Aller au contenu
  • S’inscrire

poseidon2

Administrators
  • Compteur de contenus

    24 054
  • Inscription

  • Jours gagnés

    170

poseidon2 a gagné pour la dernière fois le 26 janvier

poseidon2 a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

526 Excellent

À propos de poseidon2

  • Date de naissance 26/03/1982

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. poseidon2

    Leviathan tome 1

    Dans ma pile celui la
  2. je croyais qu'il avait été annulé le salon...
  3. poseidon2

    Grott & Brott.

    Oui en effet ca vaux le coup
  4. poseidon2

    Grott & Brott.

    Moi faut que je regarde. On dirait les dessin d'imbattable
  5. Nouvelle histoire de Yakuzas chez Kana avec une série en 4 tomes qui nous présente un jeune se grimant en jolie fille pour réussir ses assassinats. Si l'histoire est graphiquement assez sympa, je trouve qu'elle manque cruellement d'empathie pour que l'on s'attache à nos personnages. Notre héros est autant un méchant qu'un gentil et si son passé est censé nous attendrir, le comportement du personnage et son affiliation a des Yakuzas pas lus recommandable que d'autre rendent ce "héros" quasiment aussi antipathique que ses ennemis. On se retrouve avec une histoire de Yakuzas bien faite mais que l'on lit sans vraiment impliquer son lecteur. On peut espérer que le prochain tome adoucisse notre héros mais sur une histoire en 4 tomes j'ai peu d'espoir.
  6. Titre de l'album : De nous il ne restera que des cendres t1 Scenariste de l'album : Akira Kasugai Dessinateur de l'album : Akira Kasugai Coloriste : Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : Elle apparaît tantôt comme une jeune femme docile qui ferait tout pour son amoureux, tantôt comme une provocante reine de la nuit ou même encore dans la peau d'une lycéenne aguicheuse qui séduit son prof... Sa méthode est toujours la même : mettre sa cible en confiance pour ensuite l'éliminer prestement et sans état d'âme. Et, au fait, elle, c'est lui ! Yû est un tueur impitoyable qui, tel un caméléon, se déguise en femme pour mieux ferrer ses victimes. Yû agit pour le compte d'une organisation mafieuse tout en espérant par là même occasion retrouver l'assassin qui a massacré sa famille ! Seul indice : le tueur porte à l'épaule un tatouage de fleur de chrysanthème. Soyez certains que ce tueur aux multiples visages, fera tout ce qu'il faut pour se venger du seul être dont il désire intensément la mort ! Critique : Nouvelle histoire de Yakuzas chez Kana avec une série en 4 tomes qui nous présente un jeune se grimant en jolie fille pour réussir ses assassinats. Si l'histoire est graphiquement assez sympa, je trouve qu'elle manque cruellement d'empathie pour que l'on s'attache à nos personnages. Notre héros est autant un méchant qu'un gentil et si son passé est censé nous attendrir, le comportement du personnage et son affiliation a des Yakuzas pas lus recommandable que d'autre rendent ce "héros" quasiment aussi antipathique que ses ennemis. On se retrouve avec une histoire de Yakuzas bien faite mais que l'on lit sans vraiment impliquer son lecteur. On peut espérer que le prochain tome adoucisse notre héros mais sur une histoire en 4 tomes j'ai peu d'espoir. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/de-nous-il-ne-restera-que-des-cendres-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  7. poseidon2

    Les sept secrets tome 1

    Ca ca me botte a fond
  8. poseidon2

    Harlem t1

    Apres Bootblack et Giant, Mikael revient à ses histoires New-Yorkaises, en nous présentant cette fois la reine d'Harlem : Queenie, de son vrai nom Stéphanie St. Clair. Comme d'habitude Mikael nous livre une prestation graphique de toute beauté. Apres un traitement des Irlandais, des Italiens, le voici qui met ses pinceaux aux services de la communauté noir d'Harlem. Toujours très à l'aise dans cette période de début du XX ieme sicle qu'il apprécie particulièrement, Mickael nous livre un premier tome donc le seul défaut est ... d'arriver 6 mois après le Queenie de Cerise Heurteur. Pour ceux qui ne l'aurait pas lu, c'est une biographie de Stéphanie St. Clair alias Queenie... Le problème que cela amène pour Harlem c'est que la vie de Queenie est le centre du récit et donc tout personne qui ont lu la version de Cerise Heurteur savent ce qu'il va se passer. Si c'est une preuve que Mikael a bien travaillé son sujet, c'est aussi un point négatif pour ceux qui ont déjà lu le premier, car on ne découvre rien dans ce tome d'Harlem et on est obligé de se contenter de la beauté graphique de Mikael. Par contre si jamais vous n'avez pas lu Queenie, je vous encourage à découvrir cette femme hors du commun qui a su s'imposer à une époque où le droit des femmes était à peine évoqué.
  9. poseidon2

    Harlem t1

    Titre de l'album : Harlem t1 Scenariste de l'album : Mikael Dessinateur de l'album : Mikael Coloriste : Mikael Editeur de l'album : Dargaud Note : Résumé de l'album : Harlem, 1931. Au coeur de la Grande Dépression, l'inventivité est mère de sureté pour joindre les deux bouts. Stéphanie St. Clair, dite Queenie, l'avait déjà bien compris en débarquant à New York il y a maintenant presque vingt ans. L'inventivité quand on est une femme et que l'on est noire, c'est bien plus qu'une nécessité. C'est une question de survie. En quelques années, cette jeune servante antillaise immigrée s'est affranchie du poids de la servitude ancestrale. Mieux encore, elle a créé son propre rêve américain : la loterie clandestine d'Harlem. Une ascension qui fait grincer des dents, tant du côté des autorités locales que de la mafia blanche. Dutch Schultz, dit le Hollandais, un mafieux sans scrupule, compte bien faire main basse sur le royaume de la "Frenchy" . Mais c'est sans compter la détermination et l'impétuosité de Queenie, dont le lourd passé continue de guider les pas... Après Giant et Bootblack, Mikaël nous emmène dans le Harlem de la prohibition pour un nouveau diptyque new-yorkais en clair-obscur, à la rencontre d'une femme aussi forte qu'énigmatique. Critique : Apres Bootblack et Giant, Mikael revient à ses histoires New-Yorkaises, en nous présentant cette fois la reine d'Harlem : Queenie, de son vrai nom Stéphanie St. Clair. Comme d'habitude Mikael nous livre une prestation graphique de toute beauté. Apres un traitement des Irlandais, des Italiens, le voici qui met ses pinceaux aux services de la communauté noir d'Harlem. Toujours très à l'aise dans cette période de début du XX ieme sicle qu'il apprécie particulièrement, Mickael nous livre un premier tome donc le seul défaut est ... d'arriver 6 mois après le Queenie de Cerise Heurteur. Pour ceux qui ne l'aurait pas lu, c'est une biographie de Stéphanie St. Clair alias Queenie... Le problème que cela amène pour Harlem c'est que la vie de Queenie est le centre du récit et donc tout personne qui ont lu la version de Cerise Heurteur savent ce qu'il va se passer. Si c'est une preuve que Mikael a bien travaillé son sujet, c'est aussi un point négatif pour ceux qui ont déjà lu le premier, car on ne découvre rien dans ce tome d'Harlem et on est obligé de se contenter de la beauté graphique de Mikael. Par contre si jamais vous n'avez pas lu Queenie, je vous encourage à découvrir cette femme hors du commun qui a su s'imposer à une époque où le droit des femmes était à peine évoqué. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/harlem-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  10. Allez je le note aussi de toute facon il me faut de l'oeil depuis sa sortie....
  11. poseidon2

    Vesper t1

    Alors sur Vesper il avait annoncé l'envie de creer tout un monde. Avec un jeu video, si possible un dessin animé etc.... A la Last man. Donc ce financement est la base et servira a financer la BO et le lancement de cet univers.
  12. Alors la version n'est pas pourrie. c'est plus que 10 euros les deux c'est donné. OU alors ils l'ont decoupés en 4 ou 5 et pas 3 comme en souple....
  13. poseidon2

    Gannibal t1

    Je ne devrais pas dire ca mais.... c'est de mieux en mieux.... a chaque tome je m'attends a etre décu.... et en fait c'est excellent !
  14. Alors c'est moins bizarre que petit poilu mais je pense qu'a 6 ans ca passe facile. Je dirais que la cible c'est justement les 4-6 ans. La mienne a 7 lit parfaitement donc on est passé a autre chose.
  15. Le retour du concurrent de Petit Poilu avec le troisième tome d'Esope le loup. Troisième tome toujours aussi rigolo et qui ravira les petits mais qui ravira surtout les parents souhaitant introduire la BD à leurs enfants. Et ce très tôt, avant que les mangas ne les accaparent. Et en cela ce Esope le loup est parfait. Découpé en deux histoires, il permet de faire la lecture en expliquant l'histoire mais aussi aux tout petit de se plonger eux aussi dans une BD "comme papa et maman". Graphiquement c'est très facile à comprendre et les images choisit pour mimer les dialogues sont vraiment parlantes. Le thème du raquette est abordé de façon intelligente et finis sur une chute marrante. Notre loup est gentil mais bien présenté comme un loup quand même avec les défauts et les qualités de l'animal. A faire découvrir au plus petit
×
×
  • Créer...