Aller au contenu
  • S’inscrire

poseidon2

Administrators
  • Compteur de contenus

    20 689
  • Inscription

  • Jours gagnés

    46

poseidon2 a gagné pour la dernière fois le 27 novembre

poseidon2 a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

108 Excellent

À propos de poseidon2

  • Rang
    Gardien du Donjon
  • Date de naissance 26/03/1982
  1. Bonne si o aime Watchmen Je ne veux pas faire acheter n'importe quoi....
  2. poseidon2

    Umbrella academy - making of

    Ahhhh ahhh un coffret ??? un quoi ??? j'ai pas lu la série ??? ah oui c'est vrai...
  3. poseidon2

    Divers JV

    C'est facile c'est
  4. Ben en fait..... non car même sur les JDS je revend toujours à prix coutant.... La je sais que je vais le garder car... quel plaisir a feuilleter ce Curse of the White Night...
  5. Je ne sais trop quoi pensez de ce tome de Blake et Mortimer. Déjà une partie de moi à un réflexe Asterixien qui dit que les Et n'ont pas grand-chose à faire dans Blake et Mortimer. L’autre côté se dit qu'au final ce n'est pas si aberrant que cela au vus des aventures passées de nos deux compères. Sur ce point je vous laisserais juger. Surtout que l'histoire est bien ficelée et très "Blake et Mortimer" avec une surdose de British avec la reine elle-même très présente. Les dessins sont magnifiques avec des vues de Londres vraiment superbes. Au final ce qui me dérange presque le plus c'est la tournure globale de la série depuis quelques tomes. En effet je ne me souviens que les histoires de Jacobs obligent les lecteurs à avoir une connaissance des albums passées. Je me souviens des albums de Jacobs comme des histoires en 2 ou 3 tomes mais indépendantes les unes des autres. Ce qui faisait leurs charmes. On pouvait lire les 3 formules du professeur Sato sans forcément avoir lu les précédents et sans être vraiment dérangé. La..... Et bien je trouve que ce n'est plus le cas. La volonté de toujours ressortir Olric et le fait de toujours tout ramener à la grande pyramide oblige le lecteur à être au moins au courant de tous les tomes qui traites de ce sujet-là. Certains aimeront surement cette continuité. Moi je trouve que ce n'est pas forcément dans l’esprit et je trouve que forcer Olric à être en permanence le gentil/méchant n'est pas vraiment dans l'esprit. Je vous laisse juge et vous encourage à venir nous donner votre point de vue !
  6. Titre de l'album : Blake et mortimer t27 : Le cri de Moloch Scenariste de l'album : Jean Dufaux Dessinateur de l'album : Christian Cailleaux / Étienne Schréder Coloriste : Christian Cailleaux / Étienne Schréder Editeur de l'album : Dargaud Note : Résumé de l'album : Dans L'Onde Septimus, la menace d'un engin extraterrestre, baptisé Orpheus, avait été déjouée grâce au sacrifice d'Olrik. Depuis, le " colonel " vit reclus dans un asile psychiatrique. Tandis que Philip Mortimer tente de ramener à la raison son vieil adversaire, en usant de la célèbre formule du sheik Abdel Razek (" Par Horus, demeure ! "), il apprend qu'il existe un autre Orpheus. A bord d'un cargo transformé en laboratoire secret, Mortimer découvre cette l'étrange pilote de cette machine venue d'ailleurs : un alien à forme humaine, sombre et hiératique, auquel les scientifiques ont donné le nom de " Moloch ", la divinité biblique. Mais les réactions de ce Moloch, et les hiéroglyphes qu'il laisse derrière lui comme autant de messages indéchiffrables, font craindre le pire. Cette fois encore, la capitale britannique est en danger. A moins qu'Olrik ne joue de nouveau les héros...Avec L'Onde Septimus 2, Jean Dufaux conjugue science-fiction, aventure et folie en un bel hommage à l'oeuvre de Jacobs, relayé par le trait évocateur et précis du travail à quatre mains de Christian Cailleaux et Etienne Schréder, qui mettent en scène un Londres éternel digne de La Marque Jaune. Critique : Je ne sais trop quoi pensez de ce tome de Blake et Mortimer. Déjà une partie de moi à un réflexe Asterixien qui dit que les Et n'ont pas grand-chose à faire dans Blake et Mortimer. L’autre côté se dit qu'au final ce n'est pas si aberrant que cela au vus des aventures passées de nos deux compères. Sur ce point je vous laisserais juger. Surtout que l'histoire est bien ficelée et très "Blake et Mortimer" avec une surdose de British avec la reine elle-même très présente. Les dessins sont magnifiques avec des vues de Londres vraiment superbes. Au final ce qui me dérange presque le plus c'est la tournure globale de la série depuis quelques tomes. En effet je ne me souviens que les histoires de Jacobs obligent les lecteurs à avoir une connaissance des albums passées. Je me souviens des albums de Jacobs comme des histoires en 2 ou 3 tomes mais indépendantes les unes des autres. Ce qui faisait leurs charmes. On pouvait lire les 3 formules du professeur Sato sans forcément avoir lu les précédents et sans être vraiment dérangé. La..... Et bien je trouve que ce n'est plus le cas. La volonté de toujours ressortir Olric et le fait de toujours tout ramener à la grande pyramide oblige le lecteur à être au moins au courant de tous les tomes qui traites de ce sujet-là. Certains aimeront surement cette continuité. Moi je trouve que ce n'est pas forcément dans l’esprit et je trouve que forcer Olric à être en permanence le gentil/méchant n'est pas vraiment dans l'esprit. Je vous laisse juge et vous encourage à venir nous donner votre point de vue ! Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/blake-mortimer-tome-27-le-cri-du-moloch?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  7. poseidon2

    Boruto t10

    On le sentait déjà venir lors du tome précédent et on en a maintenant la certitude : Boruto est une série à part entière ! Plus uniquement la suite de Naruto. Et ça c'est une supère bonne nouvelle pour le lecteur. On arrive sur une série qui est devenue très sympa à suivre ! Alors oui, nos héros du passés prennent une place importante de l’histoire mais celle dédiée aux jeunots augmente. Boruto commence à sortir de sa coquille et le kama commence à faire des envieux et oblige Jigen à intervenir lui-même pour récupérer son protégé et.... lorgner sur Boruto. L'équilibre est plutôt bon maintenant : les grands font les gros combats et les jeunots prennent leurs indépendances. La série promet de monter ne puissance et ce tome nous rappelle l'introduction de cette série ! (je vous laisse vous souvenir)
  8. poseidon2

    Boruto t10

    Titre de l'album : Boruto t10 Scenariste de l'album : Ukyô Kodachi Dessinateur de l'album : Mikio Ikemoto Coloriste : Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : La VIe Grande Guerre Ninja n'est plus qu'un lointain souvenir et la paix s'est installée. Mais un ennemi ressemblant étrangement à Kaguya fait son apparition et s'attaque à Killer Bee... Sasuke enquête dans l'ombre et rentre pour prévenir Naruto du danger ! À Konoha, on prépare l'examen des ninjas pour passer ninja de moyenne classe. Boruto, le fils de Naruto, doit y participer en compagnie de Sarada et de Mitsuki. Boruto demande alors à Sasuke, le compagnon d'armes de son père, de le prendre comme disciple... Critique : On le sentait déjà venir lors du tome précédent et on en a maintenant la certitude : Boruto est une série à part entière ! Plus uniquement la suite de Naruto. Et ça c'est une supère bonne nouvelle pour le lecteur. On arrive sur une série qui est devenue très sympa à suivre ! Alors oui, nos héros du passés prennent une place importante de l’histoire mais celle dédiée aux jeunots augmente. Boruto commence à sortir de sa coquille et le kama commence à faire des envieux et oblige Jigen à intervenir lui-même pour récupérer son protégé et.... lorgner sur Boruto. L'équilibre est plutôt bon maintenant : les grands font les gros combats et les jeunots prennent leurs indépendances. La série promet de monter ne puissance et ce tome nous rappelle l'introduction de cette série ! (je vous laisse vous souvenir) Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/boruto-tome-10?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  9. ouiiiiiiiiiiiiiiii j'ai craqué........... le curse of the white night en collector est trop beau ! Et puis au pire le je revendrais 2 fois plus cher
  10. Moi j'ai reservé mon doomsday.... ouf. Mais il y en a peut etre dans des librairies..... mais sur le net c'est mort en effet
  11. poseidon2

    Shaman king Star edition T4&5

    Vous avez un jeune dans votre entourage qui est fan de manga ? Il lit du Black Clover et autres shonen à la mode ? Et vous ne savez pas quoi lui offrir ? Et bien pourquoi ne pas taper dans du vieux ? mais de l'excellent vieux ? Du mythique je dirais. C'est vraiment l'objectif de cette star édition. Permettre à un jeune publique de découvrir les séries de leurs parents à un prix plus qu'abordable de 10 euors les 2 tomes. Et chez moi ca fait mouche. Mes deux grands sont devenus fan de shaman king, un manga finit alors qu'ils n'étaient meme pas nés (et même pas imaginés tient) Et ces tomes 4 et 5 sont au top. Ils ont degagé les derniers de black clover dans le top du moment des enfants. En effet on commence ici le shaman fight..... et on est surprit à quel point.... il n'est pas question de combat. Ces deux tomes épaississent le mystrère qui entoure ce shaman fight en remetant en cause les motivations de certains personages. Une intrigue qui se densifie, des héros charismatique et un dessin qui n'a pas trop mal vieilli, ce Shaman king Star edition est définitivement une réussite qui vous permettra, pour 50 euros de cadeaux de noel, d'offrir des heures et des heures de lectures et de relectures à n'importe quel enfant. C'est toujours mieux que des heures de tablettes et les 5 tomes sorties à l'heure actuelle coutent moins cher qu'un jeu video. (et moins cher que le Urban Limited edition de papa...) Si ca c'est pas la bonne idée cadeau.....
  12. Titre de l'album : Shaman king Star edition T4&5 Scenariste de l'album : Hiroyuki Takei Dessinateur de l'album : Hiroyuki Takei Coloriste : Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : Yoh Asakura, un garçon à l'allure nonchalante est en fait un Shaman. Il est à la recherche d'un fantôme avec qui il pourrait fusionner et gagner le Shaman Fight qui lui permettra de devenir Shaman King. C'est ainsi que Yoh fait la connaissance de l'esprit Amidamaru avec lequel il va participer au mystérieux tournoi qui n'a lieu que tous les 500 ans... Critique : Vous avez un jeune dans votre entourage qui est fan de manga ? Il lit du Black Clover et autres shonen à la mode ? Et vous ne savez pas quoi lui offrir ? Et bien pourquoi ne pas taper dans du vieux ? mais de l'excellent vieux ? Du mythique je dirais. C'est vraiment l'objectif de cette star édition. Permettre à un jeune publique de découvrir les séries de leurs parents à un prix plus qu'abordable de 10 euors les 2 tomes. Et chez moi ca fait mouche. Mes deux grands sont devenus fan de shaman king, un manga finit alors qu'ils n'étaient meme pas nés (et même pas imaginés tient) Et ces tomes 4 et 5 sont au top. Ils ont degagé les derniers de black clover dans le top du moment des enfants. En effet on commence ici le shaman fight..... et on est surprit à quel point.... il n'est pas question de combat. Ces deux tomes épaississent le mystrère qui entoure ce shaman fight en remetant en cause les motivations de certains personages. Une intrigue qui se densifie, des héros charismatique et un dessin qui n'a pas trop mal vieilli, ce Shaman king Star edition est définitivement une réussite qui vous permettra, pour 50 euros de cadeaux de noel, d'offrir des heures et des heures de lectures et de relectures à n'importe quel enfant. C'est toujours mieux que des heures de tablettes et les 5 tomes sorties à l'heure actuelle coutent moins cher qu'un jeu video. (et moins cher que le Urban Limited edition de papa...) Si ca c'est pas la bonne idée cadeau..... Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/shaman-king-star-edition-tome-4?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  13. poseidon2

    La mort à des lunettes

    C'est avec une profonde tristesse que j'ai ouvert ce tome "posthume" de Tome. En effet cet album sort un an après la mort d'un des grands monsieurs de la BD européenee. Et ce qui est une bonne chose c'est que cet album est bon. Très bon meme au niveau du scénario. Tome nous a livré la une dernière cartouche qui fait mouche. Ce road trip entre un noir musluman et un voeux juif ayant vecu la deuxième guerre mondiale est une vraie réussite. Une vraie réussite car Tome ne s'est pas contenté de ce road trip. En effet il nous a concoté une vraie histoire derrière ce road trip. Une histoire sur l'instrumentalisation d'une personne. Une histoire ou l'on ne sait pas vraiment qui se sert de qui. Une histoire magistralement pensée qui vous donnera envie de la relire pour comprendre comment le début est impacté par la fin. Bien illustré par Gérard Goffaux et dans un bel écrin realisé par les éditions Kennes , cet album, disponible en deux couvertures est un très bel au revoir de la part de Monsieur Tome. Reposez vous bien monsieur Tome, vous l'avez bien méritez.
  14. Titre de l'album : La mort à des lunettes Scenariste de l'album : Tome Dessinateur de l'album : Gérard Goffaux Coloriste : Gérard Goffaux Editeur de l'album : Kennes Note : Résumé de l'album : U.S.A, East Harlem, New York. Novembre 2005. Malcom « Malek » Brown est noir, pauvre et musulman. Sorti de prison, il survit dans une Amérique hostile aux musulmans après avoir été hostile aux « nègres ». Alexander Birke a connu la Shoah, il est vieux et passionné d'échecs. Ces deux hommes que tout sépare vont pourtant se rencontrer dans une chapelle de Harlem, où le premier est technicien de surface et le second amateur de Gospel. Critique : C'est avec une profonde tristesse que j'ai ouvert ce tome "posthume" de Tome. En effet cet album sort un an après la mort d'un des grands monsieurs de la BD européenee. Et ce qui est une bonne chose c'est que cet album est bon. Très bon meme au niveau du scénario. Tome nous a livré la une dernière cartouche qui fait mouche. Ce road trip entre un noir musluman et un voeux juif ayant vecu la deuxième guerre mondiale est une vraie réussite. Une vraie réussite car Tome ne s'est pas contenté de ce road trip. En effet il nous a concoté une vraie histoire derrière ce road trip. Une histoire sur l'instrumentalisation d'une personne. Une histoire ou l'on ne sait pas vraiment qui se sert de qui. Une histoire magistralement pensée qui vous donnera envie de la relire pour comprendre comment le début est impacté par la fin. Bien illustré par Gérard Goffaux et dans un bel écrin realisé par les éditions Kennes , cet album, disponible en deux couvertures est un très bel au revoir de la part de Monsieur Tome. Reposez vous bien monsieur Tome, vous l'avez bien méritez. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/la-mort-a-lunettes-edition-limitee?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  15. Noel arrive. Et si la magie de Noel existe, c'est pour permettre d'offrir (ou de s'offrir) des ouvrages de ce genre... dans la mesure ou vous en trouvez encores de disponibles bien sur.... Car cette critique va bien uniquement parler de l'ouvrage lui meme et non de ce qu'il y a à l'intérieur. En effet Urban sort en Limited edition les 3 albums suivants : The Curse of the wight Night : https://www.1001bd.com/index.php?/ecriturecritiques/batman-curse-of-the-white-knight-edition-nb-r244/ Doomsday clock : https://www.1001bd.com/index.php?/ecriturecritiques/doomsday-clock-r331/ Batman : Last knight on Earth : https://www.1001bd.com/index.php?/ecriturecritiques/batman-last-knight-on-earth-r38/ Je vous laisse jeter un coup d'oeil aux critiques pour vous faire une idée. Je parlerais ici du contenant. Du superbe contenant. Car le tout est superbe. Papier super épais, couverture orignal pour l'occasion, reliuire toilée, marque page et surtout des dimensions gigantesques. J'étais legerement sceptique sur ces dernières mesures. En effet tous les dessins ne s'adaptent pas forcement à un grand format. On peut le voir d'ailleurs sur les agrandissements de la partie consacrée à Von Freeze. En effet la partie de Klaus Janson passe un peu moins bien en grand format. Donne un peu l'effet Zoom dont j'avais peur (d'ou ma demi étoile en moins). Mais Heureusement ce qu'un petit chapitre. Mais pour ce qui est des dessins de Sean Murphy.... fiouuuu. ..On voit tout de suite que Murphy travaille de base sur des grandes planches. Les détails qui apparaissent en plus sont légions ! On se rend compte du travail apporté par Murphy à ses personnages encore plus que dans la version noir et blanc. Le plaisir de lecture est démultiplié tellement on prend le temps de disséquer chaque page .... La lecture se fait plus longue mais plus immersive. Niveau contenu supplémentaire, ne vous attendez pas à 250 pages de plus, ce n'est pas le propos. Ici on met l'accent sur le dessin de Murphy. On a donc droit, en plus de la prmeiere page numéroté à la main, à de sublimes illustrations de chacun des personnages principaux et d'une partie du story board. En pleine page....... Bref il ne reste plus qu'à parler du prix... Car oui un objet comme celui la à un coup. 49 pour le Last night on Earth, 59 pour ce Curse of the White night et 69 pour le Doomsday (le prix dependant du nombre de pages bien sur) Je trouve l'idée d'Urban intelligente en offrant 3 tomes pour 3 tailles de bourse. Apres est-ce que cela vaux la difference de prix ? Cela depend de ce que vous recherchez. De la lecture ni plus ni moins ? Don ce cas non. Un beau cadeau ou un objet que vous adorerez regarder, re-ouvrir, feuilletez, montrez à vos enfants.... dans ce cas dépêchez vous de regarder s'il en reste. Pour ma part une fois celui la recu, j'ai réservé Doomsday Clock chez mon libraire... c'était le dernier..... Car oui pour que ces éditions de luxe soit "rentables" pour le lecteur, elles sont limitées. 1500 par histoire... et je pense que beaucoups sont deja parties... Bonnes chassent !
×
×
  • Créer...