Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'dargaud'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


12 résultats trouvés

  1. poseidon2

    Peindre avec les lions

    Après une visite l'année dernière aux grottes de Chauvet, je ne pouvais qu'être attiré par ce "Peindre avec les lions". Et j'avoue que c'était une superbe lecture qui ne m'a pas dessus. On nous montre les hommes de Néandertal non comme des ignorants mais comme un peuple évolué à la culture avancée. Des peuplades dont les dessinateurs était le lien entre eux et leurs dieux. La BD est passionnante. Que ce soit l'acceptation des coutumes par les autochtones ou le rapport aux éléments naturelles, tout est superbement prenant et surtout très bien mise en image. Les passages de rêveries et de dessins sont graphiquement superbes. Une superbe découverte sur un sujet qui ne semblait pas si passionnant
  2. Titre de l'album : Peindre avec les lions Scenariste de l'album : Fabien Grolleau Dessinateur de l'album : Anna Conzatti Coloriste : Anna Conzatti Editeur de l'album : Dargaud Note : Résumé de l'album : L'art pariétal est fascinant. Qui étaient ces artistes d'avant l'invention de l'écriture ? Pour quelles raisons ont-ils peint ces oeuvres ? Comment ont-ils acquis cette maîtrise, ce pouvoir d'évocation dont ils ont imprégné leurs dessins et qui ont conservé toute leur force et leur fraîcheur en traversant les millénaires ? De quoi était faite leur existence ? Peindre avec les lions nous narre la vie d'Ellé, de son enfance à sa mort, au sein d'une tribu de chasseurs-cueilleurs, les cornus, dont elle deviendra l'une de celles et ceux qui peignent les animaux sur les murs. Si Fabien Grolleau s'est évidemment appuyé sur les dernières découvertes scientifiques pour concocter son histoire, c'est bien un souffle romanesque qui court tout au long de cette aventure préhistorique, portée par le dessin doux et poétique d'Anna Conzati, qui signe ici son premier roman graphique pour Dargaud. Marylène Pathou-Mathis, préhistorienne réputée, autrice de L'homme préhistorique est aussi une femme, signera la préface. Critique : Après une visite l'année dernière aux grottes de Chauvet, je ne pouvais qu'être attiré par ce "Peindre avec les lions". Et j'avoue que c'était une superbe lecture qui ne m'a pas dessus. On nous montre les hommes de Néandertal non comme des ignorants mais comme un peuple évolué à la culture avancée. Des peuplades dont les dessinateurs était le lien entre eux et leurs dieux. La BD est passionnante. Que ce soit l'acceptation des coutumes par les autochtones ou le rapport aux éléments naturelles, tout est superbement prenant et surtout très bien mise en image. Les passages de rêveries et de dessins sont graphiquement superbes. Une superbe découverte sur un sujet qui ne semblait pas si passionnant Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/peindre-avec-les-lions?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. Titre de l'album : Les murailles invisibles tome 2 Scenariste de l'album : Alex Chauvel Dessinateur de l'album : Ludovic Rio Coloriste : Ludovic Rio Editeur de l'album : Dargaud Note : Résumé de l'album : De nos jours, des murs invisibles et infranchissables surgissent du néant et segmentent la Terre en une multitude de zones. Dans chacune le temps s'écoule à des vitesses différentes... Lino, un homme de notre époque, croise un groupe d'explorateurs venant de Nostoc, une civilisation avancée située plusieurs siècles dans notre futur. Capables de franchir les murailles invisibles, ils sont à la recherche de la source de ces dernières. Alex Chauvel et Ludovic Rio (auteur de "Aion") revisitent le voyage temporel dans cette série qui combine brillamment SF, dystopie et aventure. Critique : Suite des murailles invisibles et suite qui augmente d'un cran le rythme de l'histoire. Après un premier tome introductif sur les murs et nous présentant notre héros, ce tome deux est lui entièrement consacré à la découverte de nouveau univers et aux explications sur ce que sont ces murs et les règles qui les régissent. C'est le premier point d'intérêt de ce tome deux. On ne se contente pas de nous dire "vous ne saurez jamais", on nous montre des débuts de réponses sur comment marchent ces murs, à défaut d'où est-ce qu'ils viennent. Le deuxième point est l'apparition de l'homme en bleu, mais aussi la découverte d'une civilisation avancée ayant "dompté" les murs. Une civilisation qui semble vouloir le bien des autres... en apparence. Un tome deux qui sort un peu du récit de SF pure pour s'orienter un peu plus vers le thriller dans le prochain tome. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-murailles-invisibles-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  4. poseidon2

    Les murailles invisibles tome 2

    Suite des murailles invisibles et suite qui augmente d'un cran le rythme de l'histoire. Après un premier tome introductif sur les murs et nous présentant notre héros, ce tome deux est lui entièrement consacré à la découverte de nouveau univers et aux explications sur ce que sont ces murs et les règles qui les régissent. C'est le premier point d'intérêt de ce tome deux. On ne se contente pas de nous dire "vous ne saurez jamais", on nous montre des débuts de réponses sur comment marchent ces murs, à défaut d'où est-ce qu'ils viennent. Le deuxième point est l'apparition de l'homme en bleu, mais aussi la découverte d'une civilisation avancée ayant "dompté" les murs. Une civilisation qui semble vouloir le bien des autres... en apparence. Un tome deux qui sort un peu du récit de SF pure pour s'orienter un peu plus vers le thriller dans le prochain tome.
  5. Nouvelle série chez Zephir avec une série qui lorgne sur Zipang chez nos amis japonais ou tout simplement sur le dernier Indiana Jones pour ceux qui l'auraient vu. Un album qui nous montre un "couple" se retrouvant projeté dans le passé avec leur avion de chasse suite à une expérience ratée. Ce n'est pas vraiment nouveau. C'est plutôt bourré de facilité, comme une française du XXIieme siècle qui parle comme une française de 1920 au point de se faire passer pour quelqu'un d'autre, les deux personnages principaux font semblant de ne pas s'apprécier mais vont sortir ensemble… Mais c'est efficace et pas mal dessiné.... et on se laisse bercer par l'histoire sans avoir à réfléchir. C'est pas si mal....
  6. Titre de l'album : Les ailes du temps tome 1 - Le temps des pionniers Scenariste de l'album : Patrice Buendia Dessinateur de l'album : Frederic Zumbiehl | Olivier Jolivet Coloriste : Frederic Zumbiehl | Olivier Jolivet Editeur de l'album : Dargaud Note : Résumé de l'album : Leur relation entre pilotes décolle mal ! Car l'appareil de Duncan, alias « Dunk », pro mais cabochard, a grillé la politesse sur la piste d'atterrissage à celui de Lucie, alias « La Comtesse », une scientifique pas commode... Mais ces deux tempéraments vont devoir cohabiter au sein d'une mission expérimentale : réaliser le premier vol MHD habité, vol hypersonique jusque-là réservé aux missiles ! Aux commandes d'un F-18 affrété par la société Blek Tech, ils vont se jeter dans un mystérieux orage qui va les envoyer vers... 1917, au beau milieu d'un duel aérien dans le ciel français de la Première Guerre mondiale ! Comment Dunk et Lucie se sont-ils retrouvés là ? Et surtout : comment vont-ils s'en sortir ? En compagnie de Buendia, Zumbiehl et Jolivet, embarquez pour une série aéro au concept unique, qui vous permettra de voler en compagnie des plus grands appareils d'hier et d'aujourd'hui ! Critique : Nouvelle série chez Zephir avec une série qui lorgne sur Zipang chez nos amis japonais ou tout simplement sur le dernier Indiana Jones pour ceux qui l'auraient vu. Un album qui nous montre un "couple" se retrouvant projeté dans le passé avec leur avion de chasse suite à une expérience ratée. Ce n'est pas vraiment nouveau. C'est plutôt bourré de facilité, comme une française du XXIieme siècle qui parle comme une française de 1920 au point de se faire passer pour quelqu'un d'autre, les deux personnages principaux font semblant de ne pas s'apprécier mais vont sortir ensemble… Mais c'est efficace et pas mal dessiné.... et on se laisse bercer par l'histoire sans avoir à réfléchir. C'est pas si mal.... Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-ailes-du-temps-tome-1-le-temps-des-pionniers?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  7. Titre de l'album : Vingt-décembre, chroniques de l'abolition Scenariste de l'album : Appollo Dessinateur de l'album : Téhem Coloriste : Téhem Editeur de l'album : Dargaud Note : Résumé de l'album : Edmond Albius est un jeune esclave génial : il a découvert le procédé de fécondation de la vanille, et son propriétaire exploite ce savoir-faire qui le rend riche sur l'île Bourbon. Mais voici que l'Histoire frémit en cette année 1848, on entend qu'en France, il y aurait une révolution, et sur l'île Maurice voisine, ils auraient libéré tous les noirs. Et si l'abolition de l'esclavage était sur le point d'arriver sur l'île de La Réunion ? Très documenté, ce récit romanesque relève à la fois de la chronique de l'époque (relaté du strict point de vue des esclaves et des affranchis) et de l'histoire d'amour, à un moment où l'histoire bascule. Critique : En voilà une bd intéressante. Une BD historique qui nous montre comment s'est mis en place l'abolition de l'esclavage qui a suivi la révolution française. Une abolition qui a changé radicalement le visage des colonies. Encore plus que le nom des iles, comme notre ile de la réunion qui se nommait l'ile Bourbon, cette abolition a changé les rapports de force sur l'ile... sauf pour les plus riches qui le sont restés bien sûr. La vie de notre héros, personnage historique, est aussi intéressante que bien remplie. Le découpage en 5 époques, qui nous montre 5 passages de la vie d'Edmond, nous présente aussi 5 évolutions de l'ile dans sa transformation d'ile esclavagiste en ile... capitaliste. Un long cours d'histoire comme on les aime qui marque la différence de points de vue entre les français d'outre-mer et de Métropole. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/vingt-decembre-chroniques-de-l-abolition?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  8. En voilà une bd intéressante. Une BD historique qui nous montre comment s'est mis en place l'abolition de l'esclavage qui a suivi la révolution française. Une abolition qui a changé radicalement le visage des colonies. Encore plus que le nom des iles, comme notre ile de la réunion qui se nommait l'ile Bourbon, cette abolition a changé les rapports de force sur l'ile... sauf pour les plus riches qui le sont restés bien sûr. La vie de notre héros, personnage historique, est aussi intéressante que bien remplie. Le découpage en 5 époques, qui nous montre 5 passages de la vie d'Edmond, nous présente aussi 5 évolutions de l'ile dans sa transformation d'ile esclavagiste en ile... capitaliste. Un long cours d'histoire comme on les aime qui marque la différence de points de vue entre les français d'outre-mer et de Métropole.
  9. Titre de l'album : Hana et Taru - La folie de la forêt Scenariste de l'album : Leo Schilling Dessinateur de l'album : Motteux Coloriste : Motteux Editeur de l'album : Dargaud Note : Résumé de l'album : Au coeur d'une forêt ancestrale, la jeune Taru cherche sa place parmi les siens. Issue d'une tribu de chasseurs-guerriers, elle se voit marginalisée pour sa naïveté et ses innovations ingénieuses jugées étranges. La rencontre d'Hana, une jeune humaine au passé mystérieux retenue prisonnière, sera pour elle un refuge autant qu'une porte ouverte pour trouver sa propre voie. Alors que le village est pris une fois de plus pour cible par des animaux monstrueux, Hana et Taru vont s'allier pour tenter de comprendre cette nature devenue incontrôlable et mortelle... Critique : Premier tome de la nouvelle collection Dargaud à destination des jeunes adultes nommée Combo. Une collection qui a pour but de marcher sur les plats de bande du Label Drakkoo de bamboo qui a du succès avec des titres dédiés aux jeunes adultes. Des titres de fictions populaires réalisés par des auteurs de la nouvelle génération, débusqués sur les réseaux. "Hana et Taru" est le premier titre que j'aie eu entre les mains et il correspond parfaitement au descriptif de Combo : on a une histoire de fiction, mais aussi d'aventure s'inspirant du sublime "Princesse Monoké" de Hayao Miyazaki. La place de l' "Homme" dans cette histoire est particulièrement savoureuse, relégué au titre de chose dans un univers qui lui est hostile. l'amitié inter espèce est un autre point fort d'une histoire qui nous charme autant qu'elle nous intéresse. Une réussite pour ce premier album qui donne envie de continuer d'explorer cette nouvelle collection Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/hana-et-taru-la-folie-de-la-foret?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  10. Premier tome de la nouvelle collection Dargaud à destination des jeunes adultes nommée Combo. Une collection qui a pour but de marcher sur les plats de bande du Label Drakkoo de bamboo qui a du succès avec des titres dédiés aux jeunes adultes. Des titres de fictions populaires réalisés par des auteurs de la nouvelle génération, débusqués sur les réseaux. "Hana et Taru" est le premier titre que j'aie eu entre les mains et il correspond parfaitement au descriptif de Combo : on a une histoire de fiction, mais aussi d'aventure s'inspirant du sublime "Princesse Monoké" de Hayao Miyazaki. La place de l' "Homme" dans cette histoire est particulièrement savoureuse, relégué au titre de chose dans un univers qui lui est hostile. l'amitié inter espèce est un autre point fort d'une histoire qui nous charme autant qu'elle nous intéresse. Une réussite pour ce premier album qui donne envie de continuer d'explorer cette nouvelle collection
  11. poseidon2

    Le chevalier au dragon

    Voila une BD qui avait tout pour me faire baver : Une histoire "inconnue" dans l'univers de la table ronde d'Arthur et ses chevaliers. Une histoire pour laquelle l'auteur à passer 10 années de sa vie à sillonner l'Europe pour retrouver des morceaux de recits, et ce, avec une superbe couverture digne des complaintes des landes perdues… De quoi créer une réelle attente ! Et une attente moyennement justifiée au final. En effet, si l'histoire est intégrante et complètement dans l'univers arthurien avec Morgane, Nimue et Merlin en personnages centraux, on voit bien que ce récit est issu de texte ancien, car la narration est quand même très morcelé avec des sauts dans l'histoire un peu perturbants parfois. De plus c'est graphiquement assez inégale. De sublime planches enchainent sur des visages aux proportions et détails assez décevant. Au final un récit intéressant pour les fans, mais une lecture par forcement facile
  12. Titre de l'album : Le chevalier au dragon Scenariste de l'album : Emanuele Arioli Dessinateur de l'album : Emiliano Tanzillo Coloriste : Emiliano Tanzillo Editeur de l'album : Dargaud Note : Résumé de l'album : Ve siècle. Dans la Grande-Bretagne déchirée par les guerres, le roi Arthur se lève pour rassembler les peuples celtes. « Un royaume, un roi, une foi ! » proclament fièrement les Chevaliers de la Table Ronde. Cependant, cette noble quête de paix entraîne le bannissement des anciens cultes et des traditions magiques... Loin de ces tumultes, au coeur des Terres Libres, un jeune Celte aux énigmatiques yeux vairons découvre qu'il est le fils d'une puissante magicienne. Aura-t-il l'audace d'accepter son destin et de partir vers l'inconnu ? S'embarquera-t-il dans une quête hors du commun... à la recherche du Graal ? Le Chevalier au Dragon est le fruit d'une prodigieuse découverte historique réalisée par Emanuele Arioli. Après une incroyable quête menée pendant une décennie dans toute l'Europe, il a réussi à reconstituer un texte perdu depuis près de sept cents ans relatant la légende du roi Arthur. Tel un puzzle colossal, il a assemblé des dizaines de manuscrits, dévoilant ainsi, des siècles après sa création, le destin mystérieux d'un héros méconnu de la Table Ronde : le Chevalier au Dragon ! Cet univers épique et merveilleux prend maintenant vie grâce aux talents d'Emiliano Tanzillo qui l'a illustré avec éclat. Critique : Voila une BD qui avait tout pour me faire baver : Une histoire "inconnue" dans l'univers de la table ronde d'Arthur et ses chevaliers. Une histoire pour laquelle l'auteur à passer 10 années de sa vie à sillonner l'Europe pour retrouver des morceaux de recits, et ce, avec une superbe couverture digne des complaintes des landes perdues… De quoi créer une réelle attente ! Et une attente moyennement justifiée au final. En effet, si l'histoire est intégrante et complètement dans l'univers arthurien avec Morgane, Nimue et Merlin en personnages centraux, on voit bien que ce récit est issu de texte ancien, car la narration est quand même très morcelé avec des sauts dans l'histoire un peu perturbants parfois. De plus c'est graphiquement assez inégale. De sublime planches enchainent sur des visages aux proportions et détails assez décevant. Au final un récit intéressant pour les fans, mais une lecture par forcement facile Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/le-chevalier-au-dragon?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
×
×
  • Créer...