Aller au contenu
  • S’inscrire

The_PoP

Les gardiens du post
  • Compteur de contenus

    4 316
  • Inscription

  • Jours gagnés

    90

The_PoP a gagné pour la dernière fois le 21 avril

The_PoP a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

372 Excellent

À propos de The_PoP

  • Date de naissance 26/02/1987

Visiteurs récents du profil

6 800 visualisations du profil
  1. C'est bien, c'est doux, beau, ça rappelle des souvenirs, c'est pas violent et ça porte toujours un chouette message. Que demander de plus ?
  2. Cela faisait très longtemps que je n'avais pas ouvert un Yakari. Il ne m'a pas fallut 2 minutes pour y replonger avec délice, en grand enfant que je suis. L'amateur de bd lui, n'a pu que constater avec plaisir ce qui différencie certaines productions jeunesse des autres tant le dessin de Derib est uné réussite à tous les niveaux, illustrant sans caricaturer, proposant des variétés de décors, de personnages, d'animaux et de situations allant du simple au détaillé avec plaisir. Côté scénario, si Xavier Giacometti à pris la relève de Job depuis le tome 41, il est toutefois dans la continuité de ce qui a fait le succès de Yakari : des histoires simples mais cohérentes, délivrant un message positif et permettant de mettre en scène une grande variété de personnages. J'en redemande, Yakari semble éternel.
  3. Titre de l'album : Yakari - Tome 42 - La colère de Thathanka Scenariste de l'album : Xavier Giacometti Dessinateur de l'album : Derib Coloriste : Rebekah Paulovitch Editeur de l'album : Le Lombard Note : Résumé de l'album : Un peu trop désireux de prouver sa valeur à ses amis, Graine-de-Bison a pris des risques inconsidérés, et fait une très mauvaise chute. Pour sauver son esprit, Yakari décide de demander de l'aide à l'animal-totem de son ami. Le seul problème, c'est qu'il s'agit de Thathanka, le terrible bison ! Et, tout comme Graine-de-Bison, il est impétueux et têtu. Yakari parviendra-t-il à convaincre le fougueux animal de pardonner ses défauts à ce jeune papoose qui lui ressemble un peu trop…? Critique : Cela faisait très longtemps que je n'avais pas ouvert un Yakari. Il ne m'a pas fallut 2 minutes pour y replonger avec délice, en grand enfant que je suis. L'amateur de bd lui, n'a pu que constater avec plaisir ce qui différencie certaines productions jeunesse des autres tant le dessin de Derib est uné réussite à tous les niveaux, illustrant sans caricaturer, proposant des variétés de décors, de personnages, d'animaux et de situations allant du simple au détaillé avec plaisir. Côté scénario, si Xavier Giacometti à pris la relève de Job depuis le tome 41, il est toutefois dans la continuité de ce qui a fait le succès de Yakari : des histoires simples mais cohérentes, délivrant un message positif et permettant de mettre en scène une grande variété de personnages. J'en redemande, Yakari semble éternel. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/yakari-tome-42-la-colere-de-thathanka/?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  4. @poseidon2: j’ai aucune info sur le sujet mais a l’occaz je poserais la question au lombard. c’est vraiment je trouve de la bd qui se rapproche de la densité et complexité d’un bon roman. Très intéressant
  5. The_PoP

    Last Film Watched

    J'ai déjà tellement écris tout le mal que je pensais de Skyfall que je ne tomberais pas dans cette provocation grossière. Par contre j'aimerais bien que dans le prochain, les producteurs nous montre qu'ils ont compris ce qu'était James Bond, et qu'ils ne passent pas dix plombes à nous montrer une succession mais simplement James Bond est mort, vive James Bond. Comme dans les anciens finalement.
  6. L'iéde de parodier Goldorak, Albator et les personnages et intrigues des dessins animés de notre enfance était plutôt savoureuse sur le papier. Las, le dessin clairement ciblé humour jeunesse ne m'a pas emballé plus que ça, et la teneur des gags finalement assez limités n'a pas été compensé par la richesse des références, dont je le concède j'en ai probablement loupé une bonne moitié. Ce Récré A3 est à réserver aux fans absolus de Golodrak et Albator ayant envie de rire un peu.
  7. Titre de l'album : Récré A3 - Tome 2 - Otto Largue et Goldo Tombe Scenariste de l'album : Sylxx Dessinateur de l'album : Yockwan Coloriste : Lily Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : Infatigable, le Prince d'OEufort dézingue encore et toujours les robots envoyés pour le détruire. Découragés, le grand stratosphère et la reine des Sylfilles cherchent de l'aide et croient trouver LA solution pour en finir avec lui. Pendant ce temps, malgré le soutien de Candide, Albatard vit mal la renommée croissante d'Actarustre qui pourrait en faire le plus grand héros de l'univers. Critique : L'iéde de parodier Goldorak, Albator et les personnages et intrigues des dessins animés de notre enfance était plutôt savoureuse sur le papier. Las, le dessin clairement ciblé humour jeunesse ne m'a pas emballé plus que ça, et la teneur des gags finalement assez limités n'a pas été compensé par la richesse des références, dont je le concède j'en ai probablement loupé une bonne moitié. Ce Récré A3 est à réserver aux fans absolus de Golodrak et Albator ayant envie de rire un peu. Autres infos : Parodie de Goldorak et Albator Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/recre-a3-tome-2-otto-largue-et-goldo-tombe?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  8. Je ne crois pas qu'il y ai de genre plus difficile en bd que l'humour. On a tous en tête des génies de l'humour en bd, mais il faut bien reconnaitre que si ces rares élus accèdent à une immense reconnaissance c'est aussi parce que la tâche parait difficile. Evidemment l'humour est subjectif, aussi ce qui est valable pour moi ne l'est pas pour tout le monde. Pourquoi je vous raconte cela ? Parce qu'une fois n'est pas coutume, je n'ai pas réussi à finir cette bd. Ce qui explique sa note très basse. Les dessins ne me font ni sourire ni rire, je ne les trouve pas spécialement mignons. Et les gags m'ont profondément blasé. Bref je n'ai pas ri, je n'ai pas accroché, je n'ai pas réussi. Et ce n'est pas le choix du sujet le problème, puisque étant moi même heureusement accompagné d'un chien j'étais tout disposé à rire sur ce sujet là. Bref. Ce n'était pas pour moi.
  9. Titre de l'album : Clebs - Tome 2 -Il était une fois dans l'os Scenariste de l'album : Olivier Supiot Dessinateur de l'album : Olivier Supiot Coloriste : Olivier Supiot Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : Clebs ! est une série de gags dont les héros ou plutôt les anti-héros sont nos plus fidèles compagnons, les chiens. Chaque personnage possède un caractère singulier : le crétin de service, l'obsédé sexuel myope, la fashion victime relookeuse, le gueulard maladroit etc. Des clebs avec des travers très humains qui nous rappellent notre côté cabot... Critique : Je ne crois pas qu'il y ai de genre plus difficile en bd que l'humour. On a tous en tête des génies de l'humour en bd, mais il faut bien reconnaitre que si ces rares élus accèdent à une immense reconnaissance c'est aussi parce que la tâche parait difficile. Evidemment l'humour est subjectif, aussi ce qui est valable pour moi ne l'est pas pour tout le monde. Pourquoi je vous raconte cela ? Parce qu'une fois n'est pas coutume, je n'ai pas réussi à finir cette bd. Ce qui explique sa note très basse. Les dessins ne me font ni sourire ni rire, je ne les trouve pas spécialement mignons. Et les gags m'ont profondément blasé. Bref je n'ai pas ri, je n'ai pas accroché, je n'ai pas réussi. Et ce n'est pas le choix du sujet le problème, puisque étant moi même heureusement accompagné d'un chien j'étais tout disposé à rire sur ce sujet là. Bref. Ce n'était pas pour moi. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/clebs-tome-2-il-etait-une-fois-dans-l-os?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  10. The_PoP

    Last Film Watched

    Enfin vu le dernier james bond. Que j’ai bien aimé. Un bon mélange de classique et de renouveau, avec une place nette pour le prochain
  11. Aquarica est décidément une série à part dans l'univers de la BD actuelle. Elle marque d'abord la réunion de deux immenses références et talent de la bande dessinée. Sa génèse et tous les détours qu'elle a emprunté avant de devenir une bande dessinée est passionnante. Elle marque surtout leur indéfectible amitié. Et ce tome 2, dont le dessin est terminé par François Schuiten après le décès de son ami Benoît Sokal vient encore renforcer cette impression. Tout le cheminement dans la réalisation de ce projet, initialement destiné à au cinéma et au film d'animation est d'ailleurs expliqué en fin d'album. Aquarica est une fable puissante, qui aimante l'imaginaire, la poésie et la réflexion autour de sujet toujours plus actuels. C'est un mini monde en mouvement qui oblige les personnages à faire leurs choix et en cela elle ne peut que nous parler. Toutefois si le tome 1 vous a laissé insensible, ce tome 2 ne vous plaira guère plus. Pourtant il se niche au coeur de ces pages une mélancolie et une lenteur puissante qui renforcent l'atmosphère, les questionnements et l'imaginaire. Aquarica est définitivement hors du temps.
  12. Titre de l'album : Aquarica - Tome 2 - La baleine géante Scenariste de l'album : Benoît Sokal & François Schuiten Dessinateur de l'album : Benoît Sokal & François Schuiten Coloriste : Benoît Sokal & François Schuiten Editeur de l'album : Rue de sevres Note : Résumé de l'album : John Greyford et le Lieutenant O'Bryan sont à bord de l'étrange submersible d'Aquarica, en route vers la lointaine terre natale de cette dernière, supposée se situer sur le dos d'une gigantesque baleine. Au terme de leur voyage se dévoile à eux un monde nouveau, hors de toute réalité connue, mais à l'équilibre fragile. Un monde que Baltimore et ses hommes, animés par leur désir de vengeance, ont bien l'intention de faire disparaître. Une course-poursuite s'engage alors entre le baleinier de ces derniers et nos trois héros, avec pour enjeu la survie de tout un peuple. Parviendront-ils à stopper la folie de ces hommes esseulés par leurs malheurs et leurs croyances ? Entre fable écologique et récit d'aventure, la réunion de deux auteurs majeurs de la bande dessinée autour d'une histoire à portée universelle. Critique : Aquarica est décidément une série à part dans l'univers de la BD actuelle. Elle marque d'abord la réunion de deux immenses références et talent de la bande dessinée. Sa génèse et tous les détours qu'elle a emprunté avant de devenir une bande dessinée est passionnante. Elle marque surtout leur indéfectible amitié. Et ce tome 2, dont le dessin est terminé par François Schuiten après le décès de son ami Benoît Sokal vient encore renforcer cette impression. Tout le cheminement dans la réalisation de ce projet, initialement destiné à au cinéma et au film d'animation est d'ailleurs expliqué en fin d'album. Aquarica est une fable puissante, qui aimante l'imaginaire, la poésie et la réflexion autour de sujet toujours plus actuels. C'est un mini monde en mouvement qui oblige les personnages à faire leurs choix et en cela elle ne peut que nous parler. Toutefois si le tome 1 vous a laissé insensible, ce tome 2 ne vous plaira guère plus. Pourtant il se niche au coeur de ces pages une mélancolie et une lenteur puissante qui renforcent l'atmosphère, les questionnements et l'imaginaire. Aquarica est définitivement hors du temps. Autres infos : Merci aux deux auteurs. Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/aquarica-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  13. The_PoP

    Chasin' the Bird

    Sur cette bd il y aura les amateurs de musique, et les autres. Pour les amateurs de musique c'est simple c'est un must sur l'un des phénomènes qui a laissé une empreinte indélébile sur le dernier siècle musical. Pour les autres il y a un excellent comics qui au travers d'une courte période de la vie d'un artiste et par les yeux de ceux qui l'ont côtoyé tente d'explorer les facettes de l'art, de la création, de l'emprise aussi mais surtout du génie. Je mentirais si je vous disais que c'est une BD dont vous allez adorez le graphisme car ce n'est clairement pas le point fort. Mais je crois qu'ici ce n'est pas bien gênant tant l'essentiel est ailleurs. Un roman de ce type serait difficilement accessible pour tous, alors que là, le média Comics est parfait pour rendre le tout digeste ET passionnant. Je recommande. L'un de mes coups de coeur assurément chez Kamiti. Bravo !
  14. The_PoP

    Chasin' the Bird

    Titre de l'album : Chasin' the Bird Scenariste de l'album : Chisholm David Dessinateur de l'album : Chisholm David Coloriste : Peter Markowski Editeur de l'album : Kamiti Note : Résumé de l'album : A l´occasion du centenaire de sa naissance, CHASIN´ THE BIRD explore les événements et les personnages rencontrés par Charlie "Bird" Parker pendant son séjour en Californie entre 1945 et 1947. Ce roman graphique, nommé d´après le standard de Charlie Parker de 1947, adapte l´un des chapitres les plus ensoleillés mais aussi l´un des plus sombres de la vie de Bird. Découvrez l´homme et la légende à travers un récit chorale dans un voyage au pays du jazz où la musique prend vie en dessin, le tout magnifiquement écrit et illustré par Dave Chisholm, lui aussi musicien renommé. Critique : Sur cette bd il y aura les amateurs de musique, et les autres. Pour les amateurs de musique c'est simple c'est un must sur l'un des phénomènes qui a laissé une empreinte indélébile sur le dernier siècle musical. Pour les autres il y a un excellent comics qui au travers d'une courte période de la vie d'un artiste et par les yeux de ceux qui l'ont côtoyé tente d'explorer les facettes de l'art, de la création, de l'emprise aussi mais surtout du génie. Je mentirais si je vous disais que c'est une BD dont vous allez adorez le graphisme car ce n'est clairement pas le point fort. Mais je crois qu'ici ce n'est pas bien gênant tant l'essentiel est ailleurs. Un roman de ce type serait difficilement accessible pour tous, alors que là, le média Comics est parfait pour rendre le tout digeste ET passionnant. Je recommande. L'un de mes coups de coeur assurément chez Kamiti. Bravo ! Autres infos : A la découverte de Charlie Parker Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/chasin-the-bird-charlie-parker-en-californie?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
×
×
  • Créer...