Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Le labeur du diable Première partie


    alx23
    • Scenariste: Fathi Beddiar Dessinateur: Babbyan & Geannes Holland Coloriste: Francesco Segala Editeur: Glenat Note :
      Résumé:

      Los Angeles. Webster Fehler, 40 ans, souffre du mal existentiel qui touche la majorité de la population angeleno : la dépression. Son quotidien ne se définit qu'à travers l'isolement et la frustration. Webster n'a personne à aimer, ni à qui parler. Il subit le poids d'une existence au rabais dans un cabinet d'avocats où il n'essuie que mépris et reproches. Jusqu'au jour où le destin intervient d'une façon sournoise : Webster trouve une sacoche égarée qui renferme un badge de policier et une arme chargée. Cette découverte va provoquer le réveil d'une part d'ombre dont il sera à la merci. Webster sent naître en lui un sentiment grisant de toute-puissance. Par-delà le bien et le mal, il va sortir de sa chrysalide, dominer et prendre sa revanche. En usurpant une identité de policier, Webster ira s'aventurer au-delà des frontières interdites de Los Angeles pour se complaire dans l'immoralité. Ses exactions vont mettre la ville à feu et à sang. Personne ne sera à l'abri de ses actes... y compris le policier ayant perdu son badge et son arme ! 

      Type: BD Europeene L'acheter sur bdfugue Genre: Polar
     Share

    Cette première partie du Labeur du diable n'est pas une lecture pour tout public, l'histoire se déroule dans une ambiance très sombre dans les bas-fonds de Los Angeles. Fathi Beddiar nous propose de suivre Webster un quarantenaire qui subit sa vie et devient le souffre-douleur de tous les personnages qu'ils croisent sur son chemin, cela va du motard jusqu'à ses collègues de travail. Il écrit chaque détail et toutes les problématiques de sa vie et ses désirs et fantasmes refoulés dans un cahier. Progressivement il commence à entendre un bruit sourd ou comme une respiration qui devient une voix à l'intérieur de lui pour lui dicter sa conduite. A partir de ce moment, le récit sombre devient plus trash et violent. Webster se transforme en psychopathe sadique en liberté dans des quartiers pauvres. Les dessins de Babbyan conviennent parfaitement au récit avec un beaucoup d'encrage et un trait très réaliste. L'auteur gère bien les angles de vue et dépeint sans détour, la prostitution, la violence et les quartiers défavorisés de LA. Geannes Holland est le deuxième dessinateur à intervenir avant la fin de cette première partie intense. L'album se termine sur un making of complet avec tous les sources d'inspirations pour les auteurs avec des films et de la musique.
    Proche d'un film dans sa construction, le labeur du diable est une lecture marquante pour public averti. Vivement la suite pour connaitre le dénouement qui ne se fera pas sans violence.

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 16 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • Lulu et Nelson - Tome 3 - La lionne blanche
      Note :
      Autant vous le dire tout de suite, ma nièce est dingue de cette série, autant vous dire que je n'ai pas gardé ce tome 3 très longtemps en main. Son verdict est limpide : elle aime beaucoup. Mon verdict est dans la même lignée, c'est de la très belle BD jeunesse, avec un thème chouette et pas mal de niveaux de lecture. La période historique de la fin de l'apartheid en Afrique du Sud est propice à une belle pédagogie, d'autant plus quand elle est adoucie ici par la présence des enfants et des animaux.

      Le dessin d'Aurélie Neyret est du tout bon pour ce type de série, simple et riche, expressif, détaillé quand il le faut, j'ai trouvé ça vraiment agréable à lire. 

       

      Inutile de vous dire d'aller chercher ce tome 3 si vous avez déjà lu les deux premiers tomes, car inévitablement vous attendiez ce tome 3 comme ma nièce. Par contre si vous avez raté cette série jeunesse, je ne peux que vous la recommander, ce tome 3 terminant à merveille cette trilogie.
      • 0 réponse
    • Humaine, trop humaine
      Note :
      Dans son style habituel, Catherine Meurisse, caustique et rigolo, nous présente les plus grands philosophes.

      Pour ce faire, elle reprend les citations / extrait les plus connus et illustre ces citations en prenant "au mot", et au mot du XXIieùe siècle, ce que les grands penseurs de l'humanité ont dit.

      L'exercice est intéressant et je peux aisément comprendre que cela avait entièrement sa place dans Philosophie magasine. 

      Par contre, j'ai tendance à penser qu'un novice comme moi, qui ne connait tous ces philosophes que de nom (et encore) rate forcément quelque chose.

      Déjà l'effort demandé pour comprendre le sens des réflexions, la remise en contexte et la transposition, est important. La prise de recul est elle difficilement possible... Sur un album. Sur deux pages par mois je comprends. Sur un album, on tourne la page et puis on tombe sur une autre situation à comprendre sans vraiment avoir saisi le texte de la précédente.

      Il faudrait donc prendre bien plus de temps pour apprécier cette BD.... qui semble faite pour des amateurs de philosophie ou pour des lecteurs de BDs qui aiment lire les BDs petit à petit.

       
      • 0 réponse
    • the plot holes
      Note :
      Un Sean Murphy c'est toujours un petit événement. l'auteur star de Punk Rock Jesus et de The White Knight est maintenant reconnu tant pour soin graphisme que pour ses scenarios originaux. 

      Si ces deux points sont bien respectés sur ce Plot Holes, on ne peut s'empêcher de penser, une fois la lecture finie, qu'il manque considérablement de page. En effet, on retrouve une idée innovante (même si les lecteurs de Crossover y trouveront un air de déjà lu) mais trop vite traitée. 

      On va très vite dans l'action la ou le principe même d'édition n'est pas bien décrit ou juste survolé. C'est dommage car il y avait de quoi bien développer ce principe intriguant de correction de livre pour les rendre plus "bankable".On aurait aimé voir plus de cas d'application même si celui avec le futur président des États-Unis est particulièrement parlant. On aurait aussi aimé voir les personnages secondaires plus développés comme notre vampire qu'on ne voit pas boire de sang.....

      Bref de bonnes idées, mais pas assez de volumes pour en faire un incontournable malheureusement. 

       
      • 2 réponses

    • My Lovely Bodyguard tomes 1 et 2
      Note :
      Sarah est une jeune fille de 17 sans métissée entre Corée et France, elle a perdu ses parents mais elle est très proche de ses deux grands frères : Minho, procureur et Yongsun, lieutenant de police. De retour de voyage, elle sauve Jaemin, une star de la k-pop et par un enchaînement d’événements décide de devenir sa garde du corps. Les deux familles Park (celle de Sarah) et Kang (celle de Jaemin) vont alors se rapprocher et découvrir qu’elles avaient déjà des liens.

      La lecture du 1er tome est sympathique, le dessin agréable, on sent de la romance dans l’air, quelques comportements déjantés de fan hystérique, et des relations houleuses familiales ; un tome où j’aurai mis la note de 4. C’est dans le second tome que l’histoire explose ! Tout à coup, ce n’est plus aussi fleur bleue, il y a du drame qui arrive, des secrets qui pointent leur nez, des personnages séduisants mais terriblement dangereux qui font leur apparition… tout un tas d’éléments qui font que l’on arrive à la fin de la lecture en se disant qu’on ne peut pas s’arrêter là ! Heureusement comme c’est un webtoon, on a la chance de pouvoir aller lire la suite sans tarder !

      My lovely bodyguard propose un scenario des plus intéressants, extrêmement bien ficelé et intelligent où se mêle romances, action, énigmes et un super méchant bien ignoble ! Nous ne sommes donc pas étonnés que Daisy soit la 1ère française à avoir publiée sur la plateforme Webtoon car son livre est une réussite !
      • 0 réponse
    • Naruto - édition Hokage t5
      Note :
      Voici venu la fin du premier tour de la troisième épreuve.

      Les combats préliminaires au tableau final prennent fin. C'est le moment où les masques tombent et nous emmène vers le premier gros combat de la série Naruto. 

      Ce double tome à le bon gout de donner de la visibilité à tous les personnages "secondaires" de la série. On découvre donc les pouvoir de Choji et autres membres des équipes secondaires. On en apprend aussi bien plus sur les intensions d'Orochiumaru et sur l'ambivalence du personnage de Kabuto.

      Un tome charnière pour une édition Hokage encore suffisamment à son commencement pour faire un beau cadeau de Noël.
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...