quand la vie nous rattrape ainsi ? L'histoire d'amour controversée au MILLION d'exemplaires écoulés !! Critique : En introduction, j'aimerais passer un message : attention, n'en déplaise à la couverture, ce manga n'est PAS un manga pour jeune fille (shojo). En effet, il demande une réflexion et une prise de recul et nécessite un point de vue adulte pour bien comprendre le sujet. Car le sujet de ce manga est difficile : Peut-on s'autoriser une histoire d'amour avec une lycéenne et comment répondre aux avances de celle-ci ? C'est la tout le débat de ce manga : Une jeune fille lycéenne aguiche le père de sa copine et nous suivons le père dans son questionnement et ses réflexions. Veuf depuis 2 ans, il se force à être l'homme parfait, au détriment de sa fille qui sombre dans le mutisme. Alors quand il se rend compte qu'il peut encore plaire à une jeune lycéenne… il se pose des questions. C'est typiquement le genre de sujet tabou en bande dessinée européenne qui rend certains mangas intéressants. Car si la réponse prude et bienpensante est : non mais ce n'est même pas envisageable, le manga nous montre bien qu'un homme adulte reste un homme avant tout et que quand une lycéenne qui fait plus que son âge le drague, tout devient compliqué. Et ce manga traite passe (enfin j'imagine), par tous les stades dont le premier est le rejet en pensant que cette jeune fille se moque de lui. Mais l'histoire évolue ensuite quand la possibilité d'un vrai sentiment entre en jeux et quand notre héros se rend compte que toute cette histoire lui permet de relativiser l'importance de son travaille et lui permet de faire un point sur ses priorités dans la vie. Une lecture qui, je dois vous l'avouer, m'a dérangé au début par le thème et le fait d'avoir environ l'age de notre héros. Mais le traitement humain et sérieux des questions qu'il se pose et les réponses qui lui sont données par l'amie de sa fille ont transformé ma vision du manga. À voir comment le manga va évoluer, car le tome deux laisse une ouverture à un changement de ton, plus humoristique, qui risque de ne pas forcément me plaire. Autres infos : Pour adulte !!! Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/l-amie-de-ma-fille-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  15. poseidon2

    L'amie de ma fille t1&2

    En introduction, j'aimerais passer un message : attention, n'en déplaise à la couverture, ce manga n'est PAS un manga pour jeune fille (shojo). En effet, il demande une réflexion et une prise de recul et nécessite un point de vue adulte pour bien comprendre le sujet. Car le sujet de ce manga est difficile : Peut-on s'autoriser une histoire d'amour avec une lycéenne et comment répondre aux avances de celle-ci ? C'est la tout le débat de ce manga : Une jeune fille lycéenne aguiche le père de sa copine et nous suivons le père dans son questionnement et ses réflexions. Veuf depuis 2 ans, il se force à être l'homme parfait, au détriment de sa fille qui sombre dans le mutisme. Alors quand il se rend compte qu'il peut encore plaire à une jeune lycéenne… il se pose des questions. C'est typiquement le genre de sujet tabou en bande dessinée européenne qui rend certains mangas intéressants. Car si la réponse prude et bienpensante est : non mais ce n'est même pas envisageable, le manga nous montre bien qu'un homme adulte reste un homme avant tout et que quand une lycéenne qui fait plus que son âge le drague, tout devient compliqué. Et ce manga traite passe (enfin j'imagine), par tous les stades dont le premier est le rejet en pensant que cette jeune fille se moque de lui. Mais l'histoire évolue ensuite quand la possibilité d'un vrai sentiment entre en jeux et quand notre héros se rend compte que toute cette histoire lui permet de relativiser l'importance de son travaille et lui permet de faire un point sur ses priorités dans la vie. Une lecture qui, je dois vous l'avouer, m'a dérangé au début par le thème et le fait d'avoir environ l'age de notre héros. Mais le traitement humain et sérieux des questions qu'il se pose et les réponses qui lui sont données par l'amie de sa fille ont transformé ma vision du manga. À voir comment le manga va évoluer, car le tome deux laisse une ouverture à un changement de ton, plus humoristique, qui risque de ne pas forcément me plaire.
  16. Titre de l'album : Jukebox hotel T2 Scenariste de l'album : Tom Graffin Dessinateur de l'album : Marie Duvoisin Coloriste : Marie Duvoisin Editeur de l'album : Grand Angle Note : Résumé de l'album : Où les hommes renaissent au monde. Où les femmes reviennent toujours. Où les lumières se voilent. Pour mieux rayonner ensuite. Thomas Shaper est un jeune peintre dépassé par le succès. Adoubé par Andy Warhol, rebaptisé « Robert Fury » par un marchand d'art cupide, l'artiste a fui New York et laissé derrière lui sa compagne pour s'installer en Californie. Sa rencontre fortuite avec Johnny Cash dans un bar de Los Angeles l'a mis sur la route du Jukebox Motel, vieille bâtisse isolée dans laquelle il tente depuis de trouver la paix. Hélas, les tourments familiaux et la peinture lui collent à la peau. Piégé dans une spirale destructrice, Thomas s'accroche à un fol espoir : que le Jukebox Motel, refuge où il s'est enfermé, donne un sens à sa vie. Critique : Fin de notre diptyque traitant de l'art et de l'inspiration. Et fin de diptyque en demi-teinte. En effet, si l'histoire est bien clôturée avec l'histoire des tableaux qui fini, la vie qui reprend son cours… le rôle du motel reste pour moi très abstrait. Tom Graffin nous laisse vraiment nous faire notre avis sur le sujet, mais un peu trop à mon gout. On se retrouve donc avec l'histoire de la vie de notre artiste, ses recherches et ses errements, mais on ne voit pas trop en quoi le Jukebox Motel apporte quelque chose. J'ai un peu l'impression que cela aurait pu se passer n'importe où. J'avoue que cela m'a un peu dérangé. D'autre que moi auront peut-être une interprétation différente… Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/jukebox-motel-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  17. poseidon2

    Jukebox hotel T2

    Fin de notre diptyque traitant de l'art et de l'inspiration. Et fin de diptyque en demi-teinte. En effet, si l'histoire est bien clôturée avec l'histoire des tableaux qui fini, la vie qui reprend son cours… le rôle du motel reste pour moi très abstrait. Tom Graffin nous laisse vraiment nous faire notre avis sur le sujet, mais un peu trop à mon gout. On se retrouve donc avec l'histoire de la vie de notre artiste, ses recherches et ses errements, mais on ne voit pas trop en quoi le Jukebox Motel apporte quelque chose. J'ai un peu l'impression que cela aurait pu se passer n'importe où. J'avoue que cela m'a un peu dérangé. D'autre que moi auront peut-être une interprétation différente…
  18. Bon , je vous confirme que Pigalle , c'est quelque chose !! Je suis surpris que personne ici ne l'ait lu et/ou reçu ! Si je devais "résumer" , je dirai : un Les affranchis , dans le Paris des années 50 60 . Ajoutez le trait de Arroyo , superbe , et la verve de Christin , bref , un chef d'oeuvre , ni plus ni moins
  19. La dernière semaine
  20. Oh , excellent , un sacré trésor oui Le genre de truc que j'adore , cool pour toi , j'en aurais fait de même
  21. ^^ c'est clair! Moi j'ai retrouvé un truc qui vaut de l'or (en parlant de tintin). Quand j'ai viré le papier peint dans le cagibi, eh bien j'ai remarqué qu'il était collé avec du journal d'époque. Et j'ai réussi à conserver un article avec une planche de on a marché sur la lune (et je vous le donne dans le mille, le journal est daté de quelques jours après la fameuse phrase d'un certain Neil Armstrong ). Je vais la faire encadrer et me faire un plaisir de l'afficher dans la bibliothèque (enfin future^^)
  22. J'ai mis une tête de Tintin , tout en bas , devant mes vieux Tintin justement Oui, c'était les éditions un peu "bâtardes" , les trucs isolés , c'est réglé . Faut pas se rater ici ^^
  23. Pis faut des petits objets déco sur le devant des planches ou y’a de la place et des planches encadrées aux murs
  24. arrétez, vous allez nous le faire fondre un fusible^^ Il va revenir avec des photos tout trié par couleur, taille, etc, et il va en oublier de faire les travaux les plus essentiels^^
  25. 2ème photo, en haut à gauche, c’est pas homogène. C’est toquant.
  26. Titre de l'album : 14 juillet - Destins d'une révolution Scenariste de l'album : Herve Pauvert Dessinateur de l'album : Cecile Chicault Coloriste : Cecile Chicault Editeur de l'album : Delcourt Note : Résumé de l'album : Le 17 juin 1789, le jour où le Tiers-État se proclame « Assemblée nationale », outre les personnalités les plus en vue, quatre anonymes vont être pris dans la tourmente. Jean-Baptiste Jacquet, ouvrier au chômage, Suzanne la couturière, Pierre, le garde-française et Jeannette Langlois, jeune paysanne employée à la Bastille au service d'un prisonnier qui n'a de noble que le titre. Critique : Cet album historique retrace les quatre semaines avant le 14 juillet 1789, afin de comprendre tous les événements qui ont poussé le peuple à la révolution. Pour ce faire, Herve Pauvert base son récit sur des faits historiques plus ou moins connus, en insérant huit personnages fictifs. Ces personnages font partis des différentes classes sociales de l'époque dont beaucoup appartenant à la classe populaire et leurs mécontentements. Le récit est divisé en plusieurs chapitres suivant les personnages principaux dans des petites histoires personnelles qui se croiseront pour former l'intrigue générale. Les faits sont connus mais habilement mise en scène dans ce récit historique qui marquera l'histoire de France. Les dessins sont dans un style classique. Les postures des personnages peuvent paraitre étranges ou figées dans des décors d'époques assez réussis. 14 juillet, Destins d'une révolution donne une vision de la révolution française par le petit peuple et devrait ravir les fans de récits historiques. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/14-juillet-destins-d-une-revolution?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  1. Charger plus d’activité
  • Un best of BD au hasard

  • Dernières Critiques

    • La fortune des Winczlav t2 : Tome et Lisa 1910
      Note :
      En voila un excellent tome !

      Je pensais que cette série suivrait une ligne droite assez facile à suivre et je dois avouer que   Jean Van Hamme m'a très agréablement surpris sur ce tome 2. En effet, la fin du tome 1 laissait penser que la fortune des WInczlav serait issue du pétrole et que le reste de la filiation enrichirait le magot. 

      Et bien pas du tout. Sans trop en dire, ce tome deux nous montre avec merveille que les Winczlav ont les affaires dans le sang et savent rebondir après des déconvenues, aussi grosses soient-elles. 

      La ou Van Hamme est très bon, c'est que ces retournements de situations ne se font pas au détriment de l'aventure. Aventure qui prend un tournant dramatique avec l'arrivée de la première guerre mondial.

      Un deuxième tome passionnant et très bien illustré par monsieur "Pin Up" Berthet.

      Vivement la conclusion et... l'arrivée du petit Largo !
      • 2 réponses
    • Jukebox hotel T2
      Note :
      Fin de notre diptyque traitant de l'art et de l'inspiration. 

      Et fin de diptyque en demi-teinte. En effet, si l'histoire est bien clôturée avec l'histoire des tableaux qui fini, la vie qui reprend son cours… le rôle du motel reste pour moi très abstrait. Tom Graffin nous laisse vraiment nous faire notre avis sur le sujet, mais un peu trop à mon gout.

       On se retrouve donc avec l'histoire de la vie de notre artiste, ses recherches et ses errements, mais on ne voit pas trop en quoi le Jukebox Motel apporte quelque chose. J'ai un peu l'impression que cela aurait pu se passer n'importe où. 

      J'avoue que cela m'a un peu dérangé. D'autre que moi auront peut-être une interprétation différente…
      • 0 réponse
    • 14 juillet - Destins d'une révolution
      Note :
      Cet album historique retrace les quatre semaines avant le 14 juillet 1789, afin de comprendre tous les événements qui ont poussé le peuple à la révolution. Pour ce faire, Herve Pauvert base son récit sur des faits historiques plus ou moins connus, en insérant huit personnages fictifs. Ces personnages font partis des différentes classes sociales de l'époque dont beaucoup appartenant à la classe populaire et leurs mécontentements. Le récit est divisé en plusieurs chapitres suivant les personnages principaux dans des petites histoires personnelles qui se croiseront pour former l'intrigue générale. Les faits sont connus mais habilement mise en scène dans ce récit historique qui marquera l'histoire de France. Les dessins sont dans un style classique. Les postures des personnages peuvent paraitre étranges ou figées dans des décors d'époques assez réussis.
      14 juillet donne une vision de la révolution française par le petit peuple et devrait ravir les fans de récits historiques.
      • 0 réponse
    • Raptor
      Note :
      On va être honnête. En première lecture, j'étais très loin d'avoir tout compris. J'ai même failli arrêter au tout début tellement je ne comprenais rien.

      Rarement, je n'avais autant eu envie de relire un album dans l'unique but de vérifier que j'avais compris quelque chose. Le vrai pouvoir de Dave McKean est surement là : Réussir à faire quelque chose de vraiment différent, visuellement parlant que cela fait très peur en première lecture, mais de le faire tellement bien que l'on est envouté et qu'en terminant l'album, on les rouvre pour une deuxième lecture.

      Alors cela ne plaira pas à tout le monde, c'est clair. Mais il sera impossible de nier le travail et la qualité graphique.

      Je ne vous en dirais pas trop (en partie parce que j'ai toujours peur de ne pas avoir saisi toute la profondeur du récit) mais j'encourage toutes les âmes aventureuses et amatrices d'expérience graphique à foncer sur cet "album" de Dave McKean... et de venir me dire s'ils ont adoré... ou détesté.

       
      • 0 réponse

    • L'amie de ma fille t1&2
      Note :
      En introduction, j'aimerais passer un message : attention, n'en déplaise à la couverture, ce manga n'est PAS un manga pour jeune fille (shojo).

      En effet, il demande une réflexion et une prise de recul et nécessite un point de vue adulte pour bien comprendre le sujet. Car le sujet de ce manga est difficile : Peut-on s'autoriser une histoire d'amour avec une lycéenne et comment répondre aux avances de celle-ci ?

      C'est la tout le débat de ce manga : Une jeune fille lycéenne aguiche le père de sa copine et nous suivons le père dans son questionnement et ses réflexions. Veuf depuis 2 ans, il se force à être l'homme parfait, au détriment de sa fille qui sombre dans le mutisme. Alors quand il se rend compte qu'il peut encore plaire à une jeune lycéenne… il se pose des questions.

      C'est typiquement le genre de sujet tabou en bande dessinée européenne qui rend certains mangas intéressants. Car si la réponse prude et bienpensante est : non mais ce n'est même pas envisageable, le manga nous montre bien qu'un homme adulte reste un homme avant tout et que quand une lycéenne qui fait plus que son âge le drague, tout devient compliqué. Et ce manga traite passe (enfin j'imagine), par tous les stades dont le premier est le rejet en pensant que cette jeune fille se moque de lui. Mais l'histoire évolue ensuite quand la possibilité d'un vrai sentiment entre en jeux et quand notre héros se rend compte que toute cette histoire lui permet de relativiser l'importance de son travaille et lui permet de faire un point sur ses priorités dans la vie.

      Une lecture qui, je dois vous l'avouer, m'a dérangé au début par le thème et le fait d'avoir environ l'age de notre héros. Mais le traitement humain et sérieux des questions qu'il se pose et les réponses qui lui sont données par l'amie de sa fille ont transformé ma vision du manga.

      À voir comment le manga va évoluer, car le tome deux laisse une ouverture à un changement de ton, plus humoristique, qui risque de ne pas forcément me plaire.

       
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...