Aller au contenu

alx23

Les gardiens du post
  • Compteur de contenus

    2 602
  • Inscription

  • Jours gagnés

    1

alx23 a gagné pour la dernière fois le 26 juin

alx23 a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

8 Neutral

À propos de alx23

  • Date de naissance 21/12/1976
  1. alx23

    Abe sapien tome 7 - Le brasier secret

    La série principale du BPRD est désormais terminée avec le dernier tome un mal bien connu. Cependant, le spin-off sur Abe Sapien se poursuit même si son histoire se situe en même moment que les aventures du BPRD. Mike Mignola et Scott Allie s'associent une nouvelle fois pour continuer de décrire l'errance de ce héros amphibien dans un monde dévasté. On remonte vers l'origine d'Abe Sapien au fur et à mesure des tomes. Ce personnage est proche physiquement des monstres qui dévastent la planète. Les derniers survivants ne l'accueillent pas forcément comme un sauveur. Max et Sebastian Fiumara dessinent alternativement les différents chapitres de ce tome. Les deux auteurs sont des habitués depuis longtemps des récits du BPRD. Leurs styles très réalistes sont très proches. Tyler Crook participe aussi à ce tome lors d'un flashback et les couleurs sont de Dave Stewart. Les auteurs prennent peut-être trop leur temps de développer l'intrigue dans ce spin-off, même si les rebondissements sont intéressants, on a l’impression de stagner dans l’histoire.
  2. Titre de l'album : Abe sapien tome 7 - Le brasier secret Scenariste de l'album : Mike Mignola et Scott Allie Dessinateur de l'album : Max et Sebastian Fiumara Editeur de l'album : Delcourt Note : https://www.1001bd.com/tmp/pic/note/3.5.png Résumé de l'album : Après avoir parcouru le pays à la recherche de la vérité sur luimême, Abe Sapien découvre les secrets qu'il cherchait lorsqu'il affronte un monstre géant, en train de détruire une partie de la côte de la Floride, et une jeune fille avec un lien psychique avec les plus anciennes puissances de la mythologie Hellboy. Critique : La série principale du BPRD est désormais terminée avec le dernier tome un mal bien connu. Cependant, le spin-off sur Abe Sapien se poursuit même si son histoire se situe en même moment que les aventures du BPRD. Mike Mignola et Scott Allie s'associent une nouvelle fois pour continuer de décrire l'errance de ce héros amphibien dans un monde dévasté. On remonte vers l'origine d'Abe Sapien au fur et à mesure des tomes. Ce personnage est proche physiquement des monstres qui dévastent la planète. Les derniers survivants ne l'accueillent pas forcément comme un sauveur. Max et Sebastian Fiumara dessinent alternativement les différents chapitres de ce tome. Les deux auteurs sont des habitués depuis longtemps des récits du BPRD. Leurs styles très réalistes sont très proches. Tyler Crook participe aussi à ce tome lors d'un flashback et les couleurs sont de Dave Stewart. Les auteurs prennent peut-être trop leur temps de développer l'intrigue dans ce spin-off, même si les rebondissements sont intéressants, on a l’impression de stagner dans l’histoire. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/abe-sapien-tome-7-le-brasier-secret?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. C'est une histoire complète en un tome ?
  4. Je suis peut-être trop habitué au genre et je ne l'ai pas ressenti comme toi.
  5. C'est vraiment léger le côté horrifique
  6. alx23

    Gideon falls tome 3 Chemin de croix

    Avec Gideon falls, Jeff Lemire change de registre et s'attaque au fantastique horrifique. Dans ce troisième tome, on apprend d'avantage d'information et le rôle de la fameuse grange noire mais un peu moins sur l'homme qui sourit. On reprend l'aventure à l'époque du Père Burke qui pourchasse Norton Sinclair à travers les époques et les dimensions. A partir de ce moment, l'histoire prend une tournure encore plus complexe avec les voyages à travers les dimensions ou mondes parallèles qui ramènent toujours les protagonistes à Gideon falls. Jeff Lemire nous prouve une fois de plus son talent de scénariste pour nous plonger dans des histoires prenantes. En parallèle, Daniel Sutton et le père Fred ont échangé leur place en traversant les dimensions par la porte de la grange noire. J'ai découvert Andrea Sorrentino avec la série Old man Logan, parce que je trouvais que les dessins apportaient quelque chose de nouveau et original. Depuis je suis cet artiste et avec Gideon Falls on profite pleinement des dessins mais aussi de la construction des planches très travaillée. Son style m'a rappelé un peu celui de Williams III, J.H. sur Desolation Jones ou Batwoman. Pour l'instant, Gideon Falls est une des meilleures séries que je lis actuellement.
  7. Titre de l'album : Gideon falls tome 3 Chemin de croix Scenariste de l'album : Jeff Lemire Dessinateur de l'album : Andrea Sorrentino Editeur de l'album : Urban Comics Note : https://www.1001bd.com/tmp/pic/note/5.0.png Résumé de l'album : Il n'y a plus de doute possible, la Grange Noire est la source de tout, des disparitions, comme des meurtres. Alors que Norton Sinclair et le Dr Xu décident de reconstruire sa porte, pour en percer les secrets, le père Fred suit la trace de Joe Reddy pour comprendre la disparition de Daniel Sutton. Les chemins de Norton et Fred finissent par se croiser dans ce lieu maléfique, où le temps, les époques et la réalité y semblent distendus. Critique : Avec Gideon falls, Jeff Lemire change de registre et s'attaque au fantastique horrifique. Dans ce troisième tome, on apprend d'avantage d'information et le rôle de la fameuse grange noire mais un peu moins sur l'homme qui sourit. On reprend l'aventure à l'époque du Père Burke qui pourchasse Norton Sinclair à travers les époques et les dimensions. A partir de ce moment, l'histoire prend une tournure encore plus complexe avec les voyages à travers les dimensions ou mondes parallèles qui ramènent toujours les protagonistes à Gideon falls. Jeff Lemire nous prouve une fois de plus son talent de scénariste pour nous plonger dans des histoires prenantes. En parallèle, Daniel Sutton et le père Fred ont échangé leur place en traversant les dimensions par la porte de la grange noire. J'ai découvert Andrea Sorrentino avec la série Old man Logan, parce que je trouvais que les dessins apportaient quelque chose de nouveau et original. Depuis je suis cet artiste et avec Gideon Falls on profite pleinement des dessins mais aussi de la construction des planches très travaillée. Son style m'a rappelé un peu celui de Williams III, J.H. sur Desolation Jones ou Batwoman. Pour l'instant, Gideon Falls est une des meilleures séries que je lis actuellement. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/gideon-falls-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  8. Il a des remords à cause des oeufs
  9. alx23

    Panini lance les Must-Have

    Panini abuse quand même sur les tarifs mais ce n'est pas une nouvelle
  10. C'est clair que la fin est bien foutue
  11. Je trouve que la couverture est étrange, après c'est peut-être un style où j'accorche moins
  12. Je trouve aussi qu'ils sont trop confiant.
  13. alx23

    La guerre des mondes

    Thilo Krapp réalise intégralement cette nouvelle adaptation du récit culte de Wells, la guerre des mondes. Ce volume regroupe l'équivalent de deux albums traditionnels en pagination. Au niveau de l'histoire, l'auteur reste très fidèle à l'œuvre d'origine en reprenant l'histoire du héros confronté à l'attaque des martiens. Les extraterrestres ont une avancée technologique très importante par rapport aux hommes qui peinent à les combattre. L'histoire se sépare en deux partie avec la découverte des vaisseaux, l'analyse de cette technologie et ensuite l'invasion qui commence. Thilo Krapp réalise des planches de qualité pour dépeindre l'époque, la représentation des vaisseaux et extraterrestres peut paraître simpliste pour certainement convenir au plus large public. Cette nouvelle adaptation conviendra à merveille pour les plus jeunes lecteurs souhaitant découvrir ce monument de la science-fiction.
  14. Titre de l'album : La guerre des mondes Scenariste de l'album : Thilo Krapp/ H.R.Wells Dessinateur de l'album : Thilo Krapp Editeur de l'album : Autres Editeurs/Auto editions Note de l'album : 3.5 Résumé de l'album : L'adaptation en bande dessinée du classique de H. G. Wells ! 1894. Des astronomes sont témoins d'étranges activités à la surface de Mars, comme des éclairs ou des explosions de gaz incandescent. Des météores venant de la planète rouge se dirigent bientôt vers la Terre. Des cylindres s'écrasent et libèrent des engins mécaniques contrôlés par des créatures tentaculaires installées à l'intérieur. Ces tripodes, armés de leur rayon ardent et d'un gaz toxique appelé " fumée noire ", se dirigent vers Londres en désintégrant tout sur leur passage. L'armée britannique réplique. Mais rapidement, la lutte tourne à l'avantage des envahisseurs. Commence alors une fuite dans un monde ravagé... Critique : Thilo Krapp réalise intégralement cette nouvelle adaptation du récit culte de Wells, la guerre des mondes. Ce volume regroupe l'équivalent de deux albums traditionnels en pagination. Au niveau de l'histoire, l'auteur reste très fidèle à l'œuvre d'origine en reprenant l'histoire du héros confronté à l'attaque des martiens. Les extraterrestres ont une avancée technologique très importante par rapport aux hommes qui peinent à les combattre. L'histoire se sépare en deux partie avec la découverte des vaisseaux, l'analyse de cette technologie et ensuite l'invasion qui commence. Thilo Krapp réalise des planches de qualité pour dépeindre l'époque, la représentation des vaisseaux et extraterrestres peut paraître simpliste pour certainement convenir au plus large public. Cette nouvelle adaptation conviendra à merveille pour les plus jeunes lecteurs souhaitant découvrir ce monument de la science-fiction. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/la-guerre-des-mondes-182747/?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
×
×
  • Créer...