Aller au contenu
  • S’inscrire

alx23

Les gardiens du post
  • Compteur de contenus

    12 418
  • Inscription

  • Jours gagnés

    50

alx23 a gagné pour la dernière fois le 15 mai

alx23 a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

265 Excellent

À propos de alx23

  • Date de naissance 21/12/1976
  1. Cet album historique retrace les quatre semaines avant le 14 juillet 1789, afin de comprendre tous les événements qui ont poussé le peuple à la révolution. Pour ce faire, Herve Pauvert base son récit sur des faits historiques plus ou moins connus, en insérant huit personnages fictifs. Ces personnages font partis des différentes classes sociales de l'époque dont beaucoup appartenant à la classe populaire et leurs mécontentements. Le récit est divisé en plusieurs chapitres suivant les personnages principaux dans des petites histoires personnelles qui se croiseront pour former l'intrigue générale. Les faits sont connus mais habilement mise en scène dans ce récit historique qui marquera l'histoire de France. Les dessins sont dans un style classique. Les postures des personnages peuvent paraitre étranges ou figées dans des décors d'époques assez réussis. 14 juillet, Destins d'une révolution donne une vision de la révolution française par le petit peuple et devrait ravir les fans de récits historiques.
  2. Titre de l'album : 14 juillet - Destins d'une révolution Scenariste de l'album : Herve Pauvert Dessinateur de l'album : Cecile Chicault Coloriste : Cecile Chicault Editeur de l'album : Delcourt Note : Résumé de l'album : Le 17 juin 1789, le jour où le Tiers-État se proclame « Assemblée nationale », outre les personnalités les plus en vue, quatre anonymes vont être pris dans la tourmente. Jean-Baptiste Jacquet, ouvrier au chômage, Suzanne la couturière, Pierre, le garde-française et Jeannette Langlois, jeune paysanne employée à la Bastille au service d'un prisonnier qui n'a de noble que le titre. Critique : Cet album historique retrace les quatre semaines avant le 14 juillet 1789, afin de comprendre tous les événements qui ont poussé le peuple à la révolution. Pour ce faire, Herve Pauvert base son récit sur des faits historiques plus ou moins connus, en insérant huit personnages fictifs. Ces personnages font partis des différentes classes sociales de l'époque dont beaucoup appartenant à la classe populaire et leurs mécontentements. Le récit est divisé en plusieurs chapitres suivant les personnages principaux dans des petites histoires personnelles qui se croiseront pour former l'intrigue générale. Les faits sont connus mais habilement mise en scène dans ce récit historique qui marquera l'histoire de France. Les dessins sont dans un style classique. Les postures des personnages peuvent paraitre étranges ou figées dans des décors d'époques assez réussis. 14 juillet, Destins d'une révolution donne une vision de la révolution française par le petit peuple et devrait ravir les fans de récits historiques. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/14-juillet-destins-d-une-revolution?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. Après l'excellent tome précédent intitulé La bière supérieure, c'est avec plaisir que je découvre ce nouvel épisode de la grande saga Donjons Monsters. Joann Sfar et Lewis Trondheim étoffent encore leur univers, avec un album autour de la magie. Les lecteurs fans de la série seront contents de retrouver le fameux sortilège Poupoutpapillon qui sera la clé de la réussite des aventures des jeunes apprentis sorciers. Les dialogues sont souvent bien trouvés et très amusants dans les répliques, surtout celle d’Horous le père d’un jeune apprenti. Juanungo rejoint les nombreux dessinateurs qui ont œuvré sur cette série ou un autre spin-off de Donjon. Son style reste dans la continuité, avec des animaux caricaturés. Les amateurs de la série trouveront leur compte avec ce nouvel épisode qui réserve quelques bons moments de lecture et d’amusements. Les récits en one shot permettent aux nouveaux lecteurs de découvrir cette série qui a déjà fait ses preuves.
  4. Titre de l'album : Donjon monsters tome 15 - Les poupoutpapillonneurs Scenariste de l'album : Joann Sfar & Lewis Trondheim Dessinateur de l'album : Juanungo Coloriste : Juanungo Editeur de l'album : Delcourt Note : Résumé de l'album : Blaise Pilossi, enfant cochon, va intégrer le cours de magie des enfants de la ville magique de Cochonville, et se faire de nouveaux amis : Eric, le fils de Horous et surtout Pirzuine, qui a 13 ans et qui sera plus tard la femme de Marvin. Critique : Après l'excellent tome précédent intitulé La bière supérieure, c'est avec plaisir que je découvre ce nouvel épisode de la grande saga Donjons Monsters. Joann Sfar et Lewis Trondheim étoffent encore leur univers, avec un album autour de la magie. Les lecteurs fans de la série seront contents de retrouver le fameux sortilège Poupoutpapillon qui sera la clé de la réussite des aventures des jeunes apprentis sorciers. Les dialogues sont souvent bien trouvés et très amusants dans les répliques, surtout celle d’Horous le père d’un jeune apprenti. Juanungo rejoint les nombreux dessinateurs qui ont œuvré sur cette série ou un autre spin-off de Donjon. Son style reste dans la continuité, avec des animaux caricaturés. Les amateurs de la série trouveront leur compte avec ce nouvel épisode qui réserve quelques bons moments de lecture et d’amusements. Les récits en one shot permettent aux nouveaux lecteurs de découvrir cette série qui a déjà fait ses preuves. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/donjon-monsters-tome-15-les-poupoutpapillonneurs?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. J'avais bien aimé la première saison, quand je l'ai vu je n'avais jamais lu Lastman
  6. C'est pareil, je pense qu'en vieillissant j'ai plus les moyens qu'avant, donc je me fais plaisir
  7. Franchement j'ai trouvé que ça valait le coup mais après je suis d'accord aussi que tous les albums deluxe sont pour gagner de l'argent sur les collectionneurs. Quand tu vois les albums de Urban limited, c'est pareil, ou les Conan le cimmérien chez Glénat ...
  8. Ce récit de science-fiction reprend des thématiques fortes de notre génération comme la pollution, la politique, la vie, la mort ou bien les problèmes liés aux androïdes trop proches des humains. Cette vision nous est donnée à travers le regard des deux premiers modèles d'androïdes qui survivent sur plusieurs siècles et peuvent ainsi partager leur analyse de l'espèce humaine. Le récit se veut contemplatif à travers leurs yeux et l'auteur prend le temps de développer son intrigue avec très peu de scènes d'action. Carbone et Silicium développent des émotions humaines en opposition avec les hommes qui sont de plus en plus connectés aux machines ou avec des membres robotisés. Cette version or noir est la première bande dessinée que je lis avec cette technique où les planches sont en noir et blanc avec des cases sur fond noir avec un trait de couleur or ou même parfois la couleur or prend le dessus avec les traits des contours en noir. L’effet est vraiment saisissant pour cette édition très soignée. Toutes les parties de l’histoire se déroulant dans le réseau sont en or et noir, ce sont les cases de couleurs cuivrées dans la version d’origine. Carbone & Silicium est une œuvre de science-fiction forte et référente du genre. Cette version or noir en édition limitée, nous permet de découvrir ou de redécouvrir cette excellente bande dessinée et de profiter des dessins.
  9. Titre de l'album : Carbone & Silicium, édition or noir Scenariste de l'album : Mathieu Bablet Dessinateur de l'album : Mathieu Bablet Coloriste : Mathieu Bablet Editeur de l'album : Ankama Note : Résumé de l'album : 2046 Derniers nés des laboratoires Tomorrow Foundation, Carbone et Silicium sont les prototypes d’une nouvelle génération de robots destinés à prendre soin de la population humaine vieillissante. Élevés dans un cocon protecteur, avides de découvrir le monde extérieur, c’est lors d’une tentative d’évasion qu’ils finiront par être séparés. Ils mènent alors chacun leurs propres expériences et luttent, pendant plusieurs siècles, afin de trouver leur place sur une planète à bout de souffle où les catastrophes climatiques et les bouleversements politiques et humains se succèdent... Critique : Ce récit de science-fiction reprend des thématiques fortes de notre génération comme la pollution, la politique, la vie, la mort ou bien les problèmes liés aux androïdes trop proches des humains. Cette vision nous est donnée à travers le regard des deux premiers modèles d'androïdes qui survivent sur plusieurs siècles et peuvent ainsi partager leur analyse de l'espèce humaine. Le récit se veut contemplatif à travers leurs yeux et l'auteur prend le temps de développer son intrigue avec très peu de scènes d'action. Carbone et Silicium développent des émotions humaines en opposition avec les hommes qui sont de plus en plus connectés aux machines ou avec des membres robotisés. Cette version or noir est la première bande dessinée que je lis avec cette technique où les planches sont en noir et blanc avec des cases sur fond noir avec un trait de couleur or ou même parfois la couleur or prend le dessus avec les traits des contours en noir. L’effet est vraiment saisissant pour cette édition très soignée. Toutes les parties de l’histoire se déroulant dans le réseau sont en or et noir, ce sont les cases de couleurs cuivrées dans la version d’origine. Carbone & Silicium est une œuvre de science-fiction forte et référente du genre. Cette version or noir en édition limitée, nous permet de découvrir ou de redécouvrir cette excellente bande dessinée et de profiter des dessins. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/carbone-silicium-or-noir?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  10. Les trois scénaristes David Chauvel, Andoryss et Patrick Wong mettent en place plusieurs intrigues à suivre au royaume des singes, dans ce deuxième cycle de 5 Terres. Le tome précédent s’est terminé sur un cliffhanger qui va déclencher la mise en place d'un conflit entre deux clans d’Alysandra. Le clan Le Sistre passe à l'offensive avec une petite armée en alerte dans les rues de la citée. En parallèle, la jeune princesse Keona essaie de trouver sa place dans le gouvernement, alors qu'elle vient d'être libérée. D'autres intrigues moins signifiantes nous proposent de suivre Thori une ancienne combattante mais aussi deux jeunes singes perdues dans la jungle alors que leur guide s'est enfui et deux autres jeunes ramasseurs d'escargots. Les auteurs assurent un rythme efficace et l'on ne s'ennuie pas un seul instant avec toutes ses histoires à suivre. Les dessins de Jérôme Lereculey sont parfaits avec plus de scènes d'action dont des pages muettes assez intenses en fin d'album. Ce deuxième tome du cycle de Lys a bien installé le contexte politique de la terre des singes et la guerre des clans. La série 5 Terres est une excellente série avec des tomes mouvementés. Deux autres tomes sont attendus cette année pour le mois d’aout et en décembre.
  11. Titre de l'album : Les 5 terres tome 8 - Plus morte que morte Scenariste de l'album : Lewelyn Dessinateur de l'album : Jérôme Lereculey Coloriste : Dimitris Martinos Editeur de l'album : Delcourt Note : Résumé de l'album : Alissa a été laissée pour morte par les têtes brûlées du Clan du Coucal. Pire, le Sistre subit une série d'attaques coordonnées. Tandis qu'au palais, Keona se mêle des affaires du royaume, et que loin de là, dans la jungle, un autre drame se joue, le Commissaire Examinateur Shin Taku, lui, continue d'enquêter et de remonter le fil d'un assassinat aussi brutal que mystérieux... Critique : Les trois scénaristes David Chauvel, Andoryss et Patrick Wong mettent en place plusieurs intrigues à suivre au royaume des singes, dans ce deuxième cycle de 5 Terres. Le tome précédent s’est terminé sur un cliffhanger qui va déclencher la mise en place d'un conflit entre deux clans d’Alysandra. Le clan Le Sistre passe à l'offensive avec une petite armée en alerte dans les rues de la citée. En parallèle, la jeune princesse Keona essaie de trouver sa place dans le gouvernement, alors qu'elle vient d'être libérée. D'autres intrigues moins signifiantes nous proposent de suivre Thori une ancienne combattante mais aussi deux jeunes singes perdues dans la jungle alors que leur guide s'est enfui et deux autres jeunes ramasseurs d'escargots. Les auteurs assurent un rythme efficace et l'on ne s'ennuie pas un seul instant avec toutes ses histoires à suivre. Les dessins de Jérôme Lereculey sont parfaits avec plus de scènes d'action dont des pages muettes assez intenses en fin d'album. Ce deuxième tome du cycle de Lys a bien installé le contexte politique de la terre des singes et la guerre des clans. La série 5 Terres est une excellente série avec des tomes mouvementés. Deux autres tomes sont attendus cette année pour le mois d’aout et en décembre. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-5-terres-tome-8-plus-morte-que-morte?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  12. alx23

    Prochaines sorties...

    J'avais lu les deux premiers de mémoire et c'était très beau.
  13. Ce troisième clôture le premier cycle des enquêtes fantastiques de Malcolm Max et sa partenaire Charisma. Peter Menniger utilise dans cette fiction, des faits historiques ainsi que des personnages historiques ou leurs inventions. L’époque victorienne se prête bien au récit steampunk pour les décors et contexte historiques. Ce dernier tome reste toujours aussi verbeux avec peut-être trop de dialogues ou de phylactères narratifs qui perturbent un peu la fluidité de la lecture. Après ces nombreux dialogues sont souvent l'occasion pour l'auteur d'apporter des touches d'humour, surtout avec les dialogues de la reine Victoria. Sinon ce dernier tome vous réserve beaucoup d'action avec la résolution de l'enquête et des combats contre des humanoïdes, des fantômes et la force de Charisma la demi-vampire. Ingo Römling assure une partie graphique très plaisante et qui se démarque des productions du même genre en bande dessinée. L'album se termine par quelques références sur les personnages et lieux qui apparaissent dans cet épisode. Cette trilogie est un mélange des genres avec l’enquête policière proche de celle de Sherlock Holmes pendant la même époque et le fantastique apporte l’originalité au récit.
  14. Titre de l'album : Malcolm Max tome 3 - Projet nightfall Scenariste de l'album : Peter Menniger Dessinateur de l'album : Ingo Römling Coloriste : Ingo Römling Editeur de l'album : Delcourt Note : Résumé de l'album : Bienvenue aux origines de la fin du monde, où Malcolm Max et Charisma ont affaire à une armée d'hommes mécaniques indestructibles dont la colère dévastatrice va se répandre dans les rues de Londres comme une traînée de poudre. Ces créatures ont pour objectif l'annihilation de la race humaine. Meurtre, carnage et chaos sont au menu de ce récit palpitant ! Critique : Ce troisième clôture le premier cycle des enquêtes fantastiques de Malcolm Max et sa partenaire Charisma. Peter Menniger utilise dans cette fiction, des faits historiques ainsi que des personnages historiques ou leurs inventions. L’époque victorienne se prête bien au récit steampunk pour les décors et contexte historiques. Ce dernier tome reste toujours aussi verbeux avec peut-être trop de dialogues ou de phylactères narratifs qui perturbent un peu la fluidité de la lecture. Après ces nombreux dialogues sont souvent l'occasion pour l'auteur d'apporter des touches d'humour, surtout avec les dialogues de la reine Victoria. Sinon ce dernier tome vous réserve beaucoup d'action avec la résolution de l'enquête et des combats contre des humanoïdes, des fantômes et la force de Charisma la demi-vampire. Ingo Römling assure une partie graphique très plaisante et qui se démarque des productions du même genre en bande dessinée. L'album se termine par quelques références sur les personnages et lieux qui apparaissent dans cet épisode. Cette trilogie est un mélange des genres avec l’enquête policière proche de celle de Sherlock Holmes pendant la même époque et le fantastique apporte l’originalité au récit. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/malcolm-max-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  15. Des étagères pour ranger des cartons, c'est original
×
×
  • Créer...