Aller au contenu
  • S’inscrire
  •  

    image.png

     

     

    Voici un compte rendu de @Nickad quia obtenu un pass pour le Paris Manga Sci Fi Show. Et vous allez voir que ce n'était pas gagné d'avance, de rentrer au Paris Manga show 😉 Sci-Fi

     

    Samedi 6 Novembre

    8H10, nous arrivons sur site, une file d’une vingtaine de mètres seulement, le hall est quasiment vide, rien ne laisse présager la cohue qu’il y aura 2 heures plus tard…

    image.png

    8H30 La file des VIP commence à rentrer, quelques chants de génériques de dessins animés se font entendre, l’impatience commence à se faire sentir

     

    9H15 ouverture de la convention pour les billets prévente, il est temps d’aller voir de plus près comment ça se passe. On arrive directement sur le stand ki-oon, puis on parcourt les allées pour voir ce qui est proposé : sabres, costumes de cosplay, yukata, kimono, peluches, goodies, figurines, nourriture asiatique, quelques éditeurs, une grande librairie de mangas, beaucoup d’artistes indépendants qui proposent des revisitent des personnages, une galerie d’artiste en train de dessiner… ce n’est que le début !

    image.png

     

    10H30 la foule commence à s’épaissir, dehors, la place est bondée, on prend nos précautions (toilettes et sandwichs) et on repart voir le côté sci-fi/comics. Là aussi des artistes en pleine action, des stands de comics à prix réduits (je ne suis pas très calée dans ce domaine mais je prends quand même des Batman ! après tout, je me promène avec un pull Batman et je l’assume !!). Dans les allées les cosplayeurs posent. Le temps de regarder quelques boutiques, de prendre quelques photos, on commence à ne plus pouvoir circuler.

    image.png

    12H30 on s’extrait tant bien que mal de la foule pour rejoindre la scène manga où on restera pendant plus de 3heures ! On enchaîne les danses k-pop et le concours de cosplay. Moi qui croyait que le concours cosplay c’était juste des personnes déguisées qui posaient et bien je découvre que c’est plus que cela : il faut fabriquer son costume soi-même et mettre en scène le personnage dans l’univers du jeu/manga/anime pendant 3-4 minutes.

     

    14H Le Paris-manga, victime de son succès ferme ses portes ! Trop de monde, question de sécurité. Dommage pour ceux qui avaient des billets et qui ont attendu 4H, s’ils le peuvent, qu’ils reviennent demain ! Un problème d’organisation ?? Difficile à dire, ce qui est sûr c’est que cette affluence n’était pas prévue, entre la crise, le pass sanitaire et l’absence de salon pendant 2 ans, personne ne pouvait prévoir le nombre de visiteurs qu’il y aurait, en plus le parc des expositions n’a pas donné le plus grand hall… Si tout le monde était rentré, il y aurait eu 70 000 visiteurs le samedi, ingérable !

    image.png

     

    15H15 c’est l’heure du quizz manga, tout le monde se connecte, le réseau passe mal et on perd des questions ! Bon de toute façon, c’était trop compliqué pour moi ! J’ai mis la moitié au hasard… Je finis 126eme sur 517 ! Des exemples de questions : ranger les murs de l’attaque des titans du plus central au plus éloigné, donner les techniques de combats de saint-seiya, le nombre d’élèves dans la classe de MHA… Des questions sur les grands titres du moment, beaucoup de shonen et beaucoup que je n’ai pas lu ou juste commencé…

    16H Certains visiteurs sont partis, on peut se déplacer, le stand de l’épicerie asiatique a été dévalisé, on fait la chasse aux bonne affaires.

    17H Je me rends à l’espace presse pour l’interview de Cédric Biscay, le créateur et scénariste de Blitz (interview et critiques disponibles)

    18H C’est beaucoup plus calme, on va pouvoir échanger un peu avec les éditeurs présents, merci à Ototo, Meian, Nazca et Mahô pour nous avoir accordé un peu de temps. Eux aussi peuvent un peu souffler mais ils sont contents et c’est le principal.

    image.png

     

    19H le salon ferme il est temps de partir, on reviendra demain.

     

     

     

    Dimanche 7 Novembre

     

    8H30 arrivée sur site, vu la cohue de la veille on voulait arriver plus tôt mais la SNCF a supprimé notre train … ça nous permet de faire la connaissance d’un cosplayeur avec qui on fera le trajet ! La file d’attente est mieux organisée, on doit d’abord passer par un hall vide, cela n’empêche que la queue est déjà conséquente et augment vite.

    image.png

     

     

    9H15 ils font rentrer les gens un peu en avance. Aujourd’hui, on va aller voir le côté sci-fi mais avant, on va faire les jeux sur le stand ki-oon. Le premier défi consiste à déplacer une « sonde » électrique le long d’une silhouette d’un personnage de My Hero Academia sans faire sonner (zéro faute : 1 figurine, moins de 5 fautes : 1 badge yeah ! et sinon, un badge oups) On a eu les deux ! Deuxième jeu, il s’agit d’aller toucher des cibles au moment où elles s’allument, rien à gagner…

    image.pngimage.png

     

    10H Comme il y a moins de monde, on fait un tour rapide des stands, Oh ! Surprise, on en découvre de nouveaux dont celui de l’équipe de Noob. Ensuite on va voir les voitures de cinéma (possibilité de se faire prendre en photo dedans !!) : Harry Potter, K2000, la DeLorean de Retour vers le Futur et un espace BumbleBee (il y en a un qui bouge !). Vous pouvez aussi faire la queue pour obtenir des dédicaces des invités (comédiens, artistes, youtubeurs, doubleurs…). Et pendant tout le week-end, la scène centrale est dédiée à Just Dance, les meilleurs peuvent même monter sur scène.

    image.pngimage.png

    11H30 c’est parti pour « l’expérience Hollywood », le public entre dans un espace fermé et va participer à la création d’un court film ! C’est super bien fait : on découvre des méthodes de prises de vues, de son et de montage. Si vous avez l’occasion, ne ratez pas ce moment !

    12H30 On va s’installer devant la scène sci-fi pour manger et voir les animations : on assiste à un spectacle d’Epic Pixel Battle, le principe : faire s’affronter deux personnages fictifs dans un duel de rap enflammé ! Si l’intérêt m’échappe un peu, j’admire la prestation, le flow est assez impressionnant. Vient alors l’heure du quizz sci-fi, par manque de temps soi-disant, tout est fait à l’arrache, le jeu n’est pas équitable, ils lancent des lots au hasard dans le public… je repartirai avec un dvd…

    image.png

    14H On rejoint la scène manga pour le concours de cosplay du jour. Oh ! mais qui voilà ??? Bien fait non, comparez avec la figurine géante ! Puis le quizz manga, bien organisé celui-là, cette fois je ferai mieux, je finis 63e sur 517 !

    image.png

    16H C’est l’heure des achats, difficile de revenir les mains vides, mais il faut vraiment faire la chasse aux bonnes affaires car il y a des arnaques. Prévoyez de l’espèce.

    17H On retourne voir Ototo et Mahô pour voir comment c’est passé leur week-end et les saluer avant notre départ.

    18H Fermeture de Paris-Manga. La prochaine fois, on essaye Japan expo, il paraît que c’est trois fois plus grand !!

     

     

  • Dernières Critiques

    • Au chant des grenouilles tome 1 - Urania, la sorcière
      Note :
      La collection "Métamorphose" dirigée par Barbara Canepa et Clotilde Vu s'agrandit avec cette nouvelle série jeunesse prévue en 6 tomes . Chacun sera dessiné par un artiste différent et le talent sera au rendez-vous , Kerascoët , Nesme , Rigano , entre autres , composent cette équipe de choc pour un graphisme des plus séduisant ! Pour cette ouverture féérique , Florent Sacré ayant travaillé sur des parutions BD "Ubisoft" telles que Lapins crétins et Rayman , réalise des planches sublimes ! Jamais une forêt telle que celle-ci n'aura été si enchanteresse , vous croirez entendre le son des ruisseaux et le vent dans les feuilles des arbres séculaires . Les couleurs amplifient ce sentiment de réel , avec un magnifique jeu de nuances de verts , la couleur prédominant cet univers végétal . Le petit peuple de la forêt n'est pas en reste question qualité graphique , les lapins , renards et araignées (entre autres) sont des plus réussis et d'un réalisme saisissant . Les décors victoriens des cabanes et huttes s'intègrent à merveille au cadre champêtre . Une réussite totale de l'aspect graphique ! L'histoire se veut simple mais réservant son lot de surprises . L'histoire contée par la sorcière en début de récit sous-entend un possible antagoniste à ce monde paisible et harmonieux , mais le fil narratif des aventuriers en herbe résulte d'un mystérieux concours auquel ils participent . Vous en saurez plus en parcourant ces pages bucoliques jalonnées de passages pédagogiques sur les insectes et animaux peuplant la forêt , mais aussi les plantes et arbres l'occupant . Apprendre tout en s'amusant , c'est le pari réussi de cette collection partie sur d'excellents rails . Le second tome paraîtra à l'automne prochain 😉 
      • 0 réponse
    • Tango - Tome 8 - Ballade de la mer de Sulu
      Note :
      Ah qu'est ce que j'aime cette série. On est déjà au tome 8 et c'est toujours aussi difficile de dire ce que j'apprécie et qui la rend particulière. 

      Les scénarios de Matz sont solides comme souvent et pas trop extravagants donc assez prenants. Les dessins de Xavier sont toujours aussi propres, dans la pure tradition franco belge. 

      Le dosage entre humour et action est bien réussi, il se passe quand même pas mal de choses pour un album de 64 pages, et ... et en même temps, ce n'est pas non plus extraordinaire. 

      Mais ces deux héros font désormais partie de mon paysage de bd, et comme eux ont plaisir à être ensemble et à voyager, j'ai plaisir à les voir barouder d'aventures en aventures. Ce qui sera probablement un brin répétitif et redondant pour certains me plait finalement bien sur ces 8 tomes. Tango au charme ravageur, Mario en vieux ronchon mais perspicace, le duo fonctionne, leurs piques aussi. J'aime tout simplement, et parfois il n'y a guère à chercher plus loin le pourquoi. Ce qui est d'ailleurs remarquable avec cette série c'est que vu qu'on est déjà au 8ème tome, je suis loin d'être le seul. 

      A noter que la mise en couleur de Jérôme Maffre est très réussie même si j'aurais peut être aimé encore plus de couleurs tropicales sur certaines planches.

      En bref, un bon tome, qui me donne encore envie de lire sa suite. Pour les amateurs de la série, ce tome semble marquer la fin du diptyque en cours, mais pas mal de choses restent ouvertes encore donc... A voir sur le tome 9 ? Dans tous les cas j'en serais.
      • 0 réponse
    • Speranza D'or et d'ivoire
      Note :
      Speranza débute une nouvelle série d'Eric Cobeyran et Achille Braquelaire avec une journaliste d'investigation pour héroïne. Les deux scénaristes s'inspirent de faits réel de notre époque pour construire leur fiction. Plusieurs thématiques sont annoncées comme l'écologie, la misère et la lutte contre les inégalités, la société numérique et biens d'autres. Ce premier tome propose une histoire complète sur le trafic illégal de l'ivoire à destination de la Chine, comme le titre le laisse sous-entendre. La journaliste mandatée pour remonter la piste de l'assassinat d'un homme combattant le braconnage des éléphants en Tanzanie. Les deux auteurs mélangent action, aventure en pays exotique et récit policier avec cette enquêtrice en herbe. Les dessin sont réalisés par Salaheddine Basti dans un style réaliste, très classique.
      Le sujet est très actuel avec les moyens énormes utilisés par les braconniers ayant recours au meurtre pour continuer de massacrer les éléphants pour l’ivoire. Ce premier tome de Speranza pose la problématique pendant que cette journaliste accomplit des merveilles avec des articles causant l’arrestation de personnes intouchables. La fin annonce un prochain reportage d’investigation.  
      • 1 réponse

    • Love of kill tome 1
      Note :
      Nouvelle licence chez Vega pour un manga de 2015 fini en 13 tomes et disposant déjà d'une adaptation en animé. Licence qui nous parle d'une "histoire d'amour" entre deux tueurs à gage.

      Et une licence qui commence doucement, mais s'avère être suffisamment intrigante pour donner envie de poursuivre, surtout parce que cette histoire d'amour est à sens unique. Chateau est plus poursuivie par Ryang-ha que consentante, tout du moins sur ce tome ci. Ryang-ha ne se laisse pas "abattre" et prend énormément de risque pour son coup de coeur.... risque qui nous dévoile petit à petit un passé très sombre du coté de notre amoureux transit.

      La fin du manga est très sympa, le rythme augmente et le nombre de tomes (13) laisse présager une série qui se tient. 

      À suivre !

       

       


       
      • 0 réponse
    • N°6 tome 5
      Note :
      Rhaaaa décidément j'ai du mal avec cette histoire !! j'ai du mal parce qu'à chaque fois l'histoire principale avance, mais est noyé dans un pseudo boys love pas assumé.... et la ce tome change enfin avec une vraie avancée et très peu de BL !

      Ca fait du bien mais ca parait un peu tard et un peu précipité. Ca avance tellement vite qu'on regrette presque le temps perdu dans les premiers tomes !

      Bref ce tome ci est bien et j'attends de voir si ca continuera comme ca  
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...