Aller au contenu
  • S’inscrire

The_PoP

Les gardiens du post
  • Compteur de contenus

    2 622
  • Inscription

  • Jours gagnés

    13

The_PoP a gagné pour la dernière fois le 22 septembre

The_PoP a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

30 Excellent

À propos de The_PoP

  • Rang
    Grand vizir
  • Date de naissance 26/02/1987
  1. Attention, cette chronique a été faite à partir d'un pdf et non de l'original papier. Il peut donc y avoir des différences entre nos ressentis au niveau du graphisme notamment. Et voici un nouveau tome de Samuraï, qui se dirige doucement vers une construction d'histoire à la Thorgal. Dans ce nouveau dyptique à venir, Takeo poursuit inlassablement sa bien aimée pour tenter de la retrouver et se retrouve comme d'habitude mêlé malgré lui aux histoires locales. Une occasion en or pour nous de nous plonger dans ce Japon Féodal un peu fantastique qu'aime tant Jean François Di Giorgio. L'histoire en elle même est une histoire de vengeance un peu sombre et de conflits entre communauté mais ce tome nous laisse beaucoup de mystères planer. Côté dessin, on retrouve Christina Mormile avec son trait beaucoup plus rond et moins atypique que celui du dessinateur historique de la série Frédéric Genêt, parti depuis sur d'autres séries. La colorisation met en avant les ambiances et est très propre. Cette série s'oriente de plus en plus vers les production Soleil un peu plus standardisées. Ce samuraï ravira une fois de plus les amateurs de la série, même s'ils regretteront peut être la complexité des premiers cycles et du dessin dans l'histoire présentée sur ce tome 14. Cette série n'en reste pas moins un divertissement très agréable qui nous plonge avec délice dans ce Japon un peu fantastique.
  2. Titre de l'album : Samuraï - Tome 14 - L'épaule du maître Scenariste de l'album : Jean François Di Giorgio Dessinateur de l'album : Christina Mormile Coloriste : Lorenzo Pieri Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : Préfecture de Yume. En route pour retrouver sa fiancée Sayuri, Takeo aide un vieil homme agressé par des inconnus. Pour le remercier, le vieil homme l'invite dans son village. Ce qui ne semblait être qu'une simple halte tourne rapidement au cauchemar, quand Takeo découvre que sur le village d'apparence paisible, pèse une étrange menace... Mais il n'est pas un samurai à se laisser intimider sans réagir. Critique : Attention, cette chronique a été faite à partir d'un pdf et non de l'original papier. Il peut donc y avoir des différences entre nos ressentis au niveau du graphisme notamment. Et voici un nouveau tome de Samuraï, qui se dirige doucement vers une construction d'histoire à la Thorgal. Dans ce nouveau dyptique à venir, Takeo poursuit inlassablement sa bien aimée pour tenter de la retrouver et se retrouve comme d'habitude mêlé malgré lui aux histoires locales. Une occasion en or pour nous de nous plonger dans ce Japon Féodal un peu fantastique qu'aime tant Jean François Di Giorgio. L'histoire en elle même est une histoire de vengeance un peu sombre et de conflits entre communauté mais ce tome nous laisse beaucoup de mystères planer. Côté dessin, on retrouve Christina Mormile avec son trait beaucoup plus rond et moins atypique que celui du dessinateur historique de la série Frédéric Genêt, parti depuis sur d'autres séries. La colorisation met en avant les ambiances et est très propre. Cette série s'oriente de plus en plus vers les production Soleil un peu plus standardisées. Ce samuraï ravira une fois de plus les amateurs de la série, même s'ils regretteront peut être la complexité des premiers cycles et du dessin dans l'histoire présentée sur ce tome 14. Cette série n'en reste pas moins un divertissement très agréable qui nous plonge avec délice dans ce Japon un peu fantastique. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/samurai-tome-14-l-epaule-du-maitre?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. Attention, cette chronique a été faite à partir d'un pdf et non de l'original papier. Il peut donc y avoir des différences entre nos ressentis au niveau du graphisme notamment. Shaolin m'a intrigué, notamment parce que j'apprécie beaucoup le travail du dessinateur Looky, connu pour sa série de SF Hercule mais aussi pour ses collaborations sur des tomes de La Geste des Chevaliers Dragons ou sa reprise de Nocturnes rouges. A cela il faut noter que M. Di Giorgio, scénariste de Samuraï est également aux manettes et que la série s'annonce en 3 tomes seulement. Et tous ces éléments réunis me plaisent. Ce premier tome se révèle très riche, dans un univers très envoutant, et l'on sent bien la myriade de petits secrets qui vont se dévoiler petit à petit. J'espère simplement que notre scénariste saura répondre à la plupart des questions qu'il a soulevé car 3 tomes cela peut paraitre court, surtout quand le premier tome d'introduction amène simplement le héros au début de l'épreuve. Graphiquement c'est très vivant, joliment coloré me semble-t-il et les scènes d'actions sont bien découpées. Visages et protagonistes sont bien travaillés, j'ai beaucoup aimé. Je vous recommande donc ce Shaolin comme une lecture agréable et un premier tome intéressant d'une série à venir qui s'annonce assez courte mais intense. Ma note aurait pu être plus élevée, mais sur un premier tome je préfère rester prudent.
  4. Titre de l'album : Shaolin - L'enfant du destin - Tome 1/3 Scenariste de l'album : Jean François Di Giorgio Dessinateur de l'album : Looky Coloriste : Olivier May Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : Nuage Blanc n'est pas un apprenti Shaolin comme les autres : il a le pouvoir de conjurer les malédictions. A l'aide de son don, il a le devoir de veiller sur bon nombre d'objets enfermés au Monastère. Parmi eux la Chambre d'Ambre, qui porte en elle une grande malédiction qui pourrait conduire le pays au désastre. Lorsque celle-ci est volée par des ninjas, une course contre la montre s'engage pour la retrouver. Critique : Attention, cette chronique a été faite à partir d'un pdf et non de l'original papier. Il peut donc y avoir des différences entre nos ressentis au niveau du graphisme notamment. Shaolin m'a intrigué, notamment parce que j'apprécie beaucoup le travail du dessinateur Looky, connu pour sa série de SF Hercule mais aussi pour ses collaborations sur des tomes de La Geste des Chevaliers Dragons ou sa reprise de Nocturnes rouges. A cela il faut noter que M. Di Giorgio, scénariste de Samuraï est également aux manettes et que la série s'annonce en 3 tomes seulement. Et tous ces éléments réunis me plaisent. Ce premier tome se révèle très riche, dans un univers très envoutant, et l'on sent bien la myriade de petits secrets qui vont se dévoiler petit à petit. J'espère simplement que notre scénariste saura répondre à la plupart des questions qu'il a soulevé car 3 tomes cela peut paraitre court, surtout quand le premier tome d'introduction amène simplement le héros au début de l'épreuve. Graphiquement c'est très vivant, joliment coloré me semble-t-il et les scènes d'actions sont bien découpées. Visages et protagonistes sont bien travaillés, j'ai beaucoup aimé. Je vous recommande donc ce Shaolin comme une lecture agréable et un premier tome intéressant d'une série à venir qui s'annonce assez courte mais intense. Ma note aurait pu être plus élevée, mais sur un premier tome je préfère rester prudent. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/shaolin-tome-1 Voir la totalité de enregistrement
  5. The_PoP

    Frederic Claverie

    sublime. merci Frédéric ! excepté peut être la dernière
  6. The_PoP

    Malgre tout

    Ça fait très très envie
  7. Ceci dit au delà de la rivière noire est une vraie réussite.
  8. The_PoP

    Joker - Killer smile

    Normal que ça m’ai directement fait pensé à harleen ?
  9. The_PoP

    Mangez-le si vous voulez

    Ça m’a fait penser direct au rapport brodeck...
  10. Fin octobre il me semble. pas encore ouvert le « pdf »
  11. The_PoP

    Joker - Fini de rire

    Bizarrement a sa place j’aurais un sourire quand meme. En coin
  12. The_PoP

    Joker - Fini de rire

    C'est rigolo moi c'est l'inverse. Batman m'intéresse même s'il n'est pas exempt de défauts de construction de personnage, là où je trouve le Joker souvent limité.
  13. The_PoP

    Ascender tome 2 - La mer morte

    On t'a pas parlé des bouteilles d'alcool ?
  14. The_PoP

    Ascender tome 2 - La mer morte

    Bah si j’aime bien pour le moment. Ce qui fait du coup encore plus de bd à lire.
×
×
  • Créer...