Aller au contenu
  • S’inscrire

poseidon2

Administrators
  • Compteur de contenus

    20 017
  • Inscription

  • Jours gagnés

    27

poseidon2 a gagné pour la dernière fois le 30 septembre

poseidon2 a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

66 Excellent

À propos de poseidon2

  • Rang
    Gardien du Donjon
  • Date de naissance 26/03/1982
  1. Salut les amateurs de Dc. Durant le mois d'octobre, la maison urban vous offre un album du Joker de Lee Bermejo et Brian Azzarelo en edition Noir et Blanc pour deux albums Black Label acheté ! Stock limité donc contactez votre libraire favoiris ! Poseidon2
  2. poseidon2

    Naomi t1

    Il est très compliqué, en 2020, de sortir un nouveau super héros sans faire du plagiat d'un autre. En effet entre nos références et l'inconscient commun, on retombe toujours sur quelque chose de déjà-vu. Et bien il faut reconnaître à Bendis d'avoir de l'imagination car là il a réussi à éviter cet écueil en nous proposant une histoire vraiment original. Le contexte déjà : Naomi est une enfant adopté. Une enfant black adopté par des parents tout ce qu'il y a de plus blanc. Elle mène sa vie tranquille de lycéenne. A l'instar des derniers Green lantern, elle n'est en rien préparée de toute sa jeunesse à être un héros ou quelque chose de ce genre. Le comment elle acquiert se pouvoirs est aussi super bien foutu. Se basant "à peine" sur la facilité du multivers DC, Bendis nous emmène dans un univers semi magique tout neuf et plein de promesses. Si on ajoute le caractère bien trempé de Naomi, les particularités de son père et de son meilleur ennemis, on a là de quoi faire une série bien sympa. Attention quand même à ne pas tomber dans la série pour jeune de base qui centrerait l'histoire sur la vie d'une lycéenne aux super pouvoirs.
  3. poseidon2

    Naomi t1

    Titre de l'album : Naomi t1 Scenariste de l'album : Brian Michael Bendis Dessinateur de l'album : David F Walker Coloriste : Jamal Campbell Editeur de l'album : Urban Comics Note : Résumé de l'album : Les habitants d'une petite bourgade du nord-ouest des États-Unis sont chamboulés par un combat en centre-ville entre Superman et Mongul qui a entraîné autant de dégâts que d'attention. L'affrontement éveille par ailleurs la curiosité de la jeune Naomi qui s'interroge sur son passé et ses racines, avant son adoption par ses parents. Les réponses ne vont pas tarder à venir et ces secrets de familles vont aller jusqu'à mettre en jeu la survie de la Terre elle-même ! Contenu vo : Naomi: Season One (#1-6). Critique : Il est très compliqué, en 2020, de sortir un nouveau super héros sans faire du plagiat d'un autre. En effet entre nos références et l'inconscient commun, on retombe toujours sur quelque chose de déjà-vu. Et bien il faut reconnaître à Bendis d'avoir de l'imagination car là il a réussi à éviter cet écueil en nous proposant une histoire vraiment original. Le contexte déjà : Naomi est une enfant adopté. Une enfant black adopté par des parents tout ce qu'il y a de plus blanc. Elle mène sa vie tranquille de lycéenne. A l'instar des derniers Green lantern, elle n'est en rien préparée de toute sa jeunesse à être un héros ou quelque chose de ce genre. Le comment elle acquiert se pouvoirs est aussi super bien foutu. Se basant "à peine" sur la facilité du multivers DC, Bendis nous emmène dans un univers semi magique tout neuf et plein de promesses. Si on ajoute le caractère bien trempé de Naomi, les particularités de son père et de son meilleur ennemis, on a là de quoi faire une série bien sympa. Attention quand même à ne pas tomber dans la série pour jeune de base qui centrerait l'histoire sur la vie d'une lycéenne aux super pouvoirs. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/naomi-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  4. C'est vrai que cette série me surprend car sur le papier elle n'a rien pour me plaire et.... pourtant ca marche j'accorche...
  5. poseidon2

    Mes cop's t12

    Plus ça va, plus ma fille grandit (12 maintenant) et plus j’apprécie les petits moments de détentes que sont les lectures de les cop's Oui oui vous avez bien lu. Moi qui ai tendance à décrier ce genre d'humour de grande surface, j'avoue que là je suis bien obligé de reconnaître... qu'il y a un fond de vérité dans les relations présentées entre jeunes filles. Et c'est ça qui est rigolo. Se rendre compte que ma fille est décrite sur la moitié des pages. Apres ce qui est bien foutu sur ce tome 12 c'est qu’ils jouent sur l'actualité avec l'arrivée d'une réfugiée Syrienne dans leur groupe de Cop's. Sans trop abusé du bon sentiment et sans perdre le coté décalé des jeunes copines, nos auteurs introduisent un questionnement d'adulte entre les lignes. Bref un album que je ne suis surpris à lire attentivement et à rigoler assez souvent..... Ce n'était pas le cas avant... comme quoi tout le monde évolue
  6. poseidon2

    Mes cop's t12

    Titre de l'album : Mes cop's t12 Scenariste de l'album : Christophe Cazenove Dessinateur de l'album : Philippe Fenech Coloriste : Camille BRICOD, Annelise SAUVÊTRE Editeur de l'album : Bamboo Note : Résumé de l'album : Copine marrante, râleuse ou fofolle... Quelle Cop's êtes-vous ?! Les parents de Mélanie ont rejoint une association qui leur permet d'accueillir une famille de migrants en attendant qu'un logement leur soit proposé. Voici comme Mawra, jeune adolescente syrienne, surdouée, nostalgique de son pays natal et curieuse de découvrir son pays d'accueil, intègre la bande des Cop's. Si Mawra a beaucoup à apprendre de ses jeunes copines, l'inverse sera encore plus vrai ! Prêt à assister au coup d'envoi de cette Cop' du monde ? Une BD qui dépote, où l'ennui n'a pas sa place, comme un hommage aussi fin qu'hilarant aux jeunes femmes d'aujourd'hui. Une série indispensable pour les filles et celles qui veulent les connaître. Critique : Plus ça va, plus ma fille grandit (12 maintenant) et plus j’apprécie les petits moments de détentes que sont les lectures de les cop's Oui oui vous avez bien lu. Moi qui ai tendance à décrier ce genre d'humour de grande surface, j'avoue que là je suis bien obligé de reconnaître... qu'il y a un fond de vérité dans les relations présentées entre jeunes filles. Et c'est ça qui est rigolo. Se rendre compte que ma fille est décrite sur la moitié des pages. Apres ce qui est bien foutu sur ce tome 12 c'est qu’ils jouent sur l'actualité avec l'arrivée d'une réfugiée Syrienne dans leur groupe de Cop's. Sans trop abusé du bon sentiment et sans perdre le coté décalé des jeunes copines, nos auteurs introduisent un questionnement d'adulte entre les lignes. Bref un album que je ne suis surpris à lire attentivement et à rigoler assez souvent..... Ce n'était pas le cas avant... comme quoi tout le monde évolue Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/mes-cop-s-tome-12?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  7. poseidon2

    Frederic Claverie

    Frederic Claverie, l'auteur de la clef de Sid aux édition Mosquito, nous fait le plaisir de de répondre à notre interview dessinée. Et quel réponse. C'est superbe !
  8. poseidon2

    5 minutes Forward t3

    Quel tome ! Fiou ! Il se passe pleins de trucs ! Notre auteur finit la grosse énorme bataille en déjouant les pronostics et enchaîne sur les récupérations d'autre personnes... et ce faisant en profite intelligemment pour nous montrer que ce qu'il se passe au japon se passe partout dans le monde ! On se rend compte que le problème est plus global et on commence à entrevoir des débuts d'explications. C'est ce qui est bon dans ce tome. On avance un peu dans notre recherche d'explication et on est donc partit pour avoir une réponse, et non pas juste avoir un survival de base sans réponse. Espérons que ça dure !
  9. Titre de l'album : 5 minutes Forward t3 Scenariste de l'album : Hiroshi Fukuda Dessinateur de l'album : Hiroshi Fukuda Coloriste : Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : Tokyo, Yamato Shiroaya est un lycéen ordinaire qui souffre d'un complexe d'infériorité par rapport à son jumeau, Yûto. Un jour, un mystérieux voyant confie à Yamato un étrange bracelet qui lui permettra d'aller dans le futur puis de revenir dans le présent. Mais il ne pourra être utilisé qu'une seule fois et sans savoir à quelle date on atterrira ! Incrédule, Yamato se retrouve pourtant projeté dans un avenir incroyable où des statues de bouddhas géantes sont en train de massacrer les humains et menacent la vie de son frère et de ses amis. Critique : Quel tome ! Fiou ! Il se passe pleins de trucs ! Notre auteur finit la grosse énorme bataille en déjouant les pronostics et enchaîne sur les récupérations d'autre personnes... et ce faisant en profite intelligemment pour nous montrer que ce qu'il se passe au japon se passe partout dans le monde ! On se rend compte que le problème est plus global et on commence à entrevoir des débuts d'explications. C'est ce qui est bon dans ce tome. On avance un peu dans notre recherche d'explication et on est donc partit pour avoir une réponse, et non pas juste avoir un survival de base sans réponse. Espérons que ça dure ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/5-minutes-forward-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  10. Je suis mi-figue mi-raisin sur ce tome 1. En fait j'ai eu énormément d'espoir au début de la lecture avec tout une partie qui m'a agréablement rappelé Kingdom : Une époque trouble, des magouille politique, des guerres des trahisons et des super batailles avec un héros qui porte tous les espoirs. Tout ce qu'on aime quand on lit des mangas historiques/aventures. Donc j'étais super chaud en me disant que j'avais trouvé une nouvelle super série historique qui allait me faire vivre des batailles épiques ! Et la bim patatras....arrive le dernier chapitre..... Qui m'embête beaucoup. Elle m’embête car elle casse le rythme pour tomber dans du tout venant de mangas. Du tout-venant qui pourrait bien durer et l'on pourrait bien tomber dans le style : un méchants, puis un autre plus fort puis ... Bref perdre l'aspect Empire et politique qui a fait l'intérêt du début du manga. On verra dans le deuxième tome à venir ce que cela donne mais cette fin m'a un peu refroidit.
  11. Titre de l'album : The Alexis - Empire chronicle - t1 Scenariste de l'album : Awamura Dessinateur de l'album : Sato Coloriste : Editeur de l'album : Doki-Doki Note : Résumé de l'album : Alors que le monde est plongé dans une période de troubles, Léonate perd sa patrie suite à une trahison. Couvert d’infamie et imputé du surnom de “prince vampire”, il sombre dans la tristesse et la déchéance. Mais son histoire ne fait que commencer. Illustres généraux, femmes de talent, sages et prodiges se rassemblent autour du jeune homme qui a juré de se relever. Voici venu le temps d’exercer la vengeance et de mener une virulente riposte pour éliminer le mal qui gangrène l’empire. Critique : Je suis mi-figue mi-raisin sur ce tome 1. En fait j'ai eu énormément d'espoir au début de la lecture avec tout une partie qui m'a agréablement rappelé Kingdom : Une époque trouble, des magouille politique, des guerres des trahisons et des super batailles avec un héros qui porte tous les espoirs. Tout ce qu'on aime quand on lit des mangas historiques/aventures. Donc j'étais super chaud en me disant que j'avais trouvé une nouvelle super série historique qui allait me faire vivre des batailles épiques ! Et la bim patatras....arrive le dernier chapitre..... Qui m'embête beaucoup. Elle m’embête car elle casse le rythme pour tomber dans du tout venant de mangas. Du tout-venant qui pourrait bien durer et l'on pourrait bien tomber dans le style : un méchants, puis un autre plus fort puis ... Bref perdre l'aspect Empire et politique qui a fait l'intérêt du début du manga. On verra dans le deuxième tome à venir ce que cela donne mais cette fin m'a un peu refroidit. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-alexis-empire-chronicle-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  12. poseidon2

    Béatrice

    c'est l’apanage des petits nouveaux. il faut se démarquer
  13. poseidon2

    Mercy t1

    Avant-propos : j'ai volontairement rayé le résumé de l'éditeur car il parle de chose... que l'on devrait voir dans le tome 2 ! Donc dont on ne sait rien du tout sur ce tome d'introduction. Méfiez-vous ! Bon on ne va pas se mentir, j'ai acheté cet album en grande partie pour les dessins et la coloration de l'auteure qui a écrit Contro Natura. Comic italien qui m'avait extrêmement plu ! Et sur ce côté je n'ai pas été déçu les dessins sont sublimes et la mise en couleur vive va très bien avec le style. Mais cet album m'a surpris en nous proposant un scénario plein de promesses. Quelles promesses !!!!!! Fiouuuu. Les premiers tomes aussi ambitieux sont de plus en plus rares. Mais s'ils sont rares c'est en partie parce qu'il faut répondre aux attentes derrière. C'est ce qui nuancera ma note. Ce tome nous propose énormément de choses. Entre les bebete bizarre à la Chutulu rose, les indiens étranges, les beautés mystérieuses et les humains aux passifs troubles.... il y a de quoi raconter ! Mais il faudra que cela soit bien raconté. Et le bon pont de la série c'est que l'on aura la réponse... dès le 10 Octobre
  14. poseidon2

    Mercy t1

    Titre de l'album : Mercy t1 Scenariste de l'album : Mirka Andolfo Dessinateur de l'album : Mirka Andolfo Coloriste : Mirka Andolfo Editeur de l'album : Glenat Note : Résumé de l'album : Jusqu'à quel point peut-on changer par amour ?Alaska, fin du XIXe siècle. Hellaine, une femme d'apparence noble et aux origines mystérieuses, débarque dans la petite ville de Woodsburg non loin de l'épicentre de la ruée vers l'or du Klondike, Dawson City. Elle cherche à acheter la concession d'une mine à l'abandon. Car ce que tout le monde ignore, c'est que sous les décombres se cache un lac souterrain donnant accès à une autre dimension peuplée d'êtres cauchemardesques. Hellaine est en réalité l'un de ces êtres. Et manifestement, elle a un plan. Un plan qui va être bouleversé par l'apparition de Rory, une jeune orpheline amérindienne pour qui Hellaine va se prendre d'affection après l'avoir délivré des griffes de son agresseur...Créée par Mirka Andolfo (Contro Natura), Mercy est l'histoire d'une sorte de Dracula au féminin qui trouvera la rédemption grâce à l'amour inconditionnel d'une fille adoptive qu'elle va rencontrer par accident. Une fable romantique résolument classique mais moderne, où le Grand Nord devient le théâtre d'un fantastique horrifique proche de Entretien avec un vampire. Critique : Avant-propos : j'ai volontairement rayé le résumé de l'éditeur car il parle de chose... que l'on devrait voir dans le tome 2 ! Donc dont on ne sait rien du tout sur ce tome d'introduction. Méfiez-vous ! Bon on ne va pas se mentir, j'ai acheté cet album en grande partie pour les dessins et la coloration de l'auteure qui a écrit Contro Natura. Comic italien qui m'avait extrêmement plu ! Et sur ce côté je n'ai pas été déçu les dessins sont sublimes et la mise en couleur vive va très bien avec le style. Mais cet album m'a surpris en nous proposant un scénario plein de promesses. Quelles promesses !!!!!! Fiouuuu. Les premiers tomes aussi ambitieux sont de plus en plus rares. Mais s'ils sont rares c'est en partie parce qu'il faut répondre aux attentes derrière. C'est ce qui nuancera ma note. Ce tome nous propose énormément de choses. Entre les bebete bizarre à la Chutulu rose, les indiens étranges, les beautés mystérieuses et les humains aux passifs troubles.... il y a de quoi raconter ! Mais il faudra que cela soit bien raconté. Et le bon pont de la série c'est que l'on aura la réponse... dès le 10 Octobre Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/mercy-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  15. poseidon2

    Béatrice

    Lu ce matin dans le tram est excellente "lecture". Supris par l'absence de texte mais les dessins parles d'eux même.... graphiquement sublime avec une vraie belle histoire. A lire
×
×
  • Créer...